Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Villepin, le Maître de conf’

Villepin, le Maître de conf’

« J’ai entendu le message des Français, un message de défiance, un message d’exaspération, un message de sanction ». C’est par ces mots que Dominique de Villepin a introduit son Grand Oral, et retenu des Régionales l’abstention, le score du Front National, l’échec de l’UMP. Stigmatisant Nicolas Sarkozy comme sa politique, DDV a également présenté non pas un programme, mais des pistes, avec pour horizon semble-t-il : la conquête des urnes en 2012.

  1. L’échec de Nicolas Sarkozy et de sa politique

 Si le nom du Président de la République n’a jamais été prononcé, sa personne comme son programme ont été cordialement mais rigoureusement dénoncés.

Ainsi Dominique de Villepin s’est-il déclaré « mal à l’aise sur plusieurs plans » : intérieur, culturel, économique, social, diplomatique.

L’ancien Premier Ministre a constaté « l’échec d’une stratégie et d’une politique ». Une stratégie qui ignorait la tradition démocrate chrétienne et gaulliste. Une politique dispersée, de « réformes tous azimuts », « peu visible », qui « n’emporte pas l’adhésion des français [et qui] n’avait pas l’efficacité escomptée. »

« La politique actuelle est-elle la bonne ? » s’interroge faussement le gaulliste pour répondre qu’on ne pouvait pas accepter qu’ « inégalités et injustices […] atteignent un tel niveau ».

La République, la Nation et l’Etat ont été malmenés par Nicolas Sarkozy selon DDV qui rejette la loi sur la burka et les gardes à vue, pour voir dans les problèmes de l’immigration une question sociale, ni ethnique ni religieuse. « On ne peut pas jouer avec tout » rappelle Villepin en référence au débat sur l’identité nationale. La Nation est un bien commun, et il faut respecter l’Histoire et l’expérience françaises : « tendre la main à chacun. » Puis de citer le regretté Philippe Séguin : « remplacer 1 fonctionnaire sur 2, c’est formidable mais pas efficace », avant de clamer qu’il « faut faire des efforts, mais des choix » : le choix des enseignants, des infirmières, des policiers.

Le natif de Rabat regrette le déséquilibre institutionnel instauré par le manque de séparation des pouvoirs. « Là encore, ça n’est pas très compliqué, encore faut-il le vouloir », clame-t-il avec beaucoup d’ironie dans le ton.

« La France ne respecte pas les critères démocratiques européens » et il faut « défendre l’accès pour tous à la justice » renchérit l’ancien Premier Ministre qui souhaite rompre le lien entre le Parquet et le pouvoir politique.

Enfin, de Villepin souhaite garantir l’indépendance et la liberté des médias à l’égard des politiques et de l’argent. Ainsi, « nommer le président de France Télévision est un scandale pour l’exécutif et France Télévision » rappelle-t-il.

Aux Français qui souffrent selon le « Rapport Delevoye », Nicolas Sarkozy a apporté la mauvaise réponse : « ce ne sont pas les conciliabules, aménagements techniques et changements de personnes qui sont attendus. »

« Cette politique de réformes éparpillées ayant montré ses limites, ayant montré qu’elle était non seulement incapable d’apporter des résultats, mais qu’elle jouait à contresens. Quel est le sens du travail le dimanche dans le contexte de crise actuelle. Quel est le sens de l’exonération des heures supplémentaires ? » 

Bref, après avoir dénoncé la gouvernance Sarkozy, de Villepin annonce qu’il faut un « changement de politique ».

 

  1. Un changement de politique : des pistes, pas un programme

 « La souffrance doit être appréciée à l’aune historique ». Il faut « dire la vérité aux Français ». Il n’y aura « pas de changement par un coup de baguette ». Nous assistons à une « crise de longue durée aux conséquences de grande ampleur ». On observe un « basculement du monde qui modifie les rapports de force et de puissance ».

Pour faire face à tout cela, Villepin propose un changement de politique et en présente, non pas le programme, mais des pistes.

Il souhaite laisser de côté 2007 pour revenir aux fondements, aux sources de la France : République, Nation, Etat, en précisant que l’Etat a précédé la Nation.

Dominique de Villepin rappelle l’identité de la France : le « pacte social et républicain solennellement signé aux lendemains de la guerre, et inscrit dans le préambule de la constitution : une république démocratique et sociale. » Un seul « mot d’ordre : une république solidaire ».

Il a pour la France deux exigences. Une justice sociale basée sur une justice fiscale. Il faudra augmenter les impôts, mais de façon juste pour répartir l’effort. Pour cela, il propose de suspendre le bouclier fiscal, d’augmenter la plus haute tranche de l’impôt sur le revenu et de créer une surcote de 10 à 15% sur l’impôt sur les sociétés. A la justice sociale doit s’ajouter une justice salariale. Et l’ancien Premier Ministre de proposer une « charte des salaires pour réduire l’écart entre les revenus » dont il affirme qu’il était de 1 à 20 dans les années 70-80 et de 1 à 230 aujourd’hui, calcul effectué sur les 10% de Français les moins riches et les plus riches. « Un écart si violent » ne peut s’inscrire dans la démocratie, dans la République ajoute-t-il.

De Villepin souhaite une participation des Français, en fustigeant que les différents plans sur les banlieues aient tous « été établis d’en haut ». « Désormais, faut mettre en place des stratégies avec le concours des gens concernés, via élus et associations qui sont les relais » 

La France doit être un pays de « liberté, d’ouverture, mais qui assume son originalité : défendre le pouvoir d’achat et la qualité de vie, [menacés] par la mondialisation. » « Les acquis sont menacés si on ne se donne pas les moyens de défendre ce modèle-là ».

Enfin, Dominique de Villepin forme pour la France 3 priorités pour les 2 années à venir : l’emploi, l’innovation et la réduction des déficits, avant de donner rendez-vous aux Français le 19 juin 2010 pour la création d’un parti politique indépendant ouvert à toutes les sensibilités.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Tristan Valmour 26 mars 2010 10:14

    Bonsoir

     

    Lorsque j’ai proposé ce billet à l’évaluation, j’avais rédigé un chapô, mais qui n’a pas été pris en compte par le serveur. Si les informaticiens chevronnés avaient l’amabilité de l’intégrer à l’article… D’autre part, Villepin a précisé que la surcote fiscale sur les Sociétés serait temporaire d’une part, que d’autre part elle ne porterait que sur les grandes entreprises.

     

    Voici le chapô :

     

    « J’ai entendu le message des Français, un message de défiance, un message d’exaspération, un message de sanction ». C’est par ces mots que Dominique de Villepin a introduit son Grand Oral, et retenu des Régionales l’abstention, le score du Front National, l’échec de l’UMP. Stigmatisant Nicolas Sarkozy comme sa politique, DDV a également présenté non pas un programme, mais des pistes, avec pour horizon semble-t-il : la conquête des urnes en 2012.


    • mika.baila-girl mika.baila-girl 26 mars 2010 10:42

      Le coq doit bien chanter pour toute la basse cour, n’est ce pas ?


    • mika.baila-girl mika.baila-girl 26 mars 2010 11:08

      J’ai un nom, ducon, et sauf ton respect.


    • Thierry LEITZ 26 mars 2010 11:02

      La finansphère est face à un problème : la politique qu’elle aime, les français en souffrent et n’en veulent plus. NS qui l’incarne a perdu sa popularité (pour être élu). Alors quel nouveau champion pour faire « peuple » et en même temps défendre les intérêts de la finansphère ?

      DDV, plus populaire, de droite, classe et bel esprit peut se faire aimer, maintenant que l’autre est bas... Il donnera des gages à la finansphère et saura endormir le bon peuple par des discours vibrants d’émotion et de justesse.

      Affaire à suivre. Mais je reste dubitatif sur sa vraie volonté réformatrice tournée vers le bien de tous... Même si un aristo qui aime le peuple (DDV) vaut mieux que l’inverse(NS), on doit pouvoir faire encore mieux... en démocratie ! smiley


      • iris 26 mars 2010 11:06

        qu’a til fait lors qu’il était au pouvoir pour la population ??


        • ddacoudre ddacoudre 26 mars 2010 11:19

          bonjour tristant

          je ne suis pas fâché de la décision de Villepin. j’ai souvent écrit que je ne comprenais pas comment des parlementaires de droite pouvais accepter sans rien dire la politique du président qui les portaient vers le FN. je suis donc ravi de cette décision.
          Dominique de Villepin a annoncé jeudi sa décision de créer « un mouvement politique libre et indépendant » quand l’on commence comme cela c’est mauvais signe.commencé par des mots creux, des mots tant galvaudés que quand on les prononce cela fait rire tout le monde et l’on fait semblant d’y croire.

          s’il veut faire avancer la politique et redonner vie a la démocratie, je ne peux qui souscrire mais il est devant la même difficulté que les autres partis, avoir entendu les français et de cela j’en doute.

          les prochaine présidentielle dirons si les français ont muri politiquement ou s’ils se laissent toujours bercer par des illusionnistes.

          http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=72281

          cordialement.


          • katalizeur 26 mars 2010 12:28

            @ ddacoudre

            bonjour dd

            «  »les prochaine présidentielle dirons si les français ont muri politiquement ou s’ils se laissent toujours bercer par des illusionnistes.«  »"

            ce n’est pas a un fin analyste politique comme vous que je vais apprendre que les pauvres français sont menottés depuis tres longtemps....le cellule dans laquelle ils sont confinés sera juste repeinte , rafraichie selon les desiratas du bon peuple.....

            l’essentiel des pouvoirs sont concentrés a bruxelle...d’ailleur de villepin ne propose pas de programme , mais juste des pistes....comme on presente un nuancier couleur......


          • Hieronymus Hieronymus 26 mars 2010 14:13

            de Villepin n’est pas credible
            eminence grise de Chirac, le personnage le plus malfaisant de l’histoire de la Veme, il a participe ds l’ombre a la plupart de ses coups tordus et dispose grace a cela d’un stock impressionniant de moyens de chantage sur de nombreuses personnes mais cela ne suffit pas a en faire un bon politicien ..
            il est tout le temps ds l’emphase, adoptant un ton grandiloquent et des attitudes theatrales pour regler en fait des problemes d’epicerie : la bonne gestion des comptes de la France, ce type-la est ridicule et pathetique ou pathetique et ridicule comme on voudra, mais tout son cirque et ses gesticulations dramaturgiques ne demontrent qu’une chose : son extreme narcissisme, pas une quelconque competence !
            rideau Galouzeau de Villepin


            • voxagora voxagora 26 mars 2010 14:52

              Tout ridicule et pathétique qu’on puisse le juger,
              il semble en tous cas avoir assez de pouvoir pour s’opposer
              à Sarkozy, c’est peut-être là que se situe sa « compétence ».
              La politique mène à l’avocaterie (suivez mon regard),
              qui mène aux candidatures présidentielles.
              Au risque d’être élu !

              Et certains se permettent de critiquer les abstensionnistes !


            • Hieronymus Hieronymus 26 mars 2010 15:32

              merci Chantecler
              a vrai dire j’avais deja lu votre explication d’avant hier
              j’en profite pour vous retourner le compliment, j’apprecie ceux qui me semblent sinceres et honnetes, respectueux des autres meme si je ne partage pas toujours leur opinion


            • Dujnou Dujnou 26 mars 2010 17:41

              D’ accord. C’ est plutôt :
              Villepin, le Maître de conf ’ ....iture !


            • COVADONGA722 COVADONGA722 26 mars 2010 16:52

              Villepin procedede la meme democrasouille consanguine UMPS , tot ou tard les français déciderons que le vote n est pas l ultime épée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Tristan Valmour


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès