Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Villiers appelle à voter pour Sarkozy

Villiers appelle à voter pour Sarkozy

Un fait est peut-être passé inaperçu : M de Villiers, candidat à l’élection présidentielle, a appellé le 25/04 à voter pour Sarkozy. Etait-ce une bonne stratégie ?

D’abord, le MPF, longtemps supplétif de la droite classique (RPR/UMP), comme en 1995, ou même après, comme en 2004, où le MPF avait choisi de monter une liste commune avec l’UMP dans les Pays de la Loire, avait décidé de se droitiser, de rompre avec le système, prétendait-il. Ainsi le MPF s’est lancé dans la lutte contre l’insécurité, a repris des formules comme « immigration zéro », « la France, tu l’aimes ou tu la quittes », dans le but de supplanter le FN comme premier parti à droite de la droite en ralliant les frontistes déçus par les provocations inutiles et nuisibles de Jean-Marie Le Pen.

A l’approche de la présidentielle, le MPF s’est lancé dans une vaste critique contre Sarkozy, accusé d’avoir créé le CFCM, de régulariser excessivement, de vouloir réformer la loi de 1905 dans le but de favoriser les musulmans en faisant construire leurs mosquées par l’ensemble des Français, de vouloir créer le mariage homosexuel et d’instaurer la discrimination positive. Dans le même temps, le MPF parle d’UMPS renvoyant dos à dos Sarkozy et Royal, et jure, la main sur le coeur, qu’ « il n’y aura pas une voix pour le système UMPS au deuxième tour de l’élection présidentielle » (M. Peltier http://www.villiers2007.fr/revuedepresse_detail.php?id_inter=4 ). Et, cela fonctionne. Le MPF passe à 25 000 adhérents revendiqués, dont une partie vient directement du FN, ;de hauts cadres du FN rejoignent le MPF, comme Mme Bignon, maire de Chauffailles, ou M. Bompard, maire d’Orange.

Hélàs pour le MPF, les sondages ne suivent pas. De 8% aux lendemains du 29 mai 2005, on passe à 2% ou 3% (alors que le FN reste à un niveau beaucoup plus élevé), quand ce n’est pas 0,5%. Le MPF, tout en infléchissant sa position, reste ferme : « Nous voulons tourner le dos à cette façon de faire de la politique, qui consiste à faire croire que les hommes politiques sont propriétaires de leurs voix. Quoiqu’il en soit nous ne trahirons ni nos idées, ni nos électeurs. Autrement dit, ceux qui voudront nos voix, devront prendre nos idées. » ( http://www.pourlafrance.fr/a02.php ). Bref, c’est clair et net, à moins que Sarkozy abandonne son minitraité, sa discrimination positive, son mariage homosexuel, etc,. il n’y aura pas une voix pour lui, vous dit-on, c’est promis ! Et l’hémorragie des militants FN vers le MPF continue, même si le FN tente de lutter en rappellant le passé de De Villiers, et essaye de faire de lui le « sous-marin de l’UMP ».

Et patatras, le choc : M. de Villiers fait seulement 2,23%, quand Sarkozy fait 31%. Encore pire : seulement 4% des électeurs du FN en 2002 ont voté Villiers : l’OPA a complètement raté. La Vendée, qui avait voté à plus de 22% pour Villiers en 1995, ne lui accorde qu’un faible 11% des suffrages. C’est la débâcle totale. Mais M. de Villiers s’accroche : il refuse d’appeller à voter pour Sarkozy, déclare qu’il n’est pas propriétaire de ses voix, et répond à un journaliste qui insiste en parlant de consignes : « les consignes, ce sont pour les gares et les valises ! », bon mot salué par les militants présents au siège, qui exultent : « on ne sera plus jamais appellé sous-marin de l’UMP par le FN » croient-ils. « On a définitivement rompu avec le système » Un sondage réalisé sur un site non officiel de membres, militants et sympathisants MPF, le montre : 85% d’entre eux ne veulent pas d’un appel à voter Sarkozy.

Mais dès le lendemain, c’est M. Rivière, député UMP, président du comité de soutien à M. de Villiers, qui avait vivement critiqué M. Sarkozy lors du grand meeting MPF à Paris fin mars, qui appelle à voter pour Sarkozy. Et puis c’est M Darniche, sénateur MPF de Vendée, président de la fédération MPF de Vendée, qui relaie cet appel. Et finalement, M. de Villiers, le 25/04, donne la même consigne.

Mais pourquoi ? Pourquoi avoir appellé à voter Sarkozy ?

Est-ce pour satisfaire les militants et augmenter leur nombre ? Au contraire, ceux-ci sont en majorité mécontents, surtout parmi ceux qui viennent du FN, et qui, probablement, ne vont pas tarder à y retourner, suivis sans doute par ceux qui ont fait loyalement campagne pour le MPF, qui ont cru à « la rupture avec le système » et qui se sentent bernés.

Est-ce pour satisfaire une mutation idéologique interne du mouvement ? Cela n’aurait aucun sens puisque le MPF s’était droitisé ; en appellant à voter Sarkozy, le MPF vient de réduire à néant un long travail de plusieurs mois de droitisation et de rupture avec l’UMP.

De plus, avec cet appel, M de Villiers contredit ce qu’il avait dit dimanche, (ce qui n’est jamais bon en politique), c’est-à-dire semble considérer qu’il est propriétaire de ses voix ; cet appel se produit, alors que ni M. Nihous ni M. Le Pen ne s’étaient prononcés, que rien ne pressait, il restait alors de longs jours avant le 6 mai, alors que M Sarkozy n’a fait aucun appel aux voix du MPF et semblait s’intéresser uniquement aux voix de l’UDF. Plus grave, M. Sarkozy venait de déclarer qu’il était opposé à un nouveau référendum sur le traité constitutionnel et à la proportionnelle aux législatives. Enfin, M. Sarkozy, entre dimanche et mardi, n’avait pas rejeté non plus la discrimination positive ou le mariage homosexuel, ou de manière générale le moindre point en contradiction avec les idées villiéristes.

Nous revenons à la question de départ : pourquoi cet appel ?

La réponse, qui figure dans le Figaro du 26 avril, est triste : de bas calculs politiciens dans le dos des militants, un retour aux tripatouillages électoraux : « Le président du MPF aura gardé le silence pendant encore 24 heures, le temps de négocier un modus vivendi en Vendée avec l’UMP ». Tout ça pour ça ! Des déclarations sur M. Sarkozy, des critiques, des nouvelles propositions, des promesses, la création d’une nouvelle voie entre le FN et l’UMP, tout cela pour arriver à un banal appel à voter Sarkozy, sans rien avoir obtenu pour la France, et pour sauver deux tristes sièges de députés en Vendée avec l’accord de l’UMP. Deux sièges, et peut-être un troisième : certains, toujours d’après Le Figaro, pensent que M. Peltier, le secrétaire général du MPF voudrait obtenir l’investiture UMP dans une circonscription d’Indre-et-Loire pour les législatives de juin. Le transfuge du FN, transfuge du MNR, après avoir échoué à assurer un score décent à M. de Villiers, se destinerait à être un transfuge du MPF pour rejoindre l’UMP. Pauvre secrétaire, qui est finalement à l’image du parti qu’il dirige.


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Eratosthène 27 avril 2007 11:54

    J’ajoute également que certains ont dit : il faut que le MPF appelle à voter Sarko pour sauver nos députés MPF en Vendée. Trois remarques là dessus :

    d’abord, il vaut mieux défendre son honneur et ses idées que deux misérables sièges

    ensuite, Sarkozy peut promettre n’importe quoi, une fois qu’il sera élu, il pourra ne rien tenir du tout

    enfin, en attendant, j’ai appris après avoir soumis mon article à publication que M Coûteaux, député au Parlement européen élu sur la liste du MPF venait de quitter le MPF.

    Le bilan est donc absolument désastreux : perte sûre d’un député européen, pour conservation hypothétique et future de deux députés à l’Assemblée Nationale.


    • morice morice 27 avril 2007 12:16

      « Un fait est peut être passé inaperçu »....Euh ça reste inaperçu... le créateur du Puy du Fou ne peut que finir dans un grand cirque ! Mais vous avez raison sur l’effet Peltier : même chez les petits, ça chauffe !


      • non666 non666 27 avril 2007 14:25

        Au clairon !

        Un homme meurt quand il perd son ame !

        DeVilliers a peut etre un charisme à la « Hollende » (!), mais ce fut un honnete homme et un sincere defenseur du souverainisme.

        La en se ralliant, il se parjure, comme le premier Chirac venu.

        Quel gachis !

        La droite nationale resurgit, elle domine clairement toute les thematiques, toute l’election presidentielle et aulieu de s’unir, elle se divise entre factions.

        Elle finit meme par etre subtilisé par un petit renard qui vient de profiter de la non-frequentabilité de l’un(Lepen), du manque de charisme de l’autre(DeVilliers), du renoncement des gaullistes !

        La politique française a vraiment besoin d’une refondation si nous voulons eviter de voir tous les opportunistes recommencer a chaque elections le jeu du couple sego-sarko.

        Au centre, c’est clairement un parti qui regroupera les socio- et chretiens democrates.

        A droite ce sera un parti qui regroupera tous les souverainistes sans soumission.

        Gaullistes, LePenistes, Villieristes unis, il y a largement de quoi assecher le score du lobbyiste US, surtout si les democrates font la meme chose de leur coté.

        Mais bon, il faudra surement attendre la mort de Lepen(père)


        • Icks PEY Icks PEY 27 avril 2007 15:26

          C’est la logique du moindre mal : pour l’électorat de Villiers, Ségo sera pire que Sarko, c’est tout.

          Icks PEY


          • Dégueuloir Dégueuloir 29 avril 2007 19:41

            il ne manque que la perruque 18éme au gogol souverainiste Vendéen ! elle viendrait parfaire l’habit du bouffon ,si le ridicule tuait,il serait le premier !!! smiley


          • Eratosthène 29 avril 2007 19:45

            Assez peu constructif, comme commentaire.


          • Dégueuloir Dégueuloir 30 avril 2007 15:00

            le royaliste inspire beaucoup l’humour,il devrait remplacer sa moumoute par une perruque d’époque,le visage fariné rendrait le personnage plus « glamour »...lol.... smiley les liaisons dangereuses"...


          • morice morice 27 avril 2007 18:48

            Pour un gars qui organise des combats de gladiateurs, on ne peut pas dire que le courage l’étouffe... c’est un mirmidon (de grande taille) !


            • toto1701 28 avril 2007 01:52

              héhé il va falloir renflouer les caisses alors on solde ou on donne en gage les bijoux de famille l’ump est riche elle peut verser son denier du culte au chouan


              • Argo Argo 28 avril 2007 03:51

                Un parti de droite qui appelle à voter à droite. Aucun scoop là dedans. Ce fait n’est pas passé « inaperçu », pas plus que le ralliement purement idéologique et désintéressé des Voynet, Besancenot, Buffet, Laguiller à Mme Royal. C’est normal. C’est le système bipolaire qui veut ça. La 5ème république.

                Ce qui est plus hypocrite et politicard c’est qu’un candidat arrivé troisième ne donne aucune consigne claire (autre qu’un rejet sarkozy aussi silencieux qu’assourdissant). Quand on a quelque chose à dire, ou à vomir, on a le courage politique de l’exprimer.


                • Eratosthène 28 avril 2007 21:19

                  Correctif concernant :

                  M Coûteaux : celui ci ne quitte pas le MPF et reste à travailler avec M de Villiers. Simplement, lui est favorable au vote blanc. (désolé pour l’erreur, j’avais pourtant repris une dépêche du Monde)

                  M Peltier : M Peltier est candidat dans la première circonscription d’Indre et Loire. Or, l’UMP a prévu de présenter M Donnedieu de Vabres dans ladite circonscription. Certains pensaient que, mais appremment se seraient trompés.

                  Décidément, la presse quotidienne n’est plus très sérieuse...

                  Pour les commentaires précédents : il est contraire totalement anormal qu’un parti de droite qui a fait toute sa campagne sur le rejet de l’UMPS appelle ensuite à voter pour l’UMP.


                  • Boileau419 Boileau419 29 avril 2007 10:37

                    Ce que j’apprécie chez Le Pen, c’est qu’il n’est jamais entré dans ce genre de combines à la noix de coco.


                    • JBL 30 avril 2007 10:57

                      Que du négatif dans cet article et dans trop de commentaires ! Imaginons un instant, supposition il est vrai impossible, que De Villiers ait appelé à voter Ségolène ROYAL. A lire ici les commentaires insensés de certains on saurait sûrement lui trouver des qualités qu’il n’a pas. De grâce restez objectifs et cessez d’intenter autant de procès d’intention sans arguments sérieux et sans preuve, voire de proférer autant de calomnies !

                      Si, je n’ai pourtant jamais voté De Villiers, je reconnais qu’en Vendée les résultats sont globalement positifs notamment sur le plan du chômage.On ne peut pas en dire autant pour tous les départements administrés par les socialistes.

                      Quant à l’aide au développement en Afrique et plus précisément la copération avec le BENIN la Vendée avec De Villiers peut en remontrer à la gauche toujours plus efficace dans ses discours que dans ses actes. cf.http://www.ambafrance-bj.org/article.php3?id_article=435

                      Le choix de De Villiers appelant à voter pour Nicolas Sarkosy c’est tout simplement du pragmatisme, comme un très grand nombre de citoyens responsables et lucides, rejoints ce matin par Hervé MORIN chef de file des députés UDF qui dit que « DANS L’INTERET DU PAYS » IL « VOTERA SANS HESITATION NICOLAS SARKOSY » le 6 mai. Il estime que Ségolène ROYAL, je le cite : « N’EST PAS A LA HAUTEUR DE LA FONCTION PRESIDENTIELLE ».


                      • vachefolle vachefolle 30 avril 2007 12:21

                        Bien sur quand les verts ou le PC invitent a voter ROYAL, cest pour les idees et le projet, et quand DeVilliers ou des UDF invitent a voter Sarko cest a cause d’ignobles manipulations et manigances.

                        Bien sur que les verts et le PC n’ont AUCUNE negociation pour les prochaines legislatives.....

                        Si vous voulez etre objectifs, les choses sont tres simples :

                        TOUS les hommes politiques ont a gerer a la fois l’existence de leur parti et de leurs idees.

                        La verite est que les deputes villieristes ou UDF ont ete jusqu’a present toujours elus avec des voix de droite, et que leur representants aujoudhui appelent a voter Sarko est normal et logique. Au meme titre que le PC ou les Verts appelent a voter Royal (pas de couplet sur le style, oui mais eux ils y croient svp).

                        Cela n’empechent pas que que ca soit a l’UDF ou chez les verts, leur ralliement correspond aussi a la moins grande distance avec leur idees.


                        • chmoll chmoll 1er mai 2007 08:42

                          sarko a promis à lancelot (de villier)que si il lui donnait ses voix il allait restaurer les duels

                          pour l’instant y savent pas si ça seras à 15 pas ou 20

                          mais bon vous avez toujours l’choix de l’épée


                          • Eratosthène 1er mai 2007 10:46

                            Merci de ne pas me faire passer pour ce que je ne suis pas, à savoir un anti villiériste partisan de Mme Royal. Si j’ai écrit cet article, c’est que j’ai milité pendant 8 mois au MPF, que j’ai fait campagne pour M de Villiers à la présidentielle (j’appréciais pleinement son programme et son bilan) et que j’estime avoir été trahi par cet appel à voter Sarkozy.

                            Il est évident que j’aurais été encore plus choqué si M de Villiers avait appellé à voter Mme Royal. Je pense que M de Villiers aurait dû faire plus finement les choses, du genre :« tout en n’oubliant pas les différences qui m’opposent à M Sarkozy, sans rien retirer des critiques que je lui adressées, considérant que Mme Royal a montré depuis longtemps son incompétence, qu’elle est soutenue par des trotskistes réclamant la dictature du prolétariat, afin de faire barrage aux socialo communistes, à titre personnel, je voterai pour M Sarkozy. De plus, la gauche faisant exactement le contraire de ce que nous préconisons, je demande à mes électeurs de ne pas voter pour Mme Royal. » Là c’aurait été clair : je vote pour Sarkozy et vous demande de voter blanc ou Sarkozy.

                            Au lieu de cela, M de Villiers a préféré se moquer de ses électeurs, en abandonnant ses idées pour deux malheureux sièges de députés (et encore, ce serait plutôt un, vu que M Sarlot a été élu sous l’étiquette « démocratie libérale » et non MPF).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès