Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Villiers-le-Bel, vaste opération de police ou de politique ?

Villiers-le-Bel, vaste opération de police ou de politique ?

Ce matin environ un millier de policiers ont procédé à 33 arrestations à Villiers-le-Bel et aux alentours. Une opération qui fait suite aux événements qui ont secoué le Val-d’Oise pendant deux jours en novembre. Le 25 novembre deux adolescents percutent sur leur mini-moto une voiture de police. Officiellement c’est un accident. C’est du moins ce que conclut un premier rapport de l’Inspection générale de la Police nationale (IGPN). Mais l’histoire n’est pas claire. Une enquête judiciaire est en cours. Pour les jeunes de Villiers-le-Bel, le soir du 25 novembre, cela ne fait aucun doute, il ne s’agit pas d’un accident, mais d’un fait délibéré. Ce qui met le feu aux poudres. On craint alors que se raniment les émeutes qui ont embrasé la France en automne 2005.

Une bibliothèque brûlée, le poste de police de Villiers-le-Bel assiégé puis incendié, des voitures des forces de l’ordre caillassées, la gare d’Arnouville dévastée, le MacDo incendié, un garage pillé, de nombreux commerces saccagés et le mobilier urbain dégradé. 119 hommes des forces de polices grièvement blessés, dont 5 gravement (on ne sait pas du côté des émeutiers combien de jeunes ont été blessés).

On constate aussi que certains émeutiers tirent à balles réelles. Selon Le Point, « dix fonctionnaires avaient été blessés par des plombs tirés par des fusils de chasse ou fusils à pompe notamment lors de la seconde nuit d’émeutes ». Pour la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, cette situation ne peut pas durer. Elle est effectivement maîtrisée le 27 novembre, deux jour après le début des faits.

« Le président Nicolas Sarkozy et la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, rappelle L’Express ont depuis déclaré à plusieurs reprises lors de réunions avec des policiers que tout serait mis en oeuvre pour retrouver les responsables ». L’Express rappelle également qu’un « tract de la police sollicitant des dénonciations en promettant des récompenses a été distribué dans les cités ». « Les enquêteurs agissent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour ’’tentative d’homicide volontaire’’, rapporte Le Point. Écoutes téléphoniques, auditions, ’’tuyaux’’ des RG (Renseignements généraux), appel à témoins assorti d’une récompense : rien n’a été laissé au hasard dans cette enquête. À tel point que, selon un enquêteur, les investigations auraient également permis de cibler plusieurs personnes soupçonnées d’avoir commis d’autres délits. Ce qui pourrait amener le parquet à ouvrir des procédures incidentes pour différentes infractions dont ’’escroquerie, infractions à la législation sur les stupéfiants, trafic de faux documents administratifs" ». Fin du premier acte.

Le deuxième acte vient d’avoir lieu ce matin, dès 6 heures, sous l’autorité de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Versailles. Selon Le Monde, « près de 1 000 policiers du Raid, de l’Office central de répression du banditisme (OCRB), de la police judiciaire de Versailles et d’Île-de-France, notamment, ont participé à une vaste opération pour tenter d’interpeller les auteurs des violences contre les forces de l’ordre fin novembre à Villiers-le-Bel ». Elles sont également intervenues à Sarcelles, Gonesse et en Seine-Saint-Denis. Bilan : après perquisition, 33 personnes âgées de 19 à 31 ans, soupçonnées d’être impliquées dans ces émeutes sont en garde à vue.

La police, lors de cette opération, cherchait à mettre la main sur, selon Le Point, « une vingtaine d’individus soupçonnés d’avoir été les "meneurs" des émeutes de fin novembre 2007, et d’avoir fait feu sur des policiers. Deux chefs de bande âgés d’une trentaine d’années sont les cibles privilégiées des enquêteurs. ’’Ils ont organisé les émeutes et indiqué aux jeunes comment se placer, comment tirer sur les forces de l’ordre qui étaient attirées dans des endroits ou très éclairés ou très sombres. C’était une organisation quasi militaire. Ils voulaient clairement se faire du flic’’, explique un policier ».

Selon L’Express, « pour mener l’opération, la police judiciaire régionale est notamment assistée par l’unité d’élite du Raid et la Brigade de recherche et d’intervention (BRI, l’ancienne "antigang"). Des centaines de CRS ont aussi été mobilisés lundi pour prévenir tout débordement après les interpellations espérées. » Dans la cité encore endormie, relève Le Point, « on peut relever la présence de 10 à 15 camions de CRS par barrière d’immeubles visée ».

Le Parisien évoque même pour cette opération la présence du « Robocop », un véhicule « résistant aux balles et au feu » qui appartient à « la brigade de recherche et d’intervention (BRI - "antigang") de la police judiciaire parisienne (...) Il est spécialement équipé pour les situations d’urgence, prises d’otages, opérations antiterroristes, forcenés. De couleur noire, blindé, ne passant jamais inaperçu dans la circulation, il est équipé du matériel de transmission et de surveillance de très haute technologie, avec notamment une sorte de longue vue digne d’un sous-marin ».

Bref cet immense coup de filet, pour légitime qu’il soit, ne peut empêcher de penser qu’il vient à point nommé pour Nicolas Sarkozy. Celui-ci est toujours en baisse constante dans les sondages. Certains, comme Ségolène Royal, ce matin au micro de France Inter, dénoncent dans cette manière d’agir, souligne La Tribune, une « volonté d’influencer l’opinion » et de « faire peur » en période électorale.

« Quand des caméras accompagnent des opérations policières massives en période municipale, je pense en effet que c’est une façon d’influencer l’opinion, de vouloir faire peur (...) Le président de la République en revient aux vieux réflexes de politique spectacle sécuritaire parce que, là où il échoue sur le plan économique et social, il veut faire croire qu’il continue à maîtriser les choses sur la question de la sécurité, ce qui n’est pas le cas », a déclaré Ségolène Royal qui estime par ailleurs que « s’il y a des interpellations à faire, elles peuvent parfaitement avoir lieu individuellement et à l’abri du système médiatique » et qui appellent les Français à « sanctionner par le vote ce type de manipulation ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 18 février 2008 13:41

    Il était temps que les forces républicaines rétablissent l’Etat de Droit Républicain en s’attaquant aux organisations criminels très structurées qui ont durant des années pourries toutes modernisations des quartiers et des habitations HLM

    Cette démonstration de force et du GIR va permettre de rassurer les populations et enfin les collectivités vont savoir que leurs investissements (garderie,écoles,gymnases...) ne seront plus détruit par des voyous dont la place est en prison pour 5 à 10 ans de peine incompressibles.

    Merci aux forces républicaines

     


    • wesson wesson 18 février 2008 15:02

      oui bon, en même temps 1000 flics pour 33 arrestations, c’est pas vraiment super efficace. On s’attendais à plus ...

      Et d’ici quelques jours, probablement les journaux vont se féliciter de la prise d’importante quantité de drogues (2 boulettes de shit et 50 grammes de hash), et la saisie d’arme de guerres (une pétoire rouillée de 14-18).

       

      par contre, il y aura peut-être les émeutes que le chef de l’état essaie de provoquer avec cette opération de pure propagande.

       

      Comme quoi loin de renier l’héritage de Mai 68, le gouvernement s’en inspire en essayant de provoquer les émeutes qui lui permettront d’adopter une posture "moi ou la chienlit"

       


    • septix 18 février 2008 15:11

      merci d’éviter le mot "républicain" , je vous prie... Force tout court suffira...


    • Mescalina Mescalina 18 février 2008 16:56

      +5 à un commentaire aussi navrant... Forces républicaines monsieur, ne vous en déplaise, le corps de police FAIT PARTIE de la république, est nécessaire à son bon fonctionnement, la France n’est pas Bisounours world.


    • Traroth Traroth 18 février 2008 19:05

      On ne rétablit pas l’état de droit avec une opération coup de poing sans lendemain. A quand une présence policière permanente dans les quartiers ? Une police de proximité, quoi, et pas à titre expérimental !


    • septix 18 février 2008 21:52

      les forces de l’ordre ont perdu ce qualificatif depuis qu’elles agissent au profit de quelques uns... Il suffit de contempler leur action dans les rues de Paris pour de simples contrôles routiniers, disent-ils. Oh, veuillez me pardonner, c’est pour protéger le justiciable. Quelle grandeur d’âme !


    • Forest Ent Forest Ent 18 février 2008 13:41

      Ah ? Ce n’était pas une émission de télé-réalité ?

      C’est amusant : la ministre de l’intérieur dénonce la "médiatisation".


      • non666 non666 18 février 2008 16:52

        La dernière fois il avait arreté 160 djeunz.

        Une semaine apres il en restait 30, puis 7, puis 1, puis 0.

        Sarkozy, l’homme qui n’a qu’une parole avait pourtant tenu des propos tres durs et claironné qu’il renverrait les coupables dans leurs pays pour ceux qui n’avaient pas la nationalité française...

        Ce coup ci, juste quand les beaux jours reviennent, un mois avant les municipales, Sarkozy fait donner ses troupes pour jouer aux durs et rassurer l’electorat Lepen qui le quitte en masse dans les sondages.

        Comme au centre, les chretiens democrates se restructure derriere Bayrou, il faut vite donner des signaux forts, au moment de l’election.

        Parce que quand meme, 3 mois pour prendre l’initiative de reprendre les armes des insurgés a Ramallah le bel, c’est beaucoup, non ? Quand la sécurité publique est a ce point, comme l’eduction au service de la carriere et du maintien au pouvoir de Sarkozy, il est quand meme temps de se poser la question de la legitimité du garand des institutions et de l’autorité de l’Etat.

        La Haute trahison ce n’est pas fait pour les chiens.

        Heureusement, le concept d’hyper-president suppose le statut d’hyper-courtisan.

        Car en politique comme en physique chimie, rien ne se perd, rien ne se créee.

        Si l’un est "hyper actif", c’est que les autres sont hyper passif, hyper soumis, hyper coupables d’avoir renoncé aux pouvoirs que leur donne la constitution.


      • Charles Ingalls Charles Ingalls 18 février 2008 16:58

        Cher Forest vous soulevez là un problème important !!!

        S’il s’avère qu’il s’agissait bien d’une émission de télé-réalité comme tout le laisse à penser, les producteurs (Le ministère de l’intérieur et donc MAM) se verraient dans l’obligation de retribuer les 1033 acteurs de ce programme :

        http://www.liberation.fr/actualite/ecrans/309933.FR.php

         


      • Le péripate Le péripate 18 février 2008 17:07

        Comme réalisateur, je m’insurge devant cette émission de télé-réalité tourné sans personnel intermittent et duement syndiqué ! Plus de mille cachets perdus . Est-il possible de porter plainte pour exercice du métier d’acteur sans autorisations ?


      • Forest Ent Forest Ent 18 février 2008 17:27

        Est-ce que ça ne serait pas une forme de "happy-slapping" ?


      • aequopulsatpede 18 février 2008 17:45

        Je vous trouve tous, particulièrement odieux avec Mamollier.

        - Cette brave dame aurait aimé, comme lorsqu’elle était à la Défense, se montrer à la tête de ses troupes.

        - Or, elle ne peut pas le faire dans les coups de poings dans les banlieues, ses "tétés" arriveraient un jour avant elle.

         


      • Charles Ingalls Charles Ingalls 18 février 2008 17:48

        Impossible !!!

        Les journalistes professionnels ne sont pas concernés par cette loi. En revanche si Mam a filmé au téléphone portable, ca va chier...


      • Alpo47 Alpo47 18 février 2008 19:24

        Il est très courant que nos "autorités" , le pool anti terroriste notamment, procèdent à des arrestations très médiatisées, de supposés terroristes, à grand renfort de policiers, GIGN, RAID et autres...

        Ce qui est effectivement moins médiatisé, comme l’indique non666, c’est que 9 fois sur 10, les présumés sont relachés, en catimini, au fur et à mesure que les dossiers se dégonflent ;...

        Pas grave, l’opinion ne retiendra que les arrestations et les effets de menton.

        Trop facile de tromper le mouton moyen ...


      • Forest Ent Forest Ent 18 février 2008 20:13

        Est-ce que Mam ferait des heures sup à TF1 ? Défiscalisées ?


      • Forest Ent Forest Ent 18 février 2008 23:57

        C’était pas à Argenteuil ? smiley

        Au fait, c’est qui le ministre de l’intérieur, en ce moment ? On se refait un truc gare du Nord ? Non, c’est vrai qu’il y a les voix des vieux qui se barrent. Je propose une agression de vieux, une semaine avant les élections. Ca marche toujours. Et après un discours ferme et rassurant du ministre de l’intérieur, Sarkozy. Ah non, merde ! Bon alors, on fait revenir Kadhafi ? Pour taper dessus. Plutôt Mittal alors. Tu rouvres mon usine ou gare à toi ! Ce qui serait bien, ce serait une émeute. Une petite parce que c’est cher et qu’on a déjà presque fini le budget quand on a refait toutes les affiches Martinon en Fromentin puis Teullé et enfin Carla. Allez, trente figurants maximum, juste deux caméras et deux perchmen. On finira aux effets spéciaux pour le 20h. Non, trop cher. Bon, tant pis, on reprend les images de 2005, personne remarquera. Remarque, il n’y a pas besoin de changer la bande-son non plus. Bon alors, vous me trouvez un petit vieux, et dans deux semaines vous lui foutez des pains dans la gueule et vous l’amenez au studio tel quel. Interdiction de passer chez le toubib. Laissez-lui les dents qu’il puisse parler. On mettra ça sur un fond d’images de mai 68. Non plutôt 1848, c’est libre de droits.


      • Yohan Yohan 19 février 2008 00:06

        Comme contribuable, je pense qu’il est anormal de tourner avec autant de figurants payés au dessus du tarif syndical.


      • Gilles Gilles 19 février 2008 09:40

        Forest

        "C’est amusant : la ministre de l’intérieur dénonce la "médiatisation".

        Il parait que la fuite provient des syndicats de police, tous je crois, affiliés à droite ou à gauche.

        Ceci dit au gouvernement impossible qu’ils ne sachent pas, plusieurs jours avant, que ça avait fuité. Peut être même qu"i’ls savaient que ce serait le cas, sinon jamais il n’y aurait eu 1000 poulets pour arreter une vingtaine de jeunes qui pioncent à 6 heures du mat. Le risque d’émeute = presque zéro vu que de toute façon plusiuers heures avant le coup de filet ça devait déjà grouiller de journalistes, ce qui aurait pu mettre la puce à l’oreille de certains

        Bref encore de la manipulation. Mais bon ça fait oublier l’histoire de la mémoire des enfants déportés qui prend mal dans l’opinion


      • non666 non666 20 février 2008 10:04

        C’est "Alliance", le syndicat qui a toujours été le plus proche de Sarkozy qui renseigne, comme dab.

        C’est d’ailleurs lui qui faisait sa promo et sa pub quand il etait au ministere de l’interieur et qui est si bien implanté dans les RG, les barbouzes a sarko quoi .


      • Annie 18 février 2008 14:02

        La réponse à la question que vous posez n’a aucune importance. Je ferai un parallèle avec l’Angleterre, la guerre en Iraq et tous les mensonges des policiens pour justifier cette guerre. A trop manipuler l’opinion et calculer les interventions, les politiciens ont perdu toute crédibilité auprès de leurs électeurs et surtout leur confiance. Que la présence des médias ce matin soit le résultat d’une fuite au gouvernement ou non, il y a des rapprochements qu’il est difficile, par réflexe, de ne pas faire. Je vois Sarkozy aujourd’hui comme je voyais Blair hier. Chaque initiative ou déclaration m’amène à m’interroger sur des motifs cachés.


        • Emmanuel W 18 février 2008 14:10

          Que les journalistes aient été au courant de cette intervention est une entrave manifeste à l’exercice des forces de l’ordre, car ces fuites peuvent évidemment donner un délai à ceux qui ont quelque chose à se reprocher.

          Il convient donc de retrouver et de punir ceux qui ont informé les journalistes de cette descente. Qu’en pensez vous madame Dati ?


          • Alpo47 Alpo47 18 février 2008 14:22

            Qu’un, voire deux journalistes aient pu être informés par des relations, par exemple dans la police, me paraîtrait normal. Que tous les journaux, chaines de TV soient sur place à 6 heures du matin, indique qu’ils ont tous été intentionnellement avertis.

            Alors ? Et bien une nouvelle opération/manipulation médiatique, à 15 jours d’élections annoncées difficiles, semble évidente. Du Sarko pur jus. On ne change pas si vite ...

            Ce matin, sur France Info, l’interview, savoureuse, du procureur de la République local qui dément que ses services ou les différents services de police aient pu prévenir la presse. Désignant de fait, implicitement, le ministère de l’intérieur, voire plus haut ...

            La question est : Sommes nous encore dupe de ces procédés ?

             


            • gül 18 février 2008 15:23

              Aujourd’hui sur I-Télé :

              Leur journaliste a été prévenu de l’opération dès vendredi dernier !?

              Le représentant du syndicat de police invité sur leur plateau a déclaré très simplement que lors de ce type d’intervention, on ne laissait pas particulièrement passer la presse, si elle passée c’est que l’autorisation en avait été donnée....Par qui ??????

              CQFD.


              • Mescalina Mescalina 18 février 2008 16:38

                Ces barbaries ne pouvaient rester impunies (barbaries ne choquera que les oreilles prudes). Cette opération s’est déroulée dans le calme et si les personnes interpelées sont bien celles qui ont commis ces actes ce sera une bonne chose pour ces quartiers.

                La médiatisation est "normale" de par la nature même de l’intervention. Mais les fuites dangereuses ne sont pas normales, pour la vie même des policiers (un syndicat policier s’est d’ailleurs élevé contre ces "fuite" pour les médias).

                1000 policiers pour 33 interpellations, c’est sûrement beaucoup, je ne peux en juger (contrairement à beaucoup ici qui sont CERTAINS, connaissant tous les paramètres de l’opération... sic).

                Cette opération a été préparée de longue haleine, ell edevait réussir, et n’a pas pu être "décidé" hier par un claquement de doigt de NS pour remonter dans les sondages. Cela doit se préparer longtemps à l’avance, le président a peut être demandé à ce qu’elle soit réalisée au plus vite et juste avant les élections, mais tant que le résultat est là OU EST LE PROBLEME ??? Cet argument ne tient pas.

                Donc une bonne chose pour les quartiers et la république, mais une utilisation douteuse et dangereuse des médias.

                Moinssers en paix !


                • Trashon Trashon 18 février 2008 17:18

                  Après une surperbe discours sur le projet de la banlieue que l’on pourrait résumer par :

                  J’ai pas d’tune pour vous alors, aide toi le ciel t’aidera.

                  JE vous envoie le RAID avec véhicule blindé et toute la presse française histoire de ne pas vous provoquer.

                  C’est sur la ça va être la fête dans les quartiers....

                   


                • Charles Ingalls Charles Ingalls 18 février 2008 17:28

                  (Mescalina) "Ces barbaries ne pouvaient rester impunies (barbaries ne choquera que les oreilles prudes)."

                  Tout a fait d’accord avec vous...

                  Qu’est qu’on veut ? Que notre président passe l’éponge sur leurs crimes et les invite sur le perron de l’élysée pour leur serrer la main ?

                  Non mais...Et pourquoi pas faire la même chose avec kadafi par exemple...N’importe quoi...


                • wesson wesson 18 février 2008 18:00

                  @Mescalina : "barbaries ne choquera que les oreilles prudes"

                  et ne se retrouvera que dans le language des grouillots d’extrème droite


                • Battement d’elle 18 février 2008 21:36

                  @ mescalina

                  vous êtes l’épouse de Lerma ?

                   

                   


                • Yohan Yohan 19 février 2008 00:11

                  "préparée de longue haleine" dites vous

                  "Chargée" ou "chargez " ? J’hésite


                • Leila Leila 18 février 2008 16:41

                  Quand j’ai entendu cette information ce matin à la radio, j’ai tout de suite compris que c’est la dernière opération de Sarkozy pour continuer de saturer les médias avec des questions qui jettent le trouble et détournent l’opinion publique des vrais problèmes.


                  • Fergus fergus 18 février 2008 17:16

                    Je ne sais pas qui a demandé aux journalistes et aux caméramen d’être présents à Villiers-le-Bel. Une chose est sûre, si les responsables sont au syndicat Unsa comme le suggèrent certains, ils risquent une révocation pure et simple pour faute grave, quels qu’aient pu être leurs états de service. Un risque d’autant plus grand que ce syndicat, coupable d’un affront au pouvoir lors des dernières élections professionnelles, est désormais placé sous la surveillance croisée de Beauvau et de l’Elysée.

                    Ce n’est donc pas de ce côté-là qu’il faut chercher, mais vers ceux qui peuvent tirer le meilleur profit de cette mise en lumière médiatique de la « détermination du gouvernement » à lutter contre la délinquance. J’ai nommé, vous l’aviez compris, les éminences grises de la présidence, prêtes à tout désormais, y compris aux démonstrations les plus disproportionnées, pour redresser l’image de marque très écornée du patron. Car c’est bel et bien cette image de Sarkozy qui est en cause et justifie ce délirant déploiement de forces. Pour un résultat ô combien aléatoire, car à trop vouloir démontrer, on caricature son action et on la décrédibilise. C’est évidemment ce qui va se passer avec ce pseudo coup d’éclat qui a mobilisé 1100 ou 1500 policiers (les témoignages divergent) pour arrêter, non pas de dangereux caÏds du grand banditisme surarmés et prêts à tout, mais des gamins déboussolés qui ont commis une énorme connerie lors des émeutes.

                    Quelques dizaines de flics intervenant simultanément et dans la plus totale discrétion aux adresses préalablement identifiées à la pointe du jour auraient suffi à procéder aux arrestations. Sarkozy et ses sbires ont préféré le grand show médiatique. Au risque de susciter des fuites. Au risque également de souffler sur des braises qui continuent de couver. C’est lamentable. Et inquiétant !


                    • coati coati 18 février 2008 17:51

                      Je me demande bien sur quelle base a pu se faire l’enquête qui a mené à des arrestations... dénonciations ? Quoi d’autre ? Des bandes vidéos ? Je suis très perplexe.

                      Bon et après comment on va prouver qu’un gars (ou une fille tiens pourquoi pas) a incendié, caillassé, tiré à l’arme à feu ?

                      Relevés d’empreinte sur les pierre qu’on reçu les policiers ou sur des restes de cocktail molotov ? Expertise balistique d’armes qu’on retrouverait chez les interpellés assez débiles pour les garder chez eux et laisser des empreintes digitales dessus ? Obtention d’aveux par les méthodes douces de la Police ? Analyses ADN ?

                      L’opportunité du coup médiatique est évidente comme abondamment commenté.

                       


                      • Annie 18 février 2008 18:22

                        @Coati,

                        Des "récompenses" monétaires ont été proposées à toutes les personnes qui pourraient apporter un complément d’informations (délations ?) sur les violences en banlieues. 

                        Maintenant une bonne nouvelle. Line Renaud a déserté et apporte son soutien à Delanoë. A qui se fier maintenant ??


                        • Sébastien Sébastien 18 février 2008 19:12

                          Bah oui c’est un coup avant les municipales. Et alors ? Ils font tous pareil, c’est pas propre a Sarkozy. Ne faites pas semblant de decouvrir ca. Et ayant constate les methodes de Royal pendant l’election, elle ferait bien de la fermer.

                          Cela dit, ce coup ne va pas changer grand chose au quotidien des gens qui vivent dans ces cites pourries. Demain, ca recommence...


                          • hurlevent 18 février 2008 19:15

                            L’attitude du père d’une des victimes de l’accident est révoltante. Non seulement il est en grande partie responsable de l’accident (qui laisse son enfant jouer dans la rue à faire n’importe quoi avec une mini moto sans casque), mais il accuse les policiers, qui pourtant ont fait tout ce qu’il fallait faire (appel des secours, etc).

                             


                            • hurlevent 18 février 2008 20:08

                              Non, effectivement ce n’est pas étonnant.

                              La France donne tout à ces populations : éducation, logements à loyers modérés, CMU, RMI, etc... et au lieu de nous remercier, ils nous crachent à la gueule et agresse les policiers qui les aident.

                              On est vraiment trop faibles envers eux.

                               


                            • aequopulsatpede 18 février 2008 20:23

                              Depuis qu’il est passé du chat au che, Calmos ne se tient plus !


                            • Forest Ent Forest Ent 18 février 2008 21:03

                              Ouais. Ce n’est pas le pseudo le plus adéquat de AV. smiley


                            • moebius 18 février 2008 21:25

                               Nous apprenons Robocop n’était pas là, pour ceux qui l’ignore encore robocop est un genre de gros karcher monté sur de toute petites roulettes, quand il avance cela fait gnin gnin et ca fait trés peur


                              • tvargentine.com lerma 18 février 2008 23:35

                                Une bibliothèque, une école, des bâtiments publics et des dizaines de véhicules avaient été incendiés les 25 et 26 novembre.

                                "Tous les suspects sont connus de la police et les deux tiers ont moins de 25 ans", dit le procureur.

                                Si maintenant les commentateurs ici veulent laisser les voyous instaurer des zones de non-droit,qu’ils le disent ouvertement

                                Oui,cette intervention démontre la force de l’Etat de Droit Républicain à poursuivre les voyous et même si 2 voyous sont en fuite,ce sont des mafieux qui n’auront plus Villiers le Bel comme terrain de chasse

                                 

                                 

                                 

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès