Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vincent, François, Lionel et les autres

Vincent, François, Lionel et les autres

Le cinéma des politiques

Ce mardi 8 novembre, l'Assemblée nationale nous a offert un de ces petits sketchs dont nous raffolons. Lors des traditionnelles questions d'actualité au gouvernement, François Baroin, ministre de l'Économie des Finances et de l'Industrie a répondu un peu vivement à un député socialiste, Pierre-Alain Muet, qui accusait le gouvernement, de manquer de courage : avec son plan d'austérité. Alors Baroin l'a branché courage : "Est-ce du courage de mentir, de basculer dans la démagogie, de taire la vérité, de vous accrocher à ces vieilles lunes socialistes qui vous ont certes conduit par effraction au pouvoir en 1997 ?"

Le banc socialiste s'est tout de suite levé, outré, quittant l'Assemblée indigné, depuis le bouquin d'Hessel, l'indignation est très à la mode, trop, Accoyer, Président de l'Assemblée nationale a suspendu la séance, Jean-Marc Ayrault, chef des socialistes à l'assemblée, a demandé des excuses à Baroin, genre, c'est trégrave ce que vous avez dit, et aujourd'hui, quelques faux-culs de la droite (qui n'en manque pas) font aussi la leçon à Baroin, à l'instar de Dominique Paillé, sur Twitter. "Francois, ton parcours était jusque-là sans faute. Hier c'était un dérapage, des excuses valent mieux que traîner éternellement un boulet" ou de Gérard Longuet, notre ministre de la Défense, qui a lui aussi conseillé à François Baroin de s'excuser. On croit rêver.

Les mots incriminés :

Heureusement, François Baroin n'est pas prêt à s'auto-flageller. Interrogé par la presse à son arrivée en commission des Finances, François Baroin, a déclaré "pas de commentaire", lâchant ensuite un "vous plaisantez !" au journaliste de l'AFPTV qui lui demandait si il allait s'excuser.

D'ailleurs, Baroin n'a pas contesté le résultat des législatives de 1997, il a simplement dit que les socialistes étaient entrés par effraction, c'est à dire à la faveur d'une ouverture imprévue, bon, il a juste omis de préciser que c'était Villepin qui fournissait le pied de biche avec sa grande trouvaille qu'était la dissolution de l'Assemblée juste après une grande vague de mouvements sociaux .. Tout ça a peu d'importance, le barouf autour de la prestation de Baroin est beaucoup plus révélateur que la prestation elle-même. Tous ces grrrrrrands défenseurs de la démocratie, de gauche, forcément de gauche aurait dit Marguerite, outrés, bouleversés, choqués, traumatisés, révoltés, ne se sont donc pas rendus compte qu’aujourd'hui, en pleine crise, la représentation française méritait autre chose que cette dérisoire bronca des zindignés chroniques. A toute chose malheur est bon, si on a largement dépassé, depuis mardi, le mur de la connerie, on a aussi soulevé un vrai problème français : est-ce qu'il y a encore la place pour autre chose que la langue de plomb en France, est-ce que notre impuissance à entendre les mots n'est pas juste le corollaire à notre impuissance à appréhender le monde ? Bref, ne sommes nous pas gravement à coté de la plaque ?

Arrêtons nous vite fait au cas Peillon

Vincent Peillon, en bon petit prof, a fait la leçon à Baroin, invité de l'émission Preuves par 3 sur la chaîne Public Sénat, il a doctement déclaré : "François Baroin doit passer trop de temps avec le Président il pense que la politique c'est la guerre c'est l'injure c'est la schématisation,et il a dérapé, voilà, il faut qu'il se repose un peu et faut surtout qu'il fréquente un peu moins Nicolas Sarkozy."

Dis-moi Vincent, tu te souviens quand tu affirmais que Ségolène Royal relevait de la psychiatrie lourde ? On était dans le cadre respectueux du débat républicain ou bien ?

Docteur Peillon :


et Mister Vincent :



La vraie attaque

Lionel Jospin a trouvé "scandaleux » les propos de Baroin. Et ça c'est beaucoup plus cohérent, parce qu'outre "l'effraction" qui déclencha les cris d'orfraies du cortège socialiste, dans son apostrophe, Baroin a mis en cause la gestion de Jospin qui n'a, selon lui, pas su tirer les fruits de la croissance qu'offrait alors la bulle internet, écornant un peu l'image de l'ex-premier ministre socialiste, figure de la rigueur du sérieux et de l'intégrité à gauche.Lionel Jospin, actuellement à New-York pour un colloque a déclaré à l'AFP. "Je réagirai si nécessaire aux propos scandaleux de François Baroin quand je serai de retour en France la semaine prochaine". Un grand feuilleton s'annonce.

Source : Le Figaro


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 novembre 2011 10:15

    Bonjour, Galahad.

    Que vous puissiez trouver le propos (réitéré) de Baroin anodin est stupéfiant. Car les mots on un sens, et Baroin ne les a pas employés par inadvertance. C’est par conséquent bel et bien, quoi que vous en disiez, la légitimité de vote des Français en 1997 qui est remise en question, l’« effraction » n’ayant pas été le fait de socialistes.

    Derrière cela, ce n’est pas l’impréparation des socialistes de 1997 qui était visée, mais en filigrane l’illégitimité intemporelle du PS que le propos de Baroin tentait, par ce biais, de vendre à l’électorat de 2012. C’est un pur scandale, et il est dommage que vous puissiez absoudre de tels comportements  !


    • Galahad Galahad 10 novembre 2011 10:26

      Anodin ? Sûrement pas, je ne l’interprète pas comme vous, c’est ce que j’essaie d’expliquer dans ce billet.


    • foufouille foufouille 10 novembre 2011 11:43

      38000€ la nuit
      stylo dupont
      sac hermes
      .....................


      • Galahad Galahad 10 novembre 2011 11:53

        Quel rapport entre ce court inventaire et les déclarations de Baroin ?


      • foufouille foufouille 10 novembre 2011 14:18

        un tas de casserole
        JF coppe et sa secu rembourse a 100% sans le demander


      • chantecler chantecler 10 novembre 2011 13:26

        Comme article faux cul difficile de trouver mieux !
        J’ai pas envie d’en dire plus ! Suffit de tout relire .


        • Galahad Galahad 10 novembre 2011 14:01

          Encore un commentaire passionnant. Et construit !


        • BisonHeureux BisonHeureux 10 novembre 2011 14:18

          Baroin est en pleine dépression comme une bonne partie des membres de ce gouvernement et comme une bonne partie de la population française en raison de la politique menée par ce même gouvernement !
          Cette campagne s’annonce prometteuse !
          Hasta la libertad
          Salut et fraternité
          PS:le canard enchaîné de cette semaine nous apprend que Bachelot et Bertrand souhaitait comme mesure symbolique une baisse de 10% des traitements ministériels,Baroin s’y est opposé vivement !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès