Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vincent Peillon invite les malfaisants du PS à prendre leur (...)

Vincent Peillon invite les malfaisants du PS à prendre leur retraite

419px-peillon_vincent.1220343437.jpgFrançois Hollande avait prévenu. La vie du PS n’est pas un long fleuve tranquille. Avec beaucoup moins d’humour, Vincent Peillon, député européen proche de Ségolène Royal met les pieds dans le plat et dénonce la poignée de malfaisants qui depuis vingt-cinq ans pourrit la vie du Parti socialiste. Invité des Grandes Gueules sur RMC lundi, Vincent Peillon aura été fidèle au titre de l’émission. Il a traduit en langage direct, sans métaphores subtiles et alambiquées, le sentiment de ras-le-bol d’une bonne partie de militants et d’édiles du PS.

Au lendemain de l’université socialiste de La Rochelle, la question du journaliste était d’une facture des plus classiques et anodines : « Le PS peut-il se réconcilier et l’emporter à la prochaine Présidentielle ? » La longue réponse l’aura été nettement moins.

« Je pense qu’on y arrivera, si on fait attention à sortir une dizaine d’individus qui sont éternellement malfaisants, qu’on connaît, qui ont été de toutes les combines, et qui sont d’ailleurs assis au secrétariat national depuis vingt-cinq ans. Je pense que ces quelques malfaisants doivent maintenant gentiment prendre leur retraite. Ça fait vingt-cinq ans qu’ils pourrissent la situation, ça fait vingt-cinq ans qu’ils font des combinaisons, vingt-cinq ans qu’ils trahissent leurs propres amis. Et je pense que l’on peut faire sans eux.

Après, il y a dans ce parti beaucoup de gens respectables ; donc on peut respecter une minorité : il y a une façon de vivre ensemble, même quand on ne pense pas la même chose sur tout. Mais il y a des gens qui pourrissent cette situation, qui ne respectent pas les règles collectives, qui font toujours des combines.

J’ai quitté François Hollande en 2002, parce qu’il n’a pas voulu, après pourtant ce choc du 21 avril, faire la refondation nécessaire. Il a refait des vieilles alliances - Fabius, Strauss-Kahn, etc. Ils l’ont tué, comme ils tuent tout le monde, comme ils se tuent eux-mêmes d’ailleurs. Mais ils s’obstinent. Et ils peuvent nous tuer collectivement. Donc je dis basta ! Que tous ceux qui veulent vraiment du neuf, que l’espoir trouve son chemin, s’associent dans ce Congrès et qu’on ouvre un nouveau cycle politique. »

Reste à coller les photos sous de si aimables descriptions. Vincent Peillon n’a pas souhaité entrer dans le détail et citer quelques noms répondant simplement par un « Ils se reconnaîtront ». La devinette n’est pourtant pas difficile à résoudre. Les manœuvres florentines dont a été victime Pierre Moscovici constituent une partie de la réponse.

Titillé sur le sujet, Vincent Peillon ne s’est pas trop fait prier pour lâcher quelques flèches supplémentaires. Cibles des attaques, les fabiusiens. Du fidèle lieutenant Claude Bartolone : « Sans doute un mécanicien qui devrait prendre un peu de repos » au chef lui-même Laurent Fabius : il devrait « arrêter maintenant de changer d’avis tous les deux ans » et de « fomenter des combinaisons invraisemblables ».

Après les vilains petits canards, les gentils. Ceux qui ont évidemment pris leurs distances avec les coulisses de l’université d’été. Vincent Peillon n’en voit que deux. Bertrand Delanoë et Ségolène Royal bien sûr dont on retiendra l’interpellation employée dans son discours d’ouverture de l’université de La Rochelle : « Aimez-vous les uns les autres ou disparaissez ». Une formule certes empruntée à Juliette Greco, mais aux indéniables accents bibliques. Clin d’œil de l’Histoire, le premier sacre qui eut lieu à Reims fut en 816 celui de Louis Ier, dit le Pieux, natif de Chasseneuil-du-Poitou.

Crédit photo : Romain Clercq-Roques


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Jules 2 septembre 2008 11:44

    Sorry pour mon ignorance, mais la phrase "Les manoeuvres florentines dont a été victime Pierre Moscovici constituent une partie de la réponse" implique-t-elle que Moscovici fait partie de ces pourrisseurs du PS ?


    • LE CHAT LE CHAT 2 septembre 2008 12:12

      les éléphants ne sont plus de mise ! voici le vrai visage du PS
      http://martinique.8-d.org/IMG/IMG_8458-panier-de-crabe-b.jpg


      • Traroth Traroth 2 septembre 2008 16:52

        En même temps, vous auriez dit ça quel que soit le membre du Ps qui aurait dit la même chose, donc bon, voila, quoi...


      • Gabriel Gabriel 2 septembre 2008 13:13
        Bonjour,
         
        Si nous voulons un fonctionnement démocratique sain, il faut une opposition cohérente pour fonder l’équilibre qui a totalement disparu depuis l’élection. Cela est absolument vital pour éviter de sombrer dans le totalitarisme économique et l’assassinat de la solidarité mis en marche par N.S et son cercle de richissimes amis. Une épuration drastique des vieilles lanternes socialistes qui sclérose ce parti est nécessaire. Je crois en une démocratie participative ou lorsque le vote du peuple c’est exprimé on ne le remet pas en cause, ou les dirigeants politiques rendent des comptes à leurs électeurs sur les promesses qu’ils ont faites et qu’ils n’ont pas tenu ! Je crois qu’il faut laisser tous les adhérents de ce parti s’exprimé afin d’en sortir un leader et un seul qui devra avoir le courage de faire le ménage des éléphants et de s’atteler enfin aux problèmes de société pour bâtir une véritable ligne d’opposition et un projet cohérent de gouvernance.
         
         

        • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 13:58

          Le PS n’a plus aucune crédibilité depuis son adhésion à la mondialisation et à l’économie de marché.
          Ce n’est plus qu’un jumeau turbulent de l’UMP.

          Volonté affichée d’un système à l’américaine avec un bipartisme de droite. Tous les aparatchiks y trouvent leur compte au mépris des militants godillots.


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 14:39

            Quel pessismisme BIG RED...hauts les coeurs...le monde tourne !
            et puis la mondialisation et l’économie de marché...ce n’est pas si mal, non ??? même les chinois et les soviets se s’y ont mis...


          • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 14:58

            Justement toi qui hait les soviets et les maos tu devrais t’en inquiéter, tu sais bien que tels les sionistes que tu vénères (même école originelle..), ils ne font rien pour rien.


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 15:56

            Je crois qu’ils le font parce qu’ils n’ont pas le choix...leurs systémes étaient foutu d’avance...quant on voit la corée du nord, cuba, la birmanie...on se dit que le communisme...c’est bien joli sur le papier mais dans les faits c’est une catastrophe pour l’humanité...d’ailleurs hormis les apparatchiks tout le monde veut se tirer aux STATES...révélateur non ???
            Enfin aux STATES ou en Europe...loin du communisme que nous avons nous aussi connu...en RDA, en tchécoslovaquie, en Pologne...en Ukraine...dans les pays Baltes...


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 16:56

            Le keynésianime marche plutôt bien partout où il a été essayé, lui. C’était la norme dans les pays occidentaux de la crise de 29 jusqu’aux années 60 quand les criminels de l’école de Chicago ont décidé de théoriser le pillage. Depuis, leurs théories assassines s’exportent partout dans le monde. Même en France, depuis mai 2007...


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 17:04

            théories assassinent qui permettent le développment, le progrés ...regarde la différence qu’il y a entre les deux corées...lorsque celle du nord mange de la terre ou les aides alimentaires de ces salauds d’Américains celle du sud vend des voitures hauts de gamme dans le monde entier tout en mangeant plus de 2000 calories par jour... 


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 17:25

            Oui, comme toujours, on prend comme exemple d’économie libérale les quelques pays qui sont momentanément du bon côté du manche. Parce que le libéralisme, c’est aussi le Chili, l’Afrique du Sud, la Russie des années 90, etc.
            D’ailleurs, les pays qui réussissent sont justement ceux qui n’appliquent pas les théories de Friedman et des autres criminels. Ils sont surtout forts pour s’attribuer les mérites du keynésianisme. Quand les pays occidentaux se mettent à appliquer les idées libérales (libre-échange, privatisation, baisse drastique des moyens de l’état), ben ça donne la situation actuelle des Etats-Unis, quoi. Il aura suffit de 20 ans pour que la première puissance mondiale soit en proie au doute. Leur industrie se barre dans les pays dont les dirigeants acceptent de réduire leur population en esclavage, et la notre suit le même chemin depuis quelques années, maintenant.
            Où est le progrès, là-dedans ?


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 17:50

            L’Afrique du sud est un pays riche qui va se développer...reste ensuite le répartition des richesses...mondialisation et économie de marché ne signifient pas et ne justifient pas toutes les injustices sociales. 


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 17:59

            "L’Afrique du sud est un pays riche qui va se développer...reste ensuite le répartition des richesses..." : Si on va par là, je ne connais pas vraiment de pays pauvre. Il y a des gens très riches dans tous les pays pauvres !

            "mondialisation et économie de marché ne signifient pas et ne justifient pas toutes les injustices sociales
            " : Ne la justifient pas, évidemment pas. Mais quand la logique de marché définie tout, l’injustice sociale est inévitable.


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:01

            D’ailleurs, quand au lieu de théoriser vainement, on regarde les cas pratiques, c’est effectivement ce qu’on constate. TOUS les pays libéraux sont des pays où régne l’injustice, sociale entre autres. Un contre-exemple ?


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:17

            Un atlas mondial, mais comme c’est convaincant ! smiley
             smiley


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 18:19

            Si quelqu’un qui entreprend gagne moins qu’un chomeur...cela aussi c’est injuste...et c’est ce qui s’est passé à l’est notamment...les "cerveaux", la matiére grise voulait fuir ce systéme pour vendre au mieux leur force de travail...une meilleure remunération n’est pas juste lorsqu’elle est mérité ???
            Le systéme communiste n’enrichit que les apparatchiks...comme tous les systémes ou l’homme n’est pas le centre et le but... 


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:21

            Va falloir vous mouiller un tout petit plus...


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:24

            "Si quelqu’un qui entreprend gagne moins qu’un chomeur...cela aussi c’est injuste" : Je ne crois pas que ce cas de figure se soit déjà produit. Ce n’est donc même pas de la caricature mais de la fantasmagorie.

            "et c’est ce qui s’est passé à l’est notamment...les "cerveaux", la matiére grise voulait fuir ce systéme pour vendre au mieux leur force de travail...une meilleure remunération n’est pas juste lorsqu’elle est mérité ? ? ?" : Einstein n’était pas milliardaire, et Bill Gates n’est pas un génie...
            "Le systéme communiste n’enrichit que les apparatchiks...comme tous les systémes ou l’homme n’est pas le centre et le but...
            " : Quel mot vous n’avez pas compris dans "keynésianisme" ? Et vous ne trompez personne en affirmant que l’homme est au centre du néolibéralisme. C’est le "marché", le centre du néolibéralisme. Et l’enrichissement, le but.


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 18:36

            le "marché" est un outil économique...on peut le réguler, l’encadrer pour servir au mieux une politique...plus ou moins..."juste"...mais personne n’a trouvé mieux jusqu’à présent...le peu d’exemples contraires est une catastrophe...
            La mondialisation, en soi, n’est pas un probléme...la question est : quelle mondialisation, quelle politique, comment, avec qui, pour qui et quoi ??? 


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:36

            L’enrichissement de quelques-uns au détriment de tous les autres, s’entend.


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:38

            Réguler le marché ? Mais c’est exactement ce que je dis. Et c’est exactement la raison pour laquelle vous vous serez traité d’hérétique par un libéral, puisque dans son optique, le marché se régule lui-même.


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 18:39

            Mais qu’est-ce que la mondialisation, si ce n’est une entreprise de dérégulation à l’échelle planétaire ?


          • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 18:48

            hérétique ???
            Mais non...tout le monde "régule"...y compris tes ennemis...les STATES, avec des outils nommés argent, protectionisme, investissements, relance, croissance...exportation...


          • Traroth Traroth 2 septembre 2008 19:19

            Vous ne savez pas qui je considère comme mes ennemis.
            Vous devriez ouvrir un livre de Milton Friedman...


          • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 14:58

            Trois, tu oublies la dissidence parallèle de Ruquier.


          • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 18:02

            Là, ça craint de cheval...


          • Mescalina Mescalina 2 septembre 2008 14:54

            Peillon a 100% raison sur le fond, Mais 0% raison en positionnant ROYAL (fin du PS), et pour Delanoé je ne suis pas sûr donc je m’abstiendrai.

            Va t’on devoir les enterrer pour commencer à redessiner ce qui va rester l’éternelle "opposition" ????

            MARRE.


            • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 15:03

              Bah ! Peillon, il est comme les autres, il finira par s’agenouiller devant la gamelle la mieux remplie, c’est devenu la norme de la classe politique en France, pourquoi ferait-il exception ?


            • Mescalina Mescalina 2 septembre 2008 17:43

              Emile, je suis juste en accord sur son constat, après il est comme les autres il ira au plus donnant. Maintenant il faut qu’ils se BOUGENT LE C£% !!!


            • judel.66 2 septembre 2008 15:20

              vincent a raison mais seulement a une condition «  »mettre martine aubry dans ces malfaisants....la France profonde n’en veut pas....qu’elle aille chez le postier avec hollande «  »moi j’aime pas les riches«  »


              • ZEN ZEN 2 septembre 2008 16:01

                Ne nous Peillon pas sa tête
                Pour une fois qu’il n’utilise pas la langue de bois...


                • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 18:04

                  Vrai, il préfère la langue de p... Oups !


                • Castor 2 septembre 2008 16:56

                  Bonjour,

                  c’est une idée ou à gauche, pour se démarquer, il faut mettre les pieds dans le plat (dans le paf aussi, d’ailleurs...) ?
                  Chacun y va de sa critique, de son seau de merde déversé sur les autres comme si cette attitude pouvait, à elle seule, faire émerger de nouvelles têtes remplies d’idées...
                  Bon, ben pendant ce temps-là, à droite, on tient la barre et on voit pas pourquoi on la lâcherait.


                  • Traroth Traroth 2 septembre 2008 16:58

                    Surtout que ça rapporte bien, hein. Et si les Français crèvent la gueulent ouverte, qui ça dérange ?


                  • Thierry Israël JACOB 2 septembre 2008 17:53

                    il a 60 ans PEILLON ???


                    • saint_sebastien saint_sebastien 2 septembre 2008 19:15

                      Il faut à tout prix dissoudre le PS qui n’a plus aucun sens aujourd’hui. Les centristes ou Blairistes n’ont qu’a former un nouveau parti , ceux vraiment à gauche faire une formation de gauche. Cela ne veut pas dire qu’une cohalition est impossible, mais il y a trop de courants divergeants dans ce même parti. Qu’il éclate aujourd’hui, ils auront peut être le temps de sauver les meubles pour 2012.

                      Le reste c’est juste du blablah dont moi , ancien électeur du PS passé abstentionniste, je n’ai rien à foutre.


                      • Marc Bruxman 2 septembre 2008 20:09

                        Oui c’est vrai que ca serait plus simple d’avoir d’un coté un parti social démocrate propre et de l’autre coté un parti d’extréme gauche quitte à la voir plus gros. 

                        Beaucoup d’électeurs ne se sentent pas représentés par la gauche la plus rouge et n’en veulent pas au point de préférer voter Bayrou, UMP ou s’abstenir. Il faut délester le PS de ce boulet pour retrouver une vrai opposition en France. Et cela permettra de voir au moins clairement ou sont les rapports de force lors des élections. 


                      • tvargentine.com lerma 2 septembre 2008 21:20

                        Vincent Peillon ??????????????????????????????????????????????????????????????

                        C’est qui ????????????????????????????????????????????????????????????????????

                        IL a fait quoi déjà ?????????????????????????????????????????????????????????????

                        Voter Nicolas Sarkozy ou voter Becencenot mais écartez ses opportunistes démagos de tous les pouvoirs
                        legislatifs nationales,locales,ou régionales


                        • Traroth Traroth 3 septembre 2008 13:06

                          Quand des "têtes" du PS parlent, ce sont des éléphants rétrogrades, quand ce sont des nouveaux, "c’est qui ?" Merci pour cet exercice d’objectivité ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès