Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vincent Peillon le courage fait homme !

Vincent Peillon le courage fait homme !

Je n’ai pas regardé le débat SUR L’IDENTITE NATIONALE organisé conjointement par l’Élysée et France Télévisions pour redorer le blason de leur ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, Eric Besson. Heureusement, comme moi, la plupart de ceux qui regardent parfois France Télévisions ont aussi boycotté cet épiphénomène nommé débat de l’année. Apparemment donc, certains, les indignés et professionnels du choquage à tout va qui tirent sur tout ce qui bouge, critiquent l’attitude chevaleresque de l’eurodéputé socialiste Vincent Peillon. Ne doit-on pas au contraire être choqué par l’organisation boiteuse d’un débat sans objet, scélérat et ridicule, au moment où il y d’autres préoccupations plus importantes ? “Qu’est-ce que être Français ?” est sans nul doute, la plus grosse escroquerie sarkozyste, pire même que les 53% de Français qui lui ont donné leurs voix…

Alors que la majorité des Français savent très bien que cette simagrée et/ou émission poubelle “A vous de juger” de la sarkozyste assumée Arlette Chabot qui eut l’outrecuidance de jouer les vierges effarouchées sur son plateau avec une posture de victime d’un scénario catastrophe où, son intention première n’était encore qu’une tentative de mettre au devant de la scène le Front national, on tombe des nues. Il faut maintenant discuter avec Jean-Marie Le Pen ou son épigone de fille ? On se demande bien sur quoi. Hier, sur Canal+, de voir tous ces éditorialistes sortir ces thèses devant Vincent Peillon, c’était à gerber. Seul, Joseph Macé-Scaron du magazine Marianne a eu le courage de dire la vérité et de ne surtout pas condamner l’élu socialiste…

Les Français ont pour spécialité la précipitation, d’où, parfois, un manque d’analyse qui les pousse à dire parfois des conneries sans fin. Il y a beaucoup d’hypocrisie, un manque criard d’honnêteté intellectuelle. Quoi de plus normal quand on réagit à chaud ? C’est ainsi qu’aujourd’hui, même dans son propre camp, des voix s’élèvent pour dire tout le mal qu’ils pensent du lapin cuit à point que l’eurodéputé socialiste Vincent Peillon a présenté au dîner des cons d’Arlette Chabot, affidée zélée du sarkozysme triomphant. Il est triste d’entendre certains et leurs sorties ridicules.

Les professionnels du “choquage” à géométrie variable nous ressortent honteusement leur klaxon, hérité des fonts baptismaux d’une vertu qu’ils n’ont pas. Le nec plus ultra vient, en effet, de Pierre Moscovici. député socialiste du Doubs. Sans vergogne, pour lui, Vincent Peillon a pratiqué la politique de la “chaise vide”. Voulait-il participer à cette mascarade ? Sincèrement, si ce n’est pas de la politique politicienne, quel nom peut-on donner à son attitude ? Souvenez-vous de sa sortie contre l’identité nationale. Tout d’abord, il avait dit sur Europe 1 : “Eric Besson, c’est le petit télégraphiste, l’exécutant, c’est l’homme des basses œuvres. Mais l’auteur, l’inspirateur, c’est Nicolas Sarkozy.” ajoutant : “Il n’y a pas de problème d’identité nationale en France. Les Français se sentent bien dans ce pays”, et regretter in fine l’amalgame “identité nationale et immigration”. Ah, se renie-t-il ?

Malgré les réserves qu’on peut avoir vis-à-vis de Vincent Peillon suite aux bisbilles avec l’Espoir à Gauche de Ségolène Royal, l’honnêteté intellectuelle pousse à reconnaître-là, sa bravoure. Chapeau bas monsieur ! A propos donc ce débat entre Marine Le Pen et Eric Besson, ce ne sont que les médias Internet que j’ai consulté. Et là, je suis tombé sur le blog Alert2neg où, j’ai vu des vidéos éloquentes que j’ai repris en dessous. Elles montrent bien qu’Arlette Chabot est plus proche des hommes de droite, à qui elle doit sans doute tout puisqu’ils sont au pouvoir et nomment les responsables de France Télévisions. Après le débat entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy en 2007, elle serre la main de Ségolène Royal et fait la bise à Sarkozy puis, à Jean-François Copé après l’émission. Hallucinant. Ah, à vous de juger !

>> > Allain Jules

 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • sourgentin 16 janvier 2010 11:52

    Courage politique ????... ha ha ha !....Ou manip d’arriviste ?...Moi j’aime la fidèlitè , pas ceux qui trahissent et cherche à dèmolir dans le dos et leur piquer et interdire leur propre courrant , puis renvoyer tel ou tel journaliste , c’est une philosophie qui rapelle un certain g. marchais ( avec moins de courage par contre ) .


    • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:24

      @Sourgentin,

      Si on ne peut pas voir dans ce geste prémédité- le concerné l’a lui-même précisé puisque tout le monde sait maintenant qu’avant l’heure H, il avait déjà préparé son coup-, je regrette, on est un peu dans le déni de la vérité.


    • Arafel Arafel 16 janvier 2010 22:28

      Je ne sais pas si je me trompe, mais je crois que le matin même il annonçait à la radio, qu’il viendrait à ce « débat ». Je sais plus sur quelle radio.
      Il savait en disant cela qu’il mentait. Et avec un bel applomb. C’est vrai qu’après coup, lorsque l’on regarde la vidéo de la radio ou il confirme sa venue, j’ai eu comme l’impression d’un sourire ou d’un rire retenu.
      Faudra que je retrouve cette vidéo.
      S’il est capable de mentir tranquillement sur ce coup là, je me demande quand est ce qu’il dit la vérité...
      Tous à mettre dans le même sac, hormis ceux qui n’ont jamais été au pouvoir, ou ceux dont le parti n’a jamais été au pouvoir.
      Les autres, on a vu et on continue de voir ce qu’ils valent.
      UMPSCENTRE : on ne change pas une équipe qui perd.


    • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:25

      @Franck2012 for president,

      J’ai lu ces réactions. J’ai plutôt ri de bon coeur.


    • Voris 16 janvier 2010 12:08

      La médaille de la bravitude cathodique est décernée à Vincent Peillon !

      Pour la médaille de la fidélité à la cause sarkoziste, il y a deux ex aequo : Eric Besson et Arlette Chabot.


      • Voris 16 janvier 2010 14:40

        Pas du tout, Peillon n’est pas dans l’opposition : quand on est dans l’opposition, on s’oppose ! Or, lui, il annonce dit qu’il va s’opposer et hop ! à la dernière seconde, il court se cacher. Il aurait pu laisser la place à un camarade plus motivé. Ou mieux encore le PS pouvait déclarer unanimement qu’il boycottait ce débat d’extrême-droite. Bref, des solutions dignes, il y en avait plusieurs. Enfin, faites comme vous voulez les socialos ! Mais ne vous étonnez pas non plus de baisser dans l’estime des gens...


      • Fergus Fergus 16 janvier 2010 15:29

        D’accord avec Voris.

        Commentaire déjà posté en réponse à un article de Ddacoudre :

        Que l’émission « A vous de juger » soit une « pantalonnade » animée par une zélée collaboratrice de l’exécutif ne fait aucun doute. Pour autant Peillon a eu tort car il s’est mis à la faute en annonçant son renoncement en cours d’émission. C’est non seulement discourtois (faute bénigne) mais surtout contreproductif pour le PS (faute grave).

        Ce qu’aurait dû faire Peillon pour dénoncer le servilité de la télévision : aller sur le plateau, attendre le bon moment pour dénoncer cette pantalonnade, et partir en claquant la porte. Cela aurait eu beaucoup plus d’impact et mis Chabot en situation d’accusée (de servir éhontément la soupe au pouvoir) au lieu de lui donner le rôle de la dignité outragée.

        Peillon a eu tout faux sur ce coup, et le PS avec si l’initiative a été concertée ! 


      • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:28

        @Voris,

        Belle description mais , en effet, Besson est le pire c* de la bande. J’ai pas dit crapule ni canaille, on n’insulte pas , mais, plutôt, cocu.

        J’ai peur qu’à la fin de Sarkozy (présidence), ilne soitrobligé de raser les murs ad vitam aeternam..


      • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:31

        @Fergus,

        Je ne le crois pas. Son attitude n’engage en rien le PS. Du moins, malgré les cris d’orfraie de tous les éditorialistes, ils ne sont pas heureusement Dieu, seul l’avenir nous dira le reste.


      • Arcane 16 janvier 2010 12:31


        Jules (alias « The number One » smiley) nous a pondu un papier pour nous informer qu’il n’avait pas regarder sa tv ce soir là ! Vive le journalisme citoyen !

        Il faut dire qu’il a des positions extrêmes et très arrêtées sur le sujet : Jules veut renvoyer tous les immigrés dans leurs pays !

        Grâce à son soutien « balle dans le pied » , Ségolène a toutes ses chances pour la présidentielle de 2032 smiley


        • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:34

          @Chantecler,

          Attendons de voir. Vous savez, en politique, seuls les plus durs résistent et par conséquent, je vois bien les deux se réconcilier dans un avenir proche puisque Ségolène Royal est incontournable.


        • TITI 16 janvier 2010 13:24

          La classe politique n’est pas à la hauteur des enjeux.


          • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:36

            @Titi,

            Pour une fois au moins, je suis plutôt d’accord avec vous. CVe sont mes réflexes de télé-enquêteur avec ces questions : plutôt d’accord, Pas du tout d’accord, pas du tout d’accord etc.


          • Henri François 16 janvier 2010 13:38

            à l’auteur,
            Pourquoi donc spécialement vous, écrire un article sur un non-évènement digne de la politique spectacle qui envahit l’hexagone depuis bientôt trois ans ?
            Pourquoi vous, Alain Jules, volez au secours, inutilement, d’un « zigotto » sans envergure, ni fierté, piètre tacticien de surcroît ?
            Plutôt que se défiler piteusement il aurait fallu à ce militant qui se voulait « présidentiable », venir et dire devant tous ce qu’il avait à dire et ...quitter derechef la scène, tête haute, s’accompagnant et d’un joli mouvement de menton. Du chic, quoi.
            Cette engeance dont on nous sature à en vomir, je veux dire la gente politique, de droite gauche ou centre condondues, et Président avec, n’a vraiment rien de noble.
            Quel triste spectacle donné par NOTRE pays hors de ses frontières ! 


            • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:38

              @Henri François,

              Le titre peut prêter à confusion. Loin d’un soutien, c’est la dénonciation de l’hypocrisie, avec des roitelets inutile comme Moscovici.


            • ddacoudre ddacoudre 16 janvier 2010 14:10

              bonjour jules

              Peillon c’est un moment que j’ai tant espéré.

               

              Enfin un homme politique qui instrumentalisent les médias et en particulier cette exécrable émissions à vous de juger qui n’est qu’une pantalonnade qui met en théâtre nos hommes politiques, qui honte à eux se prêtent à ce jeux, dont seul les faiseurs d’opinions et les polémistes en retire une gratification.

               

              Un coup de pied dans cette termitière et j’espère que tout ceux qui sont épris de débat démocratique plutôt que de spectacle seront derrière lui.

               

              Depuis trop longtemps nous n’analysons plus le monde qu’avec les yeux des faiseurs d’opinions et non de ceux des convictions politiques des uns et des autres. J’espère que pour Franc 2 cela sera un coup de semonce pour qu’ils donnent la parole aux hommes politiques et non à leur présentateur, et qu’ils organisent des débats dignes de ce nom.

               

              Ce que nous voulons ce sont que nos hommes politique nous parlent de leurs projets et de ce qui les différencies et non de tout le « Caca » politique nauséabond pour inculte. Car demain c’est leurs intelligences qui nous sortira des difficultés et non la « Merde » que l’on entasse

              Si les français doute de leurs hommes politiques peut être que l’image que rapportent les médias d’eux y est pour quelque chose. Si l’on interroge les citoyens de ce qu’ils ont retenu du débat de jeu de rôle organisé par Chabot aux derniers élections Européenne c’est la polémique opposant Bayrou à Conbendit

               


              • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:41

                @ddacoudre,

                Je viens de lire votre article et après avoir répondu ici, je laisserai un post chez vous.

                Comme on dit : les grands esprits se.....R.

                Merci Peillon !


              • non666 non666 16 janvier 2010 14:17

                « Il faut maintenant discuter avec Jean-Marie Le Pen ou son épigone de fille ? »

                Dans une démocratie, il faudrait en effet que le FN , comme TOUS les partis, puissent indiquer sur chaque theme quelle est sa position.
                Le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, implique en effet une information complete et honnete sur les choix et les options de chacun pour un vote eclairé.

                Dans cette affaire , la capitulation des socialistes etait presque aussi prévisible que la fuite de Marie José Perec avant des JO particulièrement equipé pour detecter ceux qui abusaient des « produits facilitant les performances... »

                Le PS, ancien enfant d’une SFIO moribonde protitué chez les liberaux (economique) ne pouvait en effet prendre des positions sans perdre immediatement au moins une partie de son electorat.
                Combattre l’Internationnalisme le condamnait a ne plus pouvoir pleurnicher pour les bonnes causes , avec tous les profiteurs mediatiques des actions illicites des colons sur notre sol, a perdre son electorat bobo bien pensant, a ne plus pouvoir « rassembler la gauche au deuxieme tour »....
                Etre lucide , realiste , aurait eu un prix trop lourd.

                Condamner officielement la fermeture des frontières, rester ferme sur ses positions anciennes « humanistes » revenait a perdre tous les electeurs « de gauche » qui vivent dans les territoires occupés de mantes la Jolie, des Minguettes ou des quartiers nord de Marseilles....

                On ne lève une ambiguité expliquait DeGaulle, que si elle nous rapporte quelquechose.
                En fuyant comme des rats devant le debat, le PS maintiens l’ambiguité, peut faire prononcer les deux verités par des portes paroles différents qui satisferont chacun....

                L’urgence limite desormais cruellement nos choix.
                On peut croire celui qui jurait « je ne vous trahirais pas, je ne vous decevrais pas » OU constater sa sincerité et aller voir ailleurs........

                Mais en dehors des nationnalistes / patriotes / souverainistes authentiques ET de celle d’un gouvernement representé par Besson et dont les fils de marionette sont a l’evidence tenues par les Sarkozy/Bruni/Darty, la liste des possibilités devient quand meme vachement mince....



                • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:44

                  @non666,

                  Tout à fait d’accord avec vous. Mais, est-il vraiment utile aujourd’hui de discuter avec des gens qui ne parlent que de l’immigration, le matin à midi et le soir .......depuis ans ? Vous les avez déjà entendu sur autre chose ? C’est à gerber.

                  Qu’il lutte, le FN, ppouir être élmu comme ça, on les jugera au pied du mur. A part ça, rien à signaler.


                • Deenye Deenye 16 janvier 2010 14:26

                  100% d’accord à l’auteur.

                  J’ai vu Peillon hier sur C+, j’ai vu Aphatie jouer au naïf comme d’habitude...minable...

                  Chabot, elle, est prête pour 2012...

                  (cette femme me fout la gerbe, tant elle est connivente avec Sarko)


                  • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:45

                    @Deenye,

                    J’ai vu la même chose que vous. Triste à mourir. Vous savez, ce n’est pas une surprise, tous les médias vivent grâce à l’Elysée donc.....je vous laisse déviner la suite.


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 16 janvier 2010 21:22

                    C’est donc une femme !
                    Le PS, dit-on, a ses éléphants (Peillon vient de prouver qu’il tient plutôt de l’antilope), et la télé a ses fossiles, on dirait...
                    D’ailleurs, dans « Arlette Chabot », il y a « lèche-bottes ».


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2010 14:27

                    faut pas faire crédit à Peillon ..


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 janvier 2010 14:43

                      Le problème n’est pas là où vous le placez, mais dans celui de la fausse promesse délibérée de VP qui contrevient à une règle de base de la démocratie que l’on prétend défendre : faire ce que l’on dit et dire ce que l’on veut faire.

                      On ne s’engage pas selon un contrat dont les termes étaient clairs et acceptés pour le résilier sans préavis ; ce sont des méthodes dignes du félon qui a trahi la confiance de Ségolène Royal, notre amie commune.

                      Le mensonge élevé en art politique majeur est indigne d’un philosophe et d’un républicain.


                      • ddacoudre ddacoudre 16 janvier 2010 15:14

                        bonjour sylvain

                        va pour le fond,. mais enfin quelqu’un qui fou un coup de pied dans cette machine à désinformer.

                        j’ai rédigé un article sur ce sujet j’espère qu’il sortira.

                        cordialement.


                      • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:51

                        @Sylvain Reboul,

                        On verra la suite. Moi, je pense qu’il n’a pas eu tort. Comme on dit habituellement, « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Je pense bien que, l’invitation à lui adressée, résultait de sa trahison vis à vis de Ségolène Royal. Là, c’est loupé. Il fallait le mettre en avant et patatras, il dévpile le système hypocrite des médias.

                        Mais, franchement, comment peut-on réduire le PS à un simple jeton de présence ? Est-ce que quelqu’un a penser à ça ? Non. Le FN est en tête de gondole dans un débat ? C’est le monde à l’envers.


                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 janvier 2010 17:58

                        Il n’est nul besoin d’avoir été là puisque V.P a confirmé la version de A2 en affirmant qu’il voulait- faire un coup médiatique ! comme quoi il a soulevé une pierre pour se la laisser retomber sur les pieds. Mais il y a plus grave : il disqualifie du même coup sa parole et précisément celle du parti qu’il représente.

                        Il devrait relire la version kantienne du paradoxe du menteur !


                      • Emmanuel Aguéra LeManu 16 janvier 2010 21:31

                        SR, vous parlez de VP avec une telle et si vaine verve (aller chercher EK pour l’occasion..., ça frise l’alcootest !), qu’on va soupçonner qqchose d’autre que la seule vanité pour l’expliquer...
                        D’ailleurs, Grand Sage Moralisateur, où qu’il est le mensonge ?... Et gloire, si besoin était, aux changement d’avis, qui semblent tant vous manquer...

                        Médiocrité, quand tu nous tiens...


                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 janvier 2010 08:23

                        Le mensonge a été avoué par VP : celui-ci avait confirmé juste avant l’émission à AC qu’il viendrait tout en sachant qu’il ne viendrait pas ; il n’a donc pas fait volte-face, mais il a menti sciemment à AC ; il a même prévenu M.A. qu’il ferait ce mensonge pour dénoncer les conditions de l’émission ; MA a avalisé ce mensonge.

                        En arriver à ce genre de mensonge, quel que soit son but, et cela sur la télé publique, est une faute politique qui ne peut que décrédibiliser ce but, dans la mesure où sa parole et son engagement , de ce fait, ne valent publiquement plus rien (cf Kant dont VP prétend s’inspirer ) !

                        Du reste il commence à en payer le prix fort ! Tant pis pour lui, mais aussi tant pis pour la gauche et le PS (M.A) et cela est impardonnable pour un démocrate, membre du PS, comme moi.

                        Tous les coups, à gauche, ne sont pas permis....


                      • ZEN ZEN 16 janvier 2010 14:49

                        Pour faire du rocla :
                        Peillon le payera...


                        • armand armand 16 janvier 2010 14:55

                          Le mot « Bravoure » associé à Peillon fait douter sérieusement de l’équilibre mental de notre grand chroniqueur AJ.

                          Ah, c’est « brave » que de se débiner en prenant des airs de pucelle affarouchée !
                          Quel courage, en effet !

                          Peillon montre que son tempérament ne diffère en rien de celui de sa grande rivale - leur affrontement avait quelque chose d’un échange de coups de sac-à-main ou de talons-aiguille entre deux fashionistas guignant les mêmes sandales Prada.

                          On dit que l’homme est rare, le parti socialiste, en tout cas, semble bien placé pour illustrer cet état de fait ! Peillon aurait pu mettre tous les rieurs de son côté en concédant à Marine LP la première moitié d’émission « par galanterie ».

                          Il préfère bouder sous sa tente. Mais n’est pas le bouillant Achille qui veut, même si, en l’occurrence, une jupe lui irait très bien.


                          • Allain Jules Allain Jules 16 janvier 2010 17:52

                            @Armand,

                            Vous qui êtes toujours mesuré,me traitez maintenant de fou. Un peu comme Peillonet sa « psychiatrie lourde » ?

                            Libre à vous ......


                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 janvier 2010 08:33

                            Ceci n’excuse pas cela. Autrement dit, laissons à la droite (Besson) le monopole du mensonge en politique. Quand on est de gauche, on ne combat pas en s’abstenant de venir ou en faisant de fausses promesses à une animatrice de la télé publique, quoiqu’on pense de sa manière : on le lui dit en face publiquement ou on renonce à s’engager vis-à-vis d’elle.
                            1) C’est un coup fourré dont on ne peut maitriser l’effet boomerang.
                            2) C’est une faute gravissime vis-à-vis de l’éthique politique.


                          • armand armand 17 janvier 2010 10:31

                            AJ,

                            Justement, vous auraiez pu noter le « faire douter sérieusement ». Ainsi, c’est une interrogation, et non une affirmation. C’est vous qui avez manqué la nuance.

                            Interrogation parfaitement judtifiée - quand on se débine on n’est pas courageux. Point barre. Ou alors vous êtes un grand surréaliste, Allain, et à l’instar du « ce n’est pas une pipe » vous affichez sous la photo de Peillon « ce n’est pas un dégonflé ».


                          • armand armand 17 janvier 2010 10:33

                            sampiero,

                            Je ne me poudre pas et je ne porte pas de perruque. Pas encore besoin. Vous peut-être ?


                          • armand armand 16 janvier 2010 15:07

                            Hé oui, chantecler, fallait envoyer un poids lourd qui ne mache pas les mots. Mais il me semble qui Peillon a déjà échangé des injures avec Besson qui, chez un homme normal, l’auraient incité à se rendre sur le plateau ne serait-ce que pour lui coller la main dans la figure.


                            • Emmanuel Aguéra LeManu 16 janvier 2010 21:36

                              Vous me foutez la gerbe. Tous.
                              Allez discuter avec Besson et Marine, ça vous élèvera le débat...
                              J’exècre Peillon, mais son acte (ou non-acte) m’apparaît comme un camouflet parfaitement adapté au sujet du débat.
                              Maintenant pour les déçus du ring, jetez votre télé ou retourez àpls belle la vie : là, vos stars préférées vous attendent sagement.


                            • Emmanuel Aguéra LeManu 16 janvier 2010 21:37


                              Je vous la refais poliment :

                              Vous me foutez la gerbe. Tous.
                              Allez discuter avec Besson et Marine, ça vous élèvera le débat...
                              J’exècre Peillon, mais son acte (ou non-acte) m’apparaît comme un camouflet parfaitement adapté au sujet du débat.
                              Maintenant pour les déçus du ring, jetez votre télé ou retourez à pls belle la vie : là, vos stars préférées vous attendent sagement.


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 janvier 2010 15:09

                              C ’est pas de la faute à Julles , il a vu trente fois le film « courage fuyons » ... smiley


                              • Yvance77 16 janvier 2010 16:29

                                Salut,

                                Putain si au PS ils n’ont plus que cela pour nous prouver qu’ils ne sont pas dans un coma dépassé, c’est que c’est encore pire que ce que je pensais.

                                Voter en 2012 pour faire tomber le nabot s’annonce pas simple.

                                A peluche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès