Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Violente et méprisante : la justice de classe !

Violente et méprisante : la justice de classe !

 Le 12 octobre, à quatre heures trente du matin, dans les commissariats de plusieurs départements proches de Paris, l’alerte était au rouge : rassemblement des policiers, dernier briefing sur la mission, vérification des armes et des gilets pare-balles, répartition des personnels dans les véhicules. L’opération était programmée à six heures pétantes. Il fallait faire vite et éviter les témoins.

S’agissait-il de terroristes préparant un attentat ? De malfrats impliqués dans de sales affaires ? De voyous en col blancs spécialistes du détournement de biens publics, anciens membres des gouvernements d’hier et d’aujourd’hui, de la droite et son extrême ? D’assassins recherchés ? Des responsables de la mort de Remy Fraisse ou l’arrestation des gros bras de la FNSEA ? Vous n’y êtes pas.

Cette rafle  visait plusieurs salariés d’Air France suspectés d’avoir arraché leurs chemises à des membres de la direction venus annoncer des milliers de licenciements après s’être octroyés, eux et leur PDG, des augmentations de salaires allant de 30 à 70%.

Manuel Valls, a promis des « sanctions lourdes » contre ceux qu’il avait qualifiés de « voyous ». Ils risquent trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. De quoi seraient-ils coupables ? D’avoir laissé exploser leur colère parce que leur vie et celle de leur famille est en danger ? D’avoir dit non aux 2 900 licenciements secs annoncés par la Direction ?

Valls dans tout cela ? Ses ridicules poses martiales et sa pitoyable mise en scène médiatique avec, à ses côtés, les héros dérisoires du capital chahutés la veille, à nouveau propres sur eux, enchemisés de frais, le Manuel s’est piégé en procédant, de lui-même, au dévoilement de son véritable statut politique : cul et chemise, lui et son gouvernement sont à la botte du capital ! Piètre révélation de ce que tout le monde sait, tellement la « macronisation » de cette gauche aura crucifié jusqu’aux apparences de gauche !

Les organes officiels de communication ont pris le relais et la Tribune n’a pas hésité à titrer « Air France : une majorité de Français comprend les actes de violence contre la direction« . À longueur de journée, les médias nous expliquent que la lutte de classe n’existe pas et que les intérêts des travailleurs et du patronat concordent parfaitement. Mais les mêmes médias, mènent cette lutte de classe en prenant fait et cause pour le patronat contre les salariés, en défendant les licencieurs contre les licenciés, le capital contre le travail. Qui encore dans notre société peut accorder foi à des médias qui sont plus proche de la propagande que de l’information ?

On peut rêver d’un jour où les médias passeraient en boucle la détresse des gens qui se retrouvent privés d’emploi en les assortissant de condamnations ad hoc des agissements patronaux. Ça signifierait qu’on a remis l’économie à sa place, c’est à dire au service de l’homme au lieu d’en être le despote. Mais, parmi toutes les chaînes de télé, qui veulent donner l’impression d’une diversité, tous les analystes, tous les experts et les économistes sont tous des libéraux. Les journaux et autres médias, télévisés ou non ne sont rien d’autre que de la communication dont les autoproclamés journalistes ne sont que des animateurs. Rappelons que 95% des gros médias sont détenus par sept milliardaires !

Pour la caste dirigeante la violence physique est insupportable, alors que la violence sociale est totalement légitime, il n’y a aucune violence à jeter à la rue des milliers de personnes dès l’instant où les actionnaires sont satisfaits. Alors que d’un coté l’on parle d’une chemise déchirée, de marque, certes, mais seulement une chemise, l’on oppose de l’autre des licenciement qui entraineront des milliers de gens dans les affres du chômage et de la précarité, des divorces et peut-être même des suicides … elle est où la justice ? Il est où ce gouvernement soi-disant de gauche ?
.
L’ordre libéral, c’est ça ! Cela nous montre combien le travailleur n’a plus voix au chapitre. L’opinion publique est sommée de condamner les salariés d’Air France. Les patrons ont le cynisme discret des tapis feutrés et l’égoïsme de leurs clubs fermés de décision, les salariés ont le pouvoir de l’émotion brouillonne et de la mobilisation indignée. La violence des exploités et des exploiteurs ne peut pas être mise sur le même plan. Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ?
.
L’ancien ministre socialiste Jules Moch s’était distingué en 1948 en faisant tirer sur les mineurs en grève. Il les qualifiait de « racailles ». Manuel Valls a vu des « voyous » parmi les salariés désespérés d’Air France et a fait donner la police. Les années passent, les méthodes des puissants ne changent pas pratiquant la même violente et méprisante justice de classe.
.
Article de J.P.N réalisé en surfant sur le net
.

« Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclats de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers ; ils décident que les ouvriers qui continuent la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connues des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale.

[...] Ainsi, tandis que l’acte de violence de l’ouvrier apparaît toujours, est toujours défini, toujours aisément frappé, la responsabilité profonde et meurtrière des grands patrons, des grands capitalistes, elle se dérobe, elle s’évanouit dans une sorte d’obscurité. »

Jean Jaurès, discours devant la Chambre des députés, séance du 19 juin 1906


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Sozenz 15 octobre 2015 12:12

    Ca a été annoncé par hollande . non au populisme !

    Par contre quand il y a des agressions sur votre personne et pas qu une chemise arrachée. allez voir les verdicts données ...

    La vie d un être humain n’a pas la même valeur que vous soyez élite ou une personne commune .
    ces elites ... ces bandes de parvenus, loups à grands crocs , qui se marient avec des gens à titre pour se donner une image ;mais qui n ont été à l origine que des plus cupides que les autres . des personnes sans noblesse de cœur et d esprit ....


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 octobre 2015 20:09

      @Sozenz
      Les agressions des taxis contre des clients et conducteurs Uber sont significatives !

      Ou les dégradations et agressions d’agriculteurs.
      Mais c’est vrai que ce sont des patrons...

      Dans le genre ce cas est, lui aussi,révélateur !

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 octobre 2015 13:34

      Si j’ai bien compris, la violence des salariés est légitime, ils peuvent séquestrer des cadres ou les humilier, ils sont excusés car ils sont « du bon côté ».
      Cette façon de voir est catastrophique pour l’image de notre pays, pour nos emplois et pour notre industrie. Nous sommes perçus à l’étranger comme une zone de non droit où les syndicats dictent leurs lois et coulent des entreprises.
      Dans un état de droit, aucune violence n’est légitime, et la justice doit se saisir des contrevenants sans état d’âme.


      • flourens flourens 15 octobre 2015 14:09

        @Gilles Mérivac

        "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

        ce qui s’apparente à de la légitime défense
        concernant l’image du pays, j’adore cet argument, l’image du sud ravagé à cause de la cupidité des maires de PACA, cela ne te parle pas, tu aurais envie de passer des vacances dans un pays où tu peux être emporté à tout moment car on à construit pour du lucre dans un cours d’eau, mais là on ne t’entend pas, il est donc tout à fait normal de construire en mettant la vie des gens en danger, d’un coté une chemise, des voyous, de l’autre 20 morts et des maitres dont il ne faut rien dire, des assassins oui, osons le mot, si tu n’es pas de cet avis tu es complice des 20 morts, que dis tu de ça ?


      • Samson Samson 15 octobre 2015 14:12

        @Gilles Mérivac
        « Cette façon de voir est catastrophique pour l’image de notre pays, pour nos emplois et pour notre industrie. »
        Pour l’image du pays, il n’y a de toute manière déjà plus grand chose à sauver ! Et pour les emplois non plus !

        « Dans un état de droit, aucune violence n’est légitime »

        De fait ! Mais un état de droit peut-il survivre longtemps en privant une part toujours croissante de ses citoyens de leurs revenus, de perspectives d’avenir et de moyens de subsistance dignes ?


      • Sozenz 15 octobre 2015 15:33

        @Gilles Mérivac
        Nous sommes d accord . pas de violence .
        Mais que la justice des hommes soit appliquée à tous et de la même façon ...
        ce qui n est certainement pas le cas actuellement et vous le savez parfaitement .


      • Pyrathome Pyrathome 15 octobre 2015 15:40

        Dans un état de droit, aucune violence n’est légitime, et la justice doit se saisir des contrevenants sans état d’âme.
        .
        Tu vas venir nous dire pourquoi des politiciens et industriels corrompus sont encore en liberté et continuent de jouer les fier à bras comme si de rien n’était, alors ?
        Ta conception de l’état de droit est à géométrie variable, retire ta chemise avant te commenter avant qu’on te l’arrache, charlot....


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 octobre 2015 16:03

        @flourens
        Et dans cette affaire, où et quand le gouvernement a-t-il violé le droit des peuples ?
        Si à chaque licenciement dans une entreprise privée on viole le droit des peuples, la violence serait absolument partout !
        (Que diable vient faire la cupidité des maires dans cette histoire ?)


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 octobre 2015 16:08

        @Pyrathome
        Vous tentez de justifier une injustice (violence faite aux cadres d’Air France) par une autre injustice (politiciens et industriels corrompus sont encore en liberté, lesquels d’ailleurs ?).
        Je dis que dans les deux cas, l’injustice est condamnable.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 octobre 2015 16:16

        @Samson
        "Mais un état de droit peut-il survivre longtemps en privant une part toujours croissante de ses citoyens de leurs revenus, de perspectives d’avenir et de moyens de subsistance dignes ?"
        Probablement pas. Mais le paradoxe de ce gouvernement est qu’il soutenait les actions syndicales illégales quand il était dans l’opposition et qu’il est obligé d’appliquer ses propres lois maintenant qu’il est au pouvoir. Il est donc assis le cul entre deux chaises !
        Aux dernières nouvelles, il exigerait que la direction reprenne les salariés licenciés, ce qui revient pour Air France à négocier avec un pistolet sur la tempe. On finira par revenir à une nationalisation qui ne dit pas son nom, avec un fonctionnement aussi satisfaisant que celui de la SNCF !


      • Pyrathome Pyrathome 15 octobre 2015 17:12

        politiciens et industriels corrompus sont encore en liberté, lesquels d’ailleurs ?
        .
        En faisant la liste, je risque de dépasser les caractères qui me sont alloués.....


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 octobre 2015 19:08

        @Pyrathome
        Allons ; allons, au moins deux ou trois, pour nous faire plaisir.


      • Pyrathome Pyrathome 15 octobre 2015 21:22

        @Gilles Mérivac
         
        Des centaines, et des milliers si tu veux....
        http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/banques-politiciens-et-entreprises-51246
        .


      • lala rhetorique lala rhetorique 16 octobre 2015 09:52

        @Gilles Mérivac
        Les étrangers ne nous surveillent pas, ils rencontrent également les mêmes problèmes. Simplement la France a un chef d’état ridicule, qui ne joue même pas son rôle. Nous ne sommes plus du tout dans un état de droit et depuis longtemps. Il va falloir reconquérir ce qui se perd de jour en jour, même par la force !


      • izarn 16 octobre 2015 10:52

        @Gilles Mérivac
        Vous parlez de quel étranger ?
        L’Arabie Saoudite ? Le Qatar ?
        En effet, la France est une zone de non droit international : Elle bombarde un pays sans autorisation...


      • izarn 16 octobre 2015 10:55

        @Gilles Mérivac
        Oui, certes, Air France dont une partie du capital appartient à l’Etat.
        Donc si je vous suis bien le capital met un pistolet sur la tempe d’Air France ?
        Comme vous avez raison !


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 octobre 2015 12:06

        @izarn
        Comme on disait il y a longtemps, cela s’appelle faire l’âne pour avoir du son.


      • jaja jaja 15 octobre 2015 13:37

        La répression patronale frappe partout... C’est notamment le cas à la Poste où Yann le Merrer, militant de Sud et du NPA a été révoqué de la fonction publique ce qui en fait un cas unique depuis des décennies.. Et ce n’est pas fini, tant la Poste veut se débarrasser des syndicalistes gêneurs comme le raconte ici un militant :

        « En ce moment-même, aux côtés d’Olivier Rosay, de SUD Postaux Paris au Tribunal Administratif de Paris, qui conteste les deux ans (oui vous avez bien lu : 2 ans) de mise à pied pour avoir pris la parole à nos côtés lors de la grève de 2014. L’avocat de La Poste, qui prétend qu’Olivier a brutalisé des cadres : "ça suffit les chemises arrachées, ça suffit la violence dans les rapports sociaux". Et de citer la révocation de Yann comme argument. On voit bien que dans le camp d’en face, dans tous les cas, ce qu’ils ne supportent pas c’est quand les travailleurs et travailleuses remettent en cause le pouvoir des employeurs à les traiter comme des citrons à presser. »

        Il faut soutenir massivement les travailleurs menacés de sanction par les voyous patronaux et leurs larbins. Nos 5 camarades d’air-France viennent d’être mis à pied sans solde et passeront devant le tribunal de Bobigny le 2 décembre. Il faut leur assurer la solidarité financière et militante. Espérons que les Confédérations mobiliseront à fond pour soutenir les 5 devant la justice de classe au service de l’oligarchie capitaliste. Elles ont les moyens de le faire et de laisser s’exprimer le ras-le-bol des travailleurs...

        Et pourquoi pas l’appel à la grève générale avec rassemblement massif devant le tribunal ce jour là en remplacement d’une énième journée d’action bidon ?
        Aux syndiqués et militants de base de se faire entendre !


        • Garance 15 octobre 2015 16:19

          @jaja


          C’est vrai que 2 ans de mise à pied pour un camarade c’est dur

          On aurait jamais vu ça du temps de Sarko....

          Ben oui Jaja : sous Sarko l’aurait tout juste pris un blâme

          Ah....les salauds.....

        • jaja jaja 15 octobre 2015 16:35

          @Garance

          Bof pour Yann le Merrer, révoqué de la fonction publique, les ennuis ont commencé en 2010 avec des mises à pied à répétition pour faits de syndicalisme...

          Et en 2010 qui était Président ? Les salauds c’est toute cette caste patronale soutenue par tous les gouvernements, de droite comme de gauche.
          Et avec ta Marine qui condamnait les grévistes en appelant les CRS à lever de force les blocages ça ne serait pas mieux.
          Tiens Philipot a condamné les travailleurs d’Air France « Je pense que ces personnes-là doivent être jugées parce que ce qu’elles ont fait n’est absolument pas convenables et même condamnables »
          http://lelab.europe1.fr/le-vice-president-du-fn-florian-philippot-minimise-larrestation-de-syndicalistes-dair-france-ils-nont-pas-ete-molestes-2528601

          C’est ça le parti des ouvriers ? Quelle foutaise !


        • izarn 16 octobre 2015 11:08

          @jaja
          Ha les trostskistes n’ont que la violence à la bouche...Au fait que dit le PC « ex-stalinien » ?
          Il est évident que de casser la gueule d’un representant du patronat n’est pas la bonne manière de négocier. Car le rapport de force ne se trouve bien entendu pas du coté des salariés. Jamais d’ailleurs.
          Au lieu de taper sur la tronche du couillon qui n’est la que pour son parachute doré, le mieux c’est de faire gréve pour de bon. La ils rigoleront moins...Une chemise ça coute pas cher, à coté de milliards perdus.
          Arreter un grève vaut bien une chemise, aurait dit Henri IV.
          Bref il y a la comme une mise en scène pour mater le prolo, en fait :
          Bosse, esclave ! Ne touche pas à la noblesse.


        • jaja jaja 17 octobre 2015 11:40

          @izarn

          « le mieux c’est de faire gréve pour de bon »

          Un des points où l’on est d’accord... Tout en sachant que la grève générale illimitée ne se décrète pas et que les actions des travailleurs en lutte doivent être soutenues par leur camp.Comme à Air-France par exemple ! N’oublions pas d’aller en masse devant le tribunal de Bobigny le 2 décembre !

          Par ailleurs qui a simplement élevé la voix quand les postiers du 92 se sont battus pendant des mois et que l’un d’entre eux a été révoqué ? C’est bien gentil de glorifier la grève sans soutenir celles et ceux qui la font...

          Par ailleurs je ne suis pas trotskiste et le NPA ne se revendique d’ailleurs pas parti trotskiste...


        • Samson Samson 15 octobre 2015 13:43

          « Serions-nous revenus au temps de la répression anti-ouvrière la plus noire ? »
          Pas qu’ouvrière !


          • izarn 16 octobre 2015 11:12

            @Samson
            C’est sur, le patronat est réprimé par le gouvernement trotskiste de Hollande :
            Vous etes encarté aux « the ripoublicains » non ?


          • Samson Samson 16 octobre 2015 17:19

            @izar
            Le lien ne renvoie pas au patronat, mais au sort peu enviable dévolu à la paysannerie,
            La transition €uropéenne de la paysannerie à la concentration vers un secteur agro-industriel qui désertifie nos campagnes est particulièrement meurtrière et laisse bien des cadavres : comme ils ne sont pas salariés, cela reste discret.
            Pas question ici de DRH, mais de crédits à la modernisation dont les effets sont infiniment plus efficaces pour broyer tout espoir.
            En la matière, $ociali$tes ou « Républicains » appliquent exactement la même politique et déroulent le tapis rouge à Xavier Beulin, président de la FNSEA, et principal fossoyeur de la paysannerie française.


          • tf1Groupie 15 octobre 2015 14:07

            Je crois que dans le monde favori de Robert Gil les violences du pouvoir sont autrement plus brutales ; regardez par exemple en Chine, le paradis de Robert : là-bas le sort des dissidents est vite réglé.


            • flourens flourens 15 octobre 2015 15:00

              @tf1Groupie
              Non, tu n’y est pas, tu es trop tiède, c’est la corée du nord qu’il fallait prendre en exemple du paradis, de Robert, tu es bien un petit joueur, ou alors le champion des droits de l’homme à l’ONU, l’arabie saoudite, ou alors le champion du code du travail, celui qui met les grévistes en prison à la grande joie du PDG d’AF, le quatar
              effectivement dans le monde de groupie les violences des autres justifient sa propre violence, belle mentalité et c’est avec ça qu’il faut faire le monde, on est mal barré


            • soi même 15 octobre 2015 14:59

              Bof, comme brulot Robert Gil a déjà fait mieux, sans doute le sujet pas assez sensible.... !


              • colere48 colere48 15 octobre 2015 15:00

                Au fait, qui a des nouvelles de ce cher Cahuzac ?

                Il doit se la couler douce dans sa belle région, ou sous les cocotiers !


                • Trelawney Trelawney 15 octobre 2015 16:24

                  @colere48
                  Hasard du calendrier son procès aura lieu en même temps que celui de l’affaire Bygmalion.

                  C’est prévu pour le 31 février 2016


                • colere48 colere48 15 octobre 2015 15:06

                  Jamais la régression sociale n’a été si forte, le fait que cela se passe sous un gouvernement de « gauche » a tétanisé les réactions naturelles en la circonstance.

                  Ne pas s’étonner alors que les réactions soient de plus en plus explosives désormais.

                  Surtout si on considère l’action incitative d’un 1er (s)ministre pyromane !!


                  • Samson Samson 15 octobre 2015 15:36

                    @colere48
                    Il est ministre et pyromane mais, à considérer les pompes qu’il astique n’a - au sens étymologique du terme - strictement rien de sinistre !
                    « Ne pas s’étonner alors que les réactions soient de plus en plus explosives désormais. » smiley


                  • zygzornifle zygzornifle 15 octobre 2015 16:59

                    La Stasi revient au galop Air France, Dieudonné, Soral les écoutes le flicage d’internet, Hadopi etc .....même combat pour le trio Valls Cazenzeuve Hollande il faut éradiquer ...... et pour eux il y aura de la place en prison n’est ce pas Md Taubira ??


                    • ZenZoe ZenZoe 15 octobre 2015 17:08

                      Chacun se défend comme il peut pour survivre, avec les armes qu’il a.
                      L’argent, le pouvoir, l’intelligence, la ruse, la violence physique... tout est valable pour se défendre quand on est attaqué.
                      La seule question véritablement à se poser est celle-ci :
                      L’arme que j’utilise est-elle la plus efficace pour ma survie ?
                      Si on observe bien la situation, on peut se poser la question de la pertinence de la violence physique pour améliorer l’emploi, parce que les licenciements explosent quand même dans les boites qui ont connu la violence (quand il n’y a pas une fermeture pure et simple), parce que les salariés n’y ont jamais été autant stressés. Si la violence peut faire du bien sur le moment, on dirait bien qu’elle n’est pas une solution, ou alors je ne vois pas bien clair.


                      • izarn 16 octobre 2015 11:20

                        @ZenZoe
                        La violence du salarié est une manipulation du patronat pour monter sa puissance et envoyer le récalcitrant en prison.
                        Donc le comportement pro-patronat de Valls est logique. Il fait partie de la manip.

                        Pour ceux qui n’ont pas encore compris que Valls et Hollande n’ont plus rien à voir avec le socialisme. Il est clair que cette équipe est la pour liquider le socialisme français.
                        MEDEF, patronat, Hollande comme cul et chemise, c’est le cas de le dire.


                      • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 15 octobre 2015 20:15

                        Le souffle de la révolte gronde ! La classe ouvrière opprimée par le système capitaliste demande justice ! Grève générale,annulation dette fictive, augmentation massive des salaires ! Soutien intégral aux héros d’ Air France !


                        • Spartacus Spartacus 15 octobre 2015 21:51

                          Quel guignolade ce texte......


                          Air France c’est une société à capitaux d’état avec des dirigeants nommés par l’état evoluant sur des marchés autorisés par le monopole d’état....Et venir accuser cette entreprise de « libérale » c’est dramatique...

                          Les gauchistes poussiéreux de la CGT ont moins d’égard envers les clients quand ils font grève...
                          En laissant se démerder leurs clients à Ouagadougou ou Singapour sans avion pour revenir à l’autre bout du monde...

                          Quand ces pourriture de gréviste CGT font entrer à Roissy les gens et passer la douane pour ensuite planter les gens en zone sous douane et ne faisant pas partir l’avion. 

                          Les clients ne vont plus sur Air France à cause des pourris gauchistes CGT.....

                          Comme le port de Marseille, la SNCM, Seafrance, Continental la CGT détruit avec sa mentalité les entreprises.....

                          N’oublions jamais que c’est le plus pourri des syndicats qui a du sang sur les mains....


                          Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1947 les pourris de la CGT sabotent la ligne ferroviaire Paris-Tourcoing. 
                          La CGT a assassiné 16 personnes et fait des dizaines de victimes innocentes.

                          Quand vous verrez un avion s’écraser....

                          Vous ne direz pas avec des airs de bobos incultes « on ne savait pas que ces cons sont aussi des monstres capable de tuer pour des privilèges statutaires indécents »....



                          • Spartacus Spartacus 16 octobre 2015 09:03

                            @sampiero


                            Je ne suis pas un fonctionnaire qui réclame pour leur caste que pour les autres. 

                            1789 donnera la première grande victoire libérale.La déclaration des droits de l’homme........


                            Tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits....Les statutaires feraient mieux de la fermer en invoquant 1789...

                            Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.
                            Tous ces droits naturels que contestent les gauchistes...

                            La loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. 
                            Alors défendre des agresseurs, désolé, mais en prison comme les autres CGT ou pas.



                          • izarn 16 octobre 2015 11:28

                            @Spartacus
                            Ce qui est marrant chez vous, c’est de ne pas voir le rapport de force.
                            Si vous ne voyez pas que la force se trouve de coté du patronat, et non pas de la CGT, ou je ne sais quel syndicat, il est évident que vous y voyez une agression injuste et insupportable. Bref un crime contre les droits de l’homme, tant qu’on y est.
                            Bref vous protestez quand le mouton mords le loup...
                            Certes, ce n’est pas convenable de mordre le loup, car la nature est ainsi faite : le loup dévore le mouton pour se nourrir. Ou est le mal, dites vous ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès