Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vive Abraracourcix, notre chef !

Vive Abraracourcix, notre chef !

Tout semblait perdu pour Abraracourcix, le chef. Depuis qu’Astérix et Obélix étaient partis très loin en expédition, il perdait confiance, et se montrait coléreux.

Ses porteurs le faisaient chuter de plus en plus souvent de son pavois. Alors, le séditieux Sarkozix profita de la situation, s’en moqua et contesta sa légitimité. Il se rendit de maison en maison. Habile parleur, il promit à chacun la sécurité, le renforcement des murs de défense avec interdiction pour tout barbare de les franchir sans son autorisation. Sarkozix voulait des lois, beaucoup de lois, et des règles, beaucoup de règles, ainsi que des hommes armés jusqu’aux dents aux quatre coins du village pour veiller à leur stricte application.

Comme sa popularité allait grandissant, les femmes du village, qui rêvaient de voir un jour l’une d’entre elles monter sur le pavois, décidèrent d’aller convaincre Falbala qu’elle pourrait elle aussi revendiquer le pouvoir. Elles savaient que Falbala ne manifesterait aucun scrupule à se poser en rivale de son compagnon Hollandix, qui était candidat lui aussi, et qu’elle n’avait jamais voulu épouser, précisément pour cette raison qu’un jour une telle opportunité se présenterait. Falbala accepta sans hésiter mais se dit : « Par Toutatis et Toultoutim ! Je n’ai rien à proposer aux villageois. » Alors, elle s’en alla de maison en maison pour demander aux gens ce qu’ils pensaient qu’elle pourrait faire comme promesses, et comment s’y prendre pour les réaliser.

Bientôt l’exemple fit boule de neige, et l’on recensa presque autant de prétendants au trône que d’habitants. Même Cétautomatix et Ordralfabétix, qui déclenchaient continuellement des bagarres générales à propos de l’état de fraîcheur du poisson, ne voyaient pas en quoi leurs prétentions à siéger à la place du chef pourraient leur être contestées.

Aucun prétendant ne prévalait. Il y avait bien le vieux Jospinix, mais il était parti vexé à la suite d’une rixe qui avait tourné en sa défaveur, et vivait depuis en ermite errant sur une île où il passait ses journées à pêcher sans dire un mot. Comme nul n’aurait songé non plus à rappeler Giscardix, l’ancien chef qui avait écrit un traité que tout le monde avait rejeté par vote à mains levées faute d’en avoir compris le sens ; la situation tourna vite à l’impasse.

C’est alors que, lassé de ces embrouilles, Abraracourcix voulut pour se distraire organiser des joutes et des jeux. Très vite, les exploits de Davidedouillix et de Zidanix enflammèrent les passions. Ces festivités furent à peine ternies par une affaire de pot-de-cervoise entre le chef et Guidrutix. La situation internationale empira, et Rome fit appel à Abraracourcix pour ses qualités réputées de bons offices, lui demandant de porter secours à un pays opprimé pris entres les feux ravageurs de deux peuples ennemis jurés. Il accepta solennellement la mission, et fit à cette occasion un discours rassembleur sur le thème de la paix dans le monde.

Chacun se rappela comment il avait combattu à Gergovie et aussi qu’il possédait le prestigieux bouclier de Vercingétorix, que celui-ci avait donné en cadeau à César en signe de soumission à la défaite d’Alésia. Ses concurrents, jeunes, inexpérimentés et ne détenant pas d’objet fétiche, commencèrent à faire pâle figure, et la situation évolua en sa faveur.

Bien qu’il tombât encore plusieurs fois de son pavois, la confiance de son village lui fut de nouveau acquise.

C’est alors que Jospinix songeait à revenir...

P.S : Le président Jacques Chirac gagne onze points en un mois avec 38% de bonnes opinions, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche.


Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Guzecha Guzecha 25 août 2006 14:22

    Un régal d’article qui mériterait une illustration par Uderzo et un excellent commentaire de Ludovic. Si je me souviens bien, dans « Le combat des chefs », Goscinny se livrait à un petit délire sur ce thème (relisez et retrouvez l’origine attribuée au mot « ballotage », savoureux).


  • La Taverne des Poètes 25 août 2006 17:09

    Vous avez de bonnes trouvailles aussi : CapharnaUMP par exemple !

    Quelqu’un m’a suggéré après coup Martine Aubry en Bonemine ! smiley


  • Aymeric (---.---.100.34) 25 août 2006 14:46

    Excellent !

    C’est tellement plus amusant quand c’est raconté comme ça ! smiley


    • Hakim I. (---.---.29.92) 25 août 2006 15:36

      Mort de rire... smiley


      • David972 (---.---.114.247) 25 août 2006 15:50

        C’est très amusant mais pas très sérieux du tout. Chirac gagne 11 points ?! Et alors ? Comme si cela changeait grand chose. Chirac ne peut se permettre d’être candidat alors que son parti aura voté à 95% au moins pour Sarkozy et que les sympathisants de droite sont pratiquement tous ’sarkozyste. Alors cela ne sert à rien de parler de Chirac. Surtout qu’il est probable que Sarkozy gagne encore des points de popularité lors de l’université d’été de son parti cette année à Marseille. Simplement parce que Sarkozy y sera la seule vedette puisque Villepin a prévu de s’y faire tout petit. Alors Chirac n’a plus beaucoup d’importance ! Donc c’est article est comique et risible car pas très sérieux mais ne faut-il pas de la dérision et de l’amusement de temps à autre ?!


        • www.jean-brice.fr (---.---.17.136) 26 août 2006 09:28

          VOUS OUBLIEZ UNE CHOSE, sarkozix est en train de brouiller son image en restant au gouvernement ...


        • JDCh (---.---.43.36) 25 août 2006 16:10

          Joli texte, bien écrit et assez fidèle à la réalité.

          J’avais récemment republié cela dans la même veine :

          Cégétix le Gaulois


          • Papy (---.---.236.115) 25 août 2006 16:23

            un brin d’humour ne fait jamais de mal. Merci !


            • gem (---.---.117.249) 25 août 2006 16:32

              J’ai bien ri. Voila qui est bien meilleur que votre production usuelle, pour une fois ça valait le coup


                • fredleborgne (---.---.35.229) 25 août 2006 18:08

                  Trés fin et bien gaulois.

                  Pour les onze points qui semblent inquiéter les « adversaires » du président, c’est peut-être du aux onze titulaires de la pelouse pour la coupe d’europe.

                  En tout cas, un jour un sondage IFOP, un autre jour le sondage e-flop

                  Encore un bon coup de (à) la Taverne des poétes.


                  • patrice (---.---.169.37) 25 août 2006 18:24

                    J’éspére que l’auteur à donné son accord ,le dernier qui à utilisé ce support de BD sans autorisation y à laissé des plumes .


                    • candidat007 (---.---.122.128) 25 août 2006 23:45

                      Tout à fait digne de servir d’éditorial au journal paroissial d’Ergué Armel (quartier de quimper).


                      • La Taverne des Poètes 26 août 2006 11:39

                        à « candidat2007 » : tout aussi digne que votre réaction d’humeur. Remarquez-bien qu’entre humeur et humour seule une lettre varie mais que pour faire varier votre humeur en humour il y aurait bien du travail !


                      • La Taverne des Poètes 26 août 2006 12:04

                        à Demian West : c’est bien ainsi que je le revendique... bien loin, il est vrai, des mystères de l’West".

                        à chacun son style non ? Moi, c’est direct. smiley


                      • La Taverne des Poètes 26 août 2006 12:14

                        Cet article se veut une parabole montrant combien dans notre pays qui se dit à l’heure du village global, le vilage gaulois est encore bien ancré dans les habitudes. Au passage il témoigne de la richesse et de la pertinence des archétypes imaginés par Uderzo auxquels politologues et sociologues devraient s’intéreser de plus près.

                        Enfin il enveloppe dans un seul paquet un certain nombre d’observations que les Français se font et qu’ils rêvaient d’exprimer. Cela est fait. Alors quand, en plus, on a une bonne occasion d’en rire, ne nous privons pas ! smiley


                      • (---.---.128.168) 26 août 2006 13:10

                        Demianux Westmegalonux a dit :

                        C’est une attaque de la plèbe contre Rome.


                        • Christian (---.---.128.168) 26 août 2006 13:36

                          Il n’empêche que c’est taverneux comme gauloiserie. « ...cena diserta tua est » :

                          AB ABSURDO Demian.


                          • (---.---.24.193) 26 août 2006 13:47

                            ouh là là, cela devient hautement cultivé Agoravox. On s’y invective en latin ! Quels talents. Quand je pense que Loic trouve que ce site ressemble à un café du commerce. Il n’y est pas du tout.


                          • Bulgroz (---.---.19.11) 26 août 2006 13:55

                            Asinus asinum fricat.


                          • Christian (---.---.128.168) 26 août 2006 13:58

                            Et je dirais même plus Demian

                            Odi profanum vulgus et arceo « Je hais le vulgaire profane et je l’écarte »
                            (HORACE, liv. III, ode I, vers 1).


                            • (---.---.24.193) 26 août 2006 14:07

                              Je ne pense pas Christian car,

                              In vino veritas « la vérité est dans le vin »

                              et non dans les choses hautes et nobles.


                            • La Taverne des Poètes 26 août 2006 14:18

                              Vois dans l’retro Satanas ! smiley


                            • La Taverne des Poètes 26 août 2006 14:25

                              - Le Taverneux : Quoi ? pas frais mon article ?"
                              - Demian : Far-pai-te-ment ! Môssieur : pas frais votre article !

                              La vie normale reprit son cours dans le petit village (paisible ?) d’Astérix.


                            • Cochonouh Cochonouh 28 août 2006 17:01

                              Très bon article surprenant dans ce monde de brutes. Comme le disait mon pote Virgile : IN TENUI LABOR, AT TENUIS NON GLORIA


                              • damian south (---.---.149.181) 29 août 2006 14:56

                                tout simplement excellent, vous pourrez rajouter jhonnyx qui prete main forte à sarkozix


                                • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 29 août 2006 18:52

                                  Je ne vois pas bien le rapport entre ce texte et la réalité. Le procédé est amusant mais est une porte ouverte à la simplification.


                                  • Eric (---.---.68.65) 30 août 2006 16:34

                                    M. demian west, c’est étonnant, vous intervenez dans tous les commentaires que je lis. un peu lassant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès