Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vivement Dimanche !

Vivement Dimanche !

Il ne s’agit pas de cette émission TV dans laquelle tout le monde se congratule, se félicite, et s’aime, mais d’une journée décisive qui aura lieu le 6 mai, et qui verra peut-être une nouvelle page de notre pays se tourner avec le dernier tour de l’élection présidentielle.

Le débat du 2 mai entre les 2 finalistes aura été le point final d’une campagne, riche en surprises et en révélations.

On aura vu la chute d’Eva Joly, dénigrée scandaleusement sur son accent, et sur son manque d’éloquence, mais aussi l’arrivée en fanfare et drapeaux rouges d’un Jean-Luc Mélenchon conquérant, remettant la gauche de la gauche dans le paysage politique français.

On aura constaté aussi l’écroulement mou de François Bayrou, celui-ci n’ayant pas réussi à rassembler les français autour d’une idée centrale, et on aura découvert la conviction d’un François Hollande, lors du meeting du Bourget, face à un Sarközi vitupérant, et aux abois, prêt à toutes les compromissions pour récupérer, une fois de plus, les voix du Front National.

Le Pen aura réussi son pari, celui faire croire son parti fréquentable, réussissant à cacher les liens qui l’unissent aux pires des extrêmes de la droite, échouant à l’inverse de de son père, lequel avait éliminé, on s’en souvient, Lionel Jospin, lequel a abandonné provisoirement la politique, laissant ses électeurs se débrouiller avec les législatives qui suivaient, allant se réfugier dans son île.

Mais pour MLP, ce sont les législatives qui comptent maintenant, élections dans lesquelles elle voudrait bien récolter autant de sièges que son score présidentiel le laissait supposer, afin de refonder peut-être une droite dure qui s’assume, tentant ainsi de reprendre la tête du camp de la droite

Mais revenons au débat : on aura surtout retenu un président sortant sur la défensive, ne réussissant pas à défendre son projet, renvoyé dans les cordes par son adversaire, avec en guise de paquet cadeau, son bilan désastreux.

Maniant l’injure en traitant Hollande à plusieurs reprises de « menteur, de Ponce Pilate et autres petit calomniateur  », il a rappelé une évidence : lorsque l’un des débatteurs en vient à injurier son adversaire, c’est qu’il est généralement en manque d’arguments.

On souviendra surement longtemps de l’envoi final de François Hollande, basant tout son programme sur une description sanglante du bilan présidentiel du candidat sortant, écrivant en creux ce qu’il ne veut pas être.

S’il gagne au soir du 6 mai, nul doutes que cette anaphore finale y sera pour quelque chose.

Pour ceux qui auraient raté ce moment de choix, en voici le texte quasi intégral :

« Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Elysée.

Moi, président de la République, je ne traiterai pas mon premier ministre de collaborateur.

Moi, président de la République, je ne participerai pas à des collectes de fond pour mon propre parti dans un hôtel parisien.

Moi, président de la République, je ferai fonctionne la justice de manière indépendante.

Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaines publiques.

Moi, président de la République, j’aurais aussi à cœur de ne pas avoir de statut pénal du chef de l’état,

Moi, président de la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire,

Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres,

Moi, président de la République, les ministres ne pourraient pas cumuler leurs fonctions avec un mandat local,

Moi, président de la République, je ferai un acte de décentralisation,

Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés,

Moi, président de la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie,

Moi, président de la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives,

Moi, président de la République, l’essaierai d’avoir de la hauteur de vue…  » lien

Nous avons aussi droit à une « bataille de chiffres » pour laquelle, avec du recul, il n’est pas difficile de trancher.

Alors que, sur le chapitre de la dette française, le candidat PS annonçait 600 milliards de plus depuis que Sarközy est au pouvoir, ce dernier ne reconnaissait que le chiffre de 500, la réalité étant à la fin 2011 de 560, mais si l’on prend le chiffre de la dette en temps réel, on constate qu’elle a dépassé les 1758 milliards d’euros le 3 mai  ; Comme elle était de 1152 milliards d’euros fin 2006, ça fait effectivement 606 milliards d’euros, et si l’on veut se souvenir que Sarkozy était ministre du budget dès le 1er avril 2005, Hollande avait donc bien raison. lien

Sur le nombre de chômeurs, le président sortant voulait retenir seulement le chiffre donné par le BIT (bureau international du travail) lequel ne comptabilise qu’un certain nombre de catégories de travailleurs, alors que le candidat socialiste utilisait les chiffres donnés par pole emploi, seule référence basée sur la réalité du terrain.

Depuis le point bas de 2008, d’après pole emploi, on compte, depuis l’élection de 20071 336 200 chômeurs supplémentaires en France. lien

En réalité, on est encore loin du compte, car c’est oublier les travailleurs à temps partiel, et les 500 000 travailleurs rayés annuellement des listes de pole emploi pour des raisons parfois discutables : retard à un rendez vous, ou n’ayant pas reçu cette invitation, mais chômeurs malgré tout, et dans ce cas la, il faudrait ajouter 2,5 millions de chômeurs supplémentaires en 5 ans, car s’il est vrai que ces femmes et ces hommes ne sont plus comptabilisés, ils sont tout de même privés d’emploi. lien

Un sondage en temps réel sur le jugement porté par les auditeurs sur la prestation des deux candidats est sur ce lien, montrant qu’à part le moment où il a été question d’immigration, c’est la plupart du temps Hollande qui l’a emporté.

Le candidat-président voulait l’exploser, le réduire en miette, (lien) à la manière de Bernard Blier dans le célèbre « tonton flingueur, avec les merveilleux dialogues de Michel Audiard, ».

Extrait : « je vais lui montrer qui c’est Raoul ! Aux 4 coins de Paris qu’on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi quand on m’en fait trop, j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse, j’ventile » (lien) mais ça ne s’est pas vraiment passé comme ça.

Celui qui se moquait de Hollande en le traitant de «  Flamby », affirmant qu’il était « nul  », se sera donc finalement cassé les dents sur un flan, découvrant un adversaire zen, un faux mou, capable de répondre coup pour coup. lien

On attend aussi en vain la confirmation du président candidat, lequel avait annoncé qu’il donnerait le nom de son premier ministre avant le 2ème tour, et les citoyens pourront s’interroger longtemps sur ce nom mystérieux, dont à ce jour il n’est plus question apparemment. lien

Il affirme aujourd’hui qu’il ne l’a jamais promis mais il n’est pas compliqué de constater le contraire. lien

Bayrou, au contraire, a tenu parole et a apporté, à titre personnel, son soutien à François Hollande, au grand dam du camp UMP qui l’accuse d’avoir pris cette décision par dépit, le candidat PS la jouant modeste, affirmant qu’il ne s’agissait pas d’un ralliement à sa candidature, mais seulement d’un geste personnel. lien

Toujours est-il que les manœuvres du président candidat pour séduire et le modem et le FN semblent avoir fait long feu, et il se retrouve isolé, désespéré, appelant à l’aide, voire au secours, menacé s’il n’est pas réélu d’avoir peut-être des comptes à rendre à la Justice dans les différentes affaires dans lesquelles il a été cité.

Du coté gouvernemental, c’est un peu la séquence « des rats qui quittent le navire », car sans attendre le résultat final, ils sont déjà 118 divers conseillers à avoir pris les devant, et à quitter leurs emplois élyséens. lien

Du coté de l’UMP, la lutte est peut-être ouverte pour la succession du candidat sortant entre Copé, Fillon, et Juppé puisque ce dernier a organisé, le lendemain du débat, une rencontre non prévue dans sa bonne ville de Bordeaux, signe probable d’une prochaine guerre de clans. lien

Les mouches auraient donc changé d’âne, comme aimait à dire Pierre Albaladejo, le célèbre commentateur de rugby, lorsqu’il voyait que le vent tournait et que la balance penchait de l’autre coté. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « la nuit dure longtemps, mais le jour finit toujours par arriver ».

L’image illustrant l’article provient de « enquête-débat.fr »

Olivier Cabanel

Articles anciens

Pov’con ou sale mec

Sarkozi, un gamin de 10 ans

Monsieur 30%

L’autre François

L’humour hollandais


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 5 mai 2012 08:10

    Bonjour, Olivier.

    Excellent article qui résume bien cette campagne.

    Excellente également l’idée de reproduire la superbe tirade anaphorique de Hollande qui, tout en disant ce qu’il serait comme président, montre en creux que ce que son adversaire n’a pas été.

    Croisons les doigts pour demain !

    Cordialement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 08:16

      Bonjour Fergus

      j’ai une bonne bouteille au frais qui attend son tour depuis 5 ans
      j’espère que nous allons enfin pouvoir la déguster.
       smiley
      on trinquera par la pensée dimanche soir à 20h
       smiley
      cordialement aussi, et bravo pour tout tes articles, j’aime beaucoup et c’est sincère.

    • Emmanuel Aguéra LeManu 5 mai 2012 12:06

      Salut,

      Olivier, t’avais raté celle-là au débat : Petite info : le nain nous a affirmé avec son air de donner des leçons habituel, que la « Suisse (qu’il citait en contre-exemple) continuait d’utiliser des centrales nucléaires de 60 ans ». Petite précision entendue hier am sur « là-bas si j’y suis » par un interlocuteur suisse : la plus vieille centrale suisse a 41 ans et ce pays a signé un moratoire pour la sortie du nucléaire. Le foutage de gueule, jusqu’au bout.

      Quant au champagne, j’ai RV à 20:00 à mon bureau de vote, histoire de me la faire crapuleuse et de laisser traîner mes yeux sur les décomptes. Vu que FN+UMP y ont totalisé 63% au 1er tour, je prends mon appareil photo. Il fait vidéo aussi.


    • Olivier Cabanel et Fergus, je viendrai volontiers - si vous le permettez - boire avec vous, juste un petit verre de votre précieux nectar qui attend depuis cinq ans . Car moi, aussi fervent supporter de Ségolène à l’époque, j’ai du attendrre, en rage quelquefois et même souvent, devant les bêtises de cet homme inculte que la moitié de la France avait chosi de mettre à la tête de notre pays.
      Malheureusement je crois que je ne pourrai me déplacer. Vous êtes trop loin de mon paradis.
      Au fait selon Minc en cas de défaite et contrairement à ce qu’il a jadis affirmé, Sarkozy n’abandonnerait pas la politique. Fidèle à lui - même, « menteur je suis, menteur je reste. »
      Amicalement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 13:25

      henri françois

      vous êtes le bienvenu demain, a partir de 20h
      demandez a AV mon mail, je leur donnerais mon accord
       smiley

    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 5 mai 2012 16:06

      Bonjour Olivier, Fergus, tout le monde.

      Si tout se passe bien, si tout le monde va voter demain, si Mohamed Merah ne réapparaît pas dans la nuit de samedi à dimanche, dès que les chiffres seront sûrs, je viendrais déboucher une bouteille de champagne sur ce fil.

      Ca devrait faire quelque chose comme « Pop ! Santé... »

       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 17:36

      peachy

      très bonne idée,
      rendez vous donc à tous à 20h demain
      hips
       smiley

    • vivacuba vivacuba 5 mai 2012 08:16

      J’AI FAIT UN HORRIBLE CAUCHEMAR CETTE NUIT.....SARKOSY ETAIT REELU !
      Dés le lendemain, aprés avoir féter sa victoire au Fouquets avec ses potes du CAC 40 Sarkosy prenait des mesures d’urgences..
      -Le droit de manifester...interdit
      -Les congés payées .... ramenées à 15 jours ouvrables
      -le droit de gréve ... supprimé
      -les allocations logements et les allocations familiales ... réservées à ceux qui ont un emploi
      _l’avortement ..interdit
      -la sécurité sociale...terminée
      -les bas salaires ...amputées de 20%
      -les femmes...à la maison
      - les homosexuels....en hopital psychiatriques
      - les musulmans....interdits de pratiquer leur religion et obligés de porter un croissant rouge
      -les policiers...permis de tirer à vue
      ...........
      Je me suis réveillée en sueur, angoissée...et si c’était vrai...quel jour sommes nous ?
      Puis j’ai réalisé que nous n’étions que Samedi et qu’il étaient encore temps de réveiller les consciences du peuple français...

      IL EST ENCORE TEMPS DU CHANGEMENT !


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 08:22

        viva cuba

        quel horrible cauchemar !
        le plus inquiétant, c’est tout de même qu’il y aura près de la moitié des français qui n’auront pas encore compris à quel point ils avaient été floués !
        c’est seulement un manque de culture politique, et peut être aussi une très grande naïveté, car il n’est pas difficile de juger sur pièce le bilan pitoyable du candidat président, et l’imposture de sa présidence ;
        merci de votre commentaire

      • Pyrathome Pyrathome 5 mai 2012 12:47

        Si tous les gens étaient parfaitement informés, il n’aurait fait même pas 5 % au premier tour.....
        10 ans d’enfumage pour vendre l’ineptie, il va y avoir des comptes à régler avec certains merdias....


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mai 2012 12:49

        celui-là confond information et intoxication ....





      • Yohan Yohan 5 mai 2012 13:28

        Un conseil arrête les kebabs, c’est mauvais pour la santé


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 13:29

        capitaine, mon capitaine

        en matière de manipulation de l’information, la faute primordiale revient à talonnette premier
        ceci dit, donner son opinion n’est pas informer, juste donner l’envie de partager.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 13:39

        yohan

        c’est vrai qu’avec un casque sur la tête, manger un kebab va être pour vous un exercice complexe.
         smiley

      • rocla (haddock) rocla (haddock) 5 mai 2012 13:42

        @Olivier, 


        En dehors de toute considération je pense que la pire manipulation est 
        celle que l’ on s’ inflige soi-même.

        Depuis que les renards vendent du fromage aux corbeaux les corneilles
        ont pris racine ...

      • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 17:29

        capitaine, mon capitaine

        fable pour fable, je pense que sarko a voulu jouer le lièvre, retardant jusqu’au dernier moment l’annonce de sa candidature, et malgré tous ses efforts, il a été incapable de rattraper son handicap, 
        on savait que le petit président avait une culture limitée, mais on pouvait espérer qu’il connaissait ce bon Jean de la Fontaine...
         smiley

      • brieli67 5 mai 2012 08:18

        vivement et quel festin !!


        du Crémant à gogo.......

        puis l’incontournable choucroute 
        avec son riesling

        au dessert de saison :
        Le petit strudel chaud à la rhubarbe et son sorbet
        http://www.hugel.com/fr/recettes02.php?N=25

        et pas de munster - géromé et son cumin pour une fois 

        la ronde des schnapps en veux tu en voilà
        http://www.distillerie-miclo.com/boutique-distillerie/Nos-eaux-de-vie/Tradition/
        http://www.distillerie-miclo.com/boutique-distillerie/Nos-liqueurs/

        ou vieil Quetsch ou vieil Coing ou vieil Mirabelle distillés par le vénérable père-grand 
        gniole divine qui a sû attendre dans le cellier derrière les fagots 

        son GRAND JOUR 

        parce que le Dimanche sera grand


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 08:25

          brieli

          en effet, c’est un menu très tentant,
          versons une larme pour le petit président qui ne risque même pas la gueule de bois, vu qu’il ne boit jamais, ou presque.

        • Patrick Samba Patrick Samba 5 mai 2012 09:42

          Bonjour Olivier,

          tu nous a offert là une bonne synthèse de cette campagne qui aura été tout sauf ennuyeuse, et que personnellement j’aurais voulu moins angoissante, avec cette inquiétude permanente de voir apparaitre un possible coup-fourré de la part du sortant (jusqu’au dernier moment).
          Et je ne serais pas surpris qu’on ait à remercier abondamment Morice de sa virtuosité, remarquable quand son intuition de base n’est pas erronée.

          Et pour la vérité historique je précise que la tirade de Hollande ne comporte pas 16 fois le désormais fameux « Moi Président... », comme lui-même l’a affirmé sur le plateau du Grand Journal de Canal+ (il a précisé que c’est son entourage qui lui a donné ce chiffre), mais 15, précédés de 2 formulations équivalentes mais sans le « Moi » des suivantes, ce qui fait finalement 17.


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:24

            patrick

            merci de cette rectification,
            ceci dit, l’anaphore hollandaise va rester dans les mémoires, autant peut-être que le célèbre « vous n’avez pas le monopole du coeur », ou que le « vous êtes un homme du passif », sans parler de la mauvaise colère de Ségo...
            enfin, ce n’est que demain vers 20h (et surement avant smiley )que je serais soulagé

          • Patrick Samba Patrick Samba 5 mai 2012 20:39

            Et comment ! La mémorisation de la tirade constituera le concours d’entrée en maternelle.
            Avec inscription indélébile de l’éventuel échec sur le dossier de suivi psychologique


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 22:15

            sabine

            ah ah ah
             smiley

          • Patrick Samba Patrick Samba 5 mai 2012 22:24

            « En cas d’échec, une orientation vers l’apprentissage est recommandée. »

            Et puis quoi encore ? Payée par qui ? En faire des assistés dès la prime-enfance, c’est ça ??!!!

            Non ! Un stage de rééducation dans la cellule se Sarkozy à Fresnes pendant au moins 6 mois pour les plus méritants. Les autres....


          • Patrick Samba Patrick Samba 6 mai 2012 11:51

            La France ? Vraiment ?


          • Bulgroz 5 mai 2012 10:16

            Hollande est comparé à un « Pudding au Caramel (wobbly caramel ) » par le New YorkTimes du 13 Avril.
            http://www.nytimes.com/2012/04/15/magazine/the-soft-middle-of-francois-hollande.html?_r=1

            Le journal U.S., The New York Times, plutôt classé à gauche de l’échiquier politique américain, a publié un article sur François Hollande. Comparé à un « pudding au caramel », le candidat socialiste est décrit comme « un personnage politique de se...conde zone » dénué de charisme. Si les journalistes français étaient aussi lucides...

            Le journaliste commence par dresser un portrait au vitriol de François Hollande « malgré un régime de pré-campagne », il « a l’air légèrement négligé » et ne fait toujours pas le poids. Reprenant la phrase de Martine Aubry, l’article explique qu’au sein même de son camp politique, Hollande est considéré comme une « couille molle ».

            Le très sérieux New York Times revient ensuite sur le bilan politique ridicule de Hollande. Présent à l’élection grâce au prétendu viol de DSK, Hollande s’était même fait doubler par sa propre femme pour la course à la candidature de 2007. Homme politique depuis des décennies, Hollande « n’a jamais était responsable du moindre portefeuille ministériel », ce qui en fait un amateur. Pour le journaliste américain, il a uniquement ses chances grâce à la sarkophobie française. Hollande « n’a pas le cran » pour être un sérieux président.

            Le New York Times poursuit en précisant que le bilan politique d’Hollande est affligeant, qu’il a un charisme d’andouillette, et ajoute qu’il n’y a pas un seul journaliste français pour soulever les évidences qui sautent à l’esprit du premier observateur objectif. Tout le monde sait que François Hollande n’est pas au niveau. Il n’est pas capable de prendre une décision, de dire, non, il n’a aucun charisme. Tout le monde sait également qu’il n’a aucune expérience politique, qu’il est incompétent sur les dossiers (pourquoi ni Mitterrand ni Jospin ne lui ont confié de ministère ?).

            Pourtant, nos journalistes font comme si de rien n’était, n’interrogent pas le PS sur l’inexpérience de son dirigeant et sur ses échecs à répétition. Pourquoi Sarkozy est-il interrogé en permanence sur son bilan et François Hollande jamais ? Pourquoi nos journalistes font-ils semblant de ne pas voir ce qui saute aux yeux de tous les observateurs étrangers ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:27

              zorglub

              votre pouliche marine, plus proche de la marchande de poisson, école morano, ne l’enlève en rien au bonimenteur proféssionnel qui j’espère va débarrasser le plancher pour longtemps, mais les dégats qu’il a fait vont laisser des traces très longtemps...
               smiley

            • Pyrathome Pyrathome 5 mai 2012 12:49

              Pourquoi Sarkozy est-il interrogé en permanence sur son bilan et François Hollande jamais ?

              Ça a du t’échapper, zorglub, mais Hollande n’était pas aux affaires depuis dix ans.....
              c’est un comble de mauvaise foi !!


            • JL JL1 5 mai 2012 10:40

              Bonjour Olivier,

              Joli résumé.

              Mais ce n’est pas gagné : la pugnacité de ces gens - je parle de cette droite extrême décidée à en découdre tant elle a à perdre - nous montre jusqu’où les électeurs qui haïssent la gauche ne doivent pas aller trop loin. En effet, comme disait Eva Joly : ils ne reculent devant rien. Voilà pourquoi il est toujours dangereux de leur confier le pouvoir.

              Ceci dit : si Hollande est élu, et s’il ne ne se ressaisit pas -ce qu’il n’a pas fait, d’où la défection de nombreuses voix du FDG -, alors il construira un boulevard pour l’extrême droite en 2017.
               La meilleure analyse sur ce sujet que j’ai trouvée c’est celle de Frédéric Lordon, dont voici le chapeau :

              Front-national mêmes causes mêmes effets : « Il est bien certain, pour l’heure, qu’entre le FN qui rafle la mise, Sarkozy qui court derrière, et le Front de Gauche encore à sa maturation, l’état du rapport de force en question n’est pas exactement un motif de réjouissance. C’est donc le PS de Hollande qui est l’ultime recours — nous voilà propres… Car « l’ultime recours », devenu depuis vingt ans étranger à la souffrance sociale et aux classes qui l’expriment, dénégateur des destructions de la mondialisation et de l’Europe libérale, liquidateur répété de ses propres embryons de promesses progressistes, incarnation jusqu’à la caricature sociologique de l’isolement des gouvernants, ignorant tout des conditions de vie des gouvernés, ce « recours »-là porte à part égale la coresponsabilité historique du désastre politique présent. » (F. Lordon)

              nb. Rue89 a transcrit le fameux « Moi président de la République je n’ai pas vérifié si tout y est.

              Apparemment, la sixième serait celle ci : »Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire."


              • JL JL1 5 mai 2012 10:51

                A ceux qui fustigent les électeurs de Mélenchon, je leur dis avec Lordon : à quoi bon élire un Flamby si c’est pour que, la clique malfaisante que nous voulons virer revienne en force dans 5 ans, et plus haîssable que jamais parce que ancrée à l’extrême droite ? cf. le lapsus de Longuet : il y est déjà (en fait, il ne l’a jamais quitté).

                Nous avons deux ennemis : l’ennemi intérieur et la finance qui sont, d’une certaine façon, alliés objectifs. Il est trop tard pour infléchir Hollande. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Je veux croire que ce n’était que stratégique et que la raison l’emportera.


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:32

                jl

                merci pour ces deux commentaires,
                comme vous, je suis quand même un peu inquiet, n’oubliant pas que 2,5 millions de votes seront électronique, et que ces machines, comme je l’ai démontré récemment, permet facilement de tricher,
                or une triche portant sur 1 million de voix, en enleverait 1 million d’un coté, pour en mettre 1 de l’autre coté, soit une différence de 2 millions, rendant la fraude tout à fait possible...
                j’espère quand meme pouvoir déboucher une bonne bouteille demain soir.
                je la boirais avec mes amis, et tous les internautes
                y compris zorglub.
                 smiley

              • Bulgroz 5 mai 2012 11:36

                Ils sont marrants ces antisarkozistes compulsifs, ces super citoyens qui nous dictent de ne pas voter pour Sarkozy.

                Tous ces Cabanel, Morice, Imhotep, Verdi etc... qui se valident les articles les uns les autres.

                Ah ces citoyens éclairés qui nous conseillent de sortir Sarkozy mais qui jamais ne nous expliquent pourquoi il faudrait voter Hollande.

                Allez un petit effort, Cabanel, je sais que c’est pas facile, faites nous vendre du Hollande, 

                en d’autres mots, faites nous bander pour Hollande.

                Lundi, il vous faudra ravaler votre morgue, je me réjouis à l’avance de vos airs dépités.

                Lundi, il vous faudra penser à donner un coup de balai et renouveler la liste des contributeurs d’Agoravox.


                • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:36

                  @ tous

                  pour se rassurer un peu, le dernier sondage avant l’élection
                  du csa a tns en passant par bva, ipsos, ou harris, tous donne gagnant hollande avec 52,5 voire 53,5 contre sarko avec 46,5 à 47,5...
                   smiley

                  • Bulgroz 5 mai 2012 11:42

                    Vous avez raison de préparer à l’avance l’explication de la triche électronique. Vous en aurez bien besoin pour une analyse objective de vos défaites.

                    En attendant, merci à Cabanel et autres permanents d’Agoravox d’avoir permis grace à vos mensonges et turpitudes d’avoir permis la réélection de Nicolas Sarkozy.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:46

                      zorglub

                      calmez vous, vous allez nous faire une attaque,
                      surtout que pour demain soir, vous avez besoin d’avoir un coeur solide.
                       smiley

                      • Bulgroz 5 mai 2012 11:43

                        Allez, Cabanel, plus que quelques heures, faites nous bander pour Hollande.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 11:47

                          zorglub,

                          non content d’être le chantre de la désinformation, seriez vous devenu le champion de la vulgarité ?
                           smiley

                        • Bulgroz 5 mai 2012 11:56

                          Vulgaire en parlant de bander... ?

                          Ne me dites pas que vous réprimez vos bandaisons parceque vous trouvez cela vulgaire ?

                          Pensez à Brassens et tout ira bien. 


                          • Emmanuel Aguéra LeManu 5 mai 2012 12:10

                            C’est l’heure de la ritaline, Zorglub. A la tienne.
                            Ta fierté est émouvante, tu vas devenir notre mascotte porte-bonheur. Sois heureux, mon ami, tu as une place au paradis, c’est sûr. Et sans étape purgatoire, tu parles, après une mission pareille !


                          • olivier cabanel olivier cabanel 5 mai 2012 13:37

                            zorglub

                            je ne pense pas que Brassens aurait aimé vous avoir comme ami
                            je sais, c’est pas bandant.
                             smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès