• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Voilà pourquoi le SMIC à 1700€ est possible

Voilà pourquoi le SMIC à 1700€ est possible

Parmi les nombreuses mesures proposées par le Front de Gauche, il en est une qui fait particulièrement réagir : le Smic à 1700 euros. Et de manière générale l’idée qu’il est temps d’augmenter les salaires. Ça ne serait pas possible nous dit-on. Voyons ça.

Aujourd’hui, le SMIC est à 1365 euros brut, soit 1070 net/mois. Si le Front de Gauche arrive au pouvoir, il le passera à 1700 euros brut en début de législature, puis 1700 net en 2017. Or, quand on écrit cela, on nous réplique : « Dans ce contexte de crise, comment feront les petites entreprises pour supporter cette augmentation ? Comment faire alors que l’Etat est en faillite ? Vous n’y pensez pas, dans un monde ouvert il faut être compétitif ! ». 
 
Où en est le SMIC ?
« Dans les années 80, le SMIC était à 4000 Fr. Et avec cette somme, on pouvait s’acheter 1300 baguettes. Aujourd’hui, avec le SMIC, on ne peut en acheter que 1000 ! Le SMIC a donc perdu 300 baguettes, soit 30% de sa valeur ». Le SMIC à 1700 euros, c’est le ramener au point où il en était à cette époque ». Et la France de 2011 est beaucoup plus riche que celle des années 80, puisque la productivité du travail a augmenté d’une manière considérable.
 
Comment on finance le SMIC à 1700€ ?
Ce SMIC à 1700 euros, il y a plusieurs moyens de le financer. Un de ces moyens est la limitation des hauts salaires par la fiscalité. Cette limitation sera fixée à 20 fois le SMIC (ce qui laisse quand même aux grands patrons 360 000 euros par an, de quoi s’acheter non seulement beaucoup de baguettes, mais aussi pas mal de choses en plus).
 
Cette limitation aura lieu notamment dans toutes les grandes entreprises privées parce que c’est dans ces secteurs que les salaires des grands patrons ont atteint les sommes les plus gigantesques. Ainsi, si les grands patrons veulent plus, ils seront obligés d’augmenter d’abord leurs salariés !

Avec la limitation des hauts salaires, il y aura largement de quoi permettre aux entreprises artisanales, aux TPE (toutes petites entreprises) et aux PME (petites et moyennes entreprises) de payer à leurs salariés ce nouveau SMIC.
 
Impossible ? On nous a déjà fait le coup
A chaque fois que la gauche a arraché quelque chose dans ce pays, la droite disait : « Ce n’est pas possible ! ». On nous taxait d’utopistes. C’est vrai que ça devait faire rêver. Imaginez un peu, donner le droit pour les ouvriers de toucher un salaire en étant en congé ou bin malade, ou encore le droit de partir à la retraite avant la mort. Infaisable nous disaient-ils. Pourtant, les congés payés et la retraite à 60 ans ont été arrachés de dure lutte. Finalement, c’était possible non ?
 
Impossible ? L'Humain d'abord
A ceux qui nous disent que le SMIC à 1700 euros, ça ne tient pas la route, nous devons leur rétorquer la question suivante : « est-ce que ça tient la route une société où on demande aux salariés de vivre avec 1000 euros par mois ? Aujourd’hui, le SMIC, c’est 120 euros de plus que le seuil de pauvreté. Ça tient la route ca ? Peut on vivre décemment, se soigner, se loger, s’instruire avec 1000 €/mois ? » On l’a vu plus haut, notre pays n’a jamais été aussi riche. La richesse est le produit du travail collectif de la société toute entière. Où sont passés les gains de productivité de ces 50 dernières années ? Nous avons le devoir moral de mieux repartir la richesse produite par tous. Nous le devons.
 
Impossible, les TPE PME mourront ? Au contraire !
Aujourd’hui, 80% des salariés sont dans des TPE et PME. Ce sont elles qui font tourner l’économie et non nos « champions nationaux » du CAC40.
En moyenne, les entreprises de moins de 9 salariés sont taxés à 30%, les entreprises du CAC40 le sont seulement à 8%. Donc, si on taxe les revenus du gros capital pour augmenter les salaires, cela se fera forcement au profit des petites entreprises. CQFD ! Par ailleurs, ce qui fait tourner les entreprises, ce n’est pas le fait qu’elles doivent payer plus ou moins de « charges ». Ce qui compte, c’est le carnet de commande. Dans cette optique, une augmentation des bas salaires fera respirer l’économie. Car, les salaires des classes populaires vont forcément à un moment ou un autre, se retrouver dans la consommation locale et ainsi faire tourner l’économie réelle (ce qui n’est pas le cas des hauts revenus qui partent bien souvent dans la bulle spéculative. Au total, moins de 2% des des opérations financières financent des opérations économiques réelles). En augmentant les bas salaires, on rentre ainsi dans un cercle vertueux dont vont forcément bénéficier les entreprises :
 
Augmentation des salaires -> consommation -> le commerce repart -> le carnet de commande se remplit -> hausse du chiffre d’affaire -> l’augmentation des salaires n’est plus un problème.
 
Augmenter les salaires fera respirer l’économie. C’est la seule issue pour sortir de la crise. L’autre politique possible, c’est l’austérité, et on voit bien le résultat.
 
Impossible il y la mondialisation ? Ce n’est pas un problème.
« Mais alors, les prix vont augmenter. Du coup, les consommateurs vont acheter les produits chinois, ou les fraises espagnoles. On est dans un monde ouvert bla bla bla… ». Tout d’abord, les TPE PME sont moins ouvertes à la concurrence que ce qu’on dit. Il faut arrêter avec le mythe du plombier Polonais. De plus, pour résister à la pression internationale sur le coût du travail, la réponse politique est simple : il faut se protéger. Et, plutôt que de privilégier des formes de protectionnisme unilatérales qui pourrait se transformer en protectionnisme nationaliste, il faudra plutôt œuvrer pour la mise en place d’un système de protectionnisme international multilatéral. Aujourd’hui, l’OMC puni les états qui ne respectent pas bien les règles du libre échange. Si on a réussit à mettre cela en place, on peut tout aussi bien en changer les règles. En attendant, pour résister aux agressions, nous ne nous interdirons pas de mettre en place au niveau européen mais aussi au niveau national, une certaine forme de protectionnisme social et écologique. Cela pourra passer notamment par la mise en place d’une taxe kilométrique qui permettra de taxer plus lourdement les produits qui viennent de plus loin : convergence sociale et écologique qui favorise aussi le commerce transfrontalier. Bref, pour mettre en place ces mesures, nous devront sortir d’un certain nombre de dispositions du traité de Lisbonne dont la pierre angulaire est la concurrence libre et non faussée. Si le peuple nous en donne le mandat, nous le ferons.
 
Enfin, certains disent qu’il faut démondialiser (Sapir, Montebourg), d’autres disent qu’il faut du protectionnisme (Todd), ou d’autres encore qu’il faut décapitaliser (P. Laurent). Derrière le vocabulaire, l’idée est là : les ouvriers du monde entier ne doivent pas être mis en concurrence les uns avec les autres pour faire pression sur les salaires. La mondialisation n’est pas un problème insoluble. Les gouvernements se sont auto infligés des règles dogmatiques pour servir les intérêts de quelques uns. Il n’y a pas de lois naturelles en économie, ce sont bien les gouvernements les maitres d’œuvre. Un gouvernement qui veut changer ces règles, le peut. Nous nous sommes mis des menottes en plastiques qu’on peut décider de briser à tout moment.
 
Impossible, nous n'avons aucune marge de manœuvre budgétaire ? Ah vraiment ?
Quoi qu’en disent les declinistes qui ne cessent de clamer haut et fort que l’état est en faillite, si on reprenait les 10 points qui sont passées des poches du travail a celles du capital en 25 ans, cela rapporterait 195 milliards d’euros par an !!!!!!
Je rappelle que le service de la dette qui nous effraie tant ne représente que 50 milliards par an. L’état a de quoi assurer la transition pour aider les entreprises en difficulté, notamment en favorisant le développement de l’économie sociale et solidaire. Les seuls perdants dans tout ça, seront ceux qui gagnent leur argent en dormant, ceux qui spéculent et qui ruinent la France en s’accaparant injustement les richesses et les intérêts de nos vies à crédits.
 
Toujour impossible ? Et sinon, vous proposez quoi d’autre ?
Mais ceux qui ne sont pas convaincues et qui veulent continuer comme aujourd’hui, on ne peut que leur dire qu’une chose : à la fin, c’est le peuple souverain qui décide. Le réponse à la crise, c’est le partage des richesses. Le partage est la seule stratégie crédible et plausible, et c’est une issue par le haut. Nous on propose la planification écologique, la 6e république, le partage des richesses… Et actuellement, l’austérité ? Montrez nous un endroit où cette politique fonctionne ! Nulle part !
 
Nous on peut !
« La meilleure forteresse des tyrans, c’est l’inertie des peuple » disait Machiavel.
Le Front de Gauche est un outil et un programme que le peuple peut choisir de mettre en mouvement. Et, sachez le, si le peuple souverain le décide, tout ce qui est dans le programme du Front de Gauche sera appliqué ! La clef du succès, c’est l’implication populaire. Cela commence par chacun d’entre nous !

Car rien est écrit, la vie c'est choisir le chemin puis le construire.
Et le Front de Gauche fait actuellement la meilleure proposition de construction sur la scène politique.

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (145 votes)




Réagissez à l'article

293 réactions à cet article    


  • jaja jaja 24 mars 2012 10:05

    Il faut mettre à genoux les actionnaires capitalistes !

    Pourquoi JLM peut-il affirmer « Les investisseurs n’ont aucune raison d’avoir peur de mon programme »  sans que ses partisans s’inquiètent du fait que ces capitalistes pourront tranquillement continuer à faire leur beurre sur le dos des travailleurs dans une France gouvernée par un FdG qui se veut leur meilleur ami ?

    En nationalisant les banques comme l’exige le NPA, les gros investisseurs financiers doivent être expropriés, sans indemnités ni rachat afin de créer un service public bancaire unique ayant le monopole de toutes les activités bancaires.... monopole placé sous le contrôle et au service de la population....

    Seule cette nationalisation intégrale permet de refuser de payer la dette et de faire face sans problème afin de satisfaire les besoins sociaux de la population....

    Philippe Poutou et le NPA défendent ce programme anticapitaliste qui mérite d’être étudié par toutes et tous !

    http://www.npa2009.org/


    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 11:20

      Non, il y a une différence entre les investisseurs qui apportent des capitaux aux entreprises sur le marché primaire, et les actionnaires capitalistes parasites qui jouent au poker sur des titres sur le marché secondaire (la bourse en gros), ruinant les travailleurs.
      L’investissement sera toujours nécessaire, mission première du capitalisme, alors que le problème est le libéralisme qui pompe les richesses produites à l’aide du capital.
      D’où la nécessité supplémentaire de séparer à nouveau banques d’investissement et banques de dépôt.

      Le Front de Gauche propose immédiatement :

      - Adoption d’une loi portant création d’un pôle public financier transformant notamment la politique et les critères du crédit

      - Placement sous contrôle social des banques privées qui ne respecteraient pas la nouvelle réglementation en matière de lutte contre la spéculation et la financiarisation de notre économie

      - Blocage des échanges de capitaux avec les paradis fiscaux

      - Réforme de la fiscalité : suppression du bouclier fiscal, augmentation de l’ISF et de l’impôt sur les revenus du capital, taxation des revenus financiers des entreprises, mise en place du principe de modulation de l’impôt sur les sociétés et du taux des cotisations sociales patronales en fonction des objectifs d’emploi, de formation et de salaires de l’entreprise

      - Suppression des exonérations de cotisations sociales patronales qui ont montré leur inefficacité

      - Création d’un Fonds national et de fonds régionaux pour l’emploi et la formation

      Et pour un changement durable :

      - Transformer les missions, la politique monétaire et la gouvernance de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque de France et créer un Fonds européen de développement social, écologique et solidaire pour l’expansion des services publics, de l’emploi et des qualifications

      - Création de pouvoirs nouveaux pour les salariés et leurs représentants dans la gestion de leurs entrepri- ses, ainsi que des citoyens dans les institutions ban- caires et les collectivités territoriales


    • JYM 24 mars 2012 16:09

      les bras m’en tombent de vous lire...

      La France n’est pas près de se redresser...
      La politique Keynesienne de relance par la consommation est à l’oeuvre depuis 30 ans et on en voit le résultat.

      Baisser le SMIC, redonner de la compétitivité à nos entreprises en diminuant leurs impôts et leur permettre d’investir au lieu de mettre la clé sous la porte ou de délocaliser, voilà qui in fine profiterait au SMICARDS !!!

      Si la France s’appauvrit, c’est pas à cause des actionnaires qui se gavent, c’est parce qu’il n’y a pas assez d’actionnaires qui investissent et sont rémunérés ( légitimement) à hauteur de leur investissement.

      mais ça c’est trop compliqué pour vous à comprendre... c’est tellement plus simple quand on voit une poule de la tuer pour lui prendre tous ses oeufs..

    • jaja jaja 24 mars 2012 16:51

      Primaires ou secondaires c’est le capitalisme qu’il faut abattre... Le fric des actionnaires, une fois expropriés, c’est la population et les travailleurs qui décideront des investissements...
      Les entourloupes ça suffit... nationalisation intégrale du secteur bancaire ; pas un rond pour les actionnaires...


    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:13

      Mais même en travaillant gratuitement vous ne serez jamais compétitif avec un salarié chinois ou indien ! Quand le comprendrez-vous ???
      La seule solution est de changer les règles du commerce international, de favoriser le commerce local à l’échelle européenne et/ou française par des mesures appropriées.
      Que je sache votre baguette vient la rue d’à côté, l’enseignant de vos enfants vient de votre département, votre maison a été construite par l’artisan de votre région, et vos vêtement et votre voiture jusqu’à récemment venait de votre pays ou à la limite du pays voisin.
      Et maintenant c’est ça !


    • Humanity2357 24 mars 2012 19:28

      @ JYM

      Au lieu de vous abaisser par des commentaires démagogiques, aller donc lire et comprendre Fredericton Lordon et Jacques Généreux . Seul le Front de Gauche propose une France Vivante contre la Stratégie du Choc pour une France Mortifiée de NS et ses mignons.

      Si vous aimez la France Vivante, vous votez Front de Gauche, si vous préférez la France Morte, vous votez NS, si vous ne savez pas, vous votez pour le rémora FH.


    • elbecko elbecko 24 mars 2012 23:21

      excusez moi mais combien gagnez vous s’il vous plait ?

      parceque baisser le smig je veux bien mais comme cela représente quand même une grande partie de la population qui a déjà bien du mal à se nourrir je ne vois vraiment pas très bien comment ils pourront acheter les produits fabriqués à moindre coût par vos copains capitalistes.

    • elbecko elbecko 24 mars 2012 23:29

      c’est toujours à jym que je m’adresse :

      ...et permettez moi de vous dire que le terme « smicard » que vous employez est très méprisant et sans doute très représentatif de votre pensée profonde. 


    • mortelune mortelune 25 mars 2012 13:27

      @ JY

      Il va falloir revoir vos cours d’économie. A vous lire on en déduit que si l’on ne paye plus les salariés l’économie du pays serait fleurissante. Faux ! Faux et encore Faux
      Oh ! et puis les bras m’en tombent à deviner votre QI d’enfant.

    • nicolas_d nicolas_d 25 mars 2012 16:39

      Je trouve que Jaja a raison. Le capitalisme est illégitime. D’autant plus qu’on se rend compte que les ressources de la planète sont limitées et fragiles.
      Mais le NPA devrait considérer le FDG comme un vote utile. Utile dans le sens que pour une fois il y a de l’espoir. Mais votre message est compris.
      le FDG bouscule le système sans le tuer pour rendre la révolution citoyenne plus acceptable par un grand nombre. Ce n’est qu’une étape. Qui va dans le bon sens. La suite dans la 6ieme république.
      Alors sans doute un grand débat citoyen sur le capitalisme. Et d’après moi, presque mathématiquement, sa mort.


    • AFFIRMATIF.....

       L HUMAIN salarié avant l’actionnaire

      ON PREND TOUT AU DESSUS DE 30000 EUROS MOIS...EN SALAIRE ET EN PLUS VALUES BOURSIERES ET IMMOBILERES QUITTE A METTRE EN PLACE UNE TAXE TOBIN TRES LOURDE POUR LES HAUTS REVENUS........SALAIRES OU BOURSIERS

      C EST LA QUE LE BAT BLESSE...........


    • CEUX QUI VEULENT FAIRE GAGNER PLUS AUX ACTIONNAIRES

       CE SONT COMME LAMY OU BILDEBERG PRONANT L AGCS...OU PRIVATISATION A TOUT

       CRIN...ECOLES...SANTE...donc appliquer le NOUVEL ORDRE MONDIAL DU BANKSTER

       ROCKFELLER.................


    • anatole archibald anatole archibald 26 mars 2012 10:43

      @ Humanity 2357 du 24 mars 19:28

      En matière de constats et de solutions post-migration vers ces solutions, y a pas de soucis, on en trouve à foison sur la place publique mais de solution de migration sans casse, pour que le remède ne soit pas aussi nocif que le mal, étrangement personne parmi les élites que tu cites n’est capable de nous en confectionner une.

      Il ne suffit pas d’énumérer des solutions macro-économiques, la migration vers les solutions préconisées conditionne la faisabilité de la chose or encore une fois dans ce domaine y a degun.

      Plus d’impôts et plus de charges sociales en pleine récession, sans s’assurer de leur innocuité, c’est pas intelligent, c’est de l’aveuglement, c’est de l’inconscience et c’est criminel surtout pour la population la plus fragile de la société.

      Avec Mitterand nous avons payé très cher cette migration. C’est même la gauche qui s’est cru obligé de mettre en œuvre les saloperies pensées par les libéraux. Je ne vais pas te faire l’affront de tous les rappeler. Alors si c’est pour revivre la même chose, très peu pour moi.

      Bien évidemment que cette solution pour un passage indolore sans aucune ponction fiscale existe bel et bien mais bon ... faut pas être sectaire.


    • musashi 26 mars 2012 13:55

      Le problème n’est pas le capitalisme mais le capitalisme non régulé.... mais si vous connaissez un système meilleur que le capitalisme (avec des exemples) je suis preneur...


    • Robert GIL ROBERT GIL 24 mars 2012 10:53

      il me semble que Melenchon propose le smic a 1700 euros en fin de mandat seulement pour les secteurs n’ont soumis a la concurence ? Quelqu’un a t-il plus d’info ?


      • Scual 24 mars 2012 12:09

        Non ce n’est pas le cas. Ce sera pour tous et dans tout les secteurs.


      • Robert GIL ROBERT GIL 24 mars 2012 13:06

        J’ai trouvé des choses interressantes :
        "Pourquoi les entrepreneurs fuiraient-ils ? La hausse du SMIC -1.700 euros nets en fin de législature -s’applique à des secteurs de l’économie non exposés à la concurrence internationale. C’est-à-dire dans les services à la personne, la restauration rapide ou encore le bâtiment qui ne sont pas des activités délocalisables. Dans l’industrie manufacturière, la part de salaires au SMIC est résiduelle, les investisseurs n\’ont aucune raison d\’avoir peur de mon programme »Jean-Luc Mélenchon .

        http://www.lesechos.fr/economie-politique/election-presidentielle-2012/interview/0201953868769-jean-luc-melenchon-les-investisseurs-n-ont-aucune-raison-d-avoir-peur-de-mon-programme-302907.php


      • Scual 25 mars 2012 01:39

        En réalité c’est vrai pour une raison simple : qui est payé au SMIC ?

        La quasi totalité des emplois au SMIC sont des activité non délocalisables : les coiffeuses, les serveuses, les caissières etc

        Donc même si ça concerne bien tout les smicards, au final 99% d’entre eux ne sont pas dans des secteurs soumis à la concurrence internationale et au dumping social : on ira pas faire nos course à Hong-Kong, se faire couper les cheveux en Thaïlande, et boire un café le matin en Inde.

        C’est donc une simple constatation basée sur ce que sont les emplois au SMIC. Un état de fait et non une exception à l’augmentation du SMIC. C’est juste que c’est comme ça. Cela dit pour les rares emplois au SMIC soumis à la concurrence, le SMIC sera bien sur quand même à 1700 euros.


      • musashi 26 mars 2012 13:58

        La hausse du smic uniquement pour certains secteurs....c’est vrai ça ?


      • misled mankind misled mankind 24 mars 2012 10:59

        Bonjour xtf17

        Vous dites :

        « Cette limitation aura lieu notamment dans toutes les grandes entreprises privées »
        « Avec la limitation des hauts salaires, il y aura largement de quoi permettre aux entreprises artisanales, aux TPE (toutes petites entreprises) et aux PME (petites et moyennes entreprises) de payer à leurs salariés ce nouveau SMIC. »

        N’y a-t-il pas une confusion entre les grandes entreprises et les PME (80% des entreprises françaises) ?
        Lorsque l’on parle des hauts revenus, on évoque souvent et il est vrai, les grandes entreprises. Mais en ce qui concerne les petites, dont les patrons ne se gavent pas forcément, pensez-vous que l’argument principal doit être le même ?

        On évoque une fiscalité asphyxiante pour ces dernières et pour cause.
        Est-ce que le programme du FDG parle véritablement d’un réajustement ? (afin de changer cette énormité : que les TPE payent 30% d’impôts alors que les grands groupes ne payent que 8 %)

        J’adhère à la majorité des idées du FDG, mais sur le sujet « Comment les petites entreprises peuvent verser un SMIC à 1700 € ? » l’article ne m’apporte pas de réponse concrète.


        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 11:02

          Ne vous arrêtez pas à l’introduction pour faire un commentaire, c’est désobligeant pour le rédacteur.
          Lisez le paragraphe sur les TPE PME, votre question très juste est abordée.


        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 11:00

          Le Front de Gauche propose le SMIC à 1700 euros brut en début de législature, puis 1700 net en 2017.


          • Scual 24 mars 2012 12:13

            Et bien il semble que c’est le raisonement des riches.

            Pourquoi devrais je me contenter de 2 millions par ans alors que je ne travaille pas ? Pourquoi pas 3 ? ou4 ?

            Les futures ex-classes moyennes paieront et les futurs ex-entreprises qui ne pouvaient plus suivre paieront.

            C’est cet abus qui l’exact opposé de celui que vous décrivez que ce smic à 1700 euros tout ce qu’il y a de plus raisonnable veut corriger...


          • Ptetmai 25 mars 2012 10:22

            Dans son ensemble l’article est démagogique


            A moins de consommer, de préférence français, pour consommer et satisfaire une demande de superflu 

            Mais le plus démagogique c’est de laisser entendre que le tribun démago peut devenir président

            Lui et son entourage savent que c’est impossible et qu’ils trompent les gogos. 

            Le capital de voix pré-acquis à un âne avec une casaque PS doit être probablement sensiblement égal au maximum atteignable par JLM.

            Pour ne pas ravoir Sarko, une seule solution, voter le peu satisfaisant Hollande dès le premier tour

            Les pauvres n’ont pas besoin de cinq ans de sarkozysme de plus

          • oncle archibald 24 mars 2012 11:43

            " si on taxe les revenus du gros capital pour augmenter les salaires, cela se fera forcement au profit des petites entreprises« 

            Je ne vois aucun automatisme. Si »on« , cad l’état, perçoit plus d’impôts ou taxes, il en fait ce qu’il veut et pas nécessairement de l’investissement au profit des PME. 

            Je pense votre analyse juste. Il est impossible au moins en région Parisienne, de vivre decemment avec un SMIC. En revanche vous n’allez pas au bout de votre raisonnement. Ou l’entreprise est libre ou elle est »sous tutelle de l’état« . Dites carrément que vous souhaitez que l’état maîtrise tout l’appareil de production si c’est ce que vous pensez souhaitable.

            Je relève aussi une inexactitude lorsque vous écrivez : » Un de ces moyens est la limitation des hauts salaires par la fiscalité. Cette limitation sera fixée à 20 fois le SMIC ... Ainsi, si les grands patrons veulent plus, ils seront obligés d’augmenter d’abord leurs salariés ! " 

            Si le plus haut salaire est limité à 20 fois le SMIC, ça ne fait pas automatiquement augmenter le SMIC. Ca fait baisser le haut salaire, c’est tout. Sinon il faut dire que, entreprise par entreprise, il ne devra pas y avoir de salaire qui excède 20 fois le plus petit salaire.

            • oncle archibald 24 mars 2012 14:07

              Pas de contradicteurs ? J’ai tout bon alors ?? Le programme du front de gauche suppose un état omnipotent et maître de tout, façon URSS des années 60, dont personne ne veut au vu des résultats ...

              Doit on en conclure que front de gauche nous enfume et ne fait que de la retape pour Hollande sur l’aile gauche qui avait facheusement tendance à rester au lit les jours de vote ou, pire encore, à voter FN ??

            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 16:19

              Il y a bien un automatisme quand les recettes des entreprises proviennent de ce que les gens achètent avec leur salaire.
              Par contre chez vous je vois beaucoup de manichéisme.
              Entre la liberté totale de la concurrence (et de celle de crever sur le trottoir comme aux USA) et la « tutelle totalitaire d’un Etat » forcément soviétique, vous ne voyez pas un petit espace ?
              Faîtes un effort, même en France il y a des lois qui empêche de faire n’importe quoi. C’est pourtant pas le goulag.
              Relisez le paragraphe sur la mondialisation, vous y trouverez quelques pistes.
              Et si le SMIC est à 1700€ et que le salaire maximal est à 20fois le SMIC, alors oui aucun salaire de patron n’excèdera de 20 fois le salaire de son ouvrier.


            • oncle archibald 24 mars 2012 16:51

              " Et si le SMIC est à 1700€ et que le salaire maximal est à 20fois le SMIC, alors oui aucun salaire de patron n’excèdera de 20 fois le salaire de son ouvrier."

              C’est con ça .. les ouvriers seront au SMIC obligatoire ... juste pour que leur salaud de patron ne gagne pas plus de 20 fois le SMIC .. 

              Moi j’aurai préféré une entreprise hyper performante avec la femme de ménage payée 2 fois le Smic et le patron 40 fois le Smic .. mais bon, ça ferait désordre par rapport à l’entreprise qui ne pourrait payer la femme de ménage qu’au Smic ... Faudra expliquer à la première que c’est pour son bien ..

            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:00

              Non, vous pourrez payer votre employée 2x le SMIC et le patron 20x, ce qui lui laissera tout de même 34 000 euros par mois pour vivre. Ca devrait aller pour le second, il suffira de lui expliquer que c’est pour le bien de tous...


            • oncle archibald 24 mars 2012 19:37

              Ben merde alors .. j’avais cru lire que le salaire max était de 20 fois le SMIC .. Vous avez pas écrit ça ? .. 

              Monsieur XTF des Charentes maritimes vous vous prenez les pieds dans le tapis .. Ou bien on est en économie libérale et l’action de létat c’est de prendre des impôts à qui il veut et il d’en faire ce qu’il veut, ou bien on est en économie dirigée et là l’état il dit : toi tu gagneras ça et toi ça ... voili voilou et les expériences passées (ou encore présentes pour quelques irréductibles) montre comment ca marche super bien le dirigisme étatique ... Y a pas moyen d’en sortir .. C’est tu veux ou tu veux pas et la question est bien : voulez vous une économie sous contrôle de l’état ou pas ...


            • Humanity2357 24 mars 2012 19:49

              La provoque.. pourquoi pas si elle est constructive.

              Le programme du Front de Gauche c’est « l’Humain d’abord ! » pour une France Vivante.

              Qu’est qui vous chagrine à ce que nous voulions une France Vivante ??


            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:50

              Relisez : le salaire maximal est de 20x le SMIC.
              Quant à l’économie sous contrôle de l’état, je vous signale que le niveau du SMIC est déjà fixé par l’Etat, le niveau d’imposition des salaires, des entreprises... est déjà fixé par l’Etat, le niveau des taxes à l’importation et à l’exportation est déjà fixé par l’Etat.
              Je continue ?


            • oncle archibald 25 mars 2012 11:20

              L’humain d’abord pour une France vivante ça n’est pas un programme c’est un slogan .. Le programme du front de gauche est totalement irréaliste dans le contexte de la France aujourd’hui, et j’en suis bien content car s’il était réaliste cela voudrait dire que nous ne serions pas loin d’un état tout puissant qui décide tout, nivelle tout par le bas, fait fuir tous ceux qui ont envie d’entreprendre, en bref, fout un pays en l’air en quelques années.

              Il y a une nuance entre tout diriger et recadrer les inégalités. C’est le rôle de l’impôt. Le programme, dans notre beau pays ou contrairement à ce que vous voudriez faire avaler ne marche pas si mal, ce serait simplement de corriger la façon injuste dont le gouvernement actuel a prélevé l’impôt et d’affecter les recettes supplémentaires sur les postes qui depuis si longtemps ne fonctionnent pas, notamment l’éducation, la formation permanente, l’aide aux petites et très petites entreprises, aux professions libérales, bref aider tous ceux qui peuvent créer de l’emploi dans des activités non délocalisables ...

            • oncle archibald 25 mars 2012 11:30

              " Quant à l’économie sous contrôle de l’état, je vous signale que le niveau du SMIC est déjà fixé par l’Etat, le niveau d’imposition des salaires, des entreprises... est déjà fixé par l’Etat, le niveau des taxes à l’importation et à l’exportation est déjà fixé par l’Etat.« 

              Oui, ce sont bien les postes »prélèvements« d’impots et de charges sociales dont vous parlez, et je suis d’accord avec vous (voir ci-dessus). La ou je ne suis plus d’accord c’est sur la volonté de dicter aux entreprises ce qu’elles ont à faire. Si quelqu’un peut payer ses salariés plus que correctement tout en créant des emplois et en prenant une rémunération très importante, pourquoi pas .. Il suffit de récupérer ce que l’on estime »superflu« par l’ISR, tout en l’encourageant à faire encore mieux en lui laissant quand même un »boni« pour l’y inciter.

              Sous de Gaulle et Pompidou la tranche supérieure de l’ISF était à 65 % ... L’économie était florissante et si les contribuables imposés dans cette tranche rouscagnaient un peu pour le principe, ils ne gueulaient pas comme des cochons qu’on égorge pour autant. La différence majeure entre cette époque et aujourd’hui est la mise en concurrence de notre production avec celle de pays ou l’on ne se soucie guère de »l’humain d’abord".

            • Henrique Diaz Henrique Diaz 25 mars 2012 16:35

              Petite précision, le programme du Front de gauche prévoit à ma connaissance que le plus haut salaire ne devra pas dépasser vingt fois le plus bas salaire sans préciser que celui-ci serait le SMIC. Certes dans la plupart des entreprises, ce sera le cas, mais il pourra y avoir des entreprises où les plus haut salaires dépasseront 34000 euros par mois si les plus bas salaires sont payés plus que le SMIC. Cela dit si à côté de cela, les revenus au dessus de 360.000 euros par an sont taxés à 100%, cela ne servira pas à grand chose. Mais dans la plupart des entreprises, les salaires versés dépassent rarement 30.000 euros par mois, c’est dans les revenus annexes comme les stock options que passe l’argent du travail collectif. C’est donc surtout le revenu qu’il faut regarder et pas seulement le salaire.


            • simir simir 25 mars 2012 17:20

              @ archibald

              Si 20% de russes en veulent de l’URSS et ils doivent même être 30% sans les triches de Poutine 49% des roumains en reveulent aussi qui pensent que la vie était meilleure sous Ceaucescu contre 23% 62% ont mentionné qu’il y avait du travail pour tous et seul 7% déclarent avoir souffert sous le communisme. Sondage IICMER (Institut pour enquête sur es crimes communistes et à la mémoire des exilés roumains) Parait qu’ils étaient très déçu de ce sondage.
              Faut regarder autre chose que TF1 ou BFM tv

            • PapaDop PapaDop 25 mars 2012 21:01

              @O.archibald

              « en bref, fout un pays en l’air en quelques années. »

              Et vous trouvez que le pays n’y est pas déjà ,en l’air ? Quelles sont vos solutions ,à vous ?


            • oncle archibald 26 mars 2012 09:27

              Mes solutions : un réglage des tranches et des taux d’imposition de l’ISR et l’ISF de façon à les rendre plus productifs, la suppression de la CSG, ignoble impôt à taux unique qui tabasse les plus faibles et favorise les plus riches, à incorporer à l’ISR, bref .. Il ne manque pas de solutions fiscales pour améliorer les choses indépendamment de toute idéologie mais sans perdre de vue la devise de la république : liberté, égalité, fraternité !


            • Mycroft 26 mars 2012 14:03

              Comme si notre devise n’était pas compatible avec un système où l’état contrôle l’économie.

              Comme si la liberté de fixer des salaires indécents étaient une liberté fondamentale ou même simplement acceptable.

              Comme si l’échec des pays dits communistes n’étaient pas simplement l’échec des dictatures. (ce qu’étaient l’URSS, ce qu’était la Chine (et ce qu’elle est toujours d’ailleurs, mais elle a fortement bénéficié des trahison de la caste dirigeante occidental, ce qui explique sa puissance, puissance toute relative d’ailleurs). L’echec des hiérarchie pyramidale (dont les entreprises sont un bon exemple aussi).

              Les gens ne veulent pas d’un système étatiste, par peur du « grand méchant communisme ». Ça, je vous l’accorde. Ça ne signifie pas que cette position soit raisonnée.

              Quand à votre affirmation comme quoi « ça ne va pas si mal dans notre système » réveillez vous. La Chine nous ai passé devant ! La Chine ! Un pays rongé par la corruption, composé de peuple divisé (le Tibet, on en parle souvent, mais il n’y a pas que lui), avec une population encore très rurale, qui est particulièrement dépendant des occidentaux pour sa formation (même si c’est de moins en moins vrai, les chinois ont quand même besoin des occidentaux pour leur formation, que ce soit pour fournir des enseignants de haut niveau ou pour former leur jeunes directement dans nos écoles et universités). Et c’est ce pays là qui nous ai passé devant. Malgré notre avance qui était considérable.Comment pouvez vous affirmer que notre système économique n’est pas lamentable au vu de ce résultat ? La moindre des chose, pour un système, c’est de ne pas autoriser la trahison des puissants. Hors justement, cette trahison, non seulement on n’a rien fait pour l’empêcher, mais on l’a encouragé.

               
               


            • Le matou 26 mars 2012 14:15

              Mycroft,

              La Chine a toujours été devant nous démographiquement. Aujourd’hui elle compte 20 fois plus d’habitants que la France... Et elle est à peine plus riche. Et son environnement est dans un état catastrophique. Non la Chine n’a pas dépassé la France. Et elle est même très très loin derrière. En revanche elle court vite ! Mais saura-t-elle préserver son environnement ? Rien n’est moins sûr.
              Et le pic pétrolier, et énergétique est pour bientôt....


            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 13:19

              A lire aujourd’hui sur Marianne 2 : Vis ma vie de smicard !
              Voilà aussi pourquoi une vie comme ça pour en plus ne pas pouvoir se loger, s’habiller et se nourrir correctement : CA SUFFIT !!!!!
              Le Front de Gauche au pouvoir !


              • bernard29 bernard29 24 mars 2012 13:22

                dire le Smic à 1700 euros Brut ; c’est un peu idiot. Il faudrait mieux prévoir une augmentation pour tous les salariés,(augmentation qui peut être dégressive jusqu’a un certain plafond) parce que qu’est-ce que vous faites des gens qui gagnent déjà 1700 euro bruts. Rien ???


                • logan 24 mars 2012 14:32

                  L’augmentation du SMIC entraine toujours une modification de l’échelle des salaires, c’est pour cela que c’est un bon outil pour le gouvernement.


                • Brath-z Brath-z 24 mars 2012 14:59

                  Le SMIC, c’est l’un des seuls outils d’administration des salaires dans le privé. Et l’expérience ne cesse de montrer depuis l’instauration du SMIG que la hausse du salaire minimum entraîne un ajustement d’échelle des salaires. D’expérience, en France, cela prend environ 3 ans à se faire tout à fait.


                • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 16:20

                  Exactement, Logan et Brath-z


                • lagabe 24 mars 2012 17:00

                  c’est pour ça , que depuis 1997 le nombre de gens payés au SMIC n’a cessé de progressé, ce qui était un peu au dessus passer au SMIC


                • Brath-z Brath-z 25 mars 2012 16:26

                  Et pourquoi est-ce que le phénomène ne s’est pas produit en 1981 quand le SMIC a été augmenté de presque 25% ?

                  Si le nombre de SMICards augmente, c’est peut-être notamment du fait de la précarisation de l’emploi.


                • kalagan75 24 mars 2012 13:27

                  aïe aië aïe ... mais que de conneries peut-on lire sur ce site . le salaire moyen des chefs d’entreprises est de 3900 €
                  quant aux taux d’impositions cités , c’est l’impôt sur le bénéfice . Or dans votre article , quid des charges sociales ? un journaliste un peu plus fûté que les autres a fait la remarque à mélanchon qu’en france les charges étaient d’environ 100% du salaire net et qu’elles allaient augmenter en proportion , ni une ni deux , notre brave méluche à rétorquer que leur augmentation servira à financer le trou de la sécu .
                  un petit calcul simple , actuellement le coût réel d’un smicard pour l’entreprise est d’environ 1850 € / mois , avec les propositions FDG , on passe à plus de 3000€ /mois
                  la réponse de méluche a été stratosphérique sur ce point ( financement impossible, écroulement des pme ...) « on se débrouillera » a-t-il rétorqué ...


                  • wesson wesson 24 mars 2012 14:29

                    bonjour kalagan75,


                    « on se débrouillera »

                    Ben oui, étant d’ailleurs dans une TPE, je suis en accord avec le FDG - on se débrouillera, comme toutes les PME-TPE le font. 

                    On feint d’oublier quelque chose d’essentiel. Ce qui permet à une entreprise de vivre et de prospérer, c’est ses clients. Vous pouvez baisser autant que vous voulez les salaires, si vous n’avez pas de clients, vous devrez mettre la clé sous la porte. C’est finalement très simple. 

                    Hors, les PME-TPE Française ont pour leur immense majorité des clients Français. La santé de ce tissus d’entreprise là est donc directement lié au pouvoir d’achat de l’ensemble des Français. Détruisez-le, vous détruirez aussi les PME-TPE. 

                    Par contre, en augmentant principalement les bas salaires, vous êtes assurés que ceux-ci vont immédiatement se retrouver dans la consommation (et oui, les smicards font assez peu de placements financiers ...) et donc favoriser les PME/TPE.

                    Et croyez-moi, dès lors que vous avez les clients, les impôts et les salaires annexes (improprement appelés « les charges »), vous arriverez toujours à les payer. 

                  • kalagan75 24 mars 2012 15:27

                    tu iras expliquer ton raisonnement à la pme pas loin de chez moi qui fabrique des boulons : passer de 1850 € / mois à 3000 € tout compris, ça fera augmenter les prix des boulons de 60% . conclusion , le smicard n’achètera plus ses boulons à notre pme mais à une pme étrangère .
                    la gauche en 81 a augmenté le smic , en 83 c’était bloquage des prix et dévaluation . Maintenant , on ne peut plus dévaluer .


                  • wesson wesson 24 mars 2012 15:44

                    " tu iras expliquer ton raisonnement à la pme pas loin de chez moi qui fabrique des boulons "


                    l’exemple est à peu près ridicule. 

                    D’une part, l’augmentation du prix de la marchandise que vous mentionnez suppose que son prix est quasi exclusivement du salaire. Hors, sur toute production industrielle, le prix du salaire représente 10% du prix final au grand maximum. C’est à dire si vous augmentez le salaire d’environ 20% (ce que propose le FDG), vous vous retrouvez en fait avec une augmentation du prix total de l’ordre de 2%... on est bien loin de vos chiffres farfelus.

                    D’autre part, il ne vous a pas échappé que dans la production du boulon, la matière premier c’est le métal. Et là j’ai un exemple parfait d’une PME qui fabriquait des transformateurs dans laquelle j’ai effectué un petit passage il y a quelques années. Le prix de la matière première (entrefer, fil émaillé, coques, capots) était supérieur au prix du produit fini livré en France des mêmes transformateurs mais fabriqués par un sous-traitant en Chine. Autrement dit, même avec des travailleurs esclaves que l’entreprise n’aurait pas payé, elle n’était pas rentable. Comme le problème du prix des matières premières, l’acier en particulier, s’est même aggravé par rapport à cette époque, j’en conclut que votre entreprise de boulon doit souffrir du même type de problème, à moins qu’il ne s’agisse de boulons ultra spéciaux ou le prix est tel que la part représentant le salaire y est de toute manière marginale. Ou plus simplement que vous avez affabulé votre exemple.

                  • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 16:21

                    Bien expliqué Wesson. Rien à ajouter.


                  • kalagan75 24 mars 2012 17:48

                    la différence entre vous et moi , c’est que moi je dirige une entreprise et donc , je sais de quoi je parle . et il serait bon que certains défenseurs du FDG fasse un stage en gestion d’entreprise . d’autre part , si on s’en tient à vos chiffres , pourquoi alors se limiter à 1700 € puisque le salaire des employés semble n’avoir quasi aucune influence sur le produit .


                  • Connolly 24 mars 2012 17:58

                    « la différence entre vous et moi , c’est que moi je dirige une entreprise »


                    Cela, personne n’ira le vérifier cher ami. 

                  • kalagan75 24 mars 2012 18:09

                    au moins sur ce point , tu as raison  :)


                  • wesson wesson 24 mars 2012 18:41

                    " la différence entre vous et moi , c’est que moi je dirige une entreprise et donc , je sais de quoi je parle . "


                    Ah, l’argument d’autorité, de l’expert, qui vous permet de fermer la conversation sans répondre sur le fond.

                    Et si vous vous adressiez à moi, qu’est-ce qui vous fait penser que je ne puisse pas être chef d’entreprise également ? Est-il totalement impossible que chez les patrons de PME/TPE, il y ai des gens qui ne voient pas le programme du FDG d’un mauvais oeil ?

                    Si seulement vous saviez ...

                  • Connolly 24 mars 2012 18:48

                    « au moins sur ce point , tu as raison »


                    Quel prétentieux !

                  • Connolly 24 mars 2012 19:04

                    Franchement, je ne vois en quoi mon commentaire ne respecte pas la charte.

                    Auriez-vous préféré « ne soyez pas prétentieux, je vous prie » plutôt que « Quel prétentieux ! » ? Si tel est le cas, alors va pour 

                  • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:11

                    Il suffit de reprendre les 10 points de PIB qui sont passés des poches du travail à celles du capital en 25 ans.
                    Cela rapporterait 195 milliards d’euros par an,
                    soit +7000€ par an pour 28 millions de travailleurs,
                    soit +600€ par mois en brut de brut,
                    soit +300€ par mois en brut sur salaire,
                    ce qui permet de faire passer le SMIC de 1400 brut actuel à 1700€ brut de début de mandature, en tenant compte des charges patronales !
                    CQFD.


                  • kalagan75 24 mars 2012 19:51

                    parce que diriger une entreprise c’est être prétentieux ? je sais au moins de quoi je parle et comme disait raymond barre , si tous les types qui portent des pancartes créaient leur entreprise , le pays ne s’en porterait que mieux .


                  • Humanity2357 24 mars 2012 20:12

                    Vous êtes au SMIC ??

                    Le programme du Front de Gauche, «  l’Humain d’abord ! » est le seul qui soit complet et cohérent.

                      Lisez-le et comprenez-le pour vous libérez de l’obscurantisme qui vous rend peureux et rejoignez le camp de ceux qui veulent une France Vivante.

                    Il y a des mesures pour réduire la prédation des banques sur la comptabilité des PME qui leur permettront un meilleur bilan qu’actuellement, même avec une augmentation du SMIC qui relancera la croissance en 3 à 6 mois. Si le Peuple de France n’a plus les moyens de vivre et de consommer, ce sont les PME qui périront les premières.

                    Voter Front de Gauche c’est voter pour une France Vivante et Républicaine, et s’opposer à la France Morte que nous fabrique NS et dont vous semblez vouloir faire l’apologie.


                  • Connolly 24 mars 2012 20:27

                    « au moins sur ce point , tu as raison »


                    Le mot prétentieux faisait suite à cette réflexion puérile, digne de celles que l’on peut entendre dans une cours de récréation.
                    Vous semblez oublier, cher ami, que nul ne détient la vérité absolue en ce bas monde, ni vous, ni moi, ni... Raymond Barre. 


                  • kalagan75 24 mars 2012 20:37

                    je n’ai jamais fait l’apologie de NS . Je souhaite simplement que notre pays s’en sorte car quelque soit le vainqueur , la france ne pourra plus emprunter 100 milliards par an à des taux très faibles .
                    Effectivement , je ne suis pas au smic , mais je sais d’où je viens , et je me rappelle mes années d’étudiant où j’avais juste de quoi manger ...


                  • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:42

                    Votre utilisation du terme « vainqueur » est révélatrice de votre conception utilitariste du monde.
                    Pourtant il y tellement mieux à faire de la vie qui nous est donnée sur Terre que de se battre.
                    Et de toutes façons, toutes nos possessions, nous ne les emporterons pas dans la tombe...
                    Qu’est-ce qui compte alors, sinon nos relations, nos sentiments ?


                  • titi 25 mars 2012 00:24

                    Et la France de 2011 est beaucoup plus riche que celle des années 80, puisque la productivité du travail a augmenté d’une manière considérable.

                    Bah non.
                    Si vous êtes deux fois plus productif que votre voisin mais que vous travaillez deux fois moins que lui, alors vous produisez pas plus de richesse que lui.

                    Il suffit de reprendre les 10 points de PIB qui sont passés des poches du travail à celles du capital en 25 ans.
                    Regardez l’évolution des contributions telles que la CSG + RDS en 25 ans, et vous verrez où sont partis vos 10points.


                  • le poulpe entartré 25 mars 2012 00:55

                    Kalagan est à peu près aussi crédible que Nadine Morano dès qu’elle aborde des sujets un tant soit peu technique du domaine social. Quelles sont les contributions qu’il apporte ? Il nous fait par de ses connaissances incommensurables, gracieusement, quelle générosité, comme l’impôt sur les sociétés par exemple. Selon lui, les taux d’imposition s’appliquent sur le bénéfice. Pas exactement. Il convient dans un premier temps de calculer le résultat de l’exercice qui est la différence entre le total des produits et des charges de l’exercice, à laquelle on rattachera ou non, l’ensemble des charges calculées, dans l’optique d’une continuité d’exploitation. Après les opérations de retraitements (dont l’évaluation des stocks entre autres), il sera possible de déterminer le résultat comptable de N. Cependant, il s’agit d’une donnée économique et non fiscale (grande nuance). Il conviendra par conséquent, de procéder aux autres retraitements (réintégrations, déductions) (prise en compte des dispositions de la nouvelle loi fiscale entre autres) pour déterminer le résultat fiscal. On peut très bien être en perte comptablement et en bénéfice fiscalement et inversement. Par ailleurs, de 0 à 38120, le taux de l’is est de 15% seulement et non 33% (pour le PME PMI).

                    Deuxième assertion du mickey : « un journaliste un peu plus futé que les autres a fait la remarque à Mélenchon qu’en France les charges étaient d’environ 100% du salaire net. » Une fois de plus, il aurait pu prendre la peine déjà de réfléchir, puis de compter mais ça, c’est fatiguant. Cette allégation fait partie de la panoplie des bobards que le MEDEF répand en permanence sur tous les médias mainstream. C’est de l’intoxication cérébrale pure et simple. Donc au lieu de citer, un laquais, un larbin du Medef (ex CNPF), il faut qu’il revienne sur terre.

                    En effet, il s’avère que les cotisations sociales sont ainsi composées.

                    Elles sont de deux ordres comme vous le savez : salariales et patronales.

                    En l’état actuel des taux de cotisations sociales et de la réduction dite « Fillion » (anciennement réduction bas salaires) : le cumul des cotisations patronales pour un salarié rémunéré au smic est presque négligeable. Autrement dit, du fait de cette réduction, les cotisations patronales pôle-emploi (4% d’assurance chômage + 0.30% d’ags) et caisse de retraite complémentaire ( 4.50% d’arrco + 1.20% d’agff ) représentent pour la société : zéro euros.

                    Le calcule de la réduction bas salaire requiert (pour des entreprises de moins de 19 salariés) l’usage de la formule suivante :

                    Pour ces entreprises de 1 à 19 salariés, l’allègement se calcule à partir de la formule suivante :

                    Coefficient = (0,281/0,6) × (1,6 × SMIC calculé pour un an(*)/ rémunération annuelle brute - 1)

                    (*) soit le Smic horaire multiplié par 1 820 (ou le résultat de la formule suivante : 12 X 35 x SMIC horaire x 52/12

                    Cependant : a titre exceptionnel, le coefficient maximal de 0,281 continuera de s’appliquer pendant 3 ans aux gains et rémunérations v ersés par les employeurs qui, en raison de l’accroissement de leur effectif, dépassent au titre de l’année 2008, 2009, 2010, 2011 ou 2012, pour la première fois, l’effectif de 19 salariés.

                    Vous pourrez calculer le montant de la réduction « Fillion » d’un salarié rémunéré au Smic en prenant pour base le brut soit : SMIC horaire brut = 9,22 € soit 1 398,37 € / mensuel.

                    N’oubliez pas de calculer le montant des charges sociales patronales URSSAF :

                    1- base salaire total :
                    assurance maladie, maternité, invalidité, décès, etc : 13.10%
                    vieillesse déplafonnée : 1.60%
                    allocations familiales : 5.40%
                    accident du travail : au minimum 1%
                    fnal : 0.10%
                    versement transport : au minimum 1%
                    2- base plafonnée (mais comme on est loin du seuil de la tranche A c’est pareil)
                    vieillesse plafonnée : 8.30%

                    Totalisez et ..... vous constatez qu’un salarié rémunéré au smic fait supporter un coût faible à la structure. En conséquence, faire passer le smic à 1700€ (en changeant bien évidement les formules de calcul afférentes) c’est très loin d’être un coût soit-disant « insurmontable » pour la majorité des PME PMI en France. En raisonnant, toutes choses égales par ailleurs, changez le montant de la rémunération dans votre feuille excel et comparer les résultats.

                    D’ailleurs, il serait grand temps que le financement de la sécurité sociale incorpore non plus comme seule base le montant brut des salaires mais une cotisation ayant comme assiette l’excédent brut d’exploitation de l’exercice. Un gouvernement de progrès devrait l’incorporer à son programme mais curieusement Flamby l’ignore.

                    Kalagan est trop flemmard, incapable de lire un bulletin de salaire, le calculer : c’est hors de son entendement. Alors ? Alors il raconte des cracks, des bobards. Persuadé des arguments qu’un baltringue aux ordres répand à qui veut gober ces affirmations, par simple soucis du confort. Et comme les sots : il avale tout.

                    Quant à la bande de réac qui est aux commandes, ils préfèreraient revendre leurs mères sur Ebay plutôt que d’engager de véritables mesures équitables, de redressement du pays.


                  • PapaDop PapaDop 25 mars 2012 21:32

                    Kallagan ,

                    La conversation commencée à être intéressante et vous coupez court avec votre « je suis chef d’entreprise »

                    Pourquoi vous êtes vous trompé sur la part du salaire sur le produit fini ?

                     De 60% à 2% il y aurait une explication a donner sur votre erreur non ?


                  • Esteban Manchego Esteban Manchego 27 mars 2012 15:48

                    @wesson 

                    10% du prix final, ça me paraît très peu, vous avez des données sur ce point ? 

                    Merci

                  • JP94 2 juin 2012 18:49

                    Bien que salarié acteur conscient de la Lutte des Classes , je connais et fréquente ( mais surtout ne le répétez pas , on m’enverrait au goulag ) quelques patrons de PME ou TPE ( informatique , technologies innovantes , ingénierie ...) anciennement salariés ou fonctionnaires d’ailleurs .

                    Ils ont tous voté FdG !... C’est un choix de société . Ce qui les plombe , ce n’est pas de mieux payer leurs salarié(e)s , c’est d’être dans une société où les PME et TPE sont tributaires du pouvoir des grands groupes et de la Finance , qui rémunèrent leurs prestations avec le dos de la cuillère .

                    Je réside dans le 94 , le département le plus rouge de notre territoire ... c’est aussi celui jugé le plus attractif par les PME et TPE .

                    Pourquoi ?

                    Notre CG ( à présidence communiste depuis des décennies ) a pour politique de contribuer à plus de justice sociale et aussi d’aider les PME contribuant à la création de richesses et à l’emploi local .

                    On est loin du couteau entre les dents ...

                    Vous voyez que les apparences et le discours dominant sont démentis par le réel .

                    Le 94 , s’il était un état , serait la 15ème puissance mondiale ( c’était le cas il y a quelques années en tout cas) .

                    Alors pourquoi pas un gouvernement FdG ? Qui y gagnerait ? tout le monde sauf ... la poignée de parasites du CAC 40 qui se nourrit de notre travail .


                  • JACKTURF JACKTURF 24 mars 2012 14:16

                    Moi ce que je veux qu’on m’explique c’est pourquoi 1700 euros ? pourquoi pas 2000 euros ?

                    Vous trouvez qu’on peut vivre, se nourrir, se loger décemment etc... avec 1700 euros dans des villes comme Paris ? Lyon, Marseille ? Oui dans des taudis à la rigueur s’il en reste ! Je vous signale que certains les gagnent déjà et dorment dans des voitures !

                    Le programme de la gauche c’est faire croire qu’elle changera la vie, alors qu’en fait, elle ne fait qu’entretenir les inégalités. La gauche dans tous les Pays du monde y compris en France, ça toujours été de maintenir les populations la tête sous l’eau à un seuil acceptable pour qu’ils ne se révoltent pas pendant que la nomenclatura, se tapait du caviar et du champagne (la gauche caviar tout le monde a oublié ?).

                    Pourquoi voulez vous que ça change subitement avec une élite sortant des grandes écoles ? Ils vont gagner combien eux, avec quels avantages ? aux manettes du pouvoir et des grandes entreprises ? 

                    Je ne vois aucune avancée pour le salarié la-dedans, la gauche c’est le bas peuple qui doit se contenter des miettes qu’on lui jette et l’élite à qui rien n’est jamais refusé.

                    Entre les deux, rien, le néant !

                    Pourquoi voulez vous qu’il en soit autrement demain ?

                    Limité les revenus est une connerie sans nom, si demain vos enfants deviennent de géniaux entrepreneurs, vous allez trouvez normal, qu’on limite leur revenu ? Ils seront parti de toute façon depuis bien longtemps à l’étranger, comme nos chercheurs d’ailleurs !

                    Laissez le peuple respirer bordel, si demain il a envie de vivre du RSA pas de soucis, mais si d’autres souhaitent s’épanouir dans le travail et en récolter les fruitsl, qu’ils le fassent en paix !

                    La liberté est à ce prix ! au-delà, on met déjà un pied dans une forme de Dictature...

                    On sait ou ça commence, mais on ne sait jamais ou ça fini...


                    • wesson wesson 24 mars 2012 14:21

                      bonjour JackTurf,


                      « Moi ce que je veux qu’on m’explique c’est pourquoi 1700 euros ? »

                      et bien pour cela, il faut juste lire ce qu’écrit l’auteur, et ne pas aller très loin.

                      1700€ correspond au rattrapage du pouvoir d’achat que les bas salaires ont perdu entre les années 1980 et aujourd’hui. L’exemple de l’auteur se fait sur le prix d’une baguette, qui est un indicateur assez pertinent - les anglo-saxons utilisant eux plutôt le temps de travail nécessaire pour se payer un big-mac.

                      Mais vous ayant lu sous les différents fil parlant du FDG, vous n’êtes pas dans la recherche d’une explication, mais dans la défense dogmatique du TINA (There Is No Alternative), si cher à la droite.

                    • JACKTURF JACKTURF 24 mars 2012 14:46

                      Merci, j’avais compris, je parlais au-delà des mots !

                      Mon coeur est à gauche, mais je ne veux pas de cette gauche la, ni de toutes celles qui les ont précédé.

                      Opposer les salariés aux riches n’a aucun sens, c’est une absurdité sans nom.

                      L’égalité doit se faire dans une plus juste répartition des impôts, donner la possibilié à tous d’accéder aux plus grandes écoles s’ils en on la capacité, donner la possibilité à tous d’entreprendre sans que l’État commence à étrangler le pauvre type qui vient de créer son entreprise, ouvrir plus grand les robinets du crédit pour que les entreprises puissent se développer, ainsi qu’en augmentant la participation dans les Entreprises etc...

                      Amener le peuple à une vraie liberté de conscience, quitte à donner un revenu de remplacement équitable à ceux qui en feront la demande si il n’y a pas assez de boulot pour tous du fait de la Mondialisation.

                      Chacun dans ce Pays doit être formé à la liberté du choix de vie qu’il désire et non pas tomber dans un assistanat d’État qui ne dit pas son nom et qui fini par vous cataloguer dans une catégorie sociale, dont vous n’aurez aucune chance de sortir.
                       
                      Étant jeune j’ai travaillé à la chaîne chez le usines Berliet, mais ils donnaient à tous ceux qui souhaitait un autre avenir la possibilité de se former gratuitement à l’intérieur de l’enceinte et cela je leur en serai reconnaissant toute ma vie.

                      C’est cela la gauche du coeur, donner la possibilité à qui le veut de choisir son destin et franchement si la famille Berliet roule sur l’or et bien tant mieux, ils n’ont volé ni tué personne que je sache.

                      Des riches, il y en aura toujours, certains sont bons, d’autres mauvais, peut importe, à condition de laisser la porte ouverte à la libre entreprise ou chacun assumera le choix de vie qu’il désire.

                      La France a juste besoin de quelques réglages, pas d’une fausse révolution, mais M. Mélanchon le sait bien, il n’est pas Idiot à ce point ?


                    • wesson wesson 24 mars 2012 14:54

                      " Opposer les salariés aux riches n’a aucun sens, c’est une absurdité sans nom. "


                      heureusement, car ce n’était pas le propos de l’auteur, ni celui du FDG. 

                      Le smic à 1700€, c’est donner du pouvoir d’achat à ce qui en manquent le plus et pas la chasse aux riches. Ne mélangez pas tout !

                      Ou alors, si à votre avis le smic à 1700€ c’est la chasse aux riches, vous liez donc la faiblesse des bas salaires à la richesse, autrement dit légitimez l’idée que pour faire des riches, il faut faire des misérables....

                    • oncle archibald 24 mars 2012 15:11

                      Jackturf votre post est frappé de bon sens, ce qui est rare ici, et je vous remercie ! Il a fait remonter en moi des tas de trucs enfouis dans ma mémoire ... Un jeune de Limoux, qui me disait « comme tous les jeunes de famille pauvre à Limoux j’ai commencé par fabriquer des chaussures à la chaine chez Myrys .. J’ai vite compris que je n’y finirai pas ma vie » ... Ou encore mon père qui disait « gagner de l’argent est à la portée du premier venu qui veut s’en donner la peine »« etc etc .. 

                      En bref, l’éloge de la responsabilité personnelle et des choix de vie que l’on fait ou que l’on ne fait pas ..

                      Enfin je pense que Monsieur Mélanchon est un excellent orateur, un vieux cheval de la politique, qui sait parfaitement ou il va .. Il va à la pêche aux voix de second tour pour Monsieur Hollande. 

                      Il ne s’en cache pas et c’est à son honneur, mais ce qu’il occulte c’est que le programme qu’il prétend promouvoir est incompatible avec celui de Monsieur Hollande et que ce dernier a bien précisé que »ceux qui voudront le suivre le suivront" laissant sous entendre que lui ne changerait pas un iota à son programme ... tout en faisant une cuisine d’enfer pour la répartition des sièges de députés aux élections législatives qui suivront la présidentielle ...

                      Bref .. contrairement à ce qu’affirme Monsieur Mélanchon ça n’est pas la sixième république qui se prépare, mais un retour à la quatrième. 

                    • wesson wesson 24 mars 2012 15:28

                      « C’est cela la gauche du coeur, donner la possibilité à qui le veut de choisir son destin et franchement si la famille Berliet roule sur l’or et bien tant mieux, ils n’ont volé ni tué personne que je sache. »

                      très drôle. Votre truc, c’est ce que les Américains appellent le « compassionnate conservatism » post-reaganien, le conservatisme compassionnel. En fait, il s’agit de remplacer la solidarité - notamment fiscale - par la charité. Le chef d’entreprise, le milliardaire donnant à qui il veut, pour défendre la ou les causes qu’il souhaite. En définitive, c’est tout simplement le reniement du rôle de l’état, et de l’aspect redistributif de l’impôt. 

                      Et sur la famille Berliet, à la fin de la 2ème guerre mondiale Marius Berliet est arrêté pour avoir mis ses usines au service de l’Allemagne, et cela sans réserve. Il est d’ailleurs reconnu coupable à la libération d’avoir livré directement à la Gestapo l’un de ses ouvriers ! A noter qu’il meurt en 1949 pendant dans sa résidence de Cannes (ou il était sous le coup d’une assignation à résidence).

                      Vous ne voulez ni les gauches précédentes, ni celle que représente le FDG. Vous dites avoir le coeur à gauche, mais reconnaissez-le, l’esprit et le portefeuille, vous les avez bien à droite ! 

                    • JACKTURF JACKTURF 24 mars 2012 15:50

                      Cher Wesson, je ne puis répondre à votre post, car votre raison est idéologique et non de coeur !

                      Mais vous n’êtes pas responsable, formaté que vous êtes par nos sociétés dites modernes, alors avant d’insulter vos anciens, tournez 7 fois votre langue dans votre bouche et essayez de raisonner un peu avec votre coeur et non avec une idéologie ou la haine transpire...

                      Très cordialement !


                    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 16:30

                      Pour le coup vous auriez mieux fait de vous taire, car les idéologies, aveugles par nature, viennent justement du coeur, et non de la raison qui elle mène au doute et donc à discerner les vérités et les erreurs.
                      En prétendant réfléchir avec le coeur vous confirmez donc véritablement votre aveuglement idéologique (très visible avec tous les poncifs que vous avez enchaînés) et votre refus d’utiliser votre matière grise. Dommage.


                    • oncle archibald 24 mars 2012 16:44

                      Et avec votre raison qui elle mène au doute et permet donc à discerner les vérités et les erreurs, vous en pensez quoi de la compatibilité entre les programmes Hollande et Melanchon ? vous en pensez quoi du fait que les sièges de députés que la gauche suppose gagnables vont s’attribuer au PS au FG et à EELV dans les arrières cuisines ? 


                    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:02

                      Vu que vous bottez en touche, c’est moi qui récupère le ballon.


                    • lagabe 24 mars 2012 17:10

                      L’exemple de l’auteur se fait sur le prix d’une baguette, qui est un indicateur assez pertinent
                      La je suis sidéré de lire ça , le prix d’une baguette
                      Des que le prix du blé augmente de plus de 10 % , il y a une augmentation de la baguette et de plus , il y a moins de blé actuellement dans une baguette , qu’il y a 30 ans
                      Si tu veux regarder les cotations sur 30 ans du blé, c’est assez stable
                      Donc baser sur le prix d’une baguette, c’est n’importe quoi


                    • lagabe 24 mars 2012 17:12

                      pourquoi alors ne pas baser sur un micro !!!!!!!!!


                    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:17

                      Et donc la solution aujourd’hui c’est de moins manger ?
                      Ou bien de manger des micros ?
                      Cool !


                    • lagabe 24 mars 2012 17:19

                      on mange beaucoup moins de pain qu’il y a 30 ans !!!!


                    • Brath-z Brath-z 24 mars 2012 18:02

                      Heu le prix de la baguette, en France, est administré par l’état. Il s’agit donc d’un indicateur très, très pertinent.


                    • Chicot 24 mars 2012 18:11

                      Si mes enfants « deviennent de géniaux entrepreneurs » et qu’il gagnent 36.000 euros par mois, ils seront très contents !! et ça leur suffira. Je pense même qu’ils ne sauront que faire de tout ce trop d’argent.
                      Croyez-vous vraiment que les milliers de RSA aient choisi ?
                      La dictature, savez-vous vraiment ce que c’est ?


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 18:11

                      Négatif , le prix du pain était réglementé par l’ Etat ( donc taxé ) jusque dans les années 1975 . Depuis la fixation du prix  du pain est à la libre faculté du boulanger .


                    • lagabe 24 mars 2012 18:14

                      Heu le prix de la baguette, en France, est administré par l’état. Il s’agit donc d’un indicateur très, très pertinent.
                      n’importe quoi , il est fixé par le vendeur


                    • Humanity2357 24 mars 2012 20:43

                      @Jackture

                      Quelle générosité et quel condescendance !!

                      Le programme du Front de Gauche est «  l’Humain d’abord  ! » et il est conçu pour améliorer la vie de millions de Français qui souffrent, et rendre la France Vivante. Pourquoi cela vous gène-t-il ? ?

                      Wesson a la courtoisie de prendre du temps pour démonter rationnellement et respectueusement vos arguments subjectifs, dans l’espoir de vous éclairez. En vous abaissant à snober cette contribution vous démontrez vos objectifs réels : que vous préférez donc rester la monture de NS et ses mignons dans leur croisade pour une France Morte.


                    • foufouille foufouille 24 mars 2012 20:54

                      « Un jeune de Limoux, qui me disait »comme tous les jeunes de famille pauvre à Limoux j’ai commencé par fabriquer des chaussures à la chaine chez Myrys .. J’ai vite compris que je n’y finirai pas ma vie " ... Ou encore mon père qui disait " gagner de l’argent est à la portée du premier venu qui veut s’en donner la peine «  » etc etc .. "
                      c’etait en combien ?
                      l’epoque ou le loyer etait a 100FF ?


                    • Brath-z Brath-z 25 mars 2012 16:24

                      « Administré » n’est pas « fixé ». L’état décide d’un prix maximum de la baguette de pain.


                    • lagabe 25 mars 2012 16:58

                      encore faux


                    • simir simir 25 mars 2012 17:44

                      « Laissez le peuple respirer bordel, si demain il a envie de vivre du RSA pas de soucis, mais si d’autres souhaitent s’épanouir dans le travail et en récolter les fruitsl, qu’ils le fassent en paix »

                      C’est comme tous ceux qui choisissent la médecine pour faire de la tune. Ce ne sont pas de bons médecins.
                      Avec 20X le SMIC on ne peut s’épanouir selon vous ? Et je dis cela car pour vous la cupidité doit être le seul moteur de votre existance. Le pognon a des doses de gavage cela pourri tout. Il n’y a qu’à voir dans le domaine sportif où c’est d’une évidence indiscutable
                      Moi je m’épanouirai quand je ne verrai plus de nécessiteux et que tout le monde pourra vivre de son travail. 

                    • spartacus spartacus 24 mars 2012 14:41
                      Le problème, l’auteur n’a jamais réalisé une feuille de paye ni géré une entreprise. Un tissus de clichés faciles et désuets.
                      Pour un SMIC à 1370€ Brut. pour l’employeur en brut de brut il est à 1850€.
                      En général le ratio pris est de 1,8 fois le salaire net pour valoriser un brut de brut.
                      Une PME en france dégage tout payé entre 1 et 10% de la valeur de sa masse salariale en bénéfices, déjà très faible en comparaison des autres PME des autres pays. Pour les PME employeurs de main d’oeuvre, l’équation est déjà impossible, alors avec des coût fixes en plus, l’accroissement de chômage sera inéluctable.

                      La chimère des « riches » !
                      2,9% de la population française dispose de revenus supérieurs à 4.500 €/mois, seulement 250.000 foyers fiscaux disposent de revenus dépassant les 9.000 €/mois, et surtout les 200 foyers fiscaux les plus fortunés n’encaissent plus que 0,5% de l’ensemble des revenus. 
                      Ça laisse peau de chagrin et montre la démagogie ! 
                      Pour l’auteur, la PME c’est l’entreprise de plomberie non ouverte à la concurrence étrangère. La encore une approximation. Pour lui la consommation est « locale ». 
                      Le problème est beaucoup plus complexe et ne peut se concevoir avec ses approximations.
                      La concurrence est violente et internationale, les biens deviennent dématérialisés, hier la musique s’achetait chez le disquaire, bien taxable, bien locale, aujourd’hui elle se télécharge à partir du Luxembourg. Et tout devient comme cela.
                      Mélanchon comme sénateur brillait par son inexistence, son programme brille par son incompétance.



                      • 3615_anon 3615_anon 24 mars 2012 15:34

                        source de vos chiffres ?


                      • 3615_anon 3615_anon 24 mars 2012 15:36

                        PS : si vous aviez pris la peine de lire les commentaires ci-dessus, vous auriez vu que votre « argumentation » ne tiens pas la route...


                      • kalagan75 24 mars 2012 16:34

                        la source de ses chiffres : pour les charges salariales , il suffit de diriger une entreprise pour confirmer ses chiffres


                      • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 16:56

                        Les 10 % les plus riches ont perçu au moins 37 000 euros de revenus par an en moyenne en 2008, soit  3 083 euros par mois, en hausse de 5% sur 4 ans, pour 6,5 millions de personnes.
                        Les 1 % les plus riches ont perçu au moins 88 200 euros de revenus par an, soit 7 350 euros par mois, en hausse de 16% sur 4 ans, pour 650 000 personnes.
                        Les 0.1% les plus riches ont perçu au moins 239 300 euros de revenus par ans, soit 19 940 euros par mois, en hausse de 19% sur 4 ans, pour 65 000 personnes.
                        Les 0.01 % les plus riches ont perçus au moins 732 300 euros de revenus par ans, soit 61 025 par mois, en hausse de 33% sur 4 ans, pour 6 500 personnes.

                        Loin de vos chiffres sortis d’on ne sait d’où...
                        L’essentiel des marchés de nos PME et TPE est bien local. Et contre la concurrence internationale, relisez le paragraphe dédié pour comprendre ce que compte justement mettre en place le Front de Gauche.


                      • kalagan75 24 mars 2012 17:06

                        vu ton avatar , il est difficle d’être objectif . quant aux niveaux des charges sociales qui pèsent sur les salaires , même votre gourou semblait complétement à l’ouest parlant sans cesse de salaire brut sans prendre en compte les charges salariales payées par les entreprises .

                        quant à tes chiffres , ils confirment ceux de spatacus puisque lui se fixent sur les foyers fiscaux .


                      • spartacus spartacus 24 mars 2012 17:20

                        Source :

                        Jesper Roine et Daniel Waldenström économistes suédois ayant réalisés une étude sur la richesse comparée et l’inégalité en Europe.
                        Comparaison des pays (Suède, États-Unis, Canada, Australie, Royaume-Uni, Pays-Bas et France)
                        Attention c’est en anglais, mais instructif.

                      • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:20

                        Vu que vous vous arrêtez aux apparences, cela confirme que vous êtes plus à l’aise dans les idéologies que dans la réflexion.
                        Quant aux charges patronales, comme elles sont mécaniquement proportionnelles au salaire, le raisonnement est le même. Votre argument ne tient pas, et M. MélENchon l’explique très bien si vous preniez le temps de l’écouter.



                      • kalagan75 24 mars 2012 17:57

                        c’est bien parce que je l’ai écouté en détail que je peux faire ces remarques .


                      • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:09

                        Il suffit de reprendre les 10 points de PIB qui sont passés des poches du travail à celles du capital en 25 ans.
                        Cela rapporterait 195 milliards d’euros par an,
                        soit +7000€ par an pour 28 millions de travailleurs,
                        soit +600€ par mois en brut de brut,
                        soit +300€ par mois en brut sur salaire,
                        ce qui permet de faire passer le SMIC de 1400 brut actuel à 1700€ brut de début de mandature, en tenant compte des charges patronales !
                        CQFD.


                      • Humanity2357 24 mars 2012 21:39

                        ...les agents du GLADIO sont au SMIC maintenant ??

                        Démontrez-nous que vos qualités d’économiste surpassent celles de Frédéric Lordon et Jacques Généreux et vous aurez établi une certaine crédibilité.

                        Le Front de Gauche c’est «  l’Humain d’abord !  », la France Vivante et Républicaine. Nous sommes contre la croisade de NS et sa vassale MLP pour imposer une France Morte, par la Stratégie du Choc, dont vous semblez vouloir vous faire l’agent pro-actif sur le web et ne respirer que pour faire l’apologie, sans argument recevable, de pratiques économiques qui sont un attentat contre le Peuple de France.

                        Vous avez fait le choix de l’obscurantisme, de la peur et de l’égoïsme. Rien d’héroïque. Libre à vous. Souffrez que nous nous voulions une France Vivante, lumineuse, chaleureuse, généreuse et éthique pour tous, et que seuls le Front de Gauche et la VIe proposent.

                        Si, comme NS, vous voulez une France Morte et que vous êtes contre la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, il est sûr que vous continuerez à proférer vos bassesses sur la toile. Votre comportement démontrera vos objectifs.

                        Vous aussi vous pourrez profiter des libertés et de la bonne vie que la VIe offrira à tous. Nous sommes des partageux. Par contre n’oubliez pas que quand votre maitre NS n’aura plus besoin de vous, il vous congédiera. Vous serez remplacé par un plus jeune, moins instruit, plus agressif et moins cher.

                        Le Front de Gauche est la solution contre la Stratégie du Choc.


                      • Humanity2357 24 mars 2012 21:40

                        @ SPARTAKUS

                        ...les agents du GLADIO sont au SMIC maintenant ??

                        Démontrez-nous que vos qualités d’économiste surpassent celles de Frédéric Lordon et Jacques Généreux et vous aurez établi une certaine crédibilité.

                        Le Front de Gauche c’est «  l’Humain d’abord !  », la France Vivante et Républicaine. Nous sommes contre la croisade de NS et sa vassale MLP pour imposer une France Morte, par la Stratégie du Choc, dont vous semblez vouloir vous faire l’agent pro-actif sur le web et ne respirer que pour faire l’apologie, sans argument recevable, de pratiques économiques qui sont un attentat contre le Peuple de France.

                        Vous avez fait le choix de l’obscurantisme, de la peur et de l’égoïsme. Rien d’héroïque. Libre à vous. Souffrez que nous nous voulions une France Vivante, lumineuse, chaleureuse, généreuse et éthique pour tous, et que seuls le Front de Gauche et la VIe proposent.

                        Si, comme NS, vous voulez une France Morte et que vous êtes contre la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, il est sûr que vous continuerez à proférer vos bassesses sur la toile. Votre comportement démontrera vos objectifs.

                        Vous aussi vous pourrez profiter des libertés et de la bonne vie que la VIe offrira à tous. Nous sommes des partageux. Par contre n’oubliez pas que quand votre maitre NS n’aura plus besoin de vous, il vous congédiera. Vous serez remplacé par un plus jeune, moins instruit, plus agressif et moins cher.

                        Le Front de Gauche est la solution contre la Stratégie du Choc.


                      • Humanity2357 24 mars 2012 23:44

                        @ SPARTAKUS

                        Please indicate which part of the document (which study the evolution of Swedish top incomes between 1903 to 2004) you referring to.

                        Your interpretation is at best inaccurate, if not misleading. You should only compare like for like, which you are not.

                        The effect of financilism that Jean-Lu

                        c Mélenchon is referring to concerns the last 10 years ( 2002-2012). Thus there is only 2% to 5% at most of a time overlap for his analysis and the data your are referring to.

                        Unfortunately, this render your argumentation irrelevant.


                      • spartacus spartacus 25 mars 2012 21:51

                        Quelle litanie de niaiserie.



                      • Le matou 26 mars 2012 13:32

                        Je ne sais pas si vos chiffres sont justes Spartacus, mais si c’est le cas ils sont assez inquiétants.
                        En effet vous dites :
                        « les 200 foyers fiscaux les plus fortunés n’encaissent plus que 0,5% de l’ensemble des revenus. »
                        Il y a près de 38 millions de foyers fiscaux en France, cela signifie donc que 200/38E6 = 0,00052 % des foyers fiscaux encaissent 0,5 % des revenus, soit un rapport de 1 à 1000 !!
                        Les 200 foyers fiscaux les plus riches gagnent en une année, ce que la moyenne des autres foyers fiscaux français touchent en 1000 ans de travail !


                      • spartacus spartacus 26 mars 2012 14:11

                        Les chiffres sont exacts !


                        Le but est de bien faire comprendre que « la chimère qui dit prendre l’argent aux riches », ne fera rendra pas les plus pauvres plus riches.


                        Dans les « plus riches » il y a 30% de « one-shot » une arrivée de plus-value ponctuelle ou de sportif a la saison miraculeuse. 

                        Quand aux très riches il est bien plus intelligent de faire investir leur argent dans des directions d’intérêt général, que de mettre au pot « commun » des régimes spéciaux des intouchables à l’emploi à vie, électorat de base du F de gauche.




                      • Le matou 26 mars 2012 14:46

                        Spartacus,
                        Vous dites que la concentration de richesse dans les poches de quelques uns n’est pas à l’origine de la pauvreté des autres, et que donc toute politique de redistribution est inefficace.
                        Il y a un problème dans ce raisonnement malthusien :
                        En effet, soit l’argent est en quantité limitée, auquel cas toute concentration de richesse chez quelques uns empêche les autres d’y accéder.
                        Soit l’argent est en quantité virtuellement illimitée, dans ce cas, il n’y a aucune raison d’avoir 4 millions de chômeurs en France.

                        Qu’est ce que l’argent ? Il ne tombe pas du ciel. Autrefois frappé à l’effigie du roi, aujourd’hui privatisé en Europe (les Etats européens n’ont plus le droit de créer de l’argent), puisque ce sont désormais les banques privées qui se sont en effet arrogées ce privilège exorbitant et extrêmement lucratif, l’argent avait pour fonction de faciliter les échanges de services et de prestations entre les individus, et donc de développer l’économie. Mais aujourd’hui, un individu peut rester au chômage des années, pourquoi ?

                        Parce qu’on lui dira qu’il « coûte » trop cher. Ou n’est pas assez qualifié (ce qui revient au même, on dit alors qu’il ne « rapportera pas assez »).
                        Comment a-t-on pu laisser se construire un système économique où des individus en pleine capacité intellectuelle et physique ne peuvent rendre aucun service à la communauté, car, il n’y aurait pas d’argent pour cela ?

                        Ce n’est pourtant pas le travail qui manque :
                        il faut construire des centaines de milliers de logements en France, en rénover et isoler des millions d’autres, il faut dépolluer des centaines de sites, de rivières, de plages, il faut créer des millions d’emplois dans l’agriculture pour revenir à une agriculture respectueuse de l’Homme et de l’environnement. Mais « il n’y aurait pas assez d’argent » ?

                        L’argent est une invention de l’Homme, pas une création du Ciel. Dans une société saine, l’argent vient de la reconnaissance de la société pour un travail accompli au bénéfice des autres. Et il permet de bénéficier à son tour du travail des autres. Dans notre société, l’argent vient en priorité à celui qui l’aime le plus. Qui va chercher à l’accumuler, le plus possible. Non plus en juste reconnaissance d’un travail accompli, mais simplement en tant que tel, en tant qu’outil de pouvoir et de prise d’ascendant sur les autres. Pire il est parfois versé à des individus en « récompense » d’un travail néfaste au reste de la société (trafiquants, entreprises « voyous » (laboratoire Servier, PIP, Monsanto, il y en a des tonnes...), escrocs en tous genres qui pullulent....)

                        C’est un détournement de la fonction de l’argent. L’argent ne doit pas être produit pour être accumulé par quelques uns, au détriment des autres. Le but de l’argent est de circuler. La seule accumulation acceptable est celle nécessaire pour s’acheter un logement, ou une voiture. Pas plus !


                      • Connolly 24 mars 2012 14:42

                        « si cher à la droite »


                        Et, dans une certaine mesure, au PS !

                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 15:34

                          il y a un moyen facile de s’ enrichir , devenir riche à son tour comme l’ ont fait la plupart des riches qui auparavant étaient pauvres . 


                          • wesson wesson 24 mars 2012 15:59

                            " devenir riche à son tour comme l’ ont fait la plupart des riches qui auparavant étaient pauvres .  « 


                            ben voyons. Je ne sais plus ou j’ai lu cela, mais en France il y a quelque chose comme 97 ou 98% d’héritiers dans les grandes fortunes de France.

                            Bernard Arnaud - fils d’un riche entrepreneur BTP
                            François Pinault - fils d’un riche marchand de bois (qui lui était effectivement initialement un paysan)
                            Arnaud Lagardère - fils d’un riche industriel
                            Serge Dassault - fils d’un riche industriel
                            Martin Bouygues - file d’un riche entrepreneur BTP

                            etc etc, la quasi totalité des riches Français sont des »fils de". Pour certain, ils ont certes réussi à développer leur richesse, mais initialement ils avaient hérités.

                            L’un des seul riche qui n’est pas héritier, c’est Xavier Niel - patron de Free.



                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 16:22

                            ben tu fais comme Niel c ’est pas dur .


                            Je connais plein d’ artisans qui gagnent bien leur vie . 

                            Bon d’ accord , c ’est risqué et faut bosser ... smiley

                            • BOBW BOBW 24 mars 2012 17:04

                              Bravo et Merci xtf pour cet excellent article détaillé ,juste et précis smiley


                              • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 17:21

                                Merci BOBW pour ce commentaire amical !


                              • BOBW BOBW 24 mars 2012 21:20

                                C’est surtout un commentaire de sympathisant du Front de gauche, seul susceptible de réunifier le peuple des citoyens qui en ont assez de la domination des libéraux et de leurs alliés les sociaux démocrates comme en Grèce, en Espagne etc ! smiley


                              • Nico111 24 mars 2012 17:39

                                « Dans les années 80, le SMIC était à 4000 Fr. Et avec cette somme, on pouvait s’acheter 1300 baguettes. Aujourd’hui, avec le SMIC, on ne peut en acheter que 1000 ! Le SMIC a donc perdu 300 baguettes, soit 30% de sa valeur » je l’aurais plutot tourné dans l’autre sens, ce sont hausses de prix monstrueuses des matières premières et le cout de la vie qui massacrent aussi les rémunérations.

                                C’est intéresant comme article mais ce qui m’embete vraiment c’est l’absence totale de chiffrage : y’a rien du tout, je veux bien qu’on me dise qu’on peut le faire mais j’aimerais du concret. Quel cout pour passer à 1700 (sans compter toute la remontée des salaires supérieurs) ? Combien rapportent ces taxations ? D’accord les gens vont plus consommer mais quelle part retombe sur nos entreprises ? On se gave lamentablement de produits techno, on importe a gogo des fruits (tiens sympa les fraises d’espagne en ce moment non ?) et légumes, etc. etc..... Alors oui mais des chiffres.

                                Ensuite, notre première menace , c’est bien la dette et rien d’autre, notre système économique est basé dessus et c’est ce qui nous tue (d’ailleurs pour moi nous avons passé le point de non retour mais bon faut espérer que je me trompe). Oui 50 Mds facile à rembourser !!!??? Je rappelle que c’est juste les intérets, faut ajouter en 2011 96.8 Mds de capital !!!!! et on continue, on y va, on ADORE et on augmente ! Et là, c’est marrant y’en a pas un pour nous dire qu’il faudrait faire des bénéfices oui des benefs, vous savez ce qui permet de se désendetter un peu. Car on nous dit « oh ben on va limiter les déficits » ah oui et comment on diminue notre dette alors ???? Pas un journaliste pour juste leur faire remarquer qu’on ne rembourse pas un emprunt en faisant des déficits, même un gamin de 10 ans le comprend mais pas nos chers politiques il semblerait. Alors Mr Melechon va nous dire qu’on va taxer plus, qu’on va se servir etc.. mouais...soit.... des chiffres SVP


                                • musashi 26 mars 2012 11:52

                                  Effectivement il y a peu de chiffrage du programme de JL Mélenchon j j’essaie de trouver un ensemble détaillé avec perceptives de croissance, baisse des dépenses et hausses de impôt mais je n’ai pas encore trouvé.

                                  Si quelqu’un a un lien à me donner, merci.


                                • Humanity2357 24 mars 2012 21:58

                                  @ lulu3317

                                  On fait un effort, on lit Frédéric Lordon, Jacques Généreux et bien sur le programme du Front de Gauche «  l’Humain d’abord ! » pour sortir de l’obscurantisme et pouvoir honnêtement se dire de Gauche.

                                  En votant Front de Gauche vous votez pour la France Vivante.

                                  Sinon vous avez le droit de soutenir la croisade pour la France Morte de NS, car vous aussi pourrez profiter des libertés et de la bonne vie que la VIe offrira à tous, même si par peur ou par paresse vous avez préféré soutenir la médiocrité et l’égoïsme.


                                • musashi 26 mars 2012 11:55

                                  Pour un docteur en science et ingénieur chimiste effectivement l’argumentaire aurait pu être plus solide et notamment mieux chiffré.


                                • Connolly 24 mars 2012 18:01

                                  « j’ai déjà fait l’argumentaire sur le smic à 1700 euros et j’ai vraiment la flemme de le refaire »


                                  Moi je n’ai pas vu votre argumentaire.

                                  « je suis à gauche et pour l’augmentation des salaires ».

                                  Mais contre l’augmentation du SMIC. Expliquez-nous, je vous prie.

                                  • misled mankind misled mankind 24 mars 2012 18:26

                                    @ l’auteur

                                    « si on taxe les revenus du gros capital pour augmenter les salaires, cela se fera forcement au profit des petites entreprises. »

                                    Pouvez-vous m’expliquer le « forcément » svp ? Sachant que ce n’est pas l’ Etat qui administrera les salaires. Ce n’est pas une redistribution directe dont on parle, n’est-ce pas ?
                                    (Excusez moi mais je suis quelque peu imperméable au fatalisme ou au yakafokon...)

                                    Svp comment les PME peuvent-elles faire face à une hausse des salaires et ce, de manière non progressive, immédiate ? Est-ce que l’on va remettre en cause leur fiscalité actuelle par exemple, ou la laisser telle quelle  ?


                                    Je ne cherche aucunement à être désobligeant, comme vous dites, cher rédacteur.
                                    J’ai simplement quelques interrogations sur l’application de cette mesure vis-à-vis des petites boites.
                                    Car en parlant du FDG autour de moi, c’est le seul point où je ne peux remporter l’adhésion de tous... Aidez-moi svp.

                                    [Car j’ai déjà lu cet article sur plusieurs sites et cela ne m’a pas permis jusqu’alors d’obtenir la réponse... Merci]


                                    • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:05

                                      En reprenant déjà les 10 points qui sont passés des poches du travail à celles du capital en 25 ans, cela rapporterait 195 milliards d’euros par an, soit +7000€ par an pour 28 millions de travailleurs, soit +600€ par mois en brut de brut, soit +300€ par mois en brut sur salaire, ce qui permet de faire passer le SMIC de 1400 brut actuel à 1700€ brut de début de mandature, en tenant compte des charges patronales !
                                      CQFD.


                                    • foufouille foufouille 24 mars 2012 21:03

                                      "est-ce normal que quelqu’un qui a fait 8 ans d’études gagne le smic (ma femme est dans ce cas et gagne 1650 en tant que chercheuse)."
                                      elle avait qu’a faire caissiere a carrouf


                                    • lagabe 25 mars 2012 13:03

                                      trés simple , on a trop de surdiplomé


                                    • musashi 26 mars 2012 11:59

                                      globalement d’accord avec @lulu si vous voulez aumgenter le pouvoir d’achat car c’est ça la problématique surtout...il faut augmenter les salaires sans augmenter les couts pour l’entreprise.
                                      Une piste serait de baisser les charges notamment salariales.....c’est plutôt cette piste qu’il faut analyser.


                                    • Le matou 26 mars 2012 18:51

                                      Franchement Foufouille c’est scandaleux ce que tu dis ! Tu ne respectes pas la charte tu as vu ?
                                      Non mais franchement parler de sa femme sur un forum public, on aura tout vu !! Heureusement une personne responsable aura pris le soin de replier ton commentaire particulièrement indécent. smiley


                                    • JACKTURF JACKTURF 24 mars 2012 18:45

                                      Ce qu’il y a de bien avec les chiffres c’est qu’on peut leur faire dire tout et n’importe quoi, sans tenir compte du monde extérieure, de la mondialisation, de la C.E. du Grand Capital, car ce qui sera « éventuellement » vrai aujourd’hui sera de toute façon mis en déroute demain devant la réalité économique mondiale.

                                      L’idéologie du Front de Gauche ne varie pas de toutes les autres, employant effectivement les mêmes formats et les mêmes méthodes.

                                      Rien de nouveau dans tout ça ! on prend le pouvoir et après on refait les comptes...

                                      Mentir, mentir à tout prix pour la victoire...


                                      • Humanity2357 24 mars 2012 22:06

                                        @JACKTURE

                                        «  Mentir, mentir à tout prix pour la victoire...”

                                        ... parole d’un pratiquant expert sans vergogne au service de la croisade de NS pour une France Morte .

                                        Qu’est-ce que cela vous retire que le Peuple de France puisse vivre décemment avec un SMIC a 1700 euro ?


                                      • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:08

                                        Il suffit de reprendre les 10 points de PIB qui sont passés des poches du travail à celles du capital en 25 ans.
                                        Cela rapporterait 195 milliards d’euros par an,
                                        soit +7000€ par an pour 28 millions de travailleurs,
                                        soit +600€ par mois en brut de brut,
                                        soit +300€ par mois en brut sur salaire,
                                        ce qui permet de faire passer le SMIC de 1400 brut actuel à 1700€ brut de début de mandature, en tenant compte des charges patronales !
                                        CQFD.


                                        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:52

                                          Pourtant le capital les a bien prit aux travailleurs ces 10 points de PIB.
                                          Alors je dis ça je dis rien...


                                        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:01

                                          Et bien justement, il est grand temps de démonter cette législation et de casser ces lobbying qui ruinent le peuple.


                                        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:15

                                          « notre combat » ? mdr. Tu flingues souvent tes soi-disant alliés toi ?
                                          La réappropriation des notions communes d’économies est nécessaire et ne doit pas être laissée seulement aux prétendus experts. Brave peuple, dort bien on s’occupe de tout.
                                          T’occupes de ma compétence (elles sont ds mon profil, mais bon).
                                          En attendant libre à toi d’écrire un article avec la tienne, je serai ravi de le lire et de le commenter.


                                        • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:34

                                          L’Irlande a bien dit « merde » à la dette anglaise. et ce n’est pas en Am du Sud.


                                        • Humanity2357 24 mars 2012 22:24

                                          @ lulu3317

                                          « Moi j’ai juste des rudiments mais ça suffit »

                                          Non lulu3317, visiblement ça ne suffit pas.

                                          Si vous êtes sincère, faite l’effort de lire Frederic Lordon et Jacques Genereux.

                                          Sauf si vous avez peur et préférez rester dans la zone de confort de l’étroitesse de vos capacités.



                                        • Connolly 24 mars 2012 22:28

                                          « mais ta façon de le faire décrédibilise ton combat »


                                          Laquelle ?

                                        • musashi 26 mars 2012 12:02

                                          L’Etat s’est également bien engraissé sur le dos des travailleurs..quelles sont les propositions de JL Mélenchon pour baisser le nombre de députés, de conseilleurs régionaux et généraux, etc... ?


                                        • musashi 26 mars 2012 16:35

                                          Les 195 milliards par an pris au travail pour le capital c’est quoi exactement ? les dividendes ? quoi d’autres ?
                                          Merci d’avance pour ces précisions.


                                        • JACKTURF JACKTURF 24 mars 2012 19:34

                                          Cher oncle archibald vous êtes un sage !

                                          Bref, si Dieu l’avait voulu, nous serions tous égaux ! Mais alors comment le monde tournerait-il . Qui voudrait alors faire tous les sales boulots ? et tiens même le pain ? c’est fatiguant le pain, faut se lever à l’aube...

                                          Bref ; encore des chiffres, mais franchement une fois les impôts payés disons qu’il reste 250 euros ! ça vaut le coup de faire une révolution pour ça  ? qui d’autres part risque de mettre la France à genoux malgré tous les arguments que vous avancez !

                                          Je le répète puisque personne ne répond  ! il y a déjà des gens qui gagnent cette somme et qui dorment dans des voitures !

                                          Mentir, mentir à tout prix pour prendre le pouvoir ! Mais après ?


                                          • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 19:53

                                            Mais même en travaillant gratuitement vous ne serez jamais compétitif avec un salarié chinois ou indien ! Quand le comprendrez-vous ???
                                            La seule solution est de changer les règles du commerce international, de favoriser le commerce local à l’échelle européenne et/ou française par des mesures appropriées.
                                            Que je sache votre baguette vient la rue d’à côté, l’enseignant de vos enfants vient de votre département, votre maison a été construite par l’artisan de votre région, et vos vêtement et votre voiture jusqu’à récemment venait de votre pays ou à la limite du pays voisin.
                                            Et maintenant c’est ça !


                                            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:08

                                              Ne t’inquiètes pas pour moi, avec un doctorat en sciences et un diplome d’ingénieur je sais lire et je sais analyser (et moi aussi je sais utiliser l’argument d’autorité), et je lis beaucoup de livres d’économies (à commencer par Lordon comme dit dans mon avatar).
                                              Je ne répète donc rien, je me fais mon opinion.
                                              En effet tout ceci est complexe, et ne se réorientera pas en un jour. Pourtant d’autres pays l’on fait ou sont en train, pourquoi pas nous, pays des Droits de l’Homme ?
                                              En attendant, pour la France, il faut bien commencer par quelque chose.
                                              L’Humain d’abord !


                                            • kalagan75 24 mars 2012 20:26

                                              ma société crée ce que l’on appelle des oeuvres de l’esprit . Imaginons qu’un développeur , payé au smic , mette un mois pour réaliser un logiciel pour un client . Pour ne pas perdre de l’argent , le logiciel vendu à prix coûtant sera vendu au moins 1850 HT .
                                              Mélanchon me dit que maintenant , le smic est à 3000 € toutes charges intégrées , mon logiciel je serai bien forcé de le vendre au minimum 3000 € ?
                                              donc mon client , que va-t-il me répondre ? que il y a une boite , tout près de chez moi , en belgique ou au luxembourg qui lui réalisera pour 1850 € ... et il nous dit quoi méluche là-dessus .


                                            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:37

                                              Excellente question ! Je suis content de voir que cela vous intrigue.
                                              Avec toute mon intelligence comme vous dites, et pas que la mienne...


                                            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 20:38

                                              Il te dit d’aller jouer tout seul avec tes billes.


                                            • Xtf17 xtf17 24 mars 2012 21:01

                                              Et à part Frédéric Lordon, il y a aussi dans mes saines lectures, pour la partie économique : les Economistes Attérés, Alternatives Economiques...


                                            • foufouille foufouille 24 mars 2012 21:06

                                              "donc mon client , que va-t-il me répondre ? que il y a une boite , tout près de chez moi , en belgique ou au luxembourg qui lui réalisera pour 1850 € ... et il nous dit quoi méluche là-dessus ."
                                              chez airbus, ca bosse avec les indes ..........


                                            • kalagan75 24 mars 2012 21:33

                                              tu as raison foufouille , même nos mairies numérisent aux indes ...


                                            • wesson wesson 24 mars 2012 21:35

                                              kalagan


                                              dans votre exemple, tout sonne faux, et en tout cas montre bien que vous ne connaissez pas grand chose à ce domaine. 

                                              D’abord, des entreprises qui vendent à prix coûtant, moi je n’en connais pas. Et si elles le faisait, elle ne pourraient tout simplement pas survivre. Laissez ce concept aux marchands de meubles qui tentent par ce moyen d’appâter le gogo.

                                              Ensuite, l’exemple que vous donnez correspond à un logiciel développé pour un besoin spécifique, sur cahier des charges. Outre le fait que ce type de marché est trusté par des immenses SSII, le tarif pour ce genre de chose se fait en « jour de développement », entre 500 et 1500 € / jour. Je vous laisse faire la division pour ramener ça à l’heure du développeur, et vous vous rendrez compte qu’il y a largement de quoi à le payer bien au dessus du SMIC.

                                              Et pour les logiciels grand public me direz-vous ? Dès lors que le logiciel fonctionne, son coût du développement et de maintenance devient marginal. Ce n’est pas pour rien que les entreprises informatiques sont parmi celles qui présentent les plus fort taux de rentabilités. 

                                              Et pour finir, les développeur, si vous leur proposez le SMIC, je vous assure que vous aurez pratiquement personne, ou alors les très très très mauvais.

                                              Bref, soit vous n’êtes pas du tout dans l’informatique, soit vous êtes d’une mauvaise foi totale. Et dans tous les cas, votre argumentaire n’est que le reflet de vos propres croyances et ne correspond en rien à la réalité de ce qu’est le développement de logiciel. 

                                            • Connolly 24 mars 2012 22:06

                                              « je ne veux pas insulter ton intelligence mais je vois pas comment avec ton niveau d’études et tes lectures économiques tu peux dire des énormités pareilles ! »


                                              Comment peut-on à ce point faire preuve à la fois de puérilité et de fatuité ? Vous êtes d’autant plus ridicule que, par ailleurs, vous prétendez n’avoir que des rudiments d’économie. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès