Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vote d’adhésion ou vote de protestation ?

Vote d’adhésion ou vote de protestation ?

Les commentateurs, les politologues et le monde politique débattent depuis dimanche sur la nature du vote en faveur du Front National. Ils en restent souvent à des analyses binaires sans entrer dans le détail.

Oui, il existe bien un vote xénophobe dans l’Est et le Sud Est qui a constitué le fonds de commerce du FN à l’origine, mais il serait réducteur de dire que c’est le seul moteur du vote frontiste. Ce vote se développe aujourd’hui au Nord et au nord est de la France et gagne désormais les zones rurales pourtant peu touchées par l’immigration, mais concernées par d’autres problématiques.

L’immigration

 « Immigrés et sécurité », « Immigrés : assistés et fraudeurs » d’autre part, et « les immigrés prennent le travail de Français », ces trois amalgames expliquent le succès de la problématique de l’immigration auprès de l’électorat.

Ces affirmations demandent à être vérifiée : la sécurité serait-elle le fait majoritairement des immigrés ? Rien ne permet de le dire, mais le doute est savamment entretenu.

 « Les immigrés seraient des assistés et des fraudeurs » et il faut combattre la fraude aux aides sociales ? Oui, il faut combattre la fraude quand elle existe mais elle n’est pas le fait des seuls immigrés qui servent d’épouvantail.

On en oublierait presque la fraude aux cotisations sociales (beaucoup plus importante que la fraude aux allocations), qui est le fait d’entreprises, lesquelles « omettent », de déclarer leurs travailleurs immigrés clandestins et favorisent l’arrivée en France d’une immigration exploitée et rackettée par les passeurs : c’est cela qu’il faut combattre. Cela rapportera davantage au budget de l’Etat.

« Les immigrés prennent le travail des Français » : Aujourd’hui, l’immigration officielle est sélective et ne concerne que les métiers en « tension » ou les rapprochements familiaux, mais l’immigration clandestine continue d’être active pour pourvoir à des manques de main d’œuvre dans les secteurs de la restauration, du nettoyage ou bien encore agricole. Réfléchissons un instant. Qui est responsable : l’immigré ou l’employeur ?

La désindustrialisation

C’est le second ressort du vote Frontiste qui concerne les zones touchées par la fermeture des usines, dans le Nord et l’Est en particulier. Ce vote constitue un refuge protestataire pour les ouvriers et employés qui voient leurs repères s’effondrer et leur statut social disparaître : pointer au chômage constitue la seule solution pour certains, qui n’envisagent pas de se déraciner de leurs territoires, ni se reconvertir dans un autre métier, quand il existe des débouchés. C’est d’autant un vote de protestation que ceux qui l’émettent se souviennent que la gauche a participé au mouvement de libéralisation de l’économie, mortifère pour l’emploi.

L’abandon des territoires ruraux

Fermeture du bureau de poste, du dernier commerce et de l’école, tels sont les ingrédients du sentiment d’abandon des zones rurales, peuplées de retraités à faibles revenus ou de jeunes couples qui ont échoué là, parce que le prix de location des logements y est encore accessible, sauf que, pour se déplacer, il faut remplir le réservoir ou bien utiliser les transports en communs, lorsqu’ils existent. Les résultats sont là : malgré les 500 000 élus qui sont sensés gérer nos territoires, le lien social se délite, la marginalisation s’accroit et le vote frontiste progresse dans les zones rurales.

Peut-on parler, à partir de ce qui précède, de vote d’adhésion au programme du Front National ?

Non, le vote de protestation semble majoritaire. Même si le vote d’adhésion est bien présent, il n’explique pas les 18 % obtenus par Mme Le Pen qui a su catalyser les mécontentements et les accompagner d’un discours simple mais efficace. Fermeture des frontières, retour au Franc, politique sécuritaire sont les éléments de programme, découlant de la « préférence nationale » et de la « souveraineté nationale » qui semblent constituer une réponse satisfaisante pour les électeurs du Front.

Que feront les électeurs du Front National au second tour ?

Il y aura une part de stratégie politique pour les purs et durs qui voient déjà se profiler une explosion de l’Ump en cas de défaite de Sarkozy et qui s’abstiendront ou voteront blanc ou nul. Pour les autres électeurs (les protestataires), on voit difficilement leurs suffrages se reporter sur le candidat sortant étant entendu que sur tous les thèmes énoncés expliquant le vote frontiste (immigration, sécurité, emploi, ruralité), les promesses de 2007 n’ont pas été tenues. On ne voit pas pourquoi, ces mêmes promesses, réitérées aujourd’hui, seraient plus crédibles. L’abstention ou le vote blanc ou nul devraient donc être également la règle pour ces électeurs. On imagine mal les bénéficiaires du RSA ou les chômeurs indemnisés, par exemple, se tirer une balle dans le pied en votant pour l’UMP, étant entendu que le candidat de ce parti a clamé haut et fort son aversion pour « l’assistanat ».

De son coté, pour l’électorat frontiste, le candidat P.S. est handicapé par une des propositions de son programme : le vote des étrangers aux élections locales, qui risque de braquer cet électorat. Il y a sans doute plus urgent : le retrait du droit de vote et de la carte vitale des français exilés fiscaux, mesure qui aurait le mérite de recentrer le débat sur les vrais tricheurs sans stigmatiser d’autres catégories.


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • chapoutier 26 avril 2012 09:29

      Le Front national est un parti anti-ouvrier ultra-réactionnaire ? Cela ne fait aucun doute.Et le score de Marine Le Pen ne change rien à ce jugement. Mais à qui s’inquiète, à raison, de sa progression, on posera une question : pourquoi la « gauche » laisse-t-elle à Madame Le Pen le monopole apparent du refus du consensus et de l’Union européenne ? Si François Hollande, et Jean-Luc Mélenchon s’étaient clairement engagés à balayer les traités de Maastricht et Lisbonne, à rompre avec la Banque centrale européenne, à refuser de payer la dette et à bloquer les fonds disponibles pour le maintien des emplois et l’interdiction des licenciements, combien Mme Le Pen pèserait-elle électoralement ?


    • zarathoustra 26 avril 2012 09:35

      Ca fait quand même beaucoup de si tout ça...


    • chapoutier 26 avril 2012 09:54

      lisez au lieu de dénigrer, il y a un seul SI


    • zarathoustra 26 avril 2012 10:16

      Sachant que toutes les propositions que vous faites ne sont pas directement liées les unes aux autres, il faut bien que plusieurs conditions soient réunies pour que votre scénario se réalise quand bien même il n’y a qu’un SI dans la phrase.

      Si dans vos rêves les plus fous, Hollande revient sur un Traité qu’il a lui même voté à l’assemblée, il y a encore un pas avant qu’il ne décide de ne plus rembourser la dette,... Sans compter que s’il avait annoncé toutes ces choses dans sa campagne, il aurait perdu plus de voix qu’il n’en aurait gagné.


    • Inquiet 26 avril 2012 10:45

      @zarathoustra


      Puisque vous y mettez de la mauvaise volonté, je vais éclaircir le propos de chapoutier (sans prétention smiley ) : 

      La dette on la paye ou pas ?

      C’est tout.
      J’ai voté Mélenchon, mais il est vrai qu’il n’a pas expressément dit que les peuples n’avaient pas à payer la dette injuste qui vient de notre obligation d’emprunter sur les marchés, et du rachat des dettes privées des banques ayant joué au casino des subprimes.

      Je déteste l’idéologie FN, mais je dois reconnaître que Marine Le Pen est une des seules à avoir exprimé clairement la Loi Rotshild de 1973 entre autre.

      J’aurais aimé qu’apparaisse clairement un débat sur la légitimité de la dette, c’est d’ailleurs le premier débat que je voulais.

      D’ailleurs, j’aurais voulu voir la tête à Bayrou qui lui répète sans cesse que les vrais débats ne sont pas abordés, comment il allait pouvoir contenir ce débat en se débattant comme un beau diable pour qu’on soit obligé de payer la dette ^^

    • zarathoustra 26 avril 2012 11:38

      Ce n’est pas de la mauvaise foi de ma part. C’est simplement que je comprends l’argument du non paiement de la dette chez Mélenchon mais espérer que le PS adopte une telle position et en tire un quelconque profit électoral, c’est trop tirer par les cheveux pour moi.


    • chapoutier 26 avril 2012 12:53

      effectivement c’est tiré par les cheveux, mais pour un parti qui se dit l’héritier de Jaurès c’eut été un minimum.

      merci à Inquiet d’avoir résumé les choses, si les partis de gauche ( ou qui s’en réclament) avaient eu un discourt et des actes de gauche, nous n’en serions pas là.

      je sais, vous allez me dire « encore un si » et vous avez raison, donc la logique de tout cela , c’est de posez la question suivante ; les prétendus partis de gauche le sont-il vraiment CQFD ou tout du moins le sont-il entièrement ?

      d’après moi les paris de « gauche » ont été largement contaminés par d’autres idéologies que le marxisme.

      c’est un autre débat .....


    • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 18:52

      Marine Le Pen prêche, comme Sarkozy, comme les autres, mais avec plus de virulence, qu’il faut se serrer les coudes « entre Français », en mettant dans le même sac les travailleurs et les milliardaires, les exploités et leurs exploiteurs.......Le Pen fera une politique pour son papa milliardaire, pas pour les français, faut vraiment etre con pour ne pas comprendre !


    • zarathoustra 26 avril 2012 10:05

      Sur le thème de l’immigration, le FN a repris depuis un petit moment déjà la thèse d’Eric Zemmour sur la volonté des patrons de faire venir des immigrés pour faire pression sur les salaires. On est d’accord ou pas, il n’empêche que quand la présidente du principal syndicat patronnal prend sa plume pour attaquer Marine Le Pen, on peut légitimement s’interroger.

      Sur le sujet de l’assistanat et de la fraude, ce n’est pas un élément différenciant du FN par rapport à l’UMP, il ne peut donc servir de critères pour étudier les motivations du vote FN.


      • Michel DROUET Michel DROUET 26 avril 2012 10:44

        Bonjour zarathoustra

        E. Zemmour n’est pas le phare de notre société : la venue des immigrés remonte à très longtemps, lorsque les industries automobiles organisaient elles mêmes l’arrivée de cette main-d’oeuvre pendant les trente glorieuses et pas uniquement pour faire pression sur les salaires mais pour pourvoir à une demande à laquelle la société française était incapable de répondre. Nous sommes encore dans cette situation pour certains métiers en tension.

        S’agissant de Mme Parisot, elle ne représente qu’elle même en prenant la plume et elle n’engage pas le Medef ou la CGPME. On peut par ailleurs douter de son influence sur ses troupes, notamment lorsqu’elle demande aux grands patrons de modérer leurs salaires et autres revenus. Je pense qu’elle est dans une posture.

        S’agissant de l’assistanat et de la fraude c’est la sociologie des électorats respectifs qui est importante : je crains qu’une partie des électeurs Frontistes ne saisisse pas totalement les enjeux de cette question, en ce sens notamment, où il risquent éventuellement d’être les premiers touchés par des mesures qui seraient prises en ces domaines, en particulier par le candidat sortant.


      • zarathoustra 26 avril 2012 11:34

        En s’appuyant sur l’argumentaire économique de Zemmour pour justifier l’immigration massive, le FN a abandonné, en apparence du moins, ses traditionnelles ratonnades pour tenter de comprendre qui avait encore intérêt après la fin des 30 glorieuses à faire venir des immigrés. Il est important d’avoir conscience de ce changement qui a fait tant de déçus chez les historiques du FN mais qui a amené pas mal de nouveaux électeurs.
         
        Les tensions sur un marché s’explique par l’écart entre l’offre et la demande, il en est de même sur le marché du travail où les prétentions salariales et exigences des français sont jugées trop élevées par les employeurs alors ils font venir des immigrés qui acceptent avec le sourire des emplois précaires. Ensuite, ses personnes auront des enfants qui feront des études, qui auront un bac+5 et qui auront l’outrecuidance d’exiger un emploi à un salaire bien « trop élevé » pour l’employeur. On fera donc face à une pénurie de main d’oeuvre terrible (mais organisée) et fera venir de nouveaux immigrés. 

        J’aime beaucoup votre rappel du rôle joué par les constructeurs automobiles. On retrouve encore une fois dans ce cas la privatisation des profits générés grâce à l’immigration et la mutualisation des coûts qu’elle génère à ,plus long terme. Renault ferme des usines en France et en ouvre au Maroc à cause de la pénurie de main d’oeuvre, n’est-ce pas ?


      • Traroth Traroth 26 avril 2012 10:34

        La majorité des électeurs FN ne sont pas des racistes. Ce sont des gens qui ont peur de l’avenir. Le FN leur fournit une explication à la situation actuelle construite sur des raisonnements simplistes, et propose des solutions simples à appliquer et qui ne feront pas de mal à ces électeurs eux-même. En gros, taper sur d’autres gens, sans défense qui plus est.

        S’attaquer à la vraie racine du mal, les riches, ça nécessite évidemment plus de courage !

        Faisons un instant de la politique fiction : Marine Le Pen est élue, elle réussit à obtenir une majorité à l’assemblée et à constituer un gouvernement FN (c’est de la fiction, comme je disais).

        Ensuit supposons qu’elle se limite effectivement aux mesures qu’elle préconise actuellement et ne créé pas de camps de la mort. La France expulse donc à tour de bras, réserve les emplois et les prestations sociales aux Français, restreint le regroupement familial, etc.

        Que se passera-t-il quand les Français comprendront que rien ne s’arrange, et qu’au contraire, ça empire ? Vers qui se tourneront-ils ? Que feront-ils ? Que voudront-ils ?

        Cette énième déception contient en germe le chaos social, tout simplement.


        • Cocasse Cocasse 26 avril 2012 11:23

          Le vote FN est je pense un des plus diversifiés. Et les raisons des votants également.
          D’où la difficulté qu’on beaucoup à l’analyser, si ce n’est pour retomber dans les éternels clichés.


          • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 13:15

            Le syndrome fort Alamo, c’est concevoir son espace (Schengen par exemple) en vue de se prémunir des autres. Sauf qu’à s’enfermer comme ça, se refermer sur soi, c’est précisément prendre le risque en crevant de peur que le danger vienne de l’intérieur, jusqu’à cet ironique fait divers où l’on retrouva un riche propriétaire mort dans sa ‘panic room’ inviolable...............
            http://2ccr.unblog.fr/2012/04/26/lenfer-cest-les-uns/


            • latortue latortue 26 avril 2012 14:51

              L’immigration
              ce n’est pas être xénophobe d’en avoir marre des prières de rue tout ces culs en l’air qui barre les routes et nous impose leur religion alors que nous avons mis a leur disposition de lieux désaffecté pour se réunir ,cela s’appelle de la provocation.
              ce n’est pas non plus être xénophobe de refuser la viande halal qui sert a financer les mosquée car si vous ne le saviez pas chaque bête tué a la manière halal on paye une taxe pour financer les moqués eh oui
              ce n’est pas être xénophobe de refuser la fraude aux aides sociale et la polygamie déguisé de ces messieurs ce n’est pas interdit d’avoir des maitresse comme ils disent oui mais ils vivent tous dans la même maison avec une floppé de gamin et touche des fortunes en aide sociale
              pour ce qui est de l’immigration dans la situation ou est le pays je pense qu’il est temps d’ouvrir les yeux et de voir que pour le moment nous n’avons plus les moyens de recevoir toute la misère du monde désolé
              désindustrialisation :
              inutile de s’étendre la dessus il est évident que c’est un déchirement pour un ouvrier de se remettre en question vendre sa maison quitter ses racines souvent ses enfants et petits enfants , sa famille quoi !!!!!!!!!! tout ça a cause d’une bande de profiteurs qui veulent faire encore plus de profit et qui profite de l’Europe ou d’un autre pays et des différences de salaire pour délocaliser ,et ce n’est pas les centaine de millier d’élus qui changerons quoi que ce soit 1 élu pour 90 habitants je crois bientôt on travaillera que pour payer les élus et les fonctionnaires bravo .oui je sais je vais en faire bondir un paquet sur ce site il y a un élevage de profs de fonctionnaires qui passent leur temps a poster
              vous oubliez de parler de l’essentiel l’Europe ,l’euro,les taxes aux frontières pour protéger nos entreprise donc nos travailleurs et rééquilibrer les échanges commerciaux ,et surtout la proportionnelle qui fait que nous avons les mêmes tête depuis des lustres ,enfin tout quoi tout ce qui constitue les racines du programme du FN et qui font que nous votons avec conscience pour lui .
              pour le reste rassurez vous peu de gens qui vote FN voterons pour Sarkozy il le déteste .


              • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 22:09

                en France le seul probléme c’est l’immigration. J’oubliais il y a aussi la securité !

                ça fait 30 ans que l’on nous parlent de ça et en attendant, les milliardaires deviennent de plus en plus riches, les actionnaires des grands groupes licencient a tour de bras, les banques nous entubent .....mais ce qui interressent le français c’est Rachid et Mohammed !


              • latortue latortue 26 avril 2012 23:17

                gil c’est bien ce que je dis aussi mais pas que


              • latortue latortue 26 avril 2012 20:55

                ’’Trouver un responsable est un bon moyen d’évacuer ses peurs’’ non surement pas le bon moyen c’est de prendre des mesures pour alier a ces dysfonctionnements qui nous pourrisse la vie .Nous n’avons pas peur nous en avons marre c’est une sacré différence !!!!!!!!!!!!!


              • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 22:13

                latortue,
                aprés les immigres, apres les fonctionnaires ce sera au tour de qui, voici un petit texte pour le decouvrir :

                http://2ccr.unblog.fr/2011/04/05/a-qui-le-tour/


              • latortue latortue 26 avril 2012 23:27

                gil
                réglons d’abord ces deux cas et après nous verrons ,les sujets ne manquent pas mais procédons par ordre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès