Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vote de la réforme des statuts de l’UMP

Vote de la réforme des statuts de l’UMP

La réforme des statuts de l’UMP a été approuvée à une très large majorité des adhérents, qui auront désormais la possibilité de désigner leur candidat à l’élection présidentielle.

Les adhérents de l’UMP auront désormais la possibilité, comme le souhaitait Nicolas Sarkozy, de désigner leur candidat à l’élection présidentielle. Ils ont approuvé, à 96,9% des exprimés, et 55% de participation au vote, la réforme des statuts de leur parti leur permettant de choisir le candidat que soutiendra l’UMP en 2007, a annoncé samedi Roger Karoutchi, responsable UMP des fédérations. Le scrutin, ouvert le 9 janvier, a été clos samedi, à 18 heures. Sur 119 028 suffrages exprimés, il n’y a eu que 2 251 non (1,89%).

Dans un communiqué, Nicolas Sarkozy s’est réjoui de l’importante participation à ce scrutin. Pour lui, "le vote de près de 120 000 personnes dans un mouvement politique est une première en France". "C’est un résultat impressionnant", a estimé, de son côté, M. Karoutchi. Il y a "un oui massif sur le rôle nouveau des adhérents" dans le parti, et "sur le fait qu’ils auront à apporter leur soutien à un candidat à l’élection présidentielle", a-t-il souligné.

Au-delà de la question de l’élection présidentielle, la réforme des statuts doit aussi permettre "la simplification, la démocratisation, et une plus grande ouverture aux adhérents des instances locales", selon le communiqué du parti. Cette réforme précise notamment "la mise en oeuvre du principe de consultation des adhérents pour l’attribution des investitures aux élections législatives", ajoute-t-on de même source. Nicolas Sarkozy avait récemment affirmé devant la presse qu’il allait faire de la modification des statuts "un argument de vente très fort" pour inciter les gens à adhérer à son parti.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • (---.---.222.95) 24 janvier 2006 13:06

    La démocratie interne existe au PS je l’ai rencontré recemment à Rochefort lorsque les militants et sympathisants n’ont eu qu’un questionnaire de Mme Ségolène HOLLANDE !! meme pas un courrier fde M.Royal FRANCOIS ! c’est se foutre du monde !le PS est un parti dictatorial où règne le couple infernal Royal hollande ! les autres se font bouffer ! LE PS est foutu ! Mitterand Pingeot Mazarine , voilà notre salut !C’est honteux !!!


  • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 24 janvier 2006 13:26

    Toute accusation aussi lourde soit-elle n’est rien sans la signature de son auteur...

    Je ne fais pas la défense particulière du couple Haollande-Royal et de son jeu ambigu. Pour l’instant, je n’ai jamais été clairement censuré, il m’arrive de soutenir des camarades de courants différents si leur compétence me semble établie. Je ne nie pas que des dérives existent parfois, après tout, la démocratie, c’est souvent la ’dictature de la majorité’.


  • Eric (---.---.227.124) 24 janvier 2006 16:31

    Le Oui à gagné avec 96,9% des suffrages exprimés.

    On se croirait en URSS...


    • (---.---.68.100) 24 janvier 2006 16:39

      Ben en même temps, il faut être un peu masochiste pour dire ’non, je ne veux pas avoir davantage de liberté d’expression...’


    • (---.---.128.84) 24 janvier 2006 21:56

      Ou dans une république bananière ;)


      • (---.---.102.65) 24 janvier 2006 22:31

        Ca ressemble comme deux gouttes d’eau à un résultat truqué.

        De toute façon, la question posée était débile : « Vous, les adhérents internautes, voulez-vous le pouvoir de désigner votre candidat ? » Evidemment on répond oui.

        C’était voulu par Sarko qui sait très bien de quel bord sont les nouveaux adherents, et qui veut tout le budget de l’UMP pour sa campagne de comm’.


        • (---.---.68.100) 25 janvier 2006 10:31

          Il y a une contradiction entre vos deux premiers paragraphes... Ce n’est pas un résultat truqué vu que de toutes façons, la question était telle que les adhérents ne pouvaient pas dire ’non’...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès