Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vote du plan d’austérité : pari gagné pour Valls, mais perdu pour la (...)

Vote du plan d’austérité : pari gagné pour Valls, mais perdu pour la France

Après des jours de débats publics, le gouvernement a obtenu une majorité confortable à l’Assemblée Nationale pour son plan de 50 milliards. Mais l’abstention d’une quarantaine de députés socialistes peut sembler apparaître comme une faille dans la majorité. Et si c’était l’inverse.

L’aile gauche du PS joue au bon flic
 
C’est un commentateur du blog, rebondissant sur un papier, qui m’a suggéré cette image, assez juste. Car au final, les abstentionnistes ont suffisamment montré leur différence pour pouvoir dire qu’ils ne sont pas pleinement solidaires du plan d’austérité. Mais ils ne sont pas allés assez loin (voter contre) pour se fâcher contre l’appareil socialiste et mettre en danger leur investiture et à risque l’approbation du texte. En fait, alors que le gouvernement exécute, comme il le peut après la campagne, les basses œuvres néolibérales, l’aile gauche regarde, compatissante, le peuple français en lui disant qu’elle n’est pas complètement d’accord. Mais elle a laissé passer le texte (l’abstention étant ici plus un « oui mais » qu’autre chose) contre des modifications à la marge (environ 1% du montant du plan).
 
En promettant de taper 1% moins fort, Manuel Valls a ainsi obtenu que son aile gauche ne se mette pas en travers de son chemin, ce qui en dit long sur les convictions réelles de cette « aile gauche ». On peut même se demander si la tragi-comédie des derniers jours n’a pas été orchestrée par Matignon et l’Elysée tant cela les sert tous. Cela montre que la majorité s’étend des frontières du centrisme à celles du FG. Cela donne une caution sociale aux abstentionnistes et, en modifiant un peu son plan, une touche d’humanisme à Valls. D’ailleurs, l’UMP était bien gêné aux entournures, l’appel à un plan deux fois et demi plus important, de 130 milliards (financé on ne sait comment dans le détail) ayant été publiquement refusé par deux figures du mouvement, François Baroin et NKM. Le PS fonce au centre toute  !
 
Un très mauvais plan

Il faut noter que l’ensemble des députés du MRC, le mouvement de Jean-Pierre Chevènement, n’a pas eu la timidité de l’aile gauche du PS, et a voté contre ce mauvais plan, comme Nicolas Dupont-Aignan. Car sur le fond, comme le note Paul Krugman, « il ne rompt pas avec l’orthodoxie destructrice de l’Europe et son parti pris d’austérité  ». La logique même du plan est totalement absurde. Les variations de l’euro, toujours aussi cher peuvent du jour au lendemain ruiner l’ensemble des efforts faits, comme cela s’est déjà passé avec le CICE. Les efforts de la France sont d’autant plus illusoires que notre voisin immédiat, l’Espagne, est allée plus loin que nous et restera donc plus compétitive… Ce plan, c’est un retour en arrière catastrophique aux politiques menées par Pierre Laval au milieu des années 1930.

Car fondamentalement, la logique même de faire de la course à la compétitivité la priorité du gouvernement, par delà l’incohérence crasse que cela représente pour un gouvernement qui se dit de gauche, est plus que suicidaire. Comment peut-on rentrer dans cette logique alors que le coût du travail en France est 5 à 20 fois supérieur à celui de l’Europe de l’Est, de l’Afrique du Nord ou d’une partie de l’Asie. A moins de diviser le SMIC par 5, notre pays ne sera plus jamais compétitif sur les coûts. C’est ce qui explique les récentes offensives du « socialiste » Pascal Lamy et du Medef contre le SMIC d’ailleurs. Dans ce cadre, nous ne pouvons aller que vers plus de chômage et moins de pouvoir d’achat.
 
Ce faisant, les abstentionnistes de mardi laissent faire une politique monstrueuse socialement et stupide économiquement. Ils ont préféré leur petit confort, comme le pressentait bien François Hollande, à la France et aux Français. Décidemment, il n’y a strictement rien à espérer du Parti « Socialiste ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jako jako 2 mai 2014 09:57

    Bof un spectacle mal organisé, au pouvoir il n’y a plus ni droite ni gauche, il y a fmi et marchés. Ils savent très bien que leur cote personnelle est fortement dégradée donc ils organisent un pseudo vote pour faire croire que avec quelques uns invités à voter contre pour pouvoir affirmer ensuite : nous sommes en démocratie ( terme redondant ces derniers mois...) le peuple s’est exprimé... mon c.l oui . Le problème c’est que de plus en plus le peuple est dans l’attitude tina, pas d’autre choix que d’en raccourcir un certain nombre.


    • jako jako 2 mai 2014 10:01

      « terme redondant ces derniers mois » désolé, lire : « terme recurrent ces derniers mois »


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 mai 2014 10:52

      ÉNORME le plan Valls ! ! !

      50 milliards d’Euros d’économies, sur 3 ans, représentent 1,52 % des 3.300 milliards des dépenses publiques totales de la France pendant la même période.

      En somme, sur 100 Euros de dépense potentielle, il s’agit d’économiser 1,52 Euro ! ! !

      Cela suffira-t-il à redresser l’économie et les finances publiques de la France ?...


      • Fergus Fergus 2 mai 2014 12:13

        Bonjour, Jean-Pierre.

        Bonne question. On peut sans doute penser (c’est mon cas) que Valls va aller dans le mur avec ce plan, mais en politique et en économie, rien n’est jamais joué d’avance...


      • marc 4 mai 2014 11:15

        Llabres.

         Double ineptie dans votre commentaire. 
        1 les services publics sont à l’os. les français aussi : dans ces conditions 50 mds c’est énorme ; ça suffit pour détruire ce qui reste, retraites et Sécu et hôpital 
        2 non seulement cela « ne suffira pas » comme vous dites intelligemment mais cela va aggraver les choses donc il « faudra » en remettre une couche. et vous referez votre petit calcul de chargé d’affaires du néo-libéralisme

      • Bergegoviers Bergegoviers 2 mai 2014 12:16

        Le problème avec ce plan de Manuel, c’est qu’il est fait par des intellectuels.


        • zygzornifle zygzornifle 2 mai 2014 12:51

          Allez les pauvres il faut sortir 50 Milliards d’Euro , 8,4 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté, combien dans 1 an ? 9 millions de chercheurs d’emploi combien dans 1 an ? CRIF CRIF CRIF Hourra pour Valls.....


          • mmbbb 4 mai 2014 10:34

            si vous connaissiez un tant soit peu le fonctionnemt de l’administration francaise vous apercevriez qu’il y a quand meme beaucoup de gaspillage et des postes inutiles vraiment inutiles surtout avec la loi de decentralisation ou il y a une redondance de pouvoir de decision Mais la France se complait dans des structures complexes La cour des comptes a tacle Hollande sur l’education nationale Ne faites pas dire comme dans ces colonnes le mot ultraliberalisme en sachant que l etat assure encore une forte redistribution Ce dont il s’agit a l’avenir est le role de cet etat Aujourd’hui il phagocyte tout et a montre les limites de son intervention en economie 


          • marc 4 mai 2014 11:22

            mmbbb

             redondance de pouvoir de decision 
            Vous visez je suppose la compétence générale des collectivités territoriales. C’est une escroquerie de la droite, du PS et des mediacrates à leur service . 
            Le fait que le département aide une commune à rénover une école, cequ’elle ne pourrait pas faire seule , ne change rien au coût de ladite école. Mensonge généralisé. 
            Supprimer cela c’est empêcher la commune de refaire son école. Beau résultat. 

            D’ailleurs, le gouvernement comme Sarko avant multiplie les nouvelles structures éloignées des citoyens et irresponsables devant eux. Il faut résister à l’Enfumage

          • Cousin Jacques 2 mai 2014 15:30

            De quelle majorité il s’agit pour ce vote ?


            Chez moi 265 pour avec 299 voix contre, ça ne constitue pas une majorité.

            Tout le monde sais que monsieur Valls est télécommandé par le Club Bilderberg, et qu’il n’est en place que pour maintenir les Français dans une dépendance économique des banques à qui les français ont déjà payés TROIS fois l’emprunt d’un état dépensier.

            35 milliards de cadeaux supplémentaires à ces gens qui s’enrichissent sur le dos des Français.

            Je dis STOP ! S’il y a encore en France des gens qui pensent que nous sommes en Démocratie, et bien ils se trompent.

            Regardez la nature de ce vote et vous comprendrez que même la constitution Française a été falsifiée pendant la 1ère révolution Française, puisque écrite par les Francs Maçons, les mêmes qui contrôlent l’appareil de l’état Français.

            En réalité, les français se sont exprimés aux élections Municipales, et vous voyez la réponse des politiques qui protègent les intérêts des banques privés, propriétaires des grandes sociétés françaises.

            Nous avons encore la possibilité de peser sur ce gouvernement et sur la politique française par le prochain vote des députés Européens, et d’exclure les grands partis de ce Parlement et de choisir une autre voie qui redonnera aux Français leur Souveraineté.

            • xmen-classe4 xmen-classe4 2 mai 2014 16:57

              Les locataire ne payent pas leur logement soit disant. et bien grâce aux caf certains peuvent acheter 5 maisons en 10 ans et faire 5000€/mois de bénéfice.

              De toute maniere, juste faire de la croissance en pillant les retraite de ceux qui épargne n’est pas la solution et cela ne fait qu’engraisser des imbéciles qui ont compris qu’ils fallai encore etre du coté des colabos meme de nos jour. Parce que la police et la justice font tout de ce qui est la france.

              il a fallu 3 ans pour savoir si la france chancelle à cause de la chancelerie allemande ou si c’etais sémantique.


              • dup 4 mai 2014 18:20

                depuis quand l’intérêt de la France intéresse valls le psychopathe.

                La France ,il lui pisse à la raie en zig zag


                • soi même 8 mai 2014 15:05

                  Les réformes de Valls est dans la continuité du grand principe on ménage le choux , la chèvre et le loup !
                  Réforme typique Française de sa lâcheté politique qui est asservie aux exigences économiques mortifères .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès