Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Voter à la primaire de la droite et du centre : une évidence (...)

Voter à la primaire de la droite et du centre : une évidence !

Une évidence, en effet. Pour une raison simple : cette primaire de la droite et du centre désignera le très probable président de la République qui sera élu par les électeurs français le dimanche 7 mai 2017...

JPEG

Tous les sondages le démontrent, enquête après enquête : Marine Le Pen sera bel et bien présente au 2e tour de la présidentielle. Non seulement les scores qui lui sont attribués par les instituts spécialisés ne fléchissent pas, mais les évènements politiques de 2016 constituent un formidable encouragement pour ses électeurs, entre le Brexit du mois de juin – pied de nez à l’establishment britannique – et la récente victoire du baroque Donald Trump – prétendument antisystème – lors d’une atypique élection présidentielle qui a également constitué un pied de nez à l’establishment étasunien, tous bords confondus.

À ces faits, révélateurs d’un évident rejet des élites et d’un vigoureux bras d’honneur aux médias mainstream, par trop complices des puissants et soutiens constants d’un système politique dévoyé, s’ajoute la déliquescence, sous Nicolas Sarkozy puis François Hollande, d’un pouvoir hexagonal néolibéral principalement au service de l’oligarchie industrielle et financière. Dans de telles conditions, il est aisé de comprendre pourquoi la candidate du Front National capitalise auprès des classes populaires et des perdants de la mondialisation. Et cela sans même avoir à faire campagne, fait inédit sous la Ve République à 5 mois du 1er tour.

Marine Le Pen qualifiée pour le 2e tour, il ne reste qu’une place en finale. Or, s’il est une certitude, c’est que le Parti Socialiste et ses alliés seront piteusement éliminés dès le soir du 1er tour de la présidentielle, victimes de la trahison de François Hollande à l’égard d’un électorat qui, en mai 2012, lui a donné les clés de l’Élysée en se fiant à la pugnacité de son discours du Bourget et à la désignation de son ennemi : « la finance ». Conséquence : le président sortant est carbonisé, et s’il ne le comprend pas et persiste à se représenter, il court le risque – humiliation sans précédent pour un chef d’État – d’être devancé lors de la primaire PS-PRG par un Arnaud Montebourg aux canines acérées, prêt à déchirer à belles dents le médiocre bilan du quinquennat.

Cela dit, les supporters du bellâtre en marinière ne doivent pas se faire d’illusions : vainqueur de la primaire, Arnaud Montebourg n’aurait pas plus de chances de se qualifier pour le 2e tour que le petit caudillo Manuel Valls si ce dernier participait à ce processus de sélection en l’absence d’un François Hollande mis définitivement KO par d’impitoyables sondages. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est malheureusement à craindre, dans un pays qui dérive toujours plus vers la droite, qu’il ne plafonne à un niveau insuffisant pour espérer affronter Marine Le Pen au 2e tour de la présidentielle. Devancer le candidat du PS n’en serait pas moins une grande satisfaction qui ouvrirait de surcroit la porte à une recomposition de la gauche sur des bases véritablement progressistes.

La dignité de la fonction présidentielle

Reste Emmanuel Macron qui espère tirer de son positionnement en électron libre – officiellement « ni à gauche ni à droite  » – une assise électorale suffisamment large pour toucher le Graal en affrontant Marine Le Pen en finale. Avec à la clé la quasi-certitude de l’emporter grâce à un discours fédérateur de nature à séduire aussi bien les électeurs du PS en rupture de hollandisme que ceux de l’UDI, orphelins d’un candidat non soumis à la pesante tutelle de LR. Un pari audacieux qui a peu de chances de réussir, eu égard à plusieurs facteurs défavorables dont l’absence d’appareil politique, le manque de financement et le nombre réduit de personnalités ralliées à sa cause ne sont pas les moindres.

Mais le parcours de Donald Trump aux États-Unis a, dans une société en apparence corsetée par les grands appareils partisans, montré que désormais tout semble possible dans un monde occidental où les classes populaires sont de plus en plus déboussolées et sensibles aux sirènes iconoclastes. C’est manifestement sur cette vague qu’entend surfer l’ancien ministre des Finances, pourtant un pur produit du système qu’il dénonce. Or, le nombre, l’ampleur et la virulence des réactions à l’annonce de la candidature d’Emmanuel Macron, tant à gauche qu’à droite, accréditent le fait qu’il représente un réel danger aux yeux des têtes d’affiche, soudainement plus fébriles. À suivre...

Le prochain président de la République n’en sera pas moins issu des rangs de LR, sauf énorme surprise venue du candidat « hors sol » qu’est Emmanuel Macron. Autrement dit, le sort de la présidentielle se jouera dès la « primaire de la droite et du centre » les 20 et 27 novembre 2016, compte tenu de la disqualification attendue du candidat du PS et de la faiblesse prévisible du candidat de la gauche véritable Jean-Luc Mélenchon.

Dès lors, il appartient à chacun d’entre nous de savoir s’il doit ou non – quelles que soient ses préférences politiques – participer à cette primaire qui désignera très probablement le futur locataire de l’Élysée, l’homme qui imprimera sa volonté sur la gouvernance du pays dans les cinq années à venir. Cet homme se nommera très certainement François Fillon, Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy, trois serviteurs zélés du néolibéralisme et de la casse sociale, trois candidats dont les programmes convergent très largement vers des lendemains qui déchantent malgré les postures qu’ils adoptent pour tenter de se différencier lors des débats.

Doivent-ils pour autant être considérés de la même manière ? À chacun de juger en prenant en compte le niveau des responsabilités exercées antérieurement pour des résultats le plus souvent calamiteux. À chacun de juger en prenant en compte les casseroles judiciaires accrochées à leurs basques ou en passe de l’être. À chacun de juger en prenant en compte leur proximité avec les puissants lobbies industriels et financiers.

Quiconque a le souci de la dignité de la fonction présidentielle participera à cette « primaire de la droite et du centre ». Comme une évidence dans la vie politique de notre pays.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

306 réactions à cet article    


  • Ben Schott 16 novembre 18:24

     
    Il va y avoir des réveils difficiles pour certains...
     
    Et il fera quoi, le Fergus, si Le Pen est élue ? Il descendra dans la rue avec un petit écriteau « not my president » ? Il nous fera quelques petits papiers bien sentis avec des vrais morceaux d’indignation citoyenne dedans ?
     


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 16 novembre 18:28
      @Ben Schott

      M’étonnerait pas qu’il allume quelques bougies et fasse une « marche blanche »

    • Fergus Fergus 16 novembre 18:43

      Bonsoir, Ben Schott

      Je ne vois pas trop le rapport entre ce que j’ai écrit et une élection de Le Pen.

      Et en cas de victoire de celle-ci, sachez que je suis légitimiste - je l’ai toujours été -, et par conséquent j’observerai avec intérêt la manière dont elle agirait au pouvoir.

      Cela dit, ne vous faites pas trop d’illusions : Le Pen élue devrait faire avec une Assemblée Nationale LR-UDI et par conséquent nommer un Premier ministre issu des rangs de cette majorité. Bref, elle se trouverait immédiatement en cohabitation sans possibilité de dissoudre avant un an.


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 novembre 20:33

      @Ben Schott
      Quelque soit l’élu(e) le réveil sera difficile pour une majorité de Français.

      Alors ne moquez pas trop les réactions des déçus...

    • mmbbb 16 novembre 20:42

      @Fergus votre mentor Juppe, ce cretin de l identite heureuse légiférera par ordonnance . C’est une bonne solution pour bloquer un pays . Il veut la peau des syndicats .


    • Fergus Fergus 16 novembre 22:50

      Bonsoir, mmbbb

      Electeur de Mélenchon, je me contrefiche de Juppé, je ne veux pas de Sarkozy qu’on a déjà vu à l’œuvre et qui a truqué les financements de deux campagnes présidentielles.

      Quant au vainqueur de la présidentielle, il sera désigné par les Français en avril et mai 2017 sans que ni vous ni moi puissions agir efficacement avec notre unique bulletin de vote.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 novembre 07:29

      @Fergus
      La Gauche occidentale n’existe plus, vous feriez mieux de vous occuper de la reconstruire, ce n’est plus qu’un tas de ruines.


      Elle a laissé tomber les classes populaires au profit des minorités, exactement comme la Gauche américaine qui a trahi.

      Elle va finir dans les poubelles de l’ histoire ! Et vous passez votre temps avec Verdi, à vous soucier de quel piranha serait « plus convenable » pour achever de casser tout le modèle social français ?
      Si c’est ça « la Gauche radicale », les Français ont du mouron à se faire ...

    • Croa Croa 17 novembre 08:46

      À Fergus,
      Oui il faut en faire plus que notre unique bulletin de vote ! Si t’es pour Mélanchon fais le savoir autour de toi vu que les médias n’en auront que pour les lauréats des primaires « républicaines ».


    • Croa Croa 17 novembre 08:51

      @Fifi Brind_acier « La Gauche occidentale n’existe plus, vous feriez mieux de vous occuper de la reconstruire »

      Ça tombe bien : Elle se reconstruit avec la France Insoumise smiley Idéalement c’est tout le petit peuple (pas seulement la gauche populaire) qui pourrait se retrouver là dedans. (On peut rêver non ?)


    • mmbbb 17 novembre 09:42

      @Fergus ces prétendants s’agitent, promettent telles ou telles mesures mais comme le dit P de Villiers, ce sont tous des guignolos. tel Hollande en 2012 Lui c’est le roi, comme dans le diner de con, hors categorie il a tout pulverise il a tout ose C ’est pour cela que les amerloques l ont recompense Le politique francais n ’a plus de reel pouvoir puisque nous sommes sous la tutelle de Bruxelle . Si les francais sont des veaux, ils seront encore saignes a blanc par les impots taxes et ils subiront les diktats des politiques , c’est leur choix L Europe est un fiasco, vous ne voulez pas le voir, mais entre cette Europe la et celle promise lors du traite de Ma trique , il y a un gouffre. que dis je un abîme .Aucun de ces candidats a la primaire ( Juppe notamment vous l’aviez soutenu ) n ’evoque les Gope ou feuille de route fixee par bruxelles C’est un un theatre d ombres ou ces cretins abusent des francais . Mais le francais aiment etre abuse tant qu il peut paye ce con tribuable tout ira tres bien madame la marquise Salutations.


    • Fergus Fergus 17 novembre 09:45

      Bonjour, Croa

      L’expression du soutien à Mélenchon interviendra naturellement lorsque la campagne présidentielle sera effectivement lancée après les processus de primaire des uns et des autres.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 novembre 09:51

      @Croa
      Vous plaisantez ? Cela fait plus de 30 ans que les Partis politiques essayent de nous vendre « une Autre Europe » ! Mélenchon n’a rien d’original, il continue les promesses d’une Europe sociale à la St Glinglin..


      Ce qui fondera une autre Gauche, c’est de promouvoir par le Frexit, la sortie unilatérale du libre échange, qui est base de la mondialisation. « Libre circulation des capitaux, des hommes, des marchandises et des services » ; C’est écrit noir sur blanc dans le TFUE !

      Mais Mélenchon veut ignorer que l’ UE a été construite par les USA, sur le modèle économique d’Hitler, et il rêve à un paradis perdu !
      Il est à côté de ses pompes, l’UE a toujours été un piège pour les peuples.
      Relisez ce qu’en disait la CGT dans les années 50.

    • Fergus Fergus 17 novembre 11:19

      Bonjour, Fifi Brind_acier

      Cette autre Europe viendra forcément, sous la pression des partis populistes et la menace concomitante de nouveaux départs. Soit l’Union Européenne se réformera, soit elle mourra ! Or, de cette mort, aucun des grands pays et des pays fondateurs de l’UE ne veulent. Ils seront donc obligés d’en tirer les conséquences.


    • julius 1ER 17 novembre 14:48

      @Fifi Brind_acier


      ce n’est pas souvent que je suis d’accord avec toi FIFI mais là ce que tu dis est juste !!!!!!

       !@Fergus

      le problème avec ce genre d’argument c’est qu’il ne tient pas bien la route !!!
      barrer la route au plus indigne , ce serait d’abord à ses rivaux du moment et à des supporters dignes de ce nom de barrer la route à Sarkosy au nom du d’une certaine morale politique or la morale ils s’en tapent comme de leur dernière chemise !!

      or apparemment dans son parti il ne souffre pas d’indignité et je n’ai vu personne avoir de pince-nez en sa présence 
      or le dicton est d’actu « qui ne dit mot consent » 
      ce qui veut dire qu’ils sont tous aussi coupables les uns que les autres .....
      or choisir parmi cette engeance n’a rien d’un exercice vertueux , on ne va pas se mettre à trier dans les poubelles !!!!


    • Fergus Fergus 17 novembre 15:29

      Bonjour, julius 1ER

      « ce serait d’abord à ses rivaux du moment et à des supporters dignes de ce nom de barrer la route à Sarkosy au nom du d’une certaine morale politique or la morale ils s’en tapent comme de leur dernière chemise ! »

      En effet, et c’est ce que j’ai écrit dans plusieurs commentaires. C’est pourquoi il n’y a pas de leçon de morale à recevoir de la part de militants ou sympathisants de LR.

      « on ne va pas se mettre à trier dans les poubelles !!!! »

      Sauf peut-être pour en éliminer ce qui pue le plus et risque d’en imprégner l’odeur pour des années !


    • oncle archibald 17 novembre 16:17

      @Fergus : "Quant au vainqueur de la présidentielle, il sera désigné par les Français en avril et mai 2017 sans que ni vous ni moi puissions agir efficacement avec notre unique bulletin de vote.« 

      Si on lit bien ce que vous venez d’écrire vous ne reconnaissez pas le suffrage universel comme le moyen de désigner le président de le République, votre bulletin étant qualifié »d’inefficace« s’il ne permet pas l’élection de celui que vous souhaitez.

      Ben non ! C’est pas comme ça ! Le peuple vote avec des règles fixées par la loi et lorsque le peuple a parlé dans les urnes l’élu devient ipso-facto le président légitime de tous les Français. Vous avez contesté cela pendant toute la mandature de Sarkozy, accablé et harcelé par les socialistes à peine élu, vous avez continué à le contester pendant toute la fin de la mandature de Hollande, qui devient une tête de turc sur laquelle on se défoule, et c’est de cela que nous crevons tous.

      A votre décharge ça n’est pas »le peuple« qui a commencé ! Quand on lui »vole« une élection comme cela a été fait après le referendum sur la constitution européenne en Mai 2005, quand un président élu ne met pas en œuvre le programme sur lequel il s’est fait élire, le peuple peut bien se sentir en droit de riposter, mais alors c’en est fait de la démocratie.

      Et j’y reste très attaché, comme Churchill qui disait : »La démocratie est le pire des systèmes politiques à l’exclusion de tous les autres". J’ai le sentiment qu’à force de déconner nous nous dirigeons tout droit vers une aventure , l’élection de Trump ne viendra pas me contredire.

      Ça n’est pas le système qui est mauvais ce sont les élus et la façon lamentable dont ils exercent leur mandat sans respecter leur électorat ! Ceux qui comme Macron le disent haut et fort ont à mon avis toutes leurs chances de plaire à ceux qui réfléchissent plus loin que le bout de leur nez et ne vont pas voter sur une réaction épidermique !


    • Cadoudal Cadoudal 17 novembre 16:49

      @Fergus
      Fergus, toujours dans le meme sens, toujours les memes, toutes tes analyses politiques renvoient au meme constat


      La tu demande aux gauchistes d’aller voter Juppé pour sauver ce qui peut l’être :
      « Juppé surnommé à Bordeaux le bouclier de l’Islam »

      Au premier tour tu ira voter sans espoir pour le plus islamophile des gauchistes

      Et pour la primaire du PS tu va nous demander de voter Hamon...

      C’est consternant de tout baser sur la défense de l’Islam et des musulmans, la politique française ne se résume pas au prosélytisme salafiste Fergus...
      Ils n’ont pas encore gagné Fergus, et ta dhimmitude anticipée trop voyante pourrait ouvrir les yeux à quelques indécis....





    • Alice Alice 17 novembre 17:41

      @Ben Schott

      "Et il fera quoi, le Fergus, si Le Pen est élue ? "

      J’y ai pensé en lisant son article contenant trop de certitude. Elle peut parfaitement l’être si l’autre est Hollande ou Valls côté PS, ou Juppé côté LR.


    • Alice Alice 17 novembre 17:47

      @Fergus

      "Le Pen élue devrait faire avec une Assemblée Nationale LR"

      C’est ce que j’ai déjà dit sur un autre fil ; personnellement je préférerais une majorité PS, mais c’est une autre histoire.

      Le FN n’ayant qu’une seule députée à l’Assemblée + 1/2 dont j’ai oublié le nom, comment passerait-il à 300 dans 8 mois ?


    • Fergus Fergus 17 novembre 17:49

      Bonjour, oncle archibald

      Vous vous méprenez sur mon compte :

      1) En toutes circonstances, je reconnais le suffrage universel et, étant légitimiste, le résultat des urnes, quel que soit le vainqueur.

      2) Jamais je n’ai contesté la légitimité de Sarkozy durant son mandat, et je vous mets au défi de démontrer le contraire. Idem pour Hollande. Cela n’empêche évidemment pas en cours de mandat de combattre les politiques menées.

      Pour ce qui est du peuple volé en 2005, demandez donc des comptes à Sarkozy. Personnellement, j’avais voté NON au référendum, et si la validation du traité en 2008 par le Congrès a été légale, le procédé n’en a pas moins été une trahison.


    • Alice Alice 17 novembre 17:51

      @Fergus

      « je ne veux pas de Sarkozy »

      Comme je vous l’ai déjà dit, une fois éliminé Sarkozy, qu’aurez- vous de plus ?

      "Quant au vainqueur de la présidentielle, il sera désigné par les Français en avril et mai 2017 sans que ni vous ni moi puissions agir efficacement avec notre unique bulletin de vote."

      Si chacun se dit dit cela c’est sûr. Vous n’avez qu’une voix mais chaque voix compte.


    • Fergus Fergus 17 novembre 17:58

      Bonjour, Cadoudal

      Je ne demande à personne de voter Juppé - pour qui je ne voterai évidemment pas en 2017 -, mais de barrer la route à l’escroc politique Sarkozy. Point barre.

      « C’est consternant de tout baser sur la défense de l’Islam et des musulmans, la politique française ne se résume pas au prosélytisme salafiste Fergus... »

      Nulle part il n’est question ici d’islam. Seuls les esprits malades s’y réfèrent à tout bout de champ. J’ajoute à cela que le propos ci-dessus relève de la pure diffamation et de l’insulte caractérisée qui pourraient valoir à leur auteur des poursuites en justice. Mais j’ai autre chose à faire que me prendre la tête avec quelqu’un qui ne cesse de placer des références à des médias fascisants, qu’il s’agisse de Breizatao ou, Etats-Unis obligent, à Breitbart news. 


    • Alice Alice 17 novembre 18:00

      @Fergus

      « je ne veux pas de Sarkozy »

      Si le 2e tour de la tour primaire LR est « Sarkozy contre Juppé », il y a encore un risque (élevé) de voir Sarkozy gagner et d’être le candidat LR.

      Si vous voulez vraiment éliminer Sarkozy, le meilleur moyen semble de voter Fillon à la primaire LR, qui est en train de rejoindre les deux autres dans les sondage, tandis que Juppé ne cesse de baisser.

      Un 2e tour « Fillon-Sarkozy » (je pense que ce serait l’idéal) donnera sûrement Fillon gagnant.


    • Alice Alice 17 novembre 18:12

      @Cadoudal
       

      J’ai déjà lu beaucoup de posts et d’articles de Fergus, je n’ai pas trouvé de sa part de l’islamophilie, de dhimitude ou de salafisme. Il est partisan de Mélenchon. Le candidat Juppé, par contre, oui.


    • Fergus Fergus 17 novembre 18:43

      Bonsoir, Alice

      « une fois éliminé Sarkozy, qu’aurez- vous de plus ? »

      Un air plus respirable dans un espace politique débarrassé de son pire représentant : outre le fait qu’il soit un chef de clan cynique et vulgaire, Sarkozy est celui qui, sous la Ve république, aura par deux fois, et dans des proportions hallucinantes, usé de financements illégaux pour mener ses campagnes présidentielle en bafouant les institutions et la démocratie. C’est dans un prétoire qu’il devrait être, au banc des accusés.

      « Vous n’avez qu’une voix mais chaque voix compte »

      Absolument, sur ce point nous sommes d’accord.


    • Fergus Fergus 17 novembre 18:46

      @ Alice

      Certainement pas le candidat Juppé : je ne voterai jamais pour ce type lors d’une élection présidentielle !


    • Fergus Fergus 17 novembre 19:11

      @ Alice

      Concernant Le Pen, pas de problème, c’est que les Français l’auront voulu le 7 mai, et j’accepterai le résultat.

      Mais cela ne fera pas d’elle une présidente disposant des pleins pouvoirs. Au mieux, son parti récoltera 100 sièges de députés. Dès lors, Le Pen sera en cohabitation avec un Premier ministre LR sans pouvoir dissoudre durant un an.


    • Cadoudal Cadoudal 17 novembre 23:24

      @Alice
      Ma chère Alice, certaines vérités sur la collaboration de la gauche Bretonne avec les salafistes ne devant pas heurter vos chastes oreilles, certains humanistes ont décidé de supprimer les réponses argumentées que je fournissais à Fergus...


      Il vous faudra donc attendre la libération et l’ouverture des archives pour vous faire une opinion à ce sujet...

      En attendant, continuez de les croire sur parole si vous le souhaitez, ils ne veulent que votre bien...
      Rennes : L’imam salafiste de Brest suit illégalement un cours clandestin dans un lieu secret, sous la protection de l’état

    • doctorix doctorix 17 novembre 23:58

      « cette primaire de la droite et du centre désignera le très probable président de la République » 

      Je crois qu’on fait ici la même erreur que pour Trump.
      Il s’agit de la candidature Macron.
      Non pas que ce sale petit con sera élu (il aurait d’ailleurs très bien pu figurer aux primaires de droite), non...
      Mais il va piquer assez de voix à Hollande et à Juppé pour que Mélenchon, avec ses 15,5% actuels, arrive au deuxième tour face à MLP.
      Comme MLP ne compte pas vraiment au second tour, c’est gagné pour lui.
      J’aurais préféré Asselineau, mais c’est déjà bien jouissif...

    • doctorix doctorix 18 novembre 00:05

      Puisque j’en suis aux prophéties, et que je ne me suis trompé ni sur le Brexit ni sur Trump, j’en fais une autre : ce ne sont ni juppé ni sarko qui sortiront des primaires, mais l’insipide Fillon.

      Idéal pour inaugurer les chrysanthèmes.

    • Fergus Fergus 18 novembre 08:58

      Bonjour, doctorix

      « il va piquer assez de voix à Hollande et à Juppé pour que Mélenchon, avec ses 15,5% actuels, arrive au deuxième tour face à MLP. »

      Je pense moi aussi que Macron ne va pas s’effondrer comme le prédisent beaucoup d’intervenants.

      D’un côté, son départ du PS l’a dédouané dans l’esprit des électeurs de l’incurie et des erreurs de la gouvernance Hollande.

      De l’autre, il apparait comme une alternative moderne et dynamique à un trio (Juppé-Sarkozy-Fillon) marqué par l’âge ou par un bilan au pouvoir d’une très grande indigence sur le plan intérieur, et marqué par une allégeance coupable à la ligne de l’Otan sur le plan extérieur.

      Macron devrait donc réaliser un bon score en 2017, suffisant pour enlever toute chance au candidat du PS (quel qu’il soit) et affaiblir quelque peu Juppé s’il sort vainqueur de la primaire. Mais sans doute pas au point de permettre à Mélenchon d’accéder au 2e tour. Personnellement, j’estime nécessaire, dans le contexte actuel, un score d’au moins 22 à 23 % au 1er tour pour permettre à Mélenchon de nourrir quelques espoirs de qualification face au candidat de la droite. Si cela devait se produire, ce serait un exploit de première grandeur, d’autant plus que les caciques de la droite ont montré une certaine solidarité en refusant de dégainer les couteaux. Nous verrons...


    • julius 1ER 18 novembre 10:20

      @Alice

      Cadoudal fait parti de ces psychotiques qui pensent ( ou à qui on a imprimé dans la tête)

       que l’Islam est une force unie et indéfectible possédant des buts et une organisation secrète( à la manière d’une 5ie colonne ) dont l’objectif est d’éliminer tout ce qui ressemble à du blanc !!!!

      il fait parti de ceux qui ne voient pas plus loin que le trottoir d’en face !!!!!

    • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 12:28

      @julius 1ER
      Ca c’est un argumentaire puissant justifiant la censure...

      l’Imam de Brest existe et malgré qu’il soit un « prêcheur de haine » reconnu et certifié, l’état, les institutions, l’université de Rennes I, tous les socialo gauchistes Brestois et Bretons, tous le soutiennent...

      Parfaitement consciente de cette réalité, la commission d’admission de l’université avait dans un premier temps rejeté sa demande suite à son audition fin juin.

      Voila pour les faits.
      Ensuite que quelques hypocrites en quête de crédibilité nous disent vouloir son expulsion mais arguent de leur incapacité à modifier la loi empêchant cette expulsion, que ces memes hypocrites ne supportent pas qu’on leur rappelle que la démocratie participative leur permettrait d’élire des députés voulant modifier la loi et expulser ce connard d’Imam, que ces memes hypocrites n’aient que la censure et les menaces judiciaires pour tenter de faire taire leur contradicteur, tout cela n’a bien sur aucun rapport avec l’aveuglement de la gauche française devant les dangers de l’islamisation du pays...

      Mes amitiés a la Komandantur et à son excellence l’ Ambassadeur du Qatar



    • Cadoudal Cadoudal 18 novembre 13:06

      @Cadoudal
       « Nous deviendrons les derniers hommes. Mais les êtres humains se rebelleront à cette pensée. Ils se rebelleront à cette idée d’être les membres indifférenciés d’un État universel et homogène, le même sur toute la surface du globe. Ils veulent devenir des citoyens plutôt que des bourgeois, trouvant la vie d’un esclavage sans maître – la vie de la consommation rationnelle – finalement ennuyeuse. »


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 16 novembre 18:26
      Notre ami Fergus, préalablement à son vote, va donc « s’engager sur l’honneur à partager les valeurs de la droite et du centre »

      Quand on a lu ne serait-ce qu’une partie de ses 519 nartics et ses 33000 commentaires on comprend maintenant ce que vaut « l’honneur » de Fergus smiley

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 novembre 18:44

        @Sharpshooter - Snoopy86

        Ces valeurs de la droite, il en partage l’essentiel ! Dont la principale, l’absence de tout scrupule...
        Aviez-vous le moindre doute sur ce que pourrait être l’honneur pour la gauche moderne et modérément radicale ?

        Qu’attendre d’autre d’individus qui biberonnent depuis des lustres aux magouilles d’appareil ?
        Des individus pour qui les ragots de la page 2 du Canard Enchainé sont l’alfa et l’oméga de leur sens civique.


      • Fergus Fergus 16 novembre 18:48

        Bonsoir, Sharpshooter - Snoopy86

        1) Le contexte est particulier.

        2) Question « honneur », ce n’est pas un parti comme LR avec ses turpitudes en tous genres et ses trahisons qui peut donner la moindre leçon. Surtout si elles viennent de Sarkozy.

        3) Je ne sais pas ce que veut dire « valeurs de la droite et du centre » : les valeurs sont républicaines et valent pour tous les électeurs qui se réclament de la République. Ne confondons pas valeurs et choix politiques !


      • Demiramis 16 novembre 18:51

        @Fergus
        Eh bin ....On gardera ça précieusement en souvenir....
        Vous ne pourrez pas dire que c’est du trollage ou de la calomnie...

        • ___ " 3) Je ne sais pas ce que veut dire « valeurs de la droite et du centre » : les valeurs sont républicaines et valent pour tous les électeurs qui se réclament de la République. Ne confondons pas valeurs et choix politiques !

      • covadonga*722 covadonga*722 16 novembre 18:54

        @Fergus
        Question « honneur », ce n’est pas un parti



        il est fait allusion au votre Fergus , comment quelqu’un se prétendant de gauche peut aller sur l’honneur adhérer aux valeurs de la droite « et vice versa » .Vous ergotez 
        sur le nom du LR pour esquiver l’important quel vision avez vous de ce qui est honorable ou pas ?
        Rappelez vous vous l’avez su non , dans la cour de l’école « ma parole d’honneur » disait on...
        Asinus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès