Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Vous avez dit « la France pays de liberté, d’égalité et de fraternité (...)

Vous avez dit « la France pays de liberté, d’égalité et de fraternité ? »

J'aimerais faire part à mes concitoyens de mon expérience et de mes premiers pas dans la "politique"... En effet, en mai 2012, je décide de soutenir un petit parti écolo aux élections législatives... Ce parti semble défendre mes valeurs, celles de la défense de la vie, quelle soit animale, végétale ou humaine ! Car assez de voir que l'écologie soit bafouée sur notre planète par les différents partis au pouvoir jusqu'à présent !

 Après le parcours compliqué des inscriptions, je commence à coller des affiches et à distribuer des tracts, comme tout bonne candidate se doit de le faire... On a trois semaines pour faire notre "campagne", et ce n'est pas facile pour moi, petite dissidente, seule sur sa grande circonscription d'un département du centre de notre territoire ! A peu près 160 affiches à coller, et des dizaines de villages à démarcher, de nombreux citoyens à convaincre, à expliquer notre programme, à mettre au courant de l'existence de petits partis politiques non médiatisés, donc inconnus pour la très grande majorité des Français. Je me tourne donc vers les journaux et les radios locaux, et là je tombe de haut :

Samedi 19 mai 2012, j’écoute une radio locale énumérer les noms des divers candidats, se présentant dans chaque circonscription de mon département, ainsi que leur étiquette politique. Quelle ne fut ma surprise de m’entendre classée en tant que « candidature plus exotique », comme d’autres candidats de petits partis ! « Exotique » ! J’aurais pourtant donné une autre signification à ce mot ! Me voilà dans le vif du sujet, « bonjour la politique » ! La démocratie donne le droit à tout un chacun de se présenter aux diverses élections ! Oui, « mais »… Mais quand vous êtes une inconnue - aucun mandat jusqu’à présent -, et de plus sous la bannière d’un petit parti, cela devient le parcours du combattant ! Vous n’êtes pas invité dans les débats télévisés, sauf les 5 premiers candidats, des 5 principaux partis français ! Les journaux vous boudent gentiment, ou du moins vous questionnent de loin : quelques petits encarts accordés, juste pour vous présenter brièvement, par obligation sûrement, ou alors ils abrègent quelque peu vos commentaires… Heureusement les professions de foi envoyées aux électeurs vous sauvent ! Ainsi tout le monde pourra lire le programme de votre parti. Savoir ainsi que votre parti rassemble des citoyens au-delà du clivage droite-gauche, car l’écologie n’est ni de droite ni de gauche, malgré qu’un certain parti se disant « écolo », et seul en quête de pouvoir, clame haut et fort son appartenance à la gauche ; que nous avons un vrai programme en matière de santé, d’éducation, d’emploi, d'agriculture, de nucléaire, etc... 

Voilà, on dit que la France est un pays de liberté et d'égalité ?? Mais pour qui ? J'ai insisté auprès d'un rédacteur d'une radio afin de pouvoir participer aux différents débats à laquelle les 5 premiers candidats de ma circonscription avaient été invités !! Après plusieurs mails et coups de fil, j'arrive quand même à avoir une réponse du rédacteur en chef : "On ne peut pas vous inviter, car on n'a pas le droit ! Le CSA,(comité de surveillance audiovisuelle) la haute autorité veile !....." Sous-entendu que ça retomberait peut-être sur lui-même si je serais admise aux débats.

Et je vous passe ma confrontation lors de la distibution de mes tracts sur les marchés de ma région ! Quelque peu bousculée parfois par des trop fanatiques partisans de partis plus illustres que celui dont je portais l'étiquette !! "L'écologie, on s'en fout !!! c'est pas ça qui fait vivre l'humain !..." me dit en hurlant l'un d'entre eux ! Je hausse les épaules et tourne les talons, ne voulant pas engager une conversation dans le vide !

Alors c'est ça, faire de la politique en France ? Tout est fait pour que des citoyens quelconques, non illustres, ne puissent revendiquer quelque programme, quelques idées parfois plus justes et intéressantes que celles de nos partis dirigeants !

.. Je dis "bravo la démocratie !" Ou plutôt devrais-je confirmer par mon témoignage que nous sommes bien en oligarchie !


Les réactions les plus appréciées

  • Gabriel (---.---.---.98) 21 janvier 2013 11:06
    Gabriel

    Chère Marie Pierre, il faut comprendre que nous ne sommes plus en démocratie mais dans une monarchie élective qui n’est rien d’autre qu’une dictature édulcorée. J’entends par là que vous pouvez vous exprimer mais on s’en fout ! Et, si vous allez trop loin, que vous mettez en danger les bénéfices des pollueurs ou les détournements d’argent des dirigeants on sera vous faire taire ou à la rigueur vous fabriquer un passé de folle ou de terroriste. Avec les médias comme complices, il est très facile de faire passer l’abbé Pierre pour un dangereux déviationniste. La pure vérité n’est plus, on vous fabrique une autre vérité, celle qui sied a la finance et à l’enrichissement des mafieux qui ont pris le pouvoir dans les entreprises, les institutions et les gouvernements. Ces gens là règnent avec l’approbation d’une population gavée à la connerie télévisuelle. Regardez autour de vous, combien ouvre un livre ou sont capable de dialogue et pense par eux même et pour la communauté et vous verrez, c’est une minorité. Bon courage pour la suite.

  • olivepsy (---.---.---.47) 21 janvier 2013 12:17

    Votre raisonnement pourrait être correcte, si l´on observe les pseudos partis écologique actuels...
    Mais il y a un mouvement des années 70, qui s´appelle « l´écologie politique », qui était représenté par des personnes comme André Gorz...une des phrases de ce personnage était :
    « L´écologie politique ne peut être qu´anticapitaliste »
    Alors que maintenant, ces partis veulent simplement repeindre en vert le capitalisme....

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cologie_politique

  • ZenZoe (---.---.---.167) 21 janvier 2013 10:47
    ZenZoe

    Déjà, l’écologie déguisée en parti politique est un non-sens. Je me demanderai toujours par quel tour de passe-passe on a laissé faire et on en est arrivés là.
    La défense de l’environnement se prête plus à un statut associatif, ONG, fondation etc. Les géants comme WWF et Greenpeace sont beaucoup plus efficaces car ils ont un seul objectif et ils ne s’emmêlent pas les pinceaux avec d’autres thématiques gouvernementales.
    Si on suivait cette logique de « un thème, un parti », on partirait dans des délires comme un parti pour une meilleure santé, un parti pour la refondation de l’école, etc.
    Mon conseil : décider d’abord si vous voulez défendre l’environnement ou faire de la politique.
    A+

  • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 12:10
    Marie-Pierre Hage

    Merci Gabriel pour vos encouragements ! Il y a longtemps que je ne me fais plus d’illusions, et suis déçue par le comportement par la plupart de mes concitoyens. Mais, je connais aussi des personnes formidables, des gens qui luttent pour un vrai changement, et c’est formidablement regénérant... Le problème c’est que nous sommes des petits groupes par-ci par-là, luttant pour une cause ou une autre et nous sommes ainsi très divisés, ne créant aucune force contre nos dirigeants ! Il suffirait que nous fassions une vraie alliance, les décroissants, les vrais écolos, et tous ceux qui ont envie que ça change.... Non je ne suis pas naive comme certains le pensent surement, quand je vois ce que certaines personnes sont capables de faire, comme le capitaine Watson, je me dis que rien n’est impossible. Quant aux livres, il est vrai que les gens lisent de vrais bouquins de moins en moins, malheureusement on les gave d’histoires de people ou de jeux débiles... en tant qu’auteur, je le ressens bien.


Réagissez à l'article

46 réactions à cet article

  • bertin (---.---.---.6) 21 janvier 2013 10:35

     

     Ce qui est plus grave c’est que tous les citoyens qui veulent participer à la vie publique sont immédiatement mis sous la surveillance des satellites, qui opèrent ensuite un harcèlement discrets contre tous ceux qui sont considérés comme des dissidents par rapport au pouvoir dominant.

     La plupart des gens s’imaginent que ce qu’on appelle les écoutes téléphoniques, cela consiste simplement à enregistrer les conversations des gens ; c’est beaucoup plus grave que ça ! Les satellites filment à travers les murs, enregistrent les conversations à distance, lisent dans les pensées et peuvent même tuer à distance.

    Tant que la loi du silence ne sera pas levée sur le sujet, il n’y aura pas de retour à la démocratie.

    www.surveillanceissues.com

    • benjeanfred (---.---.---.162) 21 janvier 2013 20:06
      benjeanfred

      Et la marmotte, elle emballe le shit dans le papier d’alu ...

      Je cite (mort de rire) : « Les satellites filment à travers les murs, enregistrent les conversations à distance, lisent dans les pensées et peuvent même tuer à distance. »

      Avez-vous pensé à consulter ?

    • Jean Yanne (---.---.---.177) 22 janvier 2013 08:25
      Jean Yanne

      Il se trouve que j’ai travaillé dans le temps , dans les télécommunications , on peut effectivement enregistrer , et on le fait , tout ce qui passe par Internet . Nous sommes parfaitement transparents dans ce domaine !

      Oui , il existe une foultitude de techniques , mais n’exagérons rien , passer à travers les murs , pas encore du moins !

      Qu’il failler renouveler la démocratie en profondeur et sortir de notre torpeur , est un impératif premier, il faut le faire , je le pense d’abord en se présentant aux municipales et en participant à la vie associative voire en la créant !

      La démocratie c’est aussi cela .

      Par contre , les médias traditionnels , sont entièrement corrompus , nous en avons parfaitement conscience et devons aussi reconstruire cela .... d’où agoravox mais aussi , les sites que vous créerez localement !
  • ZenZoe (---.---.---.167) 21 janvier 2013 10:47
    ZenZoe

    Déjà, l’écologie déguisée en parti politique est un non-sens. Je me demanderai toujours par quel tour de passe-passe on a laissé faire et on en est arrivés là.
    La défense de l’environnement se prête plus à un statut associatif, ONG, fondation etc. Les géants comme WWF et Greenpeace sont beaucoup plus efficaces car ils ont un seul objectif et ils ne s’emmêlent pas les pinceaux avec d’autres thématiques gouvernementales.
    Si on suivait cette logique de « un thème, un parti », on partirait dans des délires comme un parti pour une meilleure santé, un parti pour la refondation de l’école, etc.
    Mon conseil : décider d’abord si vous voulez défendre l’environnement ou faire de la politique.
    A+

    • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 11:53
      Marie-Pierre Hage

      salut ZenZoe, Vous avez raison dans votre logique, mais si les associations de protection de l’environnement avaient réellement quelque pouvoir envers nos politiques, ça se saurait depuis longtemps ! Pour faire vraiment entendre la voie de la Nature, il a fallu donc passer par la politique aussi, en essayant de ne pas tomber dans ses dérives et travers ! Certains petits partis sont encore honnêtes et ont un vrai programme d’ensemble. A moins de changer radicalement le fonctionnement de notre société, c’est toujours la politique qui dirige... Et on peut à la fois militer dans des assos et faire entendre la voix des citoyens par le biais de la politique...

    • olivepsy (---.---.---.47) 21 janvier 2013 12:17

      Votre raisonnement pourrait être correcte, si l´on observe les pseudos partis écologique actuels...
      Mais il y a un mouvement des années 70, qui s´appelle « l´écologie politique », qui était représenté par des personnes comme André Gorz...une des phrases de ce personnage était :
      « L´écologie politique ne peut être qu´anticapitaliste »
      Alors que maintenant, ces partis veulent simplement repeindre en vert le capitalisme....

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cologie_politique

    • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 12:24
      Marie-Pierre Hage

      C’est vrai ce que tu dis OLIVESPY, mais il y a eu aussi des leaders comme rené Dumont qui avaient d’autres avis. je conseille de lire l’excellent livre de Bernard Charbonneau « le feu vert »

  • LE CHAT (---.---.---.148) 21 janvier 2013 11:02
    LE CHAT

    oui , c’est ce que dit Croa sur ce site , dur de se faire entendre pour les ecolos indépendants ....

  • Gabriel (---.---.---.98) 21 janvier 2013 11:06
    Gabriel

    Chère Marie Pierre, il faut comprendre que nous ne sommes plus en démocratie mais dans une monarchie élective qui n’est rien d’autre qu’une dictature édulcorée. J’entends par là que vous pouvez vous exprimer mais on s’en fout ! Et, si vous allez trop loin, que vous mettez en danger les bénéfices des pollueurs ou les détournements d’argent des dirigeants on sera vous faire taire ou à la rigueur vous fabriquer un passé de folle ou de terroriste. Avec les médias comme complices, il est très facile de faire passer l’abbé Pierre pour un dangereux déviationniste. La pure vérité n’est plus, on vous fabrique une autre vérité, celle qui sied a la finance et à l’enrichissement des mafieux qui ont pris le pouvoir dans les entreprises, les institutions et les gouvernements. Ces gens là règnent avec l’approbation d’une population gavée à la connerie télévisuelle. Regardez autour de vous, combien ouvre un livre ou sont capable de dialogue et pense par eux même et pour la communauté et vous verrez, c’est une minorité. Bon courage pour la suite.

    • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 12:10
      Marie-Pierre Hage

      Merci Gabriel pour vos encouragements ! Il y a longtemps que je ne me fais plus d’illusions, et suis déçue par le comportement par la plupart de mes concitoyens. Mais, je connais aussi des personnes formidables, des gens qui luttent pour un vrai changement, et c’est formidablement regénérant... Le problème c’est que nous sommes des petits groupes par-ci par-là, luttant pour une cause ou une autre et nous sommes ainsi très divisés, ne créant aucune force contre nos dirigeants ! Il suffirait que nous fassions une vraie alliance, les décroissants, les vrais écolos, et tous ceux qui ont envie que ça change.... Non je ne suis pas naive comme certains le pensent surement, quand je vois ce que certaines personnes sont capables de faire, comme le capitaine Watson, je me dis que rien n’est impossible. Quant aux livres, il est vrai que les gens lisent de vrais bouquins de moins en moins, malheureusement on les gave d’histoires de people ou de jeux débiles... en tant qu’auteur, je le ressens bien.

    • taberleroi (---.---.---.82) 21 janvier 2013 22:28

      Vous avez très bien examiné la situation.

      Debout le Peuple !

      Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE

       Exprime les 10 volontés du peuple.

      http://sermentdecitoyenlesdixvolontes.20minutes-blogs.fr/archive/2012/11/01/serment-de-citoyen-les-dix-volontes.html

      C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques qui chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable.

      C’est le seul document avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis  !

      Si vous en avez assez des pratiques actuelles qui détruisent la cohésion de la famille et de la société, le bien-être et la sécurité de chacun, acceptez les dix volontés exprimées dans le Serment de Citoyen.



        La Démocratie, la Liberté et la Dignité personne ne doit les voler au Citoyen
      ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

      SERMENT DE CITOYEN
      DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE
      Les dix volontés

      Considérant que :

       La vie nous est transmise et qu’elle est une espérance vers un avenir de noblesse de pensées, de passions, d’actions et de paix, de connaissances, de tranquillité, de bien être, de prospérité en toute responsabilité de chacun et de dignité pour éradiquer l’esclavage, la prostitution et la misère .

       Le savoir, l’éducation, la convivialité, ne sont pas innés et s’apprennent pour une vie individuelle et en communauté riche et disponible pour le plaisir de recevoir et apporter, de participer au progrès sans lequel il n’y a pas de liberté, dignité et paix.

       Nul ne doit porter atteinte à la vie et au bien-être de tout individu pour des motifs personnels ou de société, de capital et moyens de production, spirituels ou politiques, par soumission, allégeance, idolâtrie et autres. Les besoins vitaux dus au progrès social, l’hygiène e la santé font partie de la dignité humaine.

       La démocratie représentative, le capitalisme d’Etat et les multiples organisations politiques couvrant de privilèges les aristocrates, castes et oligarchies, n’ont pour but que de prendre en otage les citoyens et détourner leurs pouvoirs à décider par eux-mêmes, de faire les lois, d’occulter la vraie Démocratie et autres, sont les causes de la corruption des gouvernants, de l’humiliation et des malheurs du Peuple taillable et corvéable à merci.

       Le citoyen conscient de son utilité dans la société et des aspirations au bonheur pour chacun en fonction de ses moyens et connaissances, s’engage à les respecter sans idéologie, à les promouvoir et porter assistance, à ne pas créer ou encourager tout acte pouvant atteindre le rayonnement des valeurs humanitaires contribuant à la cohésion de la famille et de la société.

      Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée, déclarant solennellement la Liberté et la Dignité de la personne comme étant les principales qualités d’une Démocratie directe basée sur la responsabilité de chacun, prête serment.

      1- Je jure par Clisthène, fondateur de la première démocratie, par mes aïeuls outragés et opprimés par les tyrans, despotes et dictateurs de participer à la restitution de la liberté, de la responsabilité et de la prospérité pour chacun des citoyens acteur de l’économie et non comme ressource, à la restauration du pouvoir du peuple pour changer les institutions par l’égalité citoyenne, que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, l’engagement sous serment que je prends.
      2- Je mettrai au rang de représentant du peuple tout citoyen candidat indépendant de tout parti politique qui, une fois élu, prendra l’engagement de respecter le présent serment, au titre de citoyen et d’élu, ne commandera pas la force publique à son service ni contre le peuple, remettra ses actions au vote citoyen pour approbation au moins une fois par an et par référendum à son initiative ou à celle des citoyens à chaque fois que nécessaire et qui ne s’immiscera pas, directement ou indirectement, dans la vie privée de chaque citoyen et de sa famille.
      3- J’utiliserai la place publique appelée « Place de la Démocratie, de la Liberté et de la Dignité humaine » qui sera aménagée et organisée par une commission indépendante, élue par les citoyens afin de permettre à la population de s’exprimer pour la proclamation de l’organisation du référendum d’initiative populaire et y déposer la demande de référendum qui tiendra d’obligation de procéder pour l’élu qui y procédera, dans un délai d’un mois , dès que le nombre de deux pour cent des votants inscrits sera atteints.
      4- Je participerai toujours à l’épanouissement de la personne et à l’amélioration de la vie en commun, je partagerai mes connaissances, je pourvoirai aux besoins de la famille sans autre contrainte que son intérêt, j’apporterai mes moyens matériels, physiques et intellectuels au service du citoyen afin que la vie de chacun en soit améliorée, et en certaines circonstances, j’accepterai l’aide de la cité à qui je serai toujours moralement redevable.
      5- Je dirigerai l’action politique toujours à l’avantage de la personne seulement, non en faveur de toute institution ou administration ; suivant mes forces et mon jugement, je m’abstiendrai de toute injustice. Je ne remettrai à personne mon pouvoir de représentation par intérêt personnel autre que la santé et l’éloignement principalement si on me le demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion.
      6- J’exercerai mon pouvoir de citoyen comme dans le respect d’autrui, de la justice et de l’indépendance totale.
      7- Je ne provoquerai pas d’élection stratégique en faveur de qui que ce soit et pour quelque motif que ce soit ; je ne pratiquerai que la participation aux élections suivant les vraies considérations d’intérêt public et mon vote ne sera entaché d’aucune hypocrisie.
      8- Je respecterai la dignité de toute personne, dans quelque maison que je rentre pour l’utilité des habitants, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur.
      9- Je ne ferai pas étalage de l’action citoyenne pour aider les familles dans la nécessité et je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, observant la discrétion comme un devoir en pareil cas.
      10- Je jure à mes descendants de préserver la Démocratie,
      la Liberté et la Dignité humaine de toutes mes forces ; de m’opposer à toute personne et/ou formation qui viserait de spolier le Citoyen de ses droits inaliénables, imprescriptibles et sacrés.

  • Txotxock (---.---.---.67) 21 janvier 2013 11:45
    Txotxock

    Alors la Belle au bois dormant ? On vient juste de se réveiller ? On découvre le monde ?

  • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 12:12
    Marie-Pierre Hage

    Non je ne me viens pas de me réveiller, je ne découvre pas le monde, je lutte comme d’autres et ne reste pas toujours derrière mon ordi.

  • bnosec (---.---.---.49) 21 janvier 2013 12:36
    bnosec

    « malgré qu’un certain parti se disant « écolo » »

    mon bescherelle s’est pendu !

  • efzed (---.---.---.10) 21 janvier 2013 12:41

    Très bon article Marie-Pierre Hage. Mais il y a une petite contradicition car votre parti écologique est certainement le parti le plus européiste en France, celui qui veut donner le pouvoir des français à Bruxelles.

     Ainsi, à quoi bon une démocratie en France si la France se fait gouverner par une Europe anti démocratique. Les lois et les traités sont imposés par l’Europe à la France surtout en matière d’écologie. Vous vous battez pour une réelle démocratie française pour que l’on vous donne la parole, mais celle-ci n’aurait absolument aucun poids dans une Europe de 27 états que vous soutenez et qui vous imposerait ses conditions.

    A vrai dire il s’agit même de plus : vos idées ou en tout cas celles de votre parti sont européennes et sont déjà imposées à la France par l’intermédiaire des traités européens tel une dictature sans aucun souci de « liberté,d’égalité et de fraternité » française.

    En soutenant votre parti, vous soutenez la dictature de l’Europe.

    • sleeping-zombie (---.---.---.7) 21 janvier 2013 14:16

      Parce que tu sais de quel parti elle parlait ?

      moi pas. Curieusement l’auteure s’est auto-censurée. C’est paradoxal de crier qu’on ne peut pas s’exprimer, et de ne pas en profiter pour exposer clairement ce qui a été tu...

  • marie-pierre hage (---.---.---.137) 21 janvier 2013 14:37
    Marie-Pierre Hage

    Je n’ai tout simplement pas voulu faire de la pub au parti que j’ai soutenu en mai 2012, c’était l’Alliance écologiste«  ! ma lettre est un témoignage contre notre oligarchie, et non du militantisme.
    Si vous avez lu mon livre »être écolo, c’est possible ?" éditions LME, vous sauriez que je suis contre Europe écologie les verts, que l’on sait être pour l’Europe, et ainsi soutenir un capitalisme vert ! EELV non plus rien en commun, ou presque, avec ses pères fondateurs comme rené Dumont !

    • efzed (---.---.---.10) 21 janvier 2013 16:21

      Si vous n’êtes pas européiste, cela explique alors parfaitement la « censure » des médias, et je suis tout à fait d’accord avec vous et votre démarche. Bon courage !

  • easy (---.---.---.174) 21 janvier 2013 14:44
    easy

    L’écologie est notre néo bouddhisme
    Le bouddhisme n’a jamais cherché ni été une ligne politique

    Le confucianisme, qui n’était pas bouddhiste, était une philosophie de confiance par le biais de la modération des hybris. Il a été très compatible avec le féodalisme 

    Dans une démocratie telle que la nôtre, où il faut déléguer des décisions à des gens qui ne restent pas en place et qui peuvent donc changer de costume selon les opportunités, la paranoïa l’emporte sur la confiance. Le confucianisme n’a aucune place

    Ici, aucune forme de bouddhisme ni même de confucianisme ne convient ou ne peut servir de socle politique
     
    Ici, on ne peut que participer à l’irréductible paranoïa par le biais du pragmatisme, donc être manichéen dans le pragmatisme, donc être de droite ou de gauche.



    Cette situation ne changera que si nous adoptons le concept de chef élu à vie et viré en cas de vilénie.
    Il faut qu’un chef ne puisse jouer que d’un seul costume. Il faut qu’il soit obligé par son unique costume, y compris après sa retraite. 

    C’est ce qui se passe par exemple avec un dalaï lama. 
    On chope un gamin qui semble intelligent, on lui enfile un costume unique et très marqué. On se retrouve avec un chef archi formaté à sa fonction qui n’a aucune sorte d’avenir en dehors de cette fonction. Il est fiable. Le peuple peut ressentir de la confiance
    Alors seulement on peut ajouter quelque sorte de bouddhisme ocre ou vert.

  • lulupipistrelle (---.---.---.227) 21 janvier 2013 14:51

    Et encore vous pouvez vous estimer heureuse : si votre candidature avait fait de l’ombre à un candidat sérieux... vous auriez pu faire l’objet d’une dénonciation calomnieuse se traduisant dans les faits par une enquête fiscale, ou une inspection du travail...etc... bref une inquisition administrative en fonction de votre situation ou celle de votre conjoint, qui prend du temps et de l’énergie, qui peut engager des frais d’avocat... dont il est toujours difficile de se dépêtrer même quand on est parfaitement innocent. 

    C’est du vécu. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès