Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Xavier Darcos ministre catholique, députés et sénateurs UMP suppriment le (...)

Xavier Darcos ministre catholique, députés et sénateurs UMP suppriment le repos domnical

Dans « l’ossevatore Romano », notre ministre du travail a donné un article où il se fait « l’apôtre » de l’encyclique « Caritas in veritate » de notre saint père le Pape Benoît XVI.

Cette encyclique d’une grande hauteur de vue, expose la doctrine sociale de l’église avec une vision, une clarté et une humanité dont tous nos gouvernants devraient prendre inspiration pour sortir le monde de la crise financière et mettre de la philosophie dans la conduite du monde.

Ce même Xavier Darcos, vient de militer et de faire adopter, avec les difficultés que l’on sait, la loi Mallié qui vise à supprimer le repos dominical, une mesure chère à son Président qui par malheur est celui de TOUS les français.Nous pensons qu’en tant que catholique pratiquant, Monsieur Xavier Darcos continuera à aller chaque dimanche à la messe, malgré ses occupations professionnelles, comme d’ailleurs tous les catholiques et chrétiens croyants.

Mais le devoir premier d’un catholique n’est-il pas de faire oeuvre de charité pour TOUS, croyants et non croyants.

Est-il charitable de ne pas défendre, le petit peuple qui n’ayant pas cette foi qui vous permet de ne pas accepter et de résister à une disposition qui va à l’encontre de vos convictions ?

Est-ce charitable que de livrer ceux qui ont le plus besoin de ne pas sombrer dans le "metro-boulot-conso" à la merci de patrons à la recherche du profit à tous prix ?

Est-il charitable de favoriser le grand commerce, pollueur, menteur, importateur au détriment du commerce de proximité qui développe les produits français, les centres villes, la convivialité, la vie locale et rurale ?

Les convictions de nos hommes politiques pèsent peu devant la volonté de notre Président, devant les lobbies financierset la puissance de l’argent, devant le matérialisme défendu aussi bien par le marxisme que par le capitalisme sans contrôle.

La vérité, c’est que nous n’avons plus d’homme politique, au sens noble du terme, qui défende le bien commun, le bien vivre ensemble et qui se batte, non pas pour le progrés mais pour l’HOMME.

Nos députés et sénateurs, quelques exceptions près sont des professionnels qui ne pensent qu’à sauver leur future élections.

Léon Daudet disait : "Que veut un élu ? Etre réélu !"

Le cas de Xavier Darcos, ministre de son Président n’est pas plus emblématique que celui des députés UMP de Moselle, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et du Rhône qui ont obtenu d’être "dispensés" de la loi Mallié et qui à quatre exception près à l’assemblée et trois au sénat, ont voté la loi.

Est-ce là un comportement digne d’un élu du peuple que, par des négociations de couloir vous obteniez que les dispositions de la loi ne s’appliquent pas sur votre territoire et que vous votiez néanmoins pour que la gangrène soit possible soit innoculée chez les autres. Vos électeurs vont vous encensez pour continuer à profiter, en commun de leur dimanche et les électeurs des autres circonscriptions ne pourront pas sanctionner cette attitude lâche et indigne.

Sans ce vote indigne, cette loi ne serait pas passée à l’assemblée et encore moins au sénat !

Nous aimerions savoir pourquoi les députés ou pur quelle contrepartie : Grommerch, Grosdidier, Lang, Lett, Mary et Wojciechowski de la Moselle, Blessig, Herth, Loos, Reiss et Scneider du Bas-Rhin, Christ, Grosskott, Reiser et Straumann du Haut-Rhin, Cochet, Durand, Guilloteau, Havard, Meunier, Perben, Perrut, Terrot Verchère du Rhône et les sénateurs Leroy de la Moselle, Grignon, Richert et Sittler du Bas-Rhin, Buffet, Dini, Lamure ont exprimé leur accord à des dipositions qu’ils ont refusé pour leur région.

Ils auraient dû voter contre ou au moins s’abstenir !

Mesdames et messieurs les électeurs de ces circonscriptions, rappelez vous, au moment du prochain vote que ces candidats à vos suffrages, voteront peut-être, le lendemain, une loi, sans votre assentiment pour plaire à notre Président ou à quelques grands groupes financiers auxquels ils ne pourront pas résister !

Notre démocratie est bien fragile face au pouvoir de l’argent !

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Odal GOLD Odal GOLD 8 août 2009 11:47


    ...un ministre catholique c’est de toute façon mauvais signe pour notre société mercantile
    ...et puis il y a seulement 243 ans en France :

    >>> l’histoire encore fraîche du chevalier de la Barre


    • Gandalf Tzecoatl 8 août 2009 20:44

      "Est-ce charitable que de livrer ceux qui ont le plus besoin de ne pas sombrer dans le « metro-boulot-conso » à la merci de patrons à la recherche du profit à tous prix ?"

      Certaines personnes (ex : Luc Chatel à tout hasard) ont effectivement ce charisme répulsif.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jules Vireviale


Voir ses articles







Palmarès