Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Y a-t-il encore un stalinien dans la salle ?

Y a-t-il encore un stalinien dans la salle ?

Soixante années d’ère post-stalinienne.

 

Nous sommes le mardi 5 mars et c’est la rencontre d’un fantôme. Enfin, d’un fantôme de petit acabit avec moustaches. Il avait l’habitude de dormir dans trois datchas et d’avoir sept chambres identiques dans chacune de ses datchas. Pour se rendre à l’une, tenue secrète, le trajet était chaque jour différent. Il ne faisait pas beaucoup de trajets d’ailleurs, seulement le Kremlin, une datcha en banlieue de Moscou et des vacances à Sotchi (estampillé JO d’hiver 2014). Il était parano à tel point que le 28 février, il finalisait sa purge chez ses propres médecins. Pas de chance, il est mort par manque de soins.

Après, les avis divergent sur la réalité intrinsèque. Après l’absence de mouvement, on a dû le retrouver dans l’une de ses chambres le 1er ou le 2 mars, inanimé. Il venait d’avoir une attaque cérébrale. Lavrenti Beria (54 ans), le redoutable chef de la police, Viatcheslav Molotov (63 ans), le complice des basses œuvres, Gueorgui Malenkov (51 ans), le dauphin désigné, tous se réunirent dans la datcha et attendirent sa mort. Beria avait retardé au maximum l’arrivée d’un médecin mais de toute façon, les médecins personnels étaient en prison en attendant la purge. Les autres avaient de toute façon peur de lui faire mal en lui commandant des soins. Car il pouvait être encore assez vivant pour décréter arbitrairement l’exécution de l’un ou l’autre.

yartiStaline02


Staline est mort le 5 mars 1953 à 74 ans et la planète entière a fait semblant d’avoir des larmes. Non, il y a eu des larmes sincères de gens qui idéalisaient un "père des peuples" de petite envergure qui a fait partie des plus cruels bourreaux de l’humanité (on disait d’ailleurs qu’avec ses purges d’avant-guerre, il fut celui qui avait tué le plus de communistes au monde !). Beria, lui, était heureux et soulagé car il se savait sur la liste de la prochaine purge (il venait d’achever son programme nucléaire). Il a pris le pouvoir pendant trois mois mais il inquiétait trop, il fut rapidement liquidé (arrêté le 26 juin 1953, exécuté le 23 décembre 1953) et finalement, Nikita Khrouchtchev a pris la relève (à partir du 7 septembre 1953).

Pourtant, Beria, l’opérateur des purges staliniennes, fut d’une étonnante ouverture pendant les quelques semaines où il a détenu le pouvoir, et il a même voulu déstaliniser bien plus profondément que Khrouchtchev. C’est cela qui faisait peur à ses camarades : avoir une popularité naissante auprès des masses par des mesures de clémence, comme la libération d’un million de prisonniers du goulag, qui lui permettrait d’imposer ses décisions. Beria avait même le projet de "libérer" l’Allemagne de l’Est et de laisser faire la Réunification avec l’Allemagne de l’Ouest.

Édouard Herriot (80 ans) qui présidait la chambre des députés en France a quand même fait une minute de silence, et presque tous les députés se sont levés. C’est dire l’emprise qu’il y avait dans les esprits. Mars 1953 était encore très proche de mai 1945 et la Libération. Imaginez mai 2005. Le référendum sur le traité constitutionnel européen. Ce n’est pas si ancien que cela. Comment avoir une idée entre celui qui avait combattu les forces nazies avec succès et celui qui a été le responsable d’une vingtaine de millions de morts dont la moitié par famine provoquée ?

Beaucoup d’artistes, à l’instar d’un Yves Montand, ont mis du temps avant de s’interroger sérieusement, et même des intellectuels de l’envergure d’un Albert Camus ou d’un Edgar Morin s’y sont fait piéger.

yartiStaline03


Dans le trio de tête, c’est difficile de donner l’ordre du tiercé gagnant : Hitler, Staline, Mao ? ou l’inverse ? Sans compter les Pol Pot et autres roitelets sanguinaires qui ont jalonné l’histoire de l’humanité. L’histoire a déjà jugé et la cruauté a eu ses limites. Écartés du pouvoir, Molotov et Malenkov n’ont pas été, au contraire de Beria, exécutés. Ils ont été éloignés et sont morts naturellement le 8 novembre 1986 et le 14 janvier 1988, respectivement à 96 ans et à 86 ans. Ils étaient pourtant de la même farine que leur maître puisqu’ils avaient cosignés tous les ordres des purges.

Les Russes n’avaient pas mérité ça !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (5 mars 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Hitler.
Pol Pot.
Che Guevera.
Un prédécesseur et successeur de Pol Pot.
Le lointain successeur de Staline dans une Russie moins cruelle.
Le lointain successeur de Mao dans une Chine moins cruelle.
 

yartiStaline04 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 6 mars 2013 15:14

    Bonne piqure de rappel ! où sont ceux qui applaudissaient à tout rompre et approuvait idéologiquement tout ce faisait le petit père des peuples ? Le fascisme est aussi de gauche !


    • Michel Maugis Michel Maugis 6 mars 2013 15:20

      @l’ auteur

      Je voudrais vous posez une question préliminaire et fondamentale, pour pouvoir répondre à votre question.

      Qu’ est ce un stalinien dans la France ou le Monde d’ aujourd´hui, selon vous ?

      Merci de répondre.

      • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2013 15:31

        facile , quelqu’un de ton genre !  smiley  smiley  smiley


      • ptimarc 7 mars 2013 10:18

        ce qui qui est bien avec les dictateurs,c’est que, s’ils sont de « gauche »et anti imperialistes,on peut en rajouter des couches et des couches,on fait toujours le plein de satisfaits.

        d’autres dictateurs,mieux en cour,sont plus difficiles à traiter.


      • ptimarc 7 mars 2013 10:22

        dans le monde actuel,je serais plutot stalinien.

        peut etre par opposition à czarkhozien


      • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2013 15:23

        du temps du père Josef , Don Camillo aurait eu peur d’aller en Russie !
        il reste quelques autocrates du même accabit , en particulier en Corée du Nord , copie conforme de fascisme rouge


        • Yvance77 6 mars 2013 15:24

          Putain mais qu’est-ce qu’il est crétin cet auteur. Tiens t’en veux des criminels bleus.. Ronald Reagan, G.W.Bush, Lindon Johnson etc...

          Quoi ils n’ont pas commis de crimes contre l"’humanité... pas au sens ou ce bigleux l’entends, mais tout autrement, dans une guerre mondiale économies qui privent des millions de gens de tout : soins, nourriture, eau etc...

          Allez vous faire foutre bordel de petit scrivallion


          • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2013 15:36

            salut yvance ,
            y’a aussi les criminels petits tondus à bicorne ! smiley


          • Gabriel Gabriel 6 mars 2013 15:34

            Staline, Hitler, Franco, Pol Pot, Pinochet, Kim Jong Il etc… Qu’ils se disent de droite ou de gauche, socialiste ou capitaliste, les dictateurs n’ont que faire de l’appellation, de l’étiquette, ce n’est pour eux qu’un moyen d’arriver au pouvoir afin d’assouvir leurs vices. Ils peuvent se draper des idées les plus humanistes qui soient si cela leur permet d’atteindre leurs buts. Chez le psychopathe il n’y a aucun idéal, tout les artifices sont bon pour séduire les victimes…


            • Deneb Deneb 7 mars 2013 10:55

              Tiens, Maugis, tu l’as raté, celui-là. Ben voyons !


            • Maha Drayo Mouyaya Maha Drayo Mouyaya 7 mars 2013 11:26

              @Gabriel
              votre liste n’est pas impartiale. Franco et Pinochet, bien qu’étant des abominables assassins , ne sont toutefois pas génocidaires. Ou alors, Mittérand l’était, aussi, au vue de ce qu’il a fait au Rwanda et partiellement à Srebrenica. Et avec lui, des dictateurs européens comme Tito, Ceausescu, Enver Hoxha... qui ont bien plus de morts sur la conscience que Franco ou Pinochet, des petits autocrates sans envergure.


            • soi même 6 mars 2013 16:06

              Je gouttes pas à ce Géorgien là, combien de drame attacher à sa personne, ce qui le glorifie, j’ai un doute sur leurs sens de l’humanité !


              • julius 1ER 7 mars 2013 13:12

                @manadrayo


                les questions de degré dans les phénomènes génocidaire ne doivent pas être sous-estimées !!!!!
                pour paraphraser Goebbels quand il disait « un crime c’est un mort, 1 million de morts c’est une statistique »
                la réalité pour Franco c’était l’Espagne à l’époque pays de 25 millions d’habitants s’il avait été dans un pays de 400 millions d’habitants l’ampleur de ses crimes aurait été exponentielle, idem pour Pinochet ou Pol Pot, ce qu’il convient de mettre en exergue c’est qu’un tyran se sert d’un mouvement ou d’un processus de recomposition d’un pays uniquement pour asseoir ses idées ou absence d’idées à son profit ou au profit de quelque uns et non pas se mettre au service d’un idéal ou d’une nation, c’est la marque des tyrans QSLD................

              • Maha Drayo Mouyaya Maha Drayo Mouyaya 7 mars 2013 13:36

                Pas évident de discuter les degrés dans l’horreur sans avoir envie de vomir. Mais Pol-Pot c’est 2 millions de morts, Pinochet mille fois moins. Des statistiques, d’accord (d’ailleurs la phrase est de Staline), mais tout de même....


              • Al West 7 mars 2013 14:14

                Cette phrase n’est absolument pas de Staline. Elle provient d’une pièce de théâtre écrite par des nazis ukrainiens dans les années 1980.

                Ce n’est d’ailleurs pas la seule des fausses citations attribuées à Staline.


              • Al West 7 mars 2013 14:25

                Tout comme l’autre phrase de votre lien :

                « Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes. »

                Cette phrase a une unique source : elle dérive des mémoires de Boris Bazhanov, une formulation plus exacte étant :

                « Vous savez, camarades, ce que je pense à ce propos : qui votera au sein du parti, ou même comment, n’a aucune importance ; ce qui est extraordinairement important en revanche, c’est cela : qui comptera les votes, et comment. »

                Je vous laisse vous renseigner sur la biographie de Boris Bazhanov pour comprendre que la source n’est pas des plus objectives, quoiqu’on pense de Staline.


              • Gollum Gollum 6 mars 2013 16:19

                Bon rappel. Hallucinant de voir aussi tous ces intellos de l’époque s’être fourvoyé à ce point montre le degré de cécité et d’imbécillité que peuvent atteindre certains quand ils croient avoir trouvé l’idéologie miracle...


                Il y avait quand même quelqu’un qui était lucide lui, ce fut Arthur Koestler qui avait compris avant tous les endoctrinés. Bien évidemment il s’en est pris plein la tronche de la même façon que je vais être abondamment moinssé.. 

                L’histoire est un éternel recommencement.. smiley

                • Gollum Gollum 6 mars 2013 16:55

                  Et voilà -2 et Maugis +2 CQFD smiley


                • antyreac 6 mars 2013 17:01

                  La question est de savoir si Maugis terminera sur un score stalinien


                • Gollum Gollum 7 mars 2013 09:10
                  Y a-t-il encore un stalinien dans la salle ?

                  Il y en a 76 %...  smiley

                • Maha Drayo Mouyaya Maha Drayo Mouyaya 7 mars 2013 10:45

                  Etrange résultat des votes ! Va-t-il falloir convaincre 80% des commentateurs sur Agoravox que rien que le nombre d’Ukrainiens morts de faim pendant le « holodomor » (1931) dépasse le nombre de juifs gazés par Hitler ? C’est incroyable, 80% de lecteurs de cet article adorent Stalin, l’assassin de 50 millions de personnes... A se demander quel serait le pourcentage d’un article sur Hitler


                • jean dupondal 6 mars 2013 18:31

                  Maugis,

                  je suis stalinien car le camarade Staline a fait au moins plus de bien a son pays que de mal. Et il y a très peu de leader qui peuvent en dire autant.

                  Sous sa direction l’illettrisme est passe de 80% a moins de 1%

                  L’espérance de vie est passée de 40 ans a 60 ans.

                  La scolarisation de 15% a 99%

                  La consommation d’alcool divisée par 4.

                  Les femmes élevées a une parité réelle avec les hommes.

                  Il a fait preuve d’un grand courage en restant au Kremlin alors que les nazis étaient a moins de 30 kms de Moscou.

                  Je l’aime aussi pour avoir débarrassé le pays de ces ordures de koulaks réactionnaires qui voulaient saboter la révolution bolchevique.

                  J’ai longtemps vécu en URSS et je sais pourquoi ce peuple le respecte encore : les slaves ont un cerveau et une mémoire.

                  Quand a la haine pour le bolchevisme inutile de chercher bien loin, sur 21 membres du bureau politique 17 étaient juifs.


                  • Dwaabala Dwaabala 6 mars 2013 22:36

                    Le XXe Congrès du PCUS a été le début de la trahison des révisionnistes-opportunistes.
                    Gorbatchev fut leur exécuteur testamentaire.


                  • soi même 7 mars 2013 10:13

                    Il faut vraiment avoir une couche épaisse d’inhumanité pour trouver dans Staline un bienfaiteur pour son pays.
                    L’utilisation intensive du KGB et de la terreur, du Goulag, des grandes purges, des grands procès, des famines, des déportation massive de différent peuple dans d’autres régions de l’URSS, le pacte de non agresssion avec Hitler et le partage de la Pologne, fait un peut beaucoup à mes yeux pour trouvé en lui un bienfaiteur.

                    Au point où vous en êtes, vous devait sans doute trouver en Hitler la même admiration !


                  • julius 1ER 7 mars 2013 12:52

                    je suis Marxiste mais je n’ai jamais été Stalinien ou plutôt lorsque j’ai compris ce qu’était le Stalinisme, je me suis vite écarté de ce modèle qui est un anti-modèle car si l’on relit les différents débats qu’il y avait dans le mouvement ouvrier du 19 ie siècle jusqu’au années 20 et bien les consciences ouvrières et tous les débats afférant n’ont rien de Stalinien, au contraire le communisme ou socialisme était libertaire, que ce soit sur le parti unique, la prise de pouvoir par la révolution ou la dictature du prolétariat( ou soi- disant considéré comme tel ( beaucoup de révolutionnaires n’aimaient pas cette idée de dictature et s’ils l’admettaient c’était une mesure temporaire et non pas devenir un état permanent à cause de cette fonctionnarisation que redoutaient Lénine et aussi Trotsky , d’ou la mise en place de la NEP voulue par Lénine en 1922,

                    non Staline n’était pas un intellectuel révolutionnaire, mais un tyran sanguinaire qui a assassiné l’idéal communiste,( déjà en assassinant toutes les grandes figures du communisme, les vrais révolutionnaires bolcheviks, Trotsky, Boukharine, Kameniev ?Zinoviev Kirov, la liste est longue et ne me dis pas que c’était pour le bien de la révolution car on sait maintenant que c’était juste pour s’approprier le pouvoir à des fins personnelle, le communisme aurait dû être tout sauf cette caricature qu’il a mis en place en niant le pouvoir des soviets et en l’affaiblissant et surtout la mise en commun des moyens de production qui n’est jamais allé au peuple mais à une nomenklatura, ce qui fait une énorme différence. 
                    Quand à vouloir faire un hit parade entre les différents tyrans, du 20 ie siècle, la différence pour moi ne se résume pas au nombre de morts perpétrés par tel ou tel tyran, mais à la volonté réelle génocidaire d’un système ou pas, or à ce jeu là c’est Hitler et les nazis qui sont les grands vainqueurs car ils ont industrialisé la mort et l’utilisation de celle-ci ,et aussi esclavagisé le travail, concepts jamais égalés dans l’histoire, et la découverte récente des 45000 ghettos et autres systèmes mis en place dans l’europe nazéifiée ou l’humanité n’a plus court, montre bien l’ampleur et l’échelle du système liberticide mis en place par les nazis.
                    à côté de çà il est vrai que le goulag stalinien est un phénomène de moindre ampleur même s’il était destructeur d’humanité.
                    à côté de cela le message qui apparaît avec tous ces tyrans quelqu’ils soient , on peut chez- nous aussi en citer quelques uns comme Louis XIV ou Napoléon ou avec la complicité des historiens de l’époque on nie la présence du peuple, or c’est le peuple qui écrit l’histoire, c’est lui qui construit le pays jour après jour par son action par son travail, c’est lui le créateur des richesses et non pas les rois et les tyrans, on demande juste à ces élus ou pseudos élus de faire en sorte que le cadre de la vie soit réglé et exempt de toute corruption. en réalité c’est « ni Dieu, ni Maître » au peuple souverain...................

                  • julius 1ER 7 mars 2013 13:34

                    @soi-même


                    je regardais il y quelques jours un documentaire sur l’accession de Hitler au pouvoir, il est clair que Hitler est venu au pouvoir par les élections, mais en plus en asservissant la presse, critiquer les nazis dès le début des années 30, était déjà jouer avec sa vie mais alors après 33 c’était disparaître sans laisser d’adresse, au mieux aller dans un camp de concentration au pire finir dans une décharge publique car les hordes de SA sillonnaient les rues et le droit avait cessé d’exister...... mais après Hitler en spoliant les richesses des autres nations mais aussi de tous ses opposants dans son propre pays cad en transférant ces richesses spoliées sur les classes moyennes de l’allemagne s’est aussi acheté le silence et la bienveillance de ces classes sociales à qui finalement il apportait la prospérité, mais ce phénomène( ce pacte implicite)a commencé à se lézarder à partir du moment ou l’Allemagne a commencé à subir les bombardements anglo-américains..........
                    finalement ce qui apparaît c’est que tout pouvoir totalitaire ou despotique a besoin d’une partie de population pour prospérer on appelle cela du clientélisme maintenant, mais ce qui était vrai hier l’est toujours aujourd’hui................ ;

                  • jullien 7 mars 2013 14:34


                    Sous sa direction l’illettrisme est passe de 80% a moins de 1%

                    La France n’a pas pourtant pas eu besoin de tuer un dixième de sa population, ni de famines artificielles, ni de déportations massives d’opposants réels ou supposés et de minorités nationales pour parvenir au même résultat : il a suffi de décreter l’école obligatoire, gratuite et laïque...


                  • Maha Drayo Mouyaya Maha Drayo Mouyaya 7 mars 2013 17:51

                    Julius 1er : l’URSS de Staline c’était encore pire. NKVD pouvait débarquer à toute heure et vous fusiller sur place sur simple dénonciation ou même sans raison, vous envoyer au travaux forcés dans la toundra avec espérance de vie inférieure à quelques mois. Fusiller abondamment, disait Lenine, ça renforce l’autorité.


                  • jef88 jef88 6 mars 2013 18:59

                    Souvenirs souvenirs !
                    A la mort de staline j’avais 8 ans .......
                    j’ai été frappé par l’entrefilet qui annonçait son décès sur l’est républicain !!!!!
                    je cite :
                    « joseph staline est mort
                    bla bla bla (7-8 lignes)
                    que Dieu aie son âme.... »

                    j’en ris encore !


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 mars 2013 19:26

                       smiley
                      Avec son CV l’a du aller direct au purgatoire ,vu qu’y tenait déjà une boutique comme ça sur Terre ...


                    • Dwaabala Dwaabala 6 mars 2013 23:09

                      J’étais en cinquième, je me souviens de l’énorme titre de la une de l’Huma... et de la sentence d’un frère catholique obtus au patronage : « C’est le Diable qui est mort ».


                    • Dany romantique 7 mars 2013 00:54

                      Oui moi et , accessoirement quelques...autres !

                      C’est la réponse à la question arrogante du titre de l’article.
                      Le communisme est une idée qui ne meurt jamais.

                      • CN46400 CN46400 7 mars 2013 08:34

                        « Hitler, Staline, Mao ? ou l’inverse ? Sans compter les Pol Pot et autres roitelets sanguinaires qui ont jalonné l’histoire de l’humanité. »

                        Et les dégats collatéraux du Vietnam, de l’Irak, de l’Afghanistan, sur les indiens d’Amérique, les esclaves noirs...etc etc, sur le compte de qui on met tout çà ?


                        • Deneb Deneb 7 mars 2013 10:21

                          Un article sur Djugachvilli avec Maugis, c’est clair que Djugachvilli, un des plus sanguinolent dictateur de l’Histoire, l’emporte haut la main. Presque 80% d’agoravoxiens seraient des admirateurs de cet assassin, à côté duquel Hitler passe pour un amateur. Avec son armée de pseudos et sa ribambelle des IP, Maugis essaie donc de  nous faire croire à la popularité de ce criminel. Heureusement, on n’est pas dupe. C’est évidemment pathologique de prendre la défense d’un génocidaire sans coeur. J’espère que l’on lui changera son traitement, à Maugis, parce que le dosage actuel ne semble pas l’équilibrer. Va-t-il falloir recourir à la TEC ?


                          • julius 1ER 7 mars 2013 13:00

                            @Deneb

                            dictateur de l’Histoire, l’emporte haut la main. Presque 80% d’agoravoxiens seraient des admirateurs de cet assassin, à côté duquel Hitler passe pour un amateur.

                            j’ai peur de na pas bien comprendre ton texte, tu pense que Hitler était un amateur à côté de Staline ou bien je saisis mal le sens de ta phrase ???????????????????

                          • Deneb Deneb 7 mars 2013 13:17

                            Si l’on compte le nombre de victimes, Djugachvilli a fait le double d’Hitler. D’ailleurs, si vous regardez le film historique « La Chute » (Der Untergang), à un moment donné, Hitler regrette de n’avoir pas fait comme lui.


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mars 2013 13:25

                            Très bon film .


                          • julius 1ER 7 mars 2013 14:08

                            @ Deneb 


                            tes propos sont sidérants de naiveté ou d’ignorance, je crois que tu n’as rien compris au Nazisme et à son impact !!! je te rappelle que Hitler est le responsable de 30 à 50 millions de morts dans toute l’Europe et même ailleurs, qu’il a mis le monde a feu et à sang que le coût humain et en destructions matérielles est sans équivalent dans l’histoire, l’Europe a été anéantie et a mis 25 ans pour s’en remettre si tant est qu’elle s’en est remise, les populations ont connu les privations et le rationnement jusqu’à l’orée des années 60, et même la Russie a subie une destruction de son pib de 80% , ne parlons pas de pays comme la Pologne détruite à 80% même chez nous en France le taux de destruction de régions comme le nord et l’est on atteint les 40%.
                            je crois que le gens comme vous qui n’analysent l’histoire que sous l’angle de l’anticommunisme ne prennent jamais en compte mais alors jamais l’impact des destructions matérielles, ce qui montre bien une certaine soumission à la propagande et non pas une clairvoyance de fait, pour étayer ma vision on pourrait reprocher à Staline ses 15 millions de mort mais a -t-il jamais détruit une ville ou un potentiel industriel ???????
                            mais alors en ce qui concerne Hitler personne n ’inclus jamais les destructions matérielles perpétrées sur un continent l’Europe et ailleurs tant les zones de guerre on été nombreuses
                            il faudrait imputer aussi aux alliés japonais la destruction d’une bonne partie du continent asiatique, mais cela sans doute vous vous n’en avez cure !!!!!
                            à l’ épreuve des faits, vous aurez à faire votre mea-culpa mais aussi votre révolution culturelle personnelle tant votre vision de l’histoire est partielle et partiale !!!!!!!!!!!!!!!!!!

                          • jullien 7 mars 2013 14:45

                            @ Deneb et Sylvain
                            Il est exact que Staline a plus de morts sur les mains qu’Hitler. Il n’est cependant pas très difficile de faire remarquer que le premier a eu presque trente ans pour exercer sa tyrannie alors que le second n’en a eu que douze. De plus, Hitler en raison de ses conceptions racistes réservait ses immenses capacités de barbarie aux non-aryens de sorte que ses crimes ont surtout eu lieu au cours de la seconde moitié de son règne. Il me parait vraisemblable que s’il avait eu aussi trente ans à sa disposition Hitler aurait dépassé Staline.


                          • Deneb Deneb 7 mars 2013 15:33

                            Moralité : Hitler tuait plus vite que Staline.Mais Staline tuait plus longtemps.
                            Reste que tous les deux sont des rebuts de l’humanité. Alors quand je vois encore des gens qui se disent leurs héritiers, de l’un ou l’autre, ou des deux, j’en ai la chair de poule. Toutefois, je respecte la liberté d’expression, en effet, les mots ne tuent pas. C’est justement cette liberté d’expression qui me permet de les qualifier de sombres crétins

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès