Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Y a-t-il un flic pour sauver le président ?

Y a-t-il un flic pour sauver le président ?

L’homme de l’ombre de Nicolas Sarkozy pendant 9 ans, Claude Guéant, est soudainement apparu en pleine lumière lors du dernier remaniement, en étant nommé Ministre de l’Intérieur. A peine un mois et demi après son arrivée Place Beauvau, le premier flic de France, pourtant d’une nature discrète, est au centre de nombreux débats et polémiques. Pour servir ou desservir Sarkozy en vue de 2012 ?

« Exilé sur le sol au milieu des huées, ses ailes de géant l’empêchent de marcher. » Lorsque Charles Baudelaire écrivit ses quelques mots, il évoquait un albatros, pas un Président de la République. Et pourtant, on se dit que la phrase sied également à Nicolas Sarkozy. Au plus bas dans les sondages, et en chute quasi constante depuis l’automne 2009, son costume d’hyper-président semble en décalage avec la situation post-crise d’une France qui ne sait plus vraiment ce qu’elle attend des politiques. Sarkozy, lui, se gratte la tête et essaye de deviner, avec le doigt humidifié tendu vers le ciel.

C’est grâce à ses deux passages place Beauvau lors du second quinquennat de Chirac que Nicolas Sarkozy a construit le socle de sa popularité et tracé son sillon vers un destin présidentiel. A présent qu’il est dans le rôle du patron, il sait l’importance toute stratégique du ministère de l’intérieur dans la quête ou la reconquête du Saint-Graal. Et plus les temps sont durs, plus le président de la République cherche à tisser des liens étroits avec celui-ci. En même temps, ce n’est pas trop ardu : pour aller de l’Elysée à la Place Beauvau, il n’y a qu’à changer de trottoir.

Marche à l’ombre

Après deux années sous la houlette de Michelle Alliot-Marie, Brice Hortefeux, l’ami de 30 ans, prit les rênes du ministère en 2009. Et deux ans plus tard, Nicolas Sarkozy a décidé de s’approprier un peu plus l’intérieur, en y plaçant Claude Guéant, son homme de l’ombre, celui qui fut son chef de cabinet à Beauvau puis son secrétaire général à l’Elysée. Autrement dit : son double de l’arrière-cour.

La nomination a surpris, tant le poste de ministre de l’intérieur est exposé, et tant la personnalité de Claude Guéant, ou tout du moins celle qu’on en a, semble en décalage avec celui-ci. En même temps, on ne peut occulter qu’il fut Directeur Général de la Police Nationale. Dès lors, il n’y avait pas de raison qu’il ait peur de devenir le premier flic de France.

Mais il ne faut pas s’y tromper. Au delà de ses compétences, il faut voir dans sa nomination à l’Intérieur à un an de l’élection présidentielle de 2012 une sorte d’opération commando. En clair, Sarkozy s’entoure de sa garde rapprochée aux postes clés pour ressouder l’équipe et limiter les couacs en 2011. A la fin de l’année, ce sera dès lors à lui d’entrer en piste pour la dernière ligne droite. Avant l’heure du Sarko Show, encore faut-il que les autres gardent leur sang-froid.

Islamalgame ?

Après les couacs connus par Brice Hortefeux, Sarko voyait sûrement en Claude Guéant le Sage imperturbable, distillant la bonne parole gouvernementale sur le terrain aux quatre coins de France. Et en misant sur cet homme aux formes encore plus lisses que son prédécesseur, le président a visiblement demandé à son ministre d’appuyer les traits sécuritaires sur le fond. En clair, si le fameux ministère de l’immigration et de l’identité nationale n’a pas survécu au dernier remaniement, Claude Guéant se fait le garant de thématiques toujours bien présentes dans le débat public.

Ainsi, le nouveau ministre a expliqué à plusieurs reprises son intention de lutter contre l’immigration clandestine, d’où qu’elle vienne, et de s’atteler à réguler également l’immigration légale. Mais ce sont ses déclarations sur les questions religieuses et sociétales qui ont fait polémique, en évoquant certains comportements de musulmans qui posent problème, et des français qui ne se sentent plus vraiment chez eux à cause des flux étrangers. Il n’en fallait pas plus pour déclencher le cirque médiatique habituel : Une droite qui adoucit les propos et reformule comme bon lui semble ; Une gauche qui crie avant d’avoir mal et qui se croit revenue en 1939 à Munich. Pendant ce temps-là, une certaine Marine se frotte les mains.

Guéant de papier

Personne ne peut douter que Guéant soit directement télécommandé de l’Elysée. Tout cela a son sens. Car si le Front National est à 20% d’intentions de vote au premier tour, c’est là que Sarkozy doit aller grappiller les voix suffisantes pour aller en finale en 2012. Tout cartésien arguera d’un fait objectif : cette stratégie a marché en 2007 ; elle peut donc fonctionner 5 ans plus tard. Sauf qu’il n’est pas dit que les français qui glissent actuellement vers la droite de la droite le fassent pour les mêmes raisons que leurs parents dans les années 80-90. Et il n’est pas dit non plus que Nicolas Sarkozy ait écrit à la lettre avec Henri Guaino toutes les tournures des phrases chocs prononcées par Claude Guéant récemment. On ne nait pas ministre, on le devient. Et pas forcément en un mois et demi.

On serait bien tenté de conclure en paraphrasant l’auteur du Spleen : « Sarkozy essaye d’avancer, au milieu des huées. Et le zèle de Guéant l’empêche de marcher. » A l’ombre comme au soleil.

Gwendal Plougastel


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Cocasse Cocasse 19 avril 2011 10:33

    Car si le Front National est à 20% d’intentions de vote au premier tour, c’est là que Sarkozy doit aller grappiller les voix suffisantes pour aller en finale en 2012

    Quel frontiste patriote pourrait à ce jour se compromettre à choisir ce traitre ?


    • Kalevala 19 avril 2011 12:57

      Tout cela ressemble à une mascarade, il faut obéir aux ordres du très haut, DSK doit être Élue .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès