Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > ¿ Y nosotros, porqué no podemos ?

¿ Y nosotros, porqué no podemos ?

Oui, nous, pourquoi nous ne pouvons pas ? Parce que notre « classe politique » est un ramassis de politicards professionnels, plus enclin à se servir qu'à servir. Nos voisins et frères latins ont, en moins de deux ans, su bâtir non pas un, mais deux partis neufs – Podemos et Ciudadanos – émanation des aspirations de ces millions d'électeurs écœurés de l'incompétence, de la corruption, des magouilles des partis « classiques », des partis dit « de gouvernement » : le PSOE (supposé représenter la gauche) et le PP (supposé représenter les conservateurs). Que ces élections rendent le pays difficilement gouvernables et laissent se profiler de nouvelles élections n'enlève rien au formidable espoir de changement véritable, de renouvellement drastique du personnel politique chez nos voisins. De nouvelles élections accentueront encore le rejet des partis classiques.

Et chez, pourquoi « no podemos » ? Pourquoi restons-nous bloqué par le carcan d'une « classe politique » faites de vieux politicards rompus à toutes les embrouilles pour rester au pouvoir, pour se partager – entre eux – le gâteau crémeux de la république ? Parce que la politique, chez nous, est faite par et pour une coterie de professionnels issus d'un même moule et s'accrochant au pouvoir comme des morpions sur le pubis d'un moine !

Responsable de cette sclérose ? Le cumul des mandats et des mandatures. Parce qu'un homme ou une femme politique ne vit que pour être élu (ou réélu). Vous vous posez des questions sur l’emploi, le logement, la crise ? Eux se demandent comment gagner les prochaines élections même si elles ont lieues dans plusieurs années. Une loi a été voté pour limiter ce cumul ? Et vous croyez que les cumulards vont rester les bras croisés sans défendre leur peau, loi ou pas loi. Faisons-leur confiance puisque nous les avons élus ! D'ailleurs, pas plus tard qu'aujourd'hui, le Sénat – modèle caricatural d'un consortium de cumulards impénitents - « travaille » sur un projet de loi foutant en bas la loi, pourtant bien tendre, contre ce cumul. Et la droite a promis d'abroger cette loi si elle reprend le pouvoir. J’entends, en écrivant ces mots, le ci-devant Woerth ramer mais revendiquer le cumul des mandats. Indécrottable le mec...

Le parti socialiste, comme son frère ennemi (encore que ?!) uhèmepets qui, pour planquer ses turpitudes, salope le beau terme de « républicains », c’est deux tiers de membres déjà élus et un tiers qui aspire à l’être ! Hors de ces deux grosses machines, point de salut pour qui veut faire de la politique un métier, alors que c’est une mission, quasiment un sacerdoce. On comprend dès lors les coups de frein violents et récurrents des caciques de,ces deux partis qui ne veulent en aucune manière lâcher le fromage dont ils se gavent. Le PS, comme le PC et l'UMP regorgent de ces « notables », caciques locaux voire satrapes qui se croient élus de droit divin. Et ils ne veulent pas le lâcher le morceau ! La droite, protectrice de toutes les magouilles, est évidemment sur une ligne encore plus extrême.

De droite ou de gauche, un seul vainqueur  : le mandarinat et donc la paralysie du système. Des maires, des présidents d’exécutifs régionaux réélus pour la troisième, la quatrième, voire la cinquième fois… Et qui sont aussi députés, sénateurs, députés européens. Désolant de konnerie. Révoltant d’inefficacité.

Comment un élu peut-il apporter encore quelque chose à ses concitoyens lorsqu’il est englué dans la routine et, surtout, le clientélisme !

Car ne nous leurrons pas, toute réélection doit autant sinon plus au renvoi d’ascenseur qu’au travail réalisé pendant la mandature.

À la première mandature, un maire, un conseiller général ou régional, un député voire un président de la République, ont un enthousiasme, un élan, des idées à faire passer, une équipe soudée et volontariste autour de lui. Il a le temps et peut s’exprimer dans les faits. À la deuxième mandature, les choses changent. Le travail principal d’un élu en place, c’est de se faire réélire ! Il y donne l’essentiel de son temps et de sa force. Et il a des comptes à rendre à ceux qui l’ont aidé dans sa conquête du pouvoir. « - Qui t’a fait duc ? - Qui t’a fait roi ? ».

Quant à la troisième et plus si affinités, elle est toujours et uniquement sous le signe de la routine et des compromissions innombrables à gérer.

Que peut encore apporter un élu qui est en place depuis des décennies ? Rien, sinon stériliser le terrain sur lequel il sévit, décourager les volontés, neutraliser tout dynamisme, ficelé qu’il est dans le clientélisme.

Et soyons sérieux, qui peut croire qu'un « élu » peut se consacrer correctement à un travail de député ou de sénateur, mais aussi de maire d'une ville, de président de conseil général ou régional, voire de conseiller départemental ou régional, de président d'agglomération, etc. ? Personne. Et pourtant c'est le cas.

Voilà une raison pour laquelle « no podemos ».

Il y en a une autre : c'est le fait que nos élus ne représentent absolument pas le pays. Combien d'ouvriers, d'employés, de paysans, de petits chef d'entreprises, de chômeurs parmi les élus ? Zéro ou presque, nada. Et combien de fonctionnaires, de toubibs, d'avocats, de plumitifs, de professions libérales ? Presque tous.

Autre raison de cette sclérose politique, la porosité entre hauts fonctionnaires (énarques, inspecteurs des finances) et politiques. Ils grenouillent dans les cabinets ministériels, puis se trouvent une élection sur mesure, et, s'ils sont battus, ils retrouvent sans problème leur, ancien poste ! Ben voyons ! A comparer avec le sort d'un élu battu qui serait ouvrier, employé, paysan, petit chef d'entreprise. Bonjour la démocratie !

Le problème de la démocratie, c’est l’impuissance des peuples à contrôler ce que font leurs gouvernants. Le bulletin de vote ne revient qu’à donner un blanc-seing à ceux que nous élisons, sans possibilité de changement ou de rectification. La démocratie représentative correspond-elle encore au monde d’aujourd’hui où les technologies de communication moderne permettent l’existence d’une agora mondiale ? Peut-on continuer à donner à des professionnels carriéristes de la politique des pouvoirs aussi exorbitants, sans contre-pouvoirs réels, les médias étant à la solde des marchands d’armes, de béton et de soupe ?

Après ça on s’étonnera du rejet du parlementarisme et de la montée des populismes…Si on ne veut pas que les fascistes arrivent LEGALEMENT au pouvoir, comme Hitler en Allemagne, il est temps de jeter à la poubelle de l’histoire cette république « des copains et des coquins » pour mettre en place une République n°6.

Pour parer au risque de voir, dès la Constituante, revenir tous les vieux chevaux de retour, il faut écouter Montaigne : « Lorsque dans la république le peuple en corps a la souveraine puissance c’est une démocratie ; lorsque la souveraine puissance est entre les mains d’une partie du peuple, cela s’appelle une aristocratie. » Ce géant proposait pour mettre en place par exemple une Constituante…le tirage au sort ! « Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie, le suffrage par choix est de celle de l’aristocratie. Le sort est une façon d’élire qui n’afflige personne, il laisse a chaque citoyen une espérance raisonnable de servir sa patrie. » Et il estimait que les lois devaient être mises à l’essai : « La constitution de Rome et d’Athènes à cet égard étoit tres sage, les arrêts du senat avoient force de loi pendant un an ils ne devenoient perpetuels, que par la volonté du peuple. »

Mais qui lit Montaigne de nos jours où la culture politique passe par TF1  ?

 

Illustration X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 22 décembre 2015 13:44

    porque ?
    PORQUE PAS ASSEZ DE CORONES !
    et aussi ça ne va pas assez mal ...........personne n’a jamais fait de révolution en bouffant du foie gras .....( a peine une crise de foi smiley )

    mais de toute façon un truc a se souvenir :
    https://www.youtube.com/watch?v=0VhpDBsSnJw

    e viva la revolucion !!!

    euh ?!


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 décembre 2015 21:36

      @gaijin

      Ne serait ca pas parce que ,chez nous, le FN a su récupérer la colère des gens ?

    • gaijin gaijin 23 décembre 2015 09:41

      @Pere Plexe
      je ne crois pas je crois plutôt que personne n’a été en mesure ( on a veillé a les écarter de la lucarne magique ) de porter un projet positif
      la colère ne suffit pas
      de reste je ne suis pas persuadé que la majorité des électeurs du front national soient des sans dents ce sont plutôt de petits nantis qui ne veulent pas perdre ce qu’ils possèdent ( on ne fait pas de révolution quand on est attaché a sa télé, son chat, ses dettes et ses pantoufles )


    • Enabomber Enabomber 23 décembre 2015 09:54

      @gaijin
      Les barricades ferment à 20h30, parce qu’à 20h50 c’est le 8e épisode de la série smiley


    • tf1Groupie 22 décembre 2015 14:17

      « Si on ne veut pas que les fascistes arrivent LEGALEMENT au pouvoir, comme Hitler en Allemagne »

      Brrrrrrrrrr, mon Dieu comme vous avez raison.

      Et tous les Français qui ne lisent pas Montaigne devrait être déchus de leur nationalité, parce qu’ils sont trop cons pour être respectés. smiley


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 22 décembre 2015 15:09
        ¿ Y nosotros, porqué no podemos ?Parce que nous n’avons pas une élite politique capable de proposer de nouveaux paradigmes politico-socio-économiques innovants et progressistes.
        Parce que les citoyens-électeurs-contribuables ne sont pas capables de choisir de nouveaux paradigmes politico-socio-économiques innovants et progressistes.
        Parce qu’en démocratie on élit toujours les politiciens qu’on mérite ! ! !


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 22 décembre 2015 15:12

          Addendum :

          Espagne
          Tout ce chamboulement pour combien d’idées réellement novatrices ?
          Démagogie...



        • alain_àààé 22 décembre 2015 15:16

          je suis d acccord avec l auteur j ai eu l occasion de lire le journal POLITIS hier et il on fait un article sur les cumulards et la on voit les cumulards de droite et de gauche communistes compris qui lorsqu ils sont en retraites touchent 2a 4 retraites.


          • Le421 Le421 22 décembre 2015 19:01

            @alain_àààé
            A noter à ce sujet que tout ce qui tracasse les ripoublicains en ce moment, c’est la loi sur le non-cumul de mandats.
            Ces enfoirés se moquent bien des problèmes des français.
            D’ailleurs, la droite, du PS* au FN, depuis qu’elle est là, s’est toujours et se fichera toujours de la gueule des citoyens.
            Et les meilleurs, c’est bien le FN encore.
            Des tours du château de Montretout (le mal nommé parce qu’il cache le principal !!), soeur Marine ne voit venir que les sous ramenés par ses collecteurs de fonds...
            Du moment que les pécores y croient, ça rapporte.
            Et si il y a un point où je suis d’accord avec elle, c’est sur le laxisme de la justice française.
            Les voleurs d’état comme Sarkosy, Guéant, Chatillon ou même la famille Le Pen, ça fait un moment qu’ils devraient être en taule...
            Essayez-donc, vous, pauvres pécores, de détourner l’argent public comme eux !! Vous allez tâter de la savonnette vite fait dans les douches.
            *Vous n’êtes quand même pas siphonnés au point de penser que le PS est à gauche, quand même !!


          • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 décembre 2015 15:32

            Donc :


            - un seul mandat : pas de cumul.

            - un mandat impératif : déclaration de programme, objectifs, évaluation, explications et départ en cas de défaillance.

            - une seule mandature : possibilité de se représenter pour la mandature n+2.

            - tirage au sort des sénateurs parmi les conseillers régionaux sans indemnités supplémentaires (à part les frais de déplacement)

            - limitation des indemnités à l’équivalent du salaire perçu au moment de l’élection, avec plafonnement à trois smics.

            Ça devrait déjà faire de la place, mais il faudrait aussi que la proportion du nombre d’élus par rapport au nombre d’électeurs devienne raisonnable comme dans les pays civilisés.



            • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 décembre 2015 16:27

              @M de Sourcessure

              j’ai comme l’impression qu’il y a des élus parmi les « moinseurs » !

            • Le421 Le421 22 décembre 2015 19:03

              @M de Sourcessure
              Voir M6R


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 décembre 2015 06:48

              @M de Sourcessure
              Propositions dans le programme de l’ UPR , après la sortie de l’ UE :
              - reconnaissance du vote blanc
              - interdiction de lobbies
              - référendum d’initiative citoyenne
              - interdiction des transferts de souveraineté
              - rétablissement du crime de haute trahison
              - interdiction du cumul des mandats
              - limitation à un seul renouvellement de mandat quelque soit le mandat électif
              - interdiction à vie pour condamnation pour corruption
              - examen régulier des conflits d’intérêts
              - contrôle du financement des think tanks
              - changements constitutionnels par referendum et suppression du Congrès à Versailles ;
              - Conseil constitutionnel remplacé par des magistrats comme en Allemagne
              - équité du financement des Partis politiques dès la première voix
              - inscription dans la Constitution des services publics non privatisables comme la santé et l’éducation etc


            • Trelawney Trelawney 23 décembre 2015 07:58

              @M de Sourcessure
              Et vous oubliez le plus important : pas de retraite et pas d’allocation chômage pour les élus


            • howahkan howahkan Hotah 23 décembre 2015 10:08

              @Fifi Brind_acier

              sur le sujet, cela me semble une bonne approche...


            • aimable 24 décembre 2015 00:08

              @Fifi Brind_acier
              mon problème avec l’ U P R ce n’ est pas son programme , c’est Mr Asselineau , il sort de la même couveuse que tous les autres et il ne m’inspire pas plus confiance  !


            • AlbertGam AlbertGam 24 décembre 2015 00:15

              @aimable
              +100
              Je n’aurais pas pu dire mieux !

              ENA <> BASTA !


            • tashrin 22 décembre 2015 17:24

              Tant qu’à faire, faut aussi changer les modes de scrutin, ca explique notamment la difference entre la France et l’Espagne. De petits partis nouveaux ne peuvent pas chez nous accèder à une position suffisante pour leur conferer un pouvoir de negociation suffisant
              La reintroduction d’une part au moins de proportionnelle parait incontournable (en fait comme partout ailleurs ou presque).
              et dans la foulée virer le president de la republique ou du moins lui donner un role purement honorifique au profit du premier ministre chef de majorité


              • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 22 décembre 2015 17:49

                @tashrin

                Ça s’appelait la 4ème république.

              • tashrin 23 décembre 2015 11:13

                @M de Sourcessure

                Dans une certaine mesure, j’en ai bien conscience
                Après, faut reconnaitre que le scrutin majoritaire a reglé un probleme en en amenant de nouveaux tout aussi délicats...
                Mais quand on regarde les autres pays, quasi tous sont sur un regime parlementaire nécessitant des accords de circonstance, et globalement ca marche un peu mieux (allemagne, espagne, portugal)
                nous on est dans un systeme complemetent sclerosé, où les deux aprtis majoritaires détiennent et verouillent tout, avec le succes que l’on observe...


              • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 23 décembre 2015 15:14

                @tashrin

                Comme en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

                Le PS ne devrait pas tarder à changer de nom pour s’appeler « les démocrates ».
                Après, il n’y aura plus qu’à fusionner avec la maison mère, si elle veut bien.

              • tashrin 23 décembre 2015 18:10

                @M de Sourcessure

                 :)


              • Le421 Le421 22 décembre 2015 18:53

                No podemos porqué somos « conos ».
                Y esta todo.


                • Xenozoid Xenozoid 22 décembre 2015 19:26

                  se dice.caca de vaca


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 décembre 2015 21:34


                    Podémos et « Citoyens », n’ont rien de nouveau, ils sont aussi euro-atlantistes que le PS et la Droite espagnole. Ils sont comme Syriza, avec un beau programme, inapplicable dans le cadre des Traités européens.

                    Je ne vois pas ce qui empêchait Victor de voter pour l’ UPR qui présentait des candidats dans 13 régions ??Si vous avez gardé les professions de foi, relisez les.Qui d’autre que l’ UPR expliquait le dessous des cartes ?


                    Les Institutions de la Ve République ont bon dos, la Constitution est sans cesse violée. Seuls les 3 dinosaures ont accès aux médias, et la loi en préparation va encore aggraver les choses pour les nouveaux Partis politiques.

                    Si Syriza, Podémos, ou Citoyens ont progressé, c’est que les médias parlent d’eux.
                    On les a mis en avant comme des marques de lessive quand les Partis dominants sont dans les choux, pour assurer la relève. Du moment qu’ils ne veulent pas sortir de l’ UE, ils sont médiatisés.

                    • sampiero sampiero 22 décembre 2015 21:56

                      @Fifi Brind_acier

                      N’empêche, il y a une solution à laquelle personne n’a pensé : sortir de l’UE !

                      Voilà une idée qui serait bonne mais personne n’y songe !!
                      c’est dommage.

                    • AnthonyDT AnthonyDT 22 décembre 2015 22:51

                      @sampiero

                      Il semblerait que l’angleterre y songe smiley


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 décembre 2015 07:04

                      @sampiero
                      C’est surtout vous et toute la Gauche néo conservatrice qui n’y songe pas....
                      La Droite, on comprend qu’elle soutienne la politique ultra libérale de la Troïka. Pour la Gauche, c’est plus difficile à admettre, et ce ne sont pas les discours de curés « de l’ humain d’abord », qui y changent quelque chose.


                      La Gauche, c’est « l’ humain d’abord par la défense des acquis ». Et la défense des acquis ne pourra se faire que par la sortie de l’ UE. Il manque de gros morceaux de programme chez « la pseudo Gauche progressiste »..

                      Ils sont tous « pour une Autre Europe à la St Glinglin », "Une Europe plus sociale, plus démocratique, une Europe des travailleurs, des Nations, toussa, toussa... De belles promesses depuis plus de 30 ans qu’on vote pour eux, et qui n’ont pas vu l’ombre d’une modification.

                      Les seuls qui soient dans l’ opposition en France, c’est l’ UPR et le PRCF, les seuls qui veulent la sortie de l’ UE, censurés +++, et maintenant diffamés.
                      « D’abord ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent, et enfin vous gagnez ! » Gandhi.

                    • malko malko 23 décembre 2015 08:38

                      @sampiero

                       
                      Après l’échange qu’on vient d’avoir, vous êtes gonflé !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès