Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Yade Ram - à - contre-courant

Yade Ram - à - contre-courant

En décalage avec les valeurs de l’UMP, elle s’est appropriée la méthode Sarko. Pour son compte.

Impertinente, sûre d’elle, grande gueule, elle est comme ça, Rama. Quand ça ne lui plaît pas, elle le dit, haut et fort. Quitte à s’attirer les foudres du Président. Mais, au-delà de ces clichés, de cette caricature que les Guignols ont tôt fait de s’approprier, qui est vraiment cette jeune femme de 33 ans, née à Dakar et membre de l’UMP depuis seulement 2005 ?

L’opposition dans la majorité ?

Inquiète par la candidature de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD, sceptique sur le débat Besson, opposée à sa ministre de tutelle sur le droit à l’image collective des sportifs : la secrétaire d’Etat aux sports se met la majorité à dos. Honnête pour les uns, gâtée pourrie pour les autres, le cas Yade divise, surtout à l’UMP. La gauche, quant à elle, crie à l’injustice d’un gouvernement qui aurait instrumentalisé l’image de Rama Yade, jeune black synonyme d’ouverture, et qui ne saurait plus quoi en faire aujourd’hui. Pour preuve, Michel Sabban, la vice-présidente socialiste de la région Ile-de-France, propose même de lui accorder le « droit d’asile ». Une plaisanterie qui souligne, toutefois, la difficulté à poser une étiquette politique sur la rebelle de l’UMP.

Si l’attachement de l’ancienne directrice de communication de la chaîne parlementaire « Public Sénat » aux valeurs de l’UMP est remise en cause, elle n’a pourtant absolument rien d’une socialiste. En témoigne la virulente charge qu’elle admoneste au parti de la rose lors du congrès d’’investiture de Nicolas Sarkozy en janvier 2007. Décrit comme aveugle, le PS serait « sans projet, sans idée, sans vision ». Mais la jeune militante affirme aussi sa différence, en déclarant soutenir avant tout Nicolas Sarkozy pour son charisme, sans pour autant partager toutes les valeurs de l’UMP.

La vraie Rama

"C’est pas lui (Nicolas Sarkozy, NDLR) qui s’est dit "je vais mettre Rama dans le gouvernement", c’est moi qui suis venu et lui ai dit : pourquoi pas moi".

La jeune femme avait donc prévenu ses pairs. Oui, elle soutient la candidature de Sarkozy. Non, elle ne sera jamais un bon petit soldat de l’UMP. C’est d’ailleurs pour cette image que le chef de l’Etat l’a nommée aux plus hautes fonctions. Jeune, belle, noire, Rama a vite conscience d’être instrumentalisée par le Président. Et en profite, jouant le jeu jusqu’au bout, pour en tirer le meilleur.

Comme Sarkozy, Rama n’est pas la femme d’un parti, ni la femme d’un clan (cf le spot du candidat Sarkozy à l’élection présidentielle qui employait cette expression à son compte, NDLR). Et, si elle affiche une reconnaissance maîtrisée au Chef de l’Etat, c’est aussi parce qu’il ne l’a pas choisie, mais qu’elle a su s’imposer à lui. Elle le reconnait dans un enregistrement pirate réalisé lors d’un dîner du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France, NDLR) : "C’est pas lui (Nicolas Sarkozy, NDLR) qui s’est dit "je vais mettre Rama dans le gouvernement", c’est moi qui suis venu et lui ai dit : pourquoi pas moi".

Pas complètement à droite, pas non plus à gauche, dans quel camp classer la secrétaire d’Etat ? Pour Luc Ferry, l’ancien ministre de l’Education Nationale de Chirac, Yade est une souverainiste, proche d’un Nicolas Dupont-Aignan. Son positionnement contre la constitution européenne et pour l’intervention américaine en Irak constituant les deux preuves cruciales de ce jugement. Yade, trop à droite pour l’UMP ?

Une hypothèse en complet décalage avec son image dans l’opinion publique. Avec 60 % d’opinions favorables, 4619 fans sur Facebook, la nouvelle bouc-émissaire de la majorité fait des envieux. Il y a, bien sûr, les ennemis de longue date, comme Nadine Morano. Il y a, aussi, le premier Ministre, chargé d’exécuter les ordres de l’Elysée, et qui réprimande la mauvaise élève Yade. Plus surprenante, toutefois, la volée de bois vert que la majorité lui alloue, de concert. Ainsi les Woerth, Lefebvre ou Besson y vont chacun de leur petite phrase assassine.

Capricieuse ou ambitieuse ?

Systématiquement du côté de l’opinion publique, quelques soient les sujets abordés, Rama Yade dépasse, progressivement, son maître es sarkozysme.

Mais qu’a donc fait Rama Yade ? S’opposer à sa ministre de tutelle sur le droit à l’image des sportifs ? Emettre des réserves quant à la nomination du Prince Jean ? La gravité des faits reprochés semble bien moins importante que ses précédents faits d’armes, de son opposition à la venue de Kadhafi en passant par l’épisode d’Aubervilliers.

Alors pourquoi vouloir, aujourd’hui, la mettre sur la touche ? Elle est « incapable de s’intégrer dans une équipe », affirme Sarkozy, filant la métaphore sportive pour sa Ministre du même domaine. C’est peut-être ça, le problème Rama : trop douée, la jeune pousse se sert elle-même, et non son équipe. Jean-François Probst, célèbre conseiller de l’ère Chirac, commente « sa volonté de puissance » toute sarkozyste. (Voir la Vidéo)

Systématiquement du côté de l’opinion publique, quels ques soient les sujets abordés, elle dépasse, progressivement, son maître es sarkozysme. Qui n’obtient que 35 % d’opinions favorables dans les mêmes sondages. Ainsi, comme le commente Arnaud Montebourg, elle pourrait se voir remplacée au lendemain des régionales par un nouveau venu en Sarkozie, resté longtemps dans les girons de la Chiraquie : le géant Douillet. Car, malgré son gabarit, le célèbre judoka fera toujours moins d’ombre au « petit » Président que ne pouvait lui en faire la grande Rama.

Pari gagnant

L’avenir de la jeune femme semble donc devoir se jouer du côté du Val d’Oise comme tête de liste aux prochaines régionales. Elle aurait préféré les Hauts-de-Seine, histoire de singer d’un peu plus près son modèle de Président. Mais Valérie Pécresse, tête de liste pour la région Ile-de-France, en aura décidé autrement. Un parachutage ethnique qui lui coûtera vraisemblablement son maroquin.

De son exil dans le 95, le charisme de Sarkozy risque de lui paraître moins attractif. Sa cote de popularité risque de l’exposer à toutes les tentatives de séduction, de Villepin à Bayrou en passant par le PS, qui s’y est déjà mis, sur le ton de l’humour. Elle a su jouer pour sa pomme, et elle a déjà gagné. Elle existe, politiquement parlant, à 33 ans. Elle a su comprendre qu’un Président n’est ni plus ni moins qu’un bon canasson sur lequel on parie, le temps d’une course, ou d’une saison, qui ne dure que 5 ans. Calculatrice ? Non, politique. C’est sûr, avec ou sans Sarkozy, pour Rama, Yade l’espoir !

Un article du site www.animalpolitique.com

Documents joints à cet article

Yade Ram - à - contre-courant

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 7 novembre 2009 01:59

    Ouais , t’imagines ttes ces beurettes et femmes noires se lancer dans la création d’un parti politiques histoire de cultiver leur popularité très populaire parait-il. c’aurait de la gueule , Dati, Fadela et Rama.....

    ah ah


    • Fergus Fergus 7 novembre 2009 07:54

      Rama Yade, c’est avant tout une carriériste.
      Ses prises de position, parfois décoiffantes, gagneraient, pour être réellement crédibles, à ne pas être suivies la plupart du temps d’un rétropédalage.
      Cette attitude ambiguë en diminue fortement la portée mais elle permet à la sous-ministre de continuer à flirter avec la ligne blanche.
      Qui plus est, Rama Yade ne choisit pas toujours la bonne cause, comme dans la défense du football professionnel.
      A suivre...


      • agent orange agent orange 7 novembre 2009 09:28

        Rama Yade n’est pas Cinthya McKinley, hélas.


        • 65beve 7 novembre 2009 11:06

          Bonjour,
          On aurait aimé un peu moins l’entendre sur les primes des sportifs et un peu plus lors des bombardements sur Gaza.
          Il avait raison le Nanard : une ministre des droits de l’homme, ça ne sert à rien à Sarkoland !

          A part ça, très belle femme.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 novembre 2009 11:34

            Salut 65beve,

            J’aquiesce ;


            @+P@py


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 novembre 2009 11:38

            Zut lire J’acquiesce !


            @+P@py


          • herve33 7 novembre 2009 15:13

            Rama Yade était le ministre des droits de l’homme , c’est à dire uniquement les droits de celui qui nous sert de président . 
            Pour le droit des autres hommes , c’est à dire nous les citoyens , la populasse comme l’écrirait cette clique parisienne qui veut tous les pouvoirs , c’est uniquement le droit de se taire et accepter les pires magouilles sans broncher .

            Rama Yade en s’éloignant de ces politiciens gaudillot de l’UMP , assure son avenir politique .
            Certes , elle dit merde à sa carrière dans ce gouvernement digne de la Stasie où défendre l’indéfendable est une pratique journalière . ( Affaire Mitterrand , Sarkozy , Polensky , imposer les indemnités des accidentés du travail , taxe professionnelle , déficit abyssal etc ... )

            A l’UMP , les rats vont quitter le navire avant qu’il ne sombre dans le rejet populaire . Seuls resteront , les politiciens de Sarkoland au QI d’huitres dont je ne citerais pas les noms mais que tout le monde connait .

            La crise dont l’étendue n’est certainement pas encore à son apogée , va propulser Sarkozy dans le plancher des sondages , et le summum de l’impopularité . Son comportement arrogant sera alors perçu comme une véritable agression pour la très grande majorité des Français , les médias jusqu’alors complices devront le lacher sous peine de fermer boutique .

            Nous sommes à un point de rupture entre le peuple et ses élites . Cela est vrai pour la France mais aussi pour tous les pays occidentaux . Le comportement de Sarkozy et de son gouvernement est un baril de poudre , la moindre étincelle est c’est l’explosion sociale .


            • abdelkader17 7 novembre 2009 18:38

              Le commerce des illusions, à quoi sert Ramatoullah Yade ?
              Ramatoullah Yade (son prénom signifie bénédiction de dieu) fut le cauchemar des palestiniens,la faillite même de la notion hypocrite des droits de l’homme rebaptisé, ministère de la propagande et du droit des bourreaux .Ces oncles tom à la sauce Française incompétents notoires ne sont que des faire- valoir à la mise en place de politiques réactionnaires toujours enclin à exécuter les basses œuvres et les ordres du monarque avec un zèle qui ferait pâlir d’envie le dernier des collabos.


              • tvargentine.com lerma 7 novembre 2009 19:07

                Cet article c’est vraiment n’importe quoi !

                Rama, Yade a tenu des propos scandaleux sur des personnes en situation de grande précarité
                http://afp.google.com/article/ALeqM5glWoiyrBoWfwEt-t-RLqV3u9cnbg

                Elle a réussi à faire perdre la Mairie de Colombes au PS avec de telles déclarations sans parler de son soutien aux communautarismes à Colombes

                D’ailleurs les citoyens français d’origine africaine,ont préféré voter socialiste !

                Elle n’a aucunes idées politiques et seul l’interêt personnel compte et il ne suffit pas d’être un « quota » pour être compétente

                Il est scandaleux de payer une personne au gouvernement qui ne sert à rien

                Autant aller chercher un demandeur d’emploi qui aura un CV bien rempliet le nommer à sa place au gouvernement car il (ou elle) sera véritablement au contact de la population


                http://www.tvargentine.com


                • johnford johnford 7 novembre 2009 19:48

                  Mais arrêtez avec ces hommes politiques-people qui ne font rien et ne servent à rien, ou mettez ça dans la catégorie people.


                  • FlorenceM 7 novembre 2009 21:16

                    Et allez -y de commentez son physique, son ambition, sa instrumentalisation etc...


                    Il y a comme un certain ridicule de chercher à tacler la Rama comme vous n’y penseriez meme pas pour un homme...
                    Toujours la même histoire, ça vous fait mal ? 
                    Mariée à un socialiste, vous avez oubliez aussi dans votre gentil procès en sorcèlerie.

                    Alors elle aurait du restée avec sa mère et ses soeurs en écrivant une nieme letttre aux élus (jamais elle ,n’obtint de réponse)pour expliquer qu’à la fin du mois, sa mère et ses 3 soeurs n’aurait plus de logement, et ne pas avoir votre ’ambition de droit au logement.
                    Aucun de vous n’a sans doute été dans cette situation d’angoisse d’avoir à s’occuper de sa mère et de ses soeurs et de s’en sentir responsable.
                    Elle a toujours par orgueil été discrete sur son passé de cosette à Paris en faisant croire que sa finesse étaient du à ses origines familales. a sacrifié sa jeunesse à bosser pour sa famille,
                    sans divertissements possibles elle n’a pas eu d’adolescence , jamais été dansé comme les jeunes bobos de la classe politique. 
                    Alors l’ambition je ne peux que la comprendre. ..et ne pas voter pour elle !
                    Comme Dati , elle a toujours dit qu’au départ, ce sont des individus du Ps qui l’ont aidé.
                    Cen’est pas un modèle mais un constat.
                    Si les mecs ps et ump avait fait le dixieme de place qu’ils font à leurs potes du meme sexe, 
                    on n’aurait pas que des maratoniennes de l’effort ;
                    Le prix de la visibilité est mesurable à votre inertie pour faire evoluer le partage du pouvoir.

                    Mais de grace, aller chercher des poux à Kouchner...
                    Rama aucun de vous ne l’a aidée. Elle ne se fait aucune illusion sur les gentisl blancs toujours prets à dénigrer mais toujours absents pour aider l’inconnue noire dont la galère est normale ? et l’ambition une tare ?

                    Et Taubira, vous allez bien lui trouver des tas d’incompétences et d’ambitions pour la disqualifier... ?


                    • 65beve 7 novembre 2009 22:12

                      @FlorenceM

                      Au lieu de nous faire un caca nerveux lors de la venue de Kadafi en France, elle aurait dû démissionner de son poste.
                      Elle aurait encore dû partir après l’épisode Kouchner (« elle fait un travail formidable, mais elle ne sert à rien »).

                      « Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne » (Chevènement).

                      A défaut de démissionner, elle risque de se faire virer, mais avec ses indemnités, ne vous inquiétez pas, elle aura assez d’argent pour s’ occuper de sa famille que vous avez l’air de connaitre.

                      Je persiste ; belle femme (surtout quand elle est en colère).

                      PS
                      Si vous voulez comparer avec C.Taubira, qui n’est pas au gouvernement, lisez ceci ;
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Taubira


                    • M.Junior Junior M 9 novembre 2009 10:59

                      Plus elle augmente sa cote de popularité plus elle a de chance de gagner le Val d’oise !

                      CQFD

                      Une bonne ministre au service du gouvernement !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès