Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Yes we did. Obama président : his-to-ri-que !

Yes we did. Obama président : his-to-ri-que !

Tout a commencé aux Etats-Unis à 5 heures du matin dans deux petits hameaux, Dixville Notch et Hart’s Location dans le New Hampshire. Dans ces zones rurales, le jeune sénateur de l’Illinois, Barack Obama, remporte haut la main, les suffrages. Dans la première ville, il explose McCain avec 15 voix contre 6, et dans la seconde, avec 17 voix contre 10. C’était de bon augure, l’annonce du raz de marée.

Il est 1 h 30 du matin. L’anxiété gagne les supporters de Barack Obama, dont votre humble serviteur. Les premiers dépouillements commencent. McCain mène au score. 13 contre 3. Etrangement, ça dure. Personne ne sait ce qui se passe. Pourquoi n’avons-nous pas d’autres résultats ? Or, il y a juste trois Etats qui sont déjà passés au crible. Il est 2 heures du matin.

Quelques instants après, de nombreux Etats tombent dans l’escarcelle de Barack Obama : Vermont, Pennsylvanie, Illinois, New Jersey, Massachusetts, Maryland, Connecticut, New Hampshire, Maine, Delaware, DC. J’ai l’impression, à ce moment-là, que quelque chose est en train de se passer. Tout bascule. L’Amérique change. On apprend par les télévisions que dans le quartier général du candidat républicain, John McCain, à Phoenix, les sous-fifres du vieux sénateur, se livrent honteusement à un jeu morbide en truquant les tableaux des résultats, fermant les postes de télévision, pour faire espérer les partisans…

Puis, à 3 heures du matin, tout semble être in the pocket (dans le sac), vraiment. Pas comme ce match de la France contre la Bulgarie en 1996, pour la qualification de la Coupe du monde américaine de football et l’utilisation de ce terme anglais par Thierry Laurent. Quelle nuit, quelle matinée ! On comprend tout de suite que les choses se précisent. Du côté de amis de McCain, selon des journalistes, les républicains connaissent à mi-voix leur défaite. Je parcours CNN, I-TELE, BFM.TV, MSNBC, CBS. En revanche, ce constat est accompagné de périphrases, de circonvolutions, desdits communicants.

Il est 4 h 59 du matin. Le compteur des grands électeurs de Barack Obama reste à 207. Tous les bureaux doivent fermer à 5 heures. C’est plié, disent les commentateurs. Mais, finalement, en comptabilisant l’ensemble des votes, le sénateur passe la barre de 350 grands électeurs. Le président Obama, qui prendra ses fonctions le 20 janvier 2009 a finalement réussi son pari.

A Chicago, dans l’immense Grant Park, Barack Obama fait mieux que le pape, qui n’avait réussi qu’à réunir… 200 000 personnes. Il y a probablement 2 000 000 de personnes : des Noirs, des Blancs, des Rouges, des Verts. C’est l’Amérique d’Obama le rassembleur.

Les Etats-Unis donnent un nouveau visage au monde. La réconciliation se précise. Les questions raciales ne se poseront plus de la même façon. La doxa occidentale est cassée, brisée, laminée, par un homme charismatique, fort, doué. Zen, il a supporté les attaques de caniveau de la campagne républicaine. En revanche, John McCain fait son meilleur discours en reconnaissant sa défaite.

Et que dire du discours de Barack Obama. Historique. Il a dit : "Oui nous pouvons". Mais, aujourd’hui, il a pu. Yes we did. Il a réaffirmé que la force des Etats-Unis, c’était la démocratie et l’ingéniosité, et non la politique de va-t-en-guerre. Le 44e président des Etats-Unis, Barack Hussein Obama, a simplement brisé, enfin, les chaînes morales que tous les Noirs ont toujours.

>>> Allain Jules


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 5 novembre 2008 10:38

    Il semble que Rama Yade aurait dit (j’utilise le conditionnel n’ayant pas entendu moi-même) :
    "Obama, dans sa démarche courageuse, volontariste, parlant "vrai", est très proche du Président Sarkozy, ..."


    Un Obama est aussi loin d’un Sarko que peut l’être une carpe d’un lapin :


    - Obama, issu d’un milieu relativement modeste a fait de brillantes études dans une université renommée mondialement (Columbia).

    - Sarko, issu d’un milieu privilégiè a mis près du double du temps normal pour faire de médiocres études de droit.


    - Obama est ambitieux pour son pays. Il a des idées, il a eu l’ambition de devenir président pour faire quelque chose. Y arrivera-t-il, c’est une toute autre question.

    - Sarko est ambitieux pour lui-même, devenir président, un peu comme une thérapie pour soigner son mal-être fondamental. Les seules idées qu’il a c’est celles de coups politiques lui permettant d’avancer en écrasant, si possible, les autres.


    - Obama est un être poli et raffiné, il suffit de l’entendre s’exprimer, et de voir son entourage.

    - Sarko, "casse-toi pauvre con" tout est dit. Je le vois plutôt comme chef d’une bande de ruffians, plutôt que comme président.


    - Obama est un excellent orateur, qui déclenche l’enthousiasme. Il rédige lui-même ses discours.

    - Sarko n’est pas un mauvais orateur lorsqu’il improvise, dans ce cas, il dit passablement d’âneries, mais il les dit bien. Par contre, lorsqu’il récite les discours qu’un autre lui a préparé, il dit moins d’âneries, mais comme il semble incapable de les mémoriser, il fait pitié à le voir péniblement lire et réciter un texte dont on se demande s’il le comprend.


    - Obama est marié à une femme issue d’un milieu passablement défavorisé qui a fait de très brillantes études, comme son mari, dans une université renommée mondialement (Princeton). Élégante, elle sait rester simple et à sa place, se préoccupant de sa famille. Comme elle vient de de dire, même si nous parlons souvent de politique, je ne donne pas de conseils à Barack, je suis sa femme, tout simplement.

    - Sarko, pour son troisième mariage (c’est dire la stabilité émotionnelle du personnage), a épousé une femme, issue d’une famille riche (comme le dit si élégamment Sarko : "grâce à Carla, je suis devenu riche maintenant"), qui pense que gratter une guitare en émettant un filet de voix lui confère, ipso-facto, le statue de commandeur des arts et des lettres. C’est vrai qu’elle ne manque pas d’expériences (on lui connait au moins une vingtaine d’amants), y compris les plus saugrenues, comme d’avoir un enfant avec le fils de l’amant de la semaine.

    Etc, etc, on pourrait continuer le comparatif très longtemps, en prenant le risque de lasser le lecteur.


    • Allain Jules Allain Jules 5 novembre 2008 13:50

       @spartacus1,

      Il faut comprendre notre amie Ramatoulaye. Il faut qu’elle se positionne rapidement car, en janvier sans doute, elle risque de faire ses bagages, à moins que le succès de Barack Obama ne la favorise, elle, la "black panther" du gouvernement !


      Bien à vous !


       


    • Zalka Zalka 5 novembre 2008 13:17

      "we did" ?

      Pourquoi "we" ?
      Vous avez pris part personnellement à la campagne d’Obama ? Je veux dire autrement qu’en publiant à destination d’un pays convaincu à 80% (dont moi) et en pissant sur l’adversaire ?


      • Allain Jules Allain Jules 5 novembre 2008 13:55

        Pour information, mon cher Zalka, j’ai pris part activement à cette campagne. Oui. Et si vous vous ennuyez et êtes un peu aigri ce matin, allez donc voir l’album photo de Barack Obama, ça vous fera du bien au moins.






      • Zalka Zalka 5 novembre 2008 16:49

        Lisez bien tout le message. Je dis clairement que je fais partie des français préférant Obama. Je ne suis absolument pas aigri.

        En revanche qu’une personne comme vous s’associe à cette victoire m’étonne au plus haut point. Pouvez vous détailler cette participation ?


      • karg se 5 novembre 2008 18:00

        La victoire d’Obama est profondément collective : armée de volontaire, blog, youtub alimenté par les militants, c’est du Bottom Up magnifique. Son hymne de campagne, c’est pas son chargé de com qui l’a commandé. Il a vraiment était en synergie permanente avec ses partisans. Cette campagne moderne, 2.0, est exemplaire. Il faudra l’analyser et la comprendre pour que la gauche reviennent aux affaires en France.


      • Allain Jules Allain Jules 6 novembre 2008 08:40

        @Karg se,

        Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’espère que la gauche s’inspirera de cette victoire.


      • Brisefer 5 novembre 2008 14:19

         "j’ai pris part activement à cette campagne"


         Allain-Jules,

        vous êtes citoyen américain, ou vous avez de la famille aux Etas-Unis ?






        • bens 5 novembre 2008 14:58

          Mais si mais si, il en est persuadé...

          Il l’a même prouvé une fois sur son blog :

          Il a affiché fier comme Artaban une lettre du QG de campagne d’Obama commencant par "Cher Alain jules"

          Seul petit souci c’est que c’est lettre n’est juste qu’un email type qui a été envoyé a des millions de gens s’étant inscrit sur les mailing lists supportant Obama...

          Depuis ce temps il se sent investi d’une mission divine...et reste persuadé qu’Obama devrait lui en être reconnaissant...

          Alain-Jules, futur ambassadeur des États-unis en France ???

          Pas besoin de dormir pour rêver...


        • Allain Jules Allain Jules 6 novembre 2008 08:42

          @Brisefer,

          Oui, de la famille américaine. Point. Le reste, c’est raconter ma vie. Ce n’est ni l’endroit, ni le lieu approprié.



        • Brice 5 novembre 2008 15:31

           smiley Allain Jules,

          Je crois que tu seras fier de dire désormais que, l’homme le plus puissant du monde est....noir. La presse française ne cesse maintenant de dire qu’il est métis, façon de dire qu’il a aussi du sang blanc qui coule dans les veines. Quand ça les arrange en somme.

          Vive Obama

          PS : j’ai adoré ton billet du JDD sur Ségolène Royal. Je vais y poster tout de suite.


          • Jean-paul 5 novembre 2008 15:57

            YES WE CAN .
            Nuit historique .En Floride le resultat etait connu vers .23 heures .Des heures de files pour voter .Les latinos et les jeunes on vote en gand nombre .Que d’emotions .
            Partout les drapeaux .
            On peut toujours parler du reve americain .
            Toutes les minorites se reconnaissent en Obama .
            Congratulations !!!!



          • Allain Jules Allain Jules 6 novembre 2008 08:44

            @Brice,

            Merci. Je crains simplement la défaite de Ségolène, car, elle a plutôt fait sa campagne à l’extérieur du parti : Zénith etc. J’espère qu’elle gagnera. les caciques du parti, le vieux PS, sont de retour, c’est grave. tel est mon avis.

            Bien à toi !


          • Jean-paul 6 novembre 2008 01:00

            HISTORIQUE 
            Un noir a la presidence des USA .
            Bravo ...le reve americain existe ....


          • Jean-paul 6 novembre 2008 01:04

            @ antoine Diederick
            Encore un lecteur cynique ,aigri ,grincheux .
            Vous avez Sarkozy..........................lesUSA ont Obama .
            Y a pas photo !!!

























          • Allain Jules Allain Jules 6 novembre 2008 08:50

            @ Smokin’ Muslim,

            Jean-paul a répondu. Une question : c’est quoi ce pseudo ? Vous voulez fumer les musulmans ? Sens propre ou figuré ?



          • Antoine Diederick 5 novembre 2008 21:37

            il a peut-être" brisé quelque chose", mais en réalité, c’est une question "américo-américaine" et je dois dire que ce qui est intéressant, c’est la suite.....que le président us soit noir, blc, vert ou jaune, pour moi, ce n’est pas la question importante. C’est peut-être important aux states, sociologiquement, mais pour le reste, c’est la géopolitique qui est le défi.....plus la crise financière et la récession qui s’annonce.....

            Alors nous verrons bien....

            Les EU, n’ont plus beaucoup de temps pour renforcer leur leadership international, alors....vont-ils devoir baisser quelque peu leur garde, et se recentrer. L’élection d’Obama annonce-t-il ce repli ?


            • Antoine Diederick 5 novembre 2008 21:41

              ....il vrai que ce "black" qui n’est pas "black" pour employer cette très moche expression "black", est une sorte de symbole utile dont la mise en place doit , à mon avis, bien servir quelques stratégies .....internes et externes au contexte us.

              La suite au printemps prochain.....


              les marchés eux, ne font pas des bonds de joie.....


            • Antoine Diederick 5 novembre 2008 22:02

              a l’auteur,


              vous remarquerez aussi, que de plus en plus dans le Monde, tout devient affaire de races.....tout est jugé à l’aune de cette perception.

              nous sommes bien partis pour ne plus jamais juger du fond des choses mais des apparences.....

              c’est regrettable....


              • Antoine Diederick 5 novembre 2008 22:23

                euhhh...."doxa occidentale cassée".....quel lyrisme.....Barack est un occidental, sa formation , son mode de vie, etc.....il a tout d’un type des élites politiques us, il n’est en rien un homme issu de la pensée tiers-mondiste....



                • Allain Jules Allain Jules 6 novembre 2008 08:48

                  @ Antoine Diederick,

                  Je parle de "doxa occidentale" dans le caractère racial du fait que, le "noir" est inférieur, quelque soit ses origines. C’est celà.



                • alizée 7 novembre 2008 19:51

                  Bonjour,
                  j’ai lu votre article ainsi que les commentaires et je pense qu’il ne faut pas trop emphaser toute cette election.
                  Je pense que M obama n’est pas le president du monde et qu’il ne faut pas se rejouir de cette elcetion de manière trompeuse... notre president doit rester la priorité sachant que toutes les decisions prises ne sont pas satisfaisantes.
                  Je crois qu’il faut attendre de voir ce que M obama a à donner au peuple américain dans la mesure où il est attendu sur des sujets sensibles comme l’afghanistan, la crise financière, l’irak...quand on voit aussi,que sa campagne presidentielle a été financé en grande majorité par les stars americaines (de l’odre de millions de dollars) ,je soupçonne une mauvaise influence et une invraisemblance de ses promesses.
                  Mais je laisse tout cela de côté un moment le temps de profiter du symbole qui naît à présent sous nos yeux grâce à l’élection de M obama ,un homme noir à la présidence !
                  En espérant continuer le débat, bon week end à tous.
                  Alizée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès