Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Apéro saucisson-pinard, épilogue : la laïcité, pour un tout autre combat (...)

Apéro saucisson-pinard, épilogue : la laïcité, pour un tout autre combat !

Un apéro géant saucisson-pinard qui devait être organisé le 18 juin rue Myrha, Paris 18e, a été l’objet d’un certain déchainement politico-médiatique... Ses organisateurs entendaient protester contre des prières régulières dans cette rue et dans d’autres de milliers de musulmans remettant en cause les lois de la République. Ils avaient choisi de ne pas mettre de limites à ce rassemblement, en référence à l’appel d’un 18 juin 1940 qui face au péril avait transgressé les clivages politiques traditionnels de l’époque ! Autrement dit, ce rassemblement réunissait des forces allant d’une certaine gauche républicaine aux identitaires que l’on assimile en général à l’extrême droite...Mais était-ce bien la laïcité que l’on défendait ici ?
 
Des organisations se revendiquant de la gauche dont le MRAP, SOS-Racisme - LDH (Ligue des Droits de l’Homme) ou encore le Front de Gauche, avaient demandé l’interdiction de cet apéro l’accusant d’une démarche raciste propre à des « laïcards » n’hésitant pas à se mêler à l’extrême droite. Il devait être ensuite interdit en raison de l’évocation d’un risque de trouble à l’ordre public, argument qui n’avait pu jouer pour interdire ces prières faites dans la rue... En réaction, les organisateurs de l’apéro saucisson-pinard ne reculant devant rien, avaient décidé d’initier un rassemblement, ce 18 juin, à 19 heures, avenue des Champs-Elysées, devant la plaque commémorant la manifestation de 2000 étudiants le 11 novembre 1940 malgré l’interdiction des autorités d’alors, sur fond d’idée de résistance républicaine aujourd’hui face à l’islam mise en parallèle d’une autre résistance à l’occupant nazi.
 
Il y avait-il motif à une initiative contre ces prières collectives dans la rue ?
 
Sans aucun doute, ces prières bafouent nos principes républicains les plus élémentaires compromettant gravement notre vivre ensemble avec un trouble à l’ordre public qui ne fait de doute pour personne. Que ce soit pour Daniel Vaillant maire PS de l’arrondissement où se produisent ces faits, ancien ministre de l’intérieur du gouvernement Jospin, qui n’y voit aucun mal ou pour le Préfet qui connait bien les lois de la République qu’il sait ne pas être respectées pour le moins ici et a interdit l’apéro mais pas les prières ! On avance en général, pour justifier de tolérer ces prières dans la rue, qu’il n’y aurait pas assez de lieux pour les musulmans en France pour qu’ils puissent pratiquer leur religion et que dans l’attente de les réaliser, jusqu’à mettre à contribution le contribuable, on laisse faire. Comme si le fait pour chaque musulman de prier chez lui était un sacrilège, suivant par là à travers cette tolérance des prières massives dans la rue l’intégrisme que reflète cette façon de penser sa religion comme au-dessus de tout !
 
On sait bien que derrière ce phénomène il y a un communautarisme qui ne prend même pas la peine de se dissimuler et affirme ses exigences à travers des revendications croissantes d’accommodements raisonnables qui n’ont de raisonnable que le nom. Ce sont en fait nos libertés fondamentales qui sont remises en cause par ceux là-mêmes qui défendent comme une liberté nouvelle la burqa et la devise de la ligue islamique mondiale d’imposer partout la charia. Une organisation qui finance en Europe l’essentiel des écoles coraniques et paient une large part des imams qui ne connaissent pas, à plus de soixante dix pour cent le français et ignore nos lois, nos traditions, qu’on laisse sévir dans le pays des droits de l’home ! Ces prieurs entendent, par la démonstration dont ils font preuve, peser sur les choix politiques qui ne reviennent normalement qu’aux citoyens pour pousser à des séparations gravissimes et dangereuses y compris, à terme, pour notre paix civile. Ces sympathiques pratiquants sont ceux là mêmes qui appellent au meurtre par l’entremise de fatwas contre des personnes qui usent simplement de leur droit de libre expression.
 
La gauche victimaire en protégeant l’islamisme a poussé dans le sens de cette dérive populiste.
 
Des organisations comme le NPA, le MRAP ou la Ligue des Droits de l’homme ne cessent de défendre au nom de la liberté de religion, un islam du revoilement largement anti-France qui se fait le porte drapeau de l’islamisme larvé qui gagne chaque jour, grâce à ce soutien, en influence sur des quartiers qui lui sont livrés, derrière un discours plein de ressentiment envers le pays qui les a accueilli accusé à chaque occasion d’être minée par un racisme poste colonial... En réalité, un mythe qui fonde une nouvelle martyrologie en vogue permettant à ceux qui défendent l’islamisme d’un Hamas ou des dictatures religieuses telles les Républiques islamiques, de s’attaquer au nom de la liberté de religion à nos valeurs humanistes à l’origine de tous nos acquis sociaux dont tous bénéficient comme nulle part ailleurs.
 
On laisse se développer un racisme anti-blanc dans nos banlieues en encourageant les jeunes issus de l’immigration à interpréter leurs difficultés d’intégration sociale et les frustrations qui en découlent, essentiellement liées à une crise économique dont le libéralisme est seul responsable, à penser que cela serait le fait d’un racisme français qui les exclurait. Attribuer, dans ce contexte de montée de la crise du travail qui perdure depuis plus de trente ans en France, les difficultés d’intégration au seul problème des discriminations est une pure manipulation.
 
C’est une gauche victimaire en mal de projet, qui n’a rien à opposer au libéralisme lorsqu’elle ne le défend pas, qui entend se refaire une conscience morale et poser les bases d’une nouvelle grande cause sur ce fond de commerce qui passe par perte et profit le combat en faveur de l’ouvrier qu’il soit Français ou immigré. A la place de la solidarité du combat anticapitaliste fondé sur la défense de l’égalité, on instaure le droit à la différence à coup de discrimination positive passant pour la condition moderne de l’homme qui sert en fait, à détricoter nos valeurs de progrès social sur le mode de chacun ses droits selon sa religion, son origine, sa couleur.
 
Il y a à l’aune de cette réalité une exaspération et un écœurement chez nombre Français du cru ou pas, qui crée toutes les conditions de l’émergence par delà le Front National d’un ressentiment de plus en plus massif et sans nuances envers les musulmans et l’islam, envers l’immigré. La responsabilité de cette gauche est énorme et révoltante dans ce qui pousse, par l’accumulation du ressentiment de combien de Français dans cette situation où ils sont montrés injustement du doigt et insultés, sur la mauvaise voie où des laïques appellent à se mélanger à l’extrême droite sous prétexte de faire le nombre pour peser contre l’islam communautariste.
 
Ce ressentiment sert un nouveau populisme où la laïcité se retrouve prise en otage. C’est le chemin le plus court pour rassembler mais malheureusement aussi le moins efficace car attaquable sur ses valeurs dont le mélange des genres en annule la portée. Cette forme de combat au nom de la laïcité pour lequel la fin justifie les moyens pourrait même devenir dangereuse pour la démocratie. Car cette agrégation à l’extrême droite donne à cette dernière du crédit pour faire valoir ses thèmes dont l’idée d’un pouvoir fort en regard duquel on inviterait les laïques à faire le sacrifice de la démocratie pourvu qu’on en finisse avec ce danger bien réel de fascisme religieux. La cause s’inverse en son contraire…
 
Un combat laïque totalement dénaturé par une alliance avec l’extrême droite
 
Le combat des deux côtés devient identitaire et c’est toute l’erreur de ceux qui ont cru bon d’organiser cet apéro saucisson-pinard. Cette initiative ne pouvait qu’être interdite et s’en était peut-être même le but pour faire parler de cette démarche de rassemblement populiste. Un sens du rassemblement qui n’a d’ailleurs rien à voir avec l’idée de la résistance française des années 1940 dépassant les clivages politiques traditionnels d’alors car elle en excluait pas essence toute collusion avec l’extrême droite. Cette extrême droite qui fut de l’autre côté et alimenta la milice servile envers l’occupant.
 
Le journal Riposte laïque1 a été un des premiers organisateurs de cet apéro d’un volontarisme franchouillard décomplexé qui aurait pu faire rire s’il s’était agit d’un canular, à condition encore d’avoir su éviter même dans ce cas cette curieuse alliance entre des laïques et des identitaires. Riposte Laïque a joué un rôle éminent dans le combat laïque depuis plusieurs années en défendant des positions courageuses dans la dénonciation des dangers du communautarisme que porte l’islam du revoilement. Un revoilement que ne cesse d’encourager le Conseil Français du Culte Musulman dominé par l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) par ses prises de position.
 
Ce journal l’a fait essentiellement seul contre ceux qui criaient avec les loups ou se taisaient par crainte de l’accusation de haute trahison en racisme dès qu’il était question de critiquer l’islam, accusation portée par une gauche victimaire ne connaissant plus que la méthode d’intimidation des procès en politiquement correcte ! Un climat tuant dans l’œuf les possibilités de rassemblement du camp laïque face à un certain nombre de problèmes pourtant urgents touchant à la place de l’islam en France.
 
Pour autant, il est apparu utile à Riposte Laïque qui a choisi Radio Courtoisie comme une de ses tribunes, de défendre une posture qui légitime un rassemblement au-delà des clivages politiques allant jusqu’à flirter avec des organisations qui ignorent tout de la laïcité et pour lesquelles le rejet de l’islam est viscérale parce que propre au refus du mélange par nationalisme. C’est la même vertu que celle relative à la revendication de pureté qui va avec le voile et une conception qui veut pour le musulman que soit interdite toute union hors de la communauté de religion. On sait où mène ce genre d’idéologie fondée sur la pureté de la nation, de la race ou de la religion.
 
Une logique de rassemblement qui divise et affaiblit les laïques et la laïcité, qui rend service finalement à l’intégrisme religieux qui peut en tirer argument pour identifier la laïcité à de l’intolérance, à une idéologie d’exclusion. C’est propager un malentendu catastrophique, car la laïcité seule permet le mélange à porter l’égalité au-dessus de toute chose pour faire que nous soyons le pays qui connait en Europe le plus de couples mixtes. C’est de ce côté que le radicalisme religieux peut être combattu autant que le racisme, en faisant valoir les valeurs humanistes contenues dans la laïcité, supérieures à toutes les religions, qui les bat même à plates coutures pour peu que l’on mette en face d’elles, sans supercherie ni collusion qui la dénature, ce qu’elle représente de progrès de portée universelle.
 
La laïcité, un humanisme sans compromis face à de vrais dangers venus de l’islam
 
Il aurait mieux valu sans doute organiser un rassemblement devant la mairie du 18e arrondissement contre ces prières à partir d’une réunion des organisations laïques. Elles auraient pu en définir le contenu sous le signe d’une laïcité indissociable de l’humanisme et de l’héritage des Lumières, seule vraie boussole de toute action visant à limiter l’emprise de la religion sur notre société et les choix politiques des citoyens. Mais l’heure est encore à l’imbroglio rendant impossible jusqu’à ce jour cette possibilité d’union. Les laïques sont divisés par un déficit d’analyse qui est suicidaire s‘il n’est pas comblé sous le signe d’un nouvel esprit de responsabilité. Ce débat est l’occasion de montrer les dangers de cette division des laïques et de chercher à ces questions des réponses sans tabou.
 
Cet événement qui a fait symptôme a eu cet effet formidablement positif de poser dans la sphère médiatique dominée par le politiquement correcte des questions jusque là interdites, telle celle posée par ces prières publiques qu’on cache au grand public ou dont on minimise l’importance et les risques. On voit ici se poser les choses de la même façon que l’interdiction des minarets en Suisse par voie de référendum l’a fait. Le résultat faisait symptôme en regard d’un problème réel qu’à ne pas vouloir voir, on avait finalement poussé les choses vers un vote de rejet envers tous les musulmans.
 
Les Suisses n’ont pas pour autant rêvés sur le fait que l’islam pose bien des problèmes. Une enquête menée par une de leur chaine dévoilait récemment que l’imam de Bâle dans l’un de ses prêches n’avait pas hésité à exprimer que les non-musulmans étaient en dessous des animaux. Un témoignage qui doit jouer son rôle pour nous empêcher d’oublier que, si la laïcité est un humanisme, c’est un véritable combat sans concession contre un nouveau cléricalisme auquel nous nous affrontons.
 
Nous faisons face à un islam qui partout et y compris en France se communautarise à travers le développement du voile accompagné par une lecture littérale du coran et rejette de plus en plus l’idée du mélange. Une façon de poser la religion comme première cause face au droit commun, enseignant la mise à part qui conduit à la discorde et à la haine. Ce communautarisme joue aussi contre notre démocratie en donnant des arguments à ceux qui cherchent par la haine des musulmans à gagner en influence politique pour remettre en cause nos libertés, les extrêmes se rejoignant presque naturellement ici. Cet islam communautariste à visée politique est tourné contre la démocratie et les libertés. Il faut pendre la mesure de ce que doit être le combat laïque de l’autre côté pour aider les musulmans, qui dans leur immense majorité ne veulent pas aller dans ce sens, à y résister. Ce n’est pas un combat limité aux rapports entre religion et république dans un seul pays comme on le voit mais qui concerne des enjeux de société partout qui ont aussi à voir avoir la logique destructrice du lien social de la mondialisation.
 
Du combat laïque au combat social, l’humanisme contre la mondialisation !
 
La mondialisation qui entend en finir avec les Etats-Nation, qui sont autant de résistance à un marché sans autre loi que la liberté de faire de l’argent quel qu’en soit le moyen, rêvent de les remplacer par une logiques des communautés religieuses, ethniques, culturelles etc., dont on ne cesse de faire la promotion du discours d’Obama au Caire jusqu’à l’ONU. Ceux qui tirent profit de la mondialisation ont intérêt à ces divisions qui interdisent à terme la moindre action collective en faveur d’une question sociale comme aux Etats-Unis, pays de toutes les fractures identitaires. On rend ainsi incapable le peuple de se défendre face à l’argent-roi. On voit comment le combat laïque qui porte l’égalité des droits au-dessus des religions est étroitement lié au combat social qui concerne l’amélioration du sort de tous les individus, face à un libéralisme qui utilise le communautarisme pour diviser et affaiblir les forces sociales.
 
La laïcité en donnant à la citoyenneté la première place en regard de la religion, censée être devenue une affaire privée n’empiétant pas sur les affaires de la cité, représente un progrès de la conscience dans l’ordre du développement des facultés de l’homme à définir collectivement son destin. Il faut avoir confiance dans la supériorité de la République démocratique, laïque et sociale, comme système politique prometteur, capable de faire à chacun sa place pour peu qu’il se soumette à l’ordre des libertés publiques et individuelles, au pacte républicain fondé sur les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. La seule voie possible pour gagner ce nouveau combat de la laïcité est celle de l’intégrité en regard des valeurs qui la fonde, repoussant toute idée de s’unir avec les tenants d’un antihumanisme au nom d’on ne sait quelle efficacité. Choisir que la fin justifie les moyens c’est se tromper de combat et c’est la certitude surtout d’oublier la laïcité elle-même jusqu’à l’enterrer. Il faut croire dans la liberté de l’individu, éviter les jugements définitifs et laisser la possibilité à chacun de faire son propre chemin, sans rien oublier du combat en cours qui est âpre et ne supporte pas la crédulité.
 
Prendre toutes leurs responsabilités pour les Républicains dans la fraternité.
 
La représentation politique a une responsabilité cardinale concernant ce qui va suivre après ces événements, car c’est à elle de faire que, les inquiétudes légitimes des citoyens de notre pays ou d’autres pays européens envers l’islam du revoilement qui attaque nos valeurs et nos libertés fondamentales, aient comme réponse de remettre à sa place par la loi cette religion comme n’importe quelle autre. Si cela n’est pas fait, alors le populisme prendra le relai et vaille que vaille de notre paix sociale, du vivre ensemble et du reste, les musulmans cristallisant bientôt tous les ressentiments, pendant que les frustrations de ceux-ci liées aux difficultés d’intégration principalement pour fait de crise économique se retourneront contre leur pays d’adoption et ses citoyens.
 
Par delà la représentation politique, il y a pour les républicains un enjeu vital face à cette situation : c’est de savoir définir un cadre de référence ambitieux au combat laïque et républicain, un programme de résistance constitué d’un certain nombre de points sur lesquels se rassembler et qu’on considère comme irréductibles pour lutter contre le fléau de la mondialisation qui nivelle tout par le bas en même temps qu’il divise les hommes sur le mode des identités.
 
Il n’y pas de République démocratique si les intérêts du peuple ne sont pas représentés selon le principe des mêmes droits pour tous, et les représenter c’est défendre sa condition à travers quoi se décline notre République sociale, ses acquis sociaux et ses services publics. Garantir ces deux premiers attributs c’est défendre la République laïque dont le pivot est l’égalité de traitement des citoyens indépendamment de la couleur, de l’origine ou de la religion, c’est ainsi défendre la nation et son indivisibilité comme le territoire où partout la même loi vaut pour tous. Il n’y a pas de peuple sans nation et la République doit être à son service et non se mettre à disposition des intérêts privés et du clientélisme politico-religieux !
 
Des initiatives doivent être prises dans le sens de la définition de ce programme républicain s’appuyant sur les valeurs d’une République qui, poussée jusqu’au bout, contient le principe d’une transformation sociale guidée par le progrès dont on ne mesure sans doute pas aujourd’hui toute l’étendue. Il faut redonner l’initiative aux capacités humaines. Ceci passe par une lutte sans merci contre l’affirmation du sectarisme religieux ou/et identitaire qui dépossèdent l’homme de ses droits individuels inaliénables au nom de la logique de la communauté contre le bien commun et l’intérêt général. Il faut entendre les inquiétudes légitimes des citoyens et leur donner des signes qui leur permettent de se retrouver ensemble, massivement sur des valeurs et des idées dont tous puissent être fiers dans la fraternité, par delà la croyance des uns ou l’incroyance des autres, en fondant tout sur la liberté et l’amélioration du sort commun. La laïcité comme humanisme est à ce rendez-vous historique.
 
Guylain Chevrier. Historien.
 
1 : J’ai été un de ceux à l’origine de Riposte Laïque et ait largement contribué à l’animer depuis septembre 2007 en y livrant quelques 120 articles. J’ai quitté la rédaction de ce journal en ligne le 4 juin 2010 après avoir lu une interview donnée en son nom à Médias Libres par un des membres de sa rédaction sans qu’elle ait été consultée, expliquant que « « Nul ne sait actuellement si Marine le Pen est ou pas d’extrême droite car ses propos sont très loin de la rhétorique habituelle de ce courant politique ; néanmoins, même en admettant qu’elle le soit, qu’est-ce que cela prouverait ? ». Une banalisation du Front National qui tente de tromper l’évidence qui veut que Marine Le Pen n’ait jamais cessé d’être d’extrême droite.

Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Satournenkare 20 juillet 2010 23:01

    Merci pour cet article plein de bon sens il y a encore dans notre pays des gens qui pensent et qui raisonnent


    • romaeterna romaeterna 20 juillet 2010 23:51

      Tout à fait d’accord avec votre point de vue. Mais vis à vis de l’islam nous sommes souvent comme un témoin à la gendarmerie. Vous avez le gentil et le méchant mais tous les 2 ne cherche qu’une seule chose : à ce que vous soyez d’accord avec eux.
      Puis on se rend compte au bout d’un moment que ces gens sont plein de haine. Qu’ils ne vous acceptent que si vous êtes comme eux, que vous croyez aux même fadaises qu’eux.

      Vos commentaires sont très juste. Mais que faire ? En tant que laïc nous avons envie de montrer à quel point ces inepties sectaires sont ridicules. D’où à mon avis la bonne idée du saucisson pinard ! Nous ne sommes pas des gens tristes. Si ?
      De toute façon qui l’aurait fait ? Des gens sacrément courageux. Parce que confronté à des gens qui pour la plupart vivent dans la violence (compatible avec leur religion !), quelques dizaines de pauvres laïcs courageux ne font pas le poids !
      Bien entendu ; l’extrême-droite n"a rien à faire dans un vrai combat pour la laïcité.
      Mais une petite question toute bête : puisque je partage vos idées pour qui vais-je bien pouvoir voter la prochaine fois ? Les lâches socialistes comme je l’ai fait jusque maintenant ? Des partis compromis avec des mahoétans car ils ne trouvent plus la classe ouvrière ?


      • Rounga Roungalashinga 21 juillet 2010 11:10

        Puis on se rend compte au bout d’un moment que ces gens sont plein de haine.

         

        C’est vraiment trop injuste.

         

        En tant que laïc nous avons envie de montrer à quel point ces inepties sectaires sont ridicules.

         

        En tant que laïc vous en avez peut-être l’envie, mais pas la légitimité. Etre laïc signifie cloisonner ses croyances religieuses à la sphère privée, cela ne signifie pas souscrire à une idéologie anti-religieuse. Un représentant de l’Etat, un instituteur par exemple, est laïc : on lui demande de ne pas faire interférer ses opinions religieuses avec sa fonction, on ne lui demande pas d’être athée ou anticlérical.


      • romaeterna romaeterna 21 juillet 2010 20:00

        Donc, Rounga, pour parler sans circonvolution, un laïc doit fermer sa gueule et ne rien dire quand les religions et leurs suppôts envahissent l’espace public. Peut être qu’ils en ont marre ! Peut-être ont-ils envie d’agir et peut-être sommes-nous dans cette situation car les laïcs n’ont pas assez agi jusque maintenant
        Il est amusant de vous lire donner les bons points et les mauvais points ici et là sans rien apporter !
        Et les idées simples ne sont pas votre fort !
        Compliquons les choses afin que la situation soit irrémédiable.


      • Rounga Roungalashinga 22 juillet 2010 07:59

        Donc, Rounga, pour parler sans circonvolution, un laïc doit fermer sa gueule et ne rien dire quand les religions et leurs suppôts envahissent l’espace public.

        Vous avez dit avant :

        En tant que laïc nous avons envie de montrer à quel point ces inepties sectaires sont ridicules.

        Ce qui n’a rien à voir avec la première phrase citée.


      • romaeterna romaeterna 21 juillet 2010 00:03

        Voila ce que je veux dire : vous le voyez avec le dénommé sysati. De la haine....rien que de la haine. Un « croyant » a au moins 10% de son cerveau qui ne fonctionne plus ; qui ne raisonne plus. Et pour beaucoup de mahométans dans les 10% il faut compter une grande partie de haine pure. Sur agoravox ils nous le prouvent tous les jours.
        Mais malheureusement leur prosélytisme délitrant les empêchent de nous quitter !
        Dommage


        • Bill Grodé 21 juillet 2010 00:05

          Vous signalez , à juste titre, la collaboration de Riposte Laïque avec Radio Courtoisie (que personnellement je réprouve , étant entendu que cette radio est proche du FN ou du vicomte de Vendée) , mais vous passez sous silence ses interventions sur Radio Libertaire les dimanches matin, au moins aussi honorables .
          O.K. , vous admettez : « ...une de ses tribunes ». Il aurait été honnête de citer les autres.
          Vous apportez de l’eau au moulin de ceux qui assimilent Riposte Laïque et identitaires ou extrême droite, ce qui est particulièrement regrettable.


          • pigripi pigripi 21 juillet 2010 00:13

            @auteur

            Le journal Riposte laïque1
            -----------------------------

            C’est une coquille « Riposte laïque 1 » ou vous allez créer Riposte laïque 2 ???????????


            • pigripi pigripi 21 juillet 2010 00:21

              @Bill Grodé

              O.K. , vous admettez : « ...une de ses tribunes ». Il aurait été honnête de citer les autres.
              Vous apportez de l’eau au moulin de ceux qui assimilent Riposte Laïque et identitaires ou extrême droite, ce qui est particulièrement regrettable.
              ---------------------
              Vous avez raison, Bill et je trouve douteux le fait que Monsieur Chevrier dont je n’ai jamais totalement apprécié les thèses vienne régler ses comptes avec RL sur AGVX qui n’en demandait pas tant. Quelle aubaine pour la pensée binaire ;-((((

              Mais comme je ne pense pas comme Monsieur Chevrier, à savoir crypto-marxiste manichéiste, j’approuve ses observations tout en désapprouvant ses conclusions.


              • pigripi pigripi 21 juillet 2010 00:41

                Moi je sais séparer le bon grain de l’ivraie.
                J’écoute parfois radio Courtoisie parce que je la capte bien et qu’elle diffuse des émissions intéressantes, notamment culturelles.

                Et même quand Bernard Anthony s’y exprime, il donne des infos ou livre des observations intéressantes à mes oreilles soit que je les partage soit qu’elles me montrent comment pensent les gens qui ne me ressemblent pas et cela me permet de développer ma rhétorique.

                J’écoute aussi radio libertaire, radio Aligre, fip, radio BFM, radio classique, France Inter, etc... smiley)


                • sisyphe sisyphe 21 juillet 2010 10:30

                  Merci de cet article, qui remet parfaitement les choses (et les mouvements et médias divers) en place.

                  Entièrement d’accord avec ce passage (je cite) :

                  Il n’y pas de République démocratique si les intérêts du peuple ne sont pas représentés selon le principe des mêmes droits pour tous, et les représenter c’est défendre sa condition à travers quoi se décline notre République sociale, ses acquis sociaux et ses services publics. Garantir ces deux premiers attributs c’est défendre la République laïque dont le pivot est l’égalité de traitement des citoyens indépendamment de la couleur, de l’origine ou de la religion, c’est ainsi défendre la nation et son indivisibilité comme le territoire où partout la même loi vaut pour tous. Il n’y a pas de peuple sans nation et la République doit être à son service et non se mettre à disposition des intérêts privés et du clientélisme politico-religieux !

                  Des initiatives doivent être prises dans le sens de la définition de ce programme républicain s’appuyant sur les valeurs d’une République qui, poussée jusqu’au bout, contient le principe d’une transformation sociale guidée par le progrès dont on ne mesure sans doute pas aujourd’hui toute l’étendue. Il faut redonner l’initiative aux capacités humaines. Ceci passe par une lutte sans merci contre l’affirmation du sectarisme religieux ou/et identitaire qui dépossèdent l’homme de ses droits individuels inaliénables au nom de la logique de la communauté contre le bien commun et l’intérêt général.




                  pour éviter tout dérapage dans un populisme dévastateur, dans un renforcement des communautarismes ; que ce soit celui des islamistes intégristes, ou celui des identitaires nationalistes tout aussi intégristes.

                  Merci de votre analyse.


                  • Rounga Roungalashinga 21 juillet 2010 10:30

                    Article très moyen dans l’ensemble. On note à certains endroit une étincelle de lucidité, come dans le passage suivant :

                    La mondialisation qui entend en finir avec les Etats-Nation, qui sont autant de résistance à un marché sans autre loi que la liberté de faire de l’argent quel qu’en soit le moyen, rêvent de les remplacer par une logiques des communautés religieuses, ethniques, culturelles etc., dont on ne cesse de faire la promotion du discours d’Obama au Caire jusqu’à l’ONU. Ceux qui tirent profit de la mondialisation ont intérêt à ces divisions qui interdisent à terme la moindre action collective en faveur d’une question sociale comme aux Etats-Unis, pays de toutes les fractures identitaires. On rend ainsi incapable le peuple de se défendre face à l’argent-roi.

                    Mais le reste est d’une très grande naïveté et manque de rigueur. Par exemple, l’auteur nous fait le coup de réduire la collaboration à l’extrême-droite :

                    Cette extrême droite qui fut de l’autre côté et alimenta la milice servile envers l’occupant.

                    Alors qu’on sait très bien que la gauche a autant participé à la collaboration que la droite ou l’extrême-droite. Ou plutôt qu’une partie de la gauche a autant participé à la collaboration qu’une partie de la droite ou qu’une partie de l’extrême-droite.

                    Pour le reste et les propos tenus sur la laïcité, ce n’est que du catéchisme :

                    C’est de ce côté que le radicalisme religieux peut être combattu autant que le racisme, en faisant valoir les valeurs humanistes contenues dans la laïcité, supérieures à toutes les religions, qui les bat même à plates coutures pour peu que l’on mette en face d’elles, sans supercherie ni collusion qui la dénature, ce qu’elle représente de progrès de portée universelle.

                     

                    la laïcité est un humanisme

                    (on se demande bien comment ce qui n’est pas un mouvement de pensée pourrait être un mouvement de pensée, bien entendu que la laïcité n’est rien de plus qu’un mode de fonctionnement. Une phrase correcte sur le plan de la logique formelle serait plutôt « le laïcisme est un humanisme » bien que cet énoncé soit très discutable au regard de la réalité)

                     

                    La laïcité en donnant à la citoyenneté la première place en regard de la religion, censée être devenue une affaire privée n’empiétant pas sur les affaires de la cité, représente un progrès de la conscience dans l’ordre du développement des facultés de l’homme à définir collectivement son destin.

                    Amen.

                    Si cela n’est pas fait, alors le populisme prendra le relai et vaille que vaille de notre paix sociale, du vivre ensemble et du reste

                    Mon Dieu ! Rendez-vous compte : le populisme !! Mais que va devenir le vivre-ensemble ?
                    On retrouve ici la terminologie douteuse et stérile qui empêche d’avoir un point de vue net sur la réalité politique d’aujourd’hui.


                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 21 juillet 2010 10:42

                      Tout d’abord, je veux dire que je regrette le départ de M. Chevrier de Riposte Laïque, car j’apprécie ses articles.

                      Je lui apporterai une réponse à deux niveaux :

                      1 sur l’alliance ponctuelle avec les Identitaires :
                      Le combat identitaire est effectivement à distinguer du combat laïque.
                      Pour autant, il n’est pas d’extrème-droite en soi. On peut apprécier la France traditionnelle, ses apéros, son saucisson, ses airs d’accordéon, et vouloir préserver tout cela, sans pour autant mériter d’être stigmatisé du qualificatif d’extrème-droite

                      2 le combat laïque est intrinsèquement à gauche en ce sens qu’il vise à interdire aux religions d’envahir l’espace politique (sachant que, quand elles le font, elles n’oeuvrent pas dans le sens des droits humains, de la liberté d’expression, de l’égalité homme/femme) ; mais il faut s’entendre sur le sens qu’a pris aujourd’hui le mot « gauche » ; les partis dits de gauche ne défendent plus les droits des salariés ; ils font toutes les concessions possible à l’islam au détriment des droits de la femme ; donc, ils ont complètement vidé de son sens le mort « gauche ».

                      Je fais une différence entre gauche politique (les partis s’attribuant cette étiquette) et gauche culturelle (c’est à dire tous ceux qui sont pour la défense des salariés, des droits de la femme, de la liberté d’expression).

                      Parmi les combats de gauche, celui pour la laïcité me semble en ce moment prioritaire, l’islam constituant LE grand risque pour les libertés individuelles et les droits de la femme.

                      Marine Le Pen est la seule personnalité politique sérieuse qui porte ce combat de façon claire. je la soutiens donc.

                      Car, pour 2012, je veux une alternative.

                      Pas question que je vote pour la gauche de Martine Aubry, la grande copine des islamistes de Lille.

                      Ni pour la droite d’affaires qui veut toujours plus d’ouverture des frontières (ce qui veut forcément dire plus d’islam chez nous).

                      Je voterai donc Marine sans états d’âme.



                      • oncle archibald 21 juillet 2010 18:28

                        « ils ont complètement vidé de son sens le mort »gauche«  » . mon Dieu ! quel lapsus révélateur !!


                        Oui la gauche est bien morte, elle qui se dit encore l’héritière de Jaurès mais ne sait même plus défendre le fruit du travail contre capital, elle qui encourage à l’immigration massive alors que cela ne sert que les interets du capital . Ces pauvres gens qui ont accepté de travailler dans des conditions indignes ont obligé les travailleurs autochtones à faire de même et à taire leurs légitimes revendications pour ne pas se retrouver au chomage ... 

                        Ls politiques de gauche comme de droite se moquent de nous, seule leur réelection les interesse ... Ils s’amusent à nous diviser pour pouvoir se légitimer mais ils servent les mêmes inerets, qui ne sont pas les notres .. nous laissant désespérés et pour certains prets à voter pour une extreme droite qui adoucit son image pour ratisser plus large et se met en embuscade pour 2012 ... Un deuxieme tour MARINE c/ MARTINE ca vous tente ?


                      • Catherine Segurane Catherine Segurane 22 juillet 2010 00:16

                        Oui, Archibald, j’ai vu ce lapsus que j’ai fait.


                        Effectivement, il est révélateur.

                      • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juillet 2010 11:00

                        c’est vrai que si d’un côté il y a l’islamisme travesti en dogme politique et les identitaires d’extrème droite, en gros deux minorités provocatrices, quid de la grande majorité des citoyens dans ce face à face faussement belliqueux ?

                        Mon avis est que chacun se sert de l’autre pour exister, s’affirmer, se promouvoir dans l’opinion publique, en symbiose... une main lavant l’autre !
                        Les responsables politique et administratif prostituant les lois de la république pour des minorités agressives dans l’espoir d’étouffer les feux qui couvent sur le sol français, doivent être destitués par la majorité des citoyens qui se contrefout de l’islam et de la france de pétain !


                        • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juillet 2010 18:54

                          le gros con FN et le gros con islamiste font chier la population laïc et paisible, et comme pour l’oeuf percé et agité, ils ne forment qu’une seule et même couleur


                        • voxagora voxagora 21 juillet 2010 11:06

                          Votre article est intéressant, mais il me semble qu’il y a
                          une contradiction :
                          en effet, vous dites vous éloigner de Riposte Laïque parce qu’elle
                          s’est mélangée au Front National,
                          mais en même temps vous critiquez la Gauche de ne pas entendre
                          le ras-le-bol de ceux qui subissent le racisme anti-blanc-français.
                          Or si la Gauche se met à les écouter, forcément il y aura des analogies
                          avec le FN puisque c’est leur fond de commerce !

                          Entre deux maux, il faut choisir le moindre.
                          Ce n’est pas parceque Marine LePen dit qu’il pleut que nous devons dire
                          qu’il fait soleil alors même que nous sommes noyés sous la flotte !
                          Peut-être faut-il cesser d’avoir peur d’être amalgamé, dire les choses,
                          et EXPLIQUER QU’IL Y A UNE DIFFERENCE.
                          Non ?


                          • yacoub yacoub 23 juillet 2010 12:04

                            Le voile est une modeste étape
                            Après pour les femmes ce sera l’enfermement


                          • Captain Zeupa 21 juillet 2010 12:12

                            Ce n’est pas un épilogue !

                            L’an prochain des pique niques seront organisés dans de nombreuses villes de France, et les participants seront de tous bords politiques et aussi apolitiques.


                            • pigripi pigripi 21 juillet 2010 12:23

                              @auteur

                              Il eut été honnête de dire que vous quittiez Riposte laïque pour la CGT qui vous invite à y prendre des responsabilités qui ne s’accomoderait pas de la désinformation sur le prétendu extreme droitisme de RL.

                              Votre démarche illustre vos positions crypto-marxistes et va à l’encontre du bon sens tel que Pasou l’a exprimée ci-dessous :

                              L’extrême droite d’aujourd’hui ne correspond pas à l’extrême droite d’hier vu que l’ensemble de l’échiquier politique s’est déplacé idéologiquement vers la gauche. Cette « extrême droite » n’est qu’un parti de droite, l’UMPS étant dans leur présentation que du centre gauche et dans les faits des individus essentiellement pognonistes, affairistes et mondialistes.
                              Cette extrême droite est par certains points de vue plus à gauche qu’un Jean Jaures dont la gauche manipulatrice fait l’un de ses « saints ».

                              Vous vous prétendez historien mais vous faites de l’historicisme.


                              • sisyphe sisyphe 21 juillet 2010 12:39

                                L’extrême droite d’aujourd’hui ne correspond pas à l’extrême droite d’hier vu que l’ensemble de l’échiquier politique s’est déplacé idéologiquement vers la gauche.

                                 smiley smiley 

                                Très fort !! 

                                Quand on voit ce qu’est devenue la « gauche » officielle ; qui ne remet même plus en cause le libéralisme, et le règne absolu de la « droite décomplexée » (avec ses affairismes divers avec le monde de la finance), la domination mondiale des puissances financières, représentées par leurs valets au pouvoir, il faut disposer d’une sacrée dose de culot, ou d’aveuglement, ou de volonté de désinformation et de propagande pour oser affirmer de telles contre-vérités !!

                                Idéologiquement, la seule idéologie qui subsiste, est celle du fric-roi/dieu, du capitalisme libéral entièrement incontrôlé, du chacun pour soi, de l’aggravation des inégalités, des dénis de justice, des collusions, de l’asservissement du politique avec les milieux de la finance ; si c’est ce que Pasou et pigripi appellent un « déplacement vers la gauche » smiley, on comprend tout de suite leur « indulgence » envers l’extrème-droite... 

                                Marx, réveille toi, ils sont devenus trop cons... 


                              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 21 juillet 2010 12:26

                                "Cette extrême droite qui fut de l’autre côté et alimenta la milice servile envers l’occupant."

                                Réouvrez vos livre d’histoire monsieur car une erreur aussi grosse....


                                • pigripi pigripi 21 juillet 2010 12:27

                                  Contrairement à Catherine Ségurane, je ne voterai pas pour Marine le Pen, sa vierge, ses saints et ses intégristes cathos.

                                  Je ferai partie de la majorité abstinente citoyenne qui refuse de donner des billes à un système qui prétend être démocratique mais n’en a ni les pratiques ni le fond.

                                  Marine le Pen sera surement élue avec une majorité d’abstentions, donc avec une faible légitimité qui la poussera à faire alliance avec ??????? mais sans moi.

                                  Le pouvoir est dans la rue et sur le net smiley)


                                  • pastori 21 juillet 2010 13:00

                                    tout le monde sait avec Mr pasou que l’extrême droite est passée totalement à gauche.
                                    d’ailleurs lui même a décidé de voter Besançon.
                                     
                                    mais pourquoi l’extrême droite en général a adopté les idée de gauche ? c’est tout bête :

                                    ça remonte à la guerre d’Algérie entre un « officiant » et un « patient » dont les noms ne sont pas connus :

                                    c’est dû à une décharge de gégène malencontreuse reçue par « l’officiant » parce que le « patient » s’est débattu, ce qui a provoqué une inversion des ions ++ du sang dans son organisme, faisant ainsi fonctionner son cerveau à l’envers.

                                    après c’est une question de contagion. aucun de mes vaccins n’a pu les guérir.


                                    • pastori 21 juillet 2010 13:45

                                      enfin on a compris que dans national- socialisme il y a « socialisme » donc les adeptes sont les socialistes d’une nation..
                                      donc la droite nationale -socialiste est socialiste, donc le PS devrait voir ses troupes augmenter sérieusement !

                                      on avait bien compris, pas la peine de répéter, on est pas sourds. .enfin mon âge...


                                    • pigripi pigripi 21 juillet 2010 13:10

                                      @sisyphe

                                      asou et pigripi appellent un « déplacement vers la gauche » , on comprend tout de suite leur « indulgence » envers l’extrème-droite...
                                      --------------------------------------------
                                      Toujours aussi clair voyant !

                                      Allez jusqu’au fond de votre pensée, pigripi appelle le national socialisme...quoique cela serait incohérent avec votre opinion de cette « sioniste » (c’est vous qui ’avez dit)

                                      Il est trop trop le sisyphe smiley)))


                                      • sisyphe sisyphe 21 juillet 2010 13:35

                                        @ pigripi 

                                        c’est bien vous qui avez repris la citation de pasou, en étant d’accord avec elle, qui dit que « le paysage politique s’est idéologiquement déplacé vers la gauche » ; non ? smiley 

                                        Je serais curieux de savoir comment vous justifiez ceci, donc...

                                        Merci de vos explications

                                         smiley 


                                      • pigripi pigripi 21 juillet 2010 13:12

                                        @pastori

                                        Vous êtes plus drôle d’hab...
                                        Un peu trop picolé de pinard, le vin étant selon vous un aliment smiley)


                                        • pastori 21 juillet 2010 13:19

                                          bon c’est pas drôle ? alors je raconte autre chose :

                                          Comment le fn va résoudre les problèmes du pays ?

                                          en appliquant la solution prescrite par G. Chevalier en 1934. tout simplement !


                                          • pastori 21 juillet 2010 13:45

                                            j’ai pas bien entendu ! bon rien ne marche !

                                            Comment ? parlez plus fort pigripi !

                                            ah, vous voulez savoir quelle est la solution de G. Chevalier ? fallait le dire !

                                            « tout problème fini par se résoudre à condition de ne pas chercher à lui apporter de solution » !
                                            G.Chevalier dans « clochemerle » 1934.  smiley


                                            • cmoy patou 21 juillet 2010 14:04

                                              Cachez ce sein que je ne saurai voir, 2012 c’est dans deux ans le mieux pour la victoire c’est d’avoir contre soi le F.Haine.


                                              Choisir entre deux dictatures ou républiques bananières ?

                                              • docdory docdory 21 juillet 2010 14:12

                                                @ Guilain Chevrier

                                                Personnellement, je regrette votre départ de riposte laïque, car j’aime bien vous lire.
                                                Mais avez-vous eu raison de partir ?
                                                Qu’il y ait des un ou des supporters de Marine Le Pen, à riposte laïque, je n’en disconviens pas, mais d’un autre côté, si tous les auteurs de gauche quittent riposte laïque, vous risquez d’accélérer la confusion qui existe aux yeux de certains islamo-gauchistes entre défense de la laïcité et extrême droite.
                                                Le principe de riposte laïque est de défendre les valeurs républicaines et la laïcité au delà des clivages politiques traditionnels.
                                                A tout prendre , je préfère voir des adeptes de Marine le Pen défendre la laïcité que voir Delanoë voler 22 millions d’euros au contribuable parisien pour construire une mosquée, ou voir Martine ( Brochen ) -Aubry organiser l’apartheid religieux dans les piscines de sa ville !
                                                En quittant riposte laïque, ou allez-vous pouvoir exprimer vos opinions laïques ? A l’UFAL ? Mais l’UFAL ne voudra pas de vos textes : en tant qu’ancien rédacteur à Riposte laïque, il ne vous laisserons jamais vous exprimer. D’ailleurs, l’UFAL défend la laïcité pour toutes les religions , sauf l’islam !
                                                Par ailleurs, vous utilisez le terme « franchouillard » pour qualifier l’apéritif saucisson-pinard.
                                                Je pense qu’une chose qui énerve bon nombre de français , c’est de voir qualifier leurs coutumes de « franchouillardes ».
                                                Que ne dirait-on pas si l’on qualifiait les prières illégales dans les rues de Paris de coutumes « arabouillardes » ou « musulmanouillardes » ou « maghrébinouillardes » !!! Ou bien, dans un autre domaine, si l’on qualifiait les festivités du nouvel an chinois dans le treizième arrondissement de coutume « asiatouilarde » ou « sinouillarde » .
                                                Eh bien, l’emploi du terme « franchouillard » est tout aussi déplacé.


                                                • Heil Cartman Heil Cartman 21 juillet 2010 16:39

                                                  « islamo-gauchistes » ????????

                                                  Bah mon cochon (^^) je l’avais jamais vu celle-là. Je suppose qu’elle entre dans la même catégorie que « crypto-trotskyste » que j’ai vu sur un autre post ce matin.

                                                  C’est qu’à défaut de pouvoir parler français les extrémistes se mettent à imaginer leur propre langue on dirait.

                                                  Mais bon, vos babillages grossiers ne sauraient changer l’histoire du front national, notamment ses origines :

                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Barth%C3%A9l%C3%A9my

                                                  Il participe à la création de la LVF, dont il est membre du comité central, et en 1944, représente le PPF à la République de Salò.
                                                  Après la guerre, il rejoint le Mouvement social européen de Maurice Bardèche, le Front national pour l’Algérie française, puis soutient Jean-Louis Tixier-Vignancour, avant de participer à la création du Front national de Jean-Marie Le Pen en 1972.

                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gion_des_volontaires_fran%C3%A7ais_contre_le_bolchevisme

                                                  La Légion des volontaires français contre le bolchévisme (dite Légion des volontaires français ou LVF), connue sous le nom Infanterieregiment 638[1] par les Allemands, est créée le 8 juillet 1941, 15 jours après le déclenchement de l’opération Barbarossa (l’invasion de l’URSS par l’Allemagne). Cette naissance est portée par une galaxie de partis collaborationnistes

                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_sociale_italienne

                                                  La République sociale italienne ou RSI, également appelée République de Salò, fut un État d’inspiration fasciste fondé par Benito Mussolini en Italie du Centre et du Nord le 23 septembre 1943, dans les zones contrôlées par la
                                                  Wehrmacht (l’armée allemande).

                                                  Et je crains même pas le point Godwin, c’est du factuel tout ça. smiley


                                                • docdory docdory 21 juillet 2010 18:39

                                                  @ Heil Carter

                                                  Puisque vous semblez ignorer ce qu’est un islamo-gauchiste, je vais tenter de vous le définir :
                                                  C’est quelqu’un qui, croyant appartenir à la gauche ou à l’extrême gauche, est néanmoins capable de renoncer à toutes les valeurs de gauche en se compromettant avec les forces obscurantistes les plus rétrogrades de l’islam pour diverses raisons qui peuvent aller de la peur de passer pour un raciste, de l’anti-américanisme invétéré, du relativisme culturel, de la croyance au multiculturalisme( liste non limitative ).
                                                  Exemple de comportements islamo-gauchistes :
                                                  -Besancenot et sa candidate voilée aux élections
                                                  -Besancenot défilant au côté de sympathisants du hamas 
                                                  -Martine Aubry établissant un apartheid religieux pour les femmes musulmanes dans les piscines municipales de Lille
                                                  - Delanoë finançant illégalement et au mépris de la laïcité, pour 22 millions d’euros, la construction d’une mosquée géante à Paris ( appelée mensongèrement « institut des cultures de l’islam » )
                                                  - Delanoë refusant de disperser les prières musulmanes illégales dans les rues de sa ville alors qu’il en a le pouvoir ,
                                                  - Les « verts » et une bonne partie du PS refusant de voter la loi anti-burqa
                                                  - les « verts » s’alliant, en particulier à Roubaix, à des islamistes disciples de Tariq Ramadan, au point que ce parti est littéralement noyauté par les intégristes .
                                                  - le parti communiste iranien à l’époque de la chute du shah, s’alliant avec les khomeinistes pour le renverser ( et se faisant massivement liquider ensuite en remerciement de cette alliance contre-nature ! )
                                                  Voilà, j’espère que vous avez compris ce qu’est l’islamo-gauchisme !

                                                • jaja jaja 21 juillet 2010 18:47

                                                  « -Besancenot défilant au côté de sympathisants du hamas »

                                                  Bof ça vaut mieux que d’être un siono-fasciste comme vous qui ne pouvez défiler qu’avec le FN et les identitaires sous couvert de laïcité alors que le but de vos mini « apéros géants » est en fait de stigmatiser l’immigration et ceux qui en sont issus au profit de la division des travailleurs souhaitée par le Merdef et les actionnaires du CAC 40...


                                                • Massaliote 22 juillet 2010 11:54

                                                  Exact, Doc, l’emploi du terme « franchouillard  » caractérise souvent le discours des anti-France car c’est un terme péjoratif inventé par ceux-ci juste avant de tenter la promotion de « sous-chiens ». Nous n’avons pas à l’accepter.


                                                  • First Us 21 juillet 2010 15:08

                                                    Et pourquoi ne pourrait-on pas se revendiquer des idées de la laïcité et être proche des idées de l’extrême-droite en même temps ? Est-ce que les gens qui sont proches des idées d’extrême-droite puent ? N’a t’on pas le droit d’être d’extrême-droite comme d’extrême-gauche, du centre, socialistes, communistes, témoins de Jéhovah, etc... Pourquoi toujours vouloir stigmatiser les gens qui sont proches des idées de l’extrême-droite ? C’est leur droit après tout ! C’est cela aussi la démocratie !


                                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 21 juillet 2010 15:49

                                                      « Et pourquoi ne pourrait-on pas se revendiquer des idées de la laïcité et être proche des idées de l’extrême-droite en même temps ? Est-ce que les gens qui sont proches des idées d’extrême-droite puent ? N’a t’on pas le droit d’être d’extrême-droite comme d’extrême-gauche, du centre, socialistes, communistes, témoins de Jéhovah, etc... Pourquoi toujours vouloir stigmatiser les gens qui sont proches des idées de l’extrême-droite ? C’est leur droit après tout ! C’est cela aussi la démocratie ! »
                                                      ________

                                                      Non, pas du tout, mais on finit par ne plus savoir où est la droite et où est la gauche.

                                                      A l’origine, il y avait le trône et l’autel d’un côté, c’était la droite. Et ça ne pouvait pas être la laïcité, puisqu’il y avait l’autel.

                                                      Maintenant, franchement, on ne s’y retrouve plus.

                                                      Quand le PS fricote avec la plus liberticide des religions (l’islam) et continue de se prétendre de gauche, on ne sait plus trop ce que les mots veulent dire.

                                                      Et, quand Marine dit qu’elle ne remettra pas en cause la loi Veil et que je la crois (question de feeling), pour moi, elle est à gauche sur ce point.

                                                      Mieux vaut peut-être éviter d’employer les mots droite et gauche, ils ne veulent vraiment plus rien dire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès