Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Athéisme et humour sont-ils compatibles ?

Athéisme et humour sont-ils compatibles ?

Je m’étais promis d’éviter les débats qui touchent à la religion, à l’athéisme, au Pape, à Dieu etc. Ce ne sont, le plus souvent que successions d’ anathèmes, péroraisons, jugements à la hache et insultes variées.

J’ai abondamment donné dans le genre. Je suis même venu à Agora Vox pour cela. Rendre coup pour coup aux sarcastiques ennemis de toute foi, participer bille en tête à ces joyeux bourre-pifs, oublier de « tendre l’autre joue » pour se fier exclusivement à la devise des boxeurs chrétiens : " il vaut mieux donner que recevoir".

L’exercice a ses limites. On tourne vite en rond.

Pourtant je vais rompre ce vœu de silence et tenter de vous faire partager mon enthousiasme pour un livre que je viens de terminer. Il est d’un écrivain...athée.

Il est juste de vous situer d’où je parle.

Je suis croyant. Dieu existe, il est facile de le rencontrer puisqu’ il n’existe que lui.

http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/il-n-existe-rien-d-autre-que-dieu-74620

Pour s’en convaincre, on peut également lire le chapitre1 de l’ « Ethique » de Spinoza.

Je suis chrétien par ma famille, par mon histoire et par ma culture. Je n’en suis pas fier, je n’y suis pour rien mais j’en suis très heureux, n’ayant rien rencontré de plus élevé que le message évangélique et la loi d’amour absolu.

Je ne me sens soumis à aucun dogme et seule la hargne et la bêtise affichée dans la Pravda contre Benoit XVI me l’ont rendu sympathique.

Bien sûr, comme dans toute famille, il y a des cadavres dans les placards, mais j’ai rencontré suffisamment de chrétiens magnifiques pour me les faire oublier.

Venons en au livre. Il est de Julian Barnes l’un de mes auteurs préférés avec les autres mousquetaires de la littérature anglaise, William Boyd, David Lodge et Tom Sharpe.

« RIEN A CRAINDRE », c’est le titre, parle de l’athéisme de l’auteur.

Athéisme hérité d’une famille d’intellectuels incroyants depuis plusieurs générations, d’un frère aîné prof de philo, sorte de Michel Onfray britannique, de l’étude de ses auteurs préférés, presque tous athées (et français).

« RIEN A CRAINDRE »nous parle aussi de la vieillesse qui avance et du néant qui attend. A la fin.

Mais ici, pas de poses bravaches et méprisantes, pas de mouvements altiers du menton, pas d’affirmations péremptoires mais une réflexion sincère, honnête, pleine d’humanité et de cet humour si réjouissant qui ne parvient décidément pas à franchir le « Channel ».

Un exemple ?

La première phrase du livre est : « Je ne crois pas en Dieu mais il me manque »

Elle ne trouve sa clé qu’à la page 129 :

« Le sentiment que Dieu me manque est un peu pour moi comme celui d’être anglais:un sentiment suscité surtout par l’attaque. Quand mon pays est maltraité, un patriotisme dormant, pour ne pas dire comateux, se réveille. Et quand il s’agit de Dieu, je me sens plus provoqué par l’absolutisme athée que, disons, par l’optimisme souvent modéré et hésitant de l’Eglise anglicane ».

Un autre exemple ?

Depuis plusieurs décennies, Julian Barnes retrouve six autres écrivain britanniques pour un repas annuel à Soho :

« Il nous faut une salle pour nous, non par présomption, ou de peur que nos meilleures répliques ne soient volées par des indiscrets, mais parce que plusieurs d’entre nous sont atteints de surdité...Nous perdons tous nos cheveux, nous avons besoin de lunettes ; nos prostates enflent lentement, et la chasse d’eau des toilettes au tournant de l’escalier est souvent sollicitée. Mais nous sommes plutôt joyeux dans l’ensemble et travaillons encore tous ».

Lors de leur dernier repas, il fut demandé à chacun de déclarer s’il croyait en une vie après la mort. Un seul, catholique, répondit par l’affirmative :

« Alors qu’au cours des décennies passées cela aurait pu mener à quelque affectueuse moquerie aux dépens de notre ami catholique, à présent nous avons le sentiment d’être beaucoup plus près du néant auquel nous croyons, tandis que lui, au moins, a un modeste espoir de salut et de paradis. Il me semble (mais nous ne procédons à aucun référendum là-dessus))que nous l’envions un peu. Nous ne croyons pas, nous nous refusons à croire depuis des dizaines d’années, plus d’ un demi-siècle dans certains cas ; mais nous n’aimons pas ce que nous voyons devant nous, et nos ressources pour y faire face ne sont pas aussi bonnes qu’elles pourraient l’être »

Pour répondre à l’interrogation du titre, athéisme et humour semblent donc parfaitement compatibles. Encore que...L’auteur est-il encore vraiment athée ?

Un court passage du livre (et un seul), permet d’en douter :

« Si je me disais athée à vingt ans et agnostique à cinquante et plus, ce n’est pas parce que je suis devenu savant entre temps:seulement plus conscient de mon ignorance. Comment pouvons nous être sûrs d’en savoir assez pour connaître la vérité ? En tant que matérialistes néodarwiniens du XXIème siècle, convaincus que le sens et le mécanisme de la vie ne nous sont tout à fais clairs que depuis l’année 1859, nous nous estimons catégoriquement plus sages que ces dévots crédules qui, il y a si peu de temps encore, croyaient en un dessin divin et un univers ordonné, croyaient en la résurrection et au Jugement dernier. Mais, bien que nous soyons mieux informés, nous ne sommes pas plus évolués, et certainement pas plus intelligents qu’eux. Qu’est-ce qui nous assure que notre savoir est si définitif ?  »

Ce dont je suis à peu près certain, c’est que la lecture de « RIEN A CRAINDRE »devrait vous réjouir et, peut-être, vous faire découvrir un nouvel ami.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

164 réactions à cet article    


  • Cogno2 22 novembre 2010 10:38

    Dieu existe, il est facile de le rencontrer puisqu’ il n’existe que lui.

    Dieu est tout, dieu est l’univers.... juste une question de choix des mots, mais ça permet de faire une phrase ridicule qui n’apporte rien d’intéressant, à part la croyance de l’auteur... moi je crois au père noël vous savez, car il existe, et je vous défie de me prouver le contraire tiens.

    L’intro est dégoulinante, le titre est racoleur au possible avec cette contre vérité : « Athéisme et humour sont ils compatibles. »
    Quand on sait à quel point la religion est une chose joyeuse, tout le monde se souviens des blagues du curé, je me dit que l’auteur se fout de la gueule du monde.


    • juluch 22 novembre 2010 11:54

      Tiens !!!

       je suis d’accord avec cogno2 !!

      un miracle mon père ???

    • Furax Furax 22 novembre 2010 12:16

      Tout d’abord, je vous remercie sincèrement de me fournir un illustration parfaite de ce que j’avance en préambule, c’est à dire l’impossibilité de débats intellegents sur ces thèmes. Votre humour est évident..
      Quant à la proposition « Dieu existe.... », je vais vous la formuler autrement :
      « Nulle substance, en dehors de Dieu ne peut être donnée ou conçue »
      Ce n’est que du Spinoza (Ethique, chapitre1, proposition XIV). Ca doit être un « dégoulinant » lui aussi.
      Allez ,pour vous faire plaisir, je vais vous dire en quoi je suis d’accord vac vous :
      Je crois que la proposition :« Il y a dans de ciel un vieux barbu sur un traîneau tiré par des rennes qui distribue des cadeaux aux petits enfants »
      est plus réaliste que la proposition : « La matière est surgie toute seule du néant et s’est dotée, comme une grande d’une nécessié »
      Bon , du monde peut-être pas mais de vous...


    • Cogno2 22 novembre 2010 13:06

      Tout d’abord, je vous remercie sincèrement de me fournir un illustration parfaite de ce que j’avance en préambule, c’est à dire l’impossibilité de débats intellegents sur ces thèmes. Votre humour est évident..

      Arrêtes ta réthorique à deux balles, tu comprends très bien ce que je veux dire.

      Quant à la proposition « Dieu existe.... », je vais vous la formuler autrement :
      « Nulle substance, en dehors de Dieu ne peut être donnée ou conçue »

      Mais je m’en fous de tes citations, on fait dire ce qu’on veut à des citations, et ce n’est en aucun cas une preuve de quoi que ce soit, si tu entends prouver avec l’existence de dieu avec des citations, ne viens plus me parler d’intelligence tant que tu n’en afficheras pas un peu.

      "La matière est surgie toute seule du néant et s’est dotée, comme une grande d’une nécessié« 

      Et en Français ça donne quoi ce truc ? Tu parles de la création du monde par un dieu ?

      Et encore une fois, c’est pas parce que tu comprends pas un truc que tu dois y voir un dessein quelconque, c’est la solution de facilité, qui permet de se passer des questions existentielles.
      J’attends toujours des croyants de vrais arguments, sur lesquels on peut discuter.
      Parce qu’il n’y a aucune discussion possible avec un type qui vous dit »j’y crois, parce que c’est comme ça"

      Bon , du monde peut-être pas mais de vous...

      Et c’est réciproque, je me moque toujours des ramollis du bulbes qui viennent me vendre leur soupe religieuse.


    • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2010 13:14

      Mais je m’en fous de tes citations, on fait dire ce qu’on veut à des citations, et ce n’est en aucun cas une preuve de quoi que ce soit, si tu entends prouver avec l’existence de dieu avec des citations, ne viens plus me parler d’intelligence tant que tu n’en afficheras pas un peu.

      Le minimum de l’intelligence et de la curiosité serait d’aller voir d’où vient cette citation, et d’essayer de comprendre ce que Spinoza développe dans son Ethique.


    • Cogno2 22 novembre 2010 15:19

      Non, j’ai pas le temps pour ça, et je ne vais pas me faire chier avec un type qui me sort ça : Je suis croyant. Dieu existe, il est facile de le rencontrer puisqu’ il n’existe que lui.

      J’attends toujours des réponses de la part des croyants, mais jamais ils ne répondent jamais, et pour cause. Par exemple celle-ci : Pourquoi parmi les milliers de divinités vénérées par l’Homme, la leur serait la bonne ?

      Alors quand je le vois lui, qui viens me parler d’intelligence alors qu’ils n’ont rien d’intelligent à proposer, je l’envoie chier, lui et son article.


    • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2010 15:28

      Non, j’ai pas le temps pour ça, et je ne vais pas me faire chier avec un type qui me sort ça : Je suis croyant. Dieu existe, il est facile de le rencontrer puisqu’ il n’existe que lui.

      Et avec Spinoza ? Ca ne vous intéresse pas, ce qu’a pu écrire l’un des plus grands philosophes de tous les temps ?


    • Furax Furax 22 novembre 2010 15:56

      Patron !
       
      Remettez un pastis à Cogno2 !


    • Cogno2 22 novembre 2010 16:04

      Remettez un pastis à Cogno2 !

      Rien d’autre à dire pour justifier tes croyances ?
      Toujours pas de réponse a ma question ?
      C’est pour ça que tu bottes en touche hein ?

      Sinon je ne bois pas, désolé pour toi.


    • Furax Furax 22 novembre 2010 17:04


      Cono 2

      « Rien d’autre à dire pour justifier tes croyances ? »

      Je n’ai rien à « justifier » auprès d’un pauvre gland comme toi. Tu te crois dans un tribunal stalinien ?


    • Cogno2 22 novembre 2010 17:26

      Je n’ai rien à « justifier » auprès d’un pauvre gland comme toi. Tu te crois dans un tribunal stalinien ?

      Quand on te pose une question c’est comme ça que tu réponds ?

      Je le redis, tu te fous le gueule de monde, t’as rien à dire à part que tu crois, mais on s’en fous de tes croyance, tu crois qu’une répétant que tu crois un truc, ce truc vas devenir vrai ?

      Tu crois que c’est comme ça que tu vas convaincre du monde ?
      En en répondant pas, et en fuyant comme une anguille à chaque fois ?

      Si tu n’as rien pour étayer un tant soit peu tes croyance, si t’es pas capable dans ce cas de la boucler, alors ne t’étonnes pas de te faire démonter en deux seconde et de perdre toute crédibilité, sauf auprès des convaincus.


    • Furax Furax 22 novembre 2010 18:02

      Cono2

      « Si tu n’as rien pour étayer un tant soit peu tes croyance, si t’es pas capable dans ce cas de la boucler, alors ne t’étonnes pas de te faire démonter en deux seconde et de perdre toute crédibilité, sauf auprès des convaincus »
       
      Pour ce qui est de mes croyances, si tu sais lire, lis Spinoza. Tu verras c’est instructif, c’est de la pure logique. Pour le reste, il existe quatre témoignages que l’on appelle les Evangiles. Tu vas me dire que c’est des fables sans intérêt et je te réponds tout de suite que ton opinion tu peux te le mettre où tu veux.
      Pour ce qui est de me démonter, va jouer avec des nains de jardin pour t’entraîner.
      Tu es la parfaite illustration de ce que ce site produit de pire
      Et je termine tout dialogue avec toi c’est vraiment sans aucun intérêt


    • trobador 22 novembre 2010 19:54

      « Nous sommes tous athées, concernant la plupart des dieux que lhumanité a inventé. Certains dentre nous vont simplement un dieu plus loin. » Richard Dawkins.


    • Cogno2 23 novembre 2010 11:08

      Tu es la parfaite illustration de ce que ce site produit de pire

      Sache, que le site ne m’a pas produit.

      Et je termine tout dialogue avec toi c’est vraiment sans aucun intérêt

      Ya jamais eu de dialogue, tu parles tout seul, comme tous les types dans ton genre, vous n’avez rien à dire pour dialoguer, rien d’autres que vos certitudes basées sur rien.
      Pire, tu te démontes tout seul avec des arguments qui vont dans mon sens, comme ta tirade sur les rêves, t’es un pitre.


    • Jimini 25 novembre 2010 23:21

      C’est amusant, on vous donne Spinoza en lecture et vous continuez à clamer que les croyants ne disposent d’aucun argument pour justifier leur foi.
      Vous parlez sans cesse de la science alors que de toute évidence Dieu est une question philosophique, et pas scientifique. Mais peut-être ne croyez vous pas non plus à la métaphysique ?
      Pour ma part, je considère qu’on ne peut pas se dire chrétien tant qu’on n’a pas lu Nietzsche et le marquis de Sade.
      Mais je considère qu’être athée sans avoir lu Dostoievsky, Chesterton, Bernanos et , et bien c’est faire preuve de dogmatisme.
      Il est très confortable d’être athée en refusant de remettre en question ses petites convictions matérialistes. C’est autre chose de se frotter aux textes des grands penseurs chrétiens.
      Oh certes vous pouvez toujours arguer du fait que cela ne vous intéresse pas, mais dans ce cas ne venez pas noyer les croyants sous un tombereau d’insultes.
      En somme vous avez l’athéisme du charbonnier.... Ou plutôt du charretier, à en juger par votre vocabulaire et votre constante bonne humeur.


    • eric 22 novembre 2010 10:38

      Bonjour
      Ravi d’être le premier a mettre un plus a votre article. Pas facile de se procurer ce livre a Moscou...
      Comme en général dans le domaine des idées les anglo saxon semblent plus raisonnables que nos religieux athées français, mais il me semble qu’eux aussi ont une vision un peu fausse des promesses de l’évangile http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/comte-sponville-antechrist-82071


      • Octavarium Octavarium 22 novembre 2010 10:54

        « Religieux athées »...
        Pourquoi certains veulent à tout prix voir une religion dans l’athéisme ? L’athéisme est simplement la non-croyance en dieu. Rien à voir avec une quelconque religion, à un dogme, à une idéologie.
        C’est un concept trop difficile à comprendre ?


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 22 novembre 2010 11:10

        1 - Je crois que Dieu existe
        2 - Je crois que Dieu n’existe pas
        3 - Je ne crois pas que Dieu existe
        4 - Je pense que Dieu n’existe pas
        5 - Je pense qu’il n’existe rien dans l’Univers qui corresponde de près ou de loin à ce que les croyants appellent « dieu ».

        L’athéisme n’est pas une croyance, mais une position philosophique, la 5.

        Humour athée : Juste après la mort de Gide, Jean Grenier envoya à François Mauriac le télégramme suivant :

        « L’Enfer n’existe pas. Tu peux te dissiper. Préviens Claudel. Signé : André Gide. »


      • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2010 11:15

        1 - Je crois que Dieu existe
        2 - Je crois que Dieu n’existe pas
        4 - Je pense que Dieu n’existe pas
        5 - Je pense qu’il n’existe rien dans l’Univers qui corresponde de près ou de loin à ce que les croyants appellent « dieu ».


        Quelle différence faites-vous entre « penser » et « croire » ?


      • Tall 22 novembre 2010 11:57

        Quelle différence faites-vous entre « penser » et « croire » ?


        Jetez-vous par la fenêtre du 30e étage si vous croyez que la gravitation n’existe pas
        Moi je pense qu’elle est existe et je ne le ferai pas

      • glopy1 22 novembre 2010 12:24

        oui, cela vient du fait de refuser d’accepter que nous ne puissions croire en rien, même quand d’ailleurs, rien ne nous a été prouvé. Dieux n’est pas descendu sur terre pour nous prouver son existance par l’accomplissement de miracle, faute de ça, en aucune manière, il n’existe.

        On réfute souvent mon athéiste, me disant que forcément je cois en quelque chose


      • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2010 12:48
        Jetez-vous par la fenêtre du 30e étage si vous croyez que la gravitation n’existe pas
        Moi je pense qu’elle est existe et je ne le ferai pas

        Dans votre phrase vous pouvez intervertir « penser » et « croire » sans problème.
        Quelle était la pertinence de votre intervention ?

      • Tall 22 novembre 2010 13:26

        ce genre de jésuitage est souvent utilisé par ceux qui veulent mettre religions et sciences sur pied d’égalité, alors que c’est complètement différent

        la méthode scientifique a comme arbitre ultime l’observation, le constat des faits
        les religions s’en tamponnent de l’observation, leur seul but est de nourrir l’espoir

        maintenant si telle n’était pas votre intention, mon intervention n’a plus d’utilité
        et comme je ne me souviens pas vous avoir vu soutenir le religieux, il est possbile que le procès d’intention soit erroné
        tant mieux alors ...

      • Rounga Roungalashinga 22 novembre 2010 14:07

        Je n’ai toujours pas eu de réponse à ma question : quelle différence entre « je pense » et « je crois » dans les catégories définies plus haut ?
        Dans la langue française, « croire » signifie « penser » avec un degré de certitude faible ou inexistant. « Penser » englobe tous les degrés de certitude, d’absolument certain à totalement incertain, et par conséquent, « penser » englobe « croire ». D’où ma question.


      • Octavarium Octavarium 22 novembre 2010 14:15

        @Tall
        "ce genre de jésuitage est souvent utilisé par ceux qui veulent mettre religions et sciences sur pied d’égalité, alors que c’est complètement différent

        la méthode scientifique a comme arbitre ultime l’observation, le constat des faits
        les religions s’en tamponnent de l’observation, leur seul but est de nourrir l’espoir« 

        J’ai plutôt l’impression que les religions n’en n’ont rien à cirer de la science... que quand elle les contredit. Dès qu’il y a un »trou« , une théorie qui se montre défaillante, on est certain de voir des religieux s’écrier »Dieu" pour combler ces vides.
        Je me rappelle ma femme (qui est catholique pratiquante) me disant que la science avait prouvé l’efficacité des prières, elle jubilait, elle marquait un point contre moi (c’est notre petit jeu).
        Au final, après des tests en double aveugle, il était montré que la prière n’avait aucun impact, ma femme était tombée sur une fausse info, et là... plus question de parler de science, elle a remit en cause les conditions de test, puis elle a dit que quand on croit on a pas besoin de preuve... Quelle hypocrisie, non ?

      • Tall 22 novembre 2010 14:28
        roungala

        et bien alors, dire qu’on croit que dieu n’existe pas peut révéler un degré de conviction moins fort que dire qu’on pense qu’il n’existe pas
        c’est donc une info sur le degré de conviction subjective de l’orateur

        mais quant au post de 11h10 auquel vous avez réagi, effectivement, il n’est pas clair


      • Tall 22 novembre 2010 14:33

        Octavarium

        Dieu, c’est le besoin d’espoir envers et contre tout
        c’est donc très humain



      • Octavarium Octavarium 22 novembre 2010 14:37

        Tall,
        en fait, l’athée n’est pas celui qui croit que dieu n’existe pas (croyance), mais celui qui ne croit pas que dieu existe (non-croyance), ce sont des degrés bien différents.


      • Tall 22 novembre 2010 15:22

        il y a une question + concrète qui est : les religions sont-elles des inventions humaines ?

        et là ma réponse perso est clairement : oui
        et c’est argumentable, vu qu’il y en a eu déjà des tas de différentes

      • Furax Furax 22 novembre 2010 15:24

        Tall

        "Dieu, c’est le besoin d’espoir envers et contre tout
        c’est donc très humain"

        C’est très exactement le sujet du livre de Julian Barnes, qui, je le rappelle, N’EST PAS CROYANT. Il est intelligent et plein d’humour. C’est tout. 

      • Tall 22 novembre 2010 15:29

        et attention à l’efficacité des prières ... ça peut l’être si c’est psychosomatique


      • Tall 22 novembre 2010 15:39
        furax
        oui mais cet espoir doit rester le dernier, après que tout ait été essayé par soi-même d’abord
        le problème, c’est que la religion, une fois institutionnalisée, tend à vouloir à protéger l’institution
        ce qui fait que pendant longtemps, les cléricaux ont cherché à contrôler la connaissance dont l’évolution pouvait nuire à la crédibilité de leurs histoires
        bref, si la foi n’a rien de mal en soi, les religions qui s’appuient dessus peuvent faire de gros dégâts collatéraux au progrès humain

      • Tall 22 novembre 2010 15:46

        exemple récent : les évangélistes républicains de gw bush qui ont bloqué les subsides à la recherche sur les cellules-souches, alors que c’est une recherche fondamentale très utile, notamment contre les cancers


      • glopy1 22 novembre 2010 15:51

        octavarium je serais toi je demandrais le divorce...

        j’ai eu a signer un contrat important avec la Turquie. quand je reçois le grand patron de la boite turc pour finaliser le contrat, la première question que me pose celui ci est « est ce que tu crois en dieu ».. je lui répond que je suis athée.. et la mon agent qui servait d’interprete, s’effondre et me dit « tu aurais du dire que tu croyais, car la il ne va pas te lacher ».. j’aurais du me renier parce que la tolérence ne s’applique que dans un sens.. sur ce, c’est passé une semaine d’enfer ou la question de la religion revenait toutes les 5 minutes, et la je vous donne la dernière explication en vogue qu’on trouvé les religieux et la science. Bien sur on me fait évoquer nombre de question sans réponse, qu’on attribut a la présence de dieu. J’explique qu’avec se genre de raisonement, il y a 3000 ans, on pensait que la terre etait plate et que le soleil tournait autour, et la l’explication qui la ma laissée sur le c.. : Justement, nous sommes en train de nous approcher de dieu, c’est lui qui nous donne les réponses, et plus nous avançons, quand nous connaitrons la vérité, alors dieu apparaitra à nous ... pratique non ? d’ailleur dieu répond déjà a toutes nos interrogations, si on ne se posait pas de questions ce serait encore mieux. Dormez bonne gens.. dormez


      • Octavarium Octavarium 22 novembre 2010 16:06

        A Glopy

        Euh... Non, je vais pas demander le divorce, nous nous sommes mariés en sachant ce que l’autre croit (ou pas), et je n’ai pas de problème avec ça. J’ai grandi dans un environnement ou croyants et athées se côtoient dans le respect et j’en suis satisfait. Puis le brassage interreligieux, c’est efficace contre le communautarisme.

        Et, sincèrement, je pense qu’il est plus facile de vivre avec quelqu’un qui ne partage pas ses sentiments religieux (tant qu’ils ne sont pas intégristes) qu’avec quelqu’un ayant des idées politiques très différentes :)


      • Furax Furax 22 novembre 2010 16:30

        Tall,

        Tout d’abord je tiens à vous dire que je vous considère comme un athée avec qui on peut échanger des idées (et en se marrant en plus), ce qui est infiniment rare sur ce site (Immyr où es tu ?).
        Bien sûr, ceux que j’appelle les « cadavres dans le placard »sont nombreux et importants. Mais nous tirons vous et moi des conclusions opposées sur les « dégats collatéraux ». Je connais votre histoire personnelle vous avez fait ici un portrait terrible de vos parents. Il est normal que celà laisse des traces profondes. Mais j’ai vécu une enfance et une éducation de gens que j’admire et respecte. Je n’y suis pour rien, je n’ai aucun mérite mais c’est ainsi.
        Par ailleurs, j’ai travaillé 25 ans en Afrique et je peux vous assurer qu’on peut parler de « bienfaits collatéraux » des missionnaires et des bonnes soeurs. Ces gens abattent un boulot colossal dans les domaines de l’éducation, de la santé de la prise en charge de la misère humaine. Et qu’on ne vienne pas nous bassiner avec le préservatif, la plupart des curés aficains ont femme et enfants (j’ai même connu un cardinal !) et se foutent éperdument du Vatican (qui est au courant mais qui regarde ailleurs). Tous les amis que nous avons perdu (par les Sida) en Afrique étaient instruits, informés et avaient les moyens d’acheter de capotes. Le problème n’est pas là. Plus vous « montez » vers le Nord moins l’épidémie est forte. Plus l’Islam est présent avec les règles que nous connaissons. C’est un constat, c’est tout.
        D’accord pour les cellules souche. Remarquez cependant que le principal atout scientifique d’Obama est Francis S. Collins, ancien patron de « Human Genome Project », fervent partisan de l’utilisation des cellule souche et...croyant , membre de l’Académie Pontificale des Sciences !


      • Tall 22 novembre 2010 17:16

        Furax


        Pour l’Afrique, je sais que pas mal de curés ont désobéi, oui mais beaucoup ont obéi aussi, et ça a été la cata chez eux...
        Alors qu’il y ait de bonnes choses dans les religions, ben oui, vu que c’est créé par des humains pour des humains, le contraire serait affligeant
        Alors qu’il y ait des chrétiens qui font de la science, ben oui, tant que ça gêne pas trop leurs convictions, sinon ...
        Le problème, c’est que le religieux est censé être non discutable ... le dogmatisme, quoi . Or la remise en question face à l’expérience doit toujours rester possible.
        La connaissance est vitale pour l’humanité.
        Vitale, et ce n’est même pas une garantie absolue.
        Pour moi, si l’humanité disparaît, ce sera par manque d’intelligence. Et il n’y aura rien après pour nous. Game over. That’s all folks !
        L’univers existe depuis un bon 13 milliards d’années, la terre depuis + de 4 milliards d’années, et l’homo sapiens, à peine 2-3 millions d’années ...et il y a des milliards de « terres » dans l’univers ... alors qu’est-ce qu’on est là-dedans, nous ?


      • Furax Furax 22 novembre 2010 18:37

        Tall

        A propos du dogmatisme je suis bien d’accord. J’ai précisé que je ne croyais à aucun dogme. Je suis touché par le côté révolutionnaire des Evangiles. Pour l’époque, un type seul, contre les institutions existantes avec une curieuse bande d’aigrefins avec lui comprenant, tricards et filles de joie, fréquentant les samaritains (l’horreur !)... Le contenu, à ma connaissance, n’a pas été dépassé. Mais tout ce qu’ont rajouté les hommes n’a aucune intérêt. D’un autre côté, je me dis que si cette institution avec son barnum de jeux de pouvoir,d’assassinats dans les coins sombres, de complots sordides n’avait pas existé, les Evangiles seraient peut-être oubliés. On retombe dans le pur déterminisme, le jeu des causes et des effets.
        Ceci dit, je suis aussi paumé que vous devant l’Univers. Simplement je pense qu’il y a une intelligence derrière tout ça. Ce n’est pas une croyance mais une supposition émise par tout de même un certain nombre de scientifiques (« Le Chaos et l’Harmonie »). Et que je ne vois pas pourquoi je rejetterais systématiquement tout ce qui ne noicit pas le tableau.


      • Emile Red Emile Red 22 novembre 2010 18:37

        Voilà où le bas blesse dans l’ensemble des milieux croyants :

        « je peux vous assurer qu’on peut parler de »bienfaits collatéraux« des missionnaires et des bonnes soeurs. »

        C’est une affirmation certainement vraie, encore que non généralisable, mais le plus gros défaut de ce genre de propos est d’évacuer toute autre forme d’actions effectuées en parallèle par des non religieux et ça c’est faire montre d’un sectarisme peu-être involontaire mais dévastateur.

        Si seuls des curés avaient agi en Afrique, et en mettant entre parenthèse leurs conflits intercommunautaires meurtriers, nous en serions encore au baise main, à la courbette déférente et aux chaises à porteur, toutes les maladies feraient des ravages et le sida ne serait qu’une anecdote parmi tant d’autre....


      • Furax Furax 22 novembre 2010 19:20

        Emile,

        « évacuer toute autre forme d’actions effectuées en parallèle par des non religieux et ça c’est faire montre d’un sectarisme peu-être involontaire mais dévastateur »

        Je vous assure que, j’ai beau chercher, je ne trouve pas les fameuses actions menées en parallèlle par des non-religieux (en Afrique s’entend, ailleurs je ne sais pas). Je ne parle pas des ONG mais des communautés de pensée anciennes et permanentes. La seule organisation non religieuse-et même anti-religieuse présente est la Franc-Maçonnerie. Mitterrand a voulu en faire sa cinquième colonne (avec le dentiste Guy Penne, du Grand Orient comme Foccart de gauche). Le résultat fut étonnant. Explosion de la corruption qui a même contaminé l’administration française à l’image du ministre Nucci. Inculpation de hauts fonctionnaires français pour détournement de fonds. Nous n’avions jamais vu ça. Les Francs -Maçons sont toujours très actifs dans les hautes sphères politiques et économiques des pays les plus pourris (Gabon, Cameroun). Maintenant si vous demandez aux habitants de ces pays ce qu’ils ont fait pour eux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès