Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Bientôt 11 ans : Le WORLD TRADE CENTER. Lettre ouverte à Dieu en regard à (...)

Bientôt 11 ans : Le WORLD TRADE CENTER. Lettre ouverte à Dieu en regard à cet acte barbare...

Jacques MARANINCHI

"L'Ogre pamphlétaire"

En ce mois de septembre je m'adresse à vous, Dieu.

Le 11 septembre, plus que jamais, vous occuperez le devant de "la Cène"

Le 11 septembre, plus que jamais, vous habiterez bien des consciences.

Le 11 septembre, plus que jamais, quel que soit le rapport au ciel, à la transcendance ou même à l'indifférence que l'homme entretient, vous serez, assurément, dans l'œil de toutes les confessions.

Vous seriez donc à la fois tout et rien pour reprendre le panthéisme de HEGEL. Tout, en ce que vous êtes la substance de toutes les consciences et de toutes les existences. Rien, en ce que vous n'avez conscience de vous-même que dans l'esprit humain. A ce concept, le Rien, indéfinissable, rejoignant le Tout, incommensurable. N'est-il rien de plus souhaitable à l'esprit que de s'en convaincre ! N'est-il rien de moins raisonnable à l'esprit que d'en douter ! Ainsi, Dieu, vous seriez tout et ne seriez rien à la fois, comme partout et nulle part en même temps. Ce serait comme douter de rien et croire en tout, ou bien serait-ce douter de tout et croire en rien ?

Le 11 septembre, plus que jamais, Dieu amour et miséricorde, qu'est-ce qui vous siéra le mieux ? Permettez-moi d'y répondre et d'oser, par-là même, un doux euphémisme.

D'après SPINOZA, qui lui ne doutait vraiment de rien, tout de ce qui est, est non seulement par vous, mais encore, tout de ce qui est, est en -Vous- Se faire à cette idée, c'est accepter que chaque évènement produit sur terre tombe sous votre volonté et, d'ajouter à ce postulat, que ce qui ne se produit pas l'est tout autant. Ainsi, tous les évènements, aussi bien heureux que tragiques, sont votre œuvre. En foi de quoi, selon que l'on soit ou pas dans un avion qui se crashe, un train qui déraille, une usine qui explose ou encore dans la tourmente des éléments, on peut tout bonnement n'être ou pas épargné... A ce compte, Dieu, dans votre infinie miséricorde, vous êtes la bonté personnifiée pour m'avoir évité la mort toutes les fois que j'ai pris l'avion ! C'est dire aussi, combien il est dérisoire de se focaliser sur les milliers de morts emportés par un "déluge" quand des millions de chinois, indiens et sri lankais ont été "sauvés des eaux" ! Et pourquoi pleurer les damnés de Toulouse pendant que la ville renaquit de ses cendres ! Jusque là je ne suis pas trop dérangé, non pas parce que jusqu'ici je fus épargné de votre courroux, mais à ne pas vous entendre l'homme en est en partie responsable et, il n'est d'erreur qui vous soit imputable. Reconnaissez que je puis vous être agréable autant que je peux être impitoyable lorsque, dans le même temps, le même lieu, vous vous immiscez dans la victime et le bras qui tue. Comble de l'horreur ! Faut-il, encore et toujours, repousser son seuil en accompagnant l'homme dans ce qu'il a de plus abject ? Faut-il, encore et toujours, perpétuer "le massacre des innocents" ?

Dieu, vous êtes bien tout et n'êtes rien à la fois. Tout, dans ce que les hommes ont de plus vil et méprisable. Rien, dans ce qu'il est urgent et impérieux de faire afin de les sauver.

Dieu, vraiment, je ne puis croire en vous. Croire en vous reviendrait à comprendre les hommes qui tuent en votre nom pendant qu'ils m'inspirent tant de dégoût. Croire en vous serait aussi les cautionner puisque vous les incarnez. Croire en vous serait de surcroît vous aimer, grâce que je ne saurais, à ce titre, partager. Je me plais donc à croire, non sans amertume, que la force spirituelle ne serve, à dessein, que pour anéantir l'humanité. En cela, j'admets qu'en m'adressant à vous, Dieu, j'en oublie tous les autres dans lesquels, je vous le confesse, je ne me reconnais pas davantage. Je ne vois donc, sous cette omission, qu'une confusion sans importance qui procède d'une simple interprétation monothéiste des textes bibliques ou coraniques. Ce n'est qu'une question de révélation prophétique qui diffère, issue pourtant, à l'origine, du même livre : A la source, l'Ancien Testament d'où découlent l' Evangile et le Coran. Et qu'il s'agisse de la Bible et la Torah, le Coran et la Charia, j'y vois toujours Dieu -fait homme-

Si, d'aventure, on reprend les principales lois canoniques qui s'ensuivront, il n'est rien de moins surprenant, à travers tous les symboles qu'elles véhiculent, que les vertus cardinales furent et seront à jamais galvaudées. Quand un prêtre, un rabbin, un imam garant de la loi, revisite celle-ci en la faisant sienne, la loi prend alors une tout autre tournure. C'est ainsi que la parole sacrée est dépouillée de son sens divin ; à telle enseigne : Quelques versets mal infusés dans une conscience déliquescente et, "Heureux les simples d'esprit car le royaume des cieux leur appartient" ouvre assez bien la porte à l'obscurantisme."Quelqu'un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite tends-lui encore l'autre ; veut-il te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui même ton manteau ; te requiert-il pour une course d'un mille, fais-en deux avec lui" s'apparentent pour le moins à l'esprit de servitude et de soumission excessive. "Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre" ou encore "Si ta main droite est pour toi une occasion de péché, coupe-la et jette-la loin de toi ; il t'est plus avantageux de perdre un seul de tes membres que de voir tout ton corps s'en aller dans la géhenne" autorisent certains pays à pratiquer légalement la lapidation et autres exactions."Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle" explique en grande partie - les bons préceptes talibans- "Tu ne tueras point" devenu dans la bouche d'un croisé "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens" Les hérétiques albigeois en ont fait les frais ! Aujourd'hui "Exterminer" en lançant une fatwa en clamant "Allah Akbar" n'est autre qu'un ordre récurrent conduisant à la genèse d'un BEN LADEN... Puis enfin il ne faudrait pas oublier, pour faire corps à la parabole, les paroles du Président BUSH criant vengeance à une Amérique meurtrie et assassinée qui n'aura de répit qu'à châtier les scélérats. L'exhortation à la punition fut-elle des plus justes et des plus légitimes, la méthode ne trouve-t-elle pas sa légitimité dans un des psaumes du grand Livre ! "Celui qui tuera par le glaive périra par le glaive"

Voyez-vous, Dieu, l'homme fait à votre image n'a guère changé depuis l'Ancien Testament. Toujours est-il, qu'aujourd'hui, en anéantissant "La BABEL-Mondialisation" l'homme a gravi un degré supplémentaire dans l'horreur et l'ignominie. Pour mémoire, n'est-ce pas la résurgence d'un mythe mal inspiré !

Dieu, pardonnerez-vous encore ? A n'en point douter. Le pardon est aisé pour n'avoir à le remarquer. Le châtiment suprême l'est moins pour avoir à le dévoiler... A quand le prochain Testament ?

Pour l'heure, Dieu, je ne crois ni en votre pardon, ni en votre châtiment et, en corollaire, pas davantage en ceux qui se sentent investis par l'Esprit-Saint pendant qu'ils ne cessent de vous répudier... Au vu et au rythme croissant des souffrances et des atrocités perpétrées dans le monde, vous ne pouvez, Dieu, m'en faire grief !

Si, comme d'aucuns l'affirment, ne pas croire en vous c'est déjà se poser la question de votre existence et alors accepter de s'être fourvoyé, ne vaut-il pas mieux, pour vous, qu'il n'en soit rien !

 

Qu'en pensez-vous, Dieu ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.51/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • François51 François51 7 septembre 2012 14:55

    je ne sais pas ce qu’en pense Dieu. par contre, il y’a de nombreuse personne dans le monde et au USA en particulier notamment des familles de victimes,qui pensent qu’il serait souhaitable qu’une enquête indépendante et impartial soit réouverte. ça c’est sur !. car la VO c’est du foutage de gueule !  11 ans après. ....


    • adeline 7 septembre 2012 15:03

      Nous n’aimons pas que nous fût parlé d’un tel ton ! :->


      • nico31 7 septembre 2012 16:00

        Lapidée ! Le terme choisi est étonnant, sauf si lapidée est devenu récemment le synonyme de contredite.


      • appoline appoline 8 septembre 2012 12:43

        Dieu n’a rien à voir avec la bêtise humaine. Chacun d’entre nous garde son libre arbitre, faire ou ne pas faire. Dieu n’est en aucun garant des actes des uns et des autres, quelle que soit la religion ou le Dieu en lequel vous croyez.


      • Antoine Diederick 8 septembre 2012 13:35

        eh bien, Madame Maçon, là où Dieu est défaillant par effet de la réalité naturelle, Il vous attend pour combler les trous du puzzle...

        Ok, plus facile à dire qu’à faire je suis d’accord, mais la naïveté coûte cher aux candides ou bien les aide, je ne sais pas...mais bon.


      • nico31 7 septembre 2012 15:24

        Il est vain de vouloir faire la morale à Dieu car de deux choses l’une : soit il n’existe pas et dans ce cas à quoi bon faire la morale à un être imaginaire, soit Il existe et dans ce cas Il est nécessairement parfait, omnipotent, omniscient et Bien Suprême (c’est à dire la mesure de tous bien), et dans ce cas reprocher l’existence du mal à celui qui est Le Bien ; ça n’a pas de sens.


        • philouie 7 septembre 2012 18:36

          et dans ce cas reprocher l’existence du mal à celui qui est Le Bien ; ça n’a pas de sens.

          C’est ce que vous dites qui n’a aucun sens, le bien et le mal étant différencié ne saurait être des qualités divines qui est indifférencié.

          C’est parce que Dieu est au-delà du bien et du mal, qu’il est responsable de l’un et de l’autre : il est celui qui élève et celui qui abaisse, il est celui qui fait naître et celui qui fait mourir, il est celui qui châtie et celui qui récompense.


        • nico31 7 septembre 2012 20:32

          Respectueusement je pense que vous faites erreur.

          Dieu est le Bien. Le mal, n’est autre que le refus du bien, l’absence total de bien. Comme le noir n’est pas me contraire de la lumière mais l’absence de lumière.

          Dieu a voulu l’Homme libre. Car la liberté est un bien. Cela signifie que l’Homme peut refuse le bien.

          Dieu n’est pas responsable du mal !

          Il y a un film un peu ridicule mais avec cependant quelques vérité : Bruce tout-puissant.
          Dieu (Morgan Freeman) lègue ses pouvoirs divins à Bruce (Jim Carrey) qui s’est mis comme vous en colère contre Lui. Les seules limites qu’il lui fixe sont celles que Dieu lui même s’est fixées : laisser l’Homme libre et ne pas le forcer à aimer.

          Ce film ne vole pas très haut bien sur, ce n’est pas de la théologie de faculté. Mais on comprend pourquoi Dieu « permet » le mal : que vaudrait à vos yeux l’amour de votre compagne ou de votre compagnon, de vos enfants, si, grâce à des super-pouvoir vous pouviez les forcer à vous aimer.

          On le voit quand on éduque des enfants. On veut leur bien, on les « arme » pour qu’ils deviennent des gens biens, des êtres humains autonomes. Mais parfois ils retournent ces armes contre eux et contre le bien, parfois ils refusent simplement ce qu’on leur donne, par paresse, orgueil ou gloutonnerie. On a conscience d’avoir fait ce qui est bien soit-même et pourtant la conséquence de ce bien est un mal parce que nos enfants sont libres.

          Dieu, c’est un peu pareil. Que penseriez-vous d’un Dieu qui lancerait sa foudre systématiquement sur tous ceux qui s’écartent des clous et posent librement un acte mauvais.


        • philouie 8 septembre 2012 08:20

          Salut,

          cette théologie du bien suprême, hérité de la philosophie grec ne tient pas. Elle a de nombreux défauts en particulier celui d’être perverse.

          Le bien et le mal n’ont aucune existence d’un point de vue absolu, ils n’existent que relativement à notre condition de créature différenciée.

          Par exemple, lorsque le lion mange la gazelle,ce repas est un bien pour le lion, qui mange, c’est un mal pour la gazelle qui est mangé, dans l’absolu c’est la vie qui se déploie.

          La vie, qui elle est une qualité positive de Dieu en tant qu’il est Créateur, Il est le Vivant, se poursuit en suivant un cycle qui est toujours renouvelé : il y a naissance, croissance, apogée, déclin, mort, disparition, renaissance etc. etc.

          Dans ce cycle, de notre point de vue -humain-, naissance et croissance, sont le bien, déclin et mort sont le mal. Mais c’est un point de vue de créature, vue de l’intérieur du processus de vie.
          Mais d’un point de vue absolu, croissance et déclin, naissance et mort, ne sont qu’une même chose qu’on appelle la vie.
          Il n’est pas possible, en tout cas c’est ce que l’on constate, qu’il y ai naissance sans qu’il y ai de mort, qu’il y ai bien sans qu’il y ai mal. Mais Dieu est dessus de çà puisqu’il est le Maitre de ce processus.

          La liberté, elle, n’intervient que relativement à la morale, c’est à dire à la capacité de la créature de faire le choix de préférer favoriser naissance et croissance, plutôt que mort et déclin, en choisissant ce qui est favorable plutôt à l’humanité qu’au groupe social, plutôt au groupe social qu’à l’individu etc.

          Ainsi la morale n’a strictement rien à voir avec un « Bien Absolu » - qui de toute façon n’existe pas - mais est relative à notre condition de créature inscrite au coeur de la création, c’est à dire participant au combat de la vie - c’est le chemin ascendant, contre la mort - c’est le chemin descendant.


        • Gollum Gollum 8 septembre 2012 09:48

          Bien d’accord ici avec philoule. L’Absolu est au-dessus des contraires. Bien et mal sont liés au relatif. Le fameux « libre-arbitre » n’a de sens que dans le relatif. Il s’agit clairement d’une illusion au niveau de l’absolu. C’est pour cela d’ailleurs que dans l’Apocalypse on parle des élus, élus dès la fondation du monde, autrement dit dès le début. La prédestination est quelque chose d’essentiel que le catholicisme a perdu de vue. Alors qu’elle se trouve explicitement affirmée dans nombre de textes. Autrement dit le point de vue « moraliste » ne tient pas d’un point de vue de l’Absolu. Dieu n’a que faire de la morale. Ce n’est qu’un outil pour croître spirituellement. Attention non plus à ne pas jeter cette « morale » aux oubliettes trop facilement non plus.

          Les musulmans semblent avoir moins de difficulté avec la prédestination que les chrétiens (hors protestantisme et encore pas sûr..) semble-t-il.. Un bon point pour eux donc.


        • appoline appoline 8 septembre 2012 12:49

          Philoute,


          Dieu ne peut être responsable des actes des hommes, si Dieu est parfait l’homme ne l’est pas.
          Dîtes vous bien que si le blanc (le bien) existe, le noir (le mal) existe tout autant et l’homme qui est parfaitement à l’aise.
          Vous êtes marrant, il vous faut toujours un responsable, la connerie humaine a de beaux jours devant elle car l’homme reste belliqueux, vindicatif, mauvais et quand quelques individus de ce poil entrent en contact, vous avez droit à un 11 septembre. Pour être claire, un psychopathe n’éprouve aucun remord, aucune empathie, quand il détient le pouvoir et l’argent comme Bush, imaginez ce qu’il est capable de faire, le résultat : 3000 et quelques morts, c’est aussi simple que ça et Dieu n’a rien à voir là-dedans.

        • philouie 8 septembre 2012 13:23

          Pour être claire, un psychopathe n’éprouve aucun remord, aucune empathie, quand il détient le pouvoir et l’argent comme Bush, imaginez ce qu’il est capable de faire, le résultat : 3000 et quelques morts, c’est aussi simple que ça et Dieu n’a rien à voir là-dedans.

          Salam,

          Vous avez raison de le faire remarquer : Que DIeu soit au-delà du bien et du mal et qu’il soit responsable de tout ce qui est - dans l’absolu - ne dédouane pas la responsabilité de l’homme pour ses actes dans le relatif. ce que j’écrivais dans cette phrase : La liberté, elle, n’intervient que relativement à la morale, c’est à dire à la capacité de la créature de faire le choix de préférer favoriser naissance et croissance, plutôt que mort et déclin, en choisissant ce qui est favorable plutôt à l’humanité qu’au groupe social, plutôt au groupe social qu’à l’individu etc.

          C’est parce que l’homme vit le monde relatif à la créature que nous avons la possibilité de juger et de condamner.


        • myriem 26 octobre 2013 17:19

          Bonjour. Sur internet existent pleins de vidéos parlant d’un complot, expliquant le fait qu’il est impossible que deux tours s’écroulent comme ça d’un seul coup, et qu’il aurait fallu des dizaines d’heures, il y a des témoignages de pompiers qui ont été censurés et d’artificiers qui expliquent justement qu’il est impossible de démolir si vite un building. Tapez « 11 septembre le complot », que ce soit sur Daily Motion ou sur Youtube.


        • Constant danslayreur 7 septembre 2012 16:42

          Pourtant s’il existe, c’est lui qui vous donnera un sommeil de bébé ce soir... c’est lui qui fera en sorte qu’aucune fausse route ne vous fasse vous étrangler avec votre propre salive, c’est lui c’est lui et puis dès votre réveil, il recommencera à pourvoir à vos besoins à faire en sorte que le champ magnétique vous protège des radiations dangereuses et de tout ce qui pourrait venir d’en haut, le tout... en connaissant parfaitement votre dernière offense...

          Alors comme vous dites oui  smiley


        • appoline appoline 8 septembre 2012 12:51

          Quelque soit le nom que vous lui donnez, il existe mais pas comme vous le voyez. Reprenez la théorie des cordes, vous verrez que la machinerie est parfaite ou presque car l’homme pense et ce n’est pas toujours une réussite.


        • citoyenrené citoyenrené 7 septembre 2012 18:09

          article sur dieu, d’un croyant finalement, mais qui n’a strictement rien à voir avec le 11 septembre 2001...le titre, à ce titre, est mensonger

          quitte à parler de l’idée de dieu, où le placeriez-vous parmi les 200 milliards d’étoiles par galaxie, et les 200 milliards de galaxie dans l’univers ? « à partir de là » tout les appels à dieu me paraissent désuets...au moyen age, passe encore mais en 2012


          • nico31 7 septembre 2012 18:25

            citoyenrené, Nikita Khrouchtchev, même combat : http://fr.wikipedia.org/wiki/Youri_Gagarine#Personnalit.C3.A9_et_pens.C3.A9e

            Après le vol, certaines sources ont déclaré que Gagarine pendant son vol spatial a fait le commentaire : « Je ne vois aucun Dieu là-haut ». Cependant aucune parole semblable n’apparaît dans les enregistrements des conversations de Gagarine avec les stations terrestres pendant le vol. Un ami proche de Gagarine, le Colonel Valentin Petrov, révélera en 2006 qu’il n’avait jamais dit ces mots et que la phrase provenait d’un discours de Nikita Khrouchtchev au comité central du parti communiste de l’Union soviétique où la propagande anti-religieuse était discutée. Dans un certain contexte, Khrouchtchev dit « Gagarine a été dans l’espace mais il n’y a vu aucun dieu ». Le colonel Petrov ajoute que Gagarine a été baptisé par l’église orthodoxe lorsqu’il était enfant. En 2011, le recteur de l’église orthodoxe de la cité des étoiles raconte que « Gagarine avait baptisé sa fille aînée Yelena peu avant son vol spatial ; sa famille fêtait Noël et Pâques et gardait des icônes dans la maison ».


          • citoyenrené citoyenrené 7 septembre 2012 18:35

            @ Nico31,

            « même combat » ?

            votre extrait pourrait être intéressant, dans un autre contexte...vous aviez ce court texte, les liens hypertextes étaient prêts, il fallait pouvoir le placer...machin et machin « même combat », et hop

            c’est un peu tiré par les cheveux


          • philouie 7 septembre 2012 18:40

            quitte à parler de l’idée de dieu, où le placeriez-vous parmi les 200 milliards d’étoiles par galaxie, et les 200 milliards de galaxie dans l’univers ?

            Il y a un argument là ?

            Que vous le cherchiez au cœur de l’atome, au fin fond des galaxies, dans la nuit des temps ou partout ailleurs que jamais vous ne Le trouverez.
            Cela n’empêche qu’il soit plus proche de vous que votre veine jugulaire. Pour le trouver, il faut ouvrir son cœur, ce qui est plus difficile que d’user d’un télescope pour ne rien y voir.


          • citoyenrené citoyenrené 7 septembre 2012 18:59

            @ Philouie

            « il y a un argument là ? » non, non, une question, il y a un point d’interrogation

            alors, dieu omniscient omnipotent dans les 200 milliards d’étoiles * 200 milliards de galaxies ?

            on sait depuis peu que la terre n’est pas le centre de l’univers, ça change la donne

            bon, je respecte votre croyance, si cela vous apporte du bonheur, c’est formidable, et c’est bien le principal


          • philouie 7 septembre 2012 19:09

            Salam,

            Sérieux ça change quoi ?

            une étoile, un milliard d’étoile,
            un humain, un milliard d’humain,
            une seconde, un milliard d’année.

            Mais Dieu éternel, immuable, impassible.

            Du point de vue de chacun, le seul centre de l’univers est soi-même.
            et Dieu se trouve dans le coeur de chacun,
            Il est donc toujours au centre de l’univers en des milliards d’endroit.


          • citoyenrené citoyenrené 7 septembre 2012 19:57

            Philouie,

            plusieurs réponses auraient été possible, oui omnipotent et omniscient sur 200 milliards X 200 milliards, non 1 dieu par étoile, non seulement la planète terre, etc...

            ça ne change rien, mais il me plait de poser cette question simple aux croyants..c’est pas malin vous m’direz

            « dieu dans le cœur de chacun » passe-passe rhétorique à mon avis, seulement les humains ? ne soyons pas égoïste, n’oublions ni animaux ni plantes, toute espèce vivante...

            immuable, immobile, impassible, impossible

            allez, je n’ai pas à vous déranger ni à bousculer vos idées


          • philouie 7 septembre 2012 20:43

            une pierre est vivante.


          • Antenor Antenor 7 septembre 2012 19:29

            « Si ta main droite est pour toi une occasion de péché, coupe-la et jette-la loin de toi ; il t’est plus avantageux de perdre un seul de tes membres que de voir tout ton corps s’en aller dans la géhenne »

            L’évangile de Matthieu n’est effectivement pas un modèle de mesure. Il prône une sorte de quête de la perfection complètement égocentrique.

            A l’inverse, l’évangile de Luc incite à un peu oublier son petit cas personnel et à se tourner vers les autres.


            • trobador 7 septembre 2012 19:36

              Voilà pour le 11 septembre. Vous pouvez nous en faire encore 364 de cette trempe...


              • SamAgora95 SamAgora95 7 septembre 2012 20:42
                « Celui qui tuera par le glaive périra par le glaive », j’attend avec impatience le tour de l’administration bush et des sionistes qui les ont soutenu dans l’accomplissement des attentats du 11 septembre.

                Quant à Dieu, pourquoi voulez vous qu’il corresponde à la description qu’en font ces sectes qu’on appelle religions ? 

                Un Dieu minable, colérique, schizophrène, vengeur mais miséricordieusement (allez comprendre), qui peut vous jeter dans le feu si vous ne mangez pas la bonne viande ou ne portez pas le bon vêtement, que l’on prie pour gagner au loto, ou guérir un proche (quelle injustice ! Dieu récompense celui qui crie le plus fort ? ça se passe comment ce système de prière ? quelqu’un peut m’expliquer)

                Alors à quel Dieu adressez-vous votre lettre ? Au Dieu des écritures qui accumule tous les défauts humains ? 
                S’il est aussi aveugle que vous l’êtes, alors ont est mal barré.

                A mon avis si Dieu existe (ce que je crois), il vous répondrait ceci : « je m’en bats les co...les de vos âneries. de mon point de vu vous êtes tous pareils, de Hitler à l’Abbé Pierre vous serez tous traité de la même façon avec respect et amour, en espérant que votre séjour dans la matière aura d’avantage contribué à grandir votre âme plutôt qu’à la rabaisser, ne comptez donc pas sur moi pour vous juger, le moment venu, vous serez votre propre juge »

                Laissez tomber Dieu dans cette histoire, exigez déjà que la justice humaine fasse correctement son travail et postez votre lettre à Obama en lui demandant de laisser la justice faire son travail et de donner les moyens aux familles des victimes d’aller au bout de leurs démarches.



                • MARANINCHI Jacques 8 septembre 2012 12:42

                  Ecrire à DIEU et, de surcroît, en s’attaquant à lui vous attire les foudres de la terre à défaut de celles du ciel... C’est le comble !

                  A telle enseigne, on comprend mieux pourquoi Dieu sur terre est le seul être qui pour régner n’a pas besoin d’exister...
                  Dans votre pitoyable leçon de catéchisme épargnez-moi vos sarcasmes à 2 balles empreints, qui plus est, d’arrogance et de mépris. Votre suffisance trahit votre insuffisance à vouloir me démontrer l’inexplicable et l’impalpable...
                  Il est fort aisé de me démontrer, dans ce rapport à Dieu, qu’il ne peut descendre sur terre administrer la fessée à tous les enfants qui ne traversent pas dans les clous ! Pour votre gouverne, sachez que j’ai parfaitement intégré cette notion qui consisterait à lancer sa foudre systématiquement sur tous ceux qui s’écarteraient des clous ou fomenteraient un acte mauvais.
                  En revanche, il est moins aisé de m’apporter une explication claire et moins confuse sur mon séjour dans la matière qui devrait contribuer à élever mon - âme - plutôt qu’à la rabaisser... Là, nous approchons du vrai débat ! Car vous oubliez, me semble-t-il, un point de détail qui prend ici toute sa signification : Avant de me dire que cette âme subsistera, commençons par savoir ce qu’elle est ?
                  Mais puisque j’ai la chance de tomber sur un homme aussi éclairé, le piètre aveugle que je suis attend de vous une réponse lumineuse.... En espérant que vous ne soyez déjà dans les limbes... 

                • Radix Radix 8 septembre 2012 15:30

                  Bonjour

                  Cher monsieur votre courrier privé ne nous intéresse pas.

                  Radix


                • SamAgora95 SamAgora95 8 septembre 2012 21:18

                  MARANINCHI Jacques


                  Qu’est ce que je peux vous dire ? A part que votre indignation est dépassée, tout le monde (informé) a compris que les attentats du 11 septembre 2001 ne sont pas le fait de fous d’Allah mais plutôt de cyniques en crave à la maison blanche, Catholique et juifs pour la plupart.

                  Entre nous, vous adresser à Dieu avec un dossier aussi mal ficelé n’est pas très sérieux.

                  Copie à revoir.


                • joelim joelim 8 septembre 2012 00:49

                  C’est pas dieu qui a fait le 11-9.


                  Ce ne fut pas son intention, bien que ce soit son émanation,
                  en imaginant l’hypothèse dieu.

                  Mais si vous vous plaignez il ne fallait pas vous engager...

                  Vous avez choisi la Terre et toutes ses terribles surprises,
                  ce n’est pas pour vous retrouver dans un émollient paradis...

                  N’est-ce pas ? smiley


                  • joelim joelim 8 septembre 2012 19:01

                    Mon hypothèse se tient : si dieu existe, pourquoi nous a-t’il mis sur cette Terre un peu barbare, sinon sur notre propre volonté ?


                    Des civilisations ayant éradiqué la violence existent peut-être sur des planètes lointaines, mais elles doivent avoir leur propres défauts auxquels nous ne pensons pas...

                    Quant aux victimes, quelle importance si dieu existe ? Ne sont-elles pas plus heureuses maintenant ?

                    Lire « conversation avec dieu » pour saisir en quoi dieu, nous quoi (selon cette approche) est excité par les possibilités et la créativité engendrées par ce qui se passe sur Terre.

                    Je propose juste un point de vue qui répond aux interrogations de l’auteur, de Martine, et de beaucoup de croyants, sur le mystère des intentions de dieu.

                    Imaginons une foire traditionnelle sans maison des horreurs et sans d’effrayantes montagnes russes : il y aurait bien moins d’affluence ! smiley 

                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 8 septembre 2012 10:39

                    devinette :
                    Quelle est la différence entre Jésus et la vérité sur le 11 septembre ?
                    réponse :
                    Jésus viendra.


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 8 septembre 2012 10:53

                      Ca c’est de la conviction !
                      A ce stade, que répondre... lol !

                      Chacun son truc, et cet article en est un comme un autre. Passons.

                      Reste que j’aimerais bien que soit votre(vos) dieu(x), soit n’importe quoi (ou n’importe qui) d’autre me fournisse un début d’explication crédible sur la péripétie politique que fut le 11/9 qui fit, et continue à faire, pas mal de victimes, pour la plupart non consentantes.

                      Après, mêler un dieu à tout ça, ce n’est pas mon affaire, si la béchamel a peut-être des secrets que j’ignore, je trouve la mienne un million de fois meilleure que celle de Mcdo, mais encore une fois, chacun ses goûts (et là je n’ose même plus parler de conviction !)


                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 8 septembre 2012 10:55

                        J’ai merdé : c’était une réaction aux commentaires de Philouie et ses pierres vivantes.


                      • Phoebé Phoebé 8 septembre 2012 12:56

                        Dieu existe, cherchez-le en vous et autour de vous. Ouvrez vos oreilles, votre coeur et vos sens, avant l’arrivée d’un jour où vous n’aurez plus cette possibilité. Ce jour qui peut vous tomber dessus subitement. 


                        A leur création, Dieu a doté les êtres humains du libre arbitre. Leurs choix, bons ou mauvais leur incombent. Jetez sur lui la responsabilité des horreurs commises par eux prouve une immaturité et une irresponsabilité pathologique. Prouve aussi que l’on est indigne de ce don. 

                        • nobody 8 septembre 2012 15:00

                          Concernant la question en fin d’article, je pense que Dieu pourrait bien penser que :

                          Nous avons été crées libres et devons faire le meilleur usage de notre LIBRE-ARBITRE.

                          Prétendre imposer à d’autres par la violence ce que l’on considère comme la vérité signifie violer la dignité de l’être humain et, en définitive, outrager Dieu dont il est l’image. 

                          C’est pourquoi le fanatisme fondamentaliste est une attitude radicalement contraire à la foi en Dieu. À y regarder de près, le terrorisme exploite non seulement l’homme, mais Dieu lui-même, dont il finit par faire une idole qu’il utilise à ses propres fins...


                          • Loatse Loatse 8 septembre 2012 15:25

                            Bonjour l’auteur,

                            C’est une réaction normale que la vôtre... j’ai moi même éprouvé maintes fois colère et incompréhension devant ce qui m’apparaissait comme un abandon de Dieu lorsque tout particulièrement des enfants périssent dans des conflits ou sont torturés ou victimes de catastrophes naturelles...

                            Une catastrophe naturelle n’est pas la conséquence de notre libre arbitre à faire le bien ou le mal... Pourtant dieu semble en être absent lorsque des milliers de gens meurent ensevelis sous des décombres ou emportés sous la vague d’un tsunami... absent aussi lorsque nous mourons ou que nos proches nous quittent et que la douleur nous envahit..

                            Comme j’imagine mal un bonhomme quelque part en train de « compter les points », indifférent à nos souffrances, à nos appels et en train de comptabiliser sans cesse nos manquements, j’en ai déduit que sa nature est tout autre que celle que nous avons tendance à lui prêter..

                            Pour les uns il est une sorte de dictateur qui n’est n’exigences, pour d’autres un comptable, pour d’autres une sorte de maître chanteur ; « si tu ne fais pas ce que je dis à la lettre, tu iras droit en enfer ! », d’autres attendent de lui qu’il soit aussi à l’occasion sauveteur, pourvoyeurs de fonds et vengeur...

                            Oui ce 11 septembre, Dieu était absent, il était absent du coeur des hommes qui ont utilisé leur libre arbitre pour commettre cette abomination...

                            Car n’est ce pas là qu’il réside ? dans le coeur des hommes............


                            • nobody 8 septembre 2012 20:15

                              @Loatse

                              Le 11/09 les terroristes et leurs commanditaires avaient effectivement fermé leur cœur à Dieu.

                               Certains veulent croire que tout ce qui va mal sur terre est la faute de Dieu (mais ils ne lui accordent à contrario aucun mérite lorsque tout va bien…).

                              Je serais d’accord avec vous pour m’interroger sur les raisons qui amèneraient notre planète à heurter un énorme astéroïde que nous n’aurions en plus pas vu arriver.

                              Par contre pour ce qui est des risques sismiques (également à l’origine des tsunamis) ou de l’activité volcanique, je pense la science nous permet de comprendre, contrôler, et prévenir ces phénomènes. Nous savons où se trouvent les lignes de failles, nous savons suivre l’activité sismique, nous pouvons organiser des préventions, des normes de construction adaptées et des systèmes d’alertes et d’évacuation de ces zones. Nous pouvons également élargir les périmètres de sécurités pour y interdire les constructions si nous le souhaitons : toute cette affaire est du ressort des scientifiques et des politiques.

                              Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. (Mt, XXII,21).

                               La mort est une dure épreuve, surtout lorsqu’elle touche des proches, elle est plus encore intolérable lorsqu’elle touche des enfants. J’ai pour ma part pu constater que Dieu répondait à mes prières lorsqu’un proche était touché, j’ai également vu un ami témoigner de sa miraculeuse guérison d’un cancer suite à un pèlerinage à Lourdes. Je suis persuadé de l’efficacité de la prière et ne peux que la recommander (s’agissant de la mort nous pouvons demander des répits, mais nous ne pourrons éradiquer la mort par la prière : nous devrons tous mourir un jour).

                              Pour que Dieu intervienne il convient au minimum de le lui demander.

                               Pour ce qui concerne le libre-arbitre vous faites une erreur : ce n’est pas Dieu qui vous jugera : c’est vous ! C’est du jugement dont vous jugez qu’on vous jugera (Mt, VII,2).Il semble ainsi que si les actes sont importants, le regard que l’on porte sur eux le soit davantage. Ainsi en étant miséricordieux avec autrui nous nous sauvons nous-mêmes : Dieu ainsi que vous le signalez, se trouve bien dans les cœurs. 


                            • clodius clodius 8 septembre 2012 15:51

                              Dieu est tout ce qui existe. La dualité permise par exemple entre l’ombre est la lumière, permet l’existence de l’univers.


                              • Loatse Loatse 8 septembre 2012 16:28

                                Certes mais je n’ai jamais encore constaté de haine ni de désir de vengeance chez mon rosier....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès