• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > Religions > Bienvenue au Kopimisme, la nouvelle religion suédoise qui prône la copie (...)
40%
D'accord avec l'article ?
 
60%
(40 votes) Votez cet article

Bienvenue au Kopimisme, la nouvelle religion suédoise qui prône la copie sur internet

En Suède, certaines religions sont dites "reconnues", ce qui leur donne un nombre non négligeable de privilèges, même si la pratique religieuse individuelle est libre et peut s'exercer hors du cadre de ces religions.

Dans l'aristocratie des "religions reconnues", nous nous réjouissons de l'arrivée d'une nouvelle venue, le Kopimisme, qui vient d'y être admise par les instances officielles de l'Etat.

Ce mot vient de l'anglais « copy me » ; l'Eglise kopimiste, fondée en 2010, revendique 3000 membres dans une dizaine de pays. Ce mouvement religieux juge que « l'information est sacrée » et que « la copie est un sacrement ».

Le kopimisme s'inscrit dans le mouvement qui a aussi donné lieu au "parti pirate", qui a recueilli près de 9 % des voix dans une élection locale à Berlin.

Les valeurs du kopimisme, centrées sur l'idée de générosité, feraient honneur à toute religion ou philosophie, et s'expriment ainsi :

 « L'information est sacrée » 

 « Copiez, téléchargez, partagez ».

Le culte consiste à copier et faire circuler ce qui parait sur internet. La copie est un sacrement.

Comme toutes les religions "reconnues" dans la sphère culturelle à laquelle appartient la Suède, l'Eglise kopimiste a le droit de voir ses pratiques respectées. La liberté religieuse, au sens que les Anglo-Saxons donnent à ce mot, interdit de poursuivre devant les tribunaux un kopimiste qui n'a fait qu'exercer son culte.

Depuis la séparation de l'Église et de l'État en 2000, la Suède a reconnu vingt-deux religions, en plus de l'Église de Suède (luthérienne) , parmi lesquelles les Témoins de Jehovah opposés à la transfusion sanguine, l'"Eglise" (si, si, si ...) de Scientologie, les Mormons rêvant de polygamie et le Pentecôtisme s'imaginant "parler en langues".

Un rapport du département d'État américain publié fin 2010 lui en donne acte. Car bien sur, le peuple supérieur, les Américains, surveillent la Suède, comme les autres pays, pour s'assurer qu'elle applique bien la "liberté religieuse" au sens où les Anglo-Saxons l'entendent.

Donc vi vi vi, la Suède fait les choses comme il faut. Avant, elle avait une Eglise d'Etat (luthérienne) mais maintenant, elle distribue toutes sortes de privilèges à tout un tas de "religions" qui ont la chance d'être "reconnues".

On estime que 5 % environ de la population est musulmane (450 000 à 500 000 personnes).

On trouve aussi de toute : des Témoins de Jéhovah, des Mormons, des Sikhs reconnaissables à leur poignard à la ceinture, des Hari Krishna, etc ...

La plupart de ces groupes ont une pratique faible (d'après le rapport du Département d'Etat précedemment mis en ligne) mais les communautés se regroupent à l'occasion de grandes fêtes quelques fois par an, et elle bénéficient du droit légal de voir leur pratique protégée.

 Si une personne pense avoir été discriminée pour sa religion, elle remplit un dossier auprès du Discrimination Ombudsman (DO), et celui-ci, c'est à dire l'Etat, fait avancer son dossier à sa place, au besoin jusqu'au procès. Il a traité 101 plaintes pour discrimination religieuse en 2010. Ah ! mais ! La liberté religieuse est protégée, qu'on vous dit !

Les "discours de haine" contre les religions sont interdits et poursuivis.

Une éducation religieuse à toutes les religions du monde est obligatoire dans les écoles publiques. Ainsi bien sur que des programmes sur l'Holocauste, l'antisémitisme et le racisme.

 Dans un tel contexte, on ne voit pas pourquoi l'Eglise Kopimiste ne demanderait pas les mêmes privilèges que les autres.

Certes, elle est récente, mais rien n'oblige à ce qu'une Eglise reconnue soit ancienne.

Certes, certaines de ces pratiques vont contre la loi (en l'occurence, les lois sur les droits d'auteur) mais c'est également le cas de maintes autres religions reconnues. L'Eglise catholique est autorisée à réserver la prêtrise aux hommes, nonobstant le fait qu'en principe la discrimination sexiste est interdite. Les associations juives ne cessent de se dire le peuple élu (ce qui veut dire que les autres peuples ont un statut religieux inférieur), et les textes sacrés musulmans multiplient les passages contraires aux droits des femmes, des homoxesuels et des "infidèles". Ne sont réellement combattues que les dérives les plus extrèmes des religions : il est évident que, religion ou pas, un crime "d'honneur" est châtié et un sacrifice humain le serait aussi. Mais, en dehors de ces cas extrèmes, les entorses à la loi acceptées au nom de la religion se comptent par dizaines, et ceci en faveur de TOUTES les religions, même si certaines sont plus enclines que d'autres à essayer de substiruer leur "loi divine" aux "lois humaines" d'un Etat démocratique.

Dans un tel contexte, ce n'est que justice que l'Eglise kopimiste demande une petite dispense d'application des lois sur les droits d'auteur en faveur des plus pieux de ses membres, qui ne font qu'appliquer à la lettre le dogme selon lequel la copie sur internet est un sacrement.




par Catherine Segurane jeudi 5 janvier 2012 - 24 réactions
40%
D'accord avec l'article ?
 
60%
(40 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Scual (---.---.58.134) 5 janvier 2012 21:02

    Ça ne ressemble pas à une religion mais a du simple bon sens, ce Kopimisme...

    En tout cas ça m’a l’air infiniment moins dangereux que la plupart des religions plus anciennes et plus pratiquées. C’est bien la première fois qu’une religion me parait respectable !

    J’avais déjà beaucoup de sympathie pour le pastafarisme en tant que mouvement plutôt que comme religion, mais le Kopimisme me semble bien plus intéressant. C’est plus une philosophie basée sur la liberté d’expression et la démocratie qu’une religion par contre. En tout cas quand on compare à celles qui nous demandent de croire à des petits bonhommes ailés dans le ciel, y a pas photo.

    C’est une excellente nouvelle que la création de ce Kopimisme qui a je n’en doute pas beaucoup d’avenir et à qui je souhaite plein de fidèles.

  • Par Deneb (---.---.180.73) 6 janvier 2012 12:34
    Deneb

     Il est intéressant de noter l’absence de Dieu dans le copimisme : l’important, c’est le rite consistant à copier et à distribuer les informations que l’on trouve pertinentes.

    En Suede, il est désormais beaucoup plus compliqué de poursuivre quelqu’un pour partage d’oeuvres culturelles - il est protégé par la loi sur la tolérance religieuse.Les geeks suédois ont cette forme d’intelligence qui consiste à bénéficier de ses propres tares. La loi sur la tolérance religieuse est en effet une tare pour toute personne doué de raison : protéger les gens qui veulent imposer aux autres leur obscurantisme n’est pas très logique dans une société démocratique. Pourquoi faudrait-il que l’on soit tolérant uniquement avec ceux qui croient qu’une entité supérieure communique avec eux par télépathie ? Pourquoi pas avec ceux qui croient que la culture c’est sacré et toute entrave à sa libre circulation est immoral.

  • Par Catherine Segurane (---.---.59.25) 5 janvier 2012 19:02
    Catherine Segurane

    Notre sympathie pour le kopimisme ne doit pas nous faire oublier les mérites de la religion des pâtes, le pastafarisme, qui bénéficie d’un début de reconnaissance en Autriche :



    Amis Autrichiens, il faudra veiller à ne pas blasphémer contre le pastafarisme, ou il vous en cuira, comme a Elisabeth Sabaditsch-Wolf qui a été condamnée pour avoir blasphémé contre une religion reconnue, l’islam, en disant que Momo était pédo.

  • Par redredsir (---.---.38.57) 5 janvier 2012 23:32

    C’est exactement la bonne méthode,prônée par les activistes hippies américains dès 70 !

    Rigolote et pertinente cette action ! je plusse votre article,l’occasion ne se représentera vraisemblablement pas de sitôt...

    Et dire qu’une religion,mondialement majoritaire,se targue d’oeuvrer contre la pauvreté,depuis 2000 ans...ou bien se nourrit-elle de la misère ?

    Une nouvelle église pourrait alors décréter que manger à sa faim est sacré ?

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don
Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération