• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Burka, burkini : reprise en main continentale contre laisser-faire (...)

Burka, burkini : reprise en main continentale contre laisser-faire anglo-saxon

Cet été, les pays anglo-saxons, effarés, ont assisté aux débats hexagonaux sur l’interdiction du burkini, qui n’ont abouti sur rien de concret. Maintenant, c’est au tour de l’Allemagne de Sainte-Merkel (depuis qu’elle a accepté un million de réfugiés sur son territoire) d’attirer les critiques du monde anglo-saxon pour son projet d’interdiction du port de la burka, qui suit le choix fait par notre pays en 2010.
 
Protéger les femmes ou les dérives islamistes ?
 
Décidément, les anglo-saxons et nous ne venons pas de la même planète. Bien sûr, on peut juger que les propositions d’Angela Merkel ne sont qu’une réaction à la progression de l’AfD et à la contestation par une partie de la population de sa politique d’ouverture des frontières aux immigrés illégaux. Mais après tout, la démocratie, cela consiste aussi à écouter le peuple. Et je reste favorable à une interdiction du port de la burka (l’une des seules décisions de Sarkozy que j’ai soutenues), du burkini, mais aussi du voile dans l’espace public. Ces pièces de tissus témoignent d’une misogynie, d’une inégalité, d’une privation de liberté des femmes qui ne me semble pas acceptable dans notre pays.
 
Les média anglo-saxons traitent la question d’une manière stupéfiante. Pour le Washington Times, « Merkel s’en prend aux réfugiés alors que le retournement de l’opinion profite à l’extrême-droite  ». Le Sunday Express constate, effaré, que près de trois quarts des Allemands soutiennent cette interdiction. Mais il faut lire The Economist pour qui « la promesse de Merkel d’interdire le niqab est une erreur », et poursuit « à quelques exceptions près, les femmes musulmanes doivent être autorisées à s’habiller aussi modestement (? ??) qu’elles le souhaitent  ». Pour lui, « l’interdiction contrevient à la liberté religieuse. Elle ne peut pas être mise en place, elle divise et revient à céder aux populistes  ».
 
S’il admet que ce port peut être imposé, il soutient que cela contraindrait certaines à rester chez elles et que d’autres le font par mlilitantisme religieux ou pour ne pas être matées. Mais quelle curiosité d’admettre que la burka peut bien être un instrument d’aliénation des femmes et d’en refuser l’interdiction au nom de celles qui le porteraient volontairement ! Non seulement, on peut se demander quelle est la proportion de femmes qui porteraient volontairement la burka si elles avaient véritablement le choix, sans la moindre pression, en étant sûres d’avoir le soutien de leurs proches si elles choisissaient de ne pas le faire. Ensuite, à partir du moment où ces pièces de tissus sont des outils reconnus d’oppression de certaines femmes, n’est-il pas du devoir de nos sociétés de les protéger, et donc d’interdire totalement leur port ?
 

Décidément, je n’arrive pas à comprendre ces soit-disant libéraux qui défendent la liberté de port d’outils d’oppression de la moitié de l’humanité, qui placent la liberté des fondamentalistes islamistes avant celle des femmes. Ce faisant, ils révèlent qu’ils sont surtout des libertaires ultra-individualistes qui refusent toute règle étatique par principe, même quand elle protège la liberté de tant de personnes.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Victor 24 décembre 2016 09:49

    La caste n’a aucune valeur si ce n’est pognon et (petit) pouvoir. Elle accepte le Grand Remplacement et l’islamisation simplement parce qu’elle est pourrie par ses très chers émirs
     
    https://www.youtube.com/watch?v=0wtaAzKdYiA (Farid Fillon rigole avec les salafistes)
    https://francais.rt.com/france/30811-equipe-fillon-guerre-contre-fachosphere
    http://www.alexandredelvalle.com/single-post/2016/10/30/ITW-Le-projet-totalitaire-des-monarchies-du-Golfe-Salut-les-Terriens-C8
    http://islamisation.fr/2016/12/22/largentier-dal-qaida-etait-bienvenue-en-france-en-2011-au-nom-de-lamitie-franco-qatari-du-gouvernement-fillon/
    http://islamisation.fr/2016/12/14/la-fondation-pour-lislam-va-etre-financee-par-la-sncf-276ke-adp-276ke-et-letat-1400ke/
     
    Ben Apparu, directeur de campagne en léchage de babouches salafistes de Farid Fillon :
    « L’ex-état souchien doit financer les mosquées coloniales du mondialisme capitaliste pour y former des ingénieurs. »
     
    https://www.youtube.com/watch?v=T_reVxZlML8
    http://islamisation.fr/2016/11/21/ces-membres-de-lequipe-fillon-qui-collaborent-avec-des-mosquees-en-mairie/


    • flourens flourens 24 décembre 2016 09:52

      pas de liberté aux ennemis de la liberté


      • aimable 24 décembre 2016 11:55

        la « religion » n’est pas bonne pour l’humain , mais l’excès de « religion » est le pire ennemi de la femme


        • aimable 24 décembre 2016 18:10

          @Figatelli
          vous faites l’âne pour avoir du son !


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 décembre 2016 12:20

          Je ne crois absolument pas que la question « stupide » sur le burkini soit une spécificité française.

          Pourquoi alors les débats sur le Brexit ont-ils dévié vers la question de l’immigration du sous-continent indien dans certains quartiers de Londres (du moins si on en croit le numéro spécial de Marianne sur le sujet ; la consommation d’alcool étant un marqueur de « britannicité » absolument pas revendiqué par les nouveaux venus et Farage se définissant lui-même comme alcoolique notoire...) ?

          Pourquoi en Israël même se pose-t-on des questions aussi idiotes qui valent bien le burkini sur l’ouverture des commerces les samedis dans les quartiers orthodoxes ?

          En fait ces questions qui relèvent de la laïcité de l’espace public, de la « discrétion religieuse » (pour reprendre l’excellente formule de J-P Chevènement) se posent partout


          • mmbbb 24 décembre 2016 14:47

            @Olivier Perriet ces questions « de la discrétion religieuse » ne se posaient pas en France il y a à peine 20 ans Cela a du vous échapper. 


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 décembre 2016 16:08

            @mmbbb

            En fait si, en 1905, il arrivait qu’on interdise aux églises de faire sonner leurs cloches dans certaines communes.

            Et en 1989 ce sont les premières affaires du foulard à l’école.

            Par contre, en effet, il y a 20 ans, il n’y avait ni burka, ni problèmes de hallal : c’est, sans aucun doute, une invention récente des laïcards...


          • zygzornifle zygzornifle 24 décembre 2016 12:46

            la Burka permet aux terroristes fichés F et autres de se déplacer incognito, regardez la taille des chaussures et vous reconnaîtrez de suite les mecs déguisés...


            • OMAR 24 décembre 2016 17:37

              Omar9


              @zygzornifle

              Très juste le zyg....

              Mais dis-nous, combien de burka croises-tu quotidiennement ?
              Allez, mensuellement ?

            • rogal 24 décembre 2016 18:24

              @zygzornifle
              Et si ’’elles’’ sont deux, ce sont Dupond et Dupont.


            • zygzornifle zygzornifle 25 décembre 2016 15:28

              @OMAR


               pas compté mais un paquet déjà dans le tram de Nice, plusieurs par voyage en tout cas et quand je traverse la cité de l’Ariane c’est par dizaines et pratiquement dans chaque rues, et fatmas en voile intégral qui passent relax devant la gendarmerie .....

            • popov 27 décembre 2016 15:04

              @zygzornifle


              la Burka permet aux terroristes fichés F et autres de se déplacer incognito, 

              Lors du siège de la Mosquée d’Or au Pakistan, des imans teigneux se servaient de filles endoctrinées comme bouclier humain. 

              À la suite de négociations, les barbus ont accepté de laisser partir les filles qui le souhaitaient. 

              Un policier, qui trouvait la démarche d’une des emburkinées suspecte a eu l’idée de soulever un coin du sac à patates. Il y a trouvé, non pas les jambes d’une reine, mais les pattes velues d’un des ces imams qui s’était ainsi déguisé pour échapper à l’assaut de l’armée. 

              Cette ordure d’islamopithèque abandonnait ainsi lâchement les gamines qui étaient restées pour le protéger.


            • Victor 25 décembre 2016 15:51

              Dans les grandes villes allemandes de l’ouest, la proportions d’enfants colons est de 55% à 70% (des Béziers...), allocution au parlement du Bade-Würtemberg :
               
              https://www.youtube.com/watch?v=SKUVuGrL8Us


              • popov 27 décembre 2016 14:49

                 @l’auteur

                On peut, comme vous le suggérez interdire ces accoutrements pour protéger les femmes. Pas celles qui les portent, car elles vous diront que personne ne les force. Mais celles qui ne les portent pas encore et qui se sentiront progressivement forcée de le faire par la pression tribale.

                Une autre approche, c’est de considérer ces accoutrements comme les symboles d’une idéologie pour le moins malsaine. Et une provocation, un peu comme si quelqu’un se promenait en costume de croisé à La Mecque. Au même titre qu’on interdirait de se promener avec une cagoule du kukluxklan. Atteinte à l’ordre public. 

                Une troisième approche : le burkini et autres accoutrements sont en fait les uniformes du wahhabisme une idéologie totalitaire qui a déclaré la guerre à tout ce qui n’est pas elle. Les gens qui portent ces uniformes salafistes doivent être considérés comme les « soldats » d’une armée ennemie, et ceux qui les poussent à s’habiller de la sorte, comme des « agents » d’une puissance étrangère qui nous a déclaré la guerre. 

                Aucun pays ne tolère les uniformes d’une armée étrangère sur son territoire. Les services secrets doivent remonter à la mosquée que fréquentent ces épouvantails et signifier à l’imam qu’il a deux jours pour quitter le pays sur la pointe de babouches, sinon...

                Je ne parle pas des vieilles qui arrivent tout droit de leur bled et qui ont porté un foulard toute leur vie comme un peu partout dans le campagnes et qui le porte principalement pour s’éviter des frais de coiffure. Je parle des jeunes qui se mettent à porter ces déguisement qui avaient disparu du Maghreb il y a quelques années et qui ont été apportés par les frères moustoufs et autre salafistes nuisibles.


                • baleti baleti 23 janvier 22:41

                  @popov


                  On peut, comme vous le suggérez interdire ces accoutrements pour protéger les femmes.


                  Maintenant tu te soucie des femmes ??????
                  Arête d’utiliser des prétexte humain, pour te décrire, ou propager ta haine des arabes.
                  Dit le qu’aucune femme a pu te supporter, elle se sont protéger seul, en te quittant.
                  Et a tes question de couple,, tu as un « début » de réponse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès