Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Burqa et lancer de nains...

Burqa et lancer de nains...

... même atteinte à la dignité humaine !

En attendant que soit créée la commission parlementaire destinée à évaluer le problème de la burqa, que cette commission rende ses conclusions, et qu’une loi anti-burqa soit éventuellement votée, un précédent juridique du même ordre, ayant fait l’objet d’un arrêt du conseil d’Etat, permet aux maires qui le souhaitent d’interdire de façon imparable par arrêté municipal le port des burqas et niqabs sur leur commune. Examinons les faits :

 Cette possibilité donnée aux maires relève de l’article L. 131-2 du code des communes : "La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique" , article qui a été utilisé par des maires dans la fameuse controverse concernant l’interdiction par arrêté municipal des concours de lancer de nains ( 1 ).

 On se souvient qu’à une époque, en France, le maire de la commune de Morsang-sur-Orge décida d’interdire un spectacle de lancer de nain en boîte de nuit. La ville d’Aix-en-Provence adopta un arrêté similaire suite à une circulaire du ministre de l’Intérieur de l’époque, Philippe Marchand, datée du 27 novembre 1991. Une société et l’un de ses employés, nain, attaquèrent en justice ces arrêtés municipaux. L’arrêté municipal fut annulé par le jugement du tribunal administratif de Versailles du 25 février 1992. Il fut porté appel de ce jugement devant le Conseil d’Etat.

 La décision rendue par le Conseil d’État, ( 27 octobre 1995, n°136727 Commune de Morsang-sur-Orge ) ( 1 ) fut rédigée comme suit : " Considérant qu’il appartient à l’autorité investie du pouvoir de police municipale de prendre toute mesure pour prévenir une atteinte à l’ordre public ; que le respect de la dignité de la personne humaine est une des composantes de l’ordre public ( ... ) "Considérant que l’attraction de "lancer de nain" consistant à faire lancer un nain par des spectateurs conduit à utiliser comme un projectile une personne affectée d’un handicap physique et présentée comme telle ; que, par son objet même, une telle attraction porte atteinte à la dignité de la personne humaine ; que l’autorité investie du pouvoir de police municipale pouvait, dès lors, l’interdire même en l’absence de circonstances locales particulières et alors même que des mesures de protection avaient été prises pour assurer la sécurité de la personne en cause et que celle-ci se prêtait librement à cette exhibition, contre rémunération" (... )

On pourrait dire de la même façon, en s’inspirant de ce judicieux arrêt du Conseil d’Etat que : " les vêtement " burqa " et " niqab " consistent à utiliser des prétextes religieux pour affubler une personne, en permanence, le plus souvent sous contrainte morale, voire physique, d’une sorte de sac de tissu plus ou moins élaboré dissimulant le visage de la personne qui le porte, gênant sa perception visuelle, entravant de façon importante ses mouvements, et empêchant tout contact social normal de cette personne avec autrui, sous prétexte que cette personne est une femme. Par leur nature même, ces vêtements portent atteinte à la dignité de la personne humaine ; l’autorité investie du pouvoir de police municipale peut dès lors les interdire même en l’absence de circonstances locales particulières, quand bien même cette femme se prêterait librement à cette exhibition. "

 Cet arrêt du Conseil d’Etat autorise sans ambiguïtés toutes les communes qui le souhaitent à interdire la burqa. Toute considération sur la prétendue liberté qu’aurait une femme de s’habiller de cette façon ne change rien au fait qu’il s’agit d’une atteinte à la dignité humaine, et que cette atteinte à la dignité humaine relève des compétences de police des maires.

 Attention : de même que cet arrêt du Conseil d’Etat n’interdit pas les concours de lancers de nains en France, mais autorise seulement les maires à les proscrire sur le territoire de leur commune, le fait, pour un maire, de se prévaloir de cette jurisprudence pour interdire le niqab et la burqa dans sa commune ne remplacera jamais une loi anti burqa et anti niqab, qui seule permetrra de faire disparaître sur la totalité du territoire français cette coutume monstrueuse, d’où l’intérêt de l’initiative parlementaire en cours sur le sujet .

 A noter que des restrictions à la liberté ont été apportées par la loi dans des domaines ayant une certaine ressemblance : ainsi, la loi sur le bizutage du 17 juin 1998 (3) :

 En France, la définition donnée du bizutage, provenant de l’article 14 de la loi du 17 juin 1998, est : « Le fait pour une personne, d’amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations, ou de réunions liées aux milieux scolaire et socio-éducatif. »

 On notera que les actes humiliants ou dégradants du bizutage sont proscrit par cette loi, que la personne bizutée soit librement consentante ou non à ce bizutage. Ce que le législateur à pu faire avec les atteintes à la dignité humaine du bizutage , il peut le faire pour les atteintes à la dignité humaine résultant du port du niqab ou de la burqa.

 Un autre texte célèbre se base, lui aussi, sur la dignité de la personne humaine : le décret de 1848 portant abolition de l’esclavage( 4 ) . La phrase célèbre : "Considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine ; qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir ; qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Égalité, Fraternité" pourrait tout à fait se transposer à la burqa : "la burqa est un attentat contre la dignité humaine ; en détruisant le libre arbitre de la femme, elle supprime le principe naturel du droit et du devoir ; elle est une violation flagrante du dogme républicain "liberté, égalité, fraternité"...

 Ne manque plus, en attendant cette hypothétique future loi anti niqab/burqa , que la volonté politique des maires de faire respecter la dignité de la personne humaine, comme ils en ont le pouvoir (et, j’oserais dire, le devoir républicain).

 

( 1 ) http://fr.wikipedia.org/wiki/Lancer_de_nains

( 2 ) http://www.guglielmi.fr/IMG/pdf/DHLF.Seance8.pdf ( référence 6, page 6 )

( 3 ) http://fr.wikipedia.org/wiki/Bizutage

(4 ) http://www.palais-bourbon.fr/histoire/esclavage/decret1848.asp


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • frédéric lyon 27 juin 2009 10:00

    Il me semble qu’il y aurait un contresens à interdire la burka.


    On ne ferait que déplacer le problème et on autoriserait sans doute ainsi, indirectement, le port du voile, qui constitue une atteinte aussi grave que la burka à la dignité comme à l’égalité des femmes.

    Or, on ne peut interdire un vêtement particulier, tel que la burka, car il faudrait alors que la loi l’interdisant décrive expressément le vêtement en question, ce qui prêterait le flanc à de multiples tentatives de contourner cette loi, en jouant sur quelques centimètres de tissu, par-ci, par là.

    En revanche ce qu’il faut interdire ce ne sont pas des morceaux de tissu, mais une pratique qui conduit à nier l’identité et l’égalité des femmes, en leur imposant, et à elles seules, de cacher leur visage.

    C’est le fait de couvrir le visage des femmes qui est important, ce n’est pas la nature exacte de l’accoutrement qu’on leur impose pour parvenir à ce résultat.

    • Reinette Reinette 27 juin 2009 13:18

      doctory bonjour

      Je crains que certains n’assimilent jamais la phrase célèbre :

      « Considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine ; qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir ; qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Égalité, Fraternité » pourrait tout à fait se transposer à la burqa : « la burqa est un attentat contre la dignité humaine ; en détruisant le libre arbitre de la femme, elle supprime le principe naturel du droit et du devoir ; elle est une violation flagrante du dogme républicain »liberté, égalité, fraternité« ...



      Dans »La contreverse de Valladolid" (en 1550) où la question fondamentale est débattue : les Indiens sont-ils des hommes comme les autres ? En conséquence, méritent-ils d’être traités comme des humains ou sont-ils nés pour être soumis ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_de_Valladolid



      Ici la question fondamentale serait donc : les femmes méritent-elles d’être traitées comme des humains ou sont-elles nées pour être soumises ?



      L’idée de dieu et les religions sont source et maintien de l’ignorance, de l’abrutissement, par conséquent de l’esclavage et de la misère - Auguste Blanqui
      Livres de Louis-Auguste Blanqui


    • plancherDesVaches 27 juin 2009 21:45

      A défaut de lancer le nain, je vous propose le tomber de nain....
      http://www.planetdan.net/pics/misc/sarkozy.htm

      Vous pouvez contrôler sa chute et ne soyez pas aussi sadique que moi lorsque je le force à s’écraser entre deux bulles (financières...).
      Il a déjà du mal avec sa bulle personnelle.... smiley


    • Reinette Reinette 28 juin 2009 16:20

      « J’ai décidé de combattre l’islam. Attention, je dis bien : combattre l’islam. Pas l’islam politique, pas l’islam militant, pas l’islam radical, pas le wahhabisme, mais l’islam tout court. Je crois vraiment que l’Occident a inventé ces termes pour satisfaire au politiquement correct. En Syrie où j’ai grandi, on dit juste islam. L’islam n’a jamais été mal compris, l’islam est le problème. »

      On ne présente plus la merveilleuse Wafa Sultan, cette syrienne expatriée aux Etats-Unis qui pourfend le totalitarisme vert avec une verve et un courage exceptionnels, malgré les menaces de mort dont elle est l’objet.

      Beaucoup d’émotion, de courage et de détermination dans ce discours, par moments poignant. Il est extrait d’une conférence qui s’est tenue en Floride sur la place des femmes dans l’islam. Il date de 2007, mais n’avait à notre connaissance jamais été traduit en français. L’équipe de Bivouac-ID (merci à Melba & Tnr) s’est empressée de combler cette lacune.

      Nous vous le présentons aujourd’hui. Nous espérons que vous y serez vous aussi sensibles.

      La vidéo
      Wafa Sultan : « J’ai décidé de combattre l’islam », la vidéo en version française.


    • plancherDesVaches 28 juin 2009 21:16

      Lol.. et y’a même une pub sur le site pour les rencontres entres musulmans....
      Muslima.COM.... mdr...

      TOUTES LES NON AFRICAINES QUE JE CONNAIS SONT CONTRE L’ISLAM.

      Je dois être un extraterrestre, non... ????

      Mais il doit suffire d’avoir au moins un neurone pour se rendre compte que ces meufs sont loin d’être connes et sont même la richesse qui détruira cette religion ici. ICI, car notre pays encore un peu laïque leur montre qu’elles ont les mêmes droits que les hommes.
      La blague du bon musulman qui retire la roue de secours du coffre de sa voiture pour que son esclave ait plus de place va avoir beaucoup moins de succès, chez les fascistes....


    • plancherDesVaches 28 juin 2009 21:18

      NORD AFRICAINES, pardon.


    • bernard29 bernard29 27 juin 2009 10:02

      à partir de quand vous dites qu’un vêtement est un sac. ? 

      la question de la burqua ou du niquab se pose en raison de la dissimulation du visage non ?

      Sinon, il faut aussi interdire les  djellabas ou autre tuniques .


      • vinvin 28 juin 2009 03:17

        Bonjour.


        (@ BERNARD29)

        Mais on fait actuellement un débat concernant le port, ( les porc ?...) de Burka/ Nikab, mais meme le port de la Djellaba et Tu-niques... devrait etre INTERDIT.

        D’ après la loi il me semble qu’ il est interdit de salir, dégrader, poluer, et abimer le ou les Paysages. Donc IL DEVRAIT ETRE TOTALEMENT INTERDIT A SES GENS, ( comme a quiconque,) DE DEGRADER LE PAYSAGE DE NOS VILLES ET VILLAGES AVEC DES TENUES INDESCENTES CONFECTIONNEES A L’ AIDE D’ ANCIENS RIDEAUX !

        Croisés ses femmes avec leur Djellabas dans les rue de nos villes est un paysage franchement plus que dégradant.

        On Fait chier les fumeurs dans les lieux publics, ( bon, ceci est un autre débat,....) mais croyez moi que dans les leux publics je préférais etre a coté de quelqu’un qui fume, Plutot qu’ en présence de ses gens avec leurs tenues de « carnaval »,.....( Pour ne pas dire d’ Halloween....) !


        Bien cordialement.



        VINVIN.

      • frédéric lyon 27 juin 2009 10:29

        Tous les vêtements qui couvrent le visage sont condamnables. Car c’est là que réside la négation de l’identité sexuelle et de l’égalité des femmes, ainsi que la discrimination.


        En fait, je pense que seuls les accoutrement vestimentaires qui couvrent les cheveux (foulards par exemple) pourraient être autorisés, en arguant du fait qu’ils n’entrainent pas de véritables contraintes susceptibles d’handicaper les femmes dans leurs vies quotidiennes en les retranchant du reste des humains. 

        Porter un foulard peut avoir de multiples justifications, c’est d’ailleurs assez répandu et celà n’appartient pas à une culture en particulier.

        • LeGus LeGus 27 juin 2009 10:33

          - On peut interdire les masques et la dissimulation du visage, pour des question de sécurité.
          -On peut et même on doit interdire l’imposition de signes religieux par respect de la laïcité.

          Mais interdire la burqa et rien qu’elle, vous pouvez ergoter autant que vous voudrez, ce n’est jamais qu’une forme d’islamo-phobie politiquement correcte.


          • LeGus LeGus 27 juin 2009 10:36

            Pour ce qu’il est de la dignité perdue des visages dissimulés, allez en parler aux grand brulés qui portent un masque en publique par dignité justement. J’aimerais bien savoir si il y a plus de porteuses de burqa en France que de grand brulés.


          • LeGus LeGus 27 juin 2009 11:12

            Un regard plus érudit que le votre sur un vaste sujet ou il est questions de voiles et donc de dévoilement.
            http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/la-sexualite-des-arabes-fantasmes-58167


          • LeGus LeGus 27 juin 2009 11:55

            Oui oui MCM c’est exactement ça, et comme les cyclistes mettent des masques à gaz à paris les burkistes peuvent faire du vélo.


          • le-Joker le-joker 27 juin 2009 12:43

            MCM ce ne sont que les arguments de ceux qui veulent nous imposer l’Islam en Europe, sorti de cela ils ne peuvent se targuer du droit à la liberté, ils seraient les premiers à hurler si demain un type se promenait avec sa femme en laisse, ce qui y ressemble furieusement lorsque l’on croise une femme en niquab.
            Il y a certainement des dingues qui ont envie de vivre enfermées dans une prison quotidienne, mais comme on le dit MCM il faut préserver les dingues d’eux-mêmes smiley


          • LeGus LeGus 27 juin 2009 12:53

            Apprend à lire Joker, j’ai dit :
            -On peut et même on doit interdire l’imposition de signes religieux par respect de la laïcité.
            Pour ta gouverne je suis ni musulman ni rien du tout, curieux et sceptique toujours.
            Quand au mec qui promène sa femme en laisse, si il me fait hurler c’est de rire, mais je n’en ai pas plus croisé que de femme en burqa.
            Au fond Sarko a-t-il l’intention d’élargir l’interdit aux zones afghanes contrôlées par l’armée française ?


          • LeGus LeGus 27 juin 2009 14:53

            Si personne ne porte de burqa pourquoi vouloir son interdiction ?

            Voilà bien les paradoxe du menteur et propagandiste acharné !

            Arf j’ai trouvé un fillon prometteur, vous êtes bon clients aussi smiley


          • Rounga Roungalashinga 28 juin 2009 13:51

            Que mcm, docdory ou Le joker nous dise clairement que la seule raison pour laquelle ils veulent à tout prix interdire la burqa, c’est leur peur de l’islam. Ils préfèrent se cacher derrière des arguments tels que la dignité humaine (tiens c’est drôle, hier c’était la sécurité, avant-hier la République ! Demain ce sera sans doute l’hygiène ou bien l’esthétique...), plutôt que d’exprimer clairement leur rejet de l’islam, car évidemment tout de suite ils ont l’air intolérants.

            Encore une fois, vous avez le droit d’avoir peur, vous avez le droit d’avoir des opinions dictées par votre peur, mais au moins assumez-le pleinement et comprenez que la République n’est pas là pour céder à vos fantasmes et vos caprices à vous, rien qu’à vous. N’oubiez pas que dans cette histoire c’est vous qui désirez changer la loi et pas les musulmans. Je ne vous comprends donc pas quand vos cris d’orfraie expriment très clairement la peur de l’instauration de la charia, alors que de votre côté vous plaidez pour l’instauration d’une anti-charia, tout aussi injuste.


          • docdory docdory 28 juin 2009 15:02

            @ Roungalshinga


            Ceux qui ont réussi a imposer la laïcité en 1905 l’ont fait contre l’église catholique . Actuellement , la laïcité est remise en question par l’islam , pour sauver la laïcité , il faut donc s’en prendre à l’islam , comme on s’en est pris au XIXème siècle à l’église catholique .

          • Rounga Roungalashinga 28 juin 2009 15:17

            docdory, vous êtes sérieux quand vous dites cela ? Car encore une fois (on dirait que c’est une tendance typique ici), vous faites un parallèle qui n’a pas l’air très valable. La laïcité a été mise en place non pas « contre l’eglise catholique », mais contre la mainmise du religieux (catholique principalement, certes) sur la politique. Vous semblez déjà confondre laïcité et anti-religion, mais passons. Pour mesurer la validité de votre parallèle, je vous pose la question suivante : est-ce que ce sont les imams qui font nos lois actuellement ? Et encore une : si la mainmise du religieux sur la poltique est bannie par la laïcité, est-ce qu’un système qui fait des lois par anti-religion n’est pas un jumeau monstrueux du système dont la laïcité est censée nous préserver ?

            Et c’est bizarre, parce que l’article parlait de dignité humaine, et là vous me parlez de laïcité...


          • Rounga Roungalashinga 28 juin 2009 15:19

            Merci mcm. Il es vrai que vous m’aviez déjà fait part de votre sentiment viscéralement anti-musulmant, mais j’attends que docdory et le joker fassent de même et arrêtent l’hypcrisie protéiforme dont j’ai parlé.


          • fouadraiden fouadraiden 28 juin 2009 15:30



            excellente remarque Roum, oui bien sur nous sommes ds in contexte où l’islam est une religion minoritaire et ceux qui la pratiquent considérés dans les sociétés occidentales comme des étrangers et donc traiter comme tels.

            évidemment Doc se ment , disons qu’il anticipe et pense en disant à voix haute : avant que l’islam ne prennent les commandes agissons contre lui comme sil s"agissait du catholicisme et de son pouvoir .

            PS. c’est tt frais , la première voilée élue va sièger ds un parlement bruxellois. une première en Europe. Doc ne pourra rien avec ces comparaison foireuses , la tache verte s’étend inexorablement...... 


          • fouadraiden fouadraiden 27 juin 2009 11:01


            Analogie foireuse et les maires ne font ni la loi ni le droit.


            tu préconises quoi , Doc, une police des moeurs républicaines réservée excuslivement à la traque des musulmanes qui se voilent intégralement dans les rues de France ?


             vs perdez votre énergie, tes petits copains et toi, car les musulmanes trouveront la parade à cette nvelle farce tricolore.


             Aucun tribunal d’aucun pays sérieux n’a les moyens juridiques d’interdire le voile intégral des femmes musulmanes qui se promènent librement dans les rues et invoquer  dans ce débats l’argument de la dignité humaine des femmes , ok, c’est comme dire pwet-pwet devant un problème !


             Des musulmanes voilées à la saoudienne, ha ha ha , ça vous emmerde sacrément vous les chantres de l’humanité réconciliée,. bien fait pour vous !


             Vous ghettoisez les gens en fonction de leurs appartenances ethniques et religieuses pour ensuite vs étonner que les ghettoisez s ’organisent selon leurs propres traditions.

            Partout où les femmes musulmanes le peuvent elles se voilent intégralement, dans le monde musulman, en Amerique latine, aux États -Unis , en Angleterre, en Hollande, en Belgique ainsi que dans toute l’Asie . Alors quoi, la France aurait -elle mieux émancipé ses musulmanes pour que celles-ci acceptent une énième loi leur interdisant le voile intégral qu’elles considèrent comme faisant partie intégrante de leur foi ?


            Est ce que les pays arabes vous emmerdent en tant qu’expatriés ?


            • omar omar 27 juin 2009 11:42

              Jusqu’au jour ou il y aura un précédent grâve, du genre d’un accident ou un enfant trouve la mort et que la femme gênée par sa burka na peut le voir ni l’entendre à temps, on sera prêt je pense à reconsidérer les priorités entre la sécurité des enfants et le désir librement consenti ou non de ces femmes de s’accoutrer ainsi.


            • appoline appoline 27 juin 2009 12:39

              @ Fouad,

              Je dirais simplement qu’on ne peut aider quelqu’un qui n’a pas envie de l’être. Après tout, si elles sont assez connes pour transipirer toute leur eau par les grosses chaleurs qui arrivent pour faire plaisir à leur marlou, qu’elles transpirent. Se réfugier derrière la religion est encore plus ridicule ; si un être humain devait subir ce que toutes les religions imposent au nom de Dieu, bah le pauvre, il serait plutôt mal barré au niveau santé. L’autoflagellation se pratique de bien des manières, curieusement, les femmes doivent apprécier cela car bizarrement leurs loulous, eux, se promènent en manches courtes, le poitrail débraillé, que pourtant, certains feraient mieux de cacher.


            • fouadraiden fouadraiden 27 juin 2009 13:00


              @ Appoline

               ce n’est pas le problème et je dirai que les femmes , comme les hommes, sont susceptibles d’adhérer à n’importe quelles idéologies et mêmes celles dans lesquelles elles tiennent un rôle mineur. 

              transpirer sous le voile ? euh....les bédouins du désert pour se protéger contre les rayons du soleil ont une panoplie de voiles intégraux millénaire , t’as jamais remarqué ?
              tiens, au début moi aussi je me prenais pour un touriste et me promenais la tête dénudée midi tapante en plein Jamah Al Fna à Marrakech . depuis pour ne pas transpirer je me couvre le corps et la tête d’un voile intégral (enfin on se comprend) sur conseil des marrakchis.


            • Julius Julius 27 juin 2009 14:03

              > Les bédouins du désert pour se protéger contre les rayons du soleil ont une Panoplie de voiles intégraux millénaire

              Si je ne me trompe pas, nous discutons ici France et Europe. Il n’y a pas beaucoup de déserts en France.


            • appoline appoline 27 juin 2009 21:12

              @ Fouad,

              Je m’attendais un peu à ce genre de réponse, mais comme le dit si bien Julius, il n’a pas trop de désert par ici. Encore ce midi, j’ai vu une jeune femme portant ce genre d’accoutrement, les gants en plus, elle ne doit pas être très à l’aise, question de bon sens, l’air marin remplit son office en ces temps presque caniculaires.

              Je ne conteste pas que les habitudes vestimentaires des marocains ne soient pas adaptées à leur pays mais je dirais simplement que faisant escale à Casablanca, se mettre en djelaba pour grimper sur les quais crasseux, ce n’est pas terrible ; rien de tel qu’un vieux short et un tee-shirt que l’on peut laver quand on est loin des côtes car, là je suis d’accord avec Maud Fontenoy, l’océan face à Casa est une véritable poubelle.


            • fouadraiden fouadraiden 27 juin 2009 22:28

              Appoline


               Euh...ben qui a parlé de transiprer sous le voile, mais il est vrai que le ciel français est plus gris que bleu.


            • docdory docdory 28 juin 2009 15:06

              @ Fouadraidden


              Manifestement , ton rêve est de voir toutes les femmes en burqa ( ou bien ne serait-il pas en fait de ne plus les voir ? Mais qu’est ce donc qu’elles t-on fait ?... )

            • appoline appoline 28 juin 2009 22:20

              @ Doctory,

              Rien peut-être, c’est justement là le problème.

              Dans tout excès de bondieuserie, on se croirait revenu 1000 ans en arrière ; Intolérance peut-être mais tout ce qui brime l’être humain, qui plus est sous un aspect religieux me fait bondir avec des envies de secouer les gens afin qu’ils réalisent que la manipulation ne se fait que grâce à leur crédulité.

              Oui, il existe bien un au-delà mais pas chapeauté comme les papes-popes-imam veulent bien tenter de nous le faire gober ; une gigantesque arnaque que bien évidemment les gouvernement sont heureux de pouvoir relayer. La masse est plus sage quand elle croit et obéit.


            • appoline appoline 27 juin 2009 21:32

              @ Mcm,

              Ma foi, le raisonnement se tient. Comme quoi, des réflexions poussées à l’extrême peuvent être préjusiciable.

              Certains peuvent penser que la religion a été un tremplin pour l’évolution de l’homme, je pense le contraire. Tout leader religieux a peur de perdre son pouvoir, aussi au fil des siècles, il a dicté des lois de plus en plus restrictives. De nos jours, avec les moyens de communication et les mentalités qui évoluent, les temps deviennent durs pour certains gourous mais la misère sociale et la bêtise risquent de ralentir cette avancée, à voir même de la stopper. Au nom de leur Dieu, ils commettent l’irréparable que ce soit l’islam ou les cathos, c’est juste une question de pouvoir car les écrits ou du moins ce qu’il en reste, n’ont jamais dicté ce genre de conneries.


            • Cascabel Cascabel 27 juin 2009 23:46

              Pardon mcm ?
              Qui a mis au pas le catholicisme, vous ?

              Placer côte à côte le catholicisme et l’islam c’est du grand n’importe quoi. Il s’agit de deux religions aux valeurs fort différentes, et même opposées. A la rigueur le talmud ressemble par certains aspects au Coran, et encore.


            • italiasempre 27 juin 2009 23:52

              Salut Cascabel smiley


              mcm parlait sans doute des laics, et la comparaison s’arrête là.
              Il faut avouer qu’ils ont eu du mal, mais ils y sont heureusement arrivés.



            • Cascabel Cascabel 27 juin 2009 23:53

              Réflexion faite, le Talmud et le Coran ne se ressemblent pas vraiment.


            • Cascabel Cascabel 28 juin 2009 00:11

              Salut Italia smiley

              Pas si simple. Le terme laïc ne veut pas dire grand chose, ou plutôt sa signification a été tellement déformée qu’on n’’y comprend plus rien.
              La révolution française par exemple a mené une guerre impitoyable au catholicisme au nom des valeurs républicaines, pas spécialement laïques tel qu’on l’entend aujourd’hui.

              Là où je tique, c’est sur le terme « mettre au pas le catholicisme ».

              Où mcm fait preuve d’un grand cynisme où il ne réalise pas du tout tout ce que cela sous-entend.

              Les révolutionnaires pour imposer leur vues sur un pays à très forte majorité catholique ont du procéder par une politique sanglante, impitoyable et génocidaire. De fait c’est bien la révolution française qui a servi de modèle aux politiques d’extermination de Lénine.
              Je n’exagère pas du tout. Lénine s’est même rendu en personne en France, en Vandée, terre où eu lieu le premier populicide moderne afin d’étudier le dossier.

              On avait connu des massacres, mais pas pensés avec tant de méthode...au nom des droits de l’homme ! En tout cas cela a ouvert la voie aux totalitarismes du XXième siècle, avec en plus la caution morale de la révolution.


            • italiasempre 28 juin 2009 00:20

              Cascabel, excellente mise au point.


              je crois que mcm faisait plutôt référence à la loi de 1905.
              Il pourra me corriger si je me trompe.

            • Cascabel Cascabel 28 juin 2009 01:04

              J’ai bien compris.
              C’est simplement l’expression « mise au pas » qui me semble impropre.


            • Rounga Roungalashinga 28 juin 2009 12:37

              Bien sûr des « tolérants supérieurs », argueront de la liberté des ouailles, les plus hypocrites d’entre eux parleront même d’une « pudeur supérieure » de l’être humain qui le conduirait à éradiquer la quasi totalité de ses moyens d’identification et d’expression.

              A ces imposteurs je soumet un défi de tolérance : Si au nom d’une « impudeur supérieure » des citoyens demandaient à exhiber leurs organes reproducteurs en place publique, pourquoi leur refuser ce droit ?

              Pourtant l’exercice de « impudeur supérieure » loin éradiquer la quasi totalité des moyens d’identification et d’expression, les améliore à un tel point qu’un homme n’aurait même plus à dire à une femme qu’il la désire.

              Ces « tolérants supérieurs », finalement ce ne serait pas tout simplement des « coincés du c.l » ?

              mcm je ne sais comment qualifier votre lâcheté et votre mauvaise foi.

              J’invite quiconque à relire les échanges que j’ai eus avec mcm pour se rendre compte à quel point il déforme les propos de ce qu’il appelle les « tolérants supérieurs » à sa convenance. Je lui ai démontré de manière construite en quoi le raisonnement qu’il développe ici est spécieux, mais il semble ne pas en tenir compte, puisqu’il n’a pas daigné me répondre, et qu’il continue à tenir le même discours en dépit des contradictions que j’y ai soulignées.

              J’ai maintenant bien compris qu’il est inutile de parler avec mcm, puisque ses mensonges lui permettront toujours de rester dans ses postures haineuses en gardant le bon rôle. Et tout internaute peut le vérifier ! J’ai bien pitié de vous mcm.


            • Rounga Roungalashinga 28 juin 2009 14:45

              Vous semblez omettre que j’ai expliqué ceci :

              Je n’ai pas parlé de « pudeur supérieure ». Si j’avais voulu inclure une notion de supériorité ou d’infériorité dans la pudeur, ce qui est dénué de sens, j’aurais employé clairement l’expression « pudeur supérieure », chose que je n’ai pas faite car je choisis les mots que j’emploie.
              Certes, j’ai dit « il s’agit simplement d’accepter que des gens placent le curseur de la pudeur un peu plus haut que nous », mais quand j’utilise la notion de hauteur pour parler du curseur de pudeur, c’était dans le sens de pudeur plus exigeante, pus stricte par rapport à nos critères occidentaux. C’est clair ? Heureusemen que je n’ai pas dit que les suédois étaient en moyenne plus hauts que les pygmées, autrement vous m’auriez accusé de parler de races supérieures...


              Votre manière mesquine de détourner les phrases vous conduit donc à me faire prêter des propos ridicules, dans le but d me discréditer. Car la notion de supériorité par rapport à quelque chose signifie un plus grand développement de ce quelque chose. Elle implique une hiérarchie qe je n’avais pas du tout l’intention d’instaurer pour le code de la pudeur. Pour bien vous faire comprendre : un réglement plus strict est-il supérieur par rapport à un réglement moins exigeant ? Non, je ne crois pas, car ce qui fonde la supériorité d’un réglement par rapport à un autre ce n’est pas sa dureté ou son exigeance. La question posée comme celà n’a pas de sens, et pour ce qui est du code de la pudeur elle n’en a pas plus. La citation ci-dessus l’a bien expliqué, mais comme elle ne vous arrangeait pas, vous avez malencontreusement oublié de la citer. Il est vrai que j’ai dit « ils placent le curseur de la pudeur plus haut que nous », mais si j’avais dit d’un code de la route qu’il place le curseur de dépassement de vitesse plus haut qu’un autre, en auriez-vous déduit que je parlais d’un code de la route « supérieur » à un autre ? Non, je ne crois pas, mais vous vous êtes accroché comme une tique à ce seul sophisme pour me discréditer. Ma comparaison de la pudeur avec un code ou un réglement n’est pas erronné puisque le sentiment de pudeur est régi par des normes culturelles, donc on peut bien parler de code de pudeur, même si celui-ci est implicite. Donc votre raisonnement qui vous conduisait à mettre dans ma bouche une notion de « pudeur supérieure » était faux.

              Vous parlez de mes prétendus mensonges, mais vous abstenez bien de fournir ne fut-ce qu’un seul exemple précis qui démontrerait vos accusations, je vous mets d’ailleurs au défi d’en fournir un seul !

              Je prends à témoin tout internaute qui désirerait relire nos conversations passées, où vous ne répondez qu’en prenant des bouts de phrase que vous vous forcez à ne pas comprendre et à interpréter dans le sens qui vous arrange, de manière à simplifier tout discours opposé au vôtre. Ainsi à vos yeux toute personne qui ne fait que douter de la pertinence et de la nécessité d’une loi anti-burqa applaudit forcément à la vue de cet accoutrement.
              De plus vous êtes lâche et malhonnête car j’ai développé de nombreux autres arguments auxquels vous n’avez accordé au mieux que des brefs sarcasmes, mais sans prendre la peine de les réfuter (je rappelle quand même que le sarcasme ne fait pas office de réfutation, j’espère que je ne vous apprends rien).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès