Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > C’est Ramadan. Mangez et buvez et ne vous torturez pas (...)

C’est Ramadan. Mangez et buvez et ne vous torturez pas !

D'ici quelques jours, une grande catastrophe s'abattra sur l'humanité. Vous verrez des centaines de millions d'individus sur la planète errer comme des zombies dans l'incapacité de boire et de manger pendant de longues journées d'été. Ca durera un mois et ça s'appelle Ramadan. Ce n'est pas une catastrophe naturelle. Juste spirituelle.

Ce serait Allah qui aurait demandé cela. Mais est-ce vrai ?

Que le lecteur d'Agora excuse l'excès de coran dans ce long article.

Le combat est humanitaire. Il y va de la faim et de la soif dans le monde.

Bizarrement, dans ce genre de catastrophe humanitaire, lorsque vous tentez d'aider les victimes, elles réagissent très hostilement, vous considèrent comme un ennemi, un vulgaire criminel qui les agresses dans leur foi et leur spiritualité (c'est très grave et ça leur fait très mal disent t-ils). Une sorte de grand crime très méchant contre la mémoire des ancêtres morts. Contre l'âme de tout un peuple. Dans certains cas, ils peuvent appeler jusqu'à vous tuer. C'est ce qu'Allah appelle, dans le coran, le peuple des ténèbres, soit fils d'Israël (Isra=voyage dans la nuit ou mise au secret de la vérité et El=Peuple).

La réaction à cet article de ceux qui se croient "les élus d'Allah" et les défenseurs du coran sera très probablement comme ceci :

2-170 : Et quand on leur dit : « Suivez ce qu'Allah a fait descendre », ils disent : « Non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres. » - Quoi ! et si leurs ancêtres n'avaient rien raisonné et s'ils n'avaient pas été dans la bonne direction ?

Attachés aux âneries ancestrales qu'ils prennent pour science divine, il feront, face aux versets qu'on leur mets sous le nez, tout sauf cela :

32-15 : Seuls croient en Nos versets ceux qui, lorsqu'on les leur rappelle, tombent en SOUJOUD (on y reviendra) et, par des louanges à leur Seigneur, célèbrent Sa gloire et ne s'enflent pas d'orgueil.

Car ils ont pris pour maîtres en religion, des types comme ceci :

31-6 : Et, parmi les hommes, il en est qui acquièrent discours/Hadiths futiles, par ignorance, pour égarer hors du chemin d'Allah et le prendre à la légère. Ceux-là subiront un châtiment/bannissement avilissant.

31-7:Et quand on lui récite Nos versets, il tourne le dos avec orgueil, comme s'il ne les avait point entendus, comme s'il y avait les oreilles bouchées. Fais-lui donc l'annonce d'un châtiment/bannissement douloureux.

Du coup, notre peuple des ténèbres ne va pas du tout accepter que le coran ; qui se dit détaillé (6-114 ; 7-52 ; 10-73 ;12-111 ; 6-126) et complet (6-38 ;5-3 ;6-115 ;16-89 ), soit capable de décrire ce qu'il faut faire pendant "ramadan" sans recourir à la science poilue.

Qu'est-ce que le Jeûne (Saoum) :

La définition coranique est on ne peut plus claire (les pieux dans les ténèbres diront que oui mais non) :

19-26 : (à Marie) Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis « Assurément, j'ai voué un jeûne/Saoum au RAHMAN (Dieu) : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain ».

Du mutisme volontaire donc. Une sorte de retraite spirituelle où l'on s'abstiendrait d'échanger des débilités avec nos semblables. D'après le verset, on est quand même autorisé à le dire à son interlocuteur sans poussant des hum-hum bizarres en gesticulant. 

Il y a déjà une forte similarité entre les deux verbes (SAAMA:Jeûner) , (SAMATA : se taire). SAMMA veut dire devenir sourd et SAMTO signifie le silence. On ne vas pas insister sur un débat linguistique où il risque d'y avoir beaucoup de "roulage de langue").

Contrairement au peuple des ténèbres de l'islam qui ne sera pas foutu de sortir un exemple coranique d'un type qui se prive volontairement de boire et de manger, je me permets de sortir un autre exemple de mutisme volontaire par un prophète. Il s'agit de notre ami Zacharie, qui, craignant d'être sous l'effet d'hallucinations lorsque des anges l'informèrent de la prochaine heureuse naissance de Yahia (alias Jean Baptiste), demanda à Allah :

3-41 : - « Seigneur, dit Zacharie, donne-moi un signe. » - « Ton signe, dit Allah, c'est que pendant TROIS JOURS tu ne pourras parler aux gens que par geste. Invoque beaucoup Ton Seigneur ; et, glorifie-Le, en fin et en début de journée. »

Le "signe" divin est repris par ailleurs comme ceci :

19-10 : « Ô mon Seigneur, dit [Zacharie], accorde-moi un signe ». « Ton signe, dit [Allah,] sera que tu ne pourras pas parler aux gens pendant TROIS NUITS tout en étant bien portant.

Onfray conclurait immédiatement à la contradiction et à la preuve qu'Allah c'est du bidon. Néanmoins, le mutisme volontaire pendant 3 journées, cumulé avec le mutisme "miraculeusement" imposé pendants les nuits est une solution qui résout "la contradiction coranique" de trois nuits qui égalent trois jours. Evidemment, si on refuse la définition coranique du "jeune" donné par le 19-26, il semble bien qu'on a une preuve indiscutable qu'Allah n'est pas foutu de se rappeler quel signe il a donné à Zacharie. Sauf à confondre, comme d'habitude, le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité.

Ces deux versets nous apportent aussi deux informations très utiles ultérieurement. Ce serait plutôt 3 journées seulement et pas tout un mois et ce se serait autour d'une période où les "anges descendent sur les prophètes" (qu'on se calme, côté ténèbres, on va y venir au mot Shahr).

Il est temps de sortir le terrible verset, preuve irréfutable dans le monde de ténèbres, qu'Allah nous demande, pour son amour, de crever de soif en plein été.

2-187 : On vous a permis, la nuit du <jeûne/SIYAM>, <d'avoir des rapports /RAFATHA> avec vos femmes ; elles sont un <vêtement/LIBASS> pour vous et vous un <vêtement/LIBASS> pour elles. Allah sait que <vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes/TAKHTANOUNA ANFOUSIKOM>. Il vous a pardonné et vous a graciés. <Cohabitez donc avec elles/BACHIROUHONNA>, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a <prescrit en votre faveur/KATABA LAKOM> ; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le <jeûne/Siyam> jusqu'à la nuit. Mais ne <cohabitez/BACHIROUHONNA> pas avec elles pendant que vous êtes en <retraite rituelle/AAKIFOUN> dans les <mosquées/MASAJIDS>. Voilà les <lois/HOUDOUD> d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser).C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, <afin qu'ils/LAALLA> deviennent <pieux/TAQWA>.

J'ai gardé une "traduction" traditionnelle et seulement transcris phonétiquement de l'arabe les mots dont je conteste la traduction. Mais même avec une traduction aussi pourrie, il y a déjà beaucoup de choses à remarquer.

C'est sur la fameuse partie mise en gras dans ce verset que s'appuie ceux qui sont dans la lumière des ténèbres pour se torturer par une lecture tordue du verset.

On peut d'ores et déjà remarquer que l'interdiction est formulée comme autorisation. C'est bien "Mangez et Buvez" qui est écris et pas "Ne mangez pas et ne buvez pas". La force suggestive de la science poilue incite à "déduire" de l'invitation à boire et à manger durant la nuit une interdiction de boire et de manger pendant la journée. En réalité, il est évident qu'avant l'aube, il est autorisé de boire, manger et "cohabiter" avec sa femme et que seule l'interdiction de cohabiter avec sa femme est reconduite après l'aube. Si la déduction était "fondée", Allah aurait du se dispenser d'interdire la "cohabitation" avec les épouses après l'aube.

En appliquant le même genre de déductions pourries, on pourrait déduire que l'on a le droit de "cohabiter" avec sa femme dans les "mosquées" en dehors de ramadan. 

Voire "Ne pas boire et ne pas manger" dans le verset est bien une hallucination.

La "cohabitation", ou "fréquentation" dans d'autres traductions, est comprise généralement comme un rapport sexuel. En réalité, malgré toute la charge apparente en références sexuelles du verset, il n'est, à aucun moment, sujet de sexe.

Reprenons les termes contestés :

RAFATHA : Ce n'est pas avoir des rapports sexuels. C'est de la parlote évidemment. C'est, linguistiquement, des paroles "intimes", du genre roucoulades d'amoureux. Cela désigne généralement des propos qu'on ne peut avoir qu'avec "son partenaire".

LIBASS : Vêtement est une traduction possible. Sauf qu'elle colle très mal au contexte. L'étymologie, dont dérive le sens de vêtement, renvoie à quelque chose qu'on mélange et entremêle. Il y a un sens de tissage. L'expression Française "tisser des liens", sentimentaux en l'occurrence, me parait plus adapté. 

TAKHTANOUNA ANFOUSIKOM : La traduction proposée de rapports sexuels est pure hallucination d'obsédés irrécupérables. La même expression est utilisée dans le verset 4-107, traduite, par le même traducteur, correctement, par se trahir soi-même (ou se mentir à soi-même).

BACHIROUHONNA : Encore une fois. Ca aussi ça ne veut pas dire niquer ou cohabiter ou fréquenter. L'étymologie renvoie à quelque chose qui apparait avec connotation positive. On l'utilise, il est vrai, pour désigner la peau humaine. Elle est généralement utilisée pour un sens de faire face à quelqu'un pour lui dire quelque chose. BACHIR est un prénom/surnom qui signifie celui qui annonce des bonnes nouvelles et non niqueur ou avec beaucoup de peau. Le verbe Bachchara est utilisé une bonne centaine de fois dans le coran pour signifier une annonce aussi bien de bonnes que de mauvaises nouvelles. Jamais avec sens de rapport sexuel. Le terme MOUBACHIR est utilisé en audio-visuel, à la télé, pour le télé journal, les débats et les match de foot pour signifier "EN DIRECT". Dans le verset, évidemment, il est demandé, encore une fois, de ne pas parler à son conjoint, même si c'est pour partager les bonnes choses qu'on a trouvé en méditant sur le livre d'Allah.

KATABA LAKOM : Quand même ! ça veut dire ce que Allah a écrit pour vous. Il est clairement dit dans ce verset que le Siyyam consiste à quémander ce qu'Allah nous a écrit.

AAKIFOUN : Le sens retraite est clair. En revanche le mot rituelle est un ajout, pour échanger spiritualité avec de la ritualité. Noter que les "musulmans" sont très loin de faire le "jeune" dans des mosquées de l'aube jusqu'à la nuit comme l'indiquerait leur "exégèse" si leur compréhension était bonne.

Pour plus de clarté, je zapperais la fin du verset et n'insisterait que sur le mot Masjid.

SOUJOUD (prosternation ?) et MASJID (Mosquée, prosternatorium ?)

Il s'agit d'un mot maintes fois utilisé dans le coran. Le sejd, étymologiquement, d'après les dicos, signifie écouter avec acquiescement de la tête. Une écoute obéissante donc. C'est le comportement intuitif et naturel qu'un fidèle a vis à vis des paroles divines.

Les "juifs", à qui Allah a envoyé un paquet de prophètes, le font en lisant la Torah. Bien sûr, ils exagèrent le mouvement et ont même oublié pourquoi ils le font. C'est assez amusant à voir mais cela reste nettement moins ridicule que le sens "prosternatoire", d'origine trivialement païenne, donné par les imams. Les "pieux" dans les ténèbres des imams récitent le coran en montrant leur acquiescement une fois debout, une fois plié, une fois à genoux et une fois les fesses en l'air. Le tout, en plusieurs séries. Avouez pour que pour comprendre ce que l'on récite, c'est loin d'être l'idéal. D'ailleurs, au lieu de lire dans le but de comprendre, comme ça ne se fait pas de "prier" avec le coran dans la main, on est obligé d'apprendre quelques versets par cœur et c'est toujours les mêmes, en général, qu'on retourne à Dieu, 5 fois par jour, pour honorer sa dette (Deen). Surbooké par la pratique débile de la prière rituelle, le musulman des ténèbres n'a quasiment plus aucun moment à consacrer à la compréhension du coran. Pourtant, le mot Coran signifie lecture (à lire) et c'est écris en gros sur la couverture. Les Musulmans ne cessent d'inventer des méthodes aussi débiles les unes que les autres pour lire sans lire lire le livre qu'ils disent vénérer.

Le sens prosternation est d'ailleurs intenable lorsqu'on parcourt l'usage du soujoud dans le coran.

Le verset 32-15, évoqué plus haut, ordonne que le musulman doit tomber en "soujoud" dès qu'on lui rappelle les versets de Dieu. C'est tellement ridicule que personne ne le fait. J'espère qu'aucun musulman des ténèbres n'est entrain de se prosterner en lisant l'article.

Le coran parle, au 17-107 de "soujoud" avec le menton (pas les fesses) du "soujoud" des parents de Joseph à Joseph alors qu'ils étaient assis en hauteur sur le trône (12-100), de gens qui entrent dans une ville par les portes en mode Soujoud (7-161). Nous avons aussi le sens de soujoud des astres à Dieu au 22-18 (obéissance aux lois physiques). Le comble, c'est de voir Allah punir "Satan" parce qu'il a refusé de se prosterner devant Adam (38-75). Allah, dans un dérapage idolâtre, ordonnerait carrément la prosternation à autre que lui et c'est Satan qui aurait refusé ! Et pendant que les anges auraient été fesses en l'air devant Adam, le pauvre Satan, trivialement "croyant", qui n'aurait accepté de se prosterner que devant Allah, se ferait injustement expulser du paradis. C'est dire où nous mène cette exégèse pourrie qui permet à Satan de réinterpréter l'histoire et plaider non coupable en jouant avec les mots (il adores ça, le bougre). 

Les Juifs d'Ethiopie appelaient Masjid leur synagogues. Les synagogues, sont, pour les juifs, des endroits où l'on lit et étudie la parole divine. On est, encore une fois, plus proche de la religion d'Allah en étant juif qu'en étant musulman.

L'étude du sens exact de Masjid est trop complexe pour cet article et prête encore à débat chez les coranistes. C'est trivialement lié à l'écoute obéissante à Dieu. Certains coranistes vont même jusqu'à nier qu'il puisse s'agir d'une construction. Impossible disent t-ils en s'appuyant sur ça :

18-21 : Et c'est ainsi que Nous fîmes qu'ils furent découverts, afin qu'ils (les gens de la cité) sachent que la promesse d'Allah est vérité et qu'il n'y ait point de doute au sujet de l'Heure. Aussi se disputèrent-ils à leur sujet et déclarèrent-ils : « Construisez sur eux une construction. Leur Seigneur les connaît mieux ». Mais ceux qui l'emportèrent [dans la discussion] dirent : « Nous "prendrons sur eux" un Masjid » .

C'est pas une construction qu'on construit ? Ca alors !

On serait alors dans un Masjid comme on serait dans une réunion ou dans un concert ou dans un mariage ou dans un cocktail. A propos de cocktail, d'ailleurs :

7-31 : Ô enfants d'Adam, à (ou dans) CHAQUE Masjid (Mosquée ?), portez vos "décorations" (vos meilleurs habits). Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d'excès, car Il [Allah] n'aime pas ceux qui commettent des excès .

Y a rien à faire. Voilà presque qu'on est obligé de manger et boire maintenant.

A chaque fois qu'une construction est envisagée dans le coran, on trouve les termes de bayt (maison) ou Mihrab (3-37,3-39,19-11,38-21 ;34-13), qui bien sûr, n'est nullement une niche dans une mosquée.

Retour au verset 2-187 du "Jeune".

Ce qui est appelé Siyyam dans le coran est donc la consécration de 3 journées par an au recueillement exclusif à Dieu, dans l'étude et l'écoute de ce qu'il nous a transmis, dans l'ensemble de son œuvre (pas que le coran donc), sans contact verbal avec quiconque, même s'il s'agit de conjoints.

Ce n'est que l'extension de "la prière" quotidienne, qui n'est qu'une connexion, deux fois par jour, matin et soir, à Dieu (désolé, pas le temps).

Méditation, lecture et réflexion sont le principal menu. L'objectif étant de se purifier l'esprit (zakat traduite par aumône généralement)

Evidemment, manger et boire est vivement recommandé pour une bonne concentration. C'est carrément de sabotage spirituel que d'être "à jeun" . Ca ce fait chez soi, pépère dans un petit coin du salon s'il le faut, qui deviendrait alors un "écoutoir obéissant" de la parole divine.

Ramadan et le calendrier Hégire.

Depuis la nuit des temps, le "calcul du temps" a été un casse tête pour l'humanité. Les prêtres de tout poil en ont fait une chasse gardée et une source de pouvoir. Des calendriers, ils en ont fait en chapeaux dorés sans compter les temples "astralement" orientés où ils faisaient tout leur cinéma relatif à l'adoration des Dieux Lune, Soleil et autres. On est, avec les calendriers, dans le cœur de métier du marabout, grand guide de "fêtes religieuses".

Les "anciens" avaient déjà remarqué les propriétés des saisons, les différences de longueur entre le jour et la nuit au cours d'une année et bien sûr les "différentes" positions de lever et de coucher du soleil.

Avec 3 rochers orientés dans l'axe nord sud, on peut se fabriquer un "détecteur d'équinoxe" pour le jour où le soleil se lève au juste milieu.

et en plus, ça ne coûtes pas cher et ça plait aux touristes.

Evidemment, si on manque de rochers, on peut faire plus simple comme détecteur. On s'orientant vers le nord, l'équinoxe c'est quand le soleil se lève le long du bras.

L'équinoxe est un jour où la longueur du jour est de la nuit sont égales partout sur la planète, où le soleil se lève et se couche juste au milieu des "deux levants" et des "deux couchants" et où la température est "printanièrement" modérée. Aussi, nous n'avons pas à nous étonner de retrouver l'équinoxe de printemps comme nouvel an Zoroastre et l'équinoxe d'automne comme "un juste milieu" aux oscillations lunatiques du nouvel an juif. Le nouvel an, c'est le premier jour du 7 ème Mois nous disent les poilus de la face chez les juifs. C'est le calendrier civil, mais juif. A moins que ce soit l'inverse.

On tourne actuellement à 354,37 jours pour l'année lunaire et à 365,24 jours pour l'année solaire. Autant dire qu'il y a pas moyen, avec ces décimales récalcitrantes, de faire coller l'année lunaire avec l'année solaire. Tôt ou tard, avec le temps, tout calcul basé sur les phases lunaires dérape par rapport au cycle des saisons, quelque soit le calendrier. Même dans le calendrier actuel, où il n'y a même plus de références lunaires, on est obligé de rafistoler de temps en temps en ajoutant des jours d'une année à l'autre (années bissextiles sauf multiples de 100 pas divisibles par 400). Mais même nos règles actuelles n'empêcheront pas Juillet de faire "décembre" dans quelques milliers d'années.

L'année juive, basée sur un cycle lunaire de 12 mois où on intercale sept mois lunaires supplémentaires répartis sur 19 ans selon la "science" rabbinique de l'inter-calage est un exemple de rafistolage pour ne pas perdre le fil des saisons. Ce fut quand même une avancée car, avant l'invention du cycle métonique, le grand Sanhédrin était, jusqu'au IVème siècle, le grand Maître incontesté du temps et du calendrier.

Le calendrier Hégire, adopté par les scientifiques de l'islam est un monument de bêtise humaine. Il est particulièrement amusant de voir les musulmans dans les ténèbres crier au miracle numérologique en brandissant 365 occurrences du mot "jour " dans le coran et dire, tout de suite après, que l'année pour Allah est de 354 jours selon un calendrier lunaire.

Le mot Ramadan témoignes de la bêtise du calendrier hégire..

En effet, Ramadhou, en langue arabe, signifie forte chaleur tandis que Ramadhyou désigne les premières pluies après l'été. Si l'on "calibre" le mois de ramadan sur Septembre, comme semble l'indiquer l'étymologie, nous avons la bonne surprise de voir mois "hégires" qui s'appellent Printemps premier et Printemps second se positionner tranquillement sur ce que nous appelons Mars et Avril. Malheureusement, dans la science du calendrier des musulmans des ténèbres, tout comme le chaud Ramadan, Printemps Premier et Printemps second parcourent l'ensemble des saisons tous les 33 ans sans que cela ne dérange aucun pieux. Cette année, par exemple, Printemps premier, pour les musulmans, c'était en hiver. 

D'après les "témoignages" que nous avons, l'origine du calendrier Hégire est attribuée au Calife Omar (la dizaine d'année après la mort du prophète). L'objectif de ce calendrier aurait été de dater les "missives califales" qu'on avait du mal à classer chronologiquement. Divers calendriers ont été étudiés, comme le chrétien, le juif et le Zoroastre et dont aucun n'était à 100% lunaire (ce qui indiquerait que le calendrier "musulman" aurait pu être n'importe lequel d'entre eux et pas du tout Hégire). Finalement, les "scientifiques" décidèrent d'en faire un tout nouveau et réutilisèrent des anciens noms connus de mois.

Shahr versus SANA.

Il s'agit d'un bel exemple de vessie que l'on prend comme lanterne.

Shahr voudrait dire Mois mais Sana voudrait dire Année. Aam veut dire aussi année. Il y a là consensus des savants et de toute la Omma à ce qu'on raconte.

Ceci dit, verset 10-5, nous trouvons :

10-5 : C’est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière dont il a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des SANA et le calcul. Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir.

Le doute nous prend que SANA pourrait être un mois lunaire puisque ce serait déterminé par les phases linaires. Vérifions avec un autre verset ou SANA apparait :

29-14 : Et en effet, Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il demeura parmi eux mille SANA moins cinquante AAM. Puis le déluge les emporta alors qu'ils étaient injustes.

Hum ! 1000 ans-50 ans. Ca fait quand même un peu trop.

Par contre 1000 mois lunaires moins 50 années ça nous fait du 33 ans.

Combien Noé a-t-il vécu parmi les siens ? 950 ans ou 33 ans ?

Des, gars qui vivent un peu trop, y en a par ici aussi :

18-25 : Or, ils (le gens de la caverne) demeurèrent dans leur caverne trois cent SANA et en ajoutèrent neuf.

Hum ! 309 mois lunaires . C'est 300 années solaires ou 25 années solaires, pile poil.

Visiblement, nous avons là de la vessie archéologique qui date de l'époque où les rabbins se prenaient déjà pour des lumières. Des super-vieux, il y en a un paquet dans la Torah.

Du coup, on se demande quel pourrait être le sens de SHAHR, mois lunaire dans les ténèbres, si SANA joue déjà ce rôle dans le coran. Tout les arabophones savent que de SHAR dérivent les mots qui signifie célèbre, visible, sous les projecteurs (comme artiste célèbre ou mashoour). Shahr était utilisé pour désigner la lune et SHAHIRA est utilisé pour désigner une femme ronde (enceinte). Un truc rond, sous un gros projecteur, ayant un rapport avec la lune ressemble beaucoup à ce que nous appelons PLEINE LUNE.

Ce qui arrange les choses pour nos affaires est que la pleine lune semble pleine lune pendant trois nuits. Exactement le nombre de nuits dont ont avait besoin pour notre période de mutisme volontaire.

2-185 : SHAHR Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc QUICONQUE d'entre vous SHAHIDA (a vu) le SHAHR, qu'il (jeûne/SAMA) ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne/SAMA un nombre égal d'autres jours. - Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous complétiez le nombre (de jours dus) et que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidés (ou pour ce qu'il vous a offert), et afin que vous soyez reconnaissants !

Qu'on m'explique comment on peut "voir" un mois comme Allah dit qu'on peut faire !

Ben ! En donnant un télescope à un scientifique des ténèbres qui scrutera les ténèbres. Bon sang mais c'est bien sûr. Que suis je bête !.

2-185 est le seul verset où le mot ramadan apparait et il est d'une importance capitale car il nous informe que le coran a été révélé pendant une pleine lune que nous avons situé aux environs de septembre.

La fameuse nuit de la révélation du coran est mentionné ici aussi :

97-1:Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr.

97-2:Et qui te dira ce qu'est la nuit d'Al-Qadr ?

97-3:La nuit d'Al-Qadr est meilleure que mille mois.

97-4:Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l'Esprit , par permission de leur Seigneur pour tout ordre.

97-5:Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube.

En arabe, d'après les dico, QADR veut dire mesurer, équilibrer. Takdir veut carrément dire évaluer, comme soupeser une problématique. Beaucoup de traduction traduisent la nuit du Qadr par la nuit de la pleine mesure sans comprendre ce que ça représente. Mais si on regarde le ciel et la nature au lieu de lire les conneries des imams, on ne peut pas ne pas penser à une équinoxe, avec toutes ses propriétés "équilibrées". La nuit du Qadr est carrément la traduction mot à mot de l'étymologie latine (equi-noxium). Allah ne peut pas faire plus pour mettre la puce à l'oreille.

Si on lit bien aussi, on a aussi l'impression que le coran a été révélé d'un coup tout seul. Que la science islamiste des "raisons de la révélation de chaque verset" soit une immense tas de foutaises est déjà, en ce qui me concerne, un fait largement acquis. 

Par expérience, je sais que tout appel à l'usage de la réflexion chez les musulmans qui vivent dans les ténèbres est voué à l'échec. On entre dans des discussions infinies sur les sens des mots, sur la grande science des grands savants comparés auxquels nous serions des petites merdes indignes de penser, on vous sort imperturbablement des vieux de plus de 900 ans, on vous racontes le plus sérieusement du monde que les grands savants ne savent plus qu'elle est la nuit la puits importante de l'islam mais que nous avons une formule scientifique qui dit que c'est un des jours impairs pendant les 10 derniers jours du Mois de Ramadan, et on vous parle d'une nuit où, sur un âne blanc volant, Muhammad serait allé de la Mecque à Jérusalem visiter la mosquée el Aqsa avant qu'elle ne soit construite.

Au lieu de débattre avec des gens dans les ténèbres, taquinons les davantage en les appelant à renier, en plus des versets coraniques, des miracles coraniques.

La nuit de la révélation du coran.

Nous savons donc que le coran a été révélé durant une pleine lune qui coïncide avec l'équinoxe de Septembre. Reste à trouver l'année.

Allah, qui aime bien commencer ses sourates en parlant du coran, nous sort ici un fait dont parlent les manuels d'histoire :

30-1 Alif, Lam, Mim (cherchez pas à comprendre).

30-2 : Les Romains ont été vaincus,

30-3 : dans la plus proche des terres , et après leur défaite ils seront vainqueurs,

A l'époque du prophète, il y a avait bien une bonne grosse guerre entre les Perses et les Romains, les deux grosses puissances militaires (et religieuses) mondiales du moment, d'un côté et de l'autre de la péninsule arabique. L'Egypte tomba aux mains de Perses en 614 et l'Anatolie en 617. Les Romains se réorganisèrent et recommencèrent à prendre le dessus à partir de 622 dans ce qui fut appelé la "première croisade".

L'année de la révélation du coran est donc juste après le grand gadin romain de 617 et bien avant que les byzantins ne reprennent du poil de la bête.

Grace à ce petit Calculateur d'équinoxes qui tient compte des bidouillages de calendrier, nous avons une équinoxe d'automne le 20 septembre 617 ici :

et grâce au calculateur de pleines lunes ici, nous avons une pleine lune aussi, le jour même :

et comme Allah ne chipote pas sur les preuves, il nous y a mis aussi une périgée (c'est le petit ++ d'Allah dans la ligne de septembre du tableau de la périgée, à 1 heure de la pleine lune). La lune au périgée signifie qu'elle est le plus proche possible de la terre de sorte qu'elle apparaisse super grosse dans le ciel. C'était de la Super lune. Et pas n'importe laquelle, de l'extrême comme celle qui n'arrive qu'une fois tout les 18 ans.

Une coïncidence rare de super lune extrême et d'équinoxe.

Mais allez arracher un "Subhanollah" à un idolâtre avec ça !

Evidemment, quand Muhammad raconta son histoire de bouquin téléchargé dans le tête pendant la nuit, le lendemain d'un si beau spectacle, les mécréants de l'époque et les grands savants des ténèbres, comme nos contemporains, ne le crurent pas.

Alors Muhammad leur sortit deux petits versets trouvés dans la tête :

54-1 : L'Heure approche et la lune s'est fendue.

54-2 : Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent : « Une tromperie persistante ».

Rendez vous donc la prochaine pleine lune pour la prochaine tromperie :.

Une éclipse partielle donc en pleine pleine lune avec 40 % d'occultation semble t-il au niveau de la péninsule arabique. Des témoignages (que rapportent aussi avec déformations les hadiths de Muslim et Bukhari) disent que Muhammad a annoncé une éclipse en pleine lunaire pour convaincre les sceptiques. 

Et, comme Allah ne chipote jamais côté preuves, en exclusivité pour les musulmans des ténèbres de notre époque, un troisième "tromperie" coranique à rejeter par les "amoureux du coran".

37-1 : Par celles qui s'alignent en alignement.

37-2 Par ceux qui nient en plein déni.

37-3 : Par celles qui exposent, en rappel :

37-4 :« Votre Dieu est en vérité unique,

37-5 : le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux et Seigneur des Levants »

37-6 : Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un décor : les planètes,

Voilà donc ce qu'il y avait côté planètes :

Les sceptiques pourront véfier la "tromperie" ici pour 19 Oct 617 à 20 h. Hormis Jupiter, Dieu païen, qui semble ne pas être invité à la fête, occulté par le soleil, toutes les planètes du système visible semblent alignés.

Ils se peut que le "miracle des planètes" ne tienne pas la route (faudrait qu'un vrai astronome s'y mettes et regardes un peu ailleurs tant qu'il y est) et qu'à l'époque ils n'aient rien pu observer, mais c'est toujours marrant de voir de bons musulmans s'attaquer à un possible miracle coranique en priant Allah pour qu'il soit faux.

Les pleines lunes sacrées et les "fêtes religieuses" :

Allah dit clairement qu'il y en 4 par an (je laisse désormais de côté les traductions poilues).

9-36 : Le Décompte (Iddatou) de pleines lunes (shahr), auprès d'Allah, est de douze, dans le "livre" (?) d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre elles sont sacrées : telle est la "religion/dette" droite. Ne faites pas de tort à vous-mêmes durant ces périodes et . combattez les associateurs "globalement" comme ils vous combattent "globalement". Et sachez qu'Allah est avec ceux qui se purifient (auprès de lui).

Le mot iddatou signifie décompte et non nombre qui est adadou en arabe. Allah nous demande clairement de ne compter les pleines lunes que jusqu'à 12. S'il y a une 13 ème pleine lune dans l'année, "c'est haram' d'en tenir compte.

9-37 : Le fait d'oublier (Nassiya) est une façon de cacher davantage la vérité. Par là, ceux qui cachent la vérité se font égarer. Ils l'autorisent une année et une autre ils l'interdisent afin masquer le décompte des astreintes qu'Allah a fixés et de les en dispenser. Leurs actes mauvais leurs sont enjolivés. Et Allah ne guide pas les gens qui masquent la vérité.

Il est amusant de constater que, par rapport aux calendrier "hégire", les juifs n'enlèvent rien. Il ne font qu'ajouter de temps en temps un mois. C'est l'ajout qu'Allah aurait du condamner si les "musulmans" avaient raison. C'est bien l'oubli des 11 jours que les juifs faisaient et qu'ils récupéraient de temps en temps dans un mois supplémentaire de sorte que, de temps en temps, les comptes tombent justes, comme le dit Allah. En revanche, en généralisant l'oubli, les juifs ne tombent jamais en accord avec "les savants de l'islam" si ces derniers avaient juste. Encore une contradiction coranique à résoudre par les savants de l'islam.

Ce qu'il faut y faire c'est ça (on survolera le sujet dans cet article) :

2-197 : La "fête religieuse" (Hajj) a lieu pendant des pleines lunes CONNUES. Pour celui qui s'impose le Hajj, point de "roucoulades", point de désobéissance, point de dispute pendant le Hajj. Et le bien que vous faites, Allah le sait. Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la volonté de se purifier. Purifiez vous auprès de moi, ô doués d'intelligence !

Par CONNUES, ce n'est évidemment pas les contes des scientifiques de Shéhérazade qu'Allah nous demandes de lire.. Dans le verset 28-27, le coran utilise la Hajj comme unité de temps (un contrat qui dure 8 ou 10 Hajjas). Etant donné que le minimum que l'on puisse demander à "une unité de temps" est de ne pas trop changer à travers le temps, qu'il y a 12 pleines lunes "à voir" dans l'année dont "4 sacrées", il y a donc un Hajj tous les 3 mois lunaires. Soit un Hajj au cours des pleines lunes aux environs des deux équinoxes et des deux solstices.

Nous retombons ainsi, avec le coran, sur des dates à peu près bien connues, comme Pâques (ou à peu près Pessah), Succot et Noël.

La Pâques musulmane et le Noël musulman sont bien en train de débarquer sur Agora.

En science chrétienne et juive, pleine lune s'appelle "la 14 ème nuit après la nouvelle lune". Ca fait plus scientifique et ça permet d'étaler son savoir dans des polémiques et des algorithmes pas possibles pour finir par identifier au petit bonheur la chance la pleine lune aux environs de l'équinoxe.

2-189 : Ils t'interrogent sur les nouvelles lunes - Dis : « Elles servent aux gens pour le comptage du temps et pour le Hajj. Et ce n'est pas honnête que d'entrer dans les maisons par l'arrière. l'honnêteté est pureté. Entrez donc dans les maisons par leurs portes. Purifiez vous auprès d'Allah afin que vous réussissiez ! ».

La parabole de la porte de devant et de derrière est évidemment claire. Rien n'est plus visible qu'une bonne grosse pleine lune dans le ciel. Et nul besoin d'algorithmes et de scientifiques.

La Torah précise que Pessah est la 14 ème nuit du 1er mois juif (année religieuse), donc à peu près mars, et que Succott est la 14ème nuit du 7ème mois, donc à peu près septembre. Phonétiquement, hors de tout contexte religieux, un arabe vous dira spontanément que Souccout signifie silence, une sorte de mutisme volontaire. Pour Chavouout, la Torah n'est pas aussi précise et on retrouve Chavouat en mai-juin. Enfin, la quatrième pleine lune "sacrée" tombes naturellement aux environs du 21 décembre, date du solstice d'hiver, jour de naissance du petit Yeshua fils de la nonne d'après le coran.

En effet, dans le verset 19-25, il est dit que Marie mangea de la datte mure (ratb est le contraire de dure en arabe). Cela nous situe vers la fin de la période de récolte des dattes qui dure entre octobre et décembre (une tradition Yéménite fait manger encore des dattes aux femmes qui viennent d'accoucher). De plus, on sait qu'Allah fait "descendre" ses anges les jours de pleine Mesure (les musulmans auront probablement du mal à accepter qu'il y a deux nuits de QADR par an). L'ange qui "parla" à Marie l'avait donc très certainement fait pendant l'équinoxe de printemps. Allez savoir pourquoi, mais Allah a tenu a préciser que le gaillard envoyé pour livrer "la parole divine" à Marie (19-17) était de forme humaine et était particulièrement bien fait de sa personne. 

Inutile de rappeler les astuces pas possibles auxquelles Allah a dû recourir pour réintroduire la fête de la natalité du Messie chez ceux qui ont la Torah entre les mains. Chez les supporters de Zoroastre, en revanche, on retrouve 6 festivals dont 4 à peu près aux dates attendues (les poilus de la face Zoroastres ont, eux aussi, bien évidemment, fait étalage de tout leur savoir scientifique dans le calcul du temps et du calendrier).

Malgré la multitude de "nouvels an" juifs (ça compliques tout ces rabbins), la Torah est très claire qu'il faut commencer à compter les mois à partir de l'équinoxe de printemps. La motivation est agricole et tout comme Marie a été "ensemencée" au début du printemps, c'est aussi à cette date que la plupart des semis doivent être faits. Pessah (Paques) nous est présentée comme le début du cycle agricole et Soucot (Ramadan donc) comme sa fin.

Les Zoroastres sont d'accord et le coran, bien sûr, valide l'ancrage de l'année sur le cycle agricole (12-49). Comme d'habitude, on entre par devant, côté jardin fleuri, et pas par derrière.

48-23 : Telle sont les règles (Sunna) d'Allah appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement aux règles d'Allah.

Ah ! Satan, avec ses rabbins, ses imams et leurs saletés :

22-52 : Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni "prophète" qui, s'il a confié quelque chose, le Diable n'ait essayé de jeter dans ce qui est confié. Allah abroge ce que le Diable a jeté et Allah renforce ses versets. Allah est Savant et Sage.

Finalement, il est possible que 3 jours d'auto-nettoyage par an ne soient pas suffisants.

Conclusion :

Qu'est-ce qui vient de Dieu ? Qu'est-ce qui vient de Satan ?

"Faites vos jeux".

33-72 : Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux "sommités" la "chose à confier". Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé ; car il est très injuste et très ignorant.

33-73 : [Il en est ainsi] afin qu'Allah bannisse les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs, hommes et femmes, et Allah fait revenir à lui ses fidèles, hommes et femmes. Allah est Pardonneur et Acceuillant..

Bon Ramadan quand même à ceux qui le font. Qu'Allah allèges vos souffrances.

Tsssst ! On ne me la fais pas. Je connais la chanson. S'il y avait autant de bienfaits que vous dites, rien ne vous empêches de ne pas en profiter un mois de plus ou carrément les 11 mois restants. Vous vous mentez à vous-mêmes qu'il a dit Allah. La pureté ça va de pair avec l'honnêteté qu'il a ajouté.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    


  • Kookaburra Kookaburra 14 juin 2014 11:53

    Bonjour Muslim. J’ai lu avec intérêt votre article bien impressionnant. Évidement, sans connaissance de la langue arabe, on ne peut en faire aucune jugement, mais j’apprécie votre façon rationnelle d’examiner les textes sacrés. Si tous les musulmans avaient une approche aussi raisonnée, les difficultés que nous autres infidèles trouvent avec islam disparaîtrait. Il faudrait examiner aussi l’obligation du port du voile et de manger hallal. Sur ce dernier obligation je trouve que Jésus a fait le meilleur jugement : « ce n’est pas ce qui entre par la bouche qui salit l’homme, mais ce qui en sorte« . D’autre part, on lit souvent que le Coran ne peut pas être traduit, que toute traduction est fausse, ce que revient à dire que sans langue arabe on ne peut rien savoir de ce livre. Qu’en pensez-vous ?


    • zelectron zelectron 14 juin 2014 20:19

      Depuis plus de cinq cents ans, [...] les règles et les théories d’un vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam, cette théologie absurde d’un Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.


    • Alex Alex 14 juin 2014 22:50

      @ zelectron

      « un vieux cheikh arabe, ... les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. »

      Muslim pourra certifier que je ne suis pas vraiment un défenseur de la religion ; je constate simplement que le très musulman Erdogan a été réélu confortablement en Turquie, et que pratiquement toutes les élections récentes en pays musulmans ont été gagnées par des partis religieux.
      Parler de « loi civile et criminelle » me paraît donc un peu abusif.
      Il y a beaucoup de choses à critiquer dans l’Islam tel qu’il est pratiqué dans de nombreux pays, mais il semble que pour la majorité des Musulmans qui y vivent, il n’est pas pire que notre démocratie.


    • zelectron zelectron 15 juin 2014 01:14

      Sans compter que le coran est une réécriture plagiaire de la bible pour accaparer le pouvoir au profit des mollahs et autres assassins en n’oubliant pas d’asservir la gente féminine au passage. Le coran est une infection de l’humanité.
      Idem en ce qui concerne la majeure partie des prêtres de la religion chrétienne en général mais bien moins d’horreurs avec les femmes.


    • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 12:22

      @zelectron

      Merci d’être là. 

      Ca a le mérite de rappeler aux lecteurs musulmans ce qu’est un vrai ennemi du coran.
      En plus, vous rappelez les propos d’ataturk, un grand leader chez les « musulmans ».
      Ca donnera peut être à réfléchir aux musulmans qui passent par le coin. 

      Mais plus généralement, vous avez le mérite de rappeler le procédé « intellectuel » de vos « semblables », qui mélangent tout avec tout, et qui se font l’exégète d’un livre qu’il n’ont probablement jamais lu et qui commentent totalement à côté de ce qu’ils lisent. De l’exégèse par ouïe dire, en quelque sorte, qui ne fait que valider la démarche et la méthodologie intellectuelle de ceux qu’ils dénoncent.

      Merci vraiment d’être là.

    • Kookaburra Kookaburra 14 juin 2014 11:54

      Bonjour Muslim. J’ai lu avec intérêt votre article bien impressionnant. Évidement, sans connaissance de la langue arabe, on ne peut en faire aucun jugement, mais j’apprécie votre façon rationnelle d’examiner les textes sacrés. Si tous les musulmans avaient une approche aussi raisonnée, les difficultés que nous autres infidèles trouvent avec islam disparaîtrait. Il faudrait examiner aussi l’obligation du port du voile et de manger hallal. Sur ce dernier obligation je trouve que Jésus a fait le meilleur jugement : « ce n’est pas ce qui entre par la bouche qui salit l’homme, mais ce qui en sorte« . D’autre part, on lit souvent que le Coran ne peut pas être traduit, que toute traduction est fausse, ce que revient à dire que sans langue arabe on ne peut rien savoir de ce livre. Qu’en pensez-vous ?


      • Kookaburra Kookaburra 14 juin 2014 11:55

        Mes excuses pour ce doublon !


      • Deneb Deneb 14 juin 2014 12:19

        Passionant, merci Muslim à Dieu.


        • claude-michel claude-michel 14 juin 2014 12:48

          Un sacré boulot...++
          Chez nous c’est poisson le vendredi..et le petit jésus (accouché par l’âne et le boeuf) le 25 décembre..sans compter le nombre faramineux de fêtes religieuses tout au long de l’année...dans un pays laïc... ?
          En religion (toutes)..nous nageons en plein délire mais c’est la soupe la moins chère pour les peuples... !


          • epicure 14 juin 2014 22:27

            Sauf que le 25 décembre c’est le jour où les jours commencent à redevenir plus long.
            C’est un événement qui a été fêté par nombre de peuples antiques, cela n’a rien à voir avec la religion catholique. C’était déjà une fête populaire avant le christianisme. (le sapin, les cadeaux etc... c’est un héritage de ceci.
            D’ailleurs, un petit indice, la date du 25 décembre n’a été fixée, déterminée que tardivement au sein de l’église catholique comme date de naissance de jésus.

            En fait comme la fête était très populaire, les curés ont décidé de la confisquer à leur avantage pour que les gens pratiquent une fête chrétienne, donc ils en ont fait la naissance de jésus. Ce qui symboliquemnt en plus avant sa justification : c’est le jour où la lumière renait des ténèbres.

            Pareil pour pâques fête populaire célébrant les jours qui deviennent plus long que les nuits. Et là aussi on a plein d’éléments qui n’ont aucun rapport avec la religion : les cloches, les œufs etc....

            C’étaient des fêtes populaires avant le christianisme, elles le sont rester après.
            Bon maintenant pour des gens vivant en milieu urbain avec l’éclairage électrique disponible 24 h / 24, toute l’importance originelle de ces fêtes peu sembler vague.


          • Vipère Vipère 14 juin 2014 13:46


            Bonjour l’auteur

            Excellentissime article, bien documenté, argumenté et votre point de vue personnel pour nous permettre de vous situer.

            Quid du port du foulard ? y-a-t’il une prescription en ce sens dans le coran ?

            Lorsque je vois des jeunes femmes portant des leggins (sorte de collant sans pieds) dévoilant la forme du bas du corps, sans autre vêtement qu’un T shirt pour le haut, mais la tête entouré d’un foulard, je doute de la religiosité de la femme qui porte l’ensemble.

            Car, voyez vous, les amishs, hommes et femmes confondus, portent des vêtements modestes qui les distinguent des autres communauté, mais en ce qui les concernent c’est une tradition ancienne e, même temps qu’une interprétation de la bible.

            Si la femme porte une coiffe cachant ses cheveux, en aucun cas, elle ne dévoilerait ses jambes, ce qui est cohérent, puisqu’il s’agit de ne pas encourager la convoitise de tiers, en conformité avec les préceptes de la bible, notamment « la fidélité à l’époux ».

            Qu’en pensez-vous ?

            • Byblos 14 juin 2014 15:15

              Décidément, il y a une fixation sur le foulard. Vous êtes mûr pour une psychanalyse.


            • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 12:41

              @vipere


              Allah peut reluquer toutes les mannequins qu’il veut sous la douche. M’étonnerait qu’il soit choqué par ce qu’il voit dans la rue. La seule chose qui intéresse Allah dans une femme c’est son esprit et ce qu’elle a dans le cœur.

              Le coran ne mentionne aucun foulard ou hijab. Il y a un verset qui recommande de se couvrir la poitrine (celui du jilbab n’a rien à voir avec la tenue vestimentaire) et d’autres qui appellent à une tenue décente qui n’a pas « vocation » a monter ses atours.
              Maintenant « décente » est relatif. un bikini sur la plage n’est pas un bikini dans le métro et une mini jupe à Paris n’est pas une minijupe à Kabul (ce qui prouverait peut être d’ailleurs que les hommes de kabul y pensent" plus)..

              Nous sommes tous d’ailleurs capable de distinguer entre un maquillage aguichant et un maquillage de femme respectable.
              Il sembles d’ailleurs que, contrairement au voile, le maquillage soit presque obligatoire dans le coran. Le truc de la beauté intérieure que révèle la mocheté extérieure semble être un concept tout de travers, digne de Satan.

              Lorsqu’on compare les stars avant et après maquillage, on se rend compte que les esprits dans les femmes (la plupart) ne s’occupent pas comme il faut du corps qu’allah leur confié.C’est pas bien ça. Allah risque de ne pas apprécier qu’un esprit féminin torture son propre corps (ça me rapelles ramadan, ce truc).

              Et puis, si l’homme ne doit pas convoiter la femme d’autrui, ça veut dire que c’est à lui de faire l’effort, non ? Pourquoi serait ce à la femme de s’enlaidir et de se cacher ?

            • juluch juluch 14 juin 2014 13:55

              Je viens de tous lire....


              Un beau travail de recherche......

              Comme quoi tous ces bouquins transmis de bouches à oreilles pour finalement être mit par écrit est un ramassis de couillonnades pour les faibles d’esprits.

              Il est clairs que toutes ces « paroles divines » ont été remaniées déformées au fur et à mesure des siècles et qu’on leurs on a donné le sens que l’on voulait pour les adapter à la situation de l’époque.

              Comme vous dites, en vous paraphrasant,  smiley
              je considère tous ces écrits, quelques soient la Religion, comme un tas de foutaises .

              Les religions c’est comme les lois, c’est les hommes qui les fonts !

              Merci pour ce partage

              • CASS. CASS. 15 juin 2014 02:10

                Perse Iran , Mithra et zoroastre , premier monothéisme à vocation universelle !!!. premier Empire à vocation universelle." vous pouvez croire aux dieux que vous voulez mais aucun n’a ledroit d’agresser de tuer violer etc de voler de piller ses voisins au nom de ce dieu ( zoroastre monté médité trés longuement sur une montagne en est redescendu avec ces lois transmises par voix orale par zoroastre puis etc). partage et respect, premiers droits de l’homme, incluant les droits dela faune et flore, naissance dela philosophie etc ;


              • CASS. CASS. 15 juin 2014 02:58

                EN fait Perse Iran , Mithra - zoroastre, premier monothéisme à vocation universelle, premier Empire à vocation universelle. " vous pouvez croire aux dieux que vous voulez, mais aucun n’a le droit d’ agresser, de tuer, de violer etc, de voler de piller ses voisins (patries et peuples) au nom de ce dieu. zoroastre monté longuement médité sur le haut d’une montagne ou colline en est redescendu avec ces lois, qui furent transmises par voix orale , puis etc) respect , partage.premier droits de l’homme incluants droits de la faune et flore donc de la nature, connaissance des plantes médicinales etc etc, naissance de la philosophie etc etc ; le soleil brille pour tout et tous !. bref premier christianisme primitif.dit paÏEN et pourtant. ça me rappel bien aussi les gaulois dont les celtes le pastorale etc les druides .avant le jc et le juda ayant vécu à la même époque, avant les invasions barbares, dont les romains etc.

                Ramadan allez buvez de l’eau et surtout évitez de vous empiffrer le soir comme vous le faites c’est très mauvais pour la santé. Mieux vaut boire de l’eau surtout si il fait chaud et jeuner complétement pendant quelques jours ou se nourrir très peu et intelligemment selon que vous bossez ou pas et en fonction du type de travail que vous faites.


              • Gonzague Gonzague 14 juin 2014 14:05

                Hérétique ! Vous finirez au bûcher ! Au pal ! On vous tirera peut-être même les oreilles !


                Merci toutefois pour ce texte très intéressant. Votre vision de la spiritualité me rappelle quelque peu l’Irfân persan. 

                • Byblos 14 juin 2014 15:25

                  Excellente analyse. Un travail d’érudit. Malheureusement annihilé par le ton ironique. Si l’auteur s’adresse exclusivement aux rieurs et aux railleurs, il a évidemment gagné. Mais c’est trop facile et il a défoncé une porte ouverte. 


                  S’il voulait au contraire inviter les croyants à réfléchir et à remettre en cause certaines de leurs croyances, l’objectif est certainement louable. Mais ironiser et les prendre de haut fait passer l’auteur à côté de sa cible. Et 

                  Dommage qu’un si beau travail ait été gâché par le désir de se gagner les rires de la galerie. Ce n’est certainement pas le public le plus intéressant.

                  • OMAR 14 juin 2014 20:08

                    Omar33

                    Salut Byblos

                    Certains chacals en hurlant avec les loups, pensent être réellement des loups.


                  • Remi 14 juin 2014 20:46

                    Byblos (ça ne s’invente pas), vous savez en France, le droit d’être ironique existe (et même pire encore, vade retro, satanas !) !
                    Il faudrait que vous compreniez que l’auteur n’est pas un imam.


                  • CASS. CASS. 15 juin 2014 03:08

                    ouai il doit manger chez mac do et bufallo grill et allez au casino et aux puttes de luxes bref se vautrer dans la luxure à new york avec les rois et princes de la saoudite (yéhoudite) du qatar du barhein.... .


                  • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 12:51

                    @byblos.


                    C’est vrai qu’il y a travail de recherche, mais c’est exagéré. Il y aussi un travail de compilation de ce que d’autres « coranistes extremistes » ont trouvé. Mais le « compilateur », comme le traducteur, n’est jamais neutre.

                    Le ton ironique est calculé. Je n’ai d’ailleurs aucun problème que « les mécréants » reprennent les arguments contre les bons musulmans. C’et pas sérieux pour un esprit qui prêtent à l’immortalité d’être blessé à tout bout de champ.

                    Gagner les rires de la galerie est un « objectif » à courte vue et trop modeste pour moi. C’est carrément la bonne paire de claques spirituelle qui est visée. Surtout pour les musulmans. Le pire c’est que je crois que c’est pour leur bien.
                    Je remercie d’ailleurs de tout coeur les « coranistes » qui m’ont donné ma paire de baffes.Au début, ça ma fait mal aussi.

                  • colere48 colere48 14 juin 2014 16:44

                    Tous ceux qui s’intéressent de près à l’islam connaissent le penchant normatif obsessionnel des théologiens-légistes de cette confession. Il faut que dans leur moindre détail les pensées et les actes du croyant soient pris dans les mailles serrées d’un tissu législatif qui aimerait avoir rigoureusement tout prévu.

                    Hélas, l’être est ainsi fait, qu’il transgresse, modifie, suivant ses intérêt ou simplement par la déformation du bouche à oreille (téléphone arabe...)
                    A l’arrivée, des schisme, des sectes, et tous unis contre l’infidèle, c’est à dire celui qui commet le pire péché en islam, l’association (chirk). Le dogme trinitaire chrétien est associé au chirk, les chrétiens sont donc des infidèles.

                    Cela a d’ailleurs été crânement rappelé aux chrétiens par l’imam invité de François
                    Il a été alerté par une musulmane convertie, qui a été stupéfiée d’entendre le représentant musulman, dans les jardins du Vatican, au cours de la prière pour la paix, réciter (bien sûr en arabe) les derniers mots de la deuxième sourate : « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. »

                    Il y a du boulot.... On est est très loin de l’œcuménisme souhaité par François !!


                    • CASS. CASS. 15 juin 2014 03:15

                      « Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. » ça fait très sionistes entre autres wahhabites madin saoudite etc ça hein pape jésuite françois.


                    • colere48 colere48 15 juin 2014 09:49

                       Tu es notre Maître, accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles.

                      Quoiqu’on en pense on ne peut pas dire que cette phrase soit réellement un message de paix....
                      Cette phrase, derniers mots de la deuxième sourate, la plus longue, une sorte de résumé hétéroclite du Coran et de la charia. Elle prône bien sûr le jihad, mais surtout elle est violemment anti-juive et anti-chrétienne. C’est dans cette sourate qu’on trouve (verset 191) : « Et tuez-les où que vous les rencontriez (…) l’association est plus grave que le meurtre (…) et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. » (L’association, c’est la Trinité.)  smiley


                    • MuslimADieu MuslimADieu 2 juillet 2014 19:20

                      @Colère48

                      Désolé de répondre tardivement, mais je n’avais pas vu ton exégèse sur les versets.
                      J’avais rapidement zappé ce qui m’a paru rapidement une délire islamophobe standard de quelqu’un qui commente en dehors du sujet et qui se fait plusser par ses semblables. C’est ce qui a d’ailleurs attiré mon attention.

                      Je réponds donc pour ceux qui aimeraient trouver une réponse « aux arguments » de colere48..

                      Voici le verset objet du buzz dans le vatican

                      2-286 : Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, Supportes nous contre le peuple Kafir.

                      Kafir est généralement traduit par mécréant, athée, parfois par associateur. Pour moi, c’est ceux qui cachent la vérité et racontent des conneries, comme toi colère48. Ca ne vas pas dire que je dois te tuer mais seulement combattre tes conneries par des arguments puisque tu as choisi le clavier comme arme. 

                      Il faut beaucoup d’efforts pour voir un appel à la guerre dans 2-286. Mais le plus amusant c’est que le mot qui a été traduit pas « donne nous la victoire » est ANSIRNA. De ce mot dérive le mot NAssara qui veut dire chrétiens. Je trouve amusant que ce soit ce mot qui ait effarouché les « chrétiens » au Vatican.

                      Il est interressant de voir comment on peut faire rapidement mousser l’islamophobe avec n’importe quoi. Le ton général du verset est clairement à l’invocation et à la prière et il faut être particulièrement pervers pour y voir de la guerre à la fin.

                      -***************************

                      Dans ton deuxièmes commentaires, tu nous assènes ton exégèse sur l’anti judaisme et l’anti christianisme du coran. Je laisse zapper vu que le délire est trop imprécis. Je ne rebondirais sur le seul truc sérieux que tu cites : le verset 2-191

                       C’est, toujours de façon très amusante, le verset que j’ai mentionné dans l’article sur les exégèses pourrie à la Onfray ici :

                      je copie colles donc sans trop me fatiguer. Vu que toi aussi tu ne lis pas ce que tu commentes.

                      ********************

                      Le dénommé Michel Onfray nous sort ici sa classification des religions de la plus pacifique à la plus méchante et se permet de fanfaronner avec un verset classé »odieux« (le 2-191 à la minute 1:25) devant un exégète musulman médiatique totalement dépassé en coran.

                      Citons donc ce qu’à cité le citateur (partie en gras) entouré par les mots qu’il y a avant et après dans le coran.

                      • 2-190 : Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n’aime pas les transgresseurs !
                      • 2-191 :  Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
                      • 2-192 : S’ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.

                      Je garde, malgré moi, la »traduction officielle« malgré tous ces défauts (dans 2-190, il s’agit d’agression et non de transgression). Mais même avec ça, il est évident que le »monstrueux«  appel au meurtre de coran est encadré sévèrement par deux versets qui limitent son application à ceux qui font la guerre aux fidèles d’Allah. Un minimum de sérieux et de rigueur dans l’analyse du texte y aurait abouti. Le coran incite clairement à attaquer l’ennemi en cas de guerre et de ne pas pousser l’amour de la »paix« jusqu’à attendre bêtement que l’ennemi déclaré vous attaques. Allah n’est pas un nullard en stratégie militaire. Quand même !

                      Avec la méthode scientifique d’ »Onfray« pour l’analyse des textes, on a vite fait de démontrer que le Général de Gaulle était un criminel de guerre qui appelait au meurtre de pauvres touristes Allemands.

                      Mais au delà du ridicule de sérial copieur-colleur par petits bouts à partir de sites islamophobes, le comportement de l’autre connaisseur en islam, qui se fait étiqueter croyant et défenseur de l’islam est tout aussi significatif. Il n’était nullement nécessaire de savoir ce que racontait le verset d’avant et celui d’après ou même le verset en question lu en entier pour répondre à un penseur à la mode. Il suffisait simplement de savoir que pour chaque verset »odieux« du coran, il y a avait toujours un contexte avec des versets avant et après qui remettait le verset dans un cadre »plus civilisé". Toujours. 

                      *********************


                    • Alex Alex 14 juin 2014 17:26

                      @ Muslim

                      Très bon et courageux travail – comme d’habitude – avec toujours les mêmes problèmes d’une étymologie discutée et invérifiable par un non spécialiste.
                      Vous pouvez boire, modérément, à condition
                      que la boisson « ne provoque ni maux de tête ni étourdissement, » et qu’elle ne vous empêche pas de continuer à publier ces articles appréciés !


                      • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 13:59

                        pour l’étymologie, il y avait le même problème avec la bible en araméen.

                        Et puis, plus important que les mots, il y a le sens.
                        Les arabes ont accès aux mots mais par forcément au sens. Il y a même des gens très forts en arabe qui sont totalement à côté de la plaque (d’ailleurs ils ne sont jamais d’accords entre eux ce qui prouve au moins que la plupart ont tort).

                        La lecture du croyant et la lecture du spécialiste sont différentes. le spécialiste ne peut pas se dispenser de l’arabe. Mais j’ai vu des chrétiens qui ont compris une bonne partie du coran sans savoir ce qu’est le coran et qu’est ce qu’il y a écris dedans.


                      • OMAR 14 juin 2014 20:05

                        Omar33

                        Bonjour Muslim

                        Ayant une culture religieuse limitée, je m’attendais à un article instructif et neutre...

                        Mais, malheureusement, je suis très déçu par l’approche biaisée voire dérisoire, que vous faites de ce pilier de l’Islam qu’est le Ramadhan.
                        En fait, vous suggérer qu’en aucun cas le respect de ce Commandement n’est réellement prescrit et que vous confiner uniquement à la privation de boisson, nourriture et rapports sexuels durant la journée.

                        « Ô croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous ; ainsi atteindrez-vous la piété  » .
                        Ce verset est clair. Le jeûne est ainsi prescrit dans les religions de Moïse et de Jésus - paix sur eux - tout comme il est prescrit dans la religion musulmane. Les modalités du jeûne peuvent quant à elles varier d’une religion à l’autre.

                        Vous ne parlez pas de l’apport spirituel dans lequel, le riche et le pauvre sont logés à la même enseigne.

                        Et concernant le calendrier hégirien, le mois de Ramadan fait le tour de l’année solaire en 36 ans, ainsi nous jeunons à pratiquement, toutes les périodes de l’année.

                        J’aurai par contre apprécié si vous aviez fait la remarque sur le l’inégalité du jeûne, entre un musulman de la ville d’Ushuaia et celui de Stokholm (durée du jeûne).

                        Ou sur ces querelles byzantines mais sataniques, concernant le premier et dernier jour du Ramadhan.

                        Ou encore informer les lecteurs de l’interdiction du jeûne pour les enfants, malades, femmes enceintes ou en période menstruelle, voyageurs, ou simplement une personne épuisée qui ne peut plus jeûner.

                        Vous avez privilégié la méthode simpliste, ironique et réductrice, la réaction de cet anti-islam de Deneb l’atteste.
                        Dommage.


                        • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 13:21

                          @Omar

                          Tu ne me culpabiliseras pas pour me foutre la gueule des pratiques débiles.
                          C’est le ramadan qui est proche du coran, celui qui est 100% spirituel qui est à défendre pour moi. Le ramadan à la con que veulent m’imposer les pieux, en me fermant restaurants et cafés, en en me désignant comme hérétique alors que je leurs montres des versets, est un ramadan que j’aimerais contribuer à détruire et réduire en miettes. En plus, c’est une catastrophe économique. 

                          « Vous ne parlez pas de l’apport spirituel dans lequel, le riche et le pauvre sont logés à la même enseigne. »
                          tu te fous de qui là ? de moi ou de toi.

                          « J’aurai par contre apprécié si vous aviez fait la remarque sur le l’inégalité du jeûne, entre un musulman de la ville d’Ushuaia et celui de Stokholm (durée du jeûne). »
                          Tu remarqueras qu’en septembre, autour de l’équinoxe, c’est partout pareil sur toute la planète. Ceci dit, je ne débattrais pas de ce sujet vu qu’on est même pas d’accord sur les prémices.

                          « Ô croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous ; ainsi atteindrez-vous la piété  » .
                          Pareil que pour la salat. Et bien sûr, les autres ont tout perdu et seul le peuple élu de Dieua gardé les bonnes pratiques grâce aux grands gardiens dévoués de la foi qee sont les « prêtres » à nous.
                          La chanson « de satan » est connue, traduite dans toutes les langues et les cultures.
                          C’est juste dommage que les prêtres n’arrêtent pas de raconter des conneries dans presque tout.

                           
                          En résumé cher Omar.
                          L’esprit de Omar, comme chez tous les humains, que j’appellerais Jinn Omar, est divisé en deux. Il y a le rouh de Omar, esprit qui vient de Dieu, et il y a le chaytan de Omar, esprit rebelle, mécréant, qui vénère le connerie, la sacralises au nom de la tradition et des ancêtres.
                          Tu es mon demi frère par le rouh et mon ennemi (spirituel) par l’autre moitié. Je suis déterminé à venir en assistance à mon demi frère qui se fait emmerder par l’autre moitié. Mon objectif est de l’écrabouiller afin que mon demi frère occupes toute la place même si l’autre moitié gémit, pleurniches, et fasse son petit pieux. 

                          Et puis Omar, ce qui n’arranges pas les choses, c’est que mon père spirituel m’ordonnes d’avoir une obligation de vérité vers mon petit frère qui souffres en toi et qui vit sous l’oppression. C’est du jihad pou rmoi, mon gars.
                          Courage frérot, réveilles toi, c’est pas à moi de faire tout le boulot quand même !

                        • Remi 14 juin 2014 20:48

                          Le jeûne en plein soleil ou sous de très hautes températures, est une aberration médicale.


                          • OMAR 14 juin 2014 21:48

                            Omar33

                            @Remi

                            Par extension, le jeûne sous la neige ou de très basses températures est aussi une aberration médicale....

                            Sauf qu’il est interdit à un jeûneur de se mettre sous de telles conditions..

                            Par exemple, les joueurs musulmans sont autorisés à ne pas jeûner lors d’une rencontre de foot...


                          • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 13:41

                            « Par exemple, les joueurs musulmans sont autorisés à ne pas jeûner lors d’une rencontre de foot... »


                            C’est quel verset ça, déjà ?

                          • Remi 16 juin 2014 22:30

                            « les joueurs musulmans sont autorisés à ne pas jeûner lors d’une rencontre de foot. »

                            Ah oui, c’est bon, ça !
                            Et l’apéro avant de forniquer, vous les y autorisez ou pas ?

                            Ah ben, non, c’est Ramadan.


                          • Werner Laferier Werner Laferier 14 juin 2014 20:56

                            La foi, la spiritualité, la religion et autres imbécilités n’existent pas et sont futile, ils ont ralentie plusieurs siècles qui auraient pu être fait de progrès, les peuples ont vécue sous dictatures de toute sorte (monarchie, empires ect...) alors que sans religions il n’y aurait pas tout cela et les peuples auraient pu avoir une démocratie depuis fort longtemps. l’Argent, le travail est ce qui motive le progrès, la force d’entreprendre et un avenir fait de bonheur. Je préfère croire au spiritisme qu’aux religions, si j’ai un conseil à donner, allier vous plutôt aux forces démoniaques qu’aux prétendus anges du paradis, l’enfer n’est pas ce qui est décrit par les gourous des religions monothéiste, ne vous fiez pas aux apparences. Rejetez avec vigueur les préceptes de Jésus qui ont ensanglanté ce monde et conduit à la Schoa par Hitler, préférez le diable aux anges, après tout, le diable s’est révolté contre la tyrannie du paradis. Le paradis est le vrai Enfer. Je préférerais que vous soyez tous emporté en enfer pour votre bien être. Nous vivons dans un monde rationnelle, grâce au capitalisme, nous avons pu établir des démocraties solide en occident, la paix, le progrès scientifique et militaire. Grâce a la laïcité et la fin de l’emprise des religions, nous avons pu obtenir la paix civile.
                            Maitreya est celui qui doit guider les croyants à mon sens, car ils sont malheureux

                            http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0CB8QtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DTKSJOvSm7pk&ei=x5qcU96XHcSwObGLgZgK&usg=AFQjCNGRDGiwTtFaLAISIEznyJ97otcIrw&bvm=bv.68911936,d.ZWU


                            • OMAR 14 juin 2014 21:51

                              Omar33

                              Werner..

                              Tu penses sérieusement qu’il y a une différence entre toi et Al Capone ou Himler ?


                            • CASS. CASS. 15 juin 2014 03:22

                              werner propose « soleil vert »
                              ne lui répondez pas, ignorez le.


                            • etudiant 14 juin 2014 21:08

                              @muslim


                              Article qui meriterait quelques recherches mais il y a une phrase qui m’a intrigué et afin d’éviter un contre sens (pour moi) , merci de clarfier si possible.

                              « Ce n’est que l’extension de »la prière« quotidienne, qui n’est qu’une connexion, deux fois par jour, matin et soir, à Dieu »

                              Selon vous, la salat n’est prescrite que 2 fois ?
                              Pourtant, il y a 3 salats qui sont mentionnés avec les noms (fajr, wusta, isha).
                              24:58 et 2:238. Je pense que vous contestez le 2:238, mais cette salat mediane n’est elle pas confirmée par 17:78 ( lorsque le soleil decline de sa position du zenith ?)


                              • MuslimADieu MuslimADieu 15 juin 2014 13:34

                                @Etudiant


                                Wusta pourrait être considéré comme un adjectif qui décrit la salat. Wusta voudrait dire alors équilibré, sans excès. Toutes tes salats devraient être ansi wusta.
                                Je ne vois pas pourquoi une salat serait à préserver plus que les autres.

                                Et puis, entre nous Etudiant, il faut poursuivre plus l’objectif de la salat que sa ritualité. 

                              • etudiant 15 juin 2014 14:45

                                @muslim


                                Je suis d’accord sur l’objectif mais si le Coran est vraiment précis et si on part du postulat que c’est la parole de Dieu, alors je voudrais connaitre dans le détail ce qu’l me dit. Donc quand je vois dans 2:238 le mot « salawaat » (plus de 2) au lieu de « salatayn » , je me pose des questions.
                                Par ailleurs, il me semble vous avoir lu quelque part que le Coran utilisait le mot « muqqadas » pour désigner le « sacré » , or je vois que dans 9:36, vous avez traduit « hurum » par « sacré ». Merci pour votre aide.
                                Last but not least, pourquoi tant de contre sens des traducteurs concernant Shahr« . 
                                Quel mot désigne »mois« dans le coran et en arabe ? et ya t il des versets où »pleine lune "est utilisée dans un autre contexte (autres que ceux que vous avez traité) ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès