Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Caricatures de Mahomet : l’Islam en Europe doit apprendre la liberté (...)

Caricatures de Mahomet : l’Islam en Europe doit apprendre la liberté d’expression

La polémique autour des caricatures de Mahomet parues dans la presse danoise, puis européenne, illustre le fait qu’en Europe, l’Islam devra apprendre à être une religion comme une autre, limitée essentiellement à la vie privée, et soumise au respect des lois et des principes démocratiques, dont celui de la liberté d’expression.

Il est significatif que la parution d’une série de caricatures de Mahomet dans un journal d’un petit pays de l’Union européenne provoque une tempête de protestations d’un bout à l’autre du monde musulman. Il existe en effet des forces dans le monde musulman qui n’ont pas encore accepté un fait essentiel qui conditionne le développement de cette religion sur notre continent : l’Islam en Europe devra apprendre à être une religion comme une autre, limitée essentiellement à la vie privée et soumise au respect des lois et des principes démocratiques, dont celui de la liberté d’expression. Tout Européen a le droit de caricaturer Mahomet comme il a le droit de le faire de Jésus, Moïse ou Bouddha, ou encore du Pape, de la reine d’Angleterre, du président de la République française, ou bien des homosexuels, des handicapés, des amis des animaux, des écologistes, des communistes, des blondes, des Belges, des Français, des Allemands, des Américains, des Russes, des Africains, des Arabes, des Juifs, des Auvergnats, des Ecossais... ou bien de son propre voisin. S’il existe un préjudice, c’est à la justice d’en décider, et non pas à telle ou telle autorité religieuse ou quelque groupuscule activiste.

Les Européens n’ont pas mis des siècles, souvent très meurtriers, pour parvenir à un équilibre stable, satisfaisant pour l’immense majorité de leurs concitoyens, et accepter soudain de le voir remis en cause par des intégristes religieux qui voudraient voir leur loi, celle qui consiste à interdire la représentation de Mahomet, s’imposer à tous ceux qui ne croient pas en leur religion. En Europe, ce ne sont pas les religions qui font la loi, ce sont les peuples, à travers des votes majoritaires, et en fonction de principes démocratiques acceptés par la quasi-totalité des populations du continent. En l’occurrence, s’il est évident qu’il n’y a aucune légitimité à provoquer tel ou tel groupe sur ses convictions profondes (religieuses, philosophiques, sexuelles, ou autres), du moment qu’il n’y a pas infraction à la loi, en Europe, la caricature est libre de se choisir les cibles qu’elle veut.

Par ailleurs, les zélotes de la non-représentation du prophète de l’Islam sont souvent les mêmes qui invoquent son nom à tort et à travers, collant sa « légitimité » sur le moindre attentat qu’ils perpètrent, sur la moindre revendication qu’ils émettent. En l’occurrence, dans ces occasions, ils semblent bien moins sourcilleux d’orthodoxie religieuse, et les croyants semblent infiniment moins prêts à s’insurger contre d’éventuels détournements de l’esprit et du texte de leur religion. Alors, ne nous laissons pas non plus manipuler par le soi-disant « impact » de ces dessins sur la majorité des musulmans, surtout quand il s’agit de ceux qui vivent en Europe. Leur immense majorité est silencieuse, car elle doit vraiment se demander à quoi tout cela rime. Rappelons-nous comment, lors de l’interdiction du foulard islamique à l’école, en France, les mêmes forces qui hurlent au sacrilège aujourd’hui avaient annoncé de vastes mouvements de rébellion. Le résultat fut éloquent : moins d’une centaine de problèmes individuels dans toute la France, réglés sans difficultés en quelques semaines.

Donc, laissons de côté les professionnels de la prétendue irréductibilité de l’Islam à la modernité ou à l’environnement laïque européen, et regardons la réalité des prochaines décennies en face, à savoir : comment intégrer l’Islam dans le tissu religieux européen ?

J’ai eu l’occasion, à la mi-décembre 2005, de participer à un long débat avec 25 spécialistes et connaisseurs de l’Islam, à Jérusalem, sur le thème : « Europe, France et Islam ». Lors de ces échanges, très riches, j’ai dû rappeler les rapports de force existants entre l’Europe et l’Islam, notamment quant à la supposée impossibilité d’adaptation de cette religion.

Avec ses 500 millions d’habitants concentrés sur un « petit bout de terre », l’UE peut peser lourdement sur l’évolution d’une religion qui ne compte que trois fois plus de croyants disséminés sur plusieurs continents ; d’autant qu’au sein de l’UE, l’Islam est une religion certes en croissance, mais très minoritaire (environ 20 millions de croyants). Et en effet, les Européens vont massivement faire pression sur les musulmans pour que ceux-ci comprennent qu’en Europe, l’Islam doit se comporter comme les autres religions, et rester strictement limité à la sphère privée, tout en se soumettant aux lois et principes démocratiques. C’est donc un grand défi commun qui attend l’ensemble des Européens et leurs concitoyens musulmans : comment parvenir par l’éducation, l’intégration, le débat (et nécessairement, parfois, la polémique aussi) à adapter la religion musulmane au contexte laïque européen ? C’est un chemin difficile, qui verra des intégristes de tous bords essayer de le faire déraper. Car du côté chrétien ou juif, il existe aussi des tendances qui voudraient bien que les religions redeviennent les sources de la loi comme elles l’étaient en Europe jusqu’à la Renaissance, et qui voient dans les incidents avec l’Islam l’occasion de pousser en avant leurs propres ambitions.

Et c’est aussi pour cela que nous devons être vigilants. Comme je le rappelai à mes interlocuteurs à Jérusalem, personne ne doit oublier que l’Europe, que les Européens possèdent une « face obscure » qui est capable de générer soudainement le pire : expulsions, pogroms, massacres, camps de la mort... La liste est longue. Or, j’estime que la montée en puissance ininterrompue des forces extrémistes et xénophobes sur notre continent depuis une vingtaine d’années marque le retour de cette « Europe sombre », muselée après 1945. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de Newropeans que de s’opposer avec succès à ces forces d’exclusion, en incarnant une nouvelle option politique, démocratique, ouverte, construite à l’échelle de notre continent ; à l’échelle où ces forces agissent aussi. Cependant, il ne faut pas tenter le «  diable »[1] et le laisser nourrir ces forces extrémistes en offrant un champ libre aux attitudes et discours qui trouvent anormal qu’un journal publie une caricature de Mahomet, et comprennent que certains ignorent la justice pour décider s’il y a préjudice ou pas. Les intégristes musulmans et les adeptes du « politiquement correct » multiculturaliste sont les meilleurs amis de ceux qui rêvent d’un retour à une Europe intolérante. Les musulmans européens en seraient les premières victimes. Car dans un tel cas, le destin européen se modèlerait à nouveau sur des schémas anciens, et conduirait les Européens à une nouvelle folie sanguinaire d’expulsions massives ou de pogroms anti-musulmans. Évidemment, à Jérusalem, ces phrases résonnent plus fortement qu’en Europe, puisque musulmans ou juifs, des croisades à l’Holocauste, connaissent cette barbarie européenne latente.

Mais elles doivent aussi résonner fortement en Europe afin que nous puissions maintenir ce délicat équilibre qui permet aux Européens de toutes religions, et sans religion, de coexister pacifiquement au sein d’une société commune. Pour réussir, par l’intégration, l’éducation, le débat, il est essentiel de ne pas céder à la facilité du relativisme culturel, à la fiction qu’il y aurait des spécificités auto-proclamées légitimes, au terrorisme intellectuel du « politiquement correct ». Rappelons-nous que nous sommes un continent dont la liberté s’est construite sur la capacité de ses citoyens à conquérir le droit de se moquer des puissants, et en particulier de leurs rois ou de leurs dieux.

Un vrai puissant ne craint pas la caricature. Il s’en amuse.

Ce qui est vrai pour les hommes doit aussi l’être pour les prophètes, qui ne sont que des hommes. Voici une vérité européenne toute simple, que l’Islam en Europe doit méditer, et dont nous devons débattre avec tous ceux qui le souhaitent. Et ils sont la majorité !

 

[1] Puisqu’on parle de religion !


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

457 réactions à cet article    


  • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 11:32

    que dire des musulmans qui vivent chez eux et qui se sentent agressés dans leurs convictions ?


    • ni-ni (---.---.216.46) 6 février 2006 11:43

      ils lisent tous le danois ceux qui incendient, manifeste et hurlent à la mise à mort des blasphèmateurs ???


    • prince2phore (---.---.207.253) 6 février 2006 11:53

      dites leur de ne pas acheter France soir, si c’est trop compliqué, il reste la psychanalyse pour essayer de vivre avec...

      personnellement je n’achete aucun journal à part le monde diplo et le canard (non je ne suis pas communiste ni même « de gauche »), je ne regarde pas la TV (ou si peu), je n’écoute pas nrj ou europe 1 ou quoique soit d’autre dans le PAF qui serait suceptbile de me gacher la journée avec de la désinformation bien plus lourde de conséquences que des caricatures.

      excellent article par ailleurs, du coup je ne vais pas écrire le mien !


    • (---.---.18.117) 6 février 2006 11:44

      S’il y a sentiment d’agression, il y a des tribunaux pour gérer ça. Proférer des menaces de mort sur les ressortissants des pays où les caricatures ont été publiées, brûler des drapeaux et des ambassades (!) sont des réactions extrêmes, manipulées et bien plus condamnables que la publication de ces fichus dessins. Pour info, les instances musulmanes danoises ont intenté un procès au journal qui a publié les caricatures et ont été déboutées. C’est là que l’histoire aurait du s’arrêter plutôt que donner lieu à ce déferlement de haine. Et il faut en plus qu’on s’excuse ! Alors ça non.


      • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 12:16

        bien entendu certaines réactions sont extrêmes comme l’ont été les caricatures d’ailleurs. Il faut se mettre dans la peau dans musulman pour comprendre ces réactions, que de brimades, que de 2 poids 2 mesures, que de mépris de la part des occidentaux et ça dure depuis des lustres ? on ne récolte que ce qu’on sème.


      • terfous morad (---.---.163.6) 6 février 2006 14:22

        je m’excuse mais je vois que tu es tres retarde par les evennemets, c’est vrais qu’il ya des tribunaux , mais la personne que vous avez humilier est plus hautre de se que vous immaginez , je vous invite a connaitre le prophet mohammed , est si t’es vraiment courageux aprs le connaitre , juge , si il est digne des excuse oui ou non, mais soie courageux . salam alikoum


      • popol (---.---.126.121) 6 février 2006 11:55

        grave et inquiétant, il serait temps que nos gouvernements réagissent fermement face aux menaces de mort perpétrées à l’encontre des citoyens démocrates. Les Musulmans semblent vouloir se mettre au-dessus du droit. Où sommes-nous ? si j’ai envie de me moquer de Jésus, je peux le faire, ... je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le faire à l’encontre de Mahomet (qui n’est pas un exemple de sainteté, lui non plus).

        Gardons confiance en la Démocratie.

        Et vive la Liberté !

        Popol


        • amadeus (---.---.31.213) 6 février 2006 12:01

          Il faut qu’« on s excuse ». Tu veux dire qu’il faut qu’ils s excusent. S’excuser pour debloquer la situation moi je n’y vois aucun inconveniant. De plus il faut dire que le caricaturiste est allé un peu loin. Imager l’homme le plus important de la religion musulmane en terroriste, je trouve ça de très mauvais goût. Il devait se doûter de la tournure qu’aurait pu prendre les choses. N’est ce pas le métier du journaliste d’être un visionnaire ? Je suis le premier à condamner les gens qui extrémisent leurs actions. Mais les dessins du journal Danois ont été extrèmes aussi. Alors je ne m’étonne pas de voir des actions extrémistes après ces caricatures de l’extrème.


          • andre (---.---.38.140) 6 février 2006 12:04

            Jamais nous ne devons nous excuser d’etre libres de parler, de penser et de croire... cette liberté (d’expression) a été trop chere à acquérir !!! Nous sommes le peuple qui a coupé la tete de son Roi.


            • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 12:21

              en parlant de liberté d’expression, même les animaux ont cette liberté. la différence alors ?


            • 209 (---.---.175.120) 6 février 2006 13:11

              Si vous êtes le peuple qui a coupé la tête de votre Roi pour acquérir cette liberté, pratiquez la au sein de votre nation sans toucher et blesser les autres, ce symbole de l’humanité qui a été caricaturisé de cette manière, vous ne connaissez rien sur lui, donc il ne faut pas agir avec une telle ignorance, et contentez vous à exercer ce droit loin des autres, je qualifie cet act de l’abus,


            • popol (---.---.126.121) 6 février 2006 12:20

              voilà que certains voudraient faire un procès détourné aux caricaturistes (qui dans la bouche de certains sont de piètres caricaturistes) ... et ça y est ... on y est ... on ouvre la porte à la décrédibilisation de ces humoristes. Permettez quand même ... elles ne sont pas si mal ces caricatures ...

              on aimerait que les Musulmans aient leur Spinoza ...

              ... on donne trop d’importance aux ennemis de la Démocratie, bientôt, on n’osera plus parler des Musulmans sans avoir peur de déclencher une guerre sainte. Qu’ils utilisent le Droit et la Justice du pays dans lequel ils vivent, comme tout le monde, comme vous et moi. Si je me sens insulté dans mes croyances, je dépose plainte. C’est pas compliqué ... non ?

              vive la Démocratie, vive la Liberté !

              Popol


              • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 12:31

                c’est tellement hypocrite ce que vous dites . a t-on jamais rendu justice à un musulman pour ses convictions ?


              • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 13:05

                on demande du respect cc’est tout, c’est pas trop demander je crois !


              • (---.---.162.15) 6 février 2006 14:47

                Salima, nous ne respectons pas ceux qui versent le sang et les mobiles qui les amènent à être ainsi sanguinaires. Des poseurs de bombe ont détourné l’image du prophète pour qu’il justifie leurs crimes. Ce sont eux les pires caricaturistes. Les danois n’ont fait que placer un miroir pour qu’on voit mieux ce qui se passe.

                Vous Salima, vous ne voulez pas ainsi voir détourner cette image. Adressez-vous donc aux fautifs, aux poseurs de bombe.

                Vous pourriez même remercier les dessinateurs danois d’avoir mis leur miroir, cela vous permet de mieux comprendre le sacrilège de ceux qui insultent vraiment l’Islam.

                Si vous avez des difficultés à me comprendre, relisez tranquillement en ayant en tête que les dégâts physiques d’une bombe et ceux d’un dessin sont d’une tout autre nature... Un dessin a souvent une raison d’être, il est le miroir d’une réalité.

                Am.


              • Philippe (---.---.131.193) 6 février 2006 12:25

                http://fr.wikiquote.org/wiki/Martin_Niem%C3%B6ller Dachau (1942) Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste.

                Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

                Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas juif.

                Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas catholique.

                Puis ils sont venus me chercher. Et il ne restait personne pour dire quelque chose.

                Allemand : Als die Nazis die Kommunisten holten, habe ich geschwiegen ; ich war ja kein Kommunist.

                Als sie die Sozialdemokraten einsperrten, habe ich geschwiegen ; ich war ja kein Sozialdemokrat.

                Als sie die Gewerkschafter holten, habe ich nicht protestiert ; ich war ja kein Gewerkschafter.

                Als sie die Juden holten, habe ich nicht protestiert ; ich war ja kein Jude.

                Als sie mich holten, gab es keinen mehr, der protestierte.

                On pourrait rajouter : quand ils sont venus chercher les journalistes, Je n’ai rien dit.


                • truthtruster (---.---.222.49) 6 février 2006 12:38

                  Steelers Win Fifth Super Bowl Title !!!!

                  C’était super, j’espère que vous avez tous assisté à ce superbe match !!

                  Pour ceux qui l’auraient manqué, ce splendide point final de Bettis à sa carrière : Bettis wound up with 43 yards on 14 carries in his final game. « I decided to come back to win a championship and mission accomplished, » he said. "So with that, I have to bid farewell. We brought the championship back home.

                  « One for the thumb. »


                  • (---.---.162.15) 6 février 2006 12:41

                    Très bon article, bien équilibré et défendant de solides convictions. C’est autre chose que les pleutres propos de notre premier ministre ou les premiers articles parus sur Agoravox sur ce sujet.

                    Je ne sais pas trop ce qu’est ce mouvement « Newropeans », mais, à l’avenir, je l’écouterai avec un bon a priori.

                    De plus, je crois qu’un côté positif de cette crise est de souder les européens entre eux. Oui, nous sommes très solidaires des Danois, nous partageons la même culture !

                    Et cela nous rappelle que la Constitution que nous avons rejetée niait cette aspect laïc de l’Europe. Prenons en conscience et sachons défendre cet acquis fondamental de notre union !

                    Am.


                    • Scipion (---.---.63.216) 6 février 2006 12:42

                      Ce n’est pas la liberté d’expression que vous revendiquez, aux yeux des musulmans, c’est la liberté de blasphémer.

                      En outre, ils savent pertinemment bien, les musulmans, qu’il y a des lois, en Europe, qui interdisent de dire, a fortiori de publier, certaines choses.

                      Et - ça tombe vraiment on ne peut plus mal -, ces lois protègent ceux que les musulmans considèrent comme leurs pires ennemis, à savoir les Juifs !

                      A cause dee ce précédent, la liberté d’expression anti-musulmane, ou anti-islamique, est indéfendable.

                      Il faut vous faire à cette idée !!! C’est avant d’approuver les lois Fabius-Gayssot qu’il aurait fallu réfléchir.


                      • (---.---.162.15) 6 février 2006 17:02

                        Ah voilà notre ami Scipion qui glisse son petit grain de sel lepeniste et antisémite. Nos lois n’interdisent bien sûr pas du tout de caricaturer les rabins et le Dieu juif, et ils le sont largement. Les juifs (comme les catholiques) sont simplement plus avisés que les musulmans et savent que plus on veut nous interdire de caricaturer, plus on caricature !


                      • kalima (---.---.103.3) 6 février 2006 12:45

                        je vois dans cette affaire deux caricatures :

                        le première est celle qu’offre l’Occident (ou une partie de l’Occident) de lui même, toujours friand de bouc émissaire pour justifier ses peurs irrationnelles, son incapcité à se conformer aux valeurs qu’il a mis en avant et à faire face aux mutations d’un monde désenchanté qu’il a contribué à façonner,

                        la deuxième est celle d’un monde musulman incapable de chercher les causes de son déclin en lui même, incapable d’être acteur de manière positive dans l’Histoire,


                        • 209 (---.---.175.120) 6 février 2006 12:59

                          Avant de se lancer pour avancer certains « peincipes » de démocratie et de liberté d’expression, il faut comprendre le sens de ces termes pour exercer et pratiquer ces droits. Il faut saisir que la liberté d’experession ... commence d’abord et avant tout par le respect des autres, le respect de leurs principes, le respect de leurs religions, le respect de tous ce qui touchent le fondement de leurs croyances, il ne faut pas faire la malgame entre liberté et anarchie. La crise du monde aujourd’hui est solidement liée à la mauvaise compréhension des termes qu’on a commencés souvent à utliser pour des fins ???


                          • (---.---.162.15) 6 février 2006 17:21

                            Désolé, 209, mais « le respect de leurs principes » religieux, on s’en fiche, on n’est pas dans un pays islamiste, on est dans un pays de mécréants où la règle est la laicité. Donc les principes religieux, d’où qu’ils viennent, on peut les caricaturer. C’est une des bases de notre culture et vous ne nous l’enlèverez pas.

                            On ne se prosternera pas devant des ordres religieux. Si vous ne l’avez pas encore compris, vous pouvez constater là que vous êtes obligé de l’admettre. Depuis longtemps, ça ne plaît pas pour autant aux catholiques pratiquants les plus stricts, mais ils ont été obligés de l’admettre comme tout le monde...

                            G


                          • mécreant (---.---.181.179) 6 février 2006 13:05

                            Du bon boulot Franck B.Ton article sonne juste a la note prés du debut a la fin.Vive la liberté dans toutes ses formes.Et pour ceux qui seraient contre:billet allé pour l’Iran,Arabie Saoudite etc....


                            • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 13:08

                              c’est cette légereté que je déplore. on vous a jamais appris à respecter les autres ?


                            • (---.---.162.15) 6 février 2006 17:36

                              Sur ce coup, je suis d’accord avec Salima. Il est plus aimable de dire qu’il n’est pas difficile de s’adapter à nos mentalités et de s’habituer à nos habitudes laïques....


                            • MONTEAU Patrick (---.---.125.253) 6 février 2006 13:07

                              La liberté d’expression est menacée par l’intrusion du RELIGIEUX dans la REPUBLIQUE !

                              Pourquoi le 18 novembre 2004, la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) avait préconisé le retrait du Projet de Loi contre les propos homophobes ? L’homophobie était elle différente alors de l’islamophobie ou de l’antisémitisme ?

                              Dans notre République on doit lutter contre toutes les discriminations mais pas favoriser la religion qui est une affaire intime et relevant de la sphère du privé !

                              Face à la dérive communautariste nous devons, nous les républicains de droite à gauche, réaffirmer avec force et détermination notre attachement indéfectible aux valeurs de la démocratie et de la République (Liberté-Egalité-Fraternité pour TOUS !!!)

                              Chaque fois que les valeurs de la République ne sont pas respectées les démons aux mille visages sortent de la boite de Pandore.

                              Il n’est que temps que la FRANCE se relève avec fierté contre l’ensepmble des communautarismes qui font le jeu des extrêmes.

                              2007 sera à cet égard un test.


                              • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 13:10

                                qui sème le vent récolte la tempête


                              • popol (---.---.126.121) 6 février 2006 13:28

                                alors là, le loup sort de sa tannière, ... il ne faut pas discuter longtemps pour voir à qui on a à faire... les Démocrates doivent se serrer les coudes, on entend les bruits de bottes... les ennemis de la Démocratie sont prêts à tout, espérons que les Démocrates ne feront pas l’erreur des Romains...


                                • aimad (---.---.7.196) 6 février 2006 13:35

                                  Monsieur vous avez relaté votre pensé et qui compare les prophétes aux autres personnes comme vous et moi, mais il y d’autres individus qui occupent la même planète que vous et qui sont moins avantagés que vous, humiliés chaque jour par les puissant de ce monde qui n’ont pas les mêmes outils de vie comme vous et la seul chance qui les maintient à cette vie c’est la religion, alors monsieur bianchi il faut savoir que ta liberté s’arrêt là ou commence la mienne ou vis versa peut importe. un minimum de respect monsieur le puissant. pendant 800 ans de la présence musulmane dans l’ibérie, les historiens n’ont décelé aucune bataille sur fond religieux (à toi de méditer)


                                  • Marc « The Crusader » (---.---.5.38) 6 février 2006 14:05

                                    Si notre liberté s’arrete là où commence la votre, je vous suggère donc de commencer à ne pas vouloir imposer, sous pretexte que cela est écrit dans le Corant, votre religion au reste du monde. Chaque personne est libre de penser et de croire en ce dont elle a besoin ou envie. Aussi, si j’ai envie ou si je pense que Mahomet, Jésus ou un autre n’est pas bon, j’ai le droit de le dire. Et ce n’est pas quelqu’un croyant en ces personnes qui devra me faire taire par la force. Ensuite, quand on parle de brimades des grands de ce monde, faudrait peut etre commencer par se bouger un peu au lieu de toujours se plaindre ... En France, cela s’est appelé la révolution, mais peut etre que cela est trop compliqué que de vouloir vous expliquer ce que peut etre la liberté de penser tout simplement.


                                  • sensoli (---.---.214.14) 6 février 2006 18:38

                                    Effectivement La liberte s arrete ou commence celle des autres(c est un concept de notre societe occidentale que vous avez l air de reconnaitre) et un dessin n est ni une privation ni une restriction de quelconque liberte qu il soit c est a l inverse une preuve de liberte


                                  • zz (---.---.200.155) 6 février 2006 13:40

                                    Excellent article. Enfin un de bon niveau sur ce sujet sur AgoraVox.


                                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 6 février 2006 13:53

                                      Dans notre conception moderne, la critique des religions participe tout autant de la liberté d’expression que la pratique religieuse et l’expression de la croyance.

                                      Les religions et croyances sont libres, mais ce serait porter atteinte à la liberté de conscience et au pluralisme que d’exiger, en plus de cette liberté, le « respect » de la part des journalistes et des citoyens. Le respect mentionné à l’article 1 de la Constitution de 1958 n’est que celui de l’Etat à l’égard des croyances. En l’occurence, ce ne sont ni l’Etat laïque danois, ni l’Etat laïque français qui ont produit et publié ces douze caricatures.

                                      Si Michel Houllebecq trouve que « l’Islam est la religion la plus con », il doit pouvoir le dire, de même que Jean-Marie Lustiger, ne ressentant aucune obligation de respecter l’athéisme, avait un jour écrit sans se gêner que « l’athéisme est une maladie sociale ».


                                      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 septembre 2008 14:49

                                        Lors de la dernière visite du pape, il aurait mieux valu parler du 150e anniversaire des visions de Bernadette que de celui des apparitions de la Vierge. Cela aurait été plus neutre.


                                      • salima (---.---.65.7) 6 février 2006 14:00

                                        Toute critique doit être constructive je pense. quel est le but visé par ces caricatures.


                                        • Nep (---.---.192.14) 6 février 2006 14:13

                                          Question à l’auteur de l’article :

                                          Pouvez-vous développer les raisons pour lesquelles vous pensez à un retour de « l’Europe sombre » ?


                                          • Franck Biancheri Franck Biancheri 6 février 2006 14:31

                                            Vous trouverez à l’adresse suivante un scénario que nous avons élaboré en 1998 avec le think-tank Europe 2020 et qui s’intitule « 2009 : quand les petits fils d’Hitler, Pétain, Franco, Mussolini, .. prendront le contrôle de l’UE » :

                                            http://www.europe2020.org/fr/section_democrat/250302.htm

                                            Il développe sous une forme synthétique un certain nombre d’éléments qui me permettent de penser que la vision européenne des années 30 est en train de resurgir.

                                            J’espère que cela répond à votre question.

                                            Cordialement

                                            FB


                                          • terfous morad (---.---.163.6) 6 février 2006 14:14

                                            primo, je vous remercie pour cette article. pour nous les musulman mohammed, jesus, moise et bien d’autre prophet du dieux . sont des personne qui on une grande importance dans l’histoir de l’humanité, nous devons les deffendre, comme nous devons les respecter car notre croyance est incomplette sans le faire. c’est vrais nous devons etant des musulmans dans l’europe de respecter les lois de l’europe , de connaitre que l’islam dans l’europe est comme tout autre religion, et cela est logique , mais dire que caricaturiser le prophet mohamed, comme on fait avec , le pape , le president , la reine,,,,,, etc, alors c’est impardonable, car ce que vous devais savoire , c’est que mohamed, n’est pas un de ceux que vous avez citeé. pour nous les musulman mohamed est plus chere que nos meres , nos peres ;nos enfants et nos vie.je dis toujours que la liberté de l’opinion est garantie par l’islam plus qu’aucune autre religion , et elle etait garantie par mohammed plus qu’aucune autre personne, mais dire que faire des caricature pour s’amuseralors c’est honteux , il est plus benifique de les faire pour passer un message de fraternite comme le faisais mohammed, pour passer un message d’egalite comme le fesais mohammed. merci, si vous europeen vous avez eu le courage de connaitre mohammed , est faire connaitre votre sociter de se personnage. salam alikoum


                                            • (---.---.162.15) 6 février 2006 17:52
                                                pour nous les musulman mohamed est plus chere que nos meres

                                              Mais pas pour nous. Pour nous Mohamet c’est presque rien, on en entend surtout parler quand des terroristes posent des bombes et disent s’inspirer de lui. Ce sont eux qui en réalité caricaturent méchamment votre prophète.

                                              Il n’y a pas que des musulmans dans le monde, vous ne pouvez pas nous imposer de respecter votre religion et ses croyances. Nous sommes différents les uns des autres, mais ça ne doit pas nous empêcher de vivre ensemble, il suffit de laisser chacun faire selon les coutûmes de son pays.

                                              Et sachez reconnaître vos ennemis. Les américains, quand ils vous bombardent et vous envahissent sur la base de mensonges sont bien plus dangereux que les européens qui s’amusent avec des petits dessins.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès