Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Ce Nonce qui renonce

Ce Nonce qui renonce

Le Pape a pris tout le monde par surprise en annonçant sa démission…

Du jamais vu depuis 574 ans.

Il n’en suffit pas moins pour que certains, amateurs de prophéties, se basant sur celle de Malachie, y voient le présage d’une (nouvelle ?) prochaine fin de notre monde.

Benoit XVI s’en va donc à la fin février 2013.

Pourtant l’occupant du « Saint Siège » n’était pas éjectable…et il était traditionnel que l’élu y reste jusqu’à son dernier jour.

Pour autant cette décision apostolique n’est pas une première, puisqu’en l’an 1294 Célestin V avait abdiqué peu après avoir été élu, (lien) suivi de près par Grégoire XII en 1415, et par Martin V en 1439. lien

C’est aussi l’occasion d’évoquer le film quasi prémonitoire de Nanni Moretti, "Habemus Papam", dans lequel Michel Piccoli s’était mis dans la peau d’un Pape improbable, se refusant à supporter sa charge. lien

Mais cette position démissionnaire est logique puisque Benoit XVI contestait l’usage du préservatif pour lutter contre le sida : « on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatif : au contraire, ils augmentent le problème  » avait-il déclaré, même si plus tard il a mis un peu d’eau dans son vin de messe en proposant à la presse des versions modifiées. lien

Etymologiquement parlant, le mot Pape provient du grec « papas », lequel a la même origine que le mot « papa » qui désigne familièrement chez nous le père, et à partir de l’an 318, cette appellation était donnée affectueusement sans exclusive à tous les évêques, avant d’être réservée au seul pontife. lien

Quitte à lancer une polémique, on peut aussi s’interroger sur les liens évidents qui existent entre la politique et la religion, mais la foi est-elle compatible avec l’exercice du pouvoir ?

En Tunisie, en Egypte, et ailleurs, on découvre les dégâts occasionnés par la religion, qu’elle soit islamique, chrétienne, ou autre, lorsqu’elle s’entiche de faire « de la politique ».

En tentant de « tirer les marrons du feu », alors que leur mobilisation fut largement tardive lors des printemps arabes, les frères musulmans ne se sont-ils pas tirés une balle dans le pied ?

Nos révolutionnaires de 1789 avaient bien analysé le danger qui consistait à mélanger politique et religion, et avaient décidé la séparation de l’Eglise et de l’Etat, choix citoyen, mais largement peu respectée de nos jours…

Le rapport d’Aristide Briand a manifestement encore de nos jours de la peine à être appliqué lorsque l’on découvre les ramifications évidentes qui existent entre le pouvoir religieux, et le pouvoir politique. lien

Personne n’ignore que le Vatican pratique un pouvoir occulte et efficace dans la grande majorité des pays du monde, et il est présent dans l’ombre, grâce à sa puissance financière, portée par sa banque, et ses appuis un peu partout, et comment faut-il comprendre la nomination à la tête de l’IOR (banque du Vatican) d’un industriel et aristocrate allemand, nomination intervenant à 13 jours du départ papal ? lien

Mais revenons à l’abdication pontificale.

Ce coup de tonnerre dans le monde catholique aurait été accompagné par un éclair, la foudre tombant sur le dôme du Vatican. lien

Quant aux raisons qui ont provoqué la décision du successeur de St Pierre, elles peuvent être multiples : des problèmes de santé (Benoit XVI porte un pacemaker), (lien) aux scandales qui ont émaillé son pontificat, elles ne manquent pas.

Il y a eu ce que certains ont appelé Vatileaks, sorte de Wikileaks à l’Italienne, lorsque Paolo Gabriele, le majordome du Pape, a dévoilé certains secrets : des affaires de corruption, et les luttes d’influence sans merci qui se déroulent au Vatican.

Il serait en effet plus logique de comprendre que les raisons de la démission sont au délà de problèmes d'âge ou de santé.

Bernard Lecomte, auteur des « derniers secrets du Vatican » (éditions Perrin, 2012), évoque les tractations, les négociations diplomatiques, et les « armes secrètes » déployées pour jouer de son influence un peu partout dans le monde. lien

Dans son livre, « Sa Sainteté », le journaliste Gianluigi Nuzzi, publiant des lettres et des mémos confidentiels, a semé le trouble au sein de la vieille institution, d’autant que dans son ouvrage précédant Il dénonçait entre autre d’étranges transactions financières. lien

Certains vont plus loin, convaincus qu’il a démissionné car il allait être accusé de crimes contre l’humanité, pour la protection exercée en faveur des prêtres pédophiles bénéficiant d’une immunité juridique continuant à habiter le Vatican. lien

Le conservatisme de Benoit XVI, basé sur la défense de la famille traditionnelle, hostile à l’avortement, et à l’euthanasie, aura en fin de compte déçu beaucoup de logiques attentes. lien

S’il est vrai que la démission surprise de Benoit XVI a pu le faire bonifier d’un regain de popularité, avec du recul, il n’aura pas laissé un souvenir si positif, car s’il est vrai qu’il aurait été engagé contre son gré dans les troupes des jeunesses hitlériennes, il n’en reste pas moins qu’il n’a pas instauré le mariage des prêtres, et qu’il n’a pas proposé de sanctions contre la pratique de la pédophilie au sein de l’église, ce qui lui a valu une plainte déposée à la Cour Pénale Internationale visant nommément le Pape et les cardinaux Tarcisio Bertone et Angélo Sodano.

Cette plainte, déposée par le SNAP (réseau des personnes abusées par des prêtres) et le CCR (centre pour les droits constitutionnels) ne semble pas avoir autrement ému le souverain pontife. lien

Mais quid de la prophétie de Malachie ?

Il y aurait eu jusqu’à ce jour 265 papes, si l’on compte dans la liste Pierre, l’un des apôtres du Christ, et si on enlève de la liste 2 Papes, Etienne et Célestin II, qualifiés par l’église d’antipapes…

Si certains ont eu des règnes relativement longs, d’autres n’ont profité de leur fonction que quelques jours, comme Boniface VI, le 112ème Pape, mort de la goutte au bout de 15 jours de règne, (lien) battu par Urbain VII qui n’a tenu que 13 jours, un chiffre qui ne lui a pas porté chance. lien

Quant à la prophétie de Malachie, si le nouveau Pape est italien, elle n’en sera que renforcée, puisqu’elle mentionnait : « dans la dernière persécution de la sainte église romaine siègera Pierre Paillard le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité au 7 collines sera détruite, et un Juge redoutable jugera son peuple  ».

Ce texte de 5 pages, découvert vers 1590 avait été publié 5 ans plus tard par Arnold de Wyon, un moine bénédictin vénitien.

Il énumère 111 devises, chacune attribuées aux papes successeurs de Célestin II (1143/44 après JC) la dernière devise étant pour le prochain pape, et annonçant la prophétie.

Différentes lectures pourraient être faite du mot « persécution  », car initialement, le mot latin ne serait pas « persécutione » mais « psécutione  », lequel n’a rien à voir avec la persécution proprement dite, puisque cela signifie « dans la suite des temps  ».

De plus des doutes existent, car on ne sait pas si les Papes qualifiés « d’antipapes » sont pris en compte, ce qui pourrait repousser la prophétie de deux papes plus loin... lien

La cité aux 7 collines est bien évidemment Rome, Pierre Paillard appelé le Romain ne pouvant qu’être Italien.

Cette prophétie recoupe peut-être celle de l’Apocalypse, certains voulant rapprocher cet olivier, dont les branches sont le symbole de l’ordre de St Benoit, avec celui décrit dans l’Apocalypse, lors de la « prédication des deux témoins  » avec l’apparition du 6ème ange, témoins désignés sous le nom étrange « d’oliviers ». lien

On pourrait aussi s’interroger sur ce terme « paillard » ajouté à ce Pierre ?

Ce mot, synonyme de « cochon, débauché », devrait être sans rapport, même éloigné, avec les éminences de la religion catholique, même si une chanson paillarde met en scène un Pape dans une position plutôt critique et irrévérencieuse. lien

Oublions ces paillardises, et intéressons nous au successeur.

Les pronostics vont déjà bon train, et il semble bien qu’un cardinal, justement italien, Angelo Scola, aurait les faveurs des autres cardinaux, mais pour cela il faudra attendre la prochaine émission de fumée blanche, qui comme on sait précède le fameux : « Habemus papam ». lien

Quand à son nom, l’élu le choisira lui-même, mais il est probable que ce ne sera pas Pie XIII, lequel n’a pas laissé un souvenir impérissable lors de la dernière guerre, mais si le prochain Pape prenait le nom de Célestin VI, ça serait en quelque sorte un clin d’œil à son prédécesseur, Célestin V, qui, comme on l’a appris, avait aussi des velléités démissionnaires.

En tout cas l’archevêque de Paris, André XXIII, lequel ne postule pas, ne croyant pas à la possibilité d’un Pape français, pas plus qu’à celle d’un Pape africain, ajoute que ce dernier, s’il était choisi, « n’irait pas danser en pagne sur la place Navone  »… lien

Mais cela sera-t-il le signe d’une fin imminente ?

L’histoire nous le dira, et comme a remarqué mon vieil ami africain : « tout a une fin, sauf la banane qui en a deux  ».

L’image illustrant l’article provient de « fluctuat.premiere.fr »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 19 février 2013 09:17

    En Tunisie, en Egypte, et ailleurs, on découvre les dégâts occasionnés par la religion, qu’elle soit islamique, chrétienne, ou autre, lorsqu’elle s’entiche de faire « de la politique ».

    Faut un sacré culot pour pretendre que les desordres en Tunisie ou en Egypte sont causés par l’implication des chrétiens en politique ! 

    Les Coptes sont au donc pouvoir ? 

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 09:39

      Aldous

      excusez la maladresse de la formulation qui pourrait faire confusion...
      je n’ai pas voulu dire que les chrétiens y étaient pour quelque chose dans l’affaire Tunisienne, ou Égyptienne, puisque tout le monde sait que, dans ces pays, le problème, c’est les frères musulmans, mais seulement voulu faire comprendre que, chez les chrétiens, dans d’autres pays, l’église se mêle aussi de politique...

    • Aldous Aldous 19 février 2013 10:25

      Dans ce cas citez des pays chrétiens et dites en quoi l’implication des chrétiens en politiue serait nefaste.


      Personellement, je trouve beaucoup d’exemples positifs et peu de negatifs.

      Je parles d’authentiques chrétiens, pas des sectes de pseuo chretiens pro-sionistes born-again evangélistes prechant les croisades au profit du complexe militaroindustriel US.

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 10:36

      Aldous

      vous lancez un vaste débat...mais pourquoi pas.
      chacun sait que la religion a été le fer de lance de la colonisation...
      on commence par convertir, puis on réduit au silence les habitants du lieu. les indiens d’Amérique en savent quelque chose.
      a moins que vous ne trouviez des effets positifs pour ces populations qui finalement ont été privées de leur liberté, et parfois de leur vie.
      en Afrique, de la même manière, avant de coloniser, on a évangélisé.
      vous en pensez quoi ?
      si on remonte dans le temps, qui prouver trouver positif les guerres des croisés, qui au nom de leur foi, ont massacré à tour de bras ? lien

    • Aldous Aldous 19 février 2013 11:00

      Ceux dont vous parlez sont d’abord les catholiques et les protestants.


      Vous oubliez les chretiens d’orient, qui n’ont jamais colonisé personne et qui considerent que la conscience de chacun doit etre respectée et ne doit jamais etre violentée (inderdiction du prosélytisme).



    • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 11:06

      Aldous

      bien sur...
      mais il n’en reste pas moins que les autres ont fait beaucoup de dégats...et tant mieux si ceux que vous citez en sont exempts.

    • nobody 19 février 2013 23:42

      @Olivier 

      La colonisation a été faite au prix du sang du peuple et de l’argent de l’Etat au seul profit des affairistes : si vous voulez savoir pourquoi quelque chose se passe dans le monde, cherchez l’argent. Pourquoi donc présenter l’Eglise comme le « fer de lance » de la colonisation ??

      L’esprit de la colonisation :http://www.youtube.com/watch?v=sFfLNwgi_Qo

      Les motifs de la colonisation de l’Algérie : le gouvernement français avait attendu trois ans après le « coup d’éventail » de 1827 (raison affichée de la conquête). En fait, le gouvernement ultra du prince de Polignac, espérait renouer avec les conquêtes militaires de Napoléon et consolider l’influence française dans le bassin occidental de la Méditerranée. Mais également motivé par la volonté de juguler l’opposition intérieure pour renouer avec le prestige monarchique dont rêvait Charles X.

      Charles X était à court de trésorerie et la colère du peuple parisien menaçait, dès lors, l’immense pactole que constituait la fortune du Dey d’Alger attirait sa convoitise et celle de quelques aventuriers. S’emparer de ce trésor pouvait ainsi représenter un objectif majeur de cette expédition.


    • soi même 20 février 2013 02:31

       Quand on parle de la Religion Catholique, il faut bien distingué entre cette hiérarchie qui à toujours mêlée pouvoir Spirituel et pourvoir Temporel aide en cela par l’ordre des jésuites et ceux qui ont fais vœux d’être de simple officiant religieux, prêtres, moines, nomes.
      Sous prétexte qui y a collusion de pouvoir, il ne faudrait pas pour autan discrédité cette religion, qui aux même titre que d’autre fut longtemps aux services de l’humanité. 

      Ce que je retiens de c’est événement, ce n’est pas un Pape qui à démissionner, c’est un hommes politique, car quand il invoque son âge avancé qui ne lui permet plus d’accomplir sa mission..
      Montre bien de cette fonction à perdue chez lui sa dimension Spirituelle.

      D’ailleurs la réponse me s’est fait pas attendre,

      http://www.cagou.com/blog/wp-content/uploads/2013/02/un-eclair-tombe-sur-la-basilique-saint-pierre-de-rome-le-jour-de-la-demission-du-pape-beno-t-xvi_116012_w460.jpg?iact=hc&vpx=205&vpy=160&dur=3754&hovh=239&hovw=211&tx=91&ty=131&sig=100624515925223891720&ei=MSQkUYLOHJCXhQfF8oGABw&page=1&tbnh=143&tbnw=126&start=0&ndsp=15&ved=1t:429,i:88


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 08:20

      nobody

      l’église fer de lance de la colonisation, bien évidemment.
      et en Algérie tout autant, 
      la preuve sur ce lien
       smiley

    • Aldous Aldous 20 février 2013 09:32

      Olivier et nobody


      Pensez vous que la nouvelle guerre coloniale ’sans l’aimer’ faites au nom de la sacrosainte trinité democratie - devoir d’ingerence - droits de l’homme soit moins hypocrite que la jutfication religieuse des precedentes guerres coloniales ?

      Il est toujours plus aisé de combattre le passé que le présent.

      Je repete que le christianisme authentique n’est pas prosélyte.




    • nobody 20 février 2013 11:27

      @Olivier


      La colonisation fut une affaire d’argent : le fer de lance ce sont les affairistes. 



    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 11:31

      nobody

      bien sur, mais il faut d’abord préparer le terrain.
      donc supprimer les coutumes, les religions, des populations que l’on veut coloniser, et pour cette tache, l’église est mise à contribution.
      ça me parait évident.
      d’où mon expression « fer de lance »
      les « affaires » viendront après. 

    • Aldous Aldous 20 février 2013 21:12

      donc supprimer les coutumes, les religions, des populations que l’on veut coloniser,



      C’est exactement ce que nous subbissons.



    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 22:12

      aldous

      j’espère que vous avez bien compris ce que j’ai écris ?
      je répondais à nobody pour lui expliquer comment l’église s’y prenait pour préparer le terrain à la colonisation...et bien sur ce n’est pas mon opinion ! smiley 
      je ne faisais qu’expliquer comment tout ça s’était organisé.
      en lisant le commentaire précédent, normalement, on doit comprendre le sens du commentaire.
      rassurez moi.
       smiley

    • Fergus Fergus 19 février 2013 09:34

      Bonjour, Olivier.

      Entre Vatileaks et les scandales de pédophilie dans l’Eglise, le moteur pontifical a des ratés. Que sortira-t-il de la grande révision de mars ? L’apport de lubrifiant affairiste suffira-t-il à roder les sous-papes ? A suivre...

      Cordialement.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 09:40

        bonjour Fergus,

        très drôle...j’avais failli faire le jeu sur les « sous papes »...et tu t’es engouffré dans la brêche.
        merci.
         smiley

      • Fergus Fergus 19 février 2013 09:38

        Autre chose : on a bâti de multiples hypothèses pour expliquer le départ de M. Ratzinger. Il ne faut toutefois pas oublier qu’il s’est agi d’un pape surprise qui n’ambitionnait pas cette charge. Sans doute faut-il voir là, ainsi que dans l’usure liée à l’âge et l’incapacité à réformer l’Incurie romaine, les raisons de cette retraite. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 09:44

          Fergus

          il est vrai qu’il « priait » secrètement pour que cette charge ne lui soit pas attribuée.
          j’ai effectivement lu ça dans un article.
          je pense quand même que ce pape qui est entré en fonction à reculons, à eu d’autres raisons que la fatigue et la santé pour lâcher prise...
          quid de cette plainte du tribunal international ?
          des le premier mars, il ne quittera pas l’enceinte du Vatican, afin peut etre de se mettre à l’abri des poursuites...c’est du moins ce que pensent certains, nommés dans l’article.

        • zomboid zomboid 19 février 2013 09:47

          Le pape est en position du démissionnaire.


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 09:50

            zomboid

            vous m’avez mal lu !
            le jeu de mot est dans l’article.
            la preuve ?
            Mais cette position démissionnaire est logique puisque Benoit XVI contestait l’usage du préservatif pour lutter contre le sida : « on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatif : au contraire, ils augmentent le problème  » avait-il déclaré, même si plus tard il a mis un peu d’eau dans son vin de messe en proposant à la presse des versions modifiées. lien
             smiley

          • Aldous Aldous 19 février 2013 10:33

            En meme temps, il pensait qu’il fallait le mettre à l’index.


            Une preuve supplémentaire que le célibat des prètres pose problème... smiley

            (j’essaye de rester dans le ton des commentaires)

          • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 10:37

            Aldous

            à l’index ?
            c’est un coup a relancer la population mondiale... smiley

          • Aldous Aldous 19 février 2013 11:09

            Olivier, vous mettez le doigt... sur le problème.


          • BOBW BOBW 19 février 2013 21:11

            « il pensait qu’il fallait le mettre à l’index. »
            Je pensais qu’il s’agissait du pape , c’est à dire lui-même !  smiley



          • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 février 2013 09:51


            Il y a aussi une autre hypothèse. Répondant à un commentaire de mon article du 14 février sur Agoravox (*) je disais ceci :


             »Le plus moralement épuisant, pour Benoît XVI, est peut-être qu’il a fini par prendre conscience que ce fut une grave erreur d’avoir consacré sa vie à la défense obstinée du dogmatisme le plus indéfendable de son Eglise, celui qui maintient, contre le simple bon sens, que les pires appels à maltraiter, tuer, massacrer massivement… qui sont attribués à Dieu depuis trois millénaires dans les textes sacralisés étaient bien de Dieu.

             

            On ne peut pas, sous prétexte que l’on croit « les voies de Dieu impénétrables », lui attribuer une volonté, fut-elle lointaine, de « bon génocide », puis déplorer que des croyants, fussent-t-ils d’une autre religion, croient que l’appel est toujours valable et le mettent en application. «  »

             

            (*) à cette adresse :

             

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677?pn=1000#forum3633707



            • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 10:06

              merci Pierre Régnier pour cet article que je découvre.

              il est vrai que nombreux sont ceux qui oublient que ce Dieu (tout comme le/les dieux d’autres religions) est un dieu violent...
              sur ce lien


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 février 2013 13:52


              Ce que vous donnez à lire ici, Olivier, est encore pire que les assertions d’Augustin pour qui l’Eglise persécute par amour et non par cruauté comme le font les hommes.

              Une phrase de l’auteur qui résume bien sa pensée :

               »C’est Dieu lui-même qui chasse les Cananéens devant Israël lors de la conquête de la terre promise. Ils doivent combattre bien-sûr, mais l’insistance des textes est sur le fait que c’est Dieu et non Israël qui livre bataille ; et ils doivent s’en souvenir.">

              Si c’est Dieu lui-même qui exerce la violence et non des hommes croyant qu’il leur demande de l’exercer, c’est très bien !

              Le site se dit protestant, »adhérant à la Fédération Evangélique de France">

              Faut-il conclure que, dans l’entêtement à justifier encore au XXIe siècle la théologie criminogène, les protestants seraient pires que Benoît XVI et ses co-rédacteurs du Nouveau catéchisme de l’église catholique ?



            • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 février 2013 14:01

              Une phrase de l’auteur qui résume bien sa pensée :

              C’est Dieu lui-même qui chasse les Cananéens devant Israël lors de la conquête de la terre promise. Ils doivent combattre bien sûr, mais l’insistance des textes est sur le fait que c’est Dieu et non Israël qui livre bataille ; et ils doivent s’en souvenir

              Si c’est Dieu lui-même qui procède au génocide, et non des hommes qui croient qu’il leur commande de l’exercer c’est très bien !!!



            • olivier cabanel olivier cabanel 19 février 2013 10:08

              fatale

              merci de cette info.
              je ne savais pas cette affaire de « majorité sexuelle »...
              énorme !
              je partage votre commentaire, et remercie.
               smiley

            • Aldous Aldous 19 février 2013 10:43

              Je suis d’accord avec Fatale.


              Le noyeautage des cardinaux pas des satanistes semble correspondre au

              ’’Priez pour que je n’aie pas peur des loups’’ que Benoit XI a declaré lors de son premier sermon en tant que Pape.

              Je vous envoie comme des brebis au milieu de loups. Matthieu.

            • Aldous Aldous 19 février 2013 11:04

              Heu... mise à jour de Benoit XI vers Benoit XVI. 


              Veillez patienter pendant le téléchargement...

              Telechargement effectué. 

              Cliquez ici pour redemarer votre Pape.

            • lambda 19 février 2013 12:13

              @ fatale

              D’accord avec vous, le Vatican est un bastion Illuminati, sataniste et un « intermédiaire » comme vous dites au service de Satan

              La franc maçonnerie sionniste est à l’oeuvre dans ce temple qu’est le Vatican

              Il n’y a qu’à voir les décorations sur la tiare portée par le pape - (voir lien ) c’est explicite

              http://www.denissto.eu/node/509


            • BOBW BOBW 19 février 2013 21:16

              C’est ce que préconisent Calvin et Luther depuis des siècles pour « shunter le papisme ».


            • hopeless 19 février 2013 22:18
              lambda a dit :

              « Il n’y a qu’à voir les décorations sur la tiare portée par le pape - (voir lien ) c’est explicite 

              Hum, ça ressemble passablement à des fakes ces photos du pape avec « tiare » décorée du dieu Pan et de l’étoile de David. Il y a un article sur wikipedia concernant la tiare papale, et il y est indiqué notamment : « Paul VI est donc le dernier pape a avoir porté la tiare au cours d’une célébration liturgique. »


            • nobody 20 février 2013 00:53

              @Fatale, Olivier

              Majorité sexuelle (source wiki), le Vatican, n’a pas fixé la majorité sexuelle à 12 ans, il avait simplement récupéré les dispositions du droit italien de 1929.

              Depuis 1929, lorsque le Vatican a introduit la même loi que le Codice Penale d’Italie, L’article 331 (1) de la loi fixe un âge de consentement uniforme à 12 ans. Lorsqu’une relation de dépendance ou d’autorité (enseignant/élève par exemple) a été établie entre les deux personnes, cet âge est de 15 ans (article 331 (2)).Ces articles s’appliqueraient en principe aux relations hétérosexuelles.

              L’âge de la majorité sexuelle au Vatican fait débat, entre ceux qui affirment que 12 ans reste la limite légale, et ceux qui disent que l’état du Vatican suit le code civil italien. Pour ceux-ci, par les accords de Latran, le code pénal du Vatican suit celui de l’Italie. Aussi, lorsque le code pénal italien a fait passer la majorité sexuelle de 12 à 14 ans, celui du Vatican aurait suivi. Cette vue se base sur la Loi sur les sources du droit du 7 juin 1929. Dans l’article 3, il est déterminé qu’aux affaires pénales l’État du Vatican utilise les lois italiennes, si elles n’entrent pas en conflit avec les lois ecclésiastiques et les lois particulièrement adopté par le Pape pour le Vatican. L’Église catholique interdit les relations sexuelles extraconjugales ; pour le mariage, l’âge minimum pour les femmes est de 14 ans, et 16 ans est requis pour les hommes. Les conférences épiscopales peuvent exiger des âges supérieurs.


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 08:14

              nobody

              ne tournons pas autour du pot.
              qu’elle qu’en soit la raison, la majorité est donc à 12 ans.
              point barre.
               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 08:45

              hopeless

              qu’il porte la tiare, ou une mitre, ne change pas grand chose, d’autant que d’aucuns affirment que cette mitre ne présenterait pas un seul symbole chrétien, mais au contraire exiberait des symboles kabbalistes, maçonnique et satanistes.
              c’est sur ce lien

            • Aldous Aldous 20 février 2013 09:17

              L’abandon de la tiare depuis Paul VI ainsi que la suppression de la ceremonie de courronnement sic transit gloria mundi des papes peut etre vu comme un refus d’engagement.


              Il est a noter que Benoit XVI est le premier a avoir supprime aussi la tiare des armoiries papales.




            • Aldous Aldous 20 février 2013 09:24

              Luther et les protestants ont utilisé les derives de la papauté pour cacher leur propre derive qui est bien pire :


              Professer qu’il suffirait d’aimer Jesus pour être instantanement sauvé. 

              Ce qui permet aux protestants de commetre tous les pechers qu’ils veulent en bonne conscience.

              Or le Christ n’est pas venu dire ’aimez moi’ mais ’aimez vous les uns les autres’

              Le salut ne viens pas d’une formule prononcée facon ’abracadabra’ mais de la conformité de ses actes avec sa profession de foi.


            • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2013 09:30

              Aldous

              quitte à relancer une guerre de religion, je crois qu’il faut surtout opposer catholiques et protestants sur le sujet de l’application de la parole de la bible.
              les protestants, à l’époque, étaient surtout choqués des dérives du catholicisme.
              ils protestaient remarquant les fortunes, l’or, l’argent, les sculptures amassées dans les églises...bien loin des textes de la bible.
              s’interrogeaient aussi sur l’importance donnée à Marie, bien éloignée des textes originaux.
              et sur tant d’autres sujets...
              mais je crois que nous nous éloignons du sujet principal.
               :-°

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès