Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Côte d’Ivoire : L’islamisme en question

Côte d’Ivoire : L’islamisme en question

Bruits des djihadistes aux portes de la Côte d’Ivoire. Les combattants musulmans auraient planté le drapeau de l’islam au sud du Mali, à 20 kilomètres du grand Nord de la Côte d’Ivoire. Inquiété, les autorités françaises par le biais du ministère français des Affaires étrangères recommande une vigilance accrue aux Français résidant ou de passage en Côte d'Ivoire. La question qui circule sur toutes les lèvres aujourd’hui, c’est de savoir si la Côte d’Ivoire est un terreau où peut germer l’islamisme.

Près de 40% des habitants de Côte d'Ivoire sont musulmans pendant que 20% sont catholiques et 5% sont protestants. Pourtant depuis 1960, le christianisme semble être la religion officielle de la Côte d’Ivoire. Le catholicisme est considéré comme la religion d’Etat. Les diplomates accrédités dans le pays sont chapeautés par le nonce apostolique, le représentant du pape, de Rome et de l’église catholique. La religion catholique est donc la mieux reconnue par l’Etat de Côte d’Ivoire. Cette reconnaissance a été matérialisée par la construction de la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro consacrée par le pape Jean Paul II le 10 septembre 1990. Selon des sources très crédibles, la basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est l'édifice religieux chrétien le plus grand au monde et son apparence rappelle celle de la basilique Saint-Pierre de Rome. Le livre Guinness des records l'a reconnu en 1989 comme le plus grand édifice religieux chrétien au monde. Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est le symbole de la ferveur de la foi catholique et la puissance de l’église catholique en Afrique. 122 millions d’euros, représentant 60% du budget annuel du pays ont été engloutis dans les travaux de construction, ce qui avait suscité des polémiques. Car déjà en 1983, l’économie du pays s’effondrait et le taux de chômage galopait. Cette époque de la fameuse « conjoncture » engendra les programmes de redressement économiques imposés par le Fonds monétaire international. La Côte-d'Ivoire, après avoir été la vitrine de l'Afrique, connaissait une faillite économique, une instabilité sociale et une agitation politique sans précédent. Pourquoi Houphouët Boigny a-t-il préféré engloutir la somme colossale représentant 60% du budget annuel de son pays dans la construction de la plus grande basilique du monde pour ne satisfaire que 20% de sa population (20% de la population est catholique) ? En tout cas l’enjeu est obscur. Pour certains musulmans, la construction d’une œuvre aussi pharaonique comme la Basilique Notre Dame de la Paix est la preuve que l’islam a peu de prix aux yeux d’Houphouët Boigny qui, pour se justifier, déclarait que cette œuvre religieuse avait été financée sur sa fortune personnelle[]. Selon des observateurs plus avertis, la construction de Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro faisait partie de la politique d’endiguement de l’islam en Afrique prônée par Rome et l’occident qui craignait sa menace et son développement rapide. C’est un fait historique : L’administration coloniale française avait peur des musulmans, parce que la communauté musulmane avait une écriture qu’elle ne pouvait pas lire. En plus, elle avait accès grâce à la religion, à des réseaux internationaux. Aussi l’administration avait-elle peur que les musulmans eussent des connexions possibles avec le Proche-Orient et le Maghreb par le biais de l’islam. La peur du panislamisme est un sentiment encore général en occident et particulièrement en France. Houphouët Boigny obéissait-il à un ordre de la puissance coloniale en construisant cette basilique pour matérialiser la religion de la puissance coloniale ? La peur du complot, la peur de la subversion musulmane, voilà tout ce qui pouvait guider une telle action. Ignorait-il les conséquences de son acte ?

En tout cas, l’injustice contre la communauté musulmane était si criante qu’en 1992, elle obtient l’autorisation des autorités pour prier sur le parking non couvert de l’Hôtel de ville du Plateau, le quartier des affaires d’Abidjan. En 1993, Houphouët lui accorde un terrain pour construire une mosquée au Plateau. Mais à la mort d’Houphouët en 1993, Alassane Dramane Ouattara se cramponne à la colère des musulmans ivoiriens et en fait son combat politique. Du coup, les musulmans le considèrent alors comme le Robin des Bois venu leur rendre justice. Ils adhérèrent tous à son combat politique. En 1994, Henri Konan Bédié tente de réparer ce tort causé par Houphouët aux musulmans en posant la première pierre de la mosquée du Plateau. Malheureusement, cette œuvre n’aura pas la dimension de la Basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro. C’est en 1996 que démarrent les travaux de construction. Il était déjà trop tard car le 27 septembre 1994, le Rassemblement des Républicains, parti politique d’Alassane Dramane Ouattara est créé pour fédérer tous les musulmans de Côte d’Ivoire. Ouattara devint alors le leader politique des musulmans.

Alassane Dramane Ouattara et l’islam

Alassane Dramane Ouattara basa son combat politique sur les musulmans même s’il n’est pas lui-même musulman comme il le prétend. Plusieurs de ses proches ont déjà témoigné qu’il boit du champagne. Certains parmi eux ont témoigné qu’il n’a jamais prié. Son alliance avec les musulmans est purement stratégique et politique. Par ailleurs il a utilisé l’islam pour étendre sa popularité en Afrique occidentale. Au mali, en Guinée, au Burkina Faso, au Niger pays très islamisés, les musulmans prirent fait et cause pour lui. Ouattara a convaincu une partie des sénateurs américains en présence de quelques imams ivoiriens qu’en Côte d’Ivoire, les musulmans sont exclus de la politique. Comme une trainée de poudre, « le mal » des musulmans traversa la classe politique américaine. Le 9 octobre 1999, il fit cette déclaration à Paris : « On m’empêche d’être candidat à la présidentielle, parce que je suis du Nord et musulman. » Ouattara créa une telle sympathie internationale pour les musulmans ivoiriens de sorte que le Nord musulman aidé par des combattants musulmans Malien, nigériens, guinéens, burkinabés…, affronta le Sud chrétien après le coup d’Etat manqué contre Laurent Gbagbo, le président chrétien. Ainsi par des dérives verbales basées sur la fibre religieuse, Ouattara et ses comparses ont réussi aujourd’hui à créer une vraie tension entre les musulmans et les chrétiens ivoiriens.

Politique de Rattrapage

Même parvenu au pouvoir, Ouattara continue de jouer sur la fibre religieuse pour gouverner. Sa politique de « rattrapage » consiste à faire croire que, longtemps négligés, il est temps que les musulmans profitent du développement du pays. Voilà donc la triste réalité qui se présente aux Ivoiriens aujourd’hui.

A qui profite la menace djihadiste en Côte d’Ivoire ?

En avril 2013 fut publiée une étude d’envergure réalisée par le Pew Research Center intitulée Musulmans dans le monde : Religion, Politique et Société. Elle révèle un engouement général pour le retour à la loi islamique, à la charia. Le rapport officiel conclut que « les musulmans sont profondément engagés pour leur foi : ils voudraient que les enseignements de leur religion régissent non seulement leur vie privée, mais aussi la politique et la société entière. Beaucoup expriment le souhait de voir la loi islamique, la charia, reconnue comme la loi officielle de leurs pays ». Et le fait remarquable, c’est que 16 pays de l’Afrique sub-saharienne font partie de ces pays où les musulmans réclament la charia.

En Côte d’Ivoire, les discours haineux d’Alassane Dramane Ouattara contre le sud chrétien favorisé selon lui par la politique d’Houphouët, ont favorisé la naissance d’une classe de prédicateurs musulmans très radicaux contre les chrétiens, surtout contre les chrétiens évangélistes. En tout cas, le pays est aujourd’hui un terreau très fertile à l’islamisme avec l’existence d’un courant wahhabite chez les musulmans.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • franc tireur 18 juillet 2015 22:36

    l afrique ferme progressivement la parenthèse coloniale et l islam a horreur du vide, meme l afrique animiste ne peut y resister. meme des centaines d operations comme celles du mali ne peuvent l empecher , tout au plus repousser l echeance.

    les gens veulent la charia, ca les regarde ,mais qu ils ne fuient ensuite par millions en europe pour trouver la prospérité . la spiritualité ou le materialisme, il faut choisir .

    • lsga lsga 18 juillet 2015 22:39

      l’Islam recule vitesse grand V dans les pays arabes, comme le Christianisme en Europe dans la seconde moitié du 20ème siècle. Les tunisiens, les marocains, les algériens, les egyptiens et consort : ils veulent vivre comme les touristes, ils veulent la société de consommation, ils boivent de l’alcool en cachette, et regarde du Porno sur Internet.

       
      C’est précisément à cause de cela que les Islamistes deviennent ultra-violents : ils savent que leur fin est proche et n’arrive pas à l’admettre. C’est pour cela qu’ils s’en prennent aux touristes, et aux mosquées modérés : ils ne veulent pas voir « le mode de vie à l’occidental » continuer à progresser comme il le fait. 
       
      La spiritualité ou le matérialisme : le choix est vite fait, et tout le monde sur cette planète fait le même choix. Du fric, des drogues, des femmes : where is your god now ? 

    • Crab2 21 juillet 2015 17:15

      @lsga

      Selon Mona Eltahawy « Le féminisme n’est pas une importation occidentale » - pour ma part j’en suis parfaitement convaincu car, dans un pays, il ne peut y avoir de liberté sans passer par le féminisme universel

      Piqûre de rappel - le féminisme universel :
      Une femme fait ce qu’elle veut quand elle veut – autant dire libre d’avoir une vie sexuelle ou affective y compris en dehors du mariage ou avant un éventuel mariage non contraint – et, financièrement indépendante des hommes
      Dans ’’ Jeune Afrique ’’ Leïla Slimani interroge Mona Eltahawy  :

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/freedom.html

      ou sur

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/21/freedom-5660241.htm


    • OMAR 19 juillet 2015 17:27

      Omar9

      Bonjour Colbert

      Il faut distinguer deux problèmes :

      Primo : La menace de ces djihadistes de merde que les ivoiriens, tous les ivoiriens, doivent impérativement neutraliser.

      Leurs mentors, protecteurs et financiers sont l’Arabie-Saloprie et le Qatar qui entendent y étendre leur wahhabisme et salafisme, doctrines rétrogrades et barbares.
      LIslam n’étant utilisé que comme écrin...
      Éliminer cette bête immonde, c’est assuré votre survie et votre épanouissement et émancipation.

      Secundo : Réparer cette injustice qui fait que l’état ivoirien n’institutionnalise que la religion catholique au détriment d’autres religions ou convictions.

      Dans ce contexte, l’exemple du Benin est excellent dans la mesure où l’ensemble des différentes religions cohabitent paisiblement.
      http://www.notrevoixbenin.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=1697%3Asymposium-sur-le-dialogue-interreligieux-semer-les-grains-de-la-tolerance-religieuse-pour-une-paix-durable-dans-le-monde&Itemid=279

      Sinon, c’est bien d’avoir tirer la sonnette d’alarme..


      • COVADONGA722 COVADONGA722 19 juillet 2015 17:40

         Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est le symbole de la ferveur de la foi catholique et la puissance de l’église catholique en Afrique. 


        bonjour , n’est ce pas plutôt une décision ubuesque d’un autocrate qui n’a rien à voir avec une ferveur quelconque, J’ai traîné mes guêtres dans ces pays il y a longtemps j’y ai croisé des religieux chrétiens hommes femmes blancs noirs qui vivaient parmi et pour les africains du peuple je suis quasi sur que tous ils penseraient qu’un hôpital aurai rendu grâce à leur dieu beaucoup mieux que cette imitation du monde occidental.

        Vous posez la bonne question 
        c’est de savoir si la Côte d’Ivoire est un terreau où peut germer l’islamisme.

        il germera tant que misère corruption et désespoir seront le lot de ces peuples
        et que les crapules wahhabites déverseront leur pétrodollars a allumer des incendies. 


        • Lonzine 19 juillet 2015 18:12

          @COVADONGA722
          deuxième « mam » sur cet article, elles s’ennuient donc tant ?


        • Jonas 20 juillet 2015 08:16

          @COVADONGA722


          « Il germera tant que misère corruption et désespoir seront le lot de ces peuples et que les crapules wahhabites déverseront leurs pétrodollars à allumer des incendies ». écrivez-vous. 

          Est-ce que les arabo-musulmans immigrés en Occident pour fuir la misère et la pauvreté qui commettent des assassinats, qui découpent en deux , qui incendies les gymnases , les mobiliers publics , qui remplissent les prisons à cause de leurs actes de violence ( la proportion carcérale des arabo-musulmans est supérieure aux autochtone en Occident ) à Boston ,  Madrid -Londres - Paris, Amsterdam, Bruxelles,Toulouse, Ottawa, Sydney etc et tout récemment le jordanien , né au Yemen , Mohammed Youssef Abdululazeez, ingénieur de son état vivant dans le Tennessee ( Etats-Unis)  assassine de sang-froid plusieurs militaires . Est-ce que la situation de tous ces arabo-musulmans est plus catastrophique dans les pays d’accueil , que dans leur pays d’origine qu’ils ont fui pour commettre de telles atrocités ? 

          Misère pour misère pourquoi , les hindous , les cambodgiens, les vietnamiens, les brésiliens etc dont la situation économique et sociale n’est pas meilleure pour la majorité des habitants de ces pays ne commettent pas de tels actes en Occident ? Pourquoi ce sont toujours des arabo-musulmans ? 
           Voilà un sujet de réflexion que les arabo-musulmans doivent méditer au lieu de toujours chercher des excuses ou des boucs émissaires. Non, hélas , le ver est dans le fruit.   


        • Crab2 23 juillet 2015 15:28

          Si la notion de liberté à pour nous un sens véritable, au nom de toutes les femmes incroyantes ou croyantes, nous devons résolument nous placer plus particulièrement aux côté des femmes de culture musulmane«  qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l’égalité et de la dignité  »

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/assurer-la-liberte-de-conscience.html

          Ou sur

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/23/assurer-la-liberte-de-conscience-5661387.html


          • Crab2 23 juillet 2015 15:29

            Si la notion de liberté à pour nous un sens véritable, au nom de toutes les femmes incroyantes ou croyantes, nous devons résolument nous placer plus particulièrement aux côté des femmes de culture musulmane«  qui se sont affranchies du voile au nom de la liberté, de l’égalité et de la dignité  »

            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/assurer-la-liberte-de-conscience.html

            Ou sur

            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/07/23/assurer-la-liberte-de-conscience-5661387.html


            • le moine du côté obscur 6 août 2015 10:13

              Ouattara est un politicien et en tant que tel il a habilement joué sur certains problèmes réels pour prospérer. Il y a des problèmes ethniques en Côte d’Ivoire, le nier serait être de mauvaise foi. Mais ni les nordistes en grande partie musulman, mais pas tous ni les autres ne sont en général complètement de bonne foi. Pour ma part ils vivent dans le passé et ne comprennent pas les réalités du monde actuel et sont donc aisés à manipulé. Quoi les musulmans n’auraient pas de grandes mosquées et alors ? Pourquoi auraient-ils besoin de grandes et belles mosquées ? Celle énorme de Hassan II au Maroc aide-t-elle les marocains musulmans à mieux vivre ? Ne devrait-on pas utiliser cet argent pour aider les pauvres et financer des projets permettant aux gens d’avoir une certaine indépendance ? Et après on se plaint que je vomis les religions en tant qu’organisations humaines ! Certains sont choqués quand je dis que ce sont des grosses sectes qui ont réussi. Je me rappelle de cet imam nommé Abou Samassi qui lors de la fête de Tabaski (fête du mouton) en 2010 donc avant les élections présidentielles, a ouvertement appelé ses fidèles à voter pour celui qui pourrait permettre de construire beaucoup de mosquées (sic) donc Ouattara ! Un tel message on s’en doute est dangereux mais bien réel ! Comme d’un autre côté des chrétiens évangéliques qui vomissent Ouattara certains allant jusqu’à dire que si ce dernier prenait le pouvoir les églises allaient être fermées ! Résultat des courses il est au pouvoir depuis 2011 et les églises sont bien ouvertes ! Quant à plus de mosquées construites... Celle dont parle l’auteur c’est à dire celle de la commune du Plateau dans la capitale économique Abidjan n’est pas encore achevée à ma connaissance sous le règne du « nordiste et musulman » Ouattara, comprenne qui pourra et qui voudra ! 

              Concernant le djihadisme ce qui inquiète certaines personnes du nord c’est le grand nombre de jeunes désœuvrés ! Il y en a des millions en Côte d’Ivoire et certains ont combattu durant la « guerre politique » de 2011 et sont donc armés et aptes au maniement des armes. Qui dit que certains de ces jeunes ne peuvent être achetés par les djihadistes ? Un terreau fertile et vu que beaucoup de ces jeunes ne voient pas leur avenir s’éclaircir on peut craindre en effet le pire. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès