Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Créationnisme : arnaque ou réalité ? (2eme article)

Créationnisme : arnaque ou réalité ? (2eme article)

Dans la foulée de mon 1er article (*), qui posait le débat, il convient maintenant de rechercher dans les trois Livres saints si l’on peut déterminer l’époque à laquelle la Création divine a eu lieu. Ayant trouvé et chiffré celle-ci, nous essaierons de mettre en parallèle la chronologie qu’elle relate et les faits divins qui se sont déroulés durant ses fameux six jours - sept si l’on compte le jour du repos de Dieu - avec les éclairages que la science fournit à chacune et chacun de nous, aujourd’hui.
 
 
 Avec ces éléments de réponse scientifiques, incontestables et incontestés de par leur réalisme, nous pourrons dire : « oui, cela s’est bien passé comme ça ! Comme le disent les créationnistes.", ou bien, ne pas confirmer le récit de la Création tel qu’il est relaté dans le Livre.
 
Errare humanum est. Perseverare diabolicum ! (1)
 
En préambule, il convient de prendre en compte les précautions suivantes :
 
Le mot « Dieu » sera employé ici de manière générique. Il ne désignera aucun Dieu spécifique attaché à telle ou telle croyance. Loin de nous la prétention d’avancer que le Dieu de telle croyance est bien le vrai Dieu et que tel autre Dieu ne l’est pas.
 
Quand le mot « Bible » sera cité seul, il s’agira de la Bible chrétienne (c’est le Livre le plus courant en France et grâce auquel beaucoup pourront très facilement vérifier nos dires) et non de la Bible hébraïque, bien que cette dernière soit le véritable fondement des monothéismes hébraïque, chrétien et musulman.
 
Nous tenons aussi à rappeler que dans le cadre de notre analyse, les mots ont une portée et un sens communs et ordinaires. Ainsi, le mot « jour », le mot « année » et le mot « an », sont des mots simples mais importants dans les trois Livres qui nous servent de support d’étude. Ces mots sont chacun écrits plusieurs milliers de fois. On ne peut donc pas imaginer qu’ils aient, à chaque fois, des milliers de sens. Ils auront donc pour nous, la définition que tout le monde admet aujourd’hui et que l’on retrouve dans tous les dictionnaires laïques actuels et usuels de la planète.
 
Et d’ailleurs, Dieu lui-même les a qualifiés et même étalonnés, notamment dans les dix commandements de l’Exode pour le mot « jour », comme les versets suivants en témoignent :
 
Exode : 20.9
 
Tu as six jours pour travailler et faire tout ton ouvrage.
 
Exode : 20.10
 
Le septième jour, c’est le sabbat qui m’est réservé, à moi, le Seigneur ton Dieu, tu ne feras aucun travail ce jour là, ni toi, ni tes enfants, ni tes serviteurs ou servantes, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi.
 
Exode : 20.11
 
Car en six jours j’ai créé le ciel, la Terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, puis je me suis reposé le septième jour ; moi le Seigneur, j’ai béni le jour du sabbat et je veux qu’il me soit réservé.
 
 
Et, dans la Genèse, pour le mot « an », Dieu calibre lui-même le terme d’année en limitant l’âge de l’homme à 120 ans. Le verset suivant, parmi bien d’autres, en atteste :
 
Genèse : 6.3
 
Alors le Seigneur dit : « je ne peux pas laisser les hommes profiter indéfiniment du souffle de vie que je leur ai donné ; ils ne sont après tout que des mortels. Désormais ils ne vivront que cent vingt ans ».
 
De même, dans le Nouveau testament (notamment les Evangiles pour les chrétiens) où le mot « an » est aussi très souvent utilisé, comme en témoigne l’un des nombreux versets relatifs à Jésus :
 
Evangile de Luc : 3-23
 
 Jésus avait trente ans quand il commença son ministère …
 
Ainsi, personne ne peut plus dire, que les mots ont des sens différents quand ils sont lus par tel ou tel croyant.
 
Si Dieu a souhaité révéler sa transcendance à Moïse avec précisément ces mots là, il doit être respecté. Surtout par "ses" propres croyants, des 3 religions. Sinon, c’est dire que son propre Dieu dit n’importe quoi et, qu’il convient de le corriger ! Impossible, quand on dit qu’un livre est authentique et révèle la vérité !
 
Dans tous les livres, qu’ils soient d’ordre scolaire, de culture générale ou de toute autre chose, le sens des mots est important. C’est à partir du sens des mots que nous formons notamment notre esprit à la compréhension et à la critique.
 
Dans les Livres saints, porteurs s’il en est d’une croyance planétaire, le sens des mots est plus essentiel encore. Voire primordial. Trop de choses peuvent dépendre des mots et du sens que les lecteurs et les prédicateurs leur donnent. Trop de croyances pourraient jouer sur cela pour affirmer telle ou telle thèse, voire en malmener une autre.
 
Alors, s’il vous plaît, soyons objectifs et respectueux du sens et de la portée des mots ! C’est aussi la dignité de chacune et de chacun d’entre nous.
 
A suivre demain  :"combien d’années entre Adam et Joseph (l’hébreu), Jésus (le juif) ou Muhammad (le musulman) ?"
 
 (1) il est dans la nature de l’homme de se tromper. Persévérer est diabolique !
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • j-p. bédol 10 décembre 2009 11:37

    faut quand meme du temps pour ne pas écrire des conneries.

    Il faut bien remonter le temps... pour voir qui a raison.


  • COLRE COLRE 10 décembre 2009 13:10

     smiley smiley smiley

    Il faut attendre le 36ème épisode de la saga ( smiley ) pour savoir si JC va être crucifié et quand et par qui… Un peu de patience, que diable ! euhhh, mon dieu… ou mes dieux, mes 3 dieux…
    Enfin, bref ! je voulais dire : écoutez l’auteur, si vous le pressez, il va dire des conneries… 


  • jondegre jondegre 10 décembre 2009 11:04

    Mouais,

    La question créationniste serait plutôt :

    La machine vivante ultra perfectionnée basée sur l’ADN et qui à certains aspects a tout d’un programme est-elle née du hasard de réactions chimiques complexes ou a-t-elle été créée par une forme d’intelligence (dans ce cas on se retrouve un peu dans le cas de la poule et de l’oeuf, ou de la question de dieu...). Dans les deux cas, la théorie de Darwin colle à peu près mais pas complètement.

    Quand aux dogmatismes religieux et évolutionnistes....


    • j-p. bédol 10 décembre 2009 11:41

      le temps !

      le but de la manoeuvre est de voir ce que disent les textes pour voir si le Dieu des créationnistes à vraiment créé l’univers... les hommes il y 6 000 ans environ. Que disent les textes ? On va voir ce qu’ils disent ! Il faut du temps pour ne pas écrire des conneries. Y’en a déjà assez dans trop de religions pour permettre aux gens de se foutre sur la gueule ...


    • Ancalimon Ancalimon 10 décembre 2009 11:50

      Et en quoi ce texte en particulier détiendrait-il plus de vérités que les « genèses » des tradition indienne, chinoise, amérindienne.... ????


    • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 12:36

      l’auteur continue a faire la promo du creationnisme c’est deja grave, qu’AgoraVox laisse passer encore plus, et qu’AgoraVox le mettant en avant sur Yahoo ! actus carrement lamentable.

      ce pseudo article est une arnaque et j’invite le lecteur a un minimum de recul : le creationnisme n’est pas de la science et releve tout simplement du fondamentalisme.

      ce n’est meme plus de la religion mais un programme politique.


    • j-p. bédol 10 décembre 2009 15:43

      Avant de dire n’importe quoi, il faut vérifier les dires des uns et des autres ! Pour vérifier, il faut lire ! Ensuite voir ce que disent les croyances et les faits sciencifiques.

      C’est à partir de là qu’on pourra dire qu’un(e) tel(le) est ceci, un autre est cela... quitte à dire que c’est un(e) abruti(e) !


    • j-p. bédol 10 décembre 2009 18:02

      Comme dit il y a 2 jours, je ne suis pas croyant.

      Quant à Aurorin, Lucie... je connais.
       
      La Terre, quant à elle, n’a pas 4, 4 mds d’années comme vous le dites MAIS 4,75 mds d’années. Soyons précis !!!


    • Big Mac 10 décembre 2009 11:11

      Déjà dans le premier article et maintenant dans celui là vous parlez de bible hébraïque et de bible chrétienne, un concept trompeur : La bible hébraïque ou torah, n’est rien d’autre que l’ancien testament de la bible chrétienne.

      Encore qu’il faille préciser que le canon des livres entrant dans la composition de l’ancien testament est différent aussi bien selon les sectes chrétiennes que celles judaïque.

      Par ailleurs je ne vois pas bien ou vous voulez veut en venir vis à vis du créationnisme, d’autant plus que vous vous en éloignez passablement dans ce second article.

      Aussi je constate outre les erreurs précitées une grande pauvreté argumentaire dans votre suite d’article, qui se contente de faire des copier collé de textes bibliques.

      Par exemple le mot que vous traduisez par « jour » est le mot Hébreu « Yom » qui signifie aussi bien un jour, qu’un cycle, qu’une ère, chose que vous semblez ignorer et qui pourtant est essentielle à la compréhension du texte.

      Enfin faire un global pack de 3 religions monothéistes très différentes est une approximation douteuse voire une escroquerie intellectuelle qui nuit beaucoup à la clarté de votre suite d’articles dont on se demande à la fin ce dont elle veut parler.


      • j-p. bédol 10 décembre 2009 11:32

        NON !!!!


        la bible hébraique est le Tanakh (pentateuque + écrits + prophètes)

        la Torah est uniquement le pentateuque.


      • Big Mac 10 décembre 2009 11:58

        C’est tout à fait vrai, le torah n’est que le pentateuque et c’est le Tanakh qui correspond à l’Ancien testament.


      • kiouty 10 décembre 2009 11:13

        Ils sont où les éléments scientifiques là ??? L’auteur dit « on va confronter les éléments de la Bible à des faits scientifiques ». Mais c’est pour demain en fait ?

        J’ai beau chercher, mais je ne vois qu’une branlette intellectuelle mystique et illuminée a laquelle on tente (mais échoue) à donner un aspect pseudo-scientifique.

        Sinon, bourre-pif, j’ai bien l’impression que le but de la manoeuvre, c’est d’écrire plein de trucs qui n’ont rien a voir et de conclure sur « vous voyez bien que la science est tout-a-fait compatible avec le créationisme »... :-S


        • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 12:37

          c’est effectivement le but de cette manoeuvre grossiere


        • Lemaïsjekiff Nestor 10 décembre 2009 11:18

          Bonjour,

          → Je la refais !

          « Car en six jours j’ai créé le ciel, la Terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, puis je me suis reposé le septième jour ; moi le Seigneur, j’ai béni le jour du sabbat et je veux qu’il me soit réservé. »

          Puti, en 13 ou 15 milliards d’années il n’a bossé que six jours, quel fainéant celui là alors !

          Et en plus il s’en vante !

          Et quand j’attends ou je lis « Moi le Seigneur », il a un égo démesuré ce type, c’est dingue !

          Je vais finir par croire en lui, puisque on dit que Dieu a créé l’homme à son image !


          • Ancalimon Ancalimon 10 décembre 2009 11:41

            La vache, j’ai pourtant essayé mais non : j’ai rien compris à l’article !


            « Sinon, c’est dire que son propre Dieu dit n’importe quoi et, qu’il convient de le corriger ! Impossible, quand on dit qu’un livre est authentique et révèle la vérité ! »

            Comment affirmer d’un texte qui a été écrit sur la base d’une tradition orale puis traduit, re-traduit, ré-écrit, amender, traduit à nouveau, etc qu’il est authentique ????

            Un seul « mot » me vient à l’esprit après ça : lol

            • Lemaïsjekiff Nestor 10 décembre 2009 11:52

              Pour la petite histoire,

              Mon grand père et mort à l’âge de 94 ans, il a fait la guerre de 14-18 et celle de 39-45, de toute sa vie il n’a jamais crue en Dieu.

              Pendant la guerre de 14-18 il a vu certains de ses camarades prier le matin et le soir et les a vu ensuite mourir au front.

              En 39-45, pareil, il en a vu des camarades prier autour de lui, cela n’a pas empêché que la mort les emporte, un jour un obus est tombé tout prés de lui et n’a pas explosé, un de ses camarades lui a dit : « Pour un gars qui ne prie jamais et qui ne croit en aucune divinité tu en as bien de la chance ».

              Il leur a répondu : « apparemment à ce que vous dites, Dieu a fait l’homme à son image », et oui Dieu ne crois qu’en lui, donc ayant créer l’homme à son image, on doit en déduire que l’homme ne doit croire qu’en lui.

              (Dieu protège peut-être ceux qui sont à son image, ceux qui ne croient qu’en eux, comme lui ne crois qu’en lui).


              • JL JL 10 décembre 2009 12:17

                @ Nestor, j’aime bien votre témoignage. Il me fait dire que les gens qui croient en un dieu malgré cela, sont de bons fidèles : « On » peut compter sur eux !


              • Louise Louise 10 décembre 2009 15:57

                Il y a aussi des croyants qui ont survécu, et ont même atteint les 100 ans et plus.....


              • ZEN ZEN 10 décembre 2009 12:21

                C’était la séance de catéchisme quotidien sur AV...


                • stephanemot stephanemot 10 décembre 2009 12:40

                  pas tout a fait : le catechisme releve de la religion, et cette plaisanterie torchee par un pseudo se faisant passer pour un amateur releve de la propagande fondamentaliste.


                • ZEN ZEN 10 décembre 2009 12:46

                  @ Stéphane
                  Tu as raison
                  Ils sont partout...


                • Jordi Grau J. GRAU 10 décembre 2009 12:28

                  Puisque l’auteur nous dit qu’il faut lire attentivement la Torah, je me permets faire remarquer une petite contradiction, que j’ai déjà signalée dans un commentaire au précédent article. Voici ce que j’écrivais il y a un quart d’heure :

                  Je n’ai pas lu tous les messages en détail, mais je crois que personne n’a fait remarquer un détail intéressant : la Genèse commence par DEUX récits de la création. Le premier est celui cité par l’auteur. D’après ce récit, l’homme aurait été créé en dernier par Dieu. Le second récit, lui, relate l’histoire du paradis terrestre et du péché d’Adam et Eve. Dans ce récit, l’homme est créé AVANT les animaux, qui sont une sorte de cadeau que Dieu fait à l’homme. Enfin est créée la femme à partir du côté d’Adam. Ces deux récits, qui ont sans doute été écrits par deux personnes différentes et à deux époques différentes, se contredisent donc. Conclusion : soit la Bible se trompe, soit il ne faut pas la prendre au pied de la lettre. Voilà qui affaiblit singulièrement la position des créationnismes (chrétiens ou juifs, en tout cas).

                  Deuxième remarque : je ne crois pas qu’il faille nécessairement opposer foi et science. La science peut prouver que certains récits religieux sont mythiques mais elle n’a pas, me semble-t-il, à se préoccuper de la question de l’existence de Dieu. Ainsi, il sera toujours possible à un savant évolutionniste de dire que, d’une façon indirecte, tout est l’oeuvre d’un créateur. Mais il ne dira certainement pas que toutes les espèces sont apparues en même temps, et qu’elles sont sorties toutes achevée des mains du divin architecte.


                  • werther_original werther_original 10 décembre 2009 17:05

                    vraiment ?

                    J’ai lu la bible 3 fois et je ne me souviens pas dans l’histoire de l’eden , qu’il y ait une quelconque allusion au fait que les animaux ait été crée après l’homme.

                    Pouvez vous citer des versets ?


                  • Makan 10 décembre 2009 17:16

                    @werther_original

                    L’auteur du commentaire précédent fait référence, sans les citer, aux travaux de types très tordus qui ont vu dans le récit de la Genèse la fusion de deux textes d’origines différentes.

                    C’est un peu comme les évolutionnistes qui ont reconstitué un prétendu ancêtre de l’homme à partir d’une dent fossile. smiley


                  • Jordi Grau J. GRAU 10 décembre 2009 21:01

                    A Wald_Original :


                    Lisez une quatrième fois la Bible, et en particulier le chapitre II de la Genèse, dont voici les versets 18 et suivants : « Yahvé Dieu dit : »Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui assortie.« Yahvé Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l’homme pour voir comment celui-ci les appellerait : chacun devait porter le nom que l’homme lui aurait donné. » (traduction Bible de Jérusalem, édition Desclée de Brouwer)

                    A l’ami des tordus :

                    Aujourd’hui, même les prêtres catholiques (comme ceux qui ont traduit la « Bible de Jérusalem ») admettent généralement que la Torah n’a pas été écrite par Moïse ou, plus généralement, par un seul auteur. Les différences de style, le fait que Dieu soit tantôt appelé YHWH, tantôt elohim, montre qu’il y a vraisemblablement plusieurs auteurs, appartenant à deux ou trois traditions différentes. Cf. l’article Genèse, dans Wikipedia :

                    "La Genèse dans les études académiques [modifier]

                    Démarrant véritablement avec Spinoza, l’« étude du texte par le texte », autrement dit l’exégèse critique, doute de l’attribution de la Genèse au seul Moïse. Commençant par relever des post-mosaïca, elle finit par estimer que le Livre de la Genèse n’est pas l’œuvre d’un seul auteur, mais une mise par écrit de plusieurs traditions orales prédatant Moïse, remaniées et modifiées au cours du temps, peut-être même totalement distinctes et artificiellement fusionnées dans le but d’obtenir une cohésion nationale autour d’« une » histoire commune.

                    La théorie documentaire classique du XIXe siècle distingue trois couches d’écriture, qu’elle a intitulées :

                    • la narration yahviste : Dieu, toujours nommé YHWH, crée l’Homme à son image, mais l’Homme se révèle faible et manque à ses devoirs. Il s’ensuit alors une succession d’Alliances et de ruptures d’Alliance entre Dieu et les hommes, jusqu’à l’apparition des patriarches.
                    • la narration élohiste : écrite probablement durant des heures difficiles en Israël, le ton en est plus austère, moins optimiste ; on insiste davantage sur le devoir d’obéissance de l’Homme. C’est le terme elohim qui désigne Dieu dans cette narration.
                    • la narration sacerdotale : écrite probablement durant l’exil à Babylone, il s’agit de donner au texte une dimension religieuse plus dogmatique en insistant sur le sens de l’Alliance.

                    La théorie documentaire moderne du XXe siècle ne distingue plus que deux couches :

                    • la couche sacerdotale, surnommée P, qui reprend à quelques nuances près cette catégorie de la théorie classique.
                    • la couche non-sacerdotale, surnommée non-P. On considère aujourd’hui qu’il n’est pas possible de déterminer clairement une séparation entre le Yahwiste et l’Elohiste.

                    Cette théorie considère que dans la majeure partie des cas, les auteurs sacerdotaux relisent, commentent et augmentent le texte non-P."

                    Aujourd’hui, bon nombre des études académiques sur la Bible et la religion en général sont menées dans les Facultés de Théologie, indifféremment par des croyants ou par des non-croyants (agnostiques ou athées).

                    Donc, comme vous le voyez, les « tordus » sont très très nombreux....


                  • Jordi Grau J. GRAU 10 décembre 2009 21:03

                    A Werther_Original

                    Désolé d’avoir confondu votre pseudo avec celui d’un autre germanophile.


                  • werther_original werther_original 11 décembre 2009 09:37

                    et bien soit alors , je veux bien reconnaitre mon erreur. Je verifierais les passages en question.

                    Merci de l’information.


                  • freelol freelol 10 décembre 2009 13:15

                    Il est pourtant simple de faire la différence entre un mythe et une approche scientifique


                    • Png persona-nongrata 10 décembre 2009 13:30

                      Je repasse à nouveau et toujours rien de ce que vous avez déclaré hier dommage.....



                      • Vilain petit canard Vilain petit canard 10 décembre 2009 13:53

                        Y a pas plus important à traiter que cette vieille lune du créationnisme ? Je ne comprends pas comment on peut y passer des heures.


                        • Minga Minga 10 décembre 2009 14:00

                          Le « créationisme » est d’abord est avant tout un crétinisme ! Cet article pue l’ethnocentrisme, en se focalisant sur trois sectes qui ont réussi, et qui tentent d’exporter leur concept totalisant de « religion » au reste du monde, là où la relation à la terre et aux autres n’avait jamais eu besoin de ces dangereuses foutaises.


                          • Deneb Deneb 10 décembre 2009 15:03

                            J’y croyais pas, mais ce c.. de Malraux avait raison sur toute la ligne.


                            • docdory docdory 10 décembre 2009 17:19

                              @ Deneb


                              Mois , je pense plutôt que le XXI ème siècle sera anti-religieux ou ne sera pas !
                               Quand je vois le torrent d’insanités écrites par des créationnistes sur cette série de deux articles et sur les commentaires de l’article de zen consacré à un ancêtre des hominidés , je pense qu’on assiste à un échec radical de l’éducation nationale aboutissant à une débilisation scientifique totale et complète de la France.
                              Il faut enseigner l’esprit critique et la zététique dès la sixième , ainsi que l’histoire de la vie sur Terre et l’évolution, également dès la classe de sixième . Il faut renforcer les horaires de cours de science. Il faut un examen nationale des connaissances de tous les instits voire de tous les profs de biologie de collège concernant l’évolution, assorti de cours de recyclage si le besoin s’en fait sentir.
                              Il est totalement invraisemblable que des français , ayant eu un cursus scolaire jusqu’à l’âge de 16 ans , puissent encore croire que le monde a été fait en 6 jours , qu’ils puissent encore croire que les personnages mythologiques d’Abraham , Moïse , Noë etc... ont eu une existence réelle, que le pèlerinage à Lourdes permet de bénéficier de « miracles », ou que la bible et le coran sont autre chose que des écrits d’origine humaine .

                            • Deneb Deneb 10 décembre 2009 18:11

                              Tout à fait, Doc. Le role de l’education est de donner une image globale du monde, et non pas d’enseigner les techniques commerciales.


                            • Makan 10 décembre 2009 15:38

                              @L’auteur

                              Déjà pour le « calibrage » du mot jour, vous avez tout faux en ce qui concerne le Dieu de la Bible.

                              2 Pierre 3.8 :

                              « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. »


                              Et celui-ci qui parle d’un jour, « ajourd’hui », qui a l’évidence n’a pas le sens que vous donnez à ce mot :

                              Hébreux 4:7-9 :

                               « Dieu fixe de nouveau un jour-aujourd’hui-en disant dans David si longtemps après, comme il est dit plus haut : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, N’endurcissez pas vos coeurs.
                               Car, si Josué leur eût donné le repos, il ne parlerait pas après cela d’un autre jour.
                              Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. »

                              Vivement la suite du feuilleton. smiley


                              • j-p. bédol 10 décembre 2009 15:50

                                les mots ont un sens commun. Sans avoir à utiliser un dictionnaire spécifique.

                                donc, selon vous, la personne appelée Jésus par les chrétiens est morte, non pas à 33 ans, il y a environ 2 009 ans, MAIS à 12 045 000 ans (puisqu’un jour est 1000 ans), il y aurait 12 047 009 ans environ.

                                Un peu de sérieux, ici !!!!!!


                              • Makan 10 décembre 2009 15:59

                                @j-p. bédol

                                « les mots ont un sens commun. Sans avoir à utiliser un dictionnaire spécifique. »

                                N’importe quoi. Vous savez bien que le sens d’un mot peut varier selon le contexte. Votre mauvaise foi n’a pas de limites.

                                Puisque vous vous êtes référé à la Bible chrétienne pour affirmer que le mot jour est bien défini, je vous ai prouvé que dans la même Bible, ce mot pouvait avoir d’autres sens.


                                • j-p. bédol 10 décembre 2009 17:18

                                  Donc, selon vous, Dieu, les dieux, emploieraint des mots que l’humain pourrait modifier à sa guise selon ses humeurs, ses époques...

                                  Vous semblez avoir un dieu pas très consistant quant à ses écrits ...

                                  C’est tellement facile de raisonner comme cela. C’est pour cela que les croyants des différentes religions se battent. Parce que chacun fait dire aux mots de son Dieu ce qu’il souhaite entendre à une époque donnée.


                                • Louise Louise 10 décembre 2009 16:07

                                  « les mots ont un sens commun. Sans avoir à utiliser un dictionnaire spécifique. »

                                  Tout à fait inexact ! C’est aussi selon l’époque : ainsi dans quelques siècles, si quelqu’un lit un journal de sport de notre temps, il pourra s’étonner qu’il y ait eu tant de « grands messes » dans des stades, et tant de « psychoses collectives »...

                                  Aucun croyant qui a 2 sous de cervelle ne croit au créationnisme. La lecture fondamentale de la Bible est stupide et vaine, autant lire Mickey !


                                  • j-p. bédol 10 décembre 2009 17:57

                                    Comme mentionné il y a 2 jours, je ne suis pas croyant. Cependant, je pense que le VRAI croyant doit croire aux mots relatés dans le livre de sa religion. Sinon il n’y croit pas.

                                    Y’a-t-il un croyant qui dise : OK je crois, MAIS pas aux mots de mon Livre ?

                                    La croyance sans livre serait une bonne chose. Mais, il semble que l’homme est besoin de lire des mots pour mieux croire. Charge à lui d’avoir une lecture intelligente.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès