• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Dans le Coran : ni voile, ni foulard !

Dans le Coran : ni voile, ni foulard !

A tous les musulmans (respectivement, à tous les non musulmans) qui essayent de justifier leur obscurantisme (respectivement, qui essayent de dénigrer l’Islam), en se basant, soi-disant, sur tel ou tel hadith du Prophète (à l’image de l’Evangile, il s’agit d’une parole attribuée au Prophète, voire même prononcée devant lui, ou bien un fait ou un geste accompli par lui ou en sa présence, et ayant obtenu son approbation tacite) ou alors sur une interprétation partisane de tel ou tel verset du Coran, je leur dis que, d’une part, les Hadiths sont une oeuvre humaine qui a commencé à être rassemblée puis écrite un siècle et demi, environ, après la mort du Prophète ; il est donc légitime de s’interroger sur leur authenticité et de se demander si, pour des raisons philosophico-politiques, on n’a pas attribué au Prophète des hadiths fallacieux, d’autant plus que certains hadiths considérés, traditionnellement, à cent pour cent authentiques, semblent relever, plutôt, d’une hagiographie où le merveilleux côtoie l’apologétique, et que, d’autre part, le Coran se déclare, lui-même de l’intérieur, ouvert à diverses interprétations, et ce linguistiquement et par le texte ; qui plus est, une liberté absolue d’interprétation est laissée au lecteur, liberté qui est corroborée, sans aucun doute, par le magnifique Verset 7 de la Sourate 3 où il est dit, d’abord, « Nul autre que Dieu ne connaît la véritable interprétation du Coran » et, ensuite, à la fin du Verset « Et seul les gens doués d’intelligence peuvent méditer sur cela ».

Ainsi, cette liberté d’interprétation, permise par l’essence du texte coranique lui-même, a conduit, par exemple, Fakhr Ad-Din Ar-Razi, l’un des plus grands exégètes de tous les temps (1149-1209), à donner jusqu’à plus de cent interprétations de certains Versets parmi lesquelles on peut citer le Verset 60 de la Sourate 55.

Pour terminer, il convient de dire que le plus urgent, pour l’Islam d’aujourd’hui, est de libérer le Coran du contexte de sa révélation, et ce en distinguant le temporel de l’éternel et le conjoncturel de l’universel. A titre d’exemple, ceux qui veulent imposer le voile, intégral ou non, aux musulmanes se basent, essentiellement, dans leur argumentation, sur le Verset 59 de la Sourate 33 qui, en réalité, relève du conjoncturel, puisqu’il s’adresse, explicitement, aux épouses du Prophète, à ses filles et aux femmes des croyants (de l’époque) ; en outre, ils choisissent, pour traduction du dit verset, celle qui figure dans la version française officielle du Coran de l’Arabie Saoudite, traduction qui représente l’interprétation la moins tolérante du terme « Jalabibihinna », terme pivot de ce verset traduit, dans cette version, par « grands voiles » ; dans d’autres versions, ce terme est plus sobrement traduit par : voiles, mantes, capes,… ; dans tous les cas, l’adjectif « grand » ne figure pas dans le texte en arabe et nulle part, dans le Coran, il n’est mentionné que le port du voile (ni du foulard, d’ailleurs) est une prescription pour les croyantes, en général.

HORCHANI Salah


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Jojo 6 février 2010 07:40

     smiley AV la madrassa qu’il vous faut…

    Juste 2, 3 choses et encore pas sûr que ce torchon les mérite : 

    1.  Khoumourihinna ou encore khimar est un mot qui a la même racine que khamr ou boisson alcoolisée et qui a été appelée comme ça parce qu’elle recouvrait d’un voile de … brumes les fonctions du cerveau quand il y en a…

    Lequel cerveau se trouve… dans les pieds pour certains, oui je sais

    2.  Ce que vous avez zappé après djalabibihinna c’est djouyoubihinna. Le djeib étant l’ouverture de l’habit sur la poitrine.

    Et enfin le clou, la sourate 3 verset 7, dont vous avez extrait ce qui vous arrange

    ’C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation[sur mesure ndlr], alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science  disent : "Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! " Mais seuls les doués d’intelligence s’en rappellent.

    No comment !


    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 09:56

      Bonjour,

      Permettez-moi de vous dire que vous faites une énorme erreur, étant donné que vous avez pris le verset que je cite (V.59-S.33) pour un verset absent de mon texte (V.31-S.24) !

      Cordialement et no comment !

      HORCHANI Salah


    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 10:42

      Bonjour,

      Pour être plus clair, le verset que vous commentez longuement (V.31-S.24) est un verset absent de mon texte ; dans celui-ci il est question du Verset.59-Sourate.33. En outre, toute autre interprétation que la mienne est la bienvenue, étant donné que : « le Coran se déclare, lui-même de l’intérieur, ouvert à diverses interprétations ».

      Cordialement,

      HORCHANI Salah


    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 11:20

      Re-Bonjour,

      P.S. : En outre, pour la traduction du Verset.7- Sourate.3, vous avez choisi celle qui figure dans la version française officielle du Coran de l’Arabie Saoudite, « traduction qui représente l’interprétation la moins tolérante » !

      Cordialement,

      HORCHANI Salah


    • sentinelle 6 février 2010 12:25

      @ l’auteur

      salama likoum...

      félicitation pour cet article....je ne prend pas position dans l’echange que vous avez avec jojo...mais je suis avec beaucoup d’interet vos argumentaires....c’est sans doute grace a des echanges comme ceux-ci que cette oumma colonisée, humiliée, martyrisée....sera un jour liberée....pour paraphraser le general


    • Reinette Reinette 6 février 2010 17:09


      à chacun sa bible smiley

      manuel complet pour devenir un gnome parfait. Il y a tout : la façon de s’habiller, l’éducation des enfants, les relations avec d’autres créatures, la construction de la maison.... Bon, il est vrai que la conclusion est un peu.... « donneuse de leçons », mais si elle peut faire réfléchir tous les humains de la terre entière, alors tant mieux !

      http://lutinette.free.fr/bibgnomes.htm


    • norbert gabriel norbert gabriel 6 février 2010 22:28

      ouvrage de référence, à part le bonnet pointu, je suis quasiment dans la perfection de livre eb question

       ;; ;


    • Jojo 7 février 2010 12:27

      Bonjour

      /www.agoravox.fr/actualites/religions/article/auteur/waldganger" title="Waldgänger">Waldgänger

      Franchement il y a plus intéressant  à discuter non ? Mais puisque je me dois de vous répondre :

      1.  Sur le voile, le texte arabe est sans équivoque aucune et les concernés (les musulmans faut-il le rappeler) le savent très bien alors ça fera l’affaire…

       

      2.  Vous le croirez si vous voulez mais je ne sais quasiment rien de Tariq Ramadan. Vous en parlez deux fois sur le ton du défi dans votre (pourtant court) commentaire, comment devrais-je le prendre ?  N’essayez pas les étiquettes avec moi, d’abord parce que c’est un peu facile et que vous jouez quelques divisions au dessus, ensuite parce que j’en ai tellement reçu que vous devriez vous servir directement dans l’existant, ça va plus vite.

      3.  Même si ça sonne comme une insulte dans votre com, c’est quoi au juste « fondamentaliste », parce que là par contre et en fonction de la définition que vous en donneriez, je pourrais bien en être un (plus besoin de Ramadan dans ce cas).

      4.  Sur l’essentiel : « Sujet à interprétation » et si vous êtes vraiment capable de recul, voici ce que les habitants de cette terre étaient invités à lire il y a 1400 ans sur la reproduction humaine. Mettez-vous dans la peau d’un bédouin du désert d’il y a 14 siècles et on en reparle juste après. Deal ?  

        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/lettre-ouverte-a-monsieur-satan-51717#forum2046482


    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 9 février 2010 03:00

      Une erreur sémantique actuelle !

      Le mot « voile », comme son équivalent arabe « hijab », n’est pas un terme spécifique ; c’est un terme générique qui, dans le cadre de ce commentaire, désigne un élément d’un ensemble d’habits ou d’accessoires destinés à cacher une partie du corps féminin tel que fichu, foulard, cornette, châle, mante, mantille, burkini, safsari, tchador, nikab, tchadri, burka,… ; à l’instar du terme « voie » qui est le terme générique désignant les impasses chemins, rues, routes, autoroutes,…. Une erreur sémantique, régulièrement commise par certains commentateurs, médias et politiques de tous bords (y compris le plus haut), est de confondre un élément du dit ensemble avec le terme générique le désignant. Ainsi, le Président de la République a déclaré le 22 juin 2009, dans son discours au Congrès de Versailles, que « La burka ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République », alors qu’il avait déclaré, quinze jours auparavant, le 6 juin 2009, en évoquant le discours prononcé au Caire par Barack Obama et consacré au monde musulman : « En France, toute jeune fille qui veut porter le voile peut le faire. C’est sa liberté » !

      HORCHANI Salah


    • chabbimm 9 février 2010 16:02

      Jojo , vous nous avez ravi toute l’intelligence et vous la gardez jalousement pour vous,c’est pourquoi nous pensons avec nos pieds.et nos cerveaux embrumés par le « khamr et khimar » n’arrivent pas à saisir la «  haute portée de votre sublime intelligence » .L’unicité de Dieu n’implique pas l’unicité de la pensée.
      L’article que vous critiquez avec tant d’intelligence parlait à notre intelligence et vous n’avez pas eu l’intelligence de le comprendre et c’est aussi de la part de notre Seigneur...
      Sans rancune et bonne journée


    • Jojo 9 février 2010 19:19

      Chabimm

      Et vous avez créé un compte AV juste pour me dire ça ! Côt-côt-côt smiley

    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 9 février 2010 20:53

      A Jojo (xxx.xxx.xxx.241) 6 février 07:40 :

      Bonsoir,

      A la manière des Fatwas !

      Suite à l’absence de toute réaction, de front, de votre part à mes deux messages référencés ci-dessus « HORCHANI Salah (xxx.xxx.xxx.73) 6 février 09:56 » et « HORCHANI Salah (xxx.xxx.xxx.73) 6 février 10:42 », messages en réponse à votre courtois commentaire référencé ci- dessus « Jojo (xxx.xxx.xxx.241) 6 février 07:40 », j’ai suivi avec intérêt vos autres commentaire latéraux et j’ai remarqué votre message ci-dessus référencé « Jojo (xxx.xxx.xxx.51) 7 février 12:27 ». Votre démonstration, à l’intention de Waldgänger , contenue dans ce message, concernant la prescription du voile dans le texte coranique, s’est limitée , en tout et pour tout, à la manière des fatwas des Ayatollahs et des Mollahs, en une et une seule phrase, à savoir :« Sur le voile, le texte arabe est sans équivoque aucune et les concernés (les musulmans faut-il le rappeler) le savent très bien alors ça fera l’affaire ». Cela me conduit soit à dire, à la manière de « chabbimm (xxx.xxx.xxx.106) 9 février 16:02 » ci-dessus mentionné, que votre brillante démonstration doit, certainement, relever de la « haute portée de votre sublime intelligence  » que chabbimm, en fin psychologue, a su détecter, sinon, en paraphrasant votre commentaire que j’ai trouvé dans Agora Vox référencé « Jojo (xxx.xxx.xxx.86) 17 septembre 2009 20:54 » , « Je pourrais aussi vous acculer à vous prouver à vous-même, que là ou vous prétendez savoir, vous ignorez en fait tout de (votre) foi, de (vos) vies et surtout de (vos) femmes, que vous ne faites que fantasmer comme le dernier des … quelconques (que vous n’êtes pourtant pas (ce n’est pas un compliment je ne pense pas que vous en méritiez un, c’est juste pour souligner que vous n’avez pas l’excuse de l’ignorance)), des rapports hommes-femmes en Islam dont vous ne savez finalement pas grand-chose »  ! Mais cela n’en vaut pas la chandelle, compte tenu de la malhonnêteté intellectuelle que vous avez manifestée dès votre premier commentaire référencé ci- dessus « Jojo (xxx.xxx.xxx.241) 6 février 07:40 » dans lequel vous énoncez des mensonges, comme je l’ai prouvé dans mes deux messages qui le suivent référencés ci-dessus « HORCHANI Salah (xxx.xxx.xxx.73) 6 février 09:56 » et « HORCHANI Salah (xxx.xxx.xxx.73) 6 février 10:42 » et dont j’attends encore la réponse.

      Cordialement,

      HORCHANI Salah


    • mjmb 13 février 2010 14:50

      @ Ayatollh JOJO

       Ce n’est pas la peine d’affecter ta « sublime intelligence » , en cherchant si je suis un(e) novice chez AgoraVox, puisque comme tu l’as dit aussi à chabimm, je me suis inscrit(e) à AV pour calmer tes semblables qui possèdent ton type d’intelligence et qui ont fait de l’Iran, de l’Afghanistan et de ton propre pays ce qu’ils sont aujourd’hui.


    • mjmb 13 février 2010 14:55

      @ chabbim

      Très bien dit. Mille Bravos ! Et tant pis pour les JOJO et consorts !


    • ASINUS 6 février 2010 07:56

      yep :
      grammatici certant !


      • voxagora voxagora 6 février 2010 08:41

        Il y a une chose qui me choque chez beaucoup de musulmans, quand ils discutent soit entre eux soit avec des non musulmans, c’est l’argument « Coran » :
        une chose serait bien ou mal parce que « c’est dans le Coran », ou parce que « ce n’est pas dans le Coran », ou parce que « le Coran dit ceci » ou « le Coran ne dit pas cela » etc..
        Et le bon sens ? et la raison ?
        Par exemple quand vous écrivez que « le plus urgent pour l’islam c’est de libérer le Coran du contexte de sa révélation » je suis d’accord avec vous. Mais pourquoi baser vos arguments sur le Coran lui-même, et non pas sur une appréciation raisonnée de ce qui est bien ou mal d’une manière générale ?
        Par exemple ce n’est pas bien « en général » d’être méchant, et non pas « ce n’est pas bien d’être méchant » parce que le Coran le dit. Non ? 


        • Yohan Yohan 6 février 2010 10:11

          Et le bon sens ? et la raison ?


          Bonne question. Si Dieu existait et s’il était doté de bon sens et de raison, il aurait écrit moins d’âneries dans le Coran, la Bible et le Talmud, preuve que ce sont les hommes qui en sont à la base, Le bon sens et la raison devraient suffire à se rendre compte que Dieu n’existe pas


        • Romain Desbois 6 février 2010 17:17

          Voxagora
          "Mais pourquoi baser vos arguments sur le Coran lui-même, et non pas sur une appréciation raisonnée de ce qui est bien ou mal d’une manière générale ?"
          Je crois que c’est intelligent de le faire ainsi lorsque l’on parle à des croyants. Leur dire que leur croyance est absurde est contre productive.

          L’idéal bien sur serait de se baser non pas sur la notion du bien et du mal qui peut-être différente selon la morale de chacun, mais dans le sens que je comprends votre propos, c’est à dire ce qui fait du bien et ce qui fait du mal.

          Bravo à l’auteur de tenter de faire comprendre aux croyants que certaines pratiques qu’ils croient être imposées ne le sont pas. (Ce qui ne leur interdit pas de la faire quand même).
          C’est la façon bien plus intelligente d’agir plutôt que d’interdire la burqa et le voile.

          C’est ainsi que j’agis pour persuader les musulmans qu’estourbir un animal avant de le saigner n’est pas incompatible avec le principe Hallal, que pour l’AÏd, le coran prévoit aussi que le bon musulman peut donner à un pauvre la valeur vénale du mouton plutôt que de l’égorger (le mouton , pas le pauvre smiley )


        • dom y loulou dom 6 février 2010 21:03

          désolé Yohan ... trouver que des textes anciens ne décrivent pas la divinité de manière assez abstraite pour convenir à un aom d’aujourd’hui est une chose, surtout si ce sont les dogmes des religions qui nous énervent.

          mais trouver que la vie n’est pas intelligente et que cette intelligence dont chaque élément de la création témoigne et qui précède absolument l’être humain donc, dernier né de cette création, c’est comme de dire que le monde n’existe pas.
           
          C’est de l’obscurantisme scientiste qui n’explique rien et ne cherche même pas à « ça voir ».
           
          Je le ressens comme une sorte d’inquisiton à l’envers.

          Malgré toutes les découvertes scientifiques, qui toutes mènent à une compréhension plus intense jutement de la conscience des êtres et de la vie, on s’obstinerait à trouver l’ignorance une bénédiction ? 

          Amalgamer des croyances avec le savoir que sans l’amour vous n’avez plus de sol sous les pieds est une autre. Car si c’est le cas vous marchez sur la nuque de ceux qui font en sorte que l’amour ne disparaisse pas de la conscience de l’humanité.

          en faites-vous partie ?

          pensez aux flocons de neige et que chacun d’entre eux est unique et présente une configuration cristaline différente.

          Merveilleux non ? Impossible sans intelligence.

          Vous voudriez que chaque flocon soit identique ?

          Parce que c’est précisément ce que le new nazism déclare comme une évidence dans la stupidité la plus envahissante. Les flocons n’existent pas, seule existe la piste de ski !!

          et ne me parlez pas de hasard svp, la nature sait très bien nous montrer, pour autant qu’on veuille bien descendre de son pied d’estale d’humanoïde sublime, à quel point le cosmos sort d’ une précision horlogère.

          Et les aom ne l’ont pas façonné. 

          A partir de cette constatation simple nommez-la comme ça vous chante cette intelligence, mais nommez-la.


        • clownbleu clownbleu 6 février 2010 23:03

          Agnostique : le monsieur qui vote blanc ?


        • clownbleu clownbleu 6 février 2010 23:18

          A Jean :
          Au début du XXeme siècle l’athéisme était plus violent, en réaction à la domination judéo chrétienne. Aujourd’hui c’est « ne pas avoir de croyance » Il faudra m’expliquer où il y a du fanatisme. Suis-je obligé de « douter » pour m’estimer « tolérant » ? N’est-ce pas à celui qui affirme à en prouver la réalité objective ?


        • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 8 février 2010 09:04

          A Yohan (xxx.xxx.xxx.238) 6 février 10:11 :

          Ne mélangeons pas les auteurs !

          Bonjour,

          Permettez-moi de vous rappeler que, pour ce qui concerne l’origine et l’authenticité de l’auteur des écritures des trois religions des enfants d’Abraham, croyants et non- croyants s’accordent pour reconnaitre que ce n’est pas Dieu qui a écrit le Talmud !

          Cordialement,

          HORCHANI Salah


        • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 8 février 2010 15:47

          A voxagora (xxx.xxx.xxx.98) 6 février 08:41 :

          Bonjour,

          Que la Nuit de la Saint-Barthélemy nous serve d’exemple !

          Dans toute réforme, qu’il s’agisse de réformer une loi, une constitution, le statut d’une société, d’une association,…le bon sens exige, pour gagner en temps et en efficacité, de prendre le chemin conduisant, le plus rapidement possible, à un consensus satisfaisant la majorité, sinon c’est l’affrontement des idées et le durcissement des positions. En outre, comme réformer ce n’est pas chambarder, mais changer en mieux, ramener à une forme meilleure, le bon sens exige, aussi, de ne pas hérisser, dès le départ les intéressés et de commencer, d’abord, par voir ce qui est le meilleur à conserver et , de surcroît , si ce meilleur indique, à priori, que l’objet à réformer ne doit pas être figé dans le temps ( c’est ce que postule le Verset 7 de la Sourate 3) , qui mieux est, si pour ce meilleur le consensus est , à priori, acquis , surtout quand il s’agit de réformer des croyances forgées tout au long d’un millénaire et demi, concernant une famille d’adeptes appartenant à toutes les cultures, et à toutes les conditions sociales et éducationnelles,… éparpillée à travers toute la planète et dont le nombre approche le milliard et demi !

          Pour amorcer, dans de bonnes conditions, le Renouveau de l’Islam souhaité, nous devons avoir présent à l’esprit les leçons du passé et, particulièrement, ceux des Réformes des autres religions dont la plus importante et la plus récente est celle qui a conduit à l’éclatement, dans la douleur, de l’Eglise Catholique : la Réforme luthérienne. Son déclenchement fut causé par l’initiative du pape Léon X (1513-1521) qui, ayant besoin d’argent pour construire la Basilique Saint-Pierre de Rome, fit vendre des « Indulgences » : il s’agit d’un document qui accordait au fidèle, ayant commis un péché, une remise partielle ou totale, contre de l’argent, de la peine encourue, sans faire nécessairement pénitence, en lui assurant même le Paradis. Cette vente des Indulgences, dont les bienfaits étaient largement acquis chez la majorité des fidèles, provoqua la colère de Martin Luther, moine et Professeur à l’Université de Wittenberg en Allemagne. Pour montrer son mécontentement, il afficha, le 31 octobre 1517, à la porte de la chapelle de son université un manifeste condamnant la pratique des Indulgences. Cette rébellion a conduit Luther à rompre avec l’Eglise Catholique et à fonder, en 1520, l’Eglise Protestante, dite aussi Eglise Réformée. La suite de l’histoire on la connait : ce sont les Guerres de Religion, entre catholiques et protestants, qui ont ravagé la France dans la seconde moitié du XVIe siècle et qui ont conduit à l’horrible massacre de la Nuit de la Saint-Barthélemy. En réalité, ce drame est le résultat d’un enchevêtrement complexe de facteurs multiples dont le plus important est, sans aucun doute, la sauvage réaction populaire, ultra-catholique hostile à tout consensus, réaction due, essentiellement, au fait que les théoriciens de la Réforme ont négligé, au départ, la composante émotionnelle des croyances et des traditions.

          Cordialement,

          HORCHANI Salah


        • Polemikvictor Polemikvictor 6 février 2010 09:08

          Comme dans le bible, ou le talmud on trouve dans ces livres tous et son contraire, sans conter les interpretions ambigues des principaux texte exemple :
          5eme commandement « tu ne tueras point »
          Sauf les infidèles ?
          sauf en cas de légitime defense ?
          quid des animaux ?
          Etc.
          Pour plus de developpement :Voir l’excellent traité d’athéologie de Michel Onfray
          http://atheisme.free.fr/Revue_presse/Litterature_onfray.htm


          • Leila Leila 6 février 2010 09:30

            D’accord avec l’auteur quand il dit que les Hadiths sont une oeuvre humaine écrite un siècle après la mort du Prophète. La communauté musulmane (dont je ne fais pas partie) a encore un long chemin à faire avant de lire le Coran intelligemment. 


            • faxtronic faxtronic 6 février 2010 10:32

              Il faut avoir lu plusieurs libres sacres religieux pour comprendre que ces livres et ces religions, bien que differentes, ont un meme but : reveler la part divine chez l homme, c est a dire la part non animal. Il existe moult chemins pour un meme but, devenir un homme. Celui qui prend le chemin pour un bat en lui meme n a pas compris de quoi il s agissait. Le but ne peut etre compris que par celui qui a fait le chemin, et qui ne peut que donner des indications aux autres pour le faire. Celui qui se focalise sur les rites ou qui se per en tergiversation oublie aussi le vrai sens du texte.
              Ainsi les theologiens qui debatttent a l infini : il ne sont qu a la recherche d un pouvoir ou une gloire personnelle ou d une emprise sur les autres.
              Que croyez vous, aller a la messe tous les dimanches ou faire 5 prieres par jour ne menent nulle part si l on a pas saisi le sens, le pourquoi. 


              • Laury 6 février 2010 23:25

                Merci faxtronic je dirais presque enfin un commentaire sérieux dit dit que toutes les religions ont
                le même but guider les hommes a vivre ensemble alors que les religieux ont toujours diviser pour
                régné ceux qui n’ont pas encore compris cela aux vingt-et-une siècle ???
                Il ne faut pas oublier les centaines de milliards que brasse toutes ses différentes « Religions »


              • ASINUS 6 février 2010 11:11

                timéo hominen unius libri

                Thomas d’Aquin


                • Cug Cug 6 février 2010 11:43

                  Si le coran vous dit de mettre un bonnet d’âne vous le mettez ?
                  Bien à vous.


                  • sentinelle 6 février 2010 12:12

                    si le Coran te dit ferme ta bouche........ tu la fermes ?
                    bien a vous.....

                    le Coran c’est l’ADN du croyant...il est la reference divine pour la conformité ou la non conformité de chaque action du fidele....

                    mais tu ne peux le comprendre puisque tu es mecreant...( au sens non-croyant...lol °)


                  • Cug Cug 6 février 2010 12:36

                     Rien mais alors rien de divin dans le coran ou les autres livres religieux d’ailleurs .... tout ce qui y est écrit l’est par des êtres humains.


                  • sentinelle 6 février 2010 13:40

                    @ cug

                    tu es bien gentil l’ami , en plus j’apprecie tes commentaires en general....

                    bien..... pour tous les livres ou la majorité d’entre eux ..oui tu as raison il y a falcifiction... concernant les hadiths... ?? ? peu etre ? je n’en sais rien quoique que d’appret le frere Metmati (edition les 12) qui lui a fait des recherches...ne parle pas de falcification mais il y trouve de nombreuses incoherences...meme dans les veridiques....

                    concernant le Coran..la transmission est orale...recitation chaque jour et recapitulation pendnat le mois sacré du ramadan, recitation complete pendant les prieres du tarawi3.... en cas d’erreur ou d’omission de la part de l’imam....tout fidele peut et doit le reprendre et le corriger....selon la formule DIEU seul est savant...dans ce cas la manip est tres difficile..

                    maintenant que les fideles soient manipulés par des interpretations erronées ou des im-anes corrompus...cela va de soit et le systeme y a tout interet......quand je dis systeme..c’est l’ensemble des systemes qu’ils soient oxydanto ou pseudo-maquillé -islamos (voir le sioniste boubakeur ou boutfrika ou ben-tunsi et l’ineffable yhoud -mou- barak...etc les enturbannés gardiens des lieux saints etant les manipulateurs en chefs


                  • lavalle lavalle 6 février 2010 14:26

                    Le « coran » on le rend !


                  • lavalle lavalle 6 février 2010 18:04

                    Les religions devraient être interdites .
                    Les religions ont été inventées par des malades .
                    Celles ci sont responsables de toutes les guerres , c ’ "est un fléau sans nom !
                    Comment peut t ’ on croire à de telles inventions .
                    Les paranos ......


                  • King Al Batar Albatar 6 février 2010 13:31

                    C’est completement con cet article.

                    Dans le nouveau testament est il ecrit que les curés et les bonnes soeurs doivent faire voeu de chasteté... ? Je ne crois pas et pourtant ils le font ! Alors est ce qu’on va remettre cette règle en cause.

                    Pourtant si on trouve que le port de la burqa est une pratique extrème de la religion musulmane et déshumanisante ou en tout cas reductrice pour la femme, pour moi le voeu de chasteté l’est encore plus. Vous vous rendez compte au nom de la religion se condamner à ne jamais aimer, ne jamais se marrier, ne jamais donner la vie, ne jamais connaitre les plaisirs de la chair.... Et en plus de tout ca, le voeu de chasteté a des conséquences qui sont également néfastes pour les autres, et bien plus que de ne pas voir un visage comme avec un Niqab, c’est aux petits garcons que je pense si certains n’ont pas encore compris !

                    A un moment donné il faut arreter les conneries. Soit on vit dans un pays extremiste laic ou on interdit les pratiques religieuses extrèmes dans leur intégralité donc pas de burqa, pas de voeu de chasteté et pas de perruque pour les juives des mecs très religieux. Soit on vit dans un pays islamophobe ou on interdit certaines pratiques parce qu’elles concerne une religion en particulier et on autorise les autres.... Soit on vit dans une véritable république laic, ou chacun fait ce qu’il veut tant qu’il ne dérange pas autrui.... ET si ne pas voir le visage de quelqu’un vous dérange, qu’un curé tripote un gosse moi ca me dérange !

                    Une petite question comme ca, à laquelle je n’ai pas de réponse l’autoflagellation est ce autorisé ? Parce qu’il y a certainement encore des taré qui doivent la pratiquer....


                    • sentinelle 6 février 2010 13:44

                      @ albatar

                      shalom shabbat mon ami..

                      si nous etions dans un pays laic comme tu dis....comment ce fait il que l’ensemble de la classe pourritique aille se prosterner au diner du criff...

                      pour info le laiisime est aussi une religion....


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 13:55

                      BEn je pense que si elle allait rendre visite au conseil representatif de chacune des communautés, ca ne me choquerai pas. En revanche le fait qu’elle aille exclusivement baisser son froc devant le CRIF ca m’agace aussi.

                      Pour aller dans ton sens, je ne considère pas que le CRIF me represente. Il se sont auto proclamé représentatif !

                      Un peu comme Act up avec le jbeb !


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 13:56

                      Excuse moi

                      Salam cousin !



                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 14:15

                      Jean je suis désolé de vous l’apprendre mais

                      « aime et fais ce que tu veux » c’est une phrase très proche du satanisme...

                      Aussi absurde que cela puisse vous paraitre, je vous invite a vous renseigner sur Alyster Crowley, un pretre sataniste et chef d’un loge maconnique anglaise au debut du 20eme siecle et qui a influencé tout le rock des années 60 et 70 (Rolling stone, led zep, beattles et j’en passe.... tous en fait). Le message qu’il transmettait était exactement le votre.

                      L’Amour est la Loi, l’Amour soumis à la Volonté » ; « Fais ce que Voudras sera le Tout de la Loi 

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Aleister_Crowley

                      @micalement,

                      Albatar, le sale batard !!!!!!


                    • Nestor 6 février 2010 14:38

                      Salut Albatar,

                      « En 1902, il participe à la première tentative sérieuse d’ascension du K2, la deuxième plus haute montagne du monde, située à la frontière entre la Chine et le Pakistan. Après plus d’un mois passé sur place, la tentative est un échec ; les Sherpas garderont de lui le souvenir d’un Occidental humain, qui les considérait comme son égal. »

                      Les Sherpas n’ont apparemment pas gardé un souvenir satanique du personnage.


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 15:58

                      En plus on nous a supprimer les slows.......

                      Vive le naturisme !


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 16:00

                      @ frere voiture.

                      « Vous me semblez, Albatar, faire de l’antisatanisme primaire »

                      C’est faux je lui ai dit que son message etait un message identique a celui de crowley, je n’ai pas evalué ni critiqué ce message....

                      Pour moi les gens font ce qu’ils veulent, tant qu’ils me font pas chier.

                      En revanche, l’histoire de Crowley est quand meme allucinante. Tous ces rockers qui sont derriere lui je trouve cela très étonnant....


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 16:02

                      @ frere voiture,

                      J’ai oublié d’ecrire loooooooool,

                      Parce que votre phrase était quand meme très drole !

                      « Vous me semblez, Albatar, faire de l’antisatanisme primaire »

                      Y a que sur AV que l’on peut lire ça !

                       smiley


                    • dom y loulou dom 6 février 2010 22:03


                      albatar... rien à voir

                      st. Augustin dit  : - Aimes !!! et fais ce que tu veux.

                      sous entendu : l’amour te donnera la bonne mesure, la base et le cadre de tes actions, à partir de là fais ce que tu veux.


                      rien à voir avec « l’Amour sera soumis à la volonté »

                      Pour les adeptes du satanisme, l’amour est nié, il doit être tenu en subalterne de la volonté mentale égotique, la liberté de nuire en d’autres mots.


                      Juste le contraire de st.Augustin.


                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 20:27

                      Saint Augustin (dont la conversion, en 389, est liée, selon ses propres Confessions, à la lecture de Saint Paul, ce dernier étant à l’origine de la transformation de la coutume, au départ citadine et païenne du voile des femmes, en une prescription religieuse et cultuelle) a dit aussi : « Homme, tu es le maître, la femme est ton esclave, c’est Dieu qui l’a voulu ».

                      HORCHANI Salah


                    • Big Mac 8 février 2010 09:17

                      A l’époque de Saint Augustin, c’est à dire quelques siècles avant l’avènement de l’islam, les chrétiens étaient déjà monogames.

                      Mais bon l’auteur du présent torchon va bientôt invoquer la préhistoire pour justifier la barbarie actuelle de l’islam.

                      Technique éculée et usée jusqu’à la corde par des propagandistes pro-halal qui comparent les méfaits actuels de l’islam avec ceux commis il y a plusieurs siècles par les autres religions.


                    • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 8 février 2010 17:19

                      P.S. (Post-scriptum et non PS comme on pourrait le comprendre !) :

                      Cela va de soi de comprendre que la citation de Saint Augustin mentionnée ci-dessus, ainsi que toutes les citations douloureuses extraites des Ecritures Saintes que j’ai reproduites, doivent être considérées comme étant des exemples de pensées conjoncturelles et temporelles , comme je l’ai écrit, dans le cadre du Coran, et non pour mettre en compétition les diverses croyances : elles se valent toutes, dans leurs faiblesses et dans leurs grandeurs !

                      Pour être plus clair, et en appliquant la pédagogie des contrastes, je soumets à la méditation de ceux qui ne m’ont pas compris, la magnifique pensée suivante du Grand Saint Augustin qui, elle, relève de l’Universel et de l’Eternel :

                      « Qu’est ce que le temps ? Si on ne me le demande pas, je sais. Mais dès qu’on me le demande, je ne sais plus ! ».

                      HORCHANI Salah


                    • mjmb 13 février 2010 20:30

                      Albatar

                      Je ne te comprends pas : au vu de tes posts, tu apparais à la fois généreux et extremiste, gentit et méchant...Est- la caratéristique de la nature humaine ?


                    • ASINUS 6 février 2010 14:46

                      « il est la reference divine pour la conformité ou la non conformité de chaque action du fidele.... »



                      il faut remercier Sentinelle de nous dire si explicitement que pour un bon musulman
                      il n y a rien au dessus des lois du Coran


                      PAS MEME LES LOIS DE LA REPUBLIQUE !







                      • finael finael 6 février 2010 14:47

                        @ l’auteur

                        Très intéressant.

                        ...................... un athée


                        • JL JL 6 février 2010 15:22

                          Je lis : « Ainsi, cette liberté d’interprétation, permise par l’essence du texte coranique lui-même, a conduit, par exemple, Fakhr Ad-Din Ar-Razi, l’un des plus grands exégètes de tous les temps (1149-1209), à donner jusqu’à plus de cent interprétations de certains Versets ».

                          C’est ce que l’on dit généralement des prophéties de Nostradamus. Heureusement, Nostradamus a eu la sagesse de ne pas déclarer que ses « prévisions » lui avaient été dictées par dieu.


                          • Phil Phil 6 février 2010 15:33

                            Bon et alors !?
                            c’est pas dans le coran mais malgré tout, c’est au nom de l’islam, qu’ils imposent le foullard,non ?
                            Donc comme les musulmans ne sont pas d’accord sur ce point, comme sur tant d’autres,
                            je propose un moratoire à la pratique de cette religion sur notre sol.
                            Ou bien cet article ne sert qu’a embrouiller encore plus le débat ?
                            N’oublions pas que pour les musulmans il est permis de mentir au « incroyant » pour les soumettre.
                            Si bien que nous devrions etre inflexible sur les valeurs de notre république.


                            • mjmb 13 février 2010 20:49

                              @Phil


                              Tu affirmes dans ton post que « pour les musulmans il est permis de mentir au »incroyant«  ». Tu te trompes de réligion, étant donné que tu n’as fait que paraphraser une antique presription du Tamlud d’un Rabbin extrémiste, prescripton qui dit, grosso modo, un juif peut mentir à un non juif, mais elle a été fermement condamnée , au moyen âge, par les Rabbibs réformateurs.


                            • manusan 6 février 2010 15:42

                              doublon oups


                            • Peretz Peretz 6 février 2010 15:52

                              Félicitations à l’auteur. Il n’ y a que les musulmans qui peuvent faire cesser cet archaïsme et faire disparaître ce signe évident de l’aliénation féminine que les femmes utilisent paradoxalement comme un défi sous couvert (!) d’affirmation de soi en s’appuyant sur la religion. Tout signe religieux ostentatoire ou pas, est un moyen pour les religieux (les hommes évidemment) d’affermir leur pouvoir.


                            • ANWO 6 février 2010 15:55

                              A Calmos

                              le desinformateur des merdias de la clique
                              va faire ta propagande islamophobe ailleurs


                            • Big Mac 6 février 2010 15:59

                              Les habitués de AV auront reconnu le style de la malade mentale multi-pseudo !



                              • finael finael 6 février 2010 16:56

                                Nos chers concitoyens ont oublié, ou ignorent, que jusque dans les années 50, « chez nous », une femme moyenne évitait de sortir « en cheveux », c’est à dire sans chapeau, châle ou foulard.


                                • manusan 6 février 2010 17:48

                                  Et oui, la libération sexuelle est passée par là.


                                • Reinette Reinette 6 février 2010 20:28


                                  Finael faut arrêter la désinfo.

                                  photo année 50 - mode :
                                  http://photos-de-mode.com/


                                • frunner 6 février 2010 17:31

                                  Cela ne nous rajeunit pas. Créé, uncréé. Tel est le débat. N´oublions pas toutefois que les moutazalites furent eux mêmes assez intolérants(litote).
                                  Bon cela dit, ce qui plaide pour le créé c´est le caractère souvent trés contextuel et la référence aux personnes de l´entourage du Prophète. Je ne polémiquerai pas avec tous les islamophobes pseudo cultivés . Par contre les obscurantistes musulmans empêchent le développement culturel des pays musulmans arabophone car sous prétexte d´origine divine le coran représente le language de Dieu. Donc la langue elle même ne peut plus évoluer. Faites parler un omanais avec un marocain !!!! Si la langue se fige tout se fige. Désastre ! voila ou en est !
                                  Le foulard ? L´instrumentalisation a bien servi tous les machos rétrogrades des pays mulsulmans et une certaine « racaille » en France (Allemagne, Angleterre, etc..).


                                  • Yellib Yellib 6 février 2010 18:02

                                    Il demeure certain que « Dieu » avait la vue voilée lorsqu’il édicta ces recommandations , véritables insultes à la logique et à l’intelligence humaine.Passons encore sur les lois alimentaires ou vestimentaires , mais celles voulant régir la vie sociale ,religieuse, familiale et économique , sont criminelles : comme celles qui ordonnent la mise à mort des amants , des apostats , des blasphémateurs , des homosexuels .......etc...


                                    • boubi boubi 6 février 2010 18:04


                                      Le voile est une obligation dans l’islam. Vous voulez désahbillier vos femmes ?Vous voulez que vos femmes jouent dans les films porno, ?Libre a vous,mais de grace laisser nous proteger nos femmes.Des gens qui veulent nous expliquer comment pratiquer l’Islam,pffff.Elle est bien bonne celle-la.


                                      • Yellib Yellib 6 février 2010 18:21

                                        Vous voulez protéger vos femmes ? De qui ? Avez-vous déjà vu un « gaulois » ou un Européen manquer de respect à une de « vos » femmes ? Ce sont plutôt « nos » filles , « nos » femmes qui sont importunées par certains jeunes « musulmans » !


                                      • saint_sebastien saint_sebastien 6 février 2010 18:55

                                        mais de grace laisser nous proteger nos femmes...


                                        comme si vos femmes n’étaient que du bétail qu’il faut marquer d’un fer rouge...

                                      • voxagora voxagora 7 février 2010 08:40

                                        VOS femmes ????????????????????????????????????????????????

                                        NOS femmes ????????????????????????????????????????????????


                                      • Ali 6 février 2010 18:25

                                        ce torchon écrit par un pseudo pseudo musulman nous enseigne comment vivre l’islam et bien sûr toute la clique accourt et applaudit

                                        même Houria Bouteldja apparaît la plupart du temps en public les cheveux couverts
                                        allez lui dire qu’elle est soumise !! j’en suis mdr

                                        salam a Addel17 si il zieute !!


                                        • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 9 février 2010 10:45

                                          A Ali (xxx.xxx.xxx.172) 6 février 18:25 :

                                          Bonjour,

                                          Juge autoproclamé !

                                          Au « « Souchien » converti à l’Islam », comme il l’a écrit lui-même dans son commentaire référencé « Ali (xxx.xxx.xxx.245) 24 décembre 2009 15:46 », relatif à son article intitulé « L’islamophobie n’est pas comparable à l’antisémitisme », qui a traité mon article de « torchon écrit par un pseudo pseudo musulman » , je voudrais dire que ceux qui l’ont accompagné dans sa conversion ont oublié de lui enseigner que l’Islam est une Religion de dialogue et de tolérance, comme il est explicité dans plusieurs versets invitant les croyants à toujours discuter avec bienveillance , essentiellement avec ceux qui ne partagent pas leur point de vue, versets dont je reproduis, ci – dessous, un échantillon :

                                          « Point de contrainte en religion… » (V.256-S.2) ;

                                          « Lorsque vous discutez avec les Gens du Livre (nda : expression coranique désignant, notamment, les Juifs et les Chrétiens), usez de la plus grande courtoisie… » (V.46-S.29) ;

                                          « Vous qui croyez, ne vous moquez pas les uns des autres, (…). Ne vous calomniez pas les uns les autres, ne vous lancez pas des surnoms injurieux… » (V.11-S.49).

                                          En outre, dans toutes les Ecritures Saintes des enfants d’Abraham, seul Dieu sonde les coeurs et est seul juge de la relation qui l’unit aux hommes de bonne volonté.

                                          Cordialement,

                                          HORCHANI Salah


                                        • chabbimm 12 février 2010 17:55

                                          ALI bonjour
                                          pourquoi porter des jugements de valeur,pourquoi refuser l’avis contraire,exprimez vous sans essayer de devaloriser l’interlocuteur.
                                          Pourquoi l’auteur serait-il un pseudo pseudo musulman ?. Ne donnez pas des musulmans l’idée desastreuse de gens bornés et impolis.
                                          Qui t’a enseigné l’Islam ? un pseudo pseudo Ulema ?
                                          Alaika essalam
                                          Chabbimm


                                        • ASINUS 6 février 2010 18:27

                                          .Des gens qui veulent nous expliquer comment pratiquer l’Islam,pffff.Elle est bien bonne celle-la



                                          personnellement je n ai pas cette pretention , je vous invite seulement a le pratiquer dans les respect des lois de la republique française , j ai bien conscience que pour un bon musulman il y a la comme une impossibilité croyez bien que de ma part c est juste un constat , il n y a pas de concept de superorité dans mon propos , neanmoins ils vous faudra aller vivre votre foi ailleurs , il est des contrées ou elle est la regle je me garderais bien d avoir un avis la dessus , mais ici que cela vous convienne ou pas il vous faudra choisir , pour ma part j ai bien conscience que certain d entre nous sont prés a toute les veuleries pour garder leur confort , ils se trompent en vous cedant ils perdront tout , d autres sont decidés a se compter et se battre le jour ou il y aura confrontation avec les votre , ni voyez nulle forfanterie de ma part je suis inquiet n en doutez pas mais j ai encore le fusil bien main de cela non plus ne doutez pas .


                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 21:36

                                            « bien-vivre-ensemble » ou « mal-vivre-ensemble » ?

                                            Etant donné que l’Islam est la deuxième religion de France, rassemblant, environ, 10% de sa population, aux auteurs des contributions (où sont développés des thèmes du genre : les adeptes de cette religion ne sont pas adaptés, à travers leur croyance et leurs traditions religieuses, aux habitudes du pays, cette religion est en contradiction avec les valeurs républicaines,…) je leur demande : « alors que faire ? ». Je crois que la plus sage solution, pour le pays, pour le « bien-vivre-ensemble » et pour le renforcement de la cohésion nationale, est de soutenir les plus ouverts et les plus tolérants parmi eux. Cette tâche, qui demande beaucoup de pédagogie et de compréhension de la part de tous, incombe, à la fois, aux politiques, aux médias et à chaque citoyen parmi nous. Elle va permettre aux musulmans de France d’instaurer, de manière généralisée et irréversible, un Islam de France adapté aux valeurs de la République, d’autant plus que leur quasi-majorité est de nationalité française : c’est une composante non négligeable du peuple de France dont le quota, qu’on le veuille ou non, ne peut qu’augmenter. Entretenir la stigmatisation de la population musulmane de France et un climat de méfiance à son égard, c’est entretenir, aussi, l’appel du communautarisme, de l’obscurantisme et de l’extrémisme religieux, c’est aggraver, ou tout au moins faire perdurer, l’état du lien social distendu que nous vivons aujourd’hui et, enfin, c’est faire glisser le pays, petit à petit, vers un « mal-vivre-ensemble » qui serait difficile, ensuite, d’éradiquer, et je crois que cela ne traduit pas le souhait de la quasi-majorité de la communauté nationale, ne serait-ce que pour sa sécurité !

                                            HORCHANI Salah


                                          • Yellib Yellib 6 février 2010 21:56

                                            @ Horchani S  : c’est qui , c’est quoi soutenir les plus ouverts et les plus tolérants parmi eux ? Est-ce que vous comptez abandonner et supprimer les lois coraniques et « sunniques » de vos textes ?comme vouloir tuer les homosexuels , les amants , les apostats , interdire les mariages mixtes , considérer la femme comme une mineure etc  ? Allez_y , dîtes le à la face de vos compatriotes et correligionnaires ! en avez-vous le courage ? Seriez-vous prêts à mourir pour la tolérance et la Vérité ?


                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 6 février 2010 22:07

                                            « Bien-vivre-ensemble » ou « Mal-vivre-ensemble » ?

                                            Etant donné que l’Islam est la deuxième religion de France, rassemblant, environ, 10% de sa population, aux auteurs des contributions (où sont développés des thèmes du genre : les adeptes de cette religion ne sont pas adaptés, à travers leur croyance et leurs traditions religieuses, aux habitudes du pays, cette religion est en contradiction avec les valeurs républicaines,…) je leur demande : « alors que faire ? ». Je crois que la plus sage solution, pour le pays, pour le « bien-vivre-ensemble » et pour le renforcement de la cohésion nationale, est de soutenir les plus ouverts et les plus tolérants parmi eux. Cette tâche, qui demande beaucoup de pédagogie et de compréhension de la part de tous, incombe, à la fois, aux politiques, aux médias et à chaque citoyen parmi nous. Elle va permettre aux musulmans de France d’instaurer, de manière généralisée et irréversible, un Islam de France adapté aux valeurs de la République, d’autant plus que leur quasi-majorité est de nationalité française : c’est une composante non négligeable du peuple de France dont le quota, qu’on le veuille ou non, ne peut qu’augmenter. Entretenir la stigmatisation de la population musulmane de France et un climat de méfiance à son égard, c’est entretenir, aussi, l’appel du communautarisme, de l’obscurantisme et de l’extrémisme religieux, c’est aggraver, ou tout au moins faire perdurer, l’état du lien social distendu que nous vivons aujourd’hui et, enfin, c’est faire glisser le pays, petit à petit, vers un « mal-vivre-ensemble » qui serait difficile, ensuite, d’éradiquer, et je crois que cela ne traduit pas le souhait de la quasi-majorité de la communauté nationale, ne serait-ce que pour sa sécurité !

                                            HORCHANI Salah


                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 11:35

                                            @Yellib (xxx.xxx.xxx.217) 6 février 21:56 :

                                            Bonjour,

                                            Ces douloureuses prescriptions, contraires aux Droits Humains ne sont pas caractéristiques du Coran (qui d’ailleurs, à divers endroits, les atténue), mais se trouvaient déjà, auparavant, dans les Ecritures Saintes qui l’ont précédé. A titre d’exemple :

                                            Il est écrit dans la Bible :
                                            « L’homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination qu’ils ont tous deux commise, ils devront mourir, leur sang retombera sur eux » (Lévitique 20,13). « Si un homme épouse une femme, s’unit à elle et ensuite la prend en aversion, et qu’il lui impute alors des fautes et la diffame publiquement en disant : « Cette femme que j’ai épousée et dont je me suis approché, je ne lui ai pas trouvé les signes de la virginité »(…) Si la chose est avérée, et qu’on n’a pas trouvé à la jeune femme les signes de la virginité, on la fera sortir à la porte de la maison de son père et ses concitoyens la lapideront jusqu’à ce que mort s’ensuive (...) Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous deux mourront : l’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même (…) Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les conduirez tous deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive » (Deutéronome 22,13-22-23).

                                            Quant à l’interdiction faite à toute personne d’aimer une personne sous prétexte qu’elle ne pense pas comme elle se trouve, de façon très explicite, dans la Bible :

                                            « Tu ne contracteras pas de mariages avec elles, tu ne donneras pas ta fille à leur fils, ni prendras leur fille pour ton fils. Car ton fils serait détourné de me suivre ; il servirait d’autres dieux. » Deutéronome (7,3-4) .

                                            Enfin, dans l’Evangile selon Saint Luc, à la fin du passage connu sous le nom de « Parabole des mines », Jésus déclare :

                                            « Quand à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. » (19, 27).

                                            Mais, je pense, comme je l’ai déjà dit pour le Coran, que tous ces passages douloureux relèvent, en réalité, du conjoncturel et du temporel.

                                            Cordialement,

                                            HORCHANI Salah


                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 14:02

                                             La Sharia n’oblige en rien, seul le Coran oblige !

                                            Pour moi, la Sharia est obsolète. D’ailleurs, le terme Sharia ne se trouve qu’une et une seule fois dans le Coran, dans le sens de « Voie » et non de « Loi », sens juridique qu’on lui attribue, d’après moi abusivement, aujourd’hui. Il intervient, dans le Coran, pour inviter le Prophète à s’éloigner de la voie d’errance dans laquelle étaient les juifs de l’époque :

                                            « Puis, nous t’avons placé sur une Voie procédant de l’Ordre (Sharia min al-Amri). Suis-là donc et ne suis pas les doctrines pernicieuses de ceux qui ne savent point » (V.18-S.45).

                                            Ainsi, la Sharia, au sens moderne du terme est oeuvre humaine. Les premiers législateurs musulmans ont copié les Rabbins qui ont privilégié le Talmud par rapport à la Torah ; dit autrement, la Sharia est à l’Islam ce que le Talmud est au Judaïsme : elle n’oblige en rien, seul le Coran oblige. En outre, la Sharia est, aujourd’hui, le problème majeur et le plus grand défi de l’Islam : elle figure au centre du débat actuel dans le monde musulman, et l’avenir de l’Islam dépend, essentiellement, de l’issue de ce débat.

                                            Pour conclure, on peut dire que les errements de l’Islam d’aujourd’hui ne découlent pas du Coran, mais sont une implication logique de la primauté donnée à l’à priori littéraliste sur l’effort individuel (al-Ijtihad), effort que l’on peut considérer, compte tenu de son omniprésence dans le Coran, comme étant le sixième pilier de l’Islam.

                                            HORCHANI Salah


                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 14:08

                                            Les Livres de toutes les religions contiennent des passages douloureux

                                            Mentionnons, à titre d’exemple, des citations, à vrai dire, extrêmes, du Talmud :

                                            « Les juifs sont appelés des êtres humains, et les non-juifs ne sont pas des humains, ce sont des animaux » (Baba Metziah, 114b).

                                            « Il est permis de mentir à un non-juif » (Traité de Baba Kama).

                                            En outre l’obscurantisme, l’extrémisme et le fondamentalisme n’est pas une spécificité de l’Islam. Ainsi, pour certains extrémistes juifs, on peut même demander à Dieu l’autorisation de tuer en son Nom : il suffit pour cela de prononcer une prière appelée « pulsa denura » qui est, en réalité, une malédiction écrite dans le Talmud Babylonien. Ce n’est pas loin du sens commun donné, en occident, au terme « fatwa », car ce terme désigne, plus généralement, un avis juridique donné par un spécialiste sur une question particulière pour régler un problème

                                            où la jurisprudence n’est pas claire. C’est dans ce cadre qu’un rabbin d’extrême droite, Yossi Dayan, convaincu que le premier ministre israélien de l’époque, Yitzhak Rabin, commettait un crime contre Dieu et le peuple juif, en voulant faire la paix avec le peuple palestinien, a prononcé ladite prière, en 1995, avant de l’assassiner.

                                            Mais, comme je l’ai déjà dit pour le Coran, ces passages douloureux relèvent du conjoncturel et du temporel.

                                            HORCHANI Salah


                                          • Yellib Yellib 6 février 2010 18:38

                                            ....." la lettre coranique est pour moi insupportable, intolérable lorsqu’elle se fait légiférante. Le droit positif et humain est tellement plus juste et judicieux." A. MEDDEB


                                            • Yellib Yellib 6 février 2010 18:39

                                              ............"J’aime l’Occident, sa culture, son mode de vie, j’aime le vin comme un des beaux-arts, j’aime voir des femmes dévoilées, j’aime l’avènement des femmes à l’égalité par leur participation à la création, j’aime en islam tout ce qui entre en tension avec la loi et la déborde, j’aime les poètes bachiques et érotiques qui ont défié la loi, j’aime le pessimisme, l’agnosticisme, le scepticisme d’Omar Khayyâm, j’aimes les blasphèmes saints des soufis, ceux de Hallaj qui a dit : "je suis Dieu, je suis la vérité créatrice", j’aime voir en Abou A Yazid Bistami (mort vers 840) un soufi qui annonce Nietzsche et la mort de Dieu, j’aime toute parole et tout geste qui soient l’affirmation d’un sujet..." A MEDDEB


                                              • Luciole 6 février 2010 19:33

                                                ASINUS dit : « je vous invite seulement a le pratiquer dans les respect des lois de la republique française »

                                                C’est belles lois françaises smiley

                                                La loi du 26 Brumaire an IX de la République dispose :

                                                "toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation...« . »...Cette autorisation ne peut être donnée qu’au vu d’un certificat d’un officier de santé...".

                                                -------------

                                                Deux circulaires de 1892 et 1909 autorisent le port féminin du pantalon... si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval !

                                                En fin d’année 2003, le député UMP de l’Indre Jean-Yves Hugon a demandé au gouvernement français, par le biais d’une lettre envoyée à la ministre déléguée à la Parité et l’Egalité professionnelle, Nicole Ameline, de revenir sur cette loi datant du début du XIXe siècle qui interdit toujours aux femmes le port du pantalon.
                                                En 2004, à l’occasion du bicentenaire de l’écrivain George Sand, "qui avait dû se soumettre à cette autorisation pour porter le pantalon auprès de la Préfecture de l’Indre« , le député suggère »de mettre en conformité notre droit avec une pratique incontestée et incontestable des femmes".

                                                Nicole Ameline avait répondu à M. Hugon "qu’il ne lui paraissait pas opportun de prendre l’initiative d’une telle mesure dont la portée serait purement symbolique"...

                                                La réponse de Nicole Ameline est affligeante, car elle reconnait que la loi est une accumulation de textes souvent contradictoires, souvent inconnus de ceux même qui doivent l’appliquer, souvent délibérémment non-appliqués, bref un « machin »...


                                                • Romain Desbois 7 février 2010 00:07

                                                  Merci Luciole.

                                                  Tout est dit.


                                                • ASINUS 7 février 2010 13:30

                                                  @luciole
                                                  vous m avez parfaitement compris/se mais vous preferez ergotter sur des lois tombées en desuetudes , jouer les idiots /tes utiles vous vaudras de perdre votre droit a ergoter
                                                  quand vos nouveaux amis dirigeront cette société , et en plus de la soumission si vous etes « une » vous aurez l occasion de decouvrir le programme destiné au« chiennes occidentales »
                                                  programme que le Coran rend licite quand « au rises de guerres » programmes qui fleurit sur les banderolles jaunes du hezbollah et dans les graffitis que la municipalité de marseille fait effacer nuitement et rapidement , yep une foi bachée votre lumiere se verra moins hé hé



                                                  aimez les guerres à venir leur pais islamique vous sera terrible

                                                  asinus


                                                • Jean Lasson 6 février 2010 20:37

                                                  Question à l’auteur :

                                                  Pourriez-vous prendre connaissance de cet article, s’il vous plaît, et dire ce que vous en pensez.

                                                  Je résume : l’auteur de l’article cité traduit ainsi le verset 24 de la sourate 31, verset qui traite du sujet :

                                                  Dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur sexe, de ne faire apparaître de leur ornement que ce qui est apparent et de rabattre leurs voiles sur leurs fentes (24:31).

                                                  Même si le mot « fentes », au pluriel, est légèrement ambigu et pourrait viser, en plus du sexe, la poitrine et/ou la bouche, il semble clair que les cheveux ne sont pas concernés. La tête ne devrait pas être voilée, sauf, peut-être, la bouche (interprétation personnelle pour la bouche).

                                                  D’où les questions suivantes :
                                                  (1) validez-vous la traduction proposée du verset 24:31 ?
                                                  (2) sur la question du voile, le verset 59:33 prime t-il sur le 24:31, ou est-ce le contraire ?


                                                  • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 01:38

                                                    Bonsoir,

                                                    La réponse à votre question se trouve dans le titre de mon article. En outre, je pense que tous les versets qui traitent de la façon de se vêtir (à savoir : V.53-S.33, V.59-S.33, V.31-S.24, V.60-S.24) relèvent du conjoncturel et, contrairement à tradition théologique paulinienne, contenue dans le nouveau testament et concernant le port du voile, explicitée par l’extrait suivant :

                                                    « Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-16.

                                                    2 Je vous félicite de vous souvenir de moi en toute occasion, et de conserver les traditions telles que je vous les ai transmises. 3 Je veux pourtant que vous sachiez ceci : le chef de tout homme, c’est le Christ ; le chef de la femme, c’est l’homme ; le chef du Christ, c’est Dieu. 4 Tout homme qui prie ou prophétise la tête couverte fait affront à son chef. 5 Mais toute femme qui prie ou prophétise tête nue fait affront à son chef ; car c’est exactement comme si elle était rasée. 6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre ! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme. 8 Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, 9 Et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. 10 Voilà pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance, à cause des anges »,

                                                    nulle part, dans le Coran, il n’est mentionné que la tête (y compris les cheveux) doit être couverte. Pour être plus précis, dans le Coran, Dieu dit au Prophète d’ordonner aux femmes croyantes de rabattre leur vêtement sur leur poitrine pour que les hommes les respectent, le texte n’inscrivant pas cette démarche dans le rapport que doivent avoir les femmes à la Divinité, autrement dit elle relève du social.

                                                    Enfin, il convient de souligner, comme il ressort de l’extrait précédent, que c’est avec l’Apôtre Paul que la coutume, au départ citadine et païenne du voile des femmes, acquiert un statut religieux et cultuel.

                                                    Cordialement,

                                                    HORCHANI Salah


                                                  • moebius 6 février 2010 21:36

                                                     « met donc une culotte » Verset 3 alinéas 2, de la sourate 6 b 3bis, article 2, relu et sponsorisé par petit bateau 


                                                    • dom y loulou dom 6 février 2010 21:37

                                                      je dois avouer, auteur, qu’en lisant le coran et arrivé à la sourate parlant du voile...

                                                      je lisais pourtant très clairement que le prophète conseillait aux jeunes filles de se parer d’un « voile de pudeur » en sortant de chez elles... je trouvais alors le conseil très judicieux.
                                                       

                                                      les esprits bornés ne peuvent pas se contenter de lire ce qui est écrit ? Ils veulent que le texte corresponde à leurs aspirations coercitives,, en quoi je vous rejoins complètement.

                                                      voile de pudeur = voile = sac de patates...

                                                      et ce n’est pas ce qui est écrit. 


                                                      Et très beau rappel aussi des centaines d’interprétations de Fakhr Ad-Din Ar-Razi sur une seule sourate. A méditer en soi.

                                                      Pour lui faire écho, le Yi King chinois trouve que l’homme noble est heureux s’il a au moins une sagesse à méditer durant des mois.


                                                      • moebius 6 février 2010 21:44

                                                        «  sort pas comme ça, met ton cache nez et ton bonnet sinon tu va attraper la créve » Verset 54 de la sourate au corinthien selon la bonne sainte Mame Muche, modifié aprés l’hiver de 32 ou l’on pouvait aisément traverser la Seine sur son rouleau compresseur tant la glace était épaisse. Certain on méme vu des ours blanc du coté de Bercy


                                                        • moebius 6 février 2010 21:46

                                                           et des pingouins...mais cela n’a pas été vérifié


                                                          • moebius 6 février 2010 21:48

                                                             Mesdames n’oubliez pas de mettre des culottes sous votre burqa. Vous devez accepter les lois de la république et c’est ainsi


                                                            • Minga Minga 6 février 2010 22:19

                                                              Toutes les religions sont des escroqueries ! Si on appliquait simplement la loi, toute la loi, et rien que la loi, on n’en serait pas à vouloir réglementer les vêtements au lieu de s’attaquer au vrai problème : l’escroquerie religieuse ! Toutes les églises devraient pouvoir être poursuivies pour « publicités mensongères », « abus de faiblesse », et « escroqueries en bande organisée » !
                                                              Mais tant que la France ne sera pas laïque pour de vrai, tant que la loi de 1905 ne sera pas appliquée strictement et intégralement, y compris en Alsace-Lorraine, il se trouvera des intégristes musulmans, cathos, ou juifs pour s’attaquer à notre droit fondamental, conquis de haute lutte après des siècles d’oppressions cléricales : le droit de ne pas subir les propagandes cléricales et leurs mensonges !!! Ni dieu ni maître !


                                                              • fkarakaya 6 février 2010 22:28

                                                                Salah heuressement que es là !!!!! si non tous ses savants qui ont passé leur vie à étudier l’arabe et le coran se trompaient complétement !!!!!!!!!!!

                                                                c’est vrai quoi heuresement en tant que laic, j espère que tu n as pas mauvaises conciences de traiter un sujet religieux !!

                                                                quelle poste tu vises déjà ? veut tu être aussi médiatique que chelgoumi........ mais pour ça il faut être présenr au diner du CRIF !!!

                                                                Ben oui quoi, il faut pratiquer la religion avec des valeurs republicaines..... vous savez ses valeurs qui ne reconnaissaient pas encore heir l’homsexualité... qui ne donne pas droit au mariage. aus adoptions.......

                                                                c’est vrai quoi c’est ça les valeurs de la république. !!!

                                                                braquage avec burqua.......... c’est tellement pratique...comme par hasard juste au moment ou y a débats...

                                                                jusqu’à présént personne n’avait eu cette idée geniallllllllleeeeeee

                                                                Hourrrrrrrrrra


                                                                • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 17:04

                                                                  A fkarakaya (xxx.xxx.xxx.168) 6 février 22:28 :

                                                                  Bonjour,

                                                                  Permettez-moi de vous rappeler qu’en Islam, il n’y a ni Concile, ni Autorité pontificale, ni Clergé, et par suite, ni laïcs : l’effort individuel (al-Ijtihad) prime sur tout et peut être considéré comme étant le sixième pilier de l’Islam, étant donné que c’est la prescription la plus omniprésente, à travers diverses formes, dans le Coran , alors que le terme de « Sharia », omniprésent dans la pensée populaire d’aujourd’hui, et dans tous les pays, n’est présent qu’une et une seule fois, et ce dans le sens de « Voie » et non de « Loi », ce dernier sens a été imposé, postérieurement, par la volonté humaine. En outre, le croyant n’a de compte à rendre qu’à son Créateur et n’a d’ordre à recevoir que de son Créateur. Quant aux « savants » dont vous parlez, ils se divisent en deux catégories : il y a ceux des Lumières, dont font partie les trois « A », à savoir Al-Fârâbî, Averroès et Avicenne, que je considère comme étant mes Maîtres, et il y a ceux qui, par leurs écrits, ont étouffé, à une époque ou à une autre, l’imagination du peuple et ont contribué , largement, avec la complicité du pouvoir politique, à la décadence de la pensée islamique : ceux-là , je préfère les ignorer !

                                                                  Cordialement,

                                                                  HORCHANI Salah


                                                                • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 7 février 2010 17:13

                                                                  A fkarakaya (xxx.xxx.xxx.168) 6 février 22:28 :

                                                                  Bonjour,

                                                                  Permettez-moi de vous rappeler qu’en Islam, il n’y a ni Concile, ni Autorité pontificale, ni Clergé, et par suite, ni laïcs : l’effort individuel (al-Ijtihad) prime sur tout et peut être considéré comme étant le sixième pilier de l’Islam, étant donné que c’est la prescription la plus omniprésente, à travers diverses formes, dans le Coran , alors que le terme de « Sharia », omniprésent dans la pensée populaire d’aujourd’hui, et dans tous les pays, n’est présent qu’une et une seule fois, et ce dans le sens de « Voie » et non de « Loi », ce dernier sens a été imposé, postérieurement, par la volonté humaine. En outre, le croyant n’a de compte à rendre qu’à son Créateur et n’a d’ordre à recevoir que de son Créateur. Quant aux « savants » dont vous parlez, ils se divisent en deux catégories : il y a ceux des Lumières, dont font partie les trois « A », à savoir Al-Fârâbî, Averroès et Avicenne, que je considère comme étant mes Maîtres, et il y a ceux qui, par leurs écrits, ont étouffé, à une époque ou à une autre, l’imagination du peuple et ont contribué , largement, avec la complicité du pouvoir politique, à la décadence de la pensée islamique : ceux-là , je préfère les ignorer !

                                                                  Cordialement,

                                                                  HORCHANI Salah


                                                                • njama njama 6 février 2010 22:56

                                                                  Dans la Bible, ni monastères, ni couvents.


                                                                  • clownbleu clownbleu 6 février 2010 23:35

                                                                    Le Coran est une loi
                                                                    Toute loi est par nature rigide
                                                                    Si elle se prête à interprétations variables, il y a forcément de bonnes et de perverses interprétations.
                                                                    A des textes totalement archaïques, il vaudrait mieux en effet, des textes réadaptés...
                                                                    Mais l’idéal, en dehors de toute religion, n’est-ce l’intelligence d’une éthique personnelle basée sur le respect de l’autre et l’empathie ? Pensée adaptive, qui n’incite pas à une mièvre soumission, ni à un fanatisme grégaire.


                                                                    • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 7 février 2010 00:21

                                                                      Dieu a choisi ses prophètes et Il n’est pas intervenu pour leur dicter la conduite. Certains l’ont fait avec zèle, d’autres avec une certaine retenu, sachant pertinemment que leurs écrits seraient analysés en long et en large par des gens soucieux de leur image plus que de la vérité.
                                                                      Dieu a Lui-même écrit les dix commandements et c’est là la Loi divine qui n’a aucune commune mesure avec tout ce que les prophètes ont dit dans les écrits saints. En deuxième lieu, il y a les paraboles de Jésus-Christ et ses sermons car il est l’envoyé de Dieu, ce que les Musulmans ne nient pas, Ils ne reconnaissent pas Jésus comme le Fils du Père et cela est un autre problème qui sera résolu en temps et lieu. En troisième lieu, il y a les prophètes qui font la gloire de Dieu et parmi eux, Mahomet, Daniel, Saint-Paul et Saint-Jean.
                                                                      Il y a aussi des prophètes qui Dieu a sévèrement réprimé comme Jonas, Salomon et Moïse. Toute la Bible n’est pas uniquement une parole de sagesse ; elle a ses passages à vide. La Torah par exemple, est une loi parce que les Juifs avaient besoin d’une loi et Moïse leur en a écrite une. Elle n’est ni meilleure, ni pire que nos codes criminels actuels. Pourtant, on peut lire dans la Bible : « la loi de Dieu est parfaite, elle rend la vie ». Foutaise ! une parole de prophète un peu trop exubérant qui avait comme objectif de rehausser l’image de la Bible et qui a vu des tas de bonnes gens rabaisser les livres saints au nom de la raison jusqu’à dire que Dieu n’existe pas.
                                                                      Il faut faire attention à ce qui est cru et à ce qui est dit. L’homme n’est pas un être seulement de raison et Dieu l’a fait ainsi pour sa plus grande gloire. Vous verrez que je ne me trompe pas. Nostradamus a prédit qu’il viendrait sur des machines volantes. Quand mon heure sera venu, je descendrai par avion ; voilà tout.
                                                                      Pierre Boisjoli
                                                                      le conseiller divin
                                                                      le seigneur des seigneurs
                                                                      le roi des rois
                                                                      le prince de la paix


                                                                      • Martin D 8 février 2010 20:07

                                                                        Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu’en paraît et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants ! afin que vous récoltiez le succès

                                                                        [Sourate 24, verset 31 ]


                                                                        • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 8 février 2010 23:46

                                                                          A Martin D (xxx.xxx.xxx.120) 8 février 20:07 :

                                                                          Bonsoir,

                                                                          Une démonstration sans appel du titre de mon article !

                                                                          Dans le verset que vous citez (V. 31-S.24), il est question, entre autres, d’ « esclaves » et de « domestiques mâles impuissants », autrement dit d’eunuques, ce qui montre, sans appel, que les prescriptions contenues dans ledit verset relèvent, exclusivement, du conjoncturel et du temporel, comme je l’ai affirmé dans mon article. En outre, vous auriez dû mettre « (…) » au milieu du texte pour signaler au lecteur que votre citation est incomplète. Enfin, pour la traduction du dit Verset, vous avez choisi celle qui figure dans la version française officielle du Coran de l’Arabie Saoudite, « traduction qui représente l’interprétation la moins tolérante », comme il est indiqué dans mon texte ; à titre d’exemple, le terme « khumurihenna » est traduit, comme vous le mentionnez , dans ladite version par « voiles », alors que dans d’autres versions, ce terme est plus sobrement traduit par : fichus, mantes, mantilles, capes,… , et peut être traduit, aussi, par : châles, robes, habits. Qui plus est, ce qui a été traduit dans votre citation par « et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines » a été traduit par Ahmed Gessous par « Dis aux croyantes de voiler leur poitrine » et par Claude Etienne Savary par « Qu’elles aient le sein couvert », autrement dit, cette interprétation autorise même les habits type bikini.

                                                                          Cordialement,

                                                                          HORCHANI Salah


                                                                        • Martin D 9 février 2010 11:18

                                                                          à Salah,

                                                                          le voile a été prescrit aux musulmanes, aux chrétiennes avant elles et avant elles aux juives et avant elles aux monothéistes.

                                                                          vous pourrez dire ce que vous voulez, mais c’est ainsi.


                                                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 9 février 2010 18:22

                                                                            A Martin D (xxx.xxx.xxx.246) 9 février 11:18 :

                                                                            Bonsoir,

                                                                            Quelle démonstration !

                                                                            Il ne manque que : Ainsi soit-il !

                                                                            Cordialement,

                                                                            HORCHANI Salah


                                                                          • HORCHANI Salah HORCHANI Salah 11 février 2010 00:13

                                                                            Lettre ouverte à Madame Isabelle Adjani !

                                                                            Le débat sur le voile, en France, vient d’envahir cette semaine, par votre bienveillance, Madame, la sphère où, avec grâce, vous évoluez. Et c’est tant mieux. En effet, lors de la cinquième cérémonie des Globes de Cristal 2010, prix artistiques décernés, comme vous le savez, par la presse française, vous avez été désignée « meilleure actrice » pour « la Journée de la jupe », film de Jean-Paul Lilienfeld. A cette occasion, vous avez rendu hommage, Madame, « aux femmes qui se battent contre l’ignorance et la violence », en vous concentrant, essentiellement, sur le problème actuel de la burqa, et ce en déclarant , le lundi 8 courant, sur la scène du Lido à Paris : « Cette jupe, c’est celle que portent des milliers de jeunes filles et de femmes pour affirmer qu’elles refusent que l’on confonde l’Islam, avec l’aliénation et l’assujettissement des femmes ! (…) Une jupe, ce n’est qu’un bout de tissu, mais qu’elle soit courte ou qu’elle soit longue, ce symbole peut nous aider à gagner une bataille contre l’obscurantisme, et même contre ce qu’il convient d’appeler, la haine des femmes. Cette jupe, c’est l’anti-niqab, c’est l’anti-burqa… ». J’aurais aimé, Madame, que vous rappeliez, devant ce parterre écoutant et écouté, que cette violence est, aussi, d’actualité pour toutes les femmes du monde entier avec sa triple tête : violences des mâles, violences de la loi et violences de la société ! J’aurais , également aimé, que vous, Madame, la franco-algérienne, vous parliez aussi, de l’Algérie de vos ancêtres, martyrisée et encore sous la menace de l’obscurantisme le plus extrême, aboutissement, dans ces contrées, de l’absence de démocratie et de l’étouffement de la société civile , situation, Madame, dont nous ne sommes pas à l’abri, mais qui serait, dans nos contrées, l’aboutissement de l’entretien de la stigmatisation et du climat de méfiance à l’égard des populations des banlieues , dites difficiles, et principalement de ses composantes immigrées ou musulmanes , qui n’arrivent pas, déjà, à se faire une place au sein de la société. J’aurais aimé, Madame, que vous parliez de l’exclusion et de la discrimination dont sont victimes vos compatriotes dans cette France éternelle des Droits et des Libertés ! J’aurais aimé, Madame, que vous condamniez, fermement, au soir de son enterrement de seconde classe, cet exécrable débat sur la supposée Identité Nationale, qui aurait dû être celui de la Fraternité Nationale, débat imaginé initialement pour raffermir un lien social distendu, mais qui a manqué, entièrement, sa cible en se transformant, n’en déplaise à ses initiateurs, en un débat de division nationale qui risque de mettre à mal l’unité de la nation française. Cette transformation, Madame, est l’aboutissement de la sortie du Débat du cadre républicain en se focalisant sur l’immigration et sur l’islam , et en ouvrant, grandement, les vannes à toutes les horreurs xénophobes et islamophobes, avec ses couacs , ses dérapages, ses vociférations et ses polémiques, allant en crescendo, et qui ont atteint toutes les sphères médiatiques et politiques. J’aurai aimé, Madame, que vous marquiez votre désarroi de voir la France, pencher, à la suite de ce débat, vers la logique du rejet des autres et le repli sur soi, plutôt que vers le « bien-vivre-ensemble », cette France qui s’est toujours targuée, Madame, d’avoir un message universel à apporter au monde. Les mesures qui figurent dans la synthèse de ce débat, enterré ce même lundi 8 courant, se sont limitées, Madame, à de gestes symboliques, mais aucune mesure ni recommandation pour éradiquer, du moins atténuer, cette tendance du « mal-vivre-ensemble » qu’a révélé ce débat. Etant donné que le prix artistique que vous avez obtenu, Madame, vous a été décerné par la presse française, je suppose qu’elle était nombreuse lors de votre intervention sur les femmes, l’Islam et la burqa. Dans ce contexte, si j’avais eu le privilège d’être informé de ladite intervention, je vous aurai communiqué, Madame, trois petites idées d’actualité que vous auriez pu exposer devant cette presse afin qu’elle les transmette auprès de ses lecteurs et auditeurs :

                                                                            La première idée, Madame, concerne le fait que, non seulement le port du voile n’est pas une prescription du Coran ( comme je l’ai montré dans un article paru sur AgoraVox, vous savez ce media en ligne, 100% citoyen et 100% participatif , qui nous permet de nous exprimer, librement, et de nous informer, autrement, et dont les principales missions sont l’information à l’égard du public et le soutien à la liberté d’expression), mais en plus, le Coran n’interdit pas le port du bikini, comme le montre un de mes commentaires associé au dit article.

                                                                            La deuxième idée, Madame, est la citation (que j’ai traduite spécialement pour vous), reproduite ci-dessous, d’Averroès (1126-1198), philosophe, médecin et juriste arabe, contemporain de Moïse Maïmonide (1138-1204) et presque contemporain de Thomas d’Aquin (1224-1225), trois figures emblématiques de la tolérance et de l’ouverture dans le domaine religieux. Cette citation, Madame, démontre qu’Averroès est, sans aucun doute, le précurseur de la Défense des Droits des Femmes :

                                                                            « Nous ne faisons pas assez pour l’épanouissement des femmes. Les considérer comme étant seulement aptes à enfanter et allaiter peut nuire à notre prospérité, alors qu’elles ont d’énormes capacités que nous avons étouffées par la situation de dépendance dans laquelle nous les avons mises, et qu’elles peuvent contribuer efficacement à la vie de la cité.

                                                                            N’oublions pas qu’elles constituent les deux tiers de l’humanité : si on laisse ces deux tiers vivre comme des plantes ou vivre en parasite sur le compte du tiers restant, cela ne peut que conduire nos cités à la ruine et au malheur ».

                                                                            La troisième idée, Madame, c’est un petit extrait d’un poème d’Ibn‘Arabi (1165-1241), prestigieuse figure du soufisme et l’un des plus grands visionnaires de tous les temps, poème, intitulé « La religion de l’amour », qui montre ce que doit être l’Islam des Lumières :

                                                                            La religion de l’Amour

                                                                            …« O merveilles, un jardin parmi les flammes !

                                                                            Mon coeur devient capable de toute image :

                                                                            Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines,

                                                                            Temple pour les idoles, Mecque pour les pèlerins,

                                                                            Tablettes de la Thora et livre du Coran.

                                                                            Je suis la religion de l’amour, partout où se dirigent ses montures,

                                                                            L’amour est ma religion et ma foi »

                                                                            Permettez-moi, Madame, de joindre, à cette Lettre Ouverte, l’assurance de mes sentiments respectueux et dévoués.

                                                                            HORCHANI Salah


                                                                            • mjmb 13 février 2010 15:13

                                                                              @ L’auteur Salah HORCHANI

                                                                              C’est par ouï dire qu j’ai fait connaissance d’AgoraVox et de ton article. Je suis chrétienn(e), pratiquant(e) et militant(e) pour le rapprochement de toutes les croyances, et essentiellement pour le dialogue islamo-chrétien. Ton article m’a conforté dans lidée que les musulmans sincères et ouverts ne doivent pas laisser les extrémistes déformer l’Islam et brouiller l’espace médiatique.

                                                                              MIlle félicitation !


                                                                              • kahena 15 février 2010 19:31

                                                                                Merci à AgoraVox d’avoir permis ce délicat débat ,et merci à l’auteur de m’avoir poussée à commencer à douter et me poser des questions...

                                                                                De lapart d’une musulmane pratiquante


                                                                                • mjmb 18 février 2010 00:07

                                                                                  Nous sommes tous des humains avec des soucis, des affections, un coeur. Alors, essayons de nous connaitre pour nous comprendre et mieux vivre ensemble. Beaucoup de groupes travaillent dans ce sens, par exemple le GRIC, Groupes de Recherches Islamo-Chrétien : http://www.gric.asso.fr/

                                                                                  Aujourd’hui, il existe cinq groupes du GRIC, très actifs, avec des réunions mensuelles et une Assemblée Générale annuelle avec des représentants de chaque groupe, qui se situent à : Barcelone, Beyrouth, Paris, Rabat et Tunis.


                                                                                  • kahena 19 février 2010 08:41

                                                                                    Merci à mjmb

                                                                                    J’ai navigué sur le site indiqué et ’ai appris beaucoup de choses , pas uniquement sur l’Islam, mais aussi sur le christiansme et , plus généralement, sur les trois plus grandes réligions monothéistes. En plus , les articles sont d’un haut niveau et de grande tolérance, aussi bien du coté chrétien que du coté muslmane. La visite vaut vraiment la peine.

                                                                                    Merci, aussi, à Agoravox qui nous permet ,pas seulement de nous exprimer librement, mais aussi de nous cultiver et de mieux nous connaître, et ceci malgré l’anonymat !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès