Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > De Galilée à Darwin

De Galilée à Darwin

Qu’est-ce que le créationnisme ? C’est d’une part, une thèse élaborée, au cours du XIXe siècle, par les protestants radicaux, eux-mêmes, en réaction à la théorie scientifique de l’évolution. En effet, à partir de 1859 Darwin (De l’origine des espèces) développa une théorie magistrale en complète opposition avec l’enseignement de la Genèse et son monde créé par Dieu en six jours(1). C’est, d’autre part, une thèse mystique commune, au moins, au trois religions monothéistes (2) selon laquelle la création a été ex nihilo l’oeuvre d’un Dieu ou d’une force supérieure (3).

Qu’est ce que le créationnisme ? C’est d’une part, une thèse élaborée, au cours du XIXème siècle, par les protestants radicaux, eux mêmes, en réaction à la théorie scientifique de l’évolution. En effet, à partir de 1859 Darwin (De l’origine des espèces) développa une théorie magistrale en complète opposition avec l’enseignement de la Genèse et son monde créé par Dieu en six jours (1). C’est, d’autre part, une thèse mystique commune, au moins, au trois religions monothéistes (2) selon laquelle la création a été ex nihilo l’oeuvre d’un Dieu ou d’une force supérieure (3). Il est utile de souligner que les églises baptistes, les adventistes ou les pentecôtistes, sont officiellement attachées au créationnisme, de même que les Témoins de Jéhovah. Autant dire que le créationnisme est un fondamental dans la nébuleuse évangélique.(4) Aux USA, depuis la décision de la Cour suprême « Edwards v. Aguillard » en 1987, le créationnisme a dû composer avec les impératifs de séparation du politique et du religieux consacrée par la Constitution américaine.(5). Au fil des combats d’arrière-garde entrepris par ces fanatiques contre le progrès, leur discours s’est « athéismé, » pour accoucher d’une thèse strictement identique au créationnisme originel mais totalement dépourvue de religiosité ; sorte de copulation incestueuse entre la foi et la ruse destinée à enfanter « l’Intelligent Design » (6) La théorie du « dessein intelligent » prétend, en effet, opérer une synthèse entre créationnisme strict et approche critique du darwinisme en opposant la liberté d’expression à la science sans jamais évoquer explicitement le nom de Dieu. En Pennsylvanie, le biologiste Michael Behe est, actuellement, le porte-drapeau des néo-créationnistes. Il affirme appuyer sa théorie sur des facteurs théologiques, logiques et scientifiques. Il est évident qu’en excluant Dieu de leur discours, les créationnistes planifient leur retour devant les juridictions fédérales arguant, cette fois, l’existence d’un dessein intelligent de l’univers, considérant le genre humain trop complexe pour être le fruit du hasard, la théorie de l’évolution trop frustre pour expliquer la complexité de la vie, et la nature trop belle pour ne pas être dirigée par une force supérieurement intelligente. Ainsi rejetées sans ménagement à la porte des cours de sciences par la décision « Edwards v. Aguillard », les Eglises fondamentalistes s’organisent et orchestrent des offensives tous azimuts au sein de la société étasunienne en multipliant les procès destinés à obtenir la consécration suprême : celle d’être enseignée comme alternative au darwinisme dans les cours de biologie. En décembre 2005, à l’occasion du procès Dover, ces fanatiques ont été déboutés par des attendus fédéraux semblables à ceux que l’on peut lire dans la décision « Edwards v. Aguillard » de la Cour suprême. Dans la foulée de la Pennsylvanie, la Californie, (7) et l’Ohio réaffirmèrent leur volonté d’exclure « l’Intelligent Design » des cours de biologie. (Le Monde du 21 décembre 2005). Mais cette armée de circonscrits - à peine plus évoluée qu’une communauté de singes - ne cesse de grossir dans le pays (8) et de répandre ses aberrations partout dans le monde. En novembre 2005, le Bureau d’Etat pour l’éducation du Kansas a admis l’enseignement du créationnisme dans les cours de sciences à condition « d’une argumentation critique préalable ». Le poids financier et politique des chrétiens fondamentalistes promoteurs de « l’Intelligent Design » est si important aux USA (9) que le Musée d’histoire naturelle de New York a dû vulgariser la présentation de son exposition consacrée à l’origine de l’homme. A cette occasion, sa présidente, Ellen Futter, a déploré «  l’état épouvantablement bas de la culture et de l’enseignement scientifiques dans ce pays « , estimant que les sciences étaient menacées aux USA. (10) Pour clôturer le tout, le président G.W. Bush, fervent pentecôtiste, a récemment déclaré à propos de l’Intelligent Design et du darwinisme que  »les deux écoles de pensées" (sic) devaient être présentées aux enfants dans les écoles (11) laissant dire au républicain T. Gallagher que « l’évolution et la création devraient être enseignées dans les cours de sciences au même niveau ».


Évidemment, le particularisme étasunien joue considérablement dans l’essor de ces thèses farfelues dans un pays où, pour des raisons culturelles et historiques, l’ambiguïté des mouvements américains irrigués d’idéologies religieuses est considérable et participe à la survivance d’une situation affligeante dans laquelle les dégâts paraissent irrémédiables.(12) Les sondages révèlent, en effet, que les Etasuniens sont majoritaires à penser que l’homme a été crée par Dieu et que le processus d’évolution est également sous contrôle divin. (13) Quand le National Center for Education Statistics publie les résultats d’une enquête sur l’enseignement, il apparaît que la forte progression de l’enseignement à domicile enregistrée entre 1999 et 2003 (+29%) est le résultat de la possibilité offerte aux parents de donner à leurs enfants l’éducation religieuse de leur choix. Ce sont 300 000 enfants sur le million étudiant à domicile qui sont concernés par ce phénomène (14).

L
e créationnisme est le fondement des églises évangéliques, le « Dessein intelligent » est le moyen avec lequel elle diffuse leur message obscurantiste et dangereux. Et l’on constate, que les Etasuniens exportent aussi bien leurs curés que leur violence. Au Québec, quelques scientifiques cherchent, eux aussi, à faire enseigner « l’Intelligent Design » dans les cours de biologie (15), des écoles clandestines apparaissent (16) En Amérique latine, 25% des Chiliens sont Born Again.(17), et le continent sud américain est en proie, depuis plusieurs décennies, à une sévère offensive évangélique (18) Le Brésil est, ainsi, devenu le deuxième pays évangélique juste après les Etats-Unis. Ils sont 30 millions de convertis au pentecôtisme et autre églises fondamentalistes à bombarder, à partir du Brésil, leur message débilisant et manipulateur particulièrement en Afrique (Angola, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Mozambique). En Algérie, le mouvement est encore plus visible, surtout en Grande Kabylie. Tout un chacun s’étonne de l’impunité des habitants convertis et pourtant, selon les charias islamistes, passibles de la peine de mort. L’Université internationale Columbia, en Caroline du Sud, forme actuellement des missionnaires de choc dont la mission évangélique consiste, selon le dossier que leur consacra la revue « « Mother Jones » en 2002, à « liquider l’Islam », Ils sont 3000 Born Again relevant de la Convention des Baptistes du Sud prêts à partir évangéliser des musulmans chez eux, et assument le risque d’y mourir en martyrs.

En Europe, des signes ponctuels rappellent à quel point les créationnistes infiltrent la société de façon préoccupante. L’église de Rome, elle même, semble chanceler face à la sape de cette croisade invraisemblable. Alors que Jean-Paul II décréta, en 1996, que la théorie de l’évolution était, « somme toute, une description tout à fait acceptable du monde qui nous entoure », une brèche a été ouverte en 2005 quand le cardinal Christoph Schönborn a déclaré au New York Times que « l’évolution est incompatible avec la croyance en Dieu » qualifiant la déclaration de Jean Paul II de « vague et sans importance ».(19) On ne manquera pas de rapprocher cette déclaration de la politique du pape Benoit XVI résolument tournée vers un rapprochement avec les chrétiens radicaux (20) Le Pape serait, ainsi, disposé, d’ici la fin de l’année, à prendre un motu proprio très contesté par les Évêques de France (21) en faveur de la liturgie tridentine chère aux traditionalistes français (22), inspirés de l’Action française maurrassienne, extrémistes de droite et antisémite, brebis d’un innommable sans nom que Jean Paul II excommunia en 1988. Du reste, ce rapprochement de l’église de Rome avec les fondamentalistes chrétiens imite d’autres obédiences comme celle des Protestants de France qui ont élu à leur tête Claude Baty, un pentecôtiste pasteur de l’Église évangélique libre de Paris-Alésia, (23) pendant que le président sortant, M. de Clermont, s’insurgeait récemment dans Le Monde contre le traitement réputé injuste de nos députés à l’égard des Témoins de Jéhovah que la législation française qualifie de secte et officiellement créationnistes comme le sont aussi les pentecôtistes.(24)
En Pologne, le vice-ministre de l’éducation polonais, M. Orzechowski, membre de la Ligue des familles polonaises (extrême droite ultra-catholique), a déclaré que « la théorie de l’évolution de Charles Darwin n’était, pour lui, qu’une »histoire à caractère littéraire digne d’un film de science-fiction"(25)

En Grande-Bretagne, grâce à la récente reforme de l’éducation élaboré par T. Blair, des pentecôtistes enseignant exclusivement « l’Intelligent Design » dans les cours de biologie et bien d’autres aberrations scientifiques,(26) ont pu prendre le contrôle des nouvelles « Académies » crées par la réforme au tarif du kilo de cacahouète au mieux d’un Avé maria. Des bâtiments de l’école publique, actuellement propriété de la collectivité locale, sont transférés à ces nouvelles académies, ce qui permet aux sponsors de les acquérir à 20 % de leur valeur. Soulignons que les sponsors peuvent nommer la majorité des membres du conseil d’administration, et contrôler l’établissement, notamment par le choix et la promotion des enseignants . D’ailleurs, la réforme de T. Blair encourage les Eglises à sponsoriser les « académies » et l’une d’elle est la propriété de Sir Peter Vardy, un chrétien fondamentaliste richissime qui croit que la Bible doit être prise au pied de la lettre. Dans son académie, le créationnisme est enseigné sur le compte du contribuable anglais au même titre que la théorie darwinienne de l’évolution, et les livres de Harry Potter sont interdits au prétexte qu’ils encouragent la croyance dans la sorcellerie. L’académie a été inspectée par l’Ofsted et a bénéficié d’un excellent rapport.(27).

En France, comme ailleurs, la mouvance évangélique forme le terreau - le fumier serait de meilleure facture- de l’activisme créationniste. C’est un courant formé d’une galaxie opaque d’apôtres échappant à toute vision d’ensemble. Dans cette mouvance tentaculaire, il est pratiquement impossible de connaître le chiffre exact des évangéliques présents sur notre territoire, encore moins de connaître celui des étudiants, notamment étasuniens, inscris dans nos nos facultés mais qui n’assistent pas aux cours étant gracieusement ou non missionnaires à plein temps de leur Eglise. Cette nébulosité n’est pas innocente, au contraire, elle constitue le principe structurel des groupes sectaires dans leur développement tentaculaire. Nous assistons à une stratégie de conquête dont le squelette est comparable à celui de la nébuleuse islamique. L’on trouve toujours un évangélique pour expliquer qu’il est différent d’un protestant, que telle Eglise n’est pas tout à fait son Eglise, untel n’est pas de la même obédience priant différemment, étant incapable de préciser, eux mêmes, combien ils sont à s’activer en France.(28) Soulignons qu’il existe dans le monde pas moins de 14.000 dénominations évangéliques, comprenant un million d’églises soit au moins un million de pasteurs à plein temps Ils seraient 500 millions représentant aujourd’hui 25% des deux milliards de chrétiens dans le monde avec 52.000 conversions par jour.(29). Dernièrement, en France, le documentaire « Homo sapiens »,(30) axé sur les travaux de Anne Dambricourt, chercheuse mystique au CNRS, diffusé le 29 octobre 2005 sur Arte, s’est avéré étayer les thèses créationnistes. Alertée immédiatement par la communauté scientifique sur la nature tendancieuse de ce film,(31) Arte choisit de maintenir la diffusion du reportage suivie d’un débat de dernière minute au cours duquel les thèses créationnistes furent, évidemment, littéralement lapidées par les scientifiques invités. P.Henri Gouyon, directeur de laboratoire au CNRS au département d’écologie et évolution, qualifiera ce « film de propagande déguisée », et Anne Dambricourt, son inspiratrice, d’avoir «  mélanger religion et activité scientifique« .(32) Il est important de souligner que ce documentaire présente la thèse de Anne Dambricourt comme une »nouvelle théorie de l’évolution", alors qu’elle ne constitue qu’un placebo destinée à faire avaler au quidam la pilule créationniste. Comme un hasard, toutes les Anne Dambricourt rencontrent beaucoup de succès dans les milieux protestants aux Etats-Unis.


1. Il y a aussi les partisans de la Terre Jeune qui appliquent une lecture stricte de la Bible. Ils croient que l’univers et toutes les espèces ont été créés sous leur forme actuelle en 24 heures, il y a 6 000 ans.
2.
Il est navrant qu’en Turquie, pays constitutionnellement laïque, l’on enseigne que Allah est plus grand que Darwin (Ismet Berkan) Le journal turc « Radikal » s’inquiète de voir les manuels scolaires turcs mettre sur le même plan la théorie de l’évolution et les mythes religieux concernant la création du monde.« Courrier International - 30 mars 2006. Lire aussi http://atheisme.free.fr/Revue_presse/Creationnisme.htm
3.
Les raéliens sont également créationnistes. Pour leur gourou Claude Vorilhon, Sa Sainteté Raël »l’homme serait le fruit d’une expérience scientifique menée par des extraterrestres, les Elohims, que ces benêts de rédacteurs de la Bible ont pris pour Dieu." L’arche de Noé serait un vaisseau spatial et la Tour de Babel, une fusée.
4.
Historiquement : conforme aux principes de l’Evangile ; qui appartient à l’Eglise protestante, notamment luthérienne. Mouvement religieux diffus, composé dune nébuleuse d’Eglises ayant la volonté de réveiller le christianisme qu’elles considèrent comme endormi. Les évangéliques sont des chrétiens pour qui la Bible tient une place centrale. Ils sont millénaristes et apocalyptiques, croyant au règne de Jésus pendant mille ans (millénium) après la victoire des forces du Bien contre celles du Mal (Apocalypse), lors de la bataille d’Armageddon. Le mouvement évangélique est apparu en Angleterre au XVIIIe siècle avec les Eglises Méthodistes inspirées par John Wesley. Il se développe très rapidement en Amérique du Nord dans la seconde moitié du XXe siècle.
5.
La Cour suprême trancha la controverse en considérant inconstitutionnel l’enseignement du créationnisme dans les cours de biologie. (http://www.talkorigins.org/faqs/edwards-v-aguillard.html)
6.
En 1989, dans leur livre « Of Pandas and people » Percival Davis et Dean H. Kenyon jettent les bases de l’Intelligent Design cherchant un moyen juridique de contrecarrer la décision « Edwards v. Aguillard » . C’est aujourd’hui, une bible pour ses adeptes.
7.
(http://www.cafepedagogique.net/disci/inter/70.php)
8.
(http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-643115,0.html)
9.
(http://www.monde-diplomatique.fr/1988/06/CARLANDER/)
10.
(http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2005/cap1710057.html)
- lire aussi (http://insidetheusa.net/2006/08/12/biologie-pour-les-nuls/)
En anglais (http://www.livescience.com/humanbiology/060810_evo_rank.html)
11.
(http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=etranger/20050803.OBS5231.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/)
Signalons que rien n’interdit au créationnisme de figurer dans les programmes publics à condition de se cantonner aux sections religieuses voire philosophiques.
12.
(http://minilien.com/?bU11hrCIKV)
13.
(http://insidetheusa.net/category/culture-us/religion/creationnisme/)
14.
(http://www.infobourg.com/sections/actualite/actualite.php?id=10766)
-En anglais (http://nces.ed.gov/pubs2006/homeschool)
15.
(http://www.impactcampus.qc.ca/science/20060411/001453.html)
16.
http://www.cyberpresse.ca/article/20061012/CPACTUALITES/61011215&SearchID=73260929072499
17.
Autres mouvance, les Born Again Christians, quant à eux, s’appellent ainsi parce qu’ils doivent leur conversion, leur seconde naissance, non point à un baptême classique mais à un contact direct, à une rencontre avec Jésus. G.W. Bush a rencontré Jésus à l’âge de quarante ans, quand il était ivrogne comme son ami Charlton Heston.
18.
(http://minilien.com/?7UOw6argRq)
19.
(http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2005/cap0808053.html)
20.
(http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/215037.FR.php)
21.
(http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20061104.OBS8089.html) -
ou (http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20061104.OBS8092.html)
22.
(http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/215036.FR.php)
23.
http://www.lefigaro.fr/france/20061010.FIG000000004_un_pasteur_evangelique_a_la_tete_de_la_federation_protestante.html
24.
(http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-827830@51-819873,0.html)
25.
(http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-825745@51-820834,0.html)
26. http://ecolesdifferentes.free.fr/SCHONETABSTINENCE.htm
27. http://minilien.com/?y8VynIsRCe
28.
(http://spcm.org/SearchNews000101f6.php?id=54810)
29.
(http://www.voxdei.org/afficher_info.php?id=8743.72)
30.
(http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=990)
31.
(http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article398)
32.
(http://www.hominides.com/html/references/homo-sapiens-dambricourt-chaline.htm)

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (121 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • Bill Bill 14 novembre 2006 12:46

    Bon, pas le temps d’aller consulter toutes les références ! Mais je ne vois pas trop où est le problème et je suis indifférent au fait qu’on puisse étudierle créationnisme en même temps que la théorie de l’évolution, puisqu’aucune des deux n’est en mesure de nous apporter une preuve concrête ! En effet la théorie de Darwin ne nous a jamais apporté le fameux chainon manquant, se contentant de nous dire que tel singe s’est mis debout, mais qu’il n’a aucun rapport avec tel autre qui serait plus proche de nous mais toutefois trop différent... ! En bref, tout cela ne me parait pas bien scientifique ni pointilleux !

    Chateaubriand dans le génie du christianisme dit que Dieu a créé le monde jeune et vieux pour accréditer la thèse que Dieu et le darwinisme peuvent somme toute cohabiter...

    Bien, bien, pourquoi ne pas apprendre dans les écoles TOUTES les théorie sur le développement de l’Homme ? On ne se contente que d’une, le grand singe venu d’Afrique, théorie mise à mal en Chine qui s’est trouvé un singe bien à elle...


    • ropib (---.---.27.229) 14 novembre 2006 14:20

      Quel chainon manquant ?


    • Bill Bill 14 novembre 2006 14:37

      @ ropib

      Je vous laisse la définition de wikipédia : L’expression chaînon manquant désigne, dans la langue courante, ce qui s’appelle une forme transitionnelle dans la théorie de l’évolution. Il s’agit d’une espèce qui marque la transition d’une espèce ancestrale à une espèce descendante.

      A ce jour aucun grand singe ne présente de lien direct d’eux à nous. Mon propos n’est pas ne nier la théorie de l’évolution mais de dire qu’il ne s’agit que d’une hypothèse scientifique.


    • Jojo2 (---.---.158.64) 14 novembre 2006 15:16

      L’évolution est une théorie scientifique qui peut être mise à l’épreuve des faits.

      Le créationnisme est une théorie qui relève de la foi.

      Le problème est là. Les deux ne peuvent pas être confrontées et sont donc mutuellement exclusives. On ne peut pas enseigner tout et son contraire, il faut faire un choix. Si l’on fait le choix de la croyance, alors on nie la démarche scientifique expérimentale. Il ne reste plus qu’à aller à l’école coranique (par exemple, parait que c’est à la mode par ici).

      Pour plus d’infos, notamment sur le « chainon manquant »


    • Bill Bill 14 novembre 2006 15:36

      @ jojo2

      Je vous renvois au texte cité plus bas pour ce qui est des faits et des livres sur ce sujet. Je ne vois pas très bien la différence entre les deux pour ce qui est de la foi, je crois que les deux théorie partage ce fait puisqu’aucune n’est vraiment accrédité encore. Pouvez vous me dire précisément comment la vie est apparue ? Vous ne pourrez me trouver que des théorie. Et la matière, d’où vient elle ?

      Bref, mon sujet n’est pas d’aller contre par principe, je dis simplement que les deux opinions sont recevables et que ni l’une ni l’autre ne doient prétendre à effacer toute autre théorie...

      Cordialement.


    • demos demos 14 novembre 2006 17:18

      Tout cela ne vous parait pas scientifique mais, si je comprends bien votre contribution, dans le doute, vous êtes en situation de croire que l’univers a été crée par Dieu en 6 jours ... à condition qu’on vous le prouve .. c’est bien cela nest ce pas ... ?


    • Jojo2 (---.---.35.15) 14 novembre 2006 17:54

      @Bill

      La différence est qu’une des théories est testable, falsifiable (l’évolution), donc scientifique, et l’autre non, donc une croyance.


    • (---.---.30.245) 14 novembre 2006 19:50

      encore une preuve que wiki n’est pas une référence absolue !! parce que l’expression même de chainon manquant est une idiotie journalistique, aucune espèce ne manque, même si l’évolution est plutôt saltatoire, on ne peut pas voir la différence entre un père et son fils


    • Timothée Poisot 16 novembre 2006 21:03

      La théorie de l’évolution définie par Darwin est évidemment un modèle théorique, sur lequel repose entièrement la notion de phylogènie. Ceci dit, des apports fondamentaux en biologie moléculaire (prenons l’exemple des complexes homéotiques) sont venus conforter les arbres deja existants.

      Des apports plus récents, comme le séquencage d’un genome d’oursin (lien fourni en bas) sont venus nuancer.

      Il ne faut pas non plus perdre de vue que Darwin raisonne beaucoup par contraintes évolutives (pressions négatives / positives) [1]. Or, il existe aussi le phénomène dit « de dynamique passive », reposant essentielement sur le principe de mutation génétiques, qui joue un rôle important (apportant de nouveaux critères à sélectionner ou non). On m’annonce en régie que ca correspond à la notion darwinienne de « descendance modifiée »... Rappelons juste que Darwin a commencé The Origin of Species en 1844 et l’a publié vers 59 (un an après que Wallace lui ait rapporté son hypothèse qui confirma ses travaux, sans toutefois entrainer de controverse, je ne m’étale pas plus). Mendel a publié sa théorie en 1865 seulement.

      Se reporter au chapite IV.22 du très bon Biology (lien tout en bas), un gros pavé certes, mais aussi un bouquin de vulgarisation de toute beauté (et un outil appréciable quand on a la flemme de chercher trop en profondeur !)

      Lecture utile : http://www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcgi?tool=pmcentrez&artid=1070446 « Darwinian Heresies » A review by R Doolittle

      De nouvelles théories sont arrivées depuis, notamment sur le rôle de l’altruisme que certains considèrent comme LE moteur évolutif (à voir). Regis Ferriere (un des grands pontes de l’ENS Ulm, mathematicien et ecologue) a travaillé sur les équations de l’altruisme, travaux résumés dans un article de Science et Vie (tout arrive), que faute de temps je n’ai toujours pas lu... Il y a un autre grand tenant de cette théorie (qui repose sur la théorie « des jeux ») aux etats unis, mais son nom m’echappe...

      Ceci étant dit, il reste des évenements évolutifs qu’aucune théorie n’est en mesure d’expliquer... Notamment au niveau de l’apparition des ailes (leur origine n’est toujours pas claire pour certains), mais je suis un peu réticent en ce qui concerne la plongée dans les polémiques (qui pour être passionnantes, sont aussi puissament chronophages !)

      A consulter : http://www.hominides.com/

      A lire : l’éventail du vivant (par le scientifique génial et l’un des vulgarisateurs les plus talentueux, S Jay-Gould) ISBN 2 02 049093 5 L’eventail du vivant

      A lire aussi : Biologie (fr)


    • demos demos 16 novembre 2006 22:08

      Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz .............. ;


    • pierrot (---.---.141.25) 18 novembre 2006 16:14

      @jojo2 Le créationnisme est une théorie qui relève de la foi.

      Non, de la philosophie donc de la raison. C’est bien la première fois d’ailleur que j’entends parler de théorie créationiste ayant débuté au XIXéme siècle.

      La création « ex nihilo », c’est à dire création à partir de rien date de bien avant et c’est une conséquence logiique du raisonnement. D’ailleurs la science actuelle n’est pas en mesure de contredire cette création « ex nihilo » Elle peut émettre des hypothèses, et le darwinisme, Lamarckismes, ne sont que cela, car aucun fait scientifique n’a jamais été observé à ce jour contribuant à ces hypothèses. Et encore si cela était, il faudrait que ce soit reproductible pour être un fait scientifique.


    • xenos (---.---.90.174) 19 novembre 2006 00:18

      ce que vous dites est completement faux.

      l’évolutionisme n’est pas plus scientifique que le créationisme. la science se manifeste par l’observation et l’expérimentation.

      de ce fait, nul n’a observé l’origine de l’univers et de la vie ; cette simple constatation rend difficile d’appliquer a ces deux théories le terme de scientifique.

      la deuxieme idée la rend encore plus difficile, car il n’y a pas ou peu d’expérimentation de ces deux théorie - les expériences de Smith et Fox pour reproduire un processus menant á la vie, s’interprétent, n’en déplaise aux évolutioniste, a un acte de création oú le scientifique détermine les éléments et l’environnements qui permettront d’arriver á leurs fin ; si ils voulaient prouver l’évolution, ils auraient du laisser faire le hasard ; car c’est bien ce qui distingue l’évolution de la création, hasard ou determination.

      il n’y a donc que des suggestions liées á des découvertes qui se rapportent au effets de processus initiaux et qui pour certain, est le fruit du hasard et pour d’autre est le fruit d’une intelligence.

      de meme, l’idée que la création soit uniquement du domaine religieux est un mensonge des plus grossier. max plank, einstein, et d’autres scientifiques croyaient en la création ; sont ils moins scientifique et plus dévaux pour autant ?

      le religieux est un culte rendu a un etre superieur ; il y a une notion avant tout de rapport entre deux entité qui se manifeste par une dévotion.

      croire en la création nímplique pas une dévotion, voire meme un choix de culte ; tel fut le cas d’Albert Einstein.

      ce sont deux choses différente que des obscurantistes évolutionistes tentent de joindre afin de s’épargner tout débat entre la création et l’évolution.

      ce qui est étrange - comme quoi les mouches ont changés d’ane - c’est que l’obscurantisme religieux du temps de galillé utilisa cette méthode. chacun sont champ et ne mettons pas de la science dans la bible.

      car pour rappel, galillé tenta d’expliquer que sa découverte n’était en aucun cas contraire á la bible en citant le passage qui effectivement va dans son sens.

      la réponse des obscurentistes religieux fut qu’il ne lui appartenait pas d’utiliser la bible pour prouver ses dire.

      en somme, la science d’un coté et le religieux de l’autre.

      ce sont maintenant les évolutionistes qui usent de ce meme obscurentisme et décrétant que la création ne peut se voir que dans une perspective religieuse et qu’elle ne peut rentrer dans le champs de la science.

      croire en la création ne signifie pas etre créationiste. ce sont deux choses différentes qui font le bonheur de ceux qui cherchent toute les excuses possibles pour discréditer cette théorie.

      croire en la création, c’est avant tout croire au déterminisme. ainsi, chaque découverte peut et devrait aussi poser la question de savoir si c’est le hasard ou si c’est déterminé.

      hors cette question n’est plus d’actualité tant les obscurentistes évolutionnistes ont fait leurs travails de sape afin que quiconque soumettrait cette hypothese serait frappé de l’accusation d’etre un religieux n’ayant plus toute sa raison puisque troqué par la foi.

      la discution est tué depuis bien longtemps. les preuves, je dis bien les preuves qui devraient nous ammener á penser qu’il y a déterminsme sont évacués d’un revert de main.

      l’évolution est une évidence, il ne reste plus qu’a dire comment cette évidence se constitue.

      en gros, on ne sait pas comment l’univers est réellement apparue, on sait juste que c’est par hasard.

      á ce propos, il semblerait que cette volonté farouche d’expliquer l’univers et ce qui nous entoure sous le spectre évolutif soit plus attaché au dogme qu’á la raison.

      ainsi, dans bien des domaines, les évolutionistes se comportent de la meme maniére que les créationistes ; mais sont plus occupé a montrer du doigt leurs adversaires pour ce rendre compte qu’ils utilisent les memes regles.

      aujourd’hui le débat est confisqué par un terrorisme intellectuel qui fait que croire en la création devient un furoncle intellectuel qu’il faut cacher.

      ainsi, n’a t’on pas entendu maintes fois cette idée qui veut qu’aujourd’hui toute personnes censé croit en l’évolution. la pression social fera que celui qui n’a pas la force d’afronter les sarcasmes de ceux qui pensent que croire en la création n’est pas censé, se rangeront comme des moutons vers l’évolutionnisme.

      ils ne pourront pas l’expliquer, ils auront juste la sensation factice d’etre censé.

      ils apprendront la doctrine évolutionniste comme des gens bien élevé et on leur laissera le privilége de croire que ce en quoi ils croient est rationaliste.

      de rationaliste il n’est rien puisqu’ils n’auront fait personnellement aucun calcul (ratio), il n’auront pas pesé le pour et le contre ; ils auront juste absorbé l’enseignement qui leur est adressé á l’école, á la télé et dans les revues ; c’est á dire qu’ils auront suivie une doctrine (docere - enseignement), laissant le soin á des personnes dont ils reconnaissent l’autorité de penser pour eux. ils sont rationnel par procuration comme le sont des moutons qui ont la sensation d’etre intelligent parce qu’ils suivent les ordres d’un berger qui lui est intelligent. ils font ce syllogisme stupide qui est que le berger étant intelligent, si je suis ce que me dit le berger de facon intelligente, je suis moi meme intelligent.

      voila ce que sont la plupars des évolutionnistes de base. des personnes qui ont seulement bien appris leurs lecons et qui s’estiment intelligent et rationnel.

      mais lorsqu’il leur est demandé d’expliquer par exemple,comment le big bang soumis á une des lois les plus fondamentales de l’univers, qui est la loi de l’anthropie, pu donner naissance á un univers stable, cela coince.

      ce n’est qu’un exemple qui prouve que le déterminisme peut et doit etre envisagé. le big bang fut le moment le plus instable que l’univers ai connu. la loi de l’anthropie fait que de cette période instable ne peut produire qu’encore plus d’instabilité. hors les résultats sont lá. l’univers existe et manifeste une stabilité extraordinaire lorsque l’on connait les exigences physique qu’imposent les 4 forces principales de l’univers.

      cela signifie qu’il y a eut désobéissance de la loi de l’anthropie. la désobéissance revéle un dessein intelligent qui postule á un résultat malgré les contraintes.

      il est, plus simplement, facile de noter que personne ne croirait á l’idée qu’un stylo, une maison, un quelconque objet soit le fruit d’une longue et hasardeuse évolution qui aurait essuyé bon nombre d’échecs et dans lequel le plus apte aurait survécue ; par contre croire que l’infiniment grand et l’infiniment petit, le cerveau, l’oeil, eux, sont le produit de ce hasard chanceux est d’une évidence profonde.

      voila sans doute la chose la plus extraordinaire.

      isaac newton qui croyait en la création, en avait déja fait la remarque.

      mais l’évolution est tout autant une affaire de foi et de croyance que le voudrait la croyance en un Dieu.

      il faut effectivement avoir une volonté de fer pour contourner l’ensemble des questions qui remettent en cause l’évolution. la meilleur facon étant de les ignorer.

      alors, il serait bien de balayer devant sa porte et arreter de croire que les évolutionnistes sont les dépositaires de l’intelligence et les personnes croyant en la création, de doux reveurs qui s’attachent á cette idée pour donner un sens á leur vie.

      c’est faire preuve de condescendance et de mépris, qui peut parfois postuler vers une idéologie raciste qui voudrait qu’il y ai une supérioríté intellectuel de l’un envers l’autre.

      ps : désolé pour la ponctuation, j’écris de l’étranger et les claviers sont différents.


    • xenos (---.---.90.174) 19 novembre 2006 00:22

      mon commentaire s’adressait @ jojo2


    • 25 novembre 2006 22:19

      feux bill hamilton, mort suite à une malaria contracté en RDC, il était sur les traces du virus originel du SIDA chez les chimpazé

      il a formalisé l’inclusive fitness, qui explique l’émergence de comportement de groupe (troupeau, insectes sociaux) par le gain de fitness induit par le gain de fitness des apparentés.

      fitness : nombre de copie de son génome que l’ont transmet a ses descendants.

      C’est le plus grand biologiste de l’évolution depuis Darwin


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 25 février 2007 18:07

      @ Jojo2 :

      "L’évolution est une théorie scientifique qui peut être mise à l’épreuve des faits. Le créationnisme est une théorie qui relève de la foi. Le problème est là. Les deux ne peuvent pas être confrontées.

      Si.

      On peut confronter ce qui accepte l’épreuve des faits à ce qui le refuse.

      Et même, on le doit.

      Sinon, c’est de la mauvaise foi.


    • Jérôme (---.---.73.253) 14 novembre 2006 12:54

      Quel fatras ! Sans intérêt aucun. Malgré vos abondantes références, vous mélangez tout, confondez tout... affligeant ! et très peu scientifique.


      • Jérôme (---.---.73.253) 14 novembre 2006 13:02

        Encore moi. En fait de références, vous ne citez pratiquement que des publications journalistiques (en général très peu scientifiques, quand ce n’est pas complètement fausses, car embrouillant tout et présentant notamment des hypothèses scientifiques crédibles comme des théories prouvées... et mêlant en outre la science à des interprétations qui sont plus des points de conviction personnelle qu’autre chose, dans une attitude scientiste très 19ième siècle) !


      • bright nantes michel naud 14 novembre 2006 13:30

        Je considère que les premiers commentateurs sont un peu sévères sur le jugement mais peut-être avant tout un peu partisans ... de l’autre côté ... smiley

        Pour tes lecteurs que cela intéresse, un numéro local de la revue de l’association française pour l’information scientifique (afis), expose en version intégrale deux points de vue créationnistes, un exposé « archéo-créationniste » d’un dénommé Jean-Pierre SCHNEIDER « Evolution ou création ? Examen à la lumière de la science et de la Bible » et un un exposé « néo-créationniste » de Franck Horton, « A la redécouverte du Dieu Créateur ». Il faut reconnaître, pour être indulgent, qu’il devient difficile de défendre ces thèses.

        http://afis44.free.fr/anais18.htm

        Un livre est sorti en France d’un dénommé Laurent Glauzy s’intitulant « Le Mystère de la Race des géants à la lumière du Créationnisme. » (168 pages). Voir un court extrait :

        http://brightsfrance.free.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=184

        Une info récente : un musée de la Création est en cours de préparation près de Cincinnati Ohio ; un article du Guardian et un article de Courrier International d’aujourd’hui l’évoquent. Ils sont repris à cette adresse :

        http://brightsfrance.free.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=275

        Par contre je ne suis pas trop d’accord avec une assimilation trop rapide des thèses défendues par Anne Malassé Dambricourt (AMD) au créationnisme pur et dur, voire même aux thèses de l’intelligent design. Il se trouve que je suis le rédacteur du communiqué que tu cites à propos de l’émission sur Arte (regarde la signature), communiqué dans le quel, au nom de l’AFIS déjà citée, je parlais de « science spirituellement modifiée » et émettais la demande un étiquetage préalable pour ne pas induire les téléspectateurs en erreur (ce qui a conduit au débat).

        AMD est une scientifique (paléontologue), chrétienne, d’obédience catholique, et qui s’inscrit dans la tradition française, celle-là, du Teilhardisme, du nom du père jésuite Teilhard de Chardin qui était lui-même paléontologue au Muséum d’Histoire Naturelle. Un post que j’avais réalisé sur un des sites en lien s’intitulait « quand le teilhardisme s’invite sur Arte », ce qui me paraît plus juste que le titre qu’avait donné Le Monde ... mais le créationnisme ou l’intelligent design sont plus « vendeur » qu’une référence au teilhardisme qui n’intéresse guère plus que le quarteron autour de l’université interdisciplinaire de paris (mais je suis inutilement méchant) smiley Le problème de la paléontologie c’est que l’expérimentation n’y est pas aisée smiley et, comme la cosmologie, elle se prête facilement à des tas de supputations pour remplir les trous que la discipline ne peut que constater. La religion adore les trous ... le dieu des trous a toujours un grand avenir devant lui. smiley Mais Teilhard était plus intelligent que cela ; bref, pour se faire une idée sur Teilhard :

        http://brightsfrance.free.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=106


      • Bill Bill 14 novembre 2006 14:15

        @ Michel Nau

        Cher Michel, je me permets de vous répondre car je trouve un peu gonflé de votre part de dire que je suis partisan lors même que je ne prends pas parti là ou vous même vous le faites ! je considère en effet ma position plus rationnelle que la votre... Prouvez moi concrêtement que votre théorie est vrai ou que l’autre est fausse et je choisierai très clairement mon camp !

        Salutations !


      • ropib (---.---.27.229) 14 novembre 2006 14:35

        Il me semble qu’il s’agit ici de retracer l’histoire de l’apparition de l’intelligent-design. Non ? A moins que ce soit là-aussi le fruit d’une création d’origine « externe »...


      • Bill Bill 14 novembre 2006 14:40

        pardon ropib, je ne comprends pas trop ce que vous voulez dire, pouvez vous repréciser si vous vous adressiez à moi. Merci


      • DEALBATA (---.---.166.140) 14 novembre 2006 16:33

        Bill, encore une fois vous tombez dans le panneau, la preuve est une notion existentielle, c’est bon pour les sherlock holmes rationnels, laissez les débattre entre eux et voir le doute s’immiscer et grandir du haut de la certitude métaphysique. Ce sont des gamins qui se sont pris aux jeux de l’existence, laisser les rêver d’un monde meilleur, laisser les croire que leur univers bac à sable est leur monde en construction mais quand sonnera la cloche, ils auront vite compris que tout doit rentrer dans l’ordre et que le temps de la dilettante mental doit faire place à la véritable connaissance, celle qui permet de s’émanciper des illusions pour être en phase avec la réalité, la vraie, pas celle des bac à sable.


      • Bill Bill 14 novembre 2006 16:38

        Cher Deabalta

        J’ai cru comprendre que vous êtes pieu. Ma démarche est de rechercher la Vérité. Si vous croyez sincèrement que votre religion est la Vérité alors vous n’avez rien à craindre de ce genre de démarche puisque si elle l’est, tout viendra le prouver.

        Cordialement.


      • demos demos 14 novembre 2006 17:26

        Cher Bill, prouver Quoi ... ? que l’univers n’a pas été crée par Dieu en six jours .. ? Si vous êtes évangélique, veuillez contribuer à visage découvert Merci ....


      • demos demos 15 novembre 2006 04:05

        Merci, Monsieur Naud, pour ces précisions ...


      • Bill Bill 15 novembre 2006 09:43

        @ demos

        Non mon cher je ne suis pas évangéliste, loin de là ! Ma position serait plus proche de Jérome. J’ai entendu des créationnistes s’exprimer et leurs critiques sur les théories darwiniste me paraissent fondés !

        Je ne veux pas défendre une théorie ou l’autre, ce n’est absolument pas mon sujet et je ne veux pas rentrer là-dedans, mais par exemple comment peut on observer un organisme simple en prétendant que de ce même organisme qui lui n’a pas changé sont sortis des organismes plus complexes alors que ce même organisme en serait resté au même stade... ?

        Plus haut on me demande si je crois que Dieu a créé le monde en six jours... Réponse : je ne sais pas ! La théorie de Darwin ne me suffit pas !

        Connaissez vous les plantes ? L’une d’elles est absolument étonnante ! C’est une plante carnivore qui a la particularité d’imiter l’odeur de la charogne ainsi que sa couleur et sa substance pour attirer les mouches et bien sûr les manger. J’ai toujours été épaté par cette plante ! Et je me suis toujours demandé comment elle avait pu dans son évolution en arriver à ce résultat ! Une plante ne réfléchi pas et tout ce que j’ai pu m’imaginer sur le sujet n’a jamais résolu pour moi cette question. Ce n’est surement pas le cas unique dans lequel la théorie de Darwin ne fonctionne pas.


      • (---.---.242.11) 18 novembre 2006 16:26

        Et en quoi les théories évolutionistes ne fonctionnent pas dans le cas de cette plante (ou les autres ?).

        Au contraire, ce sont des exemples parfaits de l’évolution, il faut seulement y réfléchir en évolutioniste et non en intelligent designist (l’intelligent est de trop je sais smiley


      • xenos (---.---.90.174) 19 novembre 2006 00:38

        —AMD est une scientifique (paléontologue), chrétienne, d’obédience catholique, et qui s’inscrit dans la tradition française, celle-là, du Teilhardisme, du nom du père jésuite Teilhard de Chardin qui était lui-même paléontologue au Muséum d’Histoire Naturelle

        réponse : voila un exemple assez marquant pour discréditer un questionnement en s’attaquant á la personne.

        en fait vous partez du principe que ces conclusions doivent impérativement etre mis sous parenthése car elle a des convictions.

        par contre, combien de scientifiques évolutionnistes ne supportent pas cette meme méthode alors qu’ils se déclarent athée. l’athéisme est aussi une conviction, un dogme qui induit fortement les conclusions de celui qui questionne l’univers ? ses réponses seront dirigés pour conforter ses convictions.

        mais, l’un est sans danger alors que l’autre réclane á vos yeux d’etre pris avec des pincettes.

        cela révele aussi vos propres convictions qui devrait tout autant alerter le télespectateur qui visionnera votre travail en pensant qu’il est neutre, alors qu’il se dirige vers une conviction que vous tentez de justifier de maniere scientifique.

        l’une a des convictions et c’est a signaler, les autres en ont mais comme vous les partagez, alors pas de danger.

        mais c’est bien connu : l’enfer c’est les autres.


      • Bill Bill 14 décembre 2006 17:58

        @ 242.11

        Vous n’êtes qu’un ignorant ! Vous ne savez même pas comment se fonde la théorie de l’évolution, vous manquez d’intelligence, tout simplement !

        L’évolution se fait suivant la contrainte exemple : le singe se déplace dans une plaine avec des herbes hautes, donc il se redresse pour échapper aux éventuels fauves, donc sa morphologie évolue, contraignant une nouvelle adaptation de son cerveau, ce qui finit par en faire un homme longtemps après...

        Dans le cas de ma plante, c’est plus difficile, je vois mal comment une plante carnivore aurait été obligée de s’adapter pour sentir mauvais, rien ne l’y a contraint...

        Mais pour le singe, quand je lis votre commentaire, je me dis que c’est surement vrai et que tout le monde n’a pas évolué...

        Ah oui, cette phrase d’un savant : « un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science en rapproche ».

        Bill


      • xenos (---.---.71.202) 16 décembre 2006 23:52

        « Vous n’êtes qu’un ignorant ! Vous ne savez même pas comment se fonde la théorie de l’évolution, vous manquez d’intelligence, tout simplement ! »

        - bien que ce ne me soit pas adressé, traiter quelqu’un d’ignorant est un risque qu’il vaut mieux éviter de prendre lorsque l’on expose derrières quelques inepties.

        ex : « L’évolution se fait suivant la contrainte exemple : le singe se déplace dans une plaine avec des herbes hautes, donc il se redresse pour échapper aux éventuels fauves, donc sa morphologie évolue, contraignant une nouvelle adaptation de son cerveau, ce qui finit par en faire un homme longtemps après... »

        ce que l’on a jamais observé et qui ne peut être scientifique.

        - des singes évoluant par besoin de survivre à des prèdateurs.

        ce que l’on observe

        - des singes soit dévorés par des prédateurs, soit allant se réfugier dans des arbres.

        la plupart des singes ayant peur de la prédation ne quittent pas les arbres. on a d’ailleurs remarqué que la population de singe diminue lorsque l’on déboise et morcelle la forêt. d’où la nécessité de laisser des points d’accès faisant que le singe ira d’un morceau de forêt vers un autre morceau de forêt. par contre la contrainte liée au déboisement n’encourage pas le singe à quitter ses arbres pour aller dans la savanne où l’herbe est haute. l’observation montre que le singe périt dans ces conditions.

        ce qui signifie que votre scénario est un fantasme qui ne repose sur aucune observation de l’animal ; bien au contraire, l’observation démontre que votre scénario est impossible. donc vous expliquez une évolution que personne n’a vu, à partir d’un scénario fatasmagorique et qui va à l’encontre du comportement des singes que nous observons.

        malgré tout, vous vous permettez de dire que c’est l’autre qui n’a rien compris. et là, ça tient du miracle.

        le pire est que vous dites que ce comportement fantasmé aurait une incidence sur le cerveau.

        je vais prendre un exemple pour montrer que le cerveau ne s’adapte pas de façon si grotesque à ce nouveau comportement, qui je le rappelle, est un fantasme.

        prenons le cas des animaux de compagnies tel les chiens. ils vivent depuis des milliers d’années avec l’homme. l’homme leur parle, leur donne des ordres. la contrainte pour l’animal est de comprendre les ordres et de les restituer. une autre contrainte et de témoigner de son propre désir et de se faire comprendre. pourtant, le cerveau du chien n’a jamais évolué au contact de l’homme au point de lui donner la possibilité d’amméliorer son langage et de se faire comprendre (je parle là de son cerveau).

        ainsi ce petit exemple démontre que la contrainte ne signifie pas évolution. en conclure ainsi est de l’ordre du fantasme.

        « Dans le cas de ma plante, c’est plus difficile, je vois mal comment une plante carnivore aurait été obligée de s’adapter pour sentir mauvais, rien ne l’y a contraint... »

        oui et c’est là que les choses se compliquent. comment expliquer aussi sous le dogme de la contrainte l’évolution de l’innanimé ?

        « Mais pour le singe, quand je lis votre commentaire, je me dis que c’est surement vrai et que tout le monde n’a pas évolué... »

        oui et à ce moment, vous pensiez à quelqu’un d’autre que vous. comme démontré plus haut,vous n’en êtes pas à votre première erreur.

        « Ah oui, cette phrase d’un savant : »un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science en rapproche« . »

        vous manquez donc de science ?


      • Bill Bill 3 février 2007 10:34

        Xenos,

        Mais vous avez mal interprété mon post qui allait plutot dans votre sens...

        Je posai la question plus haut du développement d’une plante carnivore, en disant que l’évolution ne l’explique pas. En effet cette plante est carnivore et imite l’odeur de la charogne ainsi que sa texture pour attirer les mouches alors qu’aucune contrainte n’a pu l’y pousser...

        Voila, lisez moi un peu plus attentivement plus haut smiley

        Bien à vous

        Bill


      • Nono (---.---.100.106) 3 février 2007 11:37

        Cher Bill,

        Pour votre plante carnivore c’est aussi une question d’adaptation au milieu. Il n’y a pas « une » mais « des » plantes carnivores (La dionnée, les utriculaires, les népenthès, la drosera...) et chacune a développé son propre système de capture. C’est parce qu’elles poussent sur des sols pauvres et difficiles qui ne leur fournissent que très peu de nourriture, alors pour compenser, elles ont développé des pièges ingénieux dans lesquels tombent leurs proies : trappes remplies de liquide, pièges à “mâchoires” ou encore glu visqueuse.

        Mère nature est très riche de ces exemples d’adaptation par nécessité de survie.

        Des plantes qui ont développé des moyens pour faciliter la fécondation des fleurs par l’intervention des insectes, celles qui ont développé des moyens propres de défense contre leurs ennemis.

        Un petit exemple : Les Dipsacus, plantes voisines des scabieuses, présentent sur leur tige des feuilles opposées deux à deux qui se rejoignent par les bords en se creusant au milieu, de façon à former une sorte de petite cuvette où l’eau déposée par la pluie ou la rosée peut être longtemps conservée. (Le genre Dipsacus de dipsa : soif).

        Ceci étant dit, évolutionnisme ou créationnisme, à chacun de voir ce qui l’arrange : Enigme ou mystère, l’énigme peut être résolue à moyenne ou longue écheance, le mystère non... smiley

        Bien à vous.

        Nono


      • Bill Bill 3 février 2007 11:43

        Merci cher Nono de cette précision,

        Oui les plantes sont fascinantes ! Mais je ne vois pas comment une plante pourrait développer une odeur dans le but précis d’attirer une mouche... Encore une fois, même en s’adaptant à son milieu rien ne saurait l’y prédisposer ! Ou alors il s’agit d’un formidable miracle de la nature que cette plante ait par hasard la même odeur que la charogne... Allez, pourquoi pas...

        Les plantes sont formidable, vous connaissez sans doute cet arbre qui vit avec des fourmis ? (mais par contre là ça peut s’expliquer).

        Bien à vous

        Bill


      • Nono (---.---.100.106) 3 février 2007 12:02

        Cher Bill,

        Mystère de la création ou simple adaptabilité à résoudre scientifiquement ?

        Que pensez-vous alors de toutes ces trompéries presque...conscientes ! :

        Certaines plantes utilisent des méthodes de tromperie. Ces plantes n’ont pas de nectar avec lequel elles peuvent attirer les insectes. Elles sont fertilisées grâce à leur utilisation de similarités avec les insectes. Une espèce d’orchidée, l’orchidée miroir, possède la forme et la couleur d’une abeille femelle afin d’attirer les abeilles. Cette espèce d’orchidée est même capable d’émettre un signal chimique adapté pour attirer les abeilles mâles, et produit une phéromone spéciale (un composé chimique particulier).

        L’orchidée abeille est une autre plante qui imite les insectes pour assurer sa fertilisation. Le nombre d’orchidées employant cette technique est assez grand, et les méthodes utilisées diffèrent les unes des autres. Certaines imitent une abeille femelle avec la tête pointant vers le haut, d’autres ont la tête qui pointe vers le bas. Par exemple, l’orchidée abeille jaune.

        L’orchidée dragon imite la guêpe femelle sans ailes si habilement que seules les guêpes mâles s’y intéressent. Certains membres de la famille des orchidées réussissent à attirer des insectes jusqu’à eux, même s’ils n’ont pas de nectar à offrir. Ils attirent les guêpes mâles sur une zone de la partie basse de la fleur en imitant la guêpe femelle et en libérant une odeur attirante.

        La guêpe qui atterrit sur la fleur essaye de s’accoupler, et cela a pour résultat de fixer le pollen de l’orchidée sur son corps. Grâce à ce subterfuge, la guêpe dépose le pollen collé sur son corps sur une autre fleur, sur laquelle elle s’est posée dans le même but.

        L’homme n’a pas fini de s’étonner...Un jour peut-être, il finira par savoir la « Vérité » !

        Bien à vous.

        Nono


      • Bill Bill 5 février 2007 10:47

        Oui Nono,

        je connais ces plantes, épatantes...

        Autrefois je regardais une émission passionnante sur les plantes, « l’Histoire des plantes ». Les plantes sont extraordinaire ! Et cher Nono, pourquoi ne pas faire un article sur ce sujet ?

        Bien cordialement

        Bill


      • Guillaume (---.---.180.194) 14 novembre 2006 13:54

        Pour réagir à l’imposition de l’Intelligent Design, un parent d’élève a écrit cette lettre, envoyée au Kansas School Board : http://www.venganza.org/about/open-letter/


        • Jérôme (---.---.73.253) 14 novembre 2006 15:17

          @ Michel Nau,

          Arrêtez de croire que si l’on critique c’est que l’on est pour ou contre. Cela n’a rien à voir. En ce qui me concerne, mes commentaires s’élèvent contre l’étalage de fausse science et le mélange de tout et n’importe quoi.

          Par exemple :

          1) Le darwinisme n’est qu’une théorie de l’évolution par mi d’autres (il y a aussi le néo-darwinisme et la théorie synthétique de l’évolution, et bien d’autres ; aujourd’hui la plupart des chercheurs sont plutôt ’synthétistes’. Il est donc absurde d’opposer darwinisme et créationisme, c’est enfermer le choix entre deux alternatives contestables scientifiquement.

          2) La théorie de l’évolution est loin d’être établie scientifiquement : plus on creuse moins on arrive à comprendre les mécanismes pratiques de l’évolution (je vous renvoie au livre de Pascal Picq, Nouvelle Histoire de l’Homme, Perrin, 2005. Je vous précise que Pascal Picq est maître de conférences au Collège de France et collaborateur d’Yves Coppens, et pas particulièrement créationiste). Cela veut simplement dire que la ’théorie de l’évolution’ n’est pas (encore) établie (fixée). En gros, elle n’existe pas en tant que théorie définie. Cela ne veut pas dire que l’on n’arrivera pas à la définir, mais la tâche est immense.

          3) Je ne vois par le rapport entre le prétendu motu proprio de Benoît XVI et la théorie de l’évolution. C’est un exemple typique de mélange qui dénote une absence de rigueur dans l’argumentation, en mêlant des jugements de valeur et des faits.

          4) L’Eglise catholique ne prend jamais position sur les questions scientifiques pures (même le cas Galilée, souvent cité, n’est pas à proprement parler un contre-exemple, mais ce serait trop long à expliquer). On peut parfaitement être évolutioniste et chrétien, en substituant Dieu au hasard. Au passage, la position de Jean-Paul II qui est citée dans l’article est dans la continuité directe de celle de Pie XII (Humani Generis, 1950) et je puis vous préciser que la position du Cardinal Schönborn à laquelle vous renvoyez n’a pas été correctement reportée par la presse, puisqu’il visait le néo-darwinisme et pas l’évolution en général.


          • bright nantes michel naud 14 novembre 2006 15:49

            @ jerome

            je ne témoigne d’aucune agressivité ; je pense bien avoir saisi votre façon de voir et le contenu de cette protestation (je parle du fond, non de la forme) ne me semble pas me contredire.

            vous dissertez sur le darwinisme, néodarwinisme, théorie synthétique de l’évolution ... c’est que nous avons coutume de regrouper sous le terme générique de darwinisme, et dans « nous », j’inclus Pascal Picq qui est considéré comme un chercheur darwinien.

            vous jouez sur les mots à propos « d’établi ».

            je ne vois pas pourquoi vous me parlez du pape de l’église catholique romaine car je n’en ai pas parlé, pas plus que je n’ai évoqué le cardinal Schönborn ; vous me semblez mélanger dans votre post des réponses à l’auteur de l’article et des réactions à mon propre post.

            en ce qui me concerne, je n’assimile effectivement pas le teilhardisme et la doctrine de l’église catholique ; vous avez parfaitement raison : contrairement aux « concordistes » qui peuplent de façon récurrente la planète se réclamant du catholicisme, l’église catholique ne prend effectivement pas position sur des questions scientifiques et prône en quelque sorte les « magistères séparés ».

            l’église catholique romaine, par contre, attaque nommément (elle l’a fait plusieurs fois ces temps derniers, et de façon nominative) ceux qui ne voient dans l’évolution que « hasard et nécessité », et qui sont ceux que l’on a coutume, que cela vous plaise ou non, de considérer comme les « darwiniens ». Et d’ailleurs, puisque vous rapprochez Picq de Coppens, il ne semble pas que ces deux paléontologues soient sur la même longueur d’onde, notamment sur les thèses de Coppens sur la complexité, thèses qui, à mon sens, fleurent bon le finalisme (mais elles sont scientifiques parce que réfutables).

            Et j’anticipe aussi vos commentaires éventuels pour dire par avance : si certes il y a des intrusions spiritualistes dans les sciences et qu’il convient de les débusquer - pour l’efficacité du travail scientifique - il y a aussi des intrusions idéologiques non (officiellement) religieuses ... et autant il y a des frottements entre les différentes variantes des monothéismes sur la théorie de l’évolution, il y en a aussi avec certaines variantes d’athéismes (certains philosophes se réclamant du marxisme, pour être clair, tordraient volontiers bien la théorie par un autre « concordisme »)


          • Grouik (---.---.167.65) 14 novembre 2006 16:46

            Il y a toujours une confusion liée à l’emploi du mot « théorie ». Il faut bien séparer 2 notions :

            1. l’évolution est un fait. Et oui, on observe l’évolution des espèces dans le temps.

            2. il existe une théorie scientifique (avec plusieurs variantes), basée sur l’observation des faits appelée... « théorie de l’évolution ».

            On peut tout à fait discuter de la théorie (d’ailleurs la théorie de Darwin originelle à changée : il ne connaissait pas la génétique à l’époque par exemple), mais dans tous les cas il faut s’appuyer sur les FAITS.

            Or le créationnisme (lequel d’ailleurs ? celui des chrétiens ? des musulmans ? des aztèques ?) ne s’embarrasse pas des faits. On est dans le dogme pur.

            Certains ont donc essayé de « crédibiliser » le créationnisme en tentant de le rendre scientifique : on a alors vu apparaître le « dessein intelligent » (intelligent design ou ID). Mais celui-ci n’a pas fait illusion bien longtemps dans les milieux scientifiques.

            Certes, le créationnisme (dans sa forme primaire ou via l’ID) rencontre un certains succès dans des pays très religieux... mais il ne faut pas oublier que la réalité n’est pas démocratique.

            Les faits sont têtus.


          • xenos (---.---.90.174) 19 novembre 2006 01:30

            at grouik

            Il y a toujours une confusion liée à l’emploi du mot « théorie ». Il faut bien séparer 2 notions :

            — réponse : la confusion quels sont les notions ? vous ne les cités pas, vous partez direct sur le l’idée que l’évolution est un fait.

            1. l’évolution est un fait. Et oui, on observe l’évolution des espèces dans le temps.

            __ faux il n’y a jusqu’a présent aucune preuve d’une évolution. il y a des hypotheses qui se contredisent avec le temps. mais il y a une absence de preuve. on peut parler d’adaptabilité mais pas d’évolution. et il y a une différence entre les deux. ce qui fait que déclarer que l’évolution est un fait, alors qu’il n’existe aucune preuve, est une opinion soit un dogme.

            2. il existe une théorie scientifique (avec plusieurs variantes), basée sur l’observation des faits appelée... « théorie de l’évolution ».

            — une théorie est par nature un questionnement qui n’a pas encore trouver réponse. des lors l’obvservation de fait ammene des questions qui, tant qu’elles n’ont pas trouver de réponse ne peuvent prétendre á prendre la posture de fait. qui plus est, vous vous contredisez entre le point 1 et le point 2 ; vous déclarez en 1 que l’évolution est un fait ( ce qui signifie que la question est tranché) et en 2 que l’évolution est au stade de l’observation qui amene une théorie ( donc une question non tranché) cette question n’est d’autant moins trancher qu’il existe divers forme de théories évolutionniste. la seule chose qui soit tranché est le refus dans son questionnement de voir autre chose qu’un processus évolutionniste. et cela releve encore du dogme.

            On peut tout à fait discuter de la théorie (d’ailleurs la théorie de Darwin originelle à changée : il ne connaissait pas la génétique à l’époque par exemple), mais dans tous les cas il faut s’appuyer sur les FAITS.

            — oui et les faits n’ayant pas encores été compris, il ne faut en aucun cas évacuer une autre théorie parce qu’elle ne correspond pas au dogme athée. d’ailleurs quels sont les FAITS ?

            Or le créationnisme (lequel d’ailleurs ? celui des chrétiens ? des musulmans ? des aztèques ?) ne s’embarrasse pas des faits. On est dans le dogme pur.

            — faux, et archi faux. le dogme pur consiste a ne pas reconaitre qu’ils s’appuient aussi sur des faits

            par exemple pendant longtemps les scientifiques évolutionnistes cirtiquaient la bible parce qu’elle disait que l’univers avait un commencement. a cette époque les évolutionniste pensaient que l’univers n’avait pas de commencement. jusqu’au jour ou est apparut la théorie du big bang. la bible disait vrai, les faits sont la ; l’univers a un commencement.

            la bible déclare que c’est pas la force agissante de Dieu, son esprit saint, appellé aussi energie vive que toute choses ont été crée. hors Enstein découvris que de l’energie peut naitre la matiere. les faits sont la, la bible avait raison.

            la bible dit que l’homme fut fait á partir de la terre. hors des scientifiques ont découverts que la composition chimique de l’homme était identique á la composition de la terre.

            la bible donne un ordre sous forme de périodes ( appellé jours) pour determiner comment s’est produit la création ; d’abord l’un puis l’autre, etc... hors la science a démontrer que cet ordre ne pouvait étre que dans le sens donné pas le genese ; c’est a dire que la bible a donné la bon ordre et ne s’est pas mélanger les pinceaux. les faits sont la, la bible ne s’est pas tromper.

            la bible déclare qu’il se trouve dans chaque personne, un livre dans lequel sont inscrit toute ses parties. la science découvrira plus tard un livre qui décrit l’ensemble de notre corps, a savoir l’ADN

            la bible déclare que le circuit de l’eau va des montagne jusqu’a la mer et que de la, elle s’évapore pour renourir les montagnes. ce n’est que bien plus tard que la science va révéler le cursus de l’eau. la bible a bravé l’ensemble des croyances sur ce sujet pour donner une vision qui s’avere etre un fait. la bible avait raison.

            la bible déclare que la terre est une sphere et qu’elle est suspendu sur rien. a cette meme époque, les autres croyaient en une terre plate posé sur le dos d’élephant debout sur une tortue géante dans lequel les eaux des mer se derversaient. pour d’autres, c’était atlas.

            la science montra que la terre est ronde et suspendu dans le vide. les faits sont la et la bible avait raison.

            Certains ont donc essayé de « crédibiliser » le créationnisme en tentant de le rendre scientifique : on a alors vu apparaître le « dessein intelligent » (intelligent design ou ID). Mais celui-ci n’a pas fait illusion bien longtemps dans les milieux scientifiques.

            — c’est completement faux. le créationisme postule a un dogme et une lecture partisane de la bible. création en 6 jours de 24h. il se marque aussi par une position politique. la création ne postule pas a une création en 6 jours de 24h et n’a pas de position politique. de ce fait, c’est faire preuve d’amalgame que de mélanger les deux.

            d’autre part, le déterminisme répond en soit a un dessein intelligent. les scientifiques ne l’ont pas enterré par des arguments mais par une logique de censure. cette censure qui fait que seul les scientifique postulant a l’évolution ont le droit de sité, de sorte que dans l’opinion public, il n’existe pas de scientifique pensant le contraire.

            Certes, le créationnisme (dans sa forme primaire ou via l’ID) rencontre un certains succès dans des pays très religieux... mais il ne faut pas oublier que la réalité n’est pas démocratique.

            — certe l’evolutionnisme a rencontré un grand succes parmis stalline, hitler, lenine, mao et autres génocidaire. ils fonderent leurs athéisme et leurs eugénisme sur un postulat darwinien. de meme que le racisme moderne toruve son origine dans les idées darwiennes. il ne faut pas oublier effectivement que la théorie de l’evolution n’est pas démocratique.

            Les faits sont têtus.

            — oui les faits sont tetus, par exemple. darwin a écrit que si on trouvait une organisme irréductible, sa théorie serait a mettre a la poubelle. hors la science a démontrer, ce que les évolutionniste tentent de réfuter, que la cellule est un organisme irréductible. par dogme, les évolutionnistes disent que non. pourtant les faits sont tetus.

            autre fait tout aussi tetu. la démographie actuel est un fait qui détruit la théorie de l’évolutions et les délires de paléonthologues comme coppens ; car comme l’a démontré albert jacquard, la croissance de la population humaine est de type exponentiel. hors avec les sciences statistiques il est possible de déterminer si la population est vielle de 7 millions d’années comme maintenant postulé par la découverte de toumaï ou d’environs 4000 ans comme mentionné dans la bible a partir de noé. les faits sont tetus, il ne faut que 4000 ans pour donner naissance a une population égal a la notre. il est par contre impossible de n’etre que 6 milliard en ayant une ancienneté de 7 millions d’années. pour rappel, il ne nous a fallu que 15 ans pour gagner 1 milliard d’humains. il ne nous faudra que 40 ans pour en gagner 3 milliards.

            ainsi la démographie est un fait tangible qui bat en bréche toute idée évolutionniste. les faits sont tetus.

            les dogmes évolutionnistes aussi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès