Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Dimanche prochain, fête de l’Aïd : qui égorge un mouton égorge un (...)

Dimanche prochain, fête de l’Aïd : qui égorge un mouton égorge un mouflon !

Dimanche prochain 6 novembre, c’est l’Aïd el Kebir, la fête du mouton pour nos amis Musulmans.

Pour les croyants, cette fête commémore l’épisode ou Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) accepte d’égorger son fils Ismaël sur l’ordre de Dieu. Au dernier moment, l’archange Gabriel remplace l’enfant par un mouton. Merci mon ange ! C’est en souvenir de cette offrande sacrificielle que les familles musulmanes, après la prière et le sermon de l’Aïd, sacrifient un mouton en l’égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers la Mecque.

C’est un gigantesque fleuve de sang qui coule ce jour-là en terres d’Islam. J’ignore si un Musulman athée, ou végé, ou antispéciste peut se voir dispensé d’une telle obligation. Je pense notamment aux contrées où les Musulmans peuvent acquérir des vibrations écosophiques aux côtés de Brahmanes…

Le Coran autorise de se nourrir des ovins, des bovins, des caprins, des camélidés, du zèbre, du cheval, du lapin et du lièvre, des gallinacés. Les sauterelles sont aussi admises, voire les escargots, mais pas les grenouilles !

Mais à propos de la chasse et du gibier : comment concilier l’irrévocable interdit de consommer de la viande morte ? Comment tuer halal, par exemple, un lièvre ou un mouflon qui ne sont pas issus d’élevage ? Comment ramener l’animal à la maison vivant pour l’égorger ensuite ?

Et j’en viens maintenant au mouflon qui est l’origine du mouton. Le mouflon à manchette, par exemple, auparavant très répandu dans les zones accidentées, notamment du Machrek et du Maghreb, est au bord de l’extinction. La cause ?

Eh bien la chasse exercée par les populations, notamment pastorales. Des dizaines de milliers de bergers musulmans auraient-ils ainsi consommé de la viande morte de mouflon ?

Je suppose que ce n’est pas provoquer de rappeler qu’un mouton est un mouflon. En tant que zoologue, si on m’interdisait l’assertion, ce serait un coup de l’Inquisition. Le « et pourtant, il bêle (le mouflon) ! » viendrait alors s’inscrire aux côtés du cri de Galilée : « Et pourtant, elle tourne ! ». Entre savants, il faut s’entraider ! En ces temps de charia démocratique (oxymore ?), désormais promue par l’axe du bien, on pourrait penser que les vérités ne fâchent plus. À moins que…

Le mouflon n’est pas de Panurge…

Le mouflon appartient à la famille des bovidés. Les bovidés comprennent la sous-famille des bovinés (bœufs, zébus, yacks, bisons, buffles) et des caprinés, ces derniers subdivisés en deux principaux genres : les ovins et les caprins.

Parlons donc un peu origines... L’ancêtre de la chèvre domestique (Capra hircus) est la chèvre à bézoard d’Arménie (Capra aegagrus). Le bézoard est cette concrétion de l’estomac et des intestins des Herbivores à laquelle on attribuait autrefois des vertus médicinales (la pierre de bézoard était un antidote).

Quant à notre cher mouton domestique (Ovis aries), l’analyse cytogénétique confirme qu’il descend du mouflon d’Asie mineure (Ovis orientalis), la plus petites espèce du genre Ovis et qui possède aussi 54 chromosomes, avec une influence possible de l’urial d’Arménie (Ovis vignei).

Le mouflon à manchettes (Ammotragus lervia) est une espèce affine au mouflon et qui peuple l’Égypte, la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Soudan, le Tchad, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Cette espèce classée vulnérable voit ses effectifs en baisse en raison d’une chasse abusive et depuis peu des modifications de son environnement. À tel point qu’au Maroc, le peuplement de mouflons à manchette est estimé à moins d’un millier d’animaux, la plupart au sein de figures de protection.

Selon les naturalistes-historiens et les découvertes archéologiques, la date de sa domestication à partir du mouflon d’Asie mineure oscillerait autour du VIIIe millénaire avant J.-C., juste après celle du chien et de la chèvre. Depuis la Mésopotamie et le croissant fertile, la pratique de son élevage se serait étendue vers la Perse puis au bassin méditerranéen. Plusieurs vagues envahirent l’Europe : l’Urial jusqu’en Suisse via les Balkans, le mouflon d’Asie Mineure jusqu’en Grande Bretagne via l’Allemagne et le Danemark, enfin le mouton mésopotamien sur la côte méditerranéenne via l’Égypte. Sachant aussi que des mouflons subsistèrent à l’état sauvage dans l’Europe du Moyen Âge, il serait bien hasardeux de construire la généalogie des races actuelles et la thèse d’une origine multicentrique, provenant tout autant d’échanges culturels que de convergence d’idées, est celle retenue. Cependant il est acquis que le mouflon corso-sarde (ovis orientalis musimon) ne mérite pas d’être qualifié ainsi : il s’agit d’un scénario de « marronnage », soit d’un mouton ensauvagé après son abandon sur ces îles. A la fin de l’âge de bronze, le mouton de l’île de Soay connut un sort identique ! Ces races possèdent en effet une toison laineuse qui trahit leur domestication antérieure, car chez le mouflon sauvage, seule la sous-couche du pelage est laineuse.

Les hommes ont progressivement sélectionné les animaux afin de réduire le grossier poil de jarre au profit du fin duvet laineux. On dénombre environ 450 races de moutons domestiques, avec les sélections respectives aux types de pâturages, de climats et d’altitudes, selon une polymorphie très riche (taille, couleur, nombre de cornes, forme des oreilles, type de toison..) puisqu’il existe même (non pas un mouton à cinq pattes...), mais un mouton sans laine !

Fournissant lait, viande et laine, grégaire et dépourvu d’agressivité mais ayant hérité du mouflon une sensibilité développée (vue aiguisée, ouïe fine, excellent odorat), le mouton ne pouvait que séduire l’homme. Il faut savoir qu’il existe le rapport assez constant d’un mouton pour trois humains...

« Maman, dessine-moi un mouflon ! »


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Michel Tarrier Michel Tarrier 5 novembre 2011 11:05

    Pour une évolution vers le seul symbole... Des voix se lèvent contre la lourde barbarie :
    http://www.dailymotion.com/video/xlqzmf_message-aux-egorgeurs_animals


      • Ossian Ossian 5 novembre 2011 17:05

        Et les cochons qui sont tués toute l’année ?


      • Fergus Fergus 5 novembre 2011 11:29

        Bonjour, Michel.

        Par chance, le mouflon d’Auvergne (il a été réintroduit dans les années 60) et le mouflon de Corse échappent au couteau !

        A noter, à propos de l’Aïd, qu’il n’y a pas si longtemps (les sixties là aussi), on égorgeait encore en pleine rue à de La Goutte d’Or 0 Paris. J’ai le souvenir du pavé et des caniveaux rouges du sang des animaux.


        • OMAR 5 novembre 2011 18:57

          Omar 33

          Fergus :à propos de l’Aïd, qu’il n’y a pas si longtemps...

          Il n’y a pas si longtemps, la banquise etait rouge du sang de ces bébés-phoques....

          Et comment faisait-on pour le porc, la vache, le boeuf, le chaval, la volailler, etc... juste avant les années cinquante ?

          Alors, laissez le temps aux nouvelles générations musulmanes d’exiger aux imams des fetwa visant à appliquer les méthodes similaires éxécutées en Europe.


        • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 12:40

          Excellent cours sur la génétique ovine, et sur le mouton en général.
          L’Islam est une religion figée qui n’arrive pas a évoluer... Cette fête de l’Aïd est un vrai carnage. Je suis éleveur de brebis, et ces méthodes sont d’un autre âge. Pas mal de musulmans viennent me demander de leur vendre un agneau pour cette fête. Dorénavant je refuse. De toute façon, celà est interdit... comme le Hallal.


          • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 16:34

            A un groupement de producteurs, et normalement, ils sont abattus avec étourdissement. Croyez moi, le bien être animal est devenu une préoccupation pour beaucoup des opérateurs de la filière. Mais une partie risque fort d’être égorgée vivante, pour satisfaire la demande Halal... Je sais bien que les musulmans sont les plus gros consommateurs de viande ovine (surtout mouton=brebis de réforme, moins cher) mais il faudrait quand même essayer d’ « évoluer ».


          • Walid Haïdar 5 novembre 2011 16:54

            Évoluer oui.


            Je ne suis pas musulman, mais je pense que le bien être d’un mouton c’est surtout relatif à sa vie, et non à sa mort. Or je pense que les moutons des élevages intensifs selon les méthodes mises au point par des gens qui n’ont strictement rien à à voir avec l’Islam mais plutôt avec la soit disant modernité, ces moutons vivent beaucoup moins bien que ceux des élevages extensifs des pasteurs, qu’ils soient musulmans ou non : ici au Sénégal c’est 100% musulman, et 100% extensif.

            L’Islam par ailleurs se soucie explicitement de tuer l’animal de façon à ce qu’il ne souffre pas. Je ne suis pas certain qu’égorger un mouton le fasse souffrir autant que de l’embarquer dans un couloir de la mort à la chaîne, parce que certes l’étourdissement en lui-même ne fait peut-être souffrir, mais le processus juste en amont est particulièrement atroce.

            Donc avant de faire évoluer les musulmans on va commencer par balayer devant la porte de nos productions industrielles.

            et quant au bain de sang de l’aïd, mais arrêtez de raconter des conneries. Le bain de sang c’est tous les jours, aux quatre coins du globe. Vous voulez qu’on parle des porcs Chinois ? américains ? de nos volailles ? de nos vaches ?

            ça suffit la stigmatisation à deux balles.

          • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 16:57

            J’oubliais mes agneaux font 35 kgs au moins ils ne rentrent plus dans une cage !!! Et méfiez vous des vidéos, un cas n’est pas forcément une généralité. Pour le transport de chevreaux de 5 kgs, c’est une cage qui lui offre le plus de sécurité et de confort : trop de risques d’étouffement et de morts en transport collectif. Et quand à maltraiter des bêtes cela peut arriver, il y a des cons partout, mais une bête blessée a toutes les chances d’être saisie donc non payée... çà peut aider à faire réfléchir, même les cons.


          • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 17:29

            Walid, je suis d’accord avec vous. Mais en France, les éleveurs touchent des subventions conséquentes, mais avec des clauses strictes de respect du bien être animal. Tous les élevages sont concernés. Il y a encore bien sûr beaucoup de travail à faire, mais petit à petit les choses évoluent.
            Quand à mes agneaux tu peux venir les voir. Même élevés en bergerie, ouverte au sud, ils ont une belle vue sur les Pyrénées, et bien assez d’espace pour se tirer des bourres entre eux... C’est très amusant de les voir ! Et un peu triste de penser qu’ils finiront en cotelettes... Si je pouvais je ferais des productions végétales, mais sur mes coteaux pentus et pauvres, c’est impossible.


          • Walid Haïdar 5 novembre 2011 17:58

            Ce que je veux dire, au fond, c’est qu’égorger le mouton est un détail.


            A la base, il s’agit de grands mammifères, qui ne sont bien traités qu’en étant libres, au moins de leurs mouvements, donc après qu’ils soient égorgés ou non, peu importe.

            On ajoute là à une stigmatisation qui à mon humble avis ne va pas dans le sens de l’intelligence.

            Et je dirais au contraire que si vous traitez plutôt bien vos moutons, ce n’est pas une généralité. Dans le monde, la majorité, quantitativement, de la production de viande est industrielle, avec des conditions d’élevage atroces, de la poule au saumon en passant par les vaches.

            Et cette maltraitance n’a rien à voir avec l’islam, mais avec la soit-disant modernité, qui serait de bouffer de la viande/poisson du matin au soir, et produite n’importe comment.

            La vraie évolution, c’est de manger moins de viande/poisson, et de s’interdire à terme de faire autre chose que de l’extensif (bien entendu, les poules sont très heureuses dans un grand poulailler).

            Le reste c’est du détail, et en tous cas la stigmatisation de l’égorgement est ridicule quand ont songe à ce que c’est que l’élevage en batterie.

            J’ai vu des usines à cochon toutes propres, avec des enclos proprets, non surchargés de cochons : mais c’est une horreur quand même, bien plus grave que de mourir égorgé plutôt qu’électrocuté.

          • molotov Le sablier 6 novembre 2011 01:39

            @bibi32,

            vous dites :« celà est interdit... comme le Hallal. »

             

            Quesque vous voulez dire par celà ?... interdit,mais quand ?


          • Croa Croa 7 novembre 2011 13:35

            « La vraie évolution, c’est de manger moins de viande/poisson, et de s’interdire à terme de faire autre chose que de l’extensif »

            Attentions aux mots ! (C’est important)

            à l’école on vous a fait croire qu’il n’y avait que deux types d’agriculture : « intensive » ou « extensive » lesquelles ne concernent en fait que les agricultures productivistes.

            D’ailleurs nous en sommes arrivés à une agriculture « intensive » (à + fort rendement) ET « extensive » (+ de surfaces et + d’animaux.)

            L’agriculture traditionnelle étant censée ne plus exister et la bio étant supposée marginale on les confond souvent (on se demande bien à partir de quels critères) avec l’agriculture extensive. C’est faire une grosse erreur !


          • Michel Tarrier Michel Tarrier 5 novembre 2011 13:43

            Soyons laineux ?


          • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 13:52

            Après e sera noel, et on gavera des oies pour que leur foie soit bien gras !
            Tradition, tradition !
            Jespère que l’auteur de cette article nous fera le même cours sur cette animal noble qu’est l’oie, ainsi que son petit frère le canard, qui souffrent tous deux terriblement à l’approche des fêtes de fin d’année !


            • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 16:38

              Les oies et canards sont étoudis eux, ils n’ont pas droit à l’égorgement vivants... De même le gavage en cage individuelle (lamentable) va être interdit sous peu. De plus si le gaveur est « humain » il ne stresse pas ses animaux, et d’ailleurs le stress pénalise la production du foie gras... Tout comme le stress perturbe la croissance des agneaux.


            • maddle maddle 5 novembre 2011 17:14

              Excellent King Al batar !


            • Png persona-nongrata 5 novembre 2011 17:23


              +1 pour Al Batar !


            • Walid Haïdar 5 novembre 2011 18:13

              J’avais oublié celle-là !


              Le gavage dont quasiment tous ceux qui crachent sur l’Islam et l’Aïd sont complices allègrement chaque Noël et jour de l’an.

              C’est tellement pathétique !

              Avec les moyens de l’époque du prophète, égorger un mouton était la méthode la plus humaine, celle qui faisait le moins souffrir l’animal. Aujourd’hui, ce serait sympa, nous disent les gentils mangeurs de foie-gras, que les pauvres pasteurs musulmans des pays sous-développés s’achètent des assommoirs électriques histoire de ne pas faire souffrir le pauvres bêtes... L’islam, l’islam...

              Non mais on croit rêver. Allez, on balaye devant sa porte, e presto !

              ça s’appelle une tradition, et elle est pas plus con que les vôtres (et peut-être même moins en l’occurrence).

              « allez, moi je m’en vais donner une petite stéatose hépatique à mes petits canards, mais attention : à la mano hein, pour pas stresser le canard »


            • deborah30 5 novembre 2011 19:05

              Bibi32,

              Que pensez-vous du traitement de la volaille ?

              http://www.mcspotlight.org/media/books/fawn_f.html

              "...Débecquetage - Taille du Bec

              Certains poussins sont débecquetés :

              cette mutilation consiste en une amputation d’une partie du bec avec une

              arme chauffée à rouge. Il s’agit de

              réduire le cannibalisme par la suite ;

              et cette opération peut provoquer des

              souffrances pendant le reste de l’existence.

              ....
              Une recherche faite par des chercheurs de l’Université de

              Bristol a révélé que lorsque des poules de réforme étaient électrocutées

              avec un courant approprié,98% d’entre elles avaient des os fractures. Les

              éclats d’os dans la viande de poule posent un problème pour les fabricants.

              Une « solution » est de réduire l’intensité du courant, afin de réduire le

              nombre de fractures d’os. Dans ce cas, de nombreuses poules de batterie

              peuvent être égorgées et même entrer dans le bac d’échaudage encore

              conscientes...«  »« .

              etc etc,

              Ca me fait tristement sourire de voir des personnes »scandalisées" sur les pauvres moutons égorgés...En fait ce qui vous scandalisent c’est qu’il est question de l’Islam,
              tout est bon pour casser sur du Muz.

              Sur ce, je vais me préparer un petit poulet suicidé.


            • deborah30 5 novembre 2011 19:18

              Orion,

              Notez quand même que l’on parle surtout du mouton égorgé par le musulman et beaucoup moins du reste.

              Pouvez-vous me dire pourquoi ?


            • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 19:20

              Attriste toi plutôt du sort des enfants de la guerre, et ceux de la famine, si tu veux mon avis...


            • deborah30 5 novembre 2011 19:24

              Orion,

              Voici quelques extraits

              http://www.youtube.com/watch?v=3sRurk-0spo

              Bien pire que les moutons égorgés !


            • deborah30 5 novembre 2011 20:11

              Orion,

              Personnellement je mange de tout foie gras, viande hallal ou pas, porc etc etc

              Je tenais juste à dénoncer le racisme ambiant très présent sur certains commentaires.

              voilà voilou


            • maddle maddle 5 novembre 2011 20:18

              Les lunettes 3d, on reussit a faire croire que la mort d un animal c est mieux....dans AVATAR !


            • BlackMatter 5 novembre 2011 15:00

              Etes vous sûr pour le lapin et le lièvre autorisés dans l’Islam ?

              Il me semble que dans la religion juive, la consommation de ces animaux est interdites...

              • Png persona-nongrata 5 novembre 2011 17:34


                Oui le lapin et le liévre sont aurorisés en Islam.


              • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 18:41

                Hormis le porc et le traitement de la viande, les regles alimentaires musulmanes et juives sont quand même assez différentes.
                Je pense que les musulmans ont plus de liberté que les juifs. La ou on peut énumérer ce que les musulmans n’ont pas le droit de manger, il est plus simple pour les juifs de dire uniquement ce qu’il peuvent manger, les regles étant très nombreuses et très contraignantes. En gros c’est tout ce qui sort de la terre (vegetaux), poissons, vollaile et quelques mamifères, a peu de choses près je crois qu’on a fait le tour. Le tout bien sur béni par un rabbin !


              • Michel Tarrier Michel Tarrier 5 novembre 2011 15:16

                Barbarie des deux rives
                NOUS SOMMES GAVÉS D’HORREUR
                Demain, on égorge, après-demain, on gave !
                Bientôt Noël pour les païens ex-chrétiens !
                Autre rive, autre horreur :
                http://www.dailymotion.com/video/x3tou2_foie-gras-le-gavage_politics


                • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 15:21

                  N’oublions pas non plus les Corridas estivales !
                  La on attends la stade ultime de la Barbarie, preuve que nous sommes des hommes ! Que nous avon sun gout très prononcé pour la violence et le sang, et que nous cherchons au dela de donner la mort, à la mettre en spectacle...

                  Enfin moi je vous dis ça, j’adore le foie gras, il m’arrive de manger casher et reste un afficionados de corrida ! L’essentiel est d’avoir conscience de la violence qui est propre à notre espèce et de l’assumer...


                • ma pomme 5 novembre 2011 16:37

                  le « halal » est un marché en expansion. Il y a du fric à faire et des gogos à plumer smiley 


                • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 16:44

                  Les cages individuelles vont être interdites en 2012, c’est déjà un bon point... Comme l’élevage des veaux en batterie a été interdit il y a des années. Un jour peut-être que nous serons tous végétariens ???


                • Bilou32 Bibi32 5 novembre 2011 17:00

                  « Humain », le goût de la violence, du sang et de la mort. Je ne dois pas être un homme alors...


                • maddle maddle 5 novembre 2011 17:16

                  Oui en fait c est parce que les cages c est pour notre pomme !


                • Png persona-nongrata 5 novembre 2011 17:32


                  Ha ...Toi aussi t’habites dans une cité ?


                • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 18:35

                  A bibi 32, regarde notre histoire, même récente tu verra qu’elle ne parle que de guerre, de massacres, de pillages, pour des interets.
                  Aucun autre animal, même sadique (comme le chat qui joue avec la souris avant de disposer de sa vie) n’a ce type de procédé.
                  Ce que l’on a l’habitude d’appeler un acte inhumain, est en fait (et malheureusement, il ne s’agit pas de faire l’apologie de la violence gratuite) finalement tout ce qu’il y a de plus humain.
                  Rien de plus surprenant donc que certains cherche à chorégraphier et faire sublimer la mort d’un animal qui pèse plus de cinq fois le poids d’un humain...
                  C’est triste mais cela reste le sort de notre humanité.


                • OMAR 5 novembre 2011 18:40

                  Omar 33

                  Salut King.

                  Et comme toujours des commentaires sages et responsables que je partage..

                  PS : 33 ce n’est pas pour la Gironde, mais par solidarité pour les 33 mineurs chiliens...


                • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 18:43

                  Salut Omar, ca va ?
                  Merci pour tes soutiens !
                  Ok pour les 33 mineurs, sinon j’aurais abusé de quelques moqueries à l’encontre de l’équipe de football Bordelaise smiley


                • King Al Batar King Al Batar 5 novembre 2011 19:16

                  Allez j’vais te le balancer dru.
                  Quand je vois ce que l’homme fait de nos jours, les massacres, la famine, la misère organisée, les maladies liés à l’eau et tous les mots dont souffrent les peuples africains, dû en grande partie à l’avidité des ex empires coloniaux. Le sort des moutons j’en ai rien a battre !
                  Effectivement nous sommes fait pour nous élever, la plus grande évolution de l’humanité reste (selon mon avis et celle de mon prof de philo lorsuqe j’étudiais) la station verticale. Le fait de passer à quatre pattes pour se tenir debout.
                  Maintenant, je doute fortement que nos élites dirigeante, actuelles comme passées et futures cherchent l’élèvation de l’humanité. Dois je te rappeler que ce sont eux qui décident des guerres, et pas les peuples...
                  Donc que des hommes se laissent aller a leur penchants, leur pulsion naturelles de descendants de prédateur au sommet de la chaine alimentaire, et prenne plaisir à tuer en spectacle quelques taureaux, ou pour se conformer à des dogmes tuent de manières brutale le futur morceau de viande qui finira dans son assiette ne me surprend pas.
                  Ce que j’exprime c’est simplement du fatalisme. Peu d’espoir de voir l’humanité s’élever de mon vivant. Je l’accepte, ça me désole, et tellement que finalement j’y participe indirectement. Je t’invite à te renseigner sur le Koltan, à quoi ca sert, et comme ce minerai est extrait. Tu verrais qu’indirectement tous les possesseurs de PC et de telephone portable ont une infime mais réelle responsabilité dans la guerre, l’exploitation et la mort des enfants Congolais.
                  Comme la dit Georges Abitbol, l’homme le plus class du monde, avant de mourir : « Monde de Merde ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès