Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Divorce inédit : entre un homme et l’Eglise

Divorce inédit : entre un homme et l’Eglise

Un homme de 71 ans, récemment, a fait une chose impensable : il a obtenu l'annulation de son baptême !

En 2009 il avait été indigné par les propos du pape, lors d'une visite en Afrique, fustigeant l'usage du préservatif, et où le sida fait tant de ravages. Alors il a décidé, non seulement de renier sa foi, mais de faire annuler son baptême. On n'avait jamais vu cela, et pour cause : personne n'avait encore osé l'entreprendre.

Si nous réfléchissons bien, à quoi sert le baptême ? A proclamer notre foi chrétienne ? Que nenni !!!

Lorsque le bébé que l'on va baptiser (en général il a deux ou trois mois) est maintenu au-dessus de fonds baptismaux, en position horizontale, souvent il hurle de peur, et il est aspergé d'eau (bénite mais par qui ?), un curé fait des croix avec les mains au dessus de sa tête et récite un monologue, et puis voilà l'enfant baptisé.

Qui lui a demandé son avis ? Dieu tout-puissant là-haut ? Non personne, pas même ses parents, trop heureux de perpétuer la tradition et de participer à une aussi belle fête ! Ils l'auront marqué comme au fer rouge, pour assurer la pérennité de leur foi (sont-ils tous croyants ceux qui font baptiser leurs enfants ?) et transmettre à une nouvelle génération les commandements qu'ils ont eux-mêmes reçus de leurs parents.

C'est un acte abusif, non consenti par l'intéressé et lourd de conséquences. L'enfant va être fiché par l’Église et ajouté à la liste des catholiques alors qu'il n'a rien demandé à personne. Plus tard, quand il va réfléchir et voir tout ce qui se passe dans le monde où il vit, il comprendra peut-être que la vie n'est pas aussi idyllique que ce qu'on lui a fait croire. A moins, qu'endoctriné par son entourage, il ne devienne à son tour un mouton du troupeau...

J'approuve cet homme qui a voulu se faire débaptiser, car ce n'est pas glorieux d'être dans la tête d'un croyant à notre époque, surtout quand on entend parler des ces affaires de pédophilie mettant en cause des prêtres un peu partout en Europe.

Personnellement, je n'ai pas fait baptiser mes enfants, faisant fi de la colère de leur père, car moi-même l'ayant été malgré moi, j'ai voulu leur donner la possibilité de choisir leur religion quand ils auraient atteint l'âge de raison. J'avais aussi refusé, quand on m'a demandé mon avis, d'aller au cathéchisme et de faire ma communion quand j'ai eu l'âge de sept ans, j'ai dit que je préférais bien apprendre à l'école...Mes enfants sont maintenant adultes et se sont tournés vers le bouddhisme...

S'il n'y avait eu "que" le propos sur le préservatif à reprocher au pape, déjà que cela mérite un procès pour outrage à l'humanité, mais ses prédécesseurs ont fait autant de mal aux hommes, sinon plus. Les actions de l’Église depuis qu'elle a ce suprême pouvoir sur les hommes n'ont cessé d'être écœurantes.

Je ne reviendrai pas sur les Inquisitions (médiévale, espagnole et romaine) au XVème siècle, ni sur les guerres qui ont eu lieu de 1562 à 1598, à huit reprises, où les Catholiques ont voulu avoir la suprématie sur les Protestants (triste et mémorable St Barthélémy).

LEglise n'a pas fait que de "bonnes œuvres", comme coloniser les peuples d'Amérique Latine de 1492 à 1550 pour qu'ils deviennent de bons Chrétiens et poser la question lors de la Controverse de Valladolid : est-ce que les Amérindiens sont des créatures de Dieu ?

Et que penser des films (d'après des histoires vraies) comme "La Religieuse de Monza" où l'on torturait dans une grotte une jeune religieuse enceinte, violée par un prêtre ? Ou bien "Magdalene Sisters" qui raconte le calvaire d'adolescentes de "bonnes familles", dans les années 1960, qui ont "fauté" car elles avaient eu des relations sexuelles, consentantes ou forcées et sont tombées enceintes. Elles sont enfermées dans un couvent, sous les ordres de sœur Bridget, pour expier leur "fautes" par les prières et le travail forcé.

Belle charité n'est-ce pas ?

Cette volonté de dominer a pourtant continué à se manifester en France jusqu'à la loi de 1905, votée à l'initiative du député Aristide Briand. Cette loi met fin à l’affrontement violent, qui a duré presque vingt-cinq ans et qui a opposé deux conceptions sur la place des Églises dans la société française.

Si les gens veulent croire, personne ne peut les en empêcher, c'est leur droit, et que l'on puisse admirer l'abbé Pierre ou Mère Thérésa, je le comprends, ils ont fait du bien aux hommes, les organisations caritatives religieuses sont acceptables, mais que l'aide humanitaire ne soit pas subordonnée à la conversion des croyances de ces peuples. 

Alors se faire baptiser si on le veut, mais par pitié laisser les bébés grandir et décider eux-mêmes,,,


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Dzan 7 décembre 2011 12:19

    Quelle news
    Depuis quelques temps, pas mal de gens font annuler leur baptème.
    Rien que dans ma famille 2.
    Il suffit d’envoyer une lettre recommandée, à la paroisse et à l’évéché en demandant dètre rayé des listes paroissiales.


    • joelalaboule joelalaboule 7 décembre 2011 12:30

      Il me semble que celà se fait dans les états catholique, afin que l’église ne reçoive les subventions
      de non croyants (baptisés par tradition)
      Assez facile a obtenir, si l’on sait où on l’a été !


      • Constant danslayreur 7 décembre 2011 12:53

        « Inédit », « impensable »

        Je n’ai rien contre vous mais vous devriez vous documenter un peu plus avant d’utiliser des « super ya latif »

        Ensuite, j’ignorais que Mère Térésa avait réussi à convertir les lépreux de Calcutta :

        « mais que l’aide humanitaire ne soit pas subordonnée à la conversion des croyances de ces peuples »

        Ensuite bis, j’ai un scoop pour vous, le Cinéma c’est de la fiction, si si. C’est à dire des gus plus ou moins bien payés qui font semblant d’êtres des personnages plus ou moins biens dépeints par des auteurs dotés d’une imagination plus ou moins affligeante.

        Pour se divertir, je veux bien, mais comme source permettant de se forger une opinion sur un sujet aussi sérieux que d’éventuels sévices contre des hommes / femmes d’église smiley 

        Enfin, la foi est un rapport à Dieu pas à des hommes, ni à des institutions et encore moins à des paroisses à listes. Figurer sur une liste (ou pas), ne signifie au delà du symbole (ou du plaisir trompeur de la bravade du ... militant), pas grand chose.


        • Furax Furax 7 décembre 2011 14:00

          En France, 3000 adultes ont été baptisés à Pâques 2011.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 7 décembre 2011 17:24

            Ce qui fait 3000 cloches de plus.


          • Furax Furax 7 décembre 2011 19:25

            Peachy,
            Très décevant !
            C’est curieux comme ce genre de sujet peut, en quelques mots faire ploger l’estime que l’on ressent pour un intervenant.
            Pour votre pénitence , vous me lirez cet article ;
            http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/et-si-l-esperance-chretienne-104315


          • misajour 7 décembre 2011 20:01

            Oui Furax 3000adultes baptisés à Pâques en 2011, PROUVEZ LE, .......................
            En 20011 combien se sont fait débaptisés, un certain nombre largement équivalent,
            mais, là, l’église reste muette comme elle sait déjà si bien le faire avec la loi quand
            elle n’y est pas contrainte.


          • Furax Furax 7 décembre 2011 23:19

            Misajour,
             Je ne peux malheureusement vous donner leurs noms et leurs adresses.
            http://www.libertepolitique.com/L-information/Le-fil-d-actualite/Pres-de-3-000-adultes-seront-baptises-a-Paques
            Il y en a encore plus qui se débaptisent ? Prouvez le !
            Cordialement.


          • misajour 8 décembre 2011 12:55

            haaa !!!! si j’ai bien compris, vous avez le privilège de pouvoir consulter les fichiers de l’église, mais votre noble discrétion vous interdit de communiquer vos sources.
            HAAA !!! l’église et ses mystères stratifiés............


          • Rounga Roungalashinga 7 décembre 2011 14:14

            Les clichés habituels sur le catholicisme. On a un article comme ça par mois qui tombe sur agoravox. Ils disent tous la même chose, c’est juste l’ordre des étapes de l’argumentation qui change.


            • tikhomir 7 décembre 2011 14:18

              Une précision : on ne fait pas annuler son baptême. Même en reniant la foi chrétienne et en se faisant rayer du registre, on reste baptisé. Le baptême est permanent et ce n’est pas une question de registre.

              L’homme dont vous parlez, 71 ans... Il a renié sa foi à cause d’une histoire de capotes ? Allez allez, vous mentionnez l’inquisition, les conflits avec les protestants et bien d’autres, ce pépé avait 1 000 raisons de renier la foi et il le ferait pour une histoire de capotes ? Eh bien, il devait avoir une drôle de foi smiley

              "les organisations caritatives religieuses sont acceptables, mais que l’aide humanitaire ne soit pas subordonnée à la conversion des croyances de ces peuples. « 

              Ah oui ? Comment on fait alors ? On impose »la laïcité« à l’aide humanitaire ?

               »Alors se faire baptiser si on le veut, mais par pitié laisser les bébés grandir et décider eux-mêmes,,,« 

              Si je comprends bien, vous dites »surtout n’éduquez pas vos enfants, laissez-les se débrouiller par pitié !« .

               »S’il n’y avait eu « que » le propos sur le préservatif à reprocher au pape, déjà que cela mérite un procès pour outrage à l’humanité"

              Bien sûr, c’est dit sans exagération... C’est dur hein d’inventer des motifs de condamnation et de tolérer ceux qui ne pensent pas comme vous ? Doivent-ils tous être persécutés et condamnés pour des motifs farfelus (ce qui importe, c’est le résultat, non ?).


              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 7 décembre 2011 23:08

                On ne peut pas faire que ce qui a eu lieu n’ait pas eu lieu. De même, on ne peut renier une foi que l’on n’a jamais partagé. Mais on doit avoir le droit de refuser d’être comptabilisé parmi les catholiques, et donc de demander l’annulation du baptême, tout comme un divorce annule un mariage.


              • tikhomir 7 décembre 2011 23:47

                Cela ne change rien à la foi de l’Eglise. Vous aurez beau vous faire rayer de tous les registres être aussi procédurié que vous le souhaitez, quelqu’un qui est baptisé reste baptisé aux yeux de l’Eglise et sera toujours considéré comme tel.

                Si la foi n’est pas partagée par la personne, cela ne change rien au fait que le baptême est fait.


              • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 8 décembre 2011 23:12

                Mais pour l’incroyant, ce baptême n’a aucun sens et il a le droit de ne pas être comptabilisé parmi les catholiques.


                Surtout si, comme c’est mon cas, il a été procédé à ce baptême à l’insu et contre la volonté de mes parents, à l’instigation d’une grand-mère et avec la complicité d’une tante.

              • xray 7 décembre 2011 17:25


                Le Sida n’est pas une affaire médicale mais une affaire politico-religieuse. 

                On ne parviendra jamais à imaginer le nombre de gens qui se sont pourri l’existence (Et qui ont pourri l’existence des autres) à cause de ces virus de curés. 

                Il faut vraiment être le dernier des crétins pour accepter de se laisser manipuler par quelque chose qui n’existe pas. 

                Sida, un petit mensonge 
                (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
                http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 

                AZT, le Sida sur ordonnance 
                http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2011/01/03/a-z-t-le-sida-sur-ordonnance.html 



                • tikhomir 7 décembre 2011 17:42

                  "Il faut vraiment être le dernier des crétins pour accepter de se laisser manipuler par quelque chose qui n’existe pas."

                  Si Dieu n’existe pas alors donc les gens y croyant ne sont manipulés par rien, en conséquence de quoi, ils sont extrêmement libres, eux.


                • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 7 décembre 2011 23:04

                  Ils ne sont évidemment pas manipulés par un dieu qui n’existe pas, mais par les familles et les prêtres.


                • tikhomir 7 décembre 2011 23:49

                  Par les familles et les prêtres... On aura tout lu. Je suppose que pour ne pas être « manipulé », vous avez abandonné votre famille pour dire ça ?

                  Si les prêtres et les familles ne sont manipulés par rien et donc libres alors c’est aussi bien de suivre ce qu’ils racontent.


                • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 7 décembre 2011 17:42

                  On ne peut pas dire que baptiser un bébé ce soit respecter sa liberté, pas plus que d’envoyer dès l’âge de 7 ans un enfant au catéchisme. Mais pour les croyants, la liberté n’est pas la valeur suprême, ils placent au dessus la Vérité révélée enseignée par l’Église catholique. 


                  • tikhomir 7 décembre 2011 23:54

                    Effectivement, éduquer son enfant, l’envoyer au caté, à l’école, au sport, lui dire des choses pour l’enseigner, ce n’est pas vraiment respecter sa liberté.

                    Conclusion : mieux vaut ne rien faire et laisser les enfants à l’abandon. C’est beaucoup plus respectueux de leur personne et de leur liberté, c’est sûr...

                    Franchement, je ne suis pas certain que je suivrais vos conseils et que j’abandonnerais mes enfants pour soi disant respecter leur liberté...


                  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 8 décembre 2011 01:02

                    À cet âge de sept ans, l’école, c’est largement suffisant ; qu’il apprenne à lire, à écrire, à compter ; pas besoin de lui bourrer le crâne avec du catéchisme.


                  • pens4sy pensesy 8 décembre 2011 10:16

                    il a raison le papy de se faire débaptiser. C’est un truc de ringard, comme les robes, les mitres, les croix, les messes, les cérémonies, l’encens, et tout le cirque catho...
                    C’etait bon au moyen age (même encore au siècle dernier, soyons gentil), maintenant, sans déconner, faut arrêter de se comporter comme des moutons. Etre une ouaille, c’est archi ringard


                    • eric 8 décembre 2011 11:48

                      Le plus grave dans cet article n’est sans doute pas qu’il dépasse allégrement les limites de l’absurdité et de l’inculture, mais qu’il soit tellement dans l’air du temps qu’il ne provoque pas plus de réactions atterrées ou de proposition de soutien psychologique a l’auteur. On est en plein dans la non assistance a personne en danger.

                      Remplacez « son baptême » par « sa naissance » dans le texte et vous aurez la confession psychanalytique d’une personne suffisamment insatisfaite par son existence pour regretter d’être née et qui en accuse un peu tous le monde dans le temps et dans l’espace.
                      On comprend. En arriver a s’engueuler avec son mari pour quelque chose que l’on considère comme inutile, donc anodin, avoir des enfants qui adhérent a une religion dont on connait le caractère sanguinaire dans la version non édulcorée pour touristes occidentaux et s’en réjouir...etc...Imaginer la capacité d’un enfant de 7 ans a décider en toute liberté et toute conscience de ses choix existentiels... C’était bien du reste la prétention du pouvoir catholique et royal lors de l’affaire Callas...

                      Non Madame, moi, je ne vous abandonnerai pas dans ce marasme général et je vous inviterai a lire la Bible, ou , comme bien d’autres avant vous vous trouverez une réponse au « malheur d’être ne » oui votre vie a un sens, par la grâce de dieu...
                      Et ce n’est pas vous qui avez ete marquée au fer rouge par votre baptême, mais bien l’église ou reste marque la place qui vous y est toujours réservée.


                      • Intelle Intelle 8 décembre 2011 14:48

                        Cher monsieur, mon article ne vous a pas plu, visiblement, et vous me qualifiez d’inculte parce que je ne partage pas l’avis de millions d’individus, dont vous-même. Figurez-vous que j’ai lu la Bible et que je n’y ai rien retenu de valable pour moi, sauf la conclusion suivante : depuis plus de vingt siècles, l’homme vit avec un fantasme qu’il s’est créé parce qu’il ne pouvait s’expliquer la vie et la mort. Il s’est imaginé que ses prières à genoux au fond d’une grotte ou d’une église allaient changer le cours de son existence, comme si un esprit pouvait exhausser tous ses vœux. L’histoire de Jésus mort sur la croix et ressuscité n’est qu’une belle légende destinée à embobiner les croyants, comme celle que racontent certaines sectes. Cela ne peut pas s’expliquer scientifiquement.
                        Rassurez-vous, mon esprit n’est pas perdu, je n’ai pas besoin de soutien psychologique et j’ai de saines lectures.
                        Ah, dernière précision, le bouddhisme n’est pas une religion mais une philosophie !


                      • eric 9 décembre 2011 10:11

                        Vous avez essaye de remplacer baptise par nee dans votre texte ?


                        • Intelle Intelle 10 décembre 2011 11:47

                          Les athées ont autant le droit de naître que les croyants, mais surtout celui de conserver leur liberté de pensée et de ne pas être des « moutons »...


                        • Anarkia Anarkia 14 janvier 2012 10:07

                          Merci Intelle pour cet article, 

                          j’ai moi-même apostasié de mon baptême catholique il y a une quinzaine d’années, ne partageant pas les idées de cette religion. Sur ce site vous pouvez avoir plus d’explication sur l’apostasie : http://apostasie.org/french/index.php
                          Je pense qu’aucun adulte ne devrait être habilité à baptiser un enfant, le choix de la religion devrait se faire uniquement à l’âge adulte car c’est un choix personnel. 

                          A ce sujet, vous dénoncez la religion catholique, mais que penser des religions juives et musulmanes, qui chaque année pratiquent la mutilation sexuelle sur leurs enfants mâles avec la bénédiction des pouvoirs publics ? 
                          Que penser du fait qu’au 21ème siècle, en France, on tolère la circoncision sur les enfants, au mépris de leur intégrité physique et sous prétexte de religion ? Comment se fait-il qu’on se lève pour l’excision des filles et pas les mutilations masculines ? Est-ce parce que l’excision concerne plutôt une population d’Afrique noire, alors que la circoncision concerne la religion juive ? Cela voudrait donc dire qu’en France, il est plus politiquement correct d’être raciste qu’antisémite ? 
                          Pourquoi ces deux poids deux mesures ? 
                          La religion doit être un choix conscient et les adultes doivent être les garants de l’intégrité physique des enfants, au delà des croyances spirituelles et religieuse, si non, nous vivons au moyen âge.

                          • Intelle Intelle 14 janvier 2012 12:17

                            Bonjour Anarkia et merci pour votre réponse.
                            Je suis allée consulter le lien que vous avez publié dans votre article et regardé la vidéo, elle est édifiante.
                            Vous avez été sans doute surprise que je ne parle que de la religion catholique, mais je ne voulais pas m’égarer, c’était ma cible du jour, mon avis sur le geste de cet homme qui en avait marre de supporter ce fardeau.
                            Bien sûr, je renie autant les autres religions, juive, musulmane et autres croyances, qui soumettent les hommes à autant de servilité et exploitent leur crédulité. Les croyants (qui deviennent crédules) font aveuglément confiance à ceux qui les endoctrinent, malgré les preuves de « non »existence de leurs dieux, qui leurs sont apportées sur le plan scientifique. Car toutes les religions se ressemblent et ont commis des atrocités envers des humains. Mais lorsqu’on conteste leur foi, (je parle de moi en tant qu’athée) on se sent comme une personne amorale, hors-sujet, hérétique en j’en passe.
                            J’ai vu de nombreux reportages sur les mutilations subies, par les garçons ou les filles. Pour les juifs et certains musulmans, la circoncision est pratiquée soi-disant pour plus d’hygiène, alors que c’est tout simplement pour que l’homme éjacule plus vite, pour procréer plus vite, sans avoir le temps de donner du plaisir à sa partenaire (je devrais dire sa femme, car les hommes juifs sont supposés être fidèles et n’épouser que des femmes de leur confession) !!!
                            Pour toutes les religions, c’est la virginité avant le mariage, mais ça n’empêche pas les « fiancés » de sodomiser leur promise (chez les juifs et les musulmans) !!! Chez les catholiques c’est un honteux péché...
                            Le premier prix de cruauté revient, à mon avis, aux pratiques exercées contre les petites filles (en Afrique, comme vous l’écrivez). Là c’est le summum, l’excision est la plus « connue », on mutile la petite fille en lui « arrachant » le clitoris, le plus souvent sans hygiène, par des femmes qui sont « sorcières », pour empêcher la future femme de n’avoir aucun plaisir sexuel, pour uniquement servir de « réservoir » à monsieur son mari. Bon nombre de fillettes meurent soit de septicémie ou d’hémorragie...
                            L’autre mutilation s’appelle l’infibulation, elle consiste en la « couture » des grandes lèvres du sexe de la fillette. On ne laisse qu’un espace pour permettre d’uriner et bien sûr pour laisser passer le pieu du mari en rut !!! On ne découd cette pauvre jeune fille que lorsqu’elle est enceinte pour laisser passer le bébé !
                            On peut se demander si ces pratiques sont ordonnées par la religion (musulmane en majorité en Afrique) ou les traditions (Vaudou) et les coutumes ?
                            Les dieux en question n’ont-ils pas dit aux hommes « AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES » ?
                            Quelle drôle de façon d’aimer...
                            Chère Anarkia, je pense que maintenant nous sommes entièrement d’accord, au plaisir de vous lire.


                          • Nina888 25 janvier 2012 14:12

                            Les crimes de l’église sont légions .... car ils servent le diable ....
                            L’homosexualitée n’est par exemple, pas un péché mais un symptome d’un péché bien plus abominable ... donc les homosexuels serait les victimes de ce péché et les discriminer est encore un péché de plus ...
                            Ce péché est un crime contre la vie et l’amour : le génicide et le futanaricide (meutre en masse de femme et d’hermaphrodites)

                            Les bigots du machisme devrait se repentir de ce péché là car ils vont devenir des bimbos au service des justes ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès