• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Du kosmos de Heidegger au royaume du Dasein

Du kosmos de Heidegger au royaume du Dasein

La philosophie de Heidegger est basée sur une réalité plutôt énigmatique, le Dasein. La philosophie de Heidegger est résolument dirigée contre la modernité et cette fiction rassurante construite par les penseurs à partir du 17ème siècle. Cette fiction sur laquelle s’appuie la philosophie moderne, c’est le sujet. De Descartes aux néokantiens des années 1900. Le sujet kantien installe les choses du monde dans les concepts de l’entendement. Le Dasein s’interprète au contraire comme un cosmos dans lequel émergent des questionnements. Le Dasein présente un caractère ambivalent, étant, selon le « face à face » choisi, une énigme à résoudre ou un mystère à vivre. Faire face et regarder le Dasein.

Heidegger a élaboré une critique des conceptions du monde à l’époque moderne. Les penseurs de la Modernité ont fait usage d’image conçue du monde (Bild) suivie d’une image du « monde concevable » (Weltbild). Le monde ajusté à la mesure d’une conception ne signifie pas une idée du monde mais le monde saisi comme ce dont on peut avoir idée. Et pour compléter, le monde sera saisi comme ce dont on peut avoir raison. Un monde rationnel prêt à être installé. Rappelons-nous cette boutade savante de Hegel, tout ce qui est réel est rationnel, tout ce qui est rationnel est réel. Le monde de Hegel est un cosmos rationnel. L’étude sur la raison dans l’Histoire décrit la longue genèse de ce cosmos non plus créé par Dieu mais installé sur terre et à partir de la terre par l’homme producteur. Il n’y a pas de conception du monde dans l’Antiquité ni à l’époque médiévale. Les anciens acceptaient le monde. Les modernes refusent les conditions du monde et c’est le moment dialectique amorcé par Hegel puis prolongé par Marx qui dirige la dialectique non pas contre le monde mais contre un monde installé par l’homme, celui du capitalisme. Le moment hégélien est consigné dans le chapitre sur la force et l’entendement de la Phénoménologie de l’Esprit. Hegel va plus loin que Descartes qui pensait utiliser la nature au service de l’homme. Hegel est en conflit avec la nature. Du moins la nature de l’homme.

Le grand schisme entre Hegel et Heidegger se dessine comme une différence entre conception du monde et vision (regard) du monde. Ou alors entre production du monde et expérience du monde. Cette différence est l’un des thèmes centraux du livre inaugural de Heidegger, Etre et Temps. Le regard tourné vers l’Antiquité grecque signifie une attention portée à une expérience basée sur l’homme placé comme regardant face à la nature et au cosmos. Le sage grec regarde les choses et se saisit comme regardé par ces mêmes choses. Cette vision est pré-moderne, elle n’est pas une conception. Heidegger envisage alors la fin de la modernité comme un tournant par lequel l’homme se détourne des conceptions du monde pour saisir une vision du monde sans que ce soit un retour vers les Anciens. En ce sens, Heidegger est bien un penseur de la post-modernité.

La modernité est encadrée par les conceptions du monde dont l’effet est de placer les hommes dans une configuration du monde calculée par la pensée. Après Hegel et Marx, des dizaines de conceptions modernistes se sont succédées en s’entremêlant. Y compris les conceptions considérées comme rétrogrades car incorporant des dispositions d’origine « religieuse ». Le développement durable, la transition énergétique, le climatokampf, l’économie collaborative ou alors ubérisée, toutes ces conceptions émanent des principes déterminant la technique et les sciences. Toutes ces conceptions se complètent ou s’affrontent et parfois se posent comme correctrices et réparatrices des « problèmes » occasionnés par les conceptions antagonistes. Mais où que l’on se place, on ne fait que rester dans une seule conception dont les hommes n’ont plus conscience, c’est celle de la science, du calcul et de la technique. Le monde de la technique est devenu l’étant par excellence permettant d’orienter les actions et d’avoir une certaine idée du monde.

Une possibilité offerte à l’homme serait de se détourner de cet étant technique et de partir en chemin. La vision comme alternative à la conception. « Personnel observations are more than perception (…) Insights are more than concepts » (C. Norman Slaughter). Ces propos traduisent la différence entre la rencontre d’une personne attentive et soucieuse de l’expérience du monde fournissant des intuitions et l’attitude de l’homme cybernétique qui joue dialectiquement de la technique en usant des percepts et en façonnant des concepts.

L’homme est apparu dans le monde (earth) puis s’est installé sur terre en installant un monde (world). Un monde devenu moderne dans la mesure où on peut en avoir une idée qui s’ajuste avec un concevoir.

Au temps des Grecs anciens, l’homme était dans une nature (phusis) face aux étants et à l’être. Le Grecs ne rencontrait pas des choses ni des objets mais un champ d’étant pourvu d’un ordre et soumis au désordre du temps. L’étant est ce qui se laisse voir, ce qui communique à travers la sensibilité. Le champ de l’être organise cette rencontre entre l’homme et l’étant.

Les médiévaux ont commencé à trier la nature. Les étants sont devenus des choses. Voir les choses est une chose, penser les choses en est une autre. La philosophie grecque du champ repose sur la substance (ousia) comme donné ontologique. La philosophie médiévale prend la substance comme ce qui se tient sous les choses (substantia). La chose (res) acquiert alors une essence singulière (quiddité). La philosophie médiévale est une phusis des particules, contrairement la la phusis du champ qui est celle des Grecs.

Parmi ces choses, il en existe deux catégories selon Descartes. Res extensa, la chose étendue ou corporelle et res cogitans, la chose pensante. L’homme n’est plus une chose comme les autres et ne l’a jamais été. Il devient sujet. En se rétractant comme sujet, il laisse se dessiner l’objet avec ses contours et ses attributs modernes comme son inscription dans l’espace et le temps (Galilée, Newton, Kant). L’objet est-il réellement déterminé dans l’espace et le temps où bien est-ce l’homme qui l’installe dans l’espace et le temps ? C’est à cette question que tentera de répondre Kant.

La physique classique est secouée par la mécanique quantique dans les années 1920.

La philosophie de Kant est dépassée par Husserl puis renversée par Heidegger dans les années 1930. Les objets ne sont plus dans la conscience mais existent dans le Dasein. Il y a une cosmologie chez Heidegger contrairement à Husserl qui installe un cosmos dans la conscience subjective. Heidegger ouvre le sujet vers le monde et transfigure, Husserl décore.

Le moment moderne décisif place l’homme comme sujet des philosophes alors que la science s’occupe de la nature capturée comme objet mesurable et calculable. Au lieu de regarder la nature comme l’ont fait les Grecs, l’homme moderne joue avec la nature puis avec la technique qui lui impose ses règles auxquelles il consent avec enthousiasme.

Le sujet est indécis et à la croisée de deux chemins. Il peut devenir un sujet chose, un élément du jeu technique, une matière à exploiter, par les complexes militaires, industriels, médicaux, éducatifs, économiques, médiatiques. Il sera un sujet destitué, un sous-homme aurait dit Nietzsche. Il y a une autre voie. Non pas le sujet restitué du passé mais le sujet transfiguré de l’avenir. Le sujet magnifié et glorieux qui installe et existe dans le royaume du Dasein.

Merci de commenter cet article uniquement si vous avez des choses à dire.

Lien utile

http://www.carolynnslaughter.com/essays/time-space/


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Tall Tall 14 avril 11:56

    Merci de commenter cet article uniquement si vous avez des choses à dire.

     
    Bon alors, j’en profite pour dire à Ginette que les clés du camion sont dans la boîte aux lettres.
     
    Raoul

    • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 12:36

      @Tall
      Ben ouais mais Ginette n’a pas les clés de la boîte aux lettres, alors comment on fait ?


    • Tall Tall 14 avril 12:48

      @Abou Antoun

       
      Arrête de m’emmerder avec tes questions philosophiques


    • zygzornifle zygzornifle 14 avril 13:43

      @Abou Antoun


       Ginette est au meeting de Macron .....

    • meslier meslier 14 avril 14:45

      @Abou Antoun

      Ginette devait venir me chercher en camion à 17h30 , dis à Ginette de forcer la boite aux lettres ...


    • Tall Tall 14 avril 15:05

      @meslier

       
      Oh non ... pas la boîte aux lettres.
      Il y a un double des clés dans la niche de Boufetou, c’est un doberman .. mais il n’aime pas qu’on l’emmerde.

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 14 avril 15:11

      @Tall

      Je vais demander à Dugué de s’occuper du cabot, comme ça on pourra accéder à la niche !

      Ca fera d’une pierre deux coups. Dugué aura été utile une fois dans sa vie et la chien aura à bouffer pour la semaine...


    • meslier meslier 14 avril 15:11

      @Tall

      Non pas Boufetou c’est trop craignos , je vais faire du stop .


    • Tall Tall 14 avril 15:18

      Ou alors vous lui amenez un chat ... 

      mais il faut qu’il court vite, sinon vous n’aurez pas le temps

    • meslier meslier 14 avril 15:29

      @Tall

      Pas besoin , si Dugué n’est pas collé sur Wikipédia-sciences , Lavigue va lui demander de s’occuper du cabot .


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 14 avril 15:33

      @meslier

      Un truc quand même, pour éviter d’avoir des ennuis avec la SPA et Tout pour mes potes...
      Est-ce que le chien est vacciné ?

      Tall, tu laisseras le carnet de vaccination dans la boîte aux lettres quantiques.


    • Tall Tall 14 avril 15:33

      @meslier

       
      ah ça va ... en attendant, je n’ai pas toujours de nouvelles de Ginette
      c’est qui ce Macron ?

    • Tall Tall 14 avril 15:40

      @Robert Lavigue

       
      On n’a jamais réussi à le vacciner, mais le carnet est bien en ordre ...le véto n’a pas osé refuser
      Tu le trouveras sous le pot de fleur à droite

    • meslier meslier 14 avril 15:41

      @Tall

      Macron, je n’ai jamais entendu parler de ce type , mais Dugué va voter pour lui , Ginette je sais pas ce qu’elle fout , mais on ne peut pas compter sur elle !!


    • meslier meslier 14 avril 15:45

      @Robert Lavigue

      Non pas le carnet de vaccination dans la boite , car il y a déjà le chat de Schrödinger , mais je ne sais pas si il est mort ou vivant .


    • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 15:46

      @Tall
      Boutefou, à la Nietzsche !


    • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 15:47

      @Tall
      Arrête de m’emmerder avec tes questions philosophiques
      On a son Kant à soi !


    • Tall Tall 14 avril 15:53

      @meslier
       

      Le chat de Schrödinger ... Boufetou l’a chopé depuis longtemps.
      Il n’a jamais été très intello, Boufetou, il fait dans le concret

    • Tall Tall 14 avril 16:02

      @Abou Antoun
       

      T’as pas vu Ginette ?

      Elle m’a dit qu’elle passerait à la bibliothèque de philo prendre une pile de gros bouquins parce qu’elle a du mal à atteindre la nouvelle étagère du dessus.

    • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 16:34

      @Tall
      Certains attendent Godot, d’autres attendent Madeleine, d’autres enfin cherchent après Titine et alors Ginette c’est ton Amérique à toi ?
      P’tet qu’elle est trop bien pour toi ?


    • Tall Tall 14 avril 16:39

      @Abou Antoun

       
      Ginette m’en veut depuis que j’ai perdu sa mère sur une partie de poker
      Elle me soupçonne d’avoir perdu exprès .... elle n’est pas bête, ma Ginette.

    • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 16:54

      @Tall
      Tall, t’es un vrai troll. Pourrir ainsi le fil de Nanar, c’est indigne ! Et pendant que t’écris toutes ces conneries, tu sais ce qu’elle fait ta Ginette ?



    • meslier meslier 14 avril 19:41

      @Malatif

      Tout le plaisir est pour moi .
      Bien à vous .

      Jean Meslier 
      1664 -20XX


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 avril 07:09

      @meslier. Ah ? Tu as déjà vu un chat simultanément mort et vivant, toi ?


    • zygzornifle zygzornifle 19 avril 16:03

      @Tall


       J’ai vu Ginette avec les Femens, elle est bien équipée au niveau laiterie, ça donne envie de biberonner ..... 

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 14 avril 12:02

      Merci de commenter cet article uniquement si vous avez des choses à dire.

      Et n’écrire des articles que si vous avez des choses à dire ?


      • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 16:24

        @Robert Lavigue
        Et n’écrire des articles que si vous avez des choses à dire ?
        Tout le monde n’est pas de cet avis.


      • abcd 14 avril 20:32

        je suis pas d’accord, je trouve ce billet intéressant, même si pour l’instant je n’ai rien à en dire ( et même si je ne maitrise pas les auteurs cités, mais vaguement l’impression indirecte de ceux qui en parlent) il correspond bien à notre époque (le médiévale n’est pas un âge moyen dans l’attente de la renaissance, réflexion sur la métaphysique, le cosmos, la philosophie) et répond justement à une nécessaire réflexion de l’homme sur sa trajectoire, parce que les Djihadistes sont aussi l’expression d’une insuffisance de la modernité et on use toujours de la facilité à désigner des barbares.
        Je dis pas que B Dugué est facile à suivre (Macron), mais on a tous passé la maternelle et ses noms d’oiseaux, ses injustices, ses colères et ses ordres (la maitresse) et on s’en est tous sortie au delà de la grande section, alors les humeurs, les tempéraments, puisqu’on est tous derrière nos écrans, autant les laisser couler, au pire y à une croix rouge en haut à droite et personne ne voit nos visages si on est touché (par les mots, les souvenirs qu’ils suscitent, par la Foix qu’on leurs donne), autant surfer vraiment sur internet (bon on est obligé d’écouter les beach boys, ou plutôt « Flute Loop » des Beasties Boys :) )


      • JL JL 14 avril 12:59

        Est-ce qu’on peut dire que l’illustration est à chier ?

         
        Dessin, couleurs : ça m’foutrait la gerbe !

        • zygzornifle zygzornifle 14 avril 13:42

          heuu ou sont mes UPSA .......


          • kalachnikov kalachnikov 14 avril 14:29

            Nietzsche a élaboré une critique de ce qui produit des conceptions du monde, quelles qu’elles soient.


            • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 16:27

              @kalachnikov
              Mikhaïl Timofeïevitch, lui, a inventé l’AK47 qui est une autre façon de régler les problèmes.





            • scorpion scorpion 14 avril 15:27

              Oui mais mon cher Bernard vous oubliez cette célèbre citation de Manuela Moruétès Sauça Escabêche grande philosophe portugaise du 16 ème (arrondissement) qui disait à juste titre en essuyant la table de cuisine de sa conciergerie : « Je penche donc j’échuiii.... »


              • Abou Antoun Abou Antoun 14 avril 16:42

                @scorpion
                Querelle de spécialistes :
                Manuela Moruétès Sauça Escabêche
                Ne serait-ce pas plutôt Manuela de Bacalhau com natas ?
                Et les paroles exactes :
                « J’éponge, donc j’échuiii... »


              • Etbendidon 14 avril 17:53

                Moi ce que je peux dire c’est que Ginette c’est la reine de la quéquette
                 smiley


                • Tall Tall 14 avril 19:30

                  @Etbendidon

                   
                  Je veux mon neveu ... depuis que j’ai marié ma Ginette, j’ai tellement de costards que j’en ai donné à Fillon ... et ensuite j’ai palpé un chèque du Canard pour le tuyau que je leur ai refilé.

                  Business as usual

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires