Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Du nouveau sur les origines de l’islam

Du nouveau sur les origines de l’islam

Des historiens spécialistes du Moyen Âge oriental ont étudié le Coran pour tenter de comprendre les origines de l’islam en lien avec les luttes d’influence entre l’empire perse et l’empire byzantin.

JPEG Un chercheur de l’université de Strasbourg, Edouard-Marie Gallez, a soutenu en 2004 une thèse de doctorat en théologie et histoire des religions fondée sur ses recherches personnelles et sur des recherches précédentes ayant accompli des percées importantes sur les origines de l’islam. Il cite notamment Régis Blachère, orientaliste, membre de l’Institut, Patricia Crone, professeur à Princeton, Marie-Thérèse Urvoy, professeur à l’université catholique de Toulouse et Gerd Puin, spécialiste des manuscrits de Sanaa.

Un livre intitulé « Le grand secret de l’islam » auquel a collaboré Edouard-Marie Gallez a été mis en ligne en 2010 par Olaf (pseudonyme). 
En reliant les différents points abordés par les chercheurs cités ci-dessus, l’auteur assemble les pièces du puzzle dans le cadre d’une approche globale étayée par des faits, des témoignages et des indices convergents. Il propose une explication rationnelle à l’apparition de l’islam, fondée sur des événements historiques majeurs qui lui ont permis de se constituer comme religion.

Cet article résume brièvement la thèse d’Edouard-Marie Gallez qui est présentée par Olaf en une centaine de pages.

L’histoire commence lorsque Jésus dénonce la corruption de la pratique religieuse en Israël. Les autorités du temple organisent un complot pour l’arrêter et le condamner à mort, puis ils s’arrangent avec les Romains qui l’exécutent en le clouant sur une croix. Mais à l’aube du troisième jour le tombeau est vide et Jésus apparaît à plusieurs de ses disciples qui croient à sa résurrection et forment peu à peu la communauté chrétienne. Les événements de la vie de Jésus et ses prédications seront mis par écrit quelques années plus tard pour aboutir aux Evangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean.

Une violente révolte des Juifs de Jérusalem a lieu en 70. Les Romains répriment durement l’insurrection et le temple est détruit. Une nouvelle révolte a lieu en 132. Tous les juifs sont expulsés de Jérusalem.

Une poignée de juifs chrétiens, auxquels Gallez a donné le nom de judéonazaréens, se sépare de la communauté chrétienne dès le premier siècle pour former une secte qui va s’installer en Syrie. Contrairement à la communauté chrétienne, elle a conservé toutes les pratiques juives. Les judéonazaréens croient que Jésus n’a pas été crucifié mais qu’il a été enlevé par Dieu. Ils attendent son retour pour prendre la tête d’une armée victorieuse qui établira le royaume de Dieu sur terre. Alors, pensent-ils, Jérusalem sera libérée et le temple sera reconstruit. Malgré leur petit nombre, ils tentent de reprendre Jérusalem en 272 avec l’aide de la reine Zénobie de Palmyre, en Syrie. Mais ils sont battus par l’armée romaine, et Zénobie est emmenée à Rome comme captive. Malgré cet échec, les judéonazaréens ont compris qu’ils peuvent s’appuyer sur des supplétifs arabes pour faire réussir leur projet.

Au 6e siècle, les judéonazaréens sont toujours établis en Syrie. Les dernières découvertes archéologiques et les études historiques permettent maintenant de localiser leurs foyers d’habitat. Des fouilles archéologiques dans le Golan ont mis en évidence la cohabitation entre des groupes judéonazaréens et des groupes arabes nomades.

Pour gagner les Arabes à leur cause, les judéonazaréens leur disent : « Nous sommes descendants d’Abraham par son fils Isaac. Vous êtes descendants d’Abraham par son fils Ismaël. Nous partageons donc le même ancêtre, qui est le fondateur de la vraie religion. Nous sommes cousins. Nous devons obéir aux mêmes lois issues des textes sacrés reçus de Moïse. Nous devons obéir aux commandements du Messie-Jésus. Vous devez nous faire allégeance. Nous vous conduirons et tous ensemble nous pourrons sauver le monde. »

Les propagandistes judéonazaréens, Juifs de langue syro-araméenne, dont beaucoup connaissent l’hébreu liturgique, ont expliqué leurs textes aux Arabes. Plus encore, ils ont formé des prédicateurs arabes, traduit leurs textes en arabe et les leur ont appris. Pour cela, ils ont réalisé de petits manuels, recueils de leurs principaux textes, de leurs lois et de leurs rites. Le « catéchisme » judéonazaréen présentait donc des extraits de l’ancien et du nouveau testament. Ainsi s’est constitué un ensemble de prédications diverses et de lectures saintes, certaines bénéficiant d’une mise par écrit.

Pendant ce temps, les Perses conduits par la dynastie sassanide et les Byzantins conduits par l’empereur Héraclius se combattent pour la domination du Moyen-Orient. Les Perses envahissent la Palestine avec des mercenaires arabes. Jérusalem est prise en 614. On assiste alors à des massacres effroyables des populations chrétiennes locales. Près de 35 000 chrétiens sont déportés ou réduits en esclavage.

Les Perses confient le gouvernement de la ville aux Juifs locaux. Ils peuvent ainsi occuper l’esplanade du temple et rétablir le culte. Mais ils ne comprennent pas ce que ces autres Juifs, bien étranges avec leurs amis arabes, viennent faire sur l’esplanade. Des rixes éclatent. Les judéonazaréens et leurs amis arabes sont expulsés de Jérusalem et chassés de Palestine. Ils ne reviendront qu’en 637. Les judéonazaréens invoquent le messie et appellent son retour sur terre. Mais il ne revient pas. Le temps passe et les Arabes comprennent qu’ils se sont fait berner. En 640 les chefs arabes ont compris : le messie ne reviendra pas, il n’y a pas de royaume pour les élus, ils ont été trompés. Les judéonazaréens sont des escrocs et des traîtres qui les ont entraînés pour rien dans 40 années de fausses promesses, d’efforts, d’exil, de sacrifices et de guerres. Alors que périssent les judéonazaréens puisqu’ils n’ont ni messie ni royaume des élus à donner aux Arabes !

Il existe pourtant un royaume terrestre : celui que les Arabes viennent de conquérir au nom du projet judéonazaréen. En 640, profitant de l’épuisement de l’empire byzantin, les successeurs de Mahomet, mort en 632, ont pris le contrôle militaire de tout Moyen Orient. L’empire byzantin est réduit par la poussée arabe aux frontières de l’actuelle Turquie. En éliminant les judéonazaréens, le calife Omar fait d’une pierre deux coups : non seulement il s’approprie la conquête, mais il récupère aussi le commandement religieux. L’intuition de l’islam vient de naître. Il faudra deux siècles pour que l’islam s’impose définitivement.

Restait à justifier l’antériorité de la révélation des Arabes sur la révélation des Juifs. Muawiya, le premier calife omeyade (661-680), choisit un site dans le désert à 400 km au sud de Médine. Ce sera La Mecque. Il y fait construire un sanctuaire d’Abraham et demande qu’y soit pointée la direction de la prière, à la place de Jérusalem.

Ceci est un simple résumé de la thèse soutenue par Edouard-Marie Gallez. Elle a été publiée en deux tomes sous le titre « Le Messie et son Prophète » (Editions de Paris, 2005-2010).


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Crab2 3 mars 2015 08:48

    Contre un obscurantisme qui fait toujours la confusion entre religions et lutte politique, par défaut il n’existe qu’une seule parade en attendant mieux :

    La laïcité, c’est précisément l’ordre de l’esprit, celui qui est entre la chair et la charité, hors Tarik Plenel ( Edwy pour les intimes ), qui n’en manque pas une, dans le courant de l’émission ’’ on est pas couché ’’ de samedi dernier, s’est empressé d’applaudir le vote « positif » d’un amendement anti-laïque intégré à la loi Macron qui permettrait de remplacer cinq jours fériés dits « catholiques » voté dans la plus parfaite irresponsabilité par une poignée députés présents dans l’hémicycle pratiquement vide de l’Assemblée Nationale – approbation d’Aymeric Ramadan ( Carron pour ses proches )

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/un-jour-ferie-pour-la-laicite_2.html

    ou sur

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/03/02/un-jour-ferie-pour-la-laicite-5570019.html


    • Albar Albar 3 mars 2015 10:31

      @Céphale, salut !

       ‘‘Pendant ce temps, les Perses……..On assiste alors à des massacres effroyables des populations chrétiennes locales. Près de 35 000 chrétiens sont déportés ou réduits en esclavage.’’

      ‘’ Il existe pourtant un royaume terrestre : celui que les Arabes viennent de conquérir au nom du projet judéo nazaréen….le calife Omar fait d’une pierre deux coups : non seulement il s’approprie la conquête, mais il récupère aussi le commandement religieux. L’intuition de l’islam vient de naître. Il faudra deux siècles pour que l’islam s’impose définitivement.’’

      ‘’ Muawiya, le premier calife omeyade (661-680), choisit un site dans le désert à 400 km au sud de Médine. Ce sera La Mecque. Il y fait construire un sanctuaire d’Abraham et demande qu’y soit pointée la direction de la prière, à la place de Jérusalem.’’

       C’est vraiment du n’importe quoi, on aurait dit du E. Mourey, et encore même à deux, vous ne pourrez constituer un cerveau bien Bicéphale, des orientalistes qui glosent sur l’Islam soyez certain qu’il ne sortira rien de bon.

      Qu’importe, il va falloir persévérer mon ami pour que la vérité soit dite et ne pas la replacer au contexte actuel en visant l’Iran tout en dénigrant l’Islam.

       

    • lsga lsga 3 mars 2015 15:06

      « L’Islam est une juiverie » : la théorie n’est pas récente, elle est de Charles Maurass


    • P-Troll P-Troll 3 mars 2015 18:42

      @lsga
      le christianisme aussi

      tout ça est le même creuset
      les autres religions étaient en Ide, en Chine en Afrique et sur le continent américain.
      le plus beau syncrétisme est quand même le vaudou cubain : la Santeria.
      ça c’est de la religion !
      avec sacrifices, transes, et tout !

    • Aldous Aldous 3 mars 2015 20:50

      @P-Troll


      Le christianisme est hellénique. Il résulte de l’hellénisation des Juifs par la politique de mixité culturelle d’Alexandre le Grand. Mixité que les rabbins ont rejeté dès la révolte des Maccabés.
      Jésus est venu au terme d’une maturation de 350 ans au cours desquels le grec a supplanté l’hébreux dans l’enseignement de la Thora et même en tant que langue liturgique.

      Et c’est d’ailleurs avec les Grecs que Jésus avait rendez-vous (St Jean 12:20) :

      Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

      Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

      Etrange non ? C’est à l’instant précis où André et Philippe lui parlent de ces Grecs que Jésus annonce qu’il va être crucifié !

      Pourquoi ? Il l’explique dans la parabole du grain qui tombe à terre et meurs. La terre en question, ce sont ces Grecs.

    • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:15

      @Aldous
      Le christianisme est avant tout sémite, de langue araméenne, ancré au plus profond dans la tradition du peuple hébreu.


      Jésus s’est justement élevé contre les pharisiens qui avaient importé les usages grecs des maitres philosophes, enseignant leurs élèves dans leurs écoles sur le forum (les rabbi pharisiens enseignaient leurs élèves au Temple de Jérusalem). Les pharisiens, par leur connaissance très poussée de la Loi, par leur formation en venaient à supplanter peu à peu la tradition de l’enseignement du peuple par les Lévites (tribu de Lévi, issue d’Aaron) dans les villes (c’était moins vrai dans les campagnes, auprès du petit peuple auquel s’adresse Jésus).

      Le christianisme occidental, romain, est certes pétri d’hellénisme. Mais il n’est pas tout le christianisme apostolique, loin de là : Thaddée est parti évangéliser les Perses, Barthélemy les Thraces, Matthieu les Éthiopiens, Simon et Matthias les Arabes, Thomas les Indiens et les Chinois. Jusque vers le 10-12e siècle (et la bascule démographique islamique), il y avait plus de chrétiens à l’Orient qu’à l’Occident.

    • Gnostic Gnostic 3 mars 2015 09:19

      Cet article est remarquablement clair et concis

      Si tous les articles de AV pouvaient être écrits dans ce style si facile à lire

       smiley

      Bon je ne me prononcerai pas sur la véracité des propos je laisse cela aux docteurs de la foi agoravoxienne qui ne vont pas tarder à ramener leur science

       

      Mais encore BRAVO l’auteur pour cet article agréable et court

       smiley


      • lsga lsga 3 mars 2015 15:06

        « L’Islam est une juiverie » : la théorie n’est pas récente, elle est de Charles Maurras
         
        ça va ? c’est clair et concis non ?


      • P-Troll P-Troll 3 mars 2015 18:44

        @lsga
        ça n’est pas une théorie, c est ce que savent tous les musulmans


      • eric 3 mars 2015 09:39

        Tous cela est bourré d’hypothèses intéressantes. Notamment l’explication du paradis, des vierges and co, par des erreurs de traduction des interprètes, des lecteurs ( quelles voyelles ?) ou commentateurs, confondant les globes blancs des grappes de raisin, avec les yeux clairs de jeunes filles, la question du passage de ces globes à des vierges par les commentateurs, alors que le mot-vierge- ne serait pas dans le Coran. L’idée que les nazoréens, prenant à la lettre les paroles de la cène, ne buvaient plus de vin en attendant d’en boire à nouveau dans le royaume, expliquerait pas mal pourquoi dans le Coran, le vin est interdit pendant la vie mais pas après la mort.

        Maintenant, pour en avoir discuté avec les époux Hurvoy, j’ai crut comprendre qu’il y a avait encore pas mal de boulot avant de valider complètement toutes ces hypothèses. Certains débats m’ont paru relever vraiment de spécialistes très compétents et faire l’objet de controverses.

        Et puis l’Islam, c’est comme le socialisme, un corpus de croyances très politiques, très idéologiques, très rétives à l’analyse historico critique, aux faits, au réel. Par ailleurs, cela a quand même bougé depuis l’époque. Du coup, ces idées sont intéressantes pour réfléchir sur l’histoire de l’Islam. Je ne suis pas sur qu’elles puissent devenir « l’arme efficace contre la pensée islamique » que certains on l’air d’y voir.

        Cela étant il est sur que les gens que vous citez, sont quand même en gros nos vrais spécialistes de l’Islam et que tous ce qu’ils écrivent a un autre intérêt que les islamologues auto proclammés que nos médias nous font subir tous le temps et dont beaucoup ont pour caractéristiques de ne pas ou mal parler et lire l’arabe...


        • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mars 2015 10:34

          Super....des millions de cons qui tournent autour d’une pierre noire pour se laver de leurs péchés..vous savez égorger les gens..la lapidation..pendre les homos ou ceux qui ne sont pas d’accord avec cette religion de merde..


          • SamAgora95 SamAgora95 3 mars 2015 11:39

            @Le p’tit Charles

            Toutes les religions sont des sectes dangereuses et des âneries, heureusement que les croyants ne les pratiquent pas dans la réalité, quant aux lapidations et autres boucheries, nos dirigeants sionistes en sont les instigateurs et donc les responsables. Je ne connais pas de musulmans qui lipident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans, sauf ceux soutenu pour les sionistes :


            Réveillez-vous !

          • chitine chitine 3 mars 2015 11:52

            @Le p’tit Charles
            Pour débiter autant de bêtises, aussi fréquemment, aussi densément, au cours de tes très nombreuses et toujours brèves interventions, il n’y a qu’une hypothèse possible :
            tu es un agitateur en service commandé, P’tit Charles. Es-tu rémunéré pour ça, fais-tu partie de près ou de loin du staff d’Agoravox ?


          • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:11

            @SamAgora95...( Je ne connais pas de musulmans qui lipident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans,)...et les pays du golfe...c’est quoi des Bretons.. ?


          • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:12

            @chitine...Apprenez donc l’histoire au lieu de débiter des âneries.. !


          • chitine chitine 3 mars 2015 12:29

            @Le p’tit Charles
            .
            Tu es forcément un personnage, P’tit Charles,
            car personne ne peut être aussi caricaturalement idiot et raciste que ce que tu prétends être à travers tes inombrables interventions.


          • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mars 2015 12:52

            @chitine...vous avez raison...allez donc encore voter pour la mafia qui dirige votre vie... !


          • Tillia Tillia 3 mars 2015 13:43

            @SamAgora95
            « quant aux lapidations et autres boucheries, nos dirigeants sionistes en sont les instigateurs » 
            Vous avez vraiment un grain pour écrire de telles énormités et y croire en plus ! 


            « Je ne connais pas de musulmans qui lapident ou qui égorgent que ce soit en France ou dans les pays musulmans, sauf ceux soutenu pour les sionistes »

            L’Iran n’est pas soutenu par les sionistes, ça vous va ? Pourtant on y lapide tranquillement.

            Lapider en France ? ... c’est bien ce que je dis, vous avez un grain.

          • fred.foyn Le p’tit Charles 3 mars 2015 14:13

            @Albar...heu...édifiant...mais terrible cette lobotomisation des humains pour croire en une religion...(peu importe laquelle)...Terrible... !


          • chitine chitine 3 mars 2015 15:03

            @Le p’tit Charles
            .
            Ca ne te frappe pas, P’tit Charles, que depuis deux mois vous êtes une pléthore à venir débiter vos stupidités racistes comme de bons petits soldat virtuels qui viennent d’être activés ?
            .
            Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être, dit l’adage.
            .
            Tu n’es pas moins religieux qu’un autre, P’tit Charles.
            Ton dogme c’est le choc des civilisations, tes prêtres sont Samuel Huntington et Zbigniew Brzeziński, ton église est à TF1 et France Télévision, tu te tournes vers elles plusieurs fois par jour pour commémorer avec d’autres adeptes du simplisme ta petite croyance en une meilleure lecture des tenants et aboutissants des questions politiques et de société. Tu es persuadé de détenir la vérité, d’être du bon côté.
            .
            La différence entre toi et un simple adepte d’une religion, c’est ton radicalisme.
            Tu fais partie de la minorité de laïcs radicaux,
            et tu es symétrique de ces radicaux qui tuent au nom de la religion.
            Tu es sans recherche de nuance, sans recherche de compréhension, tout en prétendant l’être.
            Tes paroles caricaturales contribuent à la stigmatisation de personnes pacifiques et à leur ostracisation, à leur lynchage.
            .
            Tu es complètement paradoxal dans ta dénonciation du radicalisme, en étant toi-même si radical, et seul l’aveuglement dogmatique peut expliquer cela.
            Pauvre hère...


          • Albar Albar 3 mars 2015 17:26

            @Tillia


            Connaissez vous Simon Elliot ? Je pense que non ! Et bien c’est l’imam de Daech, de père et de mère juifs, un zélote sanguinaire tout droit sorti du Mossad et de la CIA.

            Ce Daech qu’on utilise comme ’’ cheval de Troie’’ afin de détruire tout ceux potentiellement dangereux au projet sioniste du grand Israël.

            Maintenant que tout s’est éclairci la résistance ne peut êtrequ’ à la mesure de ce funeste projet, même les russes ont pris conscience, ils vont commencer par se débarrasser des nazis pro sionistes ukrainiens et voir ensuite, au risque du déclenchement d’une troisième guerre mondiale à laquelle les néo conservateurs sionistes US et leurs valets de l’UE ont la responsabilité entière.

            En attendant le sang n’arrêtera pas de couler et l’occident n’en sera pas épargné, ainsi ont voulu les sionistes, ainsi parlait Zarathoustra.

            Folie des grandeurs quand tu nous prends !

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 07:49

            @Albar
            « Connaissez vous Simon Elliot ? Je pense que non ! Et bien c’est l’imam de Daech, de père et de mère juifs, un zélote sanguinaire tout droit sorti du Mossad et de la CIA. »


            Vous faites courir des bruits à la con, ce n’est qu’une rumeur orchestrée par des propagandistes zélés, Snowden n’est pas la source de cette imbécillité, c’est un e page FB qui a lancé ce bruit. 
             
            Comment pouvez vous êtes assez stupide pour croire cette énormité. 

          • fred.foyn Le p’tit Charles 4 mars 2015 07:59

            @chitine....Pauvre malade...


          • Enabomber Enabomber 4 mars 2015 08:24

            @Tillia
            Ça illustre les dégâts du net, qui d’expérience prometteuse se transforme en miroir aux alouettes et propagateur de délires. Mais pour le développement de l’esprit critique, je crois qu’on atteint les limites inférieures.


          • Albar Albar 4 mars 2015 08:29

            @Tillia

            Pour le reste il n’ a jamais rencontré le raciste McCain
            Notre stupidité est donc partagée, ainsi le petit groupe de Daech est aussi fort que l’OTAN et son armada.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 09:09

            @Albar
            L’OTAN n’a pas envoyé toute la gomme, il est vain de croire que ce que raconte la propagande des crasseux hollywoodiens, est vraie, que daech règne sur un immense territoire, c’est que du sable et ils sont à cours de pognon, réduits à enlever des mécréants pour avoir des rançons, voilà à quoi ils sont réduits, à la mendicité.


            Vous savez bien que les méchants ne gagnent jamais, les djihadistes étrangers foutent le camp dès qu’ils le peuvent ou alors se prennent une bastos dans la tête, daech ne grossit pas ... 

            Ne sous-estimez pas les Pasdarans et le Hezbollah.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 10:55

            @Enabomber
            Il y a deux sortes d’utilisateur, celui qui construit et alimente intelligemment et savamment la Toile et les autres qui n’y mettent que ce qui sort de leurs cerveaux malades et s’en servent comme d’un abreuvoir à conneries. Malheureusement, le nivellement par le bas devient, hélas, flagrant. 


          • Albar Albar 4 mars 2015 15:27

            @Tillia
            ’’Vous savez bien que les méchants ne gagnent jamais’’

            En effet, comme les US au Vietnam

            Pour ce qui est de la gomme, je pense que vous pensez au chewing-gum qui est bien américain, acidulé au ’’H’’ pour plus d’adrénaline.

            Quant aux Pasdarans et le Hezbollah, je préfère que ce soit ce dernier seul qui s’en occupe, en vu de laisser les premiers en réserve en cas d’attaque sur l’Iran, leur véritable objectif.

          • Tillia Tillia 4 mars 2015 16:59

            @Albar
            Pauvre Vietnam, pauvre peuple, à l’heure actuelle .... 


            Celui qui attaquera l’Iran n’est pas encore né. 

          • chitine chitine 5 mars 2015 11:48

            @Le p’tit Charles

            @chitine....Pauvre malade...
            .
            Hé bien, vous en avez des arguments pour défendre votre point de vue raciste. On sent que vous potassez le sujet...


          • bibou1324 bibou1324 3 mars 2015 10:55

            Petite rectification :


            « Les événements de la vie de Jésus et ses prédications seront mis par écrit quelques années plus tard »

            En fait, le manuscrit le plus ancien que l’on connaisse se nomme P52. Il est daté d’environ 180 ans après la mort de Jésus. Donc environ 6 générations. Aucun des apôtre n’a jamais rien écrit qui n’ait été authentifié.

            En 180 ans c’est fou ce que le téléphone arabe a pu déformer l’histoire, non ?

            • Albar Albar 3 mars 2015 11:10

              @bibou1324, bonjour !

               Non ! Mon ami, ce n’est pas le téléphone arabe qui a déformé l’histoire, mais plutôt Matthieu, Marc, Luc, Jean et ceux après eux.

                


            • Tillia Tillia 4 mars 2015 09:15

              @bibou1324

              « En fait, le manuscrit le plus ancien que l’on connaisse se nomme P52. Il est daté d’environ 180 ans après la mort de Jésus. Donc environ 6 générations. Aucun des apôtre n’a jamais rien écrit qui n’ait été authentifié. »
              D’où tenez vous ça ? 

              « Les évangiles ne sont pas les textes les plus anciens du Nouveau Testament et leur rédaction est précédée dans le temps par celles d’autres écrits comme une partie des épîtres de Paul (50 - 57) ou par l’épître de Jacques (vers 60). Le premier évangile est celui attribué à Marc qui aurait été écrit vers 70. Vers 80 - 85 suit l’évangile selon Luc dont l’auteur - probablement un disciple de Paul de Tarse - serait le même que celui des actes des apôtres, rédigés vers la même époque. »

               

            • Céphale Céphale 4 mars 2015 09:45

              @Tillia


              Comme ils sont pénibles ces bigots musulmans qui critiquent les évangiles !

              Permettez-moi de compléter votre information. La Bible catholique, édition 2013, dit précisément : Les communautés chrétiennes ont commencé par transmettre oralement les actes et les paroles de Jésus. Mais au fur et à mesure que les premiers témoins disparaissaient, le besoin se faisait sentir de consigner par écrit les actes et les paroles du Sauveur. C’est l’origine des évangiles, composés en gros durant la période 65-100...

            • Tillia Tillia 4 mars 2015 10:51

              @Céphale
              Ils sont obligés de critiquer ! La justification de la musulmanie passe par la critique des deux précédentes religions monothéistes qu’ils ont plagiées, modifiées et reprises à leur compte. 


            • Olaf Olaf 4 mars 2015 12:17

              @Céphale
              Les 3 évangiles synoptiques ont été composés bien plus tôt, dans les années 30. C’est leur mise par écrit qui date des années 40 à 80. L’évangile de Jean a été mis par écrit à la fin du 1er siècle.


            • Albar Albar 4 mars 2015 15:39

              @Céphale

              Pour couper court à votre jugement, aucun n’a fait allusion à l’évangile, là vous radotez, pour ne pas dire plus.
              ’’ N’est pas musulman celui qui ne croit en Jésus le Christ (qlsssl)’’, c’est clair et net !
              Paix à vous

            • Olaf Olaf 3 mars 2015 12:39

              Merci à l’auteur de relayer mon travail (je suis l’auteur du Grand Secret de l’Islam, publié à l’automne 2014 et non en 2010).


              Vu la teneur généreuse en copié-collé de son article depuis mon pdf, j’aurais apprécié qu’y soit glissé un lien vers mon site et vers ce pdf disponible librement à la lecture et au téléchargement : http://legrandsecretdelislam.com

              Ceci me permet d’ajouter un angle essentiel pour comprendre comment s’est formé l’islam que l’auteur de l’article a laissé de côté : celui du messianisme global, porté par les judéonazaréens, qu’ils ont transmis aux Arabes et que l’on retrouve dans l’islam. Dans leur vision politico-religieuse du monde, Dieu les a établis comme maîtres et seigneurs de la terre et des non croyants. Ceci explique le formidable pouvoir de séduction de ce type de croyance, toujours à l’oeuvre aujourd’hui chez les jihadistes, par exemple.

              Enfin, il convient d’ajouter que la formation de l’islam s’est révélée encore plus complexe que ce que l’auteur de l’article en explique. On peut distinguer 4 phases :

              • Le temps des Judéonazaréens : ils vivent à l’écart, entre eux et peaufinent leur doctrine

              • Le temps du proto-islam (fin 6e, début 7e siècle) : ils font alliance avec les tribus arabes voisines de leurs implantations (les Qoréchites) pour se servir de leur force militaire afin de conquérir Jérusalem. Ils forment pour cela des prédicateurs de langue arabe pour expliquer aux Arabes leur religion, leur doctrine messianiste. Ils reprennent pour cela l’invention d’un cousinage par Abraham entre Juifs (descendants d’Isaac selon le Livre de la Genèse) et Arabes (descendants d’Ismaël selon le Livre des Jubilés, un écrit judéonazaréen apocryphe du début de notre ère). Parmi ces prédicateurs, nous trouvons Mahomet, qui prêche le retour du Messie à Jérusalem (c’est dans ce sens qu’il est historiquement un « prophète », pas en tant que fondateur d’une nouvelle religion).

              • Le temps du primo islam (640-700 environ) : Jérusalem a été conquise par les Arabes conduits par les judéonazaréens. Ils ont reconstruit le Temple, mais le messie n’est pas revenu. Les Arabes se sont donc retournés contre leurs maîtres en religion, ont massacré les chefs et banni les autres (on en trouve une trace dans le discours musulman avec l’histoire des tribus juives de Médine). S’ensuit une pénible période de guerre civile où les chefs arabes se cherchent une justification religieuse à leur domination politique totale et à leur conviction d’avoir été choisis par Dieu pour dominer la terre entière. Des oppositions entre factions arabes, de la surenchère en termes de légitimation religieuse auxquelles elles se livrent, naissent les concepts de livre sacré arabe, composé à partir des textes des prédications judéonazaréennes, et de révélation spécifique de Dieu au peuple arabe par un prophète arabe en langue arabe (création de La Mecque, invention du prophétisme de Mahomet).

              • Le temps de l’islam (à partir de la fin du 7e siècle) : Abd al Malik met fin à la guerre civile par sa force militaire, et impose son propre corpus religieux aux arabes à partir des inventions du primo islam. Il se pose en chef absolu des Arabes, successeur de Mahomet, lieutenant de Dieu sur terre et maître des autres croyants en affirmant la suprématie de l’islam sur les autres religions (c’est le sens de la construction du Dôme du Rocher). Les califes successeurs, d’abord à Damas puis à Bagdad vont alors composer et structurer le récit légendaire de l’apparition de l’islam, la théologie islamique, la figure légendaire de Mahomet (création des hadiths) pour justifier leur domination politique. Les racines historiques réelles, l’alliance avec les judéonazaréens, les racines juives et syriaques du texte coranique ont été totalement occultées par leur interprétation en milieu persan. La formation de l’islam prend fin au 10e siècle avec la fermeture des portes de l’ijtihad, l’arrêt de l’effort de réflexion et d’interprétation qui cristallise l’islam dans l’état dans lequel nous le connaissons aujourd’hui (à peu près).

              Bref, l’apparition de l’islam s’explique désormais très bien par les dernières découvertes de la recherche historique. Il ne provient pas d’une révélation divine (ou de la seule prédication de Mahomet), mais est le fruit d’un très long processus de réécriture de l’histoire, ancré dans une foi judéochrétienne déviante. C’est une simple affaire humaine, de manipulation politique et de quête de pouvoir absolu sur la terre.

              Plus de détails dans http://legrandsecretdelislam.com

              • Céphale Céphale 3 mars 2015 12:55

                @Olaf


                J’attendais cette réponse et je vous remercie de compléter mon article. Pour le lien vers votre bouquin je ne suis pas très calé pour mettre un lien et je craignais de me tromper. Donc vous l’avez mis à ma place. C’est bien.

                Amicalement
                Céphale

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès