Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > En Angleterre, les professeurs d’université proposent un soutien (...)

En Angleterre, les professeurs d’université proposent un soutien spirituel aux élèves !

“En cette rentrée des classes, beaucoup d’entre vous sont perdus. C’est une nouvelle vie, un nouvel environnement qui s’offre à vous. C’est pour cette raison que le corps professoral de l’université se tient à votre convenance pour vous proposer un soutien religieux.”

C’est dans ces termes que se sont exprimés, lors du séminaire de rentrée, les professeurs de la Sheffield Hallam University. Alors qu’en France, où l’Eglise et l’Etat sont strictement séparés depuis la loi de décembre 1905, ce genre d’intervention aurait fait bondir n’importe quel étudiant, attaché ou non au principe fondamental de laïcité. Mais chez nos cousins britanniques, personne dans l’assistance n’a semblé choqué, ni même intrigué par ces propositions pour le moins surprenantes... bien au contraire !

Après cette entame de cours à nous expliquer que la vie à l’université pouvait nous paraître difficile et que nous pourrions avoir besoin d’un soutien spirituel pour nous guider, les professeurs se sont présentés à tour de rôle, indiquant le culte ou la religion qu’ils représentaient avant accessoirement de préciser la matière qu’ils enseignaient au sein de la faculté. Manuels à l’appui, le corps professoral, ou religieux je ne sais plus vraiment, nous détaille le “what we offer” à savoir une équipe d’animateurs pastoraux, de conseillers spirituels, un soutien spirituel même pour les non-croyants, etc.

Mais ce n’est pas tout, la Sheffield Hallam University offre également à ses 23 000 étudiants la possibilité d’aller se recueillir dans le tout nouveau centre multireligieux comprenant une chapelle, une salle de prière, et même tout le nécessaire de prière pour les musulmans pendant le ramadan ! Le manuel nous fournit ensuite les coordonnées de tous les contacts religieux parmi lesquels nous retrouvons nos différents professeurs. Au total, plus de 15 religions plus ou moins douteuses sont référencées et accessibles aux étudiants ! Une carte nous est ensuite distribuée nous indiquant l’adresse, le site internet, le mail et le numéro de téléphone de ce centre qui espère apporter une réponse à toutes nos questions.

Je me perds un peu dans mes pensées, à quoi sert toute cette publicité racoleuse étant donné que les étudiants croyants peuvent trouver seuls, toutes les informations dont ils ont besoin ? Pourquoi autant d’argent public investit dans ces centres alors que les étudiants pourraient en bénéficier de toutes autres façons ? Enfin, le fait que les professeurs connaissent l’appartenance religieuse des étudiants peut-il avoir des conséquences sur le jugement qu’ils se font d’eux, et si oui jusqu’à quel point ?

Dans ce pays où la royauté existe encore, où l’anglicanisme est une religion d’Etat et où le repli communautaire est important, il est parfois étrange pour un étudiant français de s’adapter à ce genre de coutumes...


Mathieu SOLIVERES

www.mathieusoliveres.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 23 octobre 2008 11:11

    Ce cocooning d’un nouveau genre me stupéfie !
    Soutien psychologique, on pourrait comprendre...

    Cela concerne-t-il la majorité des universités ?


    • Bois-Guisbert 23 octobre 2008 17:34

      Ce cocooning d’un nouveau genre me stupéfie !

      Vous avez déjà démontré ailleurs que vous êtes totalement incapable de comprendre qu’on puisse être culturellement différent de vous... 

      Je ne sais donc pas si vous faites bien de continuer à étaler votre étroitesse d’esprit. Mais enfin, c’est vous qui voyez, comme dirait Régis Laspalès...


    • ZEN ZEN 23 octobre 2008 18:30

      "Je ne sais donc pas si vous faites bien de continuer à étaler votre étroitesse d’esprit"

      C’est tout à fait la remarque que je voulais vous faire smiley


    • Bois-Guisbert 23 octobre 2008 18:48

      C’est tout à fait la remarque que je voulais vous faire

      Trop tard. C’est sûrement que vous étiez tétanisé par la stupéfaction.

      Et puis vous savez, moi, en dépit des apparences, ça ne me stupéfie pas du tout que des gens pensent très différemment que moi...

      Je pense que ça tient au fait que j’ai énormément voyagé et vu énormément de choses qui stupéfient les gens qui ne sont jamais sortis de leur trou...

      Quand on voyage beaucoup, comme j’ai la chance de le faire, on découvre au moins deux choses. La première, c’est que les autres ne sont pas comme nous, et souvent pas du tout comme nous. Et la seconde, c’est tout ce qu’on ne voudrait à aucun prix voir débarquer chez soi !


    • Emile Red Emile Red 23 octobre 2008 11:34

       " se tient à votre convenance "  ????

       Qu’est-ce à dire ?


      • Emile Red Emile Red 23 octobre 2008 11:40

        Rien d’étonnant dans ce pays qui se veut de plus en plus un immense fichier, au dernières nouvelles ils veulent avoir accés à toutes les pratiques internet et aux mails de chaque citoyen.

        Alors en ajouter un peu pour bonifier leurs fichiers n’est pas incohérent. 


      • foufouille foufouille 23 octobre 2008 12:08

        je vois mal comment ca peut marcher leur eglise multiple
        il en manque pas mal en plus
        je vois bien le chretien prier a cote du gros paien qui sacrifie un cochon ...............


        • faxtronic faxtronic 23 octobre 2008 12:53

          tu m a fais rire foufouille. J imagine tres bien la scene


        • foufouille foufouille 23 octobre 2008 13:04

          encore heureux que le satanisme ne soit pas autorise
          sinon le gars a cote pourrait boire du sang de cochon devant une croix renverse
          la le chretien a une attaque

          c’est d’ailleurs utile envers un TJ envahissant "je ne suis pas du tout chretien"


        • Annie 23 octobre 2008 12:43

          Autres services offerts par l’université de Sheffield :

          Other support services include :

          • geo63 23 octobre 2008 12:50

            @ Annie : merci pour cette mise au point


          • Emile Red Emile Red 24 octobre 2008 08:16

            Est-ce une université gratuite ?


          • geo63 23 octobre 2008 12:48

            Dans le titre, au lieu de mettre "les professeurs d’université", je pense que "des professeurs d’université" serait plus approprié, non ? Une généralisation sur le monde universitaire anglais dans sa globalité me paraît un peu risqué.


            • pseudo pseudo 23 octobre 2008 14:53

              Et pour le soutien religieux, je propose une petite prière :

              "Notre Père qui êtes aux cieux
              Restez-y
              Et nous nous resterons sur la terrre
              Qui est quelquefois si jolie
              Avec ses mystères de New York
              Et puis ses mystères de Paris
              Qui valent bien celui de la Trinité
              Avec son petit canal de l’Ourcq
              Sa grande muraille de Chine
              Sa rivière de Morlaix
              Ses bêtises de Cambrai
              Avec son Océan Pacifique
              Et ses deux bassins aux Tuilleries
              Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets
              Avec toutes les merveilles du monde
              Qui sont là
              Simplement sur la terre
              Offertes à tout le monde
              Éparpillées
              Émerveillées elles-même d’être de telles merveilles
              Et qui n’osent se l’avouer
              Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer
              Avec les épouvantables malheurs du monde
              Qui sont légion
              Avec leurs légionnaires
              Aves leur tortionnaires
              Avec les maîtres de ce monde
              Les maîtres avec leurs prêtres leurs traîtres et leurs reîtres
              Avec les saisons
              Avec les années
              Avec les jolies filles et avec les vieux cons
              Avec la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons."

               smiley


              • Annie 24 octobre 2008 11:29

                @Emile Red,
                Les universités en Angleterre ont cessé d’être gratuites. L’année de cours tourne aux environs des 30.000 Francs (3 millions d’anciens francs). Cette somme est "cappée" jusqu’en 2010 ; A ce moment là, on parle de la faire passer à 10 millions d’anciens francs (4 années d’études, 40 briques de dettes pour commencer dans la vie). Les universités sont subventionnées en fonction du nombre d’étudiants. Le nombre d’étudiants dépend soit de la qualité et de la réputation de l’Université (Oxford et Cambridge), soit des services offerts : La loi du marché quoi !


                • blibgnu blibgnu 24 octobre 2008 11:53

                  Merci Annie, je voulais réagir de même, comme quoi l’auteur de cet article aurait pu se renseigner un peu plus avant de s’insurger bien inutilement à mon avis et surtout de noter "Pourquoi autant d’argent public investit dans ces centres alors que les étudiants pourraient en bénéficier de toutes autres façons ?" smiley


                • Emile Red Emile Red 24 octobre 2008 13:01

                  Il était juste bon de préciser qu’une université peut offrir un certain nombre de srvices dès lors qu’elle est payante.

                  Et donc qu’elle ne supporte en rien un comparatif avec une université gratuite.

                  Maintenant, l’ingérence de la religion dans le milieu éducatif payant ou gratuit est purement scandaleux, pour ne pas dire pire.


                • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 25 octobre 2008 15:11

                  les universités anglaises bénéficient de financements publics, il n’est pas acceptable que ces fonds servent à créer des centres religieux !


                • Annie 24 octobre 2008 14:05

                  @Emile Red,
                  1) il n’y a plus d’universités gratuites (ou alors il faut aller en Ecosse ou au Pays de Galles). Donc la question n’est pas qu’une université payante offre plus de services qu’une université gratuite, cette espèce ayant totalement disparue
                  2) il n’y a jamais eu de séparation entre l’état (donc l’éducation) et l’église. Toutes les écoles, primaires, secondaires sont des écoles Church of England. Personnellement habitant l’Angleterre, et étant totalement athée, (je ne me suis pas mariée à l’église et mes deux enfants ne sont pas baptisés), je n’ai pourtant pas de gros problèmes avec cette absence de séparation. La raison étant que cette religion à l’inverse de la religion catholique est une religion très tolérante, très axée sur le social et qu’elle ne cherche pas à s’immiscer dans la vie des gens ou à leur imposer des obligations ; mes enfants ont reçu une éducation religieuse à l’école, mais ils n’ont pas été traumatisés et pour finir ils sont athés. 
                  Ce que je veux dire est que les français ont tendance à avoir le réflexe anticlérical pour des raisons historiques, mais il est possible d’envisager des systèmes différents qui ne sont pas forcément inférieurs aux nôtres, juste différent.s
                  C’est ce qui m’a un peu poussé à intervenir sur ce fil. Il est très facile de se moquer des autres pays en présentant ce qui constituent pour nous français des anomalies, parce qu’elles sont enlevées de leur contexte. L’histoire, la nôtre, celle des anglais ou d’autres pays, est un tout. Tout se tient, tout s’inscrit dans une logique historique, et donc tout se justifie dans cette perspective. Je ne porte pas de jugement, je fait uniquement un constat.,


                  • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 25 octobre 2008 15:10

                    Annie, rien absolument rien ne peut justifier que de l’argent public ( provenant de "l’education nationale anglaise") vienne financer de telles structures religieuses. Par ailleurs, les éleves qui payent des frais d’inscription relativement élevés n’ont pas a etre obligés de financer de tels centres multireligieux !

                    Mathieu SOLIVERES


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 30 novembre 2008 22:47

                      "...Au total, plus de 15 religions plus ou moins douteuses sont référencées et accessibles aux étudiants !..."
                      Belle formule, Mathieu ! Bien que fort polie, au demeurant.

                      Ceci-dit, t’affoles pas, la royauté au UK, c’est rien qu’un bizness. Ils ont autant de lecteurs de "gutter press" que chez nous, et ça suffit à faire leur la foule à la télé au passage de la souveraine en carrosse, mais on n’est pas mal non plus, avec nos joggings présidentiels... On entretient le petit commerce, que voulez-vous !

                      A noter à ce sujet la représentativité toute symbolique dans ce mystique paysage, de l’Eglise Canterburienne (loin d’être la plus réac des factions en lice, d’ailleurs : on a tendance à vite associer Reine et Eglise Anglicane. c’est vrai historiquement, mais ça frotte politiquement : on n’a pas la langue dans sa poche du côté de l’archevêché).

                      Ok, ils sont anglais, mais gratte un peu, tu verras que ça les démange comme toi. Ceci-dit, question religion, leur tolérance flegmatique a bon dos, cette permissivité ultralibérale, que je pense n’ être que lâcheté individualiste, risque en effet de leur coûter cher un jour... qu’il repoussent comme ils peuvent... Par exemple à grands "coups" de clientélisme oeucuménique. Et c’est vrai que le renouveau des religions "modernes" de toutes sortes à l’air de faire des ravages dans les piliers traditionnels du clergé local (Cathos, Méthodists, Anglicans).

                      Ah les moutons... euh, non... Ah les pauvres brebis égarées !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès