Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > « Et Allah dans tout ça ? » sur France 2 : Une opération de propagande en (...)

« Et Allah dans tout ça ? » sur France 2 : Une opération de propagande en toute mauvaise foi !

Sur France 2, dans le cadre des programmations « infrarouge », un reportage intitulé « Et Allah dans tout ça ? » de la réalisatrice Philomène Esposito, était diffusé le jeudi 17 février en seconde partie de soirée. La bande annonce ne faisait pas dans la nuance en annonçant la couleur : « la religion musulmane est-elle soluble dans la démocratie française ? Au vu des six millions de fidèles qui en font la seconde religion monothéiste de l’hexagone, la réponse est oui ! Pourquoi cristallise-t-elle autant d’a priori et d’inquiétudes (…) A travers de nombreux témoignages, voici un aperçu sans voile de l’islam de France (…) bien loin des idées reçues au nez et à la barbe de ceux qui tentent de diaboliser cette religion » D’emblée, le décor est posé, il n’y a pas de débat puisque effectivement est affirmé que l’islam est naturellement, en raison du nombre de ses fidèles, soluble dans la République, à moins que ce ne soit la République que l’on dissolve ici derrière ce voilement des choses.

Tariq Ramadan, professeur en donneur de leçons sur l’islam « authentique » est, tient donc !, le fil rouge de ce reportage, parallèlement à un aumônier musulman, Abdelhak Eddouk, dans une complémentarité parfaite. Personne n’aura l’idée, en dehors de cette réalisatrice, d’aller demander à ce sulfureux prédicateur musulman de servir ici de monsieur « Bons offices ». Rappelons qu’il soutient toutes les demandes communautaires qui posent problèmes à société française : horaires séparés des piscines pour les femmes, salles de prière dans les écoles, les universités, les milieux de travail, repas halal dans les cafétérias, revendications du port du voile islamique partout y compris dans les institutions publiques jusqu’à l’école. Il est aussi l’animateur d’une émission à la télévision Press TV, financée par la République islamique d’Iran, un soutien indéfectible au Hamas et au Hezbollah, deux mouvements issus de l’influence de l’Iran qui veulent établir la charia et la république islamique, qui a osé parler d’un moratoire sur la lapidation qui ne saurait être négociable, dont les liens avec les Frères musulmans ne sont plus à démontrer. Le plus grave, ce n’est pas tant que ce prédicateur soit ici présent, mais que son point de vue ne soit contrebalancé par aucun autre. Il en découle un exposé unilatéral qui rompt avec toute objectivité. 

Une tribune à Tariq Ramadan pour une invitation à l’enfermement communautaire

Tout commence par de longues images des prières massives de musulmans dans le 18e arrondissement s’enchaînant avec l’aumônier musulman. Les prieurs qui envahissent la rue et donc l’espace public, dont se plaignent de nombreux riverains sans qu’on y remédie, ce qui est pourtant prévu dans la loi au titre du trouble à l’ordre public, c’est normal. Il explique qu’il n’y a pas assez de lieu de prières, 2000 en France (rien que cela !) dont seulement quatre pour cent de plus de 1000 places, pour accueillir les 5 millions de musulmans. Un argument encore là sans contrepartie alors qu’il n’est pas un secret que les musulmans pratiquants représentent moins d’un cinquième des musulmans.

En fait, cet argument fallacieux ne sert qu’à justifier le financement public des mosquées pour multiplier des lieux de culte créant une influence capable de peser sur ceux qui, justement, ne pratiquent pas et ne se reconnaissent pas dans l’idée d’une communauté musulmane, mais que les religieux pensent être la propriété de leur religion pour les faire tomber sous leur coupe.

Il nous dit encore que ce sont les musulmans qui choisissent librement leur imam puisqu’il n’y aurait pas de clergé dans l’islam. Faux ! On sait qu’en réalité, en France, 90% des imams viennent de l’étranger et pour l’essentiel ne parlent pas le français. Des individus venus enseigner l’islam sur commande qui ne sont donc nullement librement choisis, qui professent des prêches totalement décalés avec la société française et souvent agressifs envers le mode de vie occidental, qui poussent au repli identitaire et au rejet de l’intégration.

Tariq Ramadan explique cette visibilité des musulmans par une prise de conscience, celle d’une communauté qui fut par le passé invisible. Hier en quelque sorte refoulée, dans une France que cela arrangeait, cette communauté se serait libérée par l’effet d’une prise de conscience d’appartenance religieuse. Les musulmans en montrant leur foi exprimeraient s’être sortis d’un ghetto intellectuel qui ne leur correspondait pas. En réalité, une invitation à l’enfermement communautaire à travers l’affirmation de pratiques et de signes identitaires qui marque la différence, voile en tête, font division. Au lieu de s’adapter à la société française on voudrait que cette dernière s’adapte à elle !

Un islam victimaire justifiant le rejet de l’autre et de l’intégration

Un jeune musulman présenté comme le gentil pratiquant, explique que le problème principal, c’est le regard des gens. Quand on dit son nom de consonance musulmane à des jeunes filles, il y aurait tout de suite un mouvement de recul. Donc, on va « éviter au maximum » les relations avec des jeunes filles non-musulmanes, explique-il. Une façon comme une autre de justifier le communautarisme par le rejet de l’autre s’il n’est pas musulman en mettant en accusation de racisme ordinaire toutes les jeunes filles qui ne sont pas de cette religion. C’est l’encouragement à une défiance qui fait tous les jours plus de dégâts, en poussant des musulmans à une pratique de l’islam qui passe par ce genre d’a priori gravissime, pour justifier de ne pas se mélanger. Ce n’est pas l’islam qui est diabolisée mais bien la France et son peuple, auquel on appelle ainsi à ne pas appartenir, un appel à ne pas s’intégrer par ce discours de victimisation qui est porteur de violence parce qu’il justifie, l’air de rien, un racisme anti-blancs. Un discours, encore là, qui n’est pondéré d’aucune nuance. 

Le jeune copain du gentil musulman est lui un pratiquant radical, qui explique refuser de serrer la main des femmes, car cela est interdit par sa religion. La tentation du péché vient bien sûr de la femme, explique-t-il, qu’il faut éviter de toucher, c’est une tentation à la fornication... Un archaïsme sans nom qui justifie une soumission de la femme à l’ordre masculin qui lui assigne sa place. Le respect stricte de cette religion est le reflet de la façon dont elle se définit elle-même :" soumission docile " autrement dit soumission à dieu, en fait, surtout de la femme.

Selon ce reportage, rien de tout cela ne viendrait de la religion. La femme y serait totalement respectée. Un mensonge de plus dans cet amas de fausses vérités : le Coran ne désigne la femme que comme croyante, épouse et mère et affirme la prééminence de l'homme sur elle, sourate 2 - 228 ; Le témoignage d'une femme vaut la moitié de celui d'un homme, sourate 2 - 282 ; la femme perçoit la moitié de la part d’un homme lors d'un héritage, sourate 4-11,12 ; l'homme a droit à la polygamie, sourate 4 - 3 ; « Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci (…) Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises (..) Vous réprimanderez celles dont vous aurez à craindre l’inobéissance, vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez », sourate 4 - 38. Une misogynie égrenée dans différentes sourates qui, appliquées, constituent une véritable discrimination dont la régression se profile derrière le mouvement de revoilement qui s’opère en France sous une relecture littérale du Coran au nom de « l’islam vrai ».

S’il s’habille de façon traditionnelle de la tête aux pieds, c’est pour se distinguer des autres qui ne sont pas musulmans, c’est normal. Sa barbe il la porte parce que c’est obligatoire, il ne faut pas déformer la création. L’homosexualité, « je ne l’accepterait pas ».

L’aumônier musulman pourra philosopher sur la question d’être musulman plutôt que de le paraître, qui noie le poison. Pour lui, c’est par dieu que se construira la place des musulmans. Quid de la République ? Tariq Ramadan lui, très tolérant avec ce genre de radicalisme, nous explique par exemple que la psychologie du converti demande beaucoup de prudence, de ne pas juger trop vite, même lorsqu’il est radical, ce serait l’enfermer… Comme si le radicalisme n’était pas s’enfermer soi-même dangereusement. Un radicalisme qui relèverait de la crise d’adolescence… Comme tout est simple ! Un radicalisme religieux banalisé qui est tout simplement de l’intégrisme. Stratégiquement bien sûr, Tariq Ramadan nous servira un discours de tolérance sur l’homosexualité sans à aucun moment condamner les nombreux pays musulmans qui la punisse de la peine de mort avec le Coran.

Polygamie, mariage forcé, condamnation de l’homosexualité, excision, seraient des traditions qui n’auraient rien à voir avec l’islam.

Une démonstration tente d’être faite, la religion musulmane serait bonne, ce serait certaines traditions qui n’ont rien à voir avec elle qui poseraient problème. La polygamie par exemple ou la condamnation de l’homosexualité qui en seraient une mauvaise interprétation, sont clairement dans le Coran.

Les témoignages choisis ont été triés sur le volet et instrumentalisés par cette démonstration. Après avoir été brûlée par un musulman qui lui en voulait, à plus de 65 %, une jeune fille musulmane pratiquante explique pardonner au nom de la religion son agresseur qui a ruiné sa vie en agissant au nom de l’islam. Elle reste croyante et persuadée que la religion n’est pour rien dans la motivation de celui qui a bouleversé sa vie. Une façon de montrer cette religion comme tolérante à travers ce pardon, surtout une totale soumission à elle renversant le sens de la réalité, relativisant ainsi un acte criminel inspiré par la misogynie qui s’expose en grand dans le Coran, comme nous l’avons souligné plus haut. Si la réaction de cette jeune fille quasi-illuminée n’est pas une des formes de l’intégrisme, lié à un bourrage de crâne religieux, qu’est-ce que cela est donc ?

Une jeune Guinéenne est convaincue que l’excision qu’elle a subie, tout comme le mariage forcé dont elle a été victime, ne doivent rien au respect de l’islam mais à un obscurantisme tribal. Il n’y a rien de plus faux. Toutes les sociétés qui pratiquent l’excision, c’est un fait, sont musulmanes et la soumission de la femme à laquelle invite cette religion, prise au pied de la lettre, est on ne peut plus favorable à cette tradition. Cette jeune fille qui a été soumise à la religion depuis sa plus tendre enfance, ne peut s’en départir, voyant ailleurs que là où elle est, la responsabilité de sa situation. La recrudescence du mariage forcé en France, pratique qui est toujours liée à l’islam, a été dénoncée par la mission pour l’égalité pour aboutir à ce que, avec des associations de défense des droits des femmes, on mette en place dans des collectivités territoriales des protocoles d’accueil des jeunes filles qui en sont victimes. Pas un mot de cela dans le reportage qui se donne raison par omission.

Une autre jeune femme convertie, qui est passé par l’intégrisme et en est revenue, explique que « notre religion prend tellement de place qu’il n’y en a plus pour dieu », mais Allah reste tout pour elle ! Allez comprendre. Un témoignage qui passe pour essentiel mais ne règle rien de cette enfumage général.

Une opération idéologique dans la tradition des films de propagande aux enjeux très politiques

On voit la valeur de cette prétendue volonté d’aller à la rencontre de la communauté musulmane pour en montrer le « vrai » visage. Un reportage parti pris, poursuivant l’unique objectif de montrer cette religion comme ne posant de problèmes qu’à ceux qui lui en veulent. Une vision agencée, ignorant délibérément les problèmes posés par les revendications communautaires, qui méritent pourtant débat, dont l’économie ne fait l’affaire de personne, ni des musulmans ni de la société française. Il n’y aurait pas de problèmes ? 54% des musulmans en France sont pour l’application totale ou partielle de la charia (CSA 2008). Un scandale de mauvaise foi dans la pure tradition des films de propagande.

Sous la haute autorité de Tariq Ramadan, ce film est un prêche dangereux qui donne du crédit à l’influence néfaste d’une conception de l’islam qui refuse toute remise en cause face à la modernité. Cet islam du revoilement entend imposer à la société française, à travers uns visibilité et une communautarisation croissantes, des rapports et des pratiques qui constituent une régression des mœurs et des mentalités, des droits et libertés, une véritable régression sociale. Pour que les musulmans puissent vivre leur religion dans la paix il faut qu’elle se laïcise au lieu de s‘enfermer.

Le Nouvel Obs.com a cru bon de féliciter France 2 d'avoir eu « le courage » de programmer ce film, participant de l’aveuglement général des grands médias en recherche de bonne conscience. Le service public aurait pourtant mieux à faire que de participer à une telle opération de désinformation.

Au moment où le Président de la République prend l’initiative d’Assises sur la place de l’islam dans la République, prévues pour avril prochain, on ne peut être qu’inquiet des invitations à un financement public des mosquées, comme Jean Baubérot ou Emile Poulat, habitués du fait le proposent, dans le Monde du 16 février dernier. Ce serait justifier le clientélisme religieux et faire voler en éclat la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de décembre 1905, socle de notre République, de notre liberté.

Ce serait porter un coup mortel à la laïcité tout en donnant force de droit et reconnaissance à cet islam de division, au risque d’une fracture au sein de notre société conduisant à livrer la femme de religion musulmane à un statut de citoyenne de seconde zone, mais aussi porter un coup dramatique de plus à la crédibilité du politique et de la démocratie.

Guylain Chevrier, historien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Cocasse cocasse 22 février 2011 09:54

    Déjà sur le territoire, certaines associations engagées dans un islam de conquête, et se permettant de menacer très clairement leurs opposants.
    Leur devise : « nous n’avons peur de rien, nous ne rendons aucun compte à la justice française, mais directement au créateur ». De vrais fanatiques, de la graine de terroriste.

    Il n’y a pas à supporter les prières de rue, pas plus qu’à supporter la construction de mosquées, ni encore la moindre revendication communautaire, qui ont le sait consistent à grignoter progressivement la république.
    Le problème est culturel, identitaire, et surtout de savoir qui sont les descendants légitimes de la terre de France. A la base de ce « problème » d’islam, il y a l’immigration démentielle.
    Il faut choisir : la France ou l’islam.

    Attention, je suis cependant défavorable à cette propagande du « choc des civilisations ». Les républiques islamiques doivent pouvoir vivre en paix, comme l’Iran.
    Mais : PAS DE CA CHEZ NOUS.


    • Mohamed 22 février 2011 09:59

      Vous dénoncez la propagande de certain medias mais votre texte en contient aussi....
      Généralement dans les textes religieux, il y a tout et son contraire :
      il y a des passages où on va condamner tel ou tel catégories de personnes et dans un autre passage, il va être écrit que le meilleur des hommes c’est celui qui respecte l’homme, la femme la vie...
      or vous votre l’analyse vous avez décidé de ne montrer que l’aspect condamnation...
      au final vous prenez ce qui arrange votre argumentation...

      Question en plus :

      Est ce que l’Islam est devenu le sujet préféré des français ?


    • dupont dupont 22 février 2011 10:25

      « Est-ce que l’islam est devenu le sujet préféré des Français ? »

      Vous avez raison Mohammed, on se demande vraiment pourquoi ce sujet est récurrent. Il n’y a vraiment aucune raison. Eyes wide shut.


    • Cocasse cocasse 22 février 2011 10:47

      Est ce que l’Islam est devenu le sujet préféré des français ?

      Effectivement, c’est un problème, mais il y a des problèmes largement plus préoccupants.


    • Philou017 Philou017 22 février 2011 10:55

      Les anti-Islam obsédés sont des malades. Ce sont des gens mal dans leur peau, qui ont besoin d’un exutoire, d’un ennemi à craindre et à abattre. Pas de discussion possible avec eux. Ils iront toujours chercher une sourate pour se faire peur, une parole d’un imam fanatique pour démontrer la « réalité » du danger.

      Face à l’incertitude du monde et à la déréliction des institutions, certains ont besoin de retrouver des repères. Pour les anti-Islam, cela consiste à se trouver un ennemi, parce qu’ils sont incapables de faire face à une situation trouble qui les renvoie à leurs propres manques et angoisses.

      C’est comme pour les hypocondriaque, s’il y a pas de maladie , ils en inventent une. Allez moinssez-moi, ca vous fera du bien. Mais bien sur que le l’Islam est dangereux, c’est évident.

      Cultiver la peur de l’autre, c’est cultiver son incapacité à faire face à ses propres faiblesses.


    • sisyphe sisyphe 22 février 2011 11:25

      @ philou : bien vu....

      mais, hélas, il n’y a pas que cette peur obsessionnelle, maladive, irraisonnée ; il y a, aussi, la VOLONTÉ délibérée de créer un régime autoritaire et policier, de diviser, d’exclure, de détourner des vrais problèmes....

      Interdisons l’islam, et.......... tous les problèmes seront réglés, comme par un coup de baguette magique ;
       plus de chômage,
       plus de problème du système de santé, 
      de financement des retraites, 
      d’évolution du pouvoir d’achat, 
      d’école, 
      d’inégalités sociales,
       de financement de l’assurance maladie, 
      de pollution,
       de logement, 
      de sécurité des biens et des personnes

      Allez, les petites grenouilles, en croisade..... 
       smiley 

    • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 février 2011 11:41

      le gogol sysiffe noye dans ses fantasmes... smiley


    • Castel Castel 22 février 2011 11:44

      il n’y a pas à supporter les prières de rue


      Je ne suis pas en désaccord avec vous, mais je ferais un petit bémol. Je suis allé voir à la rue Myrha les prières, j’ai l’impression qu’ils se sentent chez eux. Mais c’est normal ! la rue Myrha est en très grande partie des musulmans qui y habitent et la rue des poissonniers (à coté) c’est un quartier noir : ils ne se mélangent pas. Finalement, les prières dans la rue, ça ne dérange pas grand monde et je ne suis pas totalement d’accord pour dire qu’ils veulent grignoter la république par cette méthode.

    • Cocasse cocasse 22 février 2011 11:49

      Pour les anti-Islam, cela consiste à se trouver un ennemi, parce qu’ils sont incapables de faire face à une situation trouble qui les renvoie à leurs propres manques et angoisses.

      Allons bon ! des réflexions de psycho-bobo-newage maintenant !
       smiley


    • sisyphe sisyphe 22 février 2011 12:32
      Par rienafoutiste (xxx.xxx.xxx.32) 22 février 11:41

      le gogol sysiffe noye dans ses fantasmes... 


      le mononeuronal paranoïde rienafoutiste en plein déni de réalité, comme d’habitude.. smiley moi, je cite DES FAITS, mon brave ; tirés des RÉELLES préoccupations de l’ensemble des Français (comme le montre le lien fourni) ; quand c’est toi, le pauvre petit propagandiste, qui essaie de nous faire passer tes fantasmes pour une réalité... 

      Caramba ; encore raté ! 

       smiley 


    • Philou017 Philou017 22 février 2011 12:59

      « Les Philou et consorts sous couvert de » bonnes pensées nobles socialisantes« sont les complices du fanatisme islamique en voulant faire baisser la garde de ceux qui voient clair en son jeu »

      J’essaie de regarder simplement les choses en face. Le danger islamiste est largement exagéré par certaines élites, qui s’en servent pour diviser la population et provoquer des tensions. Diviser pour mieux régner, c’est pas socialisant, c’est une vieille manipulation qu’on peut remonter à l’antiquité, voir plus loin. baisser la garde ? Mais si le danger Islamiste s’évaporait, vous en trouveriez un autre. Sainte Marine, donnez-nous notre Islamiste quotidien....

      « Allons bon ! des réflexions de psycho-bobo-newage maintenant ! »

      A partir d’un certain niveau d’obsession, c’est du pathologique. Quand on rabâche toujours les mêmes choses sans tenir aucun compte de la réalité, on sort du champ de l’opinion, pour rentrer dans celui de la psychologie. . Certains feraient bien de s’intéresser à leur psychologie et aux obsessions qu’ils cultivent, ca leur permettrait de mieux comprendre ce que veut dire fanatisme.
      Évidemment, ces gens détestent la psychologie, c’est bon pour les bobos-new age... ;et puis ca dérange. C’est tellement plus facile d’appeler à la croisade contre les envahisseurs confortablement assis dans son fauteuil.... La propagande a toujours trouvé de la bonne chair à manipuler pour aller chasser le rouge, le juif, le boche, l’islamiste.... Le 21eme siècle ne déroge pas à la règle.

      Un peu de propagande Islamiste ....

      Islam et Démocratie

    • Cocasse cocasse 22 février 2011 13:27

      Bin voyons, attribuer des pathologies à ses contradicteurs, et pourquoi pas les envoyer en CHP ?

      Et la généralisation du hallal/casher contre notre gré, sans étiquetage, et sans aucune transparence, c’est aussi de la pathologie ?

      http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40306

      Ce qu’on a dans nos assiettes, à notre insu, a aujourd’hui de grandes chances d’être des animaux torturés à mort.


    • oncle archibald 22 février 2011 14:20

      Sisyphe ou la mauvaise foi personnifiée : « Interdisons l’islam, et.......... tous les problèmes seront réglés, comme par un coup de baguette magique » ....

      Qui parle d’interdire l’islam... Simplement le mettre à sa place, une religion comme une autre, affaire de choix personnel et libre des croyants, à pratiquer dans les lieux de culte et chez soi sans interférence avec la vie quotidienne de l’ensemble de la population. Les lois de 1905 sont le fondement d’une vraie laïcité à la française, qui impose la discrétion dans ses actes de foi par respect pour ceux qui ne partagent pas les mêmes convictions, et la séparation absolue des églises et de l’état . Notre liberté est à ce prix.

      A ce jour il n’y a que notre funeste président en exercice, aux abois pour sa réélection en 2012, pour essayer de revenir sur ces acquis.

    • sisyphe sisyphe 22 février 2011 14:20

      Par Calmos (xxx.xxx.xxx.4) 22 février 11:14


      Les Philou et consorts sous couvert de « bonnes pensées nobles socialisantes » sont les complices du fanatisme islamique en voulant faire baisser la garde de ceux qui voient clair en son jeu


       smiley smiley On dirait un discours du Maire de Champignac ! 

      Et pour « y voir clair » ; encore faudrait-il savoir ouvrir les deux yeux, pas vrai, le chat borgne ? 

       smiley 


    • sisyphe sisyphe 22 février 2011 17:25

      Par oncle archibald (xxx.xxx.xxx.74) 22 février 14:20
      Qui parle d’interdire l’islam... Simplement le mettre à sa place, une religion comme une autre, affaire de choix personnel et libre des croyants, à pratiquer dans les lieux de culte et chez soi sans interférence avec la vie quotidienne de l’ensemble de la population. Les lois de 1905 sont le fondement d’une vraie laïcité à la française, qui impose la discrétion dans ses actes de foi par respect pour ceux qui ne partagent pas les mêmes convictions, et la séparation absolue des églises et de l’état . Notre liberté est à ce prix.

      Entièrement d’accord avec ça. 
      Et je ne vois pas que cet état de faits soit « menacé » d’une quelconque façon. 
      Si les musulmans ont des lieux de culte suffisants, ils ne seront pas contraints à prier dans les rues. 
      Mis à part ce problème de disponibilité de lieux de culte, e ne sache pas que l’exercice du culte musulman ait jamais posé plus de problèmes, en France, que celui des autres cultes. 


    • oncle archibald 22 février 2011 18:03

      Sisyphe, qui persiste lourdement dans la mauvaise foi, ose prétendre que les musulmans de France  pratiquent leur foi "sans interférence avec la vie quotidienne et dans la discrétion par respect pour ceux qui ne partagent pas les mêmes convictions .... Ouaf-ouaf-ouaf ! 

      Quelques uns oui, mais pas ceux qui sont à genoux dans les rues, pas ceux qui veulent des horaires spéciaux pour les femmes dans les piscines, des médecins femmes dans les hôpitaux et des repas alhal dans les cantines des écoles de la république ...



    • sisyphe sisyphe 22 février 2011 18:40

      Quelques uns oui, mais pas ceux qui sont à genoux dans les rues, pas ceux qui veulent des horaires spéciaux pour les femmes dans les piscines, des médecins femmes dans les hôpitaux et des repas alhal dans les cantines des écoles de la république ...


      Des épiphénomènes, marginaux, qui n’ont rien à voir avec la très grande majorité des musulmans de France, et qui n’ont aucune influence sur les lois, les pratiques et coutumes de la République. 

      C’est la méthode sarkozyenne, ça ; on se sert d’un fait divers, bien monté en épingle, pour agiter les drapeaux de la trouille et de l’exclusion. 

      Que je sache, il n’y a aucun hôpital qui ait changé ses règles de fonctionnement, la séparation des filles et des garçons dans les piscines (et les gymnases) existait bien avant l’islam, du fait de la religion chrétienne, et personne n’oblige personne à manger halal. 

      Faux arguments. 

    • miel de fiel miel de fiel 22 février 2011 10:20

       smiley LA FRANCE NE SERA JAMAIS SOLUBLE DANS L’ISLAM .........

       smiley NOUS N’AURONS JAMAIS LES MEMES VALEURS  ! !


      • sisyphe sisyphe 22 février 2011 11:32

        En revanche, ce qu’on peut constater, c’est que la connerie, elle, est totalement soluble dans les « valeurs » de la petite minorité qui ne sait rien faire d’autre qu’agiter des épouvantails.. 


        Le problème c’est qu’elle est en train d’être dissolue dans l’ultralibéralisme, la France, pendant que les couillons gardent leur focus sur leurs minables leurres... ce qui fait, bien évidemment, le jeu de ceux qui sont en train de la dissoudre... 

        Les idiots utiles de la privatisation du pays, et du monde... 

      • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 février 2011 11:46

        L’islam se cache derriere le paravent de l’ultra-liberalisme pour penetrer dans la maison France sans permission, le voleur c’est l’islam, voleur de territoire...


      • sisyphe sisyphe 22 février 2011 12:28

        Mais oui, mon brave ; bien sûr.... 


        T’en as parlé à ton psy, ou tu es payé pour faire de la propagande ? 

      • Emmanuel Aguéra LeManu 22 février 2011 19:55

        « l’islam, voleur de territoire »

        un piètre voleur alors, parce que nous les bons chrétiens, les forts, avec les bombes et tout ça, on est arrivés à planter nos drapeaux jusqu’aux antipodes, Monsieur ! (d’ailleurs certains y flottent encore, curieux ça, question de patience...) Et certains même jusque sur la lune, si c’était pas un canular.

        Voyez les églises... on en a couvert le moyen, l’extrême-orient, l’Afrique, sans parler des Amériques, « volées » à qui déjà ? On s’en fout il n’en reste que quelques-uns, des amérindiens...
        Tandis que ces voleurs de pacotille, pour prier... ils ont la rue.
        Putain, le scandale...

        « l’islam, voleur de territoire »,
        Mauvaise réponse, désolé.
        Candidat suivant, Simone ?


      • Bug Cafard Bug Cafard 22 février 2011 11:03

        Très bon article contre le bourrage de mou. Et voilà qu’on nous parle de l’Islam de France.
        Que signifie ce mariage incestueux ?

        Non au financement des mosquées, abolition du Concordat de 1801 autre entorse à la loi de 1905.

        La fracture est là, on cède du terrain aux craignent-en-Dieu c’est une régression sociale électoraliste pour camoufler le déclin économique et intellectuel de la France.

        L’islam gangrène, scinde et et concoure à l’arabisation de la société française.
        Pas la peine d’être grand clerc pour s’en rendre compte.

         Je fais attention au choix de mes mots mais c’est curieux c’est sensation d’avoir quelque chose à se reprocher dès qu’on débat de l’Islam.

        Bug


        • sisyphe sisyphe 22 février 2011 11:12

          Et allez.......

          Une nouvelle couche sur l’Islam ; elles font tout ce qu’elles peuvent, les grenouilles de Benito, pour faire monter leur mayonnaise pourrie, provoquer les dissensions, exacerber les communautarismes, la peur, le rejet ; faut dire que c’est leur seul terreau ; la peur, la dénonciation, la haine, les boucs émissaires....

          Heureusement, la grande majorité des Français n’en sont pas dupes, et c’est très loin de leurs réelles préoccupations  ; d’où l’obligation, pour les grenouilles, de mettre les bouchées doubles, pour essayer de propulser leur reine , par tous leurs moyens possibles... 

          Pas de bol ; la marionnette qui fait peur laisse de plus en plus voir ses grosses ficelles ; alors, ils vont devoir se démener de plus en plus ; allez, courage, les grenouilles ; à force de brasser de la vase, vous arriverez bien à construire un beau trône ... de boue... (les damnés de la terre ..) 
           smiley 

          • Hydulphe 22 février 2011 12:21

            l’UMPFN n’a plus que çà comme thème de campagne, « travailler plus pour gagner plus » étant un peu crâmé.
            La campagne 2012 de l’UMPFN sera donc centrée sur le thème « dehors le métèque ».


          • Cocasse cocasse 22 février 2011 12:39

            J’ai surtout remarqué que les précédents et actuel gouvernements UMPS ont menés comme politique : « remplaçons tous les Français par des immigrés ».


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 22 février 2011 13:12

            « je veux etre presidente de la France metissee » la royal en 2007
            « je veux une France metissee » sarkozy plus tard,

            est-ce que ca marche aussi avec les juifs ?


          • sisyphe sisyphe 22 février 2011 13:55

            eh oui, mon gars, que ça te plaise ou non, la France EST MÉTISSÉE, et heureusement ; quel calvaire ce serait de ne se taper que des consanguins fins de race dégénérés... 


            ou sinon, tu peux lancer un programme comme Hitler ; retour à la race aryenne... ; non ? 
            Qu’est-ce que tu en penses, rienafoutiste ? 
             smiley 

          • Cocasse cocasse 22 février 2011 14:43

            quel calvaire ce serait de ne se taper que des consanguins fins de race dégénérés... 


            ou sinon, tu peux lancer un programme comme Hitler ; retour à la race aryenne... ; non ? 

            En fait, tout dans ton discours témoigne de cette idéologie.
            Les Français de souche : consanguins fins de race dégénérés
            Les métis : race aryenne du futur.

          • sisyphe sisyphe 22 février 2011 15:11


            En fait, tout dans ton discours témoigne de cette idéologie.
            Les Français de souche : consanguins fins de race dégénérés
            Les métis : race aryenne du futur.


            tttt tttttt ttttttt

            pas de renversement de situation, mon gars ; c’est bien VOUS qui prônez une race pure, genre race aryenne ; pas de multiculturalisme, pas de métissage, pas de musulman ; rien que des bons de souche, et de préférence pas trop basanés ; les méditerranéens, déjà, c’est limite....
            Ça, c’est VOTRE discours, aux dupont-lajoie et autres bas du front...

            Moi, je constate qu’effectivement, au bout d’un moment, s’il n’y a pas de « croisement », la race dégénère ; c’est un fait scientifique reconnu, 
            et que, d’autre part, le métissage EXISTE ; c’est un fait, et vous n’y pourrez rien ; il s’agit bien de FRANÇAIS ; comme n’importe quel autre.. que ça vous plaise ou non ; et tant mieux, parce que c’est ça qui fait la force d’une nation ; cf le Brésil, les USA, et autres.... 

            Etre dans le déni de réalité n’a jamais réussi à changer cette réalité ; ça ne fait que rendre schizophrène.. 

          • Cocasse cocasse 22 février 2011 16:06

            Non, mais à l’inverse des laxistes dans votre genre, j’ai le sens de la mesure.
            Les immigrés doivent rester minoritaires, c’est d’autant plus important qu’il n’y a qu’à cette condition qu’ils seront acceptés.

            Je prône la modération, terme qui doit vous être inconnu, ou seulement quand cela vous arrange.
            Hors l’immigration a dépassé de très loin une proportion modérée.
            Ce n’est pas tolérable.


          • sisyphe sisyphe 22 février 2011 16:18

            Bon, alors parlons chiffres : 


            En 2010, la France accueille 6,7 millions d’immigrés (nés étrangers hors du territoire) soit 11% de la population8. Elle se classe au sixième rang mondial, derrière les États-Unis (42,8 millions), la Russie (12,3), l’Allemagne (9,1), l’Arabie Saoudite (7,3), le Canada (7,2) mais elle devance en revanche le Royaume-uni (6,5) et l’Espagne (6,4). Les enfants d’immigrés, descendants directs d’un ou de deux immigrés, représentaient, en 2008, 6,5 millions de personnes, soit 11 % de la population également. Trois millions d’entre eux avaient leurs deux parents immigrés9. Les immigrés sont principalement originaires de l’Union européenne (34 %), du Maghreb (30 %), d’Asie (14 %, dont le tiers de la Turquie) et d’Afrique subsaharienne (11 %) I 1.

            Cependant, depuis les années 1990, la France présente un solde migratoire deux fois et demi inférieur à la moyenne des autres pays européens3.

            A partir de combien estimez-vous que le taux d’immigrés est « insoutenable » ? 

          • Castel Castel 22 février 2011 19:47

             rien que des bons de souche, et de préférence pas trop basanés ; les méditerranéens, déjà, c’est limite....


            Vous trouvez pas que la France est déjà assez diversifié comme cela ? Vous ne voulez pas non plus créer des Etats étrangers indépendants en France pendant que vous y êtes ?

            Le plus dangereux, c’est de dire : la France est une terre d’accueil.. c’est un manque total de respect vis-à-vis de la population locale que de dire cela et c’est comme cela qu’on nous manipule.

          • Castel Castel 22 février 2011 19:53

            Les immigrés doivent rester minoritaires


            C’est tout simplement trop tard. La France n’existe déjà plus en tant qu’ensemble de valeurs, son peuple, lui, ne représente plus rien de relativement homogène. Ce n’est plus qu’un conglomérat insipide de moutons de toutes les couleurs et avec une culture en décadence et prêt à se faire manger par la société capitaliste.

          • Ronald Thatcher rienafoutiste 23 février 2011 06:50

            sysiffe, l’ethnologue de comptoir,

            "
            Moi, je constate qu’effectivement, au bout d’un moment, s’il n’y a pas de « croisement », la race dégénère ; c’est un fait scientifique reconnu,..."

            donc, en suivant ce precieux raisonnement, les pays arabes, pas renommes pour etre partisant du multiculturalisme et du metissage, sont des peuples degeneres, tout comme les indiens, les chinois, les russes... CQFD


          • Castel Castel 23 février 2011 11:52

            Je suis d’accord et je rajoute que c’est contradictoire avec cela : http://www.rtbf.be/info/societe/detail_equateur-des-personnes-de-petite-taille-immunisees-contre-le-cancer-et-le-diabete?id=5628623


            Certains peuples sont capables de s’immuniser contre certaines maladies. S’ils se métissent, ils peuvent perdre leurs spécificités naturelles. Il ne faut pas croire les bêtises idéologiques de Sarkozy.

          • Yvance77 22 février 2011 11:23

            Salut,

            Il ne faut pas se tromper d’objectif et voir à qui peut servir ce genre de documentaire. Après l’année du « qu’est-ce qu’être Français et son identité nationale » en 2010 ; aujourd’hui, le pouvoir politique va nous passer en 2011 et en boucle : « les Arabes nous emmerdent dans votre quotidien ».

            Et comme par hasard 2012 est une année électorale majeure, il ne faut surtout pas y voir de coïncidence. Ce serait tout à fait déplacé de penser que la police politique sarkozyenne puisse intervenir dans les médias avec des sujets de choix, ou plus exactement de leur choix.

            Pas besoin d’être clerc de notaire, pour devenir que ceci est parfaitement orchestré pour rendre service à une droite réactionnaire en perdition.

            Et ceci est d’autant plus vrai qu’ils ne peuvent s’appuyer sur aucune prouesse depuis qu’ils sont en place.

            • Petite et moyenne délinquance en nette hausse
            • Bilan économique dans les abysses de la médiocrité
            • Hausse des prix sur les produits et les services
            • Réformettes en lieu et place de réformes de fond

            etc... d’ou un zéro pointé sur toute la ligne.

            La seule façon de conserver un peu d’espoir est de faire de l’esbroufe et quoi de mieux que d’agiter certains chiffons rouges ? Toujours les mêmes grosses ficelles, c’est pathétique.

            Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de préoccupations de la nation française vis-à-vis de l’Islam. Cela existe bel et bien contrairement à ce que certains grincheux écrivent par ici.

            Mais, de là à penser que ce soit un sujet majeur ou le sujet n° 1, est tout aussi idiot.

            Le peuple de France à bien d’autres chats à fouetter ( pardon minou smiley ) et ses inquiétudes vont en priorités vers un chômage de masse que rien ne résorbe, une pauvreté de plus en plus croissante, une crise de confiance comme rarement atteinte, une perte d’identité dans les piliers de la République (éducation, santé...)

            Enfin, tant que l’enclume de l’Élysée vire en 2012 ce sera déjà cela de gagné sauf si DSK prend la place, là c’est sur on sera tout autant dans la mouise !

            A peluche


            • Cocasse cocasse 22 février 2011 11:57

              aujourd’hui, le pouvoir politique va nous passer en 2011 et en boucle : « les Arabes nous emmerdent dans votre quotidien ».

              En tout cas, là où j’habite, certains crachent par terre dans la rue, en visant pile l’endroit où je vais poser ma godasse. Du glaviot, mais pas de crotte. smiley


            • Philou017 Philou017 22 février 2011 13:05

              Les salauds... Mais on ne peut qu’être admiratif envers leur sens de la précision. Cracher là où le mec va poser sa chaussure, c’est fort....


            • Cocasse cocasse 22 février 2011 11:59

              Si je comprend bien, tous les clandos tunisiens qui déferlent actuellement, c’est en plus des anciens supporters du Ben ali ?!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès