Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Et si l’espérance chrétienne sauvait ce monde là ?

Et si l’espérance chrétienne sauvait ce monde là ?

Amis juifs, musulmans (intégristes ou pas), animistes, athées résolus, agnostiques convaincus, bouddhistes, hindouistes etc, veuillez ranger vos bazookas.

Ceci n'est nullement une déclaration de guerre.

Les débats à propos de la foi sont passionnants, mais j'ai déjà abondamment donné ici : http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/il-n-existe-rien-d-autre-que-dieu-74620

et ici :

http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/il-n-existe-rien-d-autre-que-dieu-74744

Je ne « convertirai » personne et vous ne me ferez pas varier d'un iota.

Non, ce qui m'exaspère, c'est cette opinion de plus en plus communément admise :

« La religion chrétienne est en déclin vertigineux, elle ne concerne plus que de vieux réacs, elle va disparaitre... ».

Je vous invite à aller y voir d'un peu plus près.

A première vue, le titre prête à sourire !

Combien de fidèles à la messe, dimanche dernier ?

Toutes les églises d'Europe connaissent à peu près le même désaffection. Mais pas que les églises....

Lorsque j'étais gosse - je vous parle d'un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître - , les messes attiraient la foule tous les dimanches. En face, le camp des « anti-cléricaux » était galvanisé par le Parti Communiste Français, premier parti du pays à cette époque. Puissamment motivé par le mot célèbre de Karl Marx : « La religion est l'opium du peuple ! », sentence assénée quasiment toujours à contre-sens. Du temps de Karl Marx, l'opium était peu connu en tant que drogue mortifère mais comme puissant (et seul) médicament contre la douleur. On trouve cette citation dans « Critique de la philosophie du droit de Hegel » :

« La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur...Elle est l'opium du peuple ».

Que voilà une bien étrange« critique » !

Après les « débats », tout le monde se retrouvait pour la projection des aventures de Don Camillo et de Peppone...

Mais, si les églises sont désertes, les « cellules » du Parti sont-elles combles ? Les camarades, où sont-ils ? Est-ce que cela va mieux pour les partis « en vogue » ? Et les syndicats sont-ils débordés par les demandes d'adhésion ?

Bon, alors, où sont les gens ?

Ils ne vivent pas enfermés chez eux... Bien sûr que non. Ils sont dans les magasins ! Le shopping est le nouveau culte avec grand'messe le vendredi soir dans les hypermarchés.

Un commerce qui a tendance à se consacrer exclusivement au « paraître ». Qu'est devenu notre Quartier Latin ? Un alignement de vendeurs de vêtements, de chausseurs, de coiffeurs, d'esthéticiennes. Les librairies, les théâtres, les cabarets, disparaissent peu à peu...

Et c'est à peu près partout pareil en Europe. La crétinisation a supplanté la christianisation.

L'Europe est morte et ne rayonne plus sur rien. Il y a bien longtemps que personne ne croit en la mission civilisatrice de nos bombardiers massacrant pour la défense des droits de l'homme et la promotion de la démocratie en Libye ou en Afghanistan...

Et le culture ?

Prenons un exemple bien de chez nous.

La littérature française fut longtemps notre vitrine culturelle. Il y a un demi-siècle seulement, elle symbolisait encore la suprématie de la pensée européenne. Camus, Malraux, Sartre, Bernanos, Mauriac, Montherlant etc...jouissaient d'un immense prestige mondial.

Aujourd'hui ?

Nos écrivains célèbres sont des « stars ».

J'aime beaucoup la définition de Frédéric Taddéï, à qui l'on demandait :

« -Qu'est-ce qu'une star ?

-Une star, c'était celui qui avait accompli quelque chose de grand : explorateur, scientifique, militaire, etc. Avec l'arrivée du cinéma, la star devint le saltimbanque qui jouait le rôle du héros.Enfin aujourd'hui, à l'ère de la télé réalité, la star, c'est l'idiot du village.

-Comment ????

-L'idiot du village, jadis, quand il rentrait dans un bar, on lui proposait de lui payer à boire si il montrait son cul. C'est ce que propose la télé aux nouvelles stars »

Cette définition s'applique à merveille à nos auteurs les plus en vue, les Beigbeder, Angot, Houellebecq, qui viennent, au propre (!) comme au figuré, « montrer leur cul » à la télé en échange de la célébrité.

Talent ? Néant.

Plus personne ne sait écrire en France ?

Si bien sûr. J'en connais au moins quatre : Nabe, Dantec, Soral, Bobin. Ils dégagent une pensée vigoureuse et maitrisent chacun un style puissant qui les identifie dès les premières lignes. Nabe, Dantec et Soral sont des combattants, des bretteurs souvent en opposition les uns avec les autres. La prose de Christian Bobin coule comme du miel sur les plaies de l'âme.

Ils présentent deux caractéristiques communes :

-Ils sont quasi invisibles dans les médias : Dantec s'est réfugié au Canada. Nabe est en conflit ouvert avec le monde des médias et de l'édition. Soral inspire une crainte panique à tous les animateurs (sauf Taddéï). Bobin, ultra-sensible, fuit les caméras comme la peste.

-Deuxième point : ils s'affirment tous chrétiens (avec des trajectoires très particulières pouvant passer par « Hara-Kiri ou le Parti Communiste...) Tiens, tiens !!!

Un courant souterrain, en France et peut être en Europe ?

Mais ailleurs ?

Tout va très bien merci !

Avec un milliard et cent millions de fidèles, l'Eglise Catholique croît plus vite en proportion que la population mondiale. Les vocations explosent en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie où l'on ne cesse de construire de nouvelles églises. Hugo Chavez proclame sa foi profonde, malgré les démêlés avec l'épiscopat local, Daniel Ortega, ex leader de la révolution sandiniste est devenu un pratiquant assidu.

Sans oublier les pays de l'Est, la Pologne en particulier, où le clergé a joué un rôle immense dans la résistance à l'oppression (j'en profite pour saluer le père Piotr et m'incliner devant celui qu'il vénère tant, Jerzy Popeliuszko)

http://fakty.interia.pl/raport/popieluszko-rocznica/galerie/25-rocznica-smierci-ks-jerzego-popieluszki/ks-popieluszko-zycie-i-smierc/zdjecie/duze,1131982,20,0=.

L'Eglise Orthodoxe connait une renaissance rayonnante, à la hauteur des persécutions endurées. Les meurtres et la déportation au goulag de millions de fidèles n'ont servi à rien. Les nouveaux Présidents de l'ancienne URSS prêtent serment sur la Bible, Medvedev et Poutine s'affichent en croyants fervents, les chants profonds du culte oriental résonnent à nouveau dans toute la « Sainte Russie ».

Les chrétiens sont deux milliard trois cent millions avec des progressions foudroyantes en des contrées surprenantes.

Les berbères, kabyles en particulier, retrouvent leurs racines chrétiennes avec plaisir et fierté. Un passé que la colonisation française et le pouvoir issu de l'Indépendance avaient occulté avec obstination. Un retour qui pose quelques problèmes à l'islamisation en marche forcée souhaitée par les dirigeants .

L' Eglise catholique devient très nettement majoritaire en Corée du Sud, « dragon » de haute puissance technologique et économique, ce qui provoque des remous au sein de la communauté bouddhiste...

Enfin, ce qui est le plus étonnant, la religion chrétienne affiche une progression très rapide en Chine Populaire.

C'est une information qui nous vient de la correspondante à Pékin du « Nouvel Observateur », Ursula Gauthier.

Pas l' « Osservatore Romano », le « Nouvel Obs' » !

Dans un article publié le premier juin 2011, la journaliste témoigne de la montée de « Shouwang », une église réformée se situant hors des cultes « autorisés » et recrutant principalement parmi l'élite de la nation.

En voici quelques extraits :

« Chine, de Mao à Jésus : la vague protestante

De plus en plus nombreux, les protestants font peur au régime. Ils sont médecins, avocats, professeurs, parfois membres du Parti. Ils comptent dans leurs rangs de nombreux défenseurs des droits de l'homme. Chaque semaine, la police chinoise arrête par dizaines les fidèles de Shouwang, la plus emblématique des « églises indépendantes ». Mais pour leur foi, ils sont prêts au martyre.

Avec ses quarante groupes de lecture biblique, sa chorale, son catéchisme, ses fidèles et les dizaines de nouveaux convertis amenés chaque mois par ses adeptes, Shouwang (« vigie », en chinois) est aux yeux du régime le symbole le plus redoutable de la nouvelle vague de conversions qui balaie la Chine. Urbaine, éduquée, aisée, dégoûtée des ressucées « rouges » servies par la télévision, revenue même du culte de la consommation, la nouvelle classe privilégiée tentée par le message du crucifié risque d'entrer en dissidence morale contre un pouvoir désormais perçu comme dénué d'âme.

Les chiffres sont révélateurs. En 2006, 31% des Chinois interrogés par un institut de sondage pratiquaient une religion, soit trois fois plus que les statistiques officielles. Sur ce total stupéfiant de trois cent millions de croyants, deux tiers se réclament de doctrines traditionnelles, comme le bouddhisme ou le taoïsme. Le dernier tiers, soit cent millions de personnes, correspond à l'avancée vertigineuse du christianisme. Un rapport confidentiel qui a fuité la même année porte même ce total à 130 millions, dont les quatre cinquièmes seraient protestants. Comparés aux 5 millions de chrétiens répertoriés au moment où Mao prend le pouvoir en 1949, les chiffres ont été multipliés par 20 ou 25 en 60 ans …

Pour les millions de nouveaux adeptes, la Chine sera chrétienne d'ici deux ou trois décennies. »

http://gauthier.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/01/chine-de-mao-a-jesus-la-vague-protestante.html

Cent trente millions de chrétiens, aujourd'hui, en Chine !

On chantait l' « Orient est rouge »....

Et si la Croix renaissait au levant ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 16 novembre 2011 12:46

    On s’en fout de vos religions à la con !


    • Talion Talion 16 novembre 2011 13:23

      Merci Nanar pour votre grand témoignage de tolérance et de respect !...


    • Furax Furax 16 novembre 2011 13:26

      Nanar...euh.. smiley  smiley smiley


    • penajouir penajouir 16 novembre 2011 13:36

      Et si chacun arrêtait de nous balancer sa religion en pleine gueule pour et par respect envers les autres la pratiquer en privé, hein ? Le savoir vivre commence par la discrétion ... 


      • Furax Furax 16 novembre 2011 13:50

        Un jour, un type a écrit ça :
        "Nous avons fait la révolution car nous voulions ni Dieu ni maîtres. Bilan des courses, ils se sont fait Dieu et nous nous sommes fait mettre."
        Si vous le rencontrez, dites lui bien des choses. Je compatis.


      • Rounga Roungalashinga 16 novembre 2011 14:18

        Et si chacun arrêtait de nous balancer sa religion en pleine gueule pour et par respect envers les autres la pratiquer en privé, hein ?

        Et ça veut dire quoi « pratiquer sa religion en privé » ? Tu crois que pratiquer une religion ça consiste seulement à prier et à faire des rituels ?


      • Rounga Roungalashinga 17 novembre 2011 09:14

        Certains n’ont pas besoin de religion pour croire en Dieu, et ce sont pour moi les seuls véritables croyants.
        D’autres n’ont même pas besoin de croire en Dieu pour vivre.

        Alors les adeptes des religions, foutez la paix à ces gens là.


        Mais de quoi vous parlez ? Vous parlez à qui ?


      • PhilVite PhilVite 16 novembre 2011 14:26

        Furax, vous semblez tout excité comme un trader assis devant ses écrans qui sentirait venir une bonne affaire !

        Vous savez que le monde de la foi et des religions m’est parfaitement étranger, mais comme votre enthousiasme fait plaisir à voir, j’aimerais quand même comprendre en quoi l’augmentation du nombre de chrétiens vous procure-t-elle une telle satisfaction. Y voyez-vous comme une validation de vos choix spirituels personnels ou s’agit-il d’autre chose qui m’échapperait totalement ?

        Veuillez noter l’absence de bazooka dans mon commentaire. Pas même un pistolet à eau ! smiley


        • Furax Furax 16 novembre 2011 14:41

          PhilVite

          Mon « excitation » n’a pas grand chose à voir avec celle du trader. C’est l’espérance (encore !) d’échanger des propos intelligents avec des esprits ouverts et éclairés même d’opinions contraires. Ce qui n’est pas toujours évident, vous en conviendrez.

          « Vous savez que le monde de la foi et des religions m’est parfaitement étranger »
          Eh bien non, je ne savais pas !

          Mes choix ne sont en aucun cas validés par le nombre, mais comme je le précise dans l’introduction, c’est l’affirmation péremptoire du « déclin » de la chrétienté qui me pousse à réagir, motivé par cet article assez étonnant paru dans le Nouvel Obs à propos de la Chine.
          J’ai remarqué avec satisfaction l’absence de tout armement et de toute grossièreté dans votre commentaire.


        • PhilVite PhilVite 16 novembre 2011 15:27

          J’ai dû mal m’exprimer.

          « Cent trente millions de chrétiens, aujourd’hui, en Chine !
          On chantait l’ « Orient est rouge »....
          Et si la Croix renaissait au levant ? »


          On sent bien que cela vous réjouit. Ma question est donc : pourquoi ?

          Et à contrario, pourquoi, si l’évolution était inverse, cela vous chagrinerait-il ?

          En quoi le nombre de chrétiens dans le monde est-il important pour vous ?

          Cette question n’est pas anodine pour quelqu’un qui cherche comprendre certains trucs du phénomène religieux depuis l’extérieur.


        • Furax Furax 16 novembre 2011 15:58

          Philvite,
          La question de la foi ne dépend pas du nombre. Un poignée de juifs poursuivis, martyrisés, assassinés, a répandu le christianisme dans tout l’empire romain comme une traînée de poudre.
          Je conteste le fait que l’on affirme que cette religion est moribonde parce que les églises catholiques françaises sont quasi-désertes.


        • Rounga Roungalashinga 16 novembre 2011 16:12

          Il y a aussi le truc, pas facile à comprendre pour quelqu’un « de l’extérieur », qui est que tout religieux veut rendre gloire à Dieu. La vie de tout religieux doit glorifier Dieu. Ainsi, un chrétien, qui juge donc que le Christ est le chemin vers Dieu, ne peut que se réjouir que de nombreuses personnes empruntent ce chemin. Sinon ce serait comme si vous veniez à la teuf d’un pote et qu’il manque plein d’invités : c’est décevant.


        • PhilVite PhilVite 16 novembre 2011 16:48

          Furax, j’ai bien compris la motivation de votre article. Et ma question était un peu « périphérique ».
          Mais la réponse de Roungalashinga me va.


        • tikhomir 16 novembre 2011 17:21

          @FURAX

          « Je conteste le fait que l’on affirme que cette religion est moribonde parce que les églises catholiques françaises sont quasi-désertes. »

          Quasi-désertes... Ça dépend lesquelles, j’en connais qui sont pleines à craquer (et c’est pas grâce aux regroupements de paroisses)... Le catholicisme revient pas trop mal en France depuis quelques années.


        • Furax Furax 16 novembre 2011 17:43

          tikhomir,
          C’est vrai.
          Et ça coïncide dans ma région avec une arrivée massive de « missionnaires » africains, ce qui est un clin d’oeil dont l’Histoire est a le secret. Ils ont une pratique des rites un peu plus « rock’n roll » et sont toujours joyeux .
          Devant la pénurie de prêtres français nous avons également des prêtres polonais. C’est le cas de Piotr qui m’honore de son amitié.

          Rounga,
          Merci pour votre complément de réponse (essentiel) à PhilVite


        • tikhomir 16 novembre 2011 18:28

          Oui, ça doit dépendre des régions. Nous on en a eu juste un seul de prêtre missionnaire étranger (africain), mais ça n’a rien changé : les églises se remplissent de toute façon chez nous. En plus celui-là il n’était pas très « rock’n roll », mais plutôt très « classique » smiley.

          Je pense que chez nous, les églises ont recommencé à se remplir quand les prêtres ont commencé à prêcher la radicalité (de l’Évangile), la conversion, le don de soi-même, le retour aux choses plus traditionnelles, etc. et ont eux-mêmes montré l’exemple. Résultat : les églises de la paroisse sont vivantes avec du monde, tout le temps, plusieurs messes par jour, les offices, chapelets, il faut faire la queue pour pouvoir se confesser (pourtant, ce sacrement est proposé pendant 3 heures par jour...).


        • foufouille foufouille 16 novembre 2011 14:37

          ca devait etre l’epoque ou c’etait obligatoire
          avant les cures pedos


          • Furax Furax 16 novembre 2011 14:47

            Non foufouille, pas vous !
            Vous m’avez habitué à mieux !
            Je ne pense pas que la religion chrétienne soit obligatoire en Chine !


          • foufouille foufouille 16 novembre 2011 17:52

            ca devait etre mal vu de pas aller a la messe
            ensuite tous au bistrot, c’etait pas cher

            le « soutien » du vatican a quand meme pas fait du bien


          • Hermes Hermes 16 novembre 2011 14:43

            Bonjour,

            je trouve cet article intéressant, et les chiffres très impressionnants. Je me demande si il n’y a pas une corrélation entre la montée de l’exploitation de plus en plus brutale (loi du marché oblige) de la main d’oeuvre en chine, et la montée du christianisme, qui serait la religion le mieux à même de fédérer des victimes. C’est une vraie question.
            Le christianisme pourrait apparaître comme la religion la mieux appropriée pour accompagner le développement d’un système d’exploitation ou d’oppression brutale. Dans cette optique la phrase « la religion est l’opium du peuple » reprendrait tout son sens.

            Bien cordialement.


            • Furax Furax 16 novembre 2011 14:53

              Merci pour votre réaction positive.
              Toutefois, ce qui est étonnant en Chine, c’est que, justement, cette religion ne prospère pas chez les victimes mais parmi l’élite intellectuelle (professeurs, avocats, médecins) qui rejettent à la fois le communisme et le consumérismr


            • Hermes Hermes 17 novembre 2011 13:42

              Merci de votre réponse.
              C’est assez étonnant en effet, mais il faudrait creuser pour étayer votre affirmation : qu’il y ait des classes privilégiées impliquées ne me surprend pas, car c’est un fait historique reconnu que la classe moyennes un peu aisées ont toujours eu un rôle important dans les développements idéologiques novateurs - pas trop enfoncées dans la misère produite par l’oppression, et pas trop soucieuses de défendre des pivilèges énormes. D’ailleurs la suppression pour cette raison de la classe moyenne qui réfléchit fait d’ailleurs partie de certaines thèses « ultra-néo...-mondialistes » de droite.
              Par contre il me semble que le chiffre global que vous annoncez implique nécessairement la classe opprimée, non ? d’où ma remarque et mon hypothèse, qui n’est d’ailleurs pas à prendre dans une connotation négative, car c’est sans doute plus une question d’équilibre général d’un système.
              Pour ce qui est de l’opium, il prend des formes bien plus sournoises et multiples dans nos sociétés où le confort relatif éloigne des nécessités vitales. Un esprit chrétien des origines peut avoir un potentiel libérateur collosal, mais dans sa forme religieuse bien installée, il est de bien peu de danger pour les oppresseurs. Sans doute faudrait-il analyser ces mouvements « religieux » qui sont nécessairement différents dû simplement au contexte et à l’époque, et voir ce qui les différencie des formes religieuses installées que nous connaissons en occident. Elles ont peut être une spécificité intéressante qu’il vaudrait le coup d’analyser avant de les amalgamer trop rapidement à « la religion chrétienne ». Qu’en pensez-vous ?

              Bien cordialement.


            • Furax Furax 17 novembre 2011 18:59

              Hermès,
              Merci pour votre contribution fort intéressante.
              Bien sûr, 135. 000.000 de croyants, cela ne touche pas que l’élite. Et si la christianisation devient globale...
              Mais ce que souligne l’article, c’est que la transmission s’est faite depuis les paysans pauvres, seuls pratiquants il y a quelques années, vers l’élite de la nation.
              Pour ce qui est de l’efficacité du mouvement, vous rejoignez Gollum. Je cite :

              "Je parie que cet événement improbable, sous la pression d’événements collectifs terrifiants, qui vont bientôt venir nous tomber sur la figure, aura bien lieu. Ce sera alors une épiphanie dont on se souviendra des siècles durant."


            • Furax Furax 16 novembre 2011 15:08

              Ursulin,
              Déjà, soyons précis :
              « pour justifié la supériorité des catholiques »
              Parmi les auteurs que je cite, un seul se revendique catholique avec conversion, baptême et tout c’est Maurice G Dantec. Les autres revendiquent leurs racjnes CHRETIENNES (dont ils maitrisent parfaitement les textes ce qui est rarement le cas actuellement), ce qui me semble honnête, sans pour autant faire de la religion le thème majeur de leur oeuvre, loin de là !
              Je connais par ailleurs peu de chrétiens (n’étant pas un familier des fous américains, à vrai dire aucun) « prêts à faire la guerre au nom de leur Dieu ».

              « Ma religions est meilleur que la votreu. Nananinanaireu ! »
              Certainement pas. Mon meilleur ami est musulman. Je souligne juste que l’on aurait tort d’enterrer la chrétienté (vous avez entendu parler de la Résurrection ?).


            • Rounga Roungalashinga 16 novembre 2011 16:08

              Nabe et Soral se revendiquent bien catholiques. Soral un peu du bout des lèvres, mais Nabe parle très bien du sujet dans son magnifique L’Age du Christ.


            • Furax Furax 16 novembre 2011 17:30

              Nabe a écrit également des pages magnifiques sur Saint Jean à Pathmos dans « Alain Zanini ».
              Saral est plus « chrétien de combat », quant à Christian Bobin, son « Très-Bas » est un pur chef d’oeuvre !


            • Gollum Gollum 16 novembre 2011 14:58

              Assez d’accord avec Furax que le christianisme est promis à un bel avenir. 


              Je me permettrais un léger bémol toutefois. Je ne suis pas très enthousiaste sur l’expansion du protestantisme en Chine comme dans le reste du monde, d’autant que ce protestantisme là est assez agressif. Je pense que le protestantisme est d’autre part un christianisme dévoyé.
              Mais cela nous entraînerait loin de développer ce point.

              D’autre part, l’espérance chrétienne est insuffisante pour sauver le monde. Il faut une véritable conversion (de cœur s’entend, et non pas de confession...) collective, événement qui n’a jamais eu lieu jusqu’ici. Hormis dans quelques âmes d’exception. Citons pour faire court l’abbé Pierre par exemple...

              Je parie que cet événement improbable, sous la pression d’événements collectifs terrifiants, qui vont bientôt venir nous tomber sur la figure, aura bien lieu. Ce sera alors une épiphanie dont on se souviendra des siècles durant.

              • Furax Furax 16 novembre 2011 15:12

                Gollum, merci de votre commentaire.

                "Je parie que cet événement improbable, sous la pression d’événements collectifs terrifiants, qui vont bientôt venir nous tomber sur la figure, aura bien lieu. Ce sera alors une épiphanie dont on se souviendra des siècles durant."

                C’est bien mon espérance !
                Le futur ne s’annonce pas rose et sucré !


              • Furax Furax 16 novembre 2011 15:42

                On peut lire dans votre « profil » la phrase suivante :
                « ce que je respecte le plus : l’opinion d’autrui y compris la foi ! »
                Hum !!!

                On peut lire aussi, mais là c’est juste pour taquiner :
                "Mes violons d’Ingres :
                le Piano : je joue surtout Chopin, le plus virils des musiciens français.« 
                Re hum !!!

                Permettez au pauvre sectaire ignorant que je suis de conseiller au grand scientifique que vous êtes la lecture de :
                 »De la génétique à Dieu"
                de Francis S ; Collins
                Il a dirigé le décryptage du génome humain (Human Genome Project) et il est actuellement le patron du plus grand centre de recherches en biologie et en médecine au monde, l’Institut National de la Santé US.
                Dans ce livre, il parle de sa foi chrétienne


              • Furax Furax 16 novembre 2011 16:02

                C’est une réponse au commentaire de monsieur Collignon.
                L’avez vous bien lu ?
                Et vous venez me parler de sectarisme !


              • Rounga Roungalashinga 16 novembre 2011 16:03

                Que peut-on tirer des textes sordides que sont l’ancien et le nouveau testament

                J’aimerais savoir ce qui vous pousse à qualifier le Nouveau Testament de texte « sordide ».

                et que peut-on espérer des chrétiens, alors que d’Hypathie à Marie Curie, leur secte a révélé sa profonde aversion pour l’intelligence et la liberté !

                Et St Augustin, et St Thomas d’Aquin, et Nicolas de Cues, et Erasme, et Abélard, c’étaient des crétins, peut-être ?
                Et Newton, et Pascal, et Descartes, ils n’étaient pas chrétiens aussi ?


              • Dominitille 16 novembre 2011 21:00

                Bonsoir Furax,
                Frédéric Chopin était français comme son papa. Il avait également un passeport français.
                Polonais de coeur mais français par le sang ;


              • Furax Furax 16 novembre 2011 21:07

                Ne dites pas ça à Varsovie ! L’auteur des « Polonaises »...


              • Furax Furax 16 novembre 2011 22:11

                sur Wikipedia :

                De son vivant, que Chopin soit polonais est un fait incontestable ; non seulement pour le musicien7, mais aussi pour son entourage. Ses compatriotes parlent de lui comme du compositeur national polonais8. Ces amis internationaux agissent de même. Balzac écrit à propos de Liszt et de Chopin : « Le Hongrois est un démon, le Polonais un ange »9, Liszt parle de l’« artiste polonais »10. Chopin a passé les vingt premières années de sa vie en Pologne. À son époque, cet élément est suffisant pour lui assurer une identité polonaise11, quitter la Pologne à l’âge de 20 ans et ne plus jamais y retourner ne modifie pas la donne.

                Cependant, cette identité n’est pas uniquement la conséquence d’une jeunesse en Pologne et d’une convention sociale. Non seulement « Chopin, en Pologne s’est construit polonais »12, mais le musicien revendique fréquemment son allégeance à ce pays. En 1830, la Pologne est envahie par la Russie, qui mène une politique de répression et de russification du pays. Cette oppression est ressentie par le musicien, comme : « la pathétique signification d’un tourment inguérissable et d’une blessure à jamais ouverte »13.

                Ce patriotisme douloureux chez Chopin se traduit dans sa musique14. Si cette dimension d’exilé du musicien sarmate15, fréquemment narrée par les biographes du passé, est reprise par les musicologues contemporains, elle est néanmoins interprétée différemment. Pour Eigeldinger, elle est maintenant comprise comme une nostalgie typiquement slave, une sensibilité culturelle, qui dépasse la contingence politique16. Pour Liszt, Chopin : « pourra être rangé au nombre des premiers musiciens qui aient aussi individualisé en eux le sens poétique d’une nation »17.


              • Scual 16 novembre 2011 15:41

                On est en pleine contre-révolution et on veut régner sur nous par la dictature.

                On veut donc nous rendre le plus débile possible afin d’être sur qu’on pige que dalle à ce qu’il se passe... la religion a donc de beaux jours devant elle ! Elle est l’assurance d’un peuple abruti qui gobe tout ce qu’on lui raconte. Faut dire que si on arrive à croire en Dieu, c’est clair qu’on peut croire à tout. En plus les religions diviseront les ignares en les montant les uns contre les autres pour savoir quel mensonge est le plus vrai... Autant dire qu’avec un tel niveau de débilité sans queue ni tête, les dirigeants ne sont pas prés de faire face à un peuple assez intelligent pour leur causer des problèmes...

                Comment le fascisme pourrait-il se passer d’une arme aussi redoutable contre le peuple ? La monarchie a tenu plus de 1000 ans avec ça, c’est du solide !

                Donc oui la religion a un bel avenir, tout comme les guerres de religion d’ailleurs. Dans les années à venir tout sera fait dans les médias pour nous faire rentrer dans la tête qu’on se défini par notre appartenance religieuse... ça a déjà commencé depuis quelques années en vérité.


                • Furax Furax 16 novembre 2011 15:47

                  « On veut donc nous rendre le plus débile possible afin d’être sur qu’on pige que dalle à ce qu’il se passe... »
                  Pas besoin de religion pour ça, vous êtes en plein dedans !
                  Plantez vous devant TF1, personne ne viendra vous embêter avec la religion, et vous serez mûr pour voter !


                • Scual 16 novembre 2011 16:14

                  Le problème avec TF1 c’est qu’on ne devrait pas CROIRE ce qu’ils racontent.

                  La télé, c’est l’église de notre époque et la propagande ultralibérale sa religion. On croira aux religions anciennes parceque la religion télévisée universelle nous y incitera...

                  Le problème de la religion c’est le fait de croire. Peu importe que ce soit dans un Dieu, un discours ou le père noël.


                • Furax Furax 16 novembre 2011 16:29

                  Non je vous assure.
                  Jamais la religion télévisuelle porteuse du libéralisme ne se fera porte-parole des religions traditionnelles. Elles véhiculent toutes des valeurs de partage et de respect, de soutien aux plus faibles fut-ce contre la loi ambiante. Qui soutient les roms expulsés ? les sans papiers ? les sans logis ?
                  Par contre, le rêve du « libéralisme » c’est de pousser à la guerre de religions, une bonne vieille guerre civile qui vous faira oublier de vous retourner contre les véritables responsables de vos malheurs.


                • mcjb 16 novembre 2011 16:01

                  je ne m’etendrai pas sur votre croyance mais n’est ce paspreuve de votre ignorance

                   

                  dsl de vous le dire toute la connaissance figure d ans le dictionnaire larousse qui est complet quand a la connaissance du 16e siècle lorsque FERMAT PASCAL NEWTON ety EINSTEIN mirent fin a l’ignoanced

                   

                  la connaissance 3.14 le meutz en matière de connaissance qui nous a ete legue apr ls grecs pythagorre est reprise par JRESUS CHRIST dans le dernier chapitre des ecclesiastiques dans la bible, cette connaissance figure bien sur dans le COran ECRIT Par Mahommet en l’an 600 ? or qu’est ce que l’histoire sans connaissance puisque la connaissance ne peut s’acquerir que par rapport a l’histoire

                   

                  savez vous ce qui figure au dictionnaire larousse que le radien prefigure le radium et que dans radius cubitus on as deja cette notion de radia pi2 soit et que la transgression flodrienne qui a donne lieu surement au renouveau de l’individu partout ou on trouvait des ammonbnites

                   

                   

                  comprenez vous que l’histoire la fleur de lys etait le gardien de la connaissance et que les evenements 17500 personnes quillotines ont jete en pature cette connaissanc e il nous reste fermat pascal et newton pour retablir par la science la connaissanc e et bien sur les anglais les allemands et les russe les coptes gardien du mystere de l’OO

                  contrairemenbt a ce que vous pensez peut etre nombre de jeunes sont partis sur les traces de jesus christ dont le nom jesus ben siragh figure dans l SEPTANTE, et contrairement a ce que vous pensez ce n’est pas l’eglise catholique qui a retrouve sa trace mais bien les boudhistes avec qui il a longtemps collabore il se trouve d ’ailleurs enterree &au cachemire

                   

                   

                   

                  mais le pape a u_ne tache considerable reunifier le monde des hommes et a un droit de reserve et de recognition mot aussi qui figure d ans la bible ou dans les instances papales

                   

                   

                  merci pour votre article ce n’est qu’en soit qu’on trouve le salut inutile de vouloir penser pour les autres c’est ce qu’on accompli ne sert pas a soi meme

                   

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès