Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Face à la démence du monde, la quête du mystère

Face à la démence du monde, la quête du mystère

La crise financière de 2008, puis les fausses révolutions arabes, la montée en puissance des groupes islamistes, le chômage et puis les attentats de 2015 en France et l’invasion des migrants. Le monde a bien changé. Mais nulle simplification ne peut épuiser le sens de l’histoire présente. Des choses utiles et positives fonctionnent. L’Etat est encore efficace dans de nombreux secteurs de la société. A côté, des démences idéologiques et politiques occupent les médias de masse ainsi que la masse de médias sur le Web.

Un simple coup d’œil sur les événements actuels dévoile une obsession sécuritaire. Les kermesses d’école annulées, l’état d’urgence prorogé, le tour de France suivi par le GIGN sans oublier les stades de foot et les fans zones soumis à des contrôles et transformé en camps retranchés. Oui mais au fait, de quoi se protège-t-on, de quelle menace, et qui est protégé ? Le citoyen lambda a la réponse, qu’il divulguera à l’occasion d’un apéro au bistrot. La France est en guerre et elle est menacée par le terrorisme venu de l’Est et du Sud. L’Etat français protège les citoyens. Maintenant, le philosophe pour qui rien ne va de soi, se demande si dans cette obsession sécuritaire on ne décèle pas une autre protection, celle des gouvernants et autres élus qui, en cas de « pépin » imprévisible pourront de prévaloir d’une mise en œuvre des précautions suffisante et de ce fait, ne pourront être attaqués par une meute de citoyens et autres carriéristes politiques prêts à se lancer dans la polémique en jouant les procureurs de circonstance. Ainsi, les gouvernants se protègent de la démence populaire en faisant le nécessaire pour ne pas être attaquable en cas de « pépin ».

On constate que la démence politique et idéologique ne repose pas uniquement sur des élites et autres experts mais aussi sur la réactivité émotionnelle des citoyens prêts à s’enflammer et à juger sans disposer de tous les éléments. Tout est bon pour se mettre en colère et accuser le système en pointant des coupables. Cela se produit non seulement dans la sécurité mais dans la question du climat, du nucléaire, des OGM, de l’égalitarisme à l’école. C’est une douce panique généralisée à laquelle s’ajoute une tendance à l’agressivité, l’incivilité, le tout relayé par les réseaux sociaux. Les sociétés sont fracturées. Grande-Bretagne, States, France, Autriche, pour n’en citer que quelques unes. Qu’est-ce donc que ce monde. Des moutons se transformant en rats ou en chien, des carnassiers dévorant le troupeau et des pasteurs désarmés devant le grand carnage. L’image est caricaturale mais il faut rester vigilant. Et pressentir une prochaine catastrophe, après 1914 et 1933.

Dans ce monde de fous, il faut se guérir en jouant sur la folie de la sagesse. Tous ces gens qui courent, s’agitent, tapotent, finiront en poussières ou en mystères. La sagesse consiste à balayer la poussière et se laisser pénétrer par le mystère. Un sage ne peut se résoudre à concevoir le stade final de l’existence à un progressisme matérialiste visant les productions technologiques et l’usage des machines. La vérité n’est pas dans le technocosme. Elle réside dans le ciel des Idées. Platon était un sage. Le mystère est sans pourquoi. Il est partout mais pour le trouver, il ne faut pas hésiter à aller nulle part. Le mystère n’est pas une énigme. Il transcende la mort et accompagne le voyage dans un monde qui sans pour autant être vraiment suicidaire se déploie tel un désert au sens nietzschéen.

Le mystère se rencontre à travers la musique, la poésie, les amitiés, l’amour évidemment, la contemplation de la nature, le mystère, c’est chercher un autre en soi. Chaque chemin ouvre une porte vers l’Etre. Le monde paraît bien réveillé et agité mais la vérité du mystère se trouve souvent en dormant. Un monde réveillé par le bruit mais qui est loin d’être éveillé en s’initiant au mystère. L’âme humaine se consume dans les écrans plats et les gadgets. L’âme captée par le technocosme dévore le monde ; elle s’encarne au lieu de s’incarner ; elle met en mouvement le carnassier qui sommeille en chaque homme (et femme). Aller vers le mystère, c’est chercher à s’incarner. Le monde cherche son salut dans les technologies et court à sa perdition. Autant se perdre dans le mystère, au moins on ne perd pas son temps et même on trouve le temps qui était dans l’avenir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Donbar 24 mai 19:45

    Le Grand Retour du Mystère... Un peu facile et plutôt mou. Bonne retraite quand même aux mystériques.


    • sls0 sls0 24 mai 20:19

      L’Etat français protège les citoyens.
      Ca m’a fait penser au fait que mon père protégeait aussi ses lapins en les mettant dans un clapier.
      Je salive, je réside dans un pays sans lapin.

      J’aurai préféré une référence à Socrate plutôt qu’à Platon au niveau sagesse, Diogène de Sinope m’aurait comblé.

      Il ne faut pas être pessimiste, la catastrophe de Toba , si on se base sur la génétique elle n’a laissé que 15-20.000 humains et on est là 73.000 ans plus tard à échanger sur un forum, elle est pas belle la vie ?

      Un maitre zen en voyant le monde doit se dire ’’Ouais, pas fameux tout ça’’
      Quelques siècles plus tôt un maitre zen en voyant le monde devait se dire ’’Ouais, pas fameux tout ça’’


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 mai 22:39

        Qui feust premier ? Souef ou beuverye ?
        Mystère !


        • Zip_N Zip_N 25 mai 00:02

          Le mystère de la roue ? inventée par les sumérien 3500 av JC, celle qui dans un élan de sagesse, construit notre univers et porte la civilisation ?

          L’auteur va t il démystifier totalement.l’auto insuffisance politico religieux tout puissant qu’Akhenaton pharaon a vécu ?


          • fred.foyn Le p’tit Charles 25 mai 08:36

            @Zip_N...Invention de la roue...par le PAON non.. ?

            l’homme copie la nature simplement.. !


          • Zip_N Zip_N 25 mai 10:39

            @Le p’tit Charles

            Oui c’est faux, l’invention des roux c’est la copie des faons. L’invention de l’étoile par agora, c’est l’étoile de mer. Vous avez vu juste !


          • Zip_N Zip_N 25 mai 00:45

            Au sujet du mystère de la roue j’en ai une, toutes les automobiles du monde sont suralimentées pour ?

            a. Dépasser les limitations maximales autorisées,
            b. Servir les allemands sur l’autoroute « tous les chemins mènent à Berlin »
            c. Faire du circuit.

            Il y a pas de lot de consolation.


            • fred.foyn Le p’tit Charles 25 mai 07:57

              Il n’y a que les imbéciles pour croire aux mystères... !


              • L'enfoiré L’enfoiré 25 mai 11:33

                @Le p’tit Charles,


                 Pas d’accord....
                 Samedi, je sors un billet sur la numérologie.
                 C’est là qu’on peut retrouver les raisons et les rythmes du mystère.

              • L'enfoiré L’enfoiré 25 mai 11:30

                «  »Autant se perdre dans le mystère, au moins on ne perd pas son temps et même on trouve le temps qui était dans l’avenir"


                Très belle philosophie. J’approuve.

                • Ratatouille Zoblard le terrible 25 mai 13:18

                  Tout les écrans sont plat,je ne vois pas ou est le problème,c’est pratique
                  peu encombrant,et l’on peut lire les articles de l’auteur dessus .


                  • Neymare Neymare 25 mai 15:26

                    "Un maitre zen en voyant le monde doit se dire ’’Ouais, pas fameux tout ça’’

                    Au contraire, ce monde est extraordinairement efficace pour le but qu’il se fixe. Le probleme pour les humains est que ce système n’a pas le meme but qu’eux que ce soit au niveau individuel ou collectif (si tant est qu’il y ait encore un but collectif).

                    C’est pour cette raison que l’homme a l’impression que ce monde n’est pas terrible, alors qu’en fait on est bien peu nombreux à souffrir réellement.

                    Ce qui nous fait souvent le plus souffrir c’est de voir comment le monde et l’humanité sont actuellement et la perspective de leur évolution qui semble catastrophique. En réalité tout cela est dans le scénario, il n’y a pas de probleme : évitez les médias quelques temps et vous verrez que tout ne va pas si mal

                    Par ailleurs un maitre zen voit au delà de l’illusion du monde, et au delà de l’illusion il n’y a aucun probleme


                    • hervepasgrave hervepasgrave 25 mai 20:45

                      Bonjour,
                      tu devrais virer ta cuti ,il n’est jamais trop tard. Au regard de ta présentation "Scientifique, philosophe, écrit vain.

                      Auteur du livre H1N1 la pandémie de la peur, paru aux éditions Xenia

                      Paru en 2014 chez JMG, éditions Temps présent, Le sacre du vivant, essai post-darwinien sur le vivant et son évolution

                      Essai achevé prêt pour édition : Après Newton et Einstein, la cosmonadologie quantique

                      Ce que j’ai fait et sais faire : enseigner (niveau (...)"

                      Il serait bien que tu sortes d’une certaine paranoïa.C’est bien la première fois que je conseillerai sur le net une lecture.Si elle est est lourde et longue elle te recadrerais et tu verrais que même dans une fiction ,nous retrouvons tous les ingrédients de ce que nous vivons actuellement. Comme quoi , il n’y a pas que du hasard. J’ai lus en début du deuxième tome d’une serie nommé Mars.. Ce qui se passe aujourd’hui,avec exactement tous les ingrédients.Il ne date pas d’un autre siècle ,mais simplement de 1993. Cherche ,monsieur le chercheur et tes propos et tes avis pourrait changer complètement. Alors bonne recherche et bonne lecture.
                      ( pour info, je n’ai pas encore lu la fin du deuxième tome et encore moins le dernier, info= 3 tomes)
                      Il faut bien faire acte de charité et occuper nos scientifiques en retraite.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 26 mai 10:06

                        @hervepasgrave salut,


                         « Il faut bien faire acte de charité et occuper nos scientifiques en retraite. »

                        La retraite des « has been », je connais.
                        Il y en a « just in time » et d’autres qui arrive « avec une avance à l’allumage ».
                        Je suis scientifique de formation mais j’ai compris que sans la technologie, on n’irait pas assez vite avec la Science.
                        Et c’est cette voie que j’ai choisie et n’ai eu aucun arrêt de production.
                        Aujourd’hui, il me fallait chercher un autre dérivatif.
                        Bernard dans quelle catégorie l’insérer ?
                        That’s the question ?
                        Parmi les déçus qui n’ont pas compris que pour faire son chemin, il faut parfois prendre les devants et aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

                        Je ne sais si c’est Biker Mice from Mars dont tu parles, mais tu nous le diras. 
                        Aujourd’hui, il y a déjà du monde sur les rangs pour partir sur Mars.
                        T’es candidat, dis ?
                         smiley

                      • JC_Lavau JC_Lavau 28 mai 13:30

                        @L’enfoiré : « Il faut bien faire acte de charité et occuper nos scientifiques en retraite. »
                        Dugué scientifique ? Tu es un pince-sans-rire.


                      • hervepasgrave hervepasgrave 26 mai 13:54

                        bonjour,
                        Oui , le problème d’être scientifique excuse pas mal d’inhumanité . C’est bien plus facile et c’est une excuse rêvé pour faire et dire n’importe quoi.Je pourrais en parler pendant longtemps de ce fait,mais bouh !
                        Maintenant non pour faire simple j’ai quelques blocages physique et pour passé le temps je lis. Là pour changer j’ai ouvert un bouquin ,il fait parti de trois volumes.J’aime les auteurs de talents qui publie des séries de qualité et sans rien à avoir à foutre à la poubelle Alors là j’ai entrepris de lire un style que je lisais a mes vingts ans science fiction/anticipation. Alors si je n’ai pas mis ouvertement le titre ,c’est que je ne le trouve pas très bon mon exemple. Mais a coté du sentiment d’ennui de le lire,il ressort ce qui se trame aujourd’hui,bien plus réaliste que les ouvrage que l’on nous met comme bible en ce moment ;Et j’ai regardé la date 1993 c’est ni trop loin ,ni trop près.Et ce que je disais a l’auteur de l’article n’est que dans l’idée général le titre « Mars » que nous voyons a lors actuel dans les sujets d’occupations. Et l’exemple des premières pages du deuxième volet c’est une forme d’anticipation de ce qui se passe : écologie qui appauvri les peules et les remettent en mode survis/autosuffisance ,mais cela n’est que quelques lignes,le livre dans son entier c’est a voir.Je ne l’ai pas fini,je ne connais donc pas la finalité . Malheureusement l’auteur n’as pas dénier répondre ? une faute impardonnable pour quelqu’un qui se dit chercheur.Je dirais de visu,qu’il a un égo qu’il ne faut pas contrarié.>Il n’a pas du trouver grand chose dans la vie . Perso ,je sais a quoi m’attendre ,peu importe, cela n« ’pasgrave »Allez la série s’appelle Mars la rouge/Mars la bleue/Mars la verte. Mais n’attend pas un ouvrage culte ou autres choses,un passe douleur pour l’instant,mais qui sait a la fin si je préfère les idées aux longueurs de lecture ?Pas pressé,je lis lentement,m’endors,je n’aime pas lire en travers.J’ai une femme qui à une lecture diagonale,mais est-elle lectivore (?) ou lectrice ? mystère et c’est pour cela que je l’aime mon phénomène. Bonne journée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès