• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > François 1er serait-il le premier Pape philosophe de la Chrétienté (...)

François 1er serait-il le premier Pape philosophe de la Chrétienté ?

Bonjour les amis,

Ceux qui me connaissent un peu savent que l'athée que je suis est peu suspect de christianophilie, comme le démontre, par exemple, ce bref article rageur que j' ai écrit il y a un an.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/incroyable-derapage-du-pape-162188

 

Ceci dit, les prises de position du Saint Père dénotent parfois d'un extraordinaire esprit d'ouverture auquel nous sommes que peu habitués.

J'en veux pour preuve une de ses déclarations traduite ici en français :

"Il n'est pas nécessaire de croire en Dieu pour être une bonne personne. Dans un sens, la notion traditionnelle de Dieu est dépassée. On peut être spirituel mais pas religieux. Il n'est pas nécessaire d'aller à l'église et de donner de l'argent - Pour beaucoup, la nature est une église. Quelques unes des meilleures personnes de l'histoire ne croyaient pas en Dieu, tandis que certains des pires actes l'ont été en Son nom"

C'est une magnifique intervention à laquelle je ne peux que souscrire personnellement, et qui me rappelle, par son contenu, les réflexions du philosophe athée André Comte-Sponville dans son excellent livre : " De l'esprit de l'athéisme".

Là, en reléguant au second plan l'importance de la croyance de l'existence en Dieu, le Pape va bien plus loin, dans son discours, que le simple oecuménisme de la plupart des leaders religieux... Il tend la main à tous les hommes dont l'action est louable, indépendamment de leurs croyances ou non-croyances. Il admet également qu'il peut y avoir une spiritrualité sans Dieu.

J'aimerais simplement ajouter qu'il nous aura fallu attendre près de 2000 ans pour avoir enfin un Pape qui remet l'Homme et l'Amour du prochain ( quel qu'il soit ) au coeur de la pratique religieuse chrétienne. C'est méritoire.

Enfin, au moment où sort le film SPOTLIGHT sur les scandales des abus sexuels au sein de l'Eglise, je voudrais simplement témoigner que le Pape François a sur ce sujet une position impeccable et inflexible.

Par exemple, il n'a pas hésité à rencontrer les victimes d'exactions de la part de religieux dans la région de Grenade en Andalousie pour leur transmettre son soutien personnel. Il a également créé une commission au Vatican chargée d'analyser les faits et de proposer des mesures préventives.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Esprit_de_l%27ath%C3%A9isme

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-face-aux-abus-sexuels-2015-02-11-1279593

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 février 2016 10:03

    Ouais bon, il aura fallu plus de seize siècles pour en arriver à cette déclaration...
    Combien sont morts pour avoir osé murmurer cette sagesse ?
    Massacrés par l’institution qu’il représente...
    Quand on voit le niveau de spiritualité qu’atteignent les hommes laissés libres, en communion avec la Nature...
    Qu’il aille jusqu’au bout de son raisonnement, faut dissoudre...

    « Confusion will be my epitaph... » smiley


    • Et hop ! Et hop ! 8 février 2016 00:47

      @Clocel : «  Combien sont morts pour avoir osé murmurer cette sagesse ? »


      Bonne question. Zéro.

      Le retour à la nature, c’était pas dans le programme de Pol Pot ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 4 février 2016 10:03

      Bergoglio s’efforce de ratisser le plus large possible pour conserver son fond de commerce ! ! !...


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 4 février 2016 10:18

        @Jean-Pierre Llabrés

        François I est le premier pape rock star du médiacosme

        Faut être sérieux, les papes philosophes, il y en a eu il y a des siècles. Pierre d’Espagne par exemple, auteur d’un fameux traité de logique apprécié pendant 5 siècles


      • amiaplacidus amiaplacidus 4 février 2016 11:41

        @Jean-Pierre Llabrés
        Il ne faut pas perdre de vue que le pape est un jésuite, alors, peut-on vraiment lui faire confiance ?

        N’applique-t-il pas la fameuse politique du « tout changer pour que rien ne change » ?


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 16:53

        @Jean-Pierre 



        « Bergoglio s’efforce de ratisser le plus large possible pour conserver son fond de commerce ! ! !... »

        Commentaire inutile, car on peut toujours en dire autant pour n’importe quel homme politique.
        Un pape est un homme politique, fondamentalement, c’ est même celui qui a le plus d’influence sur une bonne part de l’ humanité.

        Mais en l’ occurence, il ratisse dans le bons sens. et c’ est ce qui importe, pour le marxiste que je suis.

        Certainement que bon nombre d’athées vulgaires ( non marxiste) ne vont pas être content de ce pape qui fait de la politique, de la bonne.

      • robin 4 février 2016 17:19

        @Michel Maugis

        Justement non, un Pape n’est pas un homme politique, sinon il n’ aurait rien compris à la célèbre phrase de Jésus « Laissez les choses de César à César et les choses de Dieu à Dieu »


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 19:13

        @robin

        Les papes ont toujours été des hommes politiques puisque’ ils ne font que des discours politiques.

        un discours est politique par son contenu réel.


        La religion est partie de la superstruture de toute société humaine, elle est donc forcément politique.
        Superstructure dont l’ idéologie est celle de la classe dominante et exploitant les autres.

        c’ est la base de la compréhension politique. Le nier c’ est de la crapulerie.

        Ne prenez pas les paroles d’un politicien comme jc comme des paroles d’ évangiles... écrites bien longtemps après sa mort et résurrection.

        Maintenant votre dieu c’ est le FRIC, votre église c’ est la TV et les merdias avec ses prestitués.

        Lorsqu’on « raisonne ! » avec les « millions de morts » ça ne vole pas haut.

      • robin 4 février 2016 19:49

        @Michel Maugis

        Je ne suis pas catholique, donc pour moi le Vatican ne représente ni Le Christ ni son Père, et mon Dieu n’est pas l’argent, par contre je confirme que c’est celui du Vatican. Et je maintien qu’on ne peut pas servir (vraiment) en même temps Dieu et l’argent.


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 21:50

        @robin


        VOS PAROLES SERVENT LE DIEU DU FRIC. 


      • robin 4 février 2016 21:57

        @Michel Maugis

        Expliquez moi ce raisonnement ?


      • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 23:32

        @robin

        VOUS AVEZ JUSTIFIÉ LES CENTAINES DE MILLIONS DE MORTS DE VOTRE DIEU
        par votre sortie imbécile des 70.000.000 de morts de Staline fabriqués par votre DIEU.

        Et ce n’ est pas fini ! La bête est encore très féconde, elle se nourrit de cette aliénation économique.

        Socialisme ou Barbarie. 

        Existeraient ils vraiment ces morts que vous imputez au marxisme, que votre sortie anticommuniste ne réfute en rien la supériorité du marxisme comme l’unique conception globale et cohérente du monde, avant, pendant et après l’ existence humaine.

        Vous vous plaisez dans votre aliénation égoïste à ce monde, comme tous les anti-communistes.

        Maintenant, vous pouvez toujours essayer une tentative de démonstration de votre relation imbécile entre marxisme et vos morts.. 

        En ce qui concerne votre « philosophie », vous l’ avez fait excellemment.

      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 février 2016 09:57

        « Il n’est pas nécessaire de croire en Dieu pour être une bonne personne. Dans un sens, la notion traditionnelle de Dieu est dépassée. On peut être spirituel mais pas religieux. Il n’est pas nécessaire d’aller à l’église et de donner de l’argent - Pour beaucoup, la nature est une église. Quelques unes des meilleures personnes de l’histoire ne croyaient pas en Dieu, tandis que certains des pires actes l’ont été en Son nom »

        TOUT EST DIT :
        À partir du moment où il n’est pas nécessaire de croire en « dieu » pour être une bonne personne, LES religions perdent leur clef de voûte ainsi que toute justification à leur existence ! ! !...

      • Et hop ! Et hop ! 8 février 2016 00:53

        @Jean-Pierre Llabrés : 

        Sa déclaration est une profession d’athéisme, pas étonnant que ça plaise aux athées. 

        Dès qu’il s’est fait élire, il a refusé de porter la tiare (triple couronne) en disant qu’il n’était qu’évêque de Rome, il a refusé de siéger sur le trône pontifical, et il a refusé d’habiter les appartement pontificaux sous prétexte qu’il était quelqu’un de modeste.

        Bref, ce pape élu alors que Benoît XVI est vivant est un faux pape.

      • petit gibus 4 février 2016 10:09
        mon avis smiley
        les siens ne vont pas tarder à le décapiter

        • Passante Passante 4 février 2016 11:28

          en effet il y a pape et soupape...

          et c’est ptêt pas la même fonction


          • oncle archibald 4 février 2016 12:08

            Le pape François revient à l’essentiel du message du Christ : proclamer la « bonne nouvelle » de l’égalité parfaite entre chacun d’entre nous croyant ou pas, pratiquant ou pas, et notre capacité à tous d’être de « bonnes personnes » pour autant qu’on ait envie de partager l’amour et le pardon. Autrement dit : assez de baratin, des actes. Rien d’étonnant à cela. C’est plutôt d’une église rigide et arcboutée sur la certitude de sa supériorité, contraire au message qu’elle est censée transmettre, qu’il conviendrait de s’étonner.


            • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 4 février 2016 13:55

              @oncle archibald
              Je n’ ai jamais dit que ce que dit le Pape va à l’ encontre du message évangélique.Je dis qu’ il rompt avec 2000 ans de tradtion où la question de la croyance en Dieu était une condition de base,un« point de passage obligé ».Ce qui est étonnant de la part d’ un Pape c’ est qu’ il relègue cette question au second plan, qu’ il la relativise et qu’ il remette l’ homme et son action au coeur de l’ attitude chrétienne.

              Avec une telle déclaration il s’ adresse à tout le monde et interpelle toute l’ humanité, y compris la partie athée...Ce Pape là me parle « à moi aussi » et me tend la main de forme plus subtile que les autres souverains pontifes,sans rien imposer, sans dogmatisme...

            • oncle archibald 4 février 2016 14:14

              @ALEA JACTA EST : si on lit bien les evangiles on voit clairement que Jésus ne s’adresse pas exclusivement « aux bons juifs » dont il est censé faire partie. Son message s’adresse aussi, je dirai presque surtout, aux « païens » et il fustige les « pharisiens ». C’est en cela que je trouve que le pape François fait un « retour aux sources », et je crois que nous sommes à peu près d’accord.


            • robin 4 février 2016 16:25

              @oncle archibald

              La seule bonne nouvelle que j’ai vu proclamer par Jésus c’est le royaume de Dieu, or si Dieu n’existe pas, le christianisme non plus.


            • robin 4 février 2016 16:27

              @ALEA JACTA EST

              Ca n’est étonnant que pour ceux qui ne savent pas que le Vatican est depuis un certain temps occupé par une loge maçonnique qui entend effectivement substituer l’Homme à Dieu en bonne adoration du concept luciférien symbolisé par la croix à 5 branches du satanisme, l’homme qui se fait Dieu à la place de Dieu.


            • César Castique César Castique 4 février 2016 17:02

              @oncle archibald


              Vous confirmez, point par point, ce que je pense du personnage depuis son célèbre « Buona Sera », à savoir que c’est le premier pape populiste de l’histoire.


              Si certains de ses prédécesseurs ne m’avaient rendu agnostique, c’est à François tout court que j’aurais dû ce changement de cap.

            • oncle archibald 4 février 2016 17:09

              @robin : moi la bonne nouvelle que j’ai vu proclamée par Jésus c’est que le royaume de Dieu est ouvert, y compris aux mécréants de bonne volonté. C’est ça la nouveauté inouïe de l’évangile.


            • mmbbb 4 février 2016 18:53

              @oncle archibald le pape enfonce vraiment une porte ouverte La societe occidentale s’est fortement déchristianisé donc il ne pouvait qu’avancer ces propos Mais c’est un peu comme certaines stars dont les propos relayes par les medias apparaissent comme des revelations.. Les chretiens ont eu d’éminents philosophes qui pronaient une foi raisonnee Par ailleurs je reconnais a ce Pape sa franchise en particulier lorsqu il dit que l homme ne doit se reproduire comme des lapins Une certaine avancee devant les desartres de la surpopulation en afrique en particulier


            • robin 4 février 2016 19:59

              @oncle archibald : Ouverts aux mécréants bien sur, mais à conditions qu’ils se mettent à croire en Dieu et à suivre ses commandements. La croyance en Dieu par l’intermédiaire de son fils est un fondamental du Christianisme, libre au Pape de fonder une nouvelle secte si ça le chante mais renoncer à Dieu et à Jésus qu’on le veuille ou non ça n’est plus du Christianisme, un peu comme il est impossible de faire une omelette sans avoir d’oeufs.


            • robin 4 février 2016 21:59

              @Jade4230

              En clair ça veut dire quoi ?


            • Et hop ! Et hop ! 8 février 2016 00:56

              @oncle archibald : « … l’essentiel du message du Christ : proclamer la « bonne nouvelle » de l’égalité parfaite entre chacun d’entre nous croyant ou pas … »


              Le Christ n’a jamais dit ça : Égalité, Fraternité, Liberté, vous confondez avec l’église du Grand Orient de France.


            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 4 février 2016 12:09

              Les jésuites maîtrisent tout.......
              Ce n’est pas les récits épiques de l’ancien testament qui les arrêtent.
              Ils ont la main sur presque tout.
              Leur exceptionnelle moulinette intellectuelle leur permet d’être au-dessus de tous.
              D’ailleurs, le Vatican possède le service de renseignement le plus efficace.
              C’est très surprenant qu’ils réussissent là où les autres (CIA, MI6, MOSSAD etc....) échouent en permanence.

              Amusant, n’est ce pas .. !
               
               

                


              • Rincevent Rincevent 4 février 2016 15:10

                @stux

                Les jésuites, le retour ? Sous Jean-Paul II, ils avaient été virés au profit de leur absolu contraire, l’Opus Dei, les évènements en Pologne réclamant des « durs » obéissants plutôt que des intellectuels moins contrôlables. Maintenant, le communisme vaincu, l’Église serait prête à discuter ?


              • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 12:21


                Un philosophe peut être athée. mais l’ athéisme ne peut être considéré une philosophie.

                C’ est une absence de philosophie théiste. C’ est quoi alors ?

                La seule philosophie qui se passe de dieu(x) est le Matérialisme dialectique, c’ est à dire ce qui est couramment appelé le marxisme.


                • Shawford Arnaud Bernier 4 février 2016 12:38

                  @Michel Maugis

                  Mais alors revu par les Marx Brothers, car sinon ça fait une dialectique à coups d’insultes vulgaires, et cela ne grandit en rien ces serviteurs !


                • Clocel Clocel 4 février 2016 13:19

                  @Michel Maugis
                  Que faites-vous du bouddhisme, confucianisme, taoïsme ?


                • Michel Maugis Michel Maugis 4 février 2016 16:24

                  @Clocel


                  Ces religions ne sont pas des conceptions globales de l’ univers, comme l’ est le matérialisme dialectique.

                  Par conception, on entend une explication globale et cohérente de l’ univers, la terre, les sociétés , l’ homme etc.. une conception qui explique aussi le monde AVANT l’apparition de l’ homme.

                  C’ est une grande erreur de penser que le marxisme c’ est seulement le matérialisme historique, qui n’ est en fait qu’ une explication de l’ histoire par le matérialisme dialectique.


                  de fait, tous les scientifiques, croyant ou non, sont des marxistes sans le savoir lorsqu’ils sont dans leurs laboratoires.

                • robin 4 février 2016 16:30

                  @Michel Maugis

                  et les 70 millions de morts de Staline c’est le service après vente du Marxisme ?


                • Loatse Loatse 4 février 2016 14:27
                  « J’aimerais simplement ajouter qu’il nous aura fallu attendre près de 2000 ans pour avoir enfin un Pape qui remet l’Homme et l’Amour du prochain ( quel qu’il soit ) au coeur de la pratique religieuse chrétienne. C’est méritoire. »

                  C’est d’autant plus méritoire que cela lui vaut bien des inimitiés,voire des haines parmi les « siens ».. Prêcher l’ Amour premier servi lui vaut d’être considéré comme l’antichrist, rien de moins par ceux à qui l’on a enseigné que la lettre prévalait sur l’Esprit et que l’exercice de la liberté effraient plus que tout. 

                  C’est un sacré défi (c’est le cas de le dire) que d’oeuvrer à tenter de réconcilier l’humanité divisée, autour de l’essentiel...

                  Certains tremblent, résistent à ce message salvateur ;.. Il n’est jamais facile de se retrouver face à ses propres peurs. En cela, l’ennemi extérieur est utile, il évite de se remettre en question. Il serait pourtant temps de réaliser qu’ une fois cet ennemi extérieur tué, l’âge d’or, la concorde promise entre frères ne sont pas au rendez vous... 

                  Il y a ceux qui voient et qui comme l’auteur (pas de cette bergerie :), reconnaissent en cet homme un berger pour l’humanité, un « Saint Père » et ceux qui prétendent voir bien qu’aveugles.. car il faut être vraiment bigleux pour ne pas voir ce qu’ont produit et ce que produisent encore aujourd’hui les querelles de « clochers », la certitude absolue de détenir la vérité, d’être élus de Dieu, de faire partie de l’axe du bien :

                  La mort, la misère, la désolation....













                   











                  • César Castique César Castique 4 février 2016 17:29

                    @Loatse


                    « Certains tremblent, résistent à ce message salvateur ;.. »


                    Il n’est pas salvateur, c’est une chimère et elle est suicidaire ! 


                    Si on ne résiste pas, il conduira les Blancs de civilisation judéo-chrétienne, à une nuit du 4 août, qui – faut-il le rappeler ? - a conduit tout droit à la bascule aux Sanson, ou à l’exil, ceux qui avaient (déjà) estimé « salvateur » - les cons ! - de renoncer à leurs privilèges. 


                  • robin 4 février 2016 16:18

                    Il n’est pas nécessaire de croire en Dieu pour être une bonne personne. Dans un sens, la notion traditionnelle de Dieu est dépassée. On peut être spirituel mais pas religieux. Il n’est pas nécessaire d’aller à l’église et de donner de l’argent - Pour beaucoup, la nature est une église. Quelques unes des meilleures personnes de l’histoire ne croyaient pas en Dieu, tandis que certains des pires actes l’ont été en Son nom« 

                    Il faudra que le Pape explique cela à un certain St Paul qui voyait dans Jésus le seul sauveur du monde en actes 4-12 : »en Outre, il n’y a point de salut en aucun autre, car il n’y a pas d’autres nom sous le ciel qui ait été donné parmi les hommes par lequel nous devons être sauvés" et comme le fondement chrétien est que l’écriture biblique est inspirée de Dieu....conclusion ? François s’égare !


                    • robin 4 février 2016 16:22

                      "Là, en reléguant au second plan l’importance de la croyance de l’existence en Dieu, le Pape va bien plus loin, dans son discours, que le simple oecuménisme de la plupart des leaders religieux... Il tend la main à tous les hommes dont l’action est louable, indépendamment de leurs croyances ou non-croyances. Il admet également qu’il peut y avoir une spiritrualité sans Dieu."

                      Le pape jette surtout ainsi aux orties toutes les bases du christianisme.


                      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 4 février 2016 16:50

                        @robin
                        Je savais bien que cette déclaration peu orthodoxe du Pape François ferait grincer des dents au sein de la communauté chrétienne et qu’ elle aurait du mal à passer.

                        Le Pape en personne déclare qu’ on peut développer une spiritualité chrétienne sans pour autant croire en l’ existence de Dieu.Pour lui c’ est plus important d’ avoir une action louable sur cette Terre qu’ avoir la foi mais sans appliquer les principes moraux chrétiens.
                        Comte-Sponville raconte que lors d’ une présentation de son livre , il avait été surpris de voir dans l’ assistance un prêtre qui lui a plus tard déclaré qu’ il avait beaucoup aimé ses réflexions sur l’ esprit de l’ athéisme.Devant sa surprise, le prètre a dit à l’ auteur que la question de l’ existence de Dieu n’ était pas la plus importante...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès