Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > François : un grand pape pour l’humanité ?

François : un grand pape pour l’humanité ?

Le 13 mars 2013, Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, ancien archevêque de Buenos Aires, puis cardinal, était élu pape en remplacement de Benoit XVI démissionnaire.

Premier pape issu des rangs de la Compagnie de Jésus, premier pape non européen depuis le pape syrien Grégoire III au VIIIème siècle, il est également le premier page à prendre le nom de François, un nom que le cardinal Bergoglio a choisi en mémoire de l'engagement de Saint-François d'Assise dans le combat pour les pauvres et dans celui pour la paix.

Il est clair que le nouveau pape paraît se présenter comme un grand réformateur de l'Église catholique qui, faut-il le reconnaître, en a aujourd'hui bien besoin.

En fait, il a une vision précise de sa mission d'évangélisation et à ce sujet, il déclare : « L'Église est appelée à sortir d’elle-même et à aller dans les périphéries, les périphéries géographiques mais également existentielles : là où résident le mystère du pêché, la douleur, l’injustice, l’ignorance, là où le religieux, la pensée, sont méprisés, là où sont toutes les misères ».

En outre, sur l'Église elle-même, il critique l'Église « autoréférentielle » et des institutions ecclésiastiques frappées d'une sorte de « narcissisme théologique ». D e même il déclare que « L’Église autoréférentielle prétend retenir le Christ à l'intérieur d’elle-même et ne le fait pas sortir. ».

Par ailleurs, il estime que l'Église se dirige vers un état très grave dont on connaît bien le nom, à savoir « la spiritualité mondaine ». Ainsi, il critique « l'Église mondaine qui repliée sur elle-même et pour elle-même. Cette analyse devrait apporter un éclairage sur les changements et réformes possibles qui doivent être faites pour le salut des âmes « .

Enfin, sur la personne du pape, il considère qu'il faut un « homme qui, partant de la contemplation de Jésus-Christ, pourrait aider l'Église à se rapprocher des périphéries existentielles de l'humanité ».

A partir de ces quatre points qui sont au cœur de ses nombreuses réflexions, le pape François sera certainement l'un des plus grands réformateurs depuis la fondation de la papauté. Il est peut être encore trop tôt pour l'affirmer, mais d'ici quelques mois, l'Église devrait changer de visage, en mieux s'adaptant aux évolutions des sociétés de ce siècle, mais aussi en révolution en profondeur le fonctionnement des institutions religieuses, notamment avec le possible mariage des prêtres.

Mais en dehors de ces grands changements que l'on pourrait connaître, le pape François apparaît aussi comme un chef d'État qui s'engagera très certainement pour la défense de ceux qui souffrent, des opprimés de toutes races et toutes religions, comme aussi des populations les plus fragiles et les plus démunies.

L'ancien cardinal Bergoglio qui a passé toute son existence à défendre les pauvres, trouvera bientôt dans ses hautes fonctions papales, le moyen de faire avancer des peuples en déroute, inquiets de leur avenir, et souvent découragés face à une mondialisation destructrice.

C'est l'espoir d'un monde nouveau qui anime spécialement les jeunes, avec un immense retour à la foi chrétienne dont certains s'étaient éloignés depuis longtemps.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • oncle archibald 18 septembre 2013 10:18

    Un pape qui à peine élu sort à pied du vatican et va payer sa note dans l’hôtel ou il était descendu pour le conclave, un pape qui refuse de s’habiller en « notable » et continue à se chausser avec les espèces de croquenots tout terrain dans lesquels il se sent bien, un pape qui echappe à sa sécurité à tous les coins de rue, qui accepte le cadeau d’une 4L que lui fait un vieux prêtre et repart à son volant, c’est un pape qui affiche clairement les signes d’une rupture avec les fastes de la fonction et d’un retour aux essentiels du message christique ...

    Message de pauvreté et de paix à la suite de François d’Assises avec un appel à la prière de tous les croyants quelle que soit leur religion et qui invite les athées de bonne volonté à se joindre à lui pour essayer d’éviter la guerre au proche orient, ce pape sait ou il va et sait utiliser les médias pour faire passer ses messages. 

    Ce pape sait aussi s’adresser directement aux prêtres de son église pour les secouer. Commentant à leur intention le célèbre évangile de la brebis perdue, il leur fait observer qu’aujourd’hui le berger ne laisse pas à la bergerie 99 brebis pour aller chercher la 100 eme qui était perdue mais qu’il doit aller chercher les 99 brebis perdues en laissant la 100 eme à la bergerie ... Il ajoute avec humour qu’il ne leur faut pas passer son temps à bichonner et cajoler la brebis bien sage qui est dans la bergerie, « vous n’êtes pas des coiffeurs de brebis » ... mais qu’il leur faut sortir sans peur dans les bourrasques du monde tel qu’il est aujourd’hui pour aller chercher un troupeau en déshérence aux quatre coins du monde ... 

    Je crois que tous les signaux envoyés par ce pape à peine élu laissent augurer un pontificat très fructueux centré sur l’essentiel de la mission de l’église : transmettre le magnifique message du Christ aux générations futures. Message révolutionnaire qui n’a pas pris une ride en vingt siècles et mérite bien qu’on se décarcasse pour le faire connaitre.

    • MuslimADieu MuslimADieu 18 septembre 2013 10:23

      Pour l’humanité ? pourquoi pas bien que je ne me sentes pas vraiment concerné.


      Après profonde réflexion, il me semble qu’un bon Pape, pour l’humanité, c’est mieux qu’un mauvais Pape.

      Qu’Allah guide ce Pape !

      Au fait, pourquoi les prêtres n’ont pas le droit de se marier ? A ma connaissance, à part Jésus peut être, les prophètes dans la bible l’étaient quasiment tous. Que ce serait de l’excès de zèle, que ça ne m’étonnerais pas.

      • ZEN ZEN 18 septembre 2013 10:35

        Pape normal ?... smiley


        • oncle archibald 18 septembre 2013 12:10

          Qu’il soit midi ou qu’il soit minuit vous n’enlevez jamais vos oeillères Docteur Schweizer ?


        • soi même 18 septembre 2013 13:11

          Le premier Hic c’est celui là, des rangs de la Compagnie de Jésus !


          • njama njama 18 septembre 2013 13:14

            un grand pape pour l’humanité ?

            Personne ne lui en demande tant ... et surtout pas d’être un personnage politique (laisser à César ce qui revient à César. On ne va pas lui faire la leçon). Qu’il s’occupe donc de sa paroisse, et de ses ouailles catholiques, ce serait déjà pas si mal. Il y a du grand ménage à faire dans cette Maison, - pas que de la lessive dans les comptes de la Banque du Vatican - ça sent le renfermé, ou le vieux dans cette Église. Un peu la secte aussi, tant la catholicisme est dogmatique. On ne peut pas dire que chez les chrétiens, le christianisme soit très homogène. Côté Orient, Rome s’était fritté avec les orthodoxes depuis presque mille ans ... et côté Occident, outre-atlantique, depuis récemment au moins 50 millions de chrétiens se sont chopés la vérole du sionisme. Leur influence se fait tellement sentir qu’ils ont en partie contaminé l’Europe, et la judaïcisation des catholiques et des chrétiens (d’Europe) n’a pas échappé aux observateurs chrétiens d’Orient.
            L’humanité n’attend pas après un pape, l’homme « François », avec l’aide des Evangiles, suffira.
            Bon courage au frère François, un labeur herculéen l’attend ...


            • Henri Diacono alias Henri François 18 septembre 2013 14:44

              Comme j’aimerai - moi qui ne crois pas en l’au delà - que François, en courageux représentant de Jésus, prenne un jour la parole, sur la place Saint Pierre pleine de chrétiens et catholiques de toutes conditions (et de caméras de télé),et qu tel tel un tribun, général en chef de « croisés » (comme l’ont été tant de ses lointains prédécesseurs) il se mette à condamner fermement tous ces malfrats qui font souffrir leurs peuples, juifs, chrétiens ou musulmans. Puis qu’il ordonne avec fermeté à TOUS les catholiques du monde (et pourquoi pas à tous les croyants du monde ?) d’agir en conséquence.
              N’est ce pas là le vrai message (ou discours) universel que préconise Dieu...si celui-ci existe ?!


              • Le printemps arrive Le printemps arrive 18 septembre 2013 14:51

                En tout cas, sa lettre à Poutine est un bon début et dieu seul sait ma circonspection vis à vis de la religien chrétienne et des représentants de celle-ci.


              • njama njama 18 septembre 2013 14:56

                @ Le printemps arrive

                Pourquoi n’a-t-il pas envoyé sa Lettre à Obama, ou à Ban Ki-moon ?
                Pourquoi à Poutine .... ?


              • robin 18 septembre 2013 16:14

                 Le Pape se présente à la porte du ciel et a la surprise de voir Jésus en personne lui ouvrir !?

                 

                 Le samedi 2 avril dans la soirée, le pape Jean-Paul II frappe à la porte du ciel. Après quelques instants, la porte s’ouvre.

                 

                Première surprise et grande déception. Ce n’est pas un Saint-Pierre, ni la vierge (blanche ou noire), mais le Christ lui-même qui ouvre la porte. Rien d’étonnant puisqu’il a affirmé en Jean 10/9 : « Je suis la porte »

                 

                - Bonjour Seigneur ! Je suis le pape Jean-Paul II, le Saint-Père, et je viens…

                - Je te coupe, tu dis être le pape, le Saint-Père, mais as-tu oublié ce que je disais quand j’étais sur la terre : « N’appelez personne sur la terre votre Père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux » Matthieu 23/9. Ce sont les hommes qui t’ont donné ce titre, mais à mes yeux, c’est sans importance !

                 

                - Tu oublies, Seigneur, que je suis ton vicaire…

                 

                - Comment ? Un vicaire remplace un absent. Je ne suis jamais absent, en plus, je vous ai envoyé le Saint-Esprit. Je ne vous ai jamais laissé orphelins ! (Jean 14/18)

                 

                - Pourtant, Seigneur, des milliers de personnes se sont prosternées devant moi…

                 

                - Et tu as laissé faire ? Ne sais-tu pas que, lorsque quelqu’un voulait se prosterner devant celui que tu considères comme le premier pape, celui-ci s’est opposé ? (Actes 10/26) - Seigneur, tu sembles oublier tout ce que j’ai fait pour toi. J’ai fait plus de cent voyages sur les cinq continents, j’ai publié quatorze encycliques, j’ai…

                 

                - Je suis encore obligé de t’interrompre. Je trouve que ta théologie n’est pas en accord avec les Ecritures. Ecoute-moi bien : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Ephésiens 2/8-9) Attention, ne te glorifie pas !

                 

                - Et pourtant, Seigneur, je pensais bien faire ! - Tu sais, tes voyages coûtaient cher. Mes déplacements l’étaient beaucoup moins. Je me contentais d’un âne, une 2CV t’aurait suffi. Si je me souviens bien, ton dernier voyage en France est revenu à 5.120.000 francs, ce n’était pas encore le temps de l’euro, tu peux toujours diviser par 6,55957…

                 

                - Seigneur, il faut que tu me laisses entrer dans ton ciel, car des millions de personnes prient pour le salut de mon âme.

                 

                - Si ce n’était pas trop sérieux, je trouve ton argument ridicule. N’es-tu pas sûr de ton salut ? En plus, et écoute bien cela, dès que tu as rendu l’âme, ma décision à ton sujet était faite, dans ma sainteté, ma justice et mon amour ; et des millions de prières ne peuvent modifier la juste décision de Dieu.

                 

                - Il me semble, Seigneur, que tu connais la Bible un peu mieux que moi. C’est vrai, j’ai lu tellement d’ouvrages théologiques de notre église et j’ai négligé ta Parole. Mais quand même, Seigneur, je suis le chef d’une importante organisation, je suis le pasteur des pasteurs, en plus…

                 

                - Halte ! Jean-Paul, là encore je suis obligé de te reprendre. Celui que tu considères comme le premier pape, et que tu devrais imiter, s’est simplement nommé ancien comme les autres. (1 Pierre 5/1)

                 

                - Et puis, quelque chose qui doit te faire plaisir. J’ai lutté de toute mon énergie pour le rapprochement des religions. Souviens-toi d’Assise ! Que c’était beau de voir des catholiques, des orthodoxes, des anglicans, des protestants, des Juifs, des musulmans,des bouddhistes, des hindouistes et d’autres prier ensemble…

                 

                - Prier qui, prier quoi, prier comment ? Sais-tu, Jean-Paul, que j’ai en horreur de tels rassemblements. Je suis vraiment peiné de voir que tu ne connais pas des paroles solennelles que j’ai dites : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14/6) D’ailleurs ton soit disant premier pape affirme la même chose. Il n’y a de salut qu’en Jésus ! (Actes 4/12)

                 

                - Ne te souviens-tu plus, Seigneur, que tu as dit un jour à Pierre : « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise ? »

                 

                - Ce jeu de mots « Pierre et pierre » n’existe qu’en français. Je parlais araméen, et là, j’ai bien fait la différence entre l’homme Pierre et cette confession magistrale « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». C’est sur cette confession, ce Roc, que moi – et pas toi – je bâtirai mon Eglise. - Moi, le pape, je suis le successeur de Pierre. - Mais, Pierre n’a pas de successeur ! -

                 

                Désolé, Seigneur, tous nos théologiens justifient la papauté par ce verset.

                 

                - Voyons, Jean-Paul, tu fais partie d’une secte, en sortant des versets hors de leur contexte. Lis la suite en Matthieu 16/23 « Arrière de moi, Satan ! Tu m’es en scandale, car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. » - Tu sembles oublier une autre de tes paroles, Seigneur. Dans Jean 21/15-18 ! 

                 

                - Tu as bien confié à Pierre l’ensemble des chrétiens ? - C’est vrai, Pierre avait un rôle dans la jeune Assemblée. Il devait, durant quelques années, veiller sur les nouveaux convertis, mais rien de plus.

                 

                - Seigneur, j’ai oublié de te dire que je suis également un souverain politique. Je suis à la tête d’un état appelé : cité du Vatican.

                 

                - Pauvre Jean-Paul ! Tu as oublié une fois de plus mes paroles « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu » (Matthieu 22/21) Ne vois-tu pas que le pouvoir spirituel n’a rien à voir avec le pouvoir temporel. Je l’ai pourtant précisé clairement : « Mon royaume n’est pas de ce monde. » (Jean 18/36)

                 

                - C’est quand même beau le Vatican, ses bâtiments somptueux, ses milliers de cierges allumés, ses vitraux, tout cet or…

                 

                - Là encore, tu n’as rien de commun avec ton soit disant premier pape qui n’avait ni argent ni or. (Actes 3/6) - Seigneur, tu ne peux quand même pas mettre en doute ma grande piété. Partout où je suis allé, je me suis respectueusement prosterné devant les statues de la Vierge. - N’as-tu pas appris, Jean-Paul les dix commandements ? Par exemple : « Tu ne feras pas d’image taillée et tu ne te prosterneras pas devant elle » (Exode 20/4-5) 

                 

                - Mais Seigneur, c’était des statues de ta mère, de la Vierge, notre médiatrice…

                 

                - La médiatrice, ça existe en géométrie, mais pas en théologie, encore moins en théologie biblique. (1Timothée 2/5) - Je te répète, Seigneur, c’était des statues de la Sainte Vierge… - Non, ma mère ne veut pas être représentée. D’ailleurs, tu ne sais pas si elle était grande ou petite, blonde ou noire. En plus, après ma conception miraculeuse et ma naissance, elle a épousé Joseph et j’ai eu au moins six demi-frères et demi-sœurs. Quelle belle famille ! (Matthieu 13/55-56)

                 

                - Je vais quand même demander à la Vierge de m’ouvrir la porte du ciel. - Désolé Jean-Paul, c’est moi qui ouvre la porte !

                 

                - Ta mère se laissera fléchir et j’irai quand même au ciel, j’ai toujours vénéré ses statues. - Non Jean-Paul, je suis juste et j’applique ma Parole qui affirme solennellement : « Dehors les idolâtres ! » (Apocalypse 22/15)

                 

                - Je te prie donc, Seigneur, d’envoyer quelqu’un au Vatican pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments.

                 

                - Ils ont l’Evangile, qu’ils le lisent, qu’ils le méditent et qu’ils abandonnent toutes les traditions humaines. (Luc 16/27-31)

                 

                - Tu vois, Seigneur, depuis que je suis mort, tout le monde dit du bien de moi. - « Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient leurs pères à l’égard des faux prophètes ! » (Luc 6/26) - As-tu vu l’enterrement grandiose qu’on célébrait pour moi ? - « Laisse les morts ensevelir les morts ! » (Matthieu 8/22) 


                • MuslimADieu MuslimADieu 18 septembre 2013 16:45

                  fabuleux texte mon cher robin.

                  juste une curiosité « théologique », les gens qui pensent comme toi, on les appelles comment ?


                • robin 18 septembre 2013 17:11

                  Par MuslimADieu (---.---.---.21) 18 septembre 16:45

                  fabuleux texte mon cher robin.

                  juste une curiosité « théologique », les gens qui pensent comme toi, on les appelles comment ?

                   ---------------------------------
                  Ca s’appelle des Chrétiens.......mais des vrais !



                • MuslimADieu MuslimADieu 18 septembre 2013 19:03

                  alors je modifie ma question.

                  Comment vous appellent les « autres » chrétiens ?

                  c’est juste pour savoir quoi googler sur internet. Ca m’intéresses.
                  En islam, on appelle coranistes les musulmans qui sont près du texte et qui sont « anti-cléricaux ».




                • resistance 19 septembre 2013 00:06
                  @Robin :
                  Euh !... Ne vous prenez tout de même pas pour Dieu... Car là, il y aurait danger !
                  Je crains pour vous un délire gravissime...

                • robin 19 septembre 2013 08:40

                  Muslim,

                  Les témoins de Jéhovah pourraient très bien être à l’origine de ce texte.

                  Par résistance.

                  N’étant pas à l’origine ce ce texte je ne comprends rien à votre remarque !


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 septembre 2013 22:57

                  Ce qui serait déjà bien c’est que le pape François soit un pape utile à l’église et à la paix du monde en rejetant très fermement la théologie criminogène que ses deux pédécesseurs ont revivifiée et resacralisée :

                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677



                  • resistance 19 septembre 2013 00:08

                    Ah bon ! Mais quelle théologie criminogène dites-moi...


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 septembre 2013 09:56

                    @ résistance

                    (mais c’est aussi pour oncle archibald)


                    Il faut sortir de l’épouvantable négationnisme catholique, et plus généralement chrétien. Comme dit archibald "le magnifique message de Jésus n’a pas pris une ride". Mais ça fait quinze siècles que l’Eglise qui prétend s’en inspirer le trahit sur l’essentiel.

                    Ce message c’est avant tout : Dieu n’a jamais appelé que à l’amour, à la paix et à la fraternité. Dans la conception belliqueuse de sa religion ce message de Jésus était une formidable, une merveilleuse révolution.

                    Le nouveau catéchisme - pour les hommes du 21e siècle ! - réaffirme, lui, que Dieu a bien appelé (puisque c’est affirmé dans l’Ancien Testament) à un très explicite génocide au moins, celui des Cananéens, mais qu’il faut « bien l’interpréter ».

                    Le pape François doit mettre fin à cette horrible croyance, qui a beaucoup contribué à préparer le très réel génocide des juifs par les nazis il y a moins d’un siècle, et qui continue d’alimenter indirectement la criminalité religieuse un peu partout dans le monde, notamment en confortant la croyance criminogène islamique. Voyez ici :

                    http://centpapiers.com/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse-1/

                    ou ici (suivi d’un intéressant commentaire d’un lecteur bahaï) :

                    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/ 


                  • doctorix doctorix 19 septembre 2013 20:57

                    Inch Allah !


                    • Crab2 23 septembre 2013 15:41

                      Nul ne peut penser à l’ombre d’une chapelle


                      Le pape François livre sa ’’ pensée ’’ sur des sujets brûlants de société, je place le terme ’’ pensée ’’ entre guillemets car si un pape pensait ça se saurait !


                      Suite :

                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/nul-ne-peut-penser-lombre-dune-chapelle.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès