Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Gautama Siddhârtha : La découverte de l’atome et de la fission (...)

Gautama Siddhârtha : La découverte de l’atome et de la fission nucléaire

Il reste à venir le Bouddha des temps futurs,
Le dernier Bouddha,
Maïtreïa, celui qui aime
Et qui répandra partout « la Bonne Loi. »
 
Il y a 2500 ans le Bouddha a découvert l’atome, non pas intellectuellement, mais en l’expérimentant sur lui-même : ces particules élémentaires il les nommait attha kalàpà(en PALI) : la plus petite particule de matière, indivisible, composée de quatre éléments et de leurs caractéristiques.
 
Il a découvert que ces particules étaient composées des 4 éléments fondamentaux (Mahabhuta) constituant toute matière, et qu’elles avaient la faculté d’apparaître et de disparaître plusieurs milliards de fois par seconde.
Extrait du livre Bouddha l'Eveillé (Gabriele Mandel Khân) :
 
"Il peut paraître extraordinaire que le Bouddha ait parlé d'atome et de scission nucléaire il y a 2 500 ans. Mais ce n'est pas tout. Il a également dit : "II existe un non-né, non-devenu, non-fait, non-composé ; et si cela n'existait pas, il n'y aurait pas de possibilité d'échapper à ce qui est né, devenu, fait, composé. Par la même loi de l'Univers en équilibre, ce qui est dans ce monde correspond à ce qui n'est pas dans un antimonde : le Bouddha est parvenu à pressentir l'existence de l'antimatière, théorie qui n'a été que récemment avancée par la physique occidentale et qui, actuellement en phase de développement, est considérée comme très importante pour les études scientifiques qui en dériveront.
 
Cette théorie, empiriquement religieuse mais scientifique en substance, fut suivie par d'autres, éclairées par la physique d'aujourd'hui bien plus que ne l'ont fait les lourds commentaires des siècles passés : "De même qu'un chariot n'existe pas en lui-même - dit le Bouddha - mais est composé de divers éléments, ainsi rien n'existe en soi et par soi, mais tout est en rapport : l'Univers entier est en corrélation".
 
Cette "théorie de la relativité" embrasse tout. L’âme elle-même est soumise à un changement continuel d'états. Notre connaissance subjective est soumise à ce que, de façon imprécise, perçoivent les sens ; le salut dépend de la voie que chacun de nous peut se tracer seul : "Comme un singe en fuite dans la forêt saisit une branche puis la lâche immédiatement après pour en saisir une autre, et puis en attrape encore une autre, ainsi ce que vous appelez esprit, pensée, connaissance se forme et se dissout continuellement." Et encore : "Celui qui saisit la dépendance causale saisit la vérité... et celui qui a compris, juge le sable et l'or de valeur égale. Le ciel et la paume de sa main sont, à ses yeux, identiques."
 
 
On trouve dans le dharma, un enseignement philosophique qui explique l’univers, le monde matériel une illusion en réalité, l’esprit est la source de cette univers. Dans l’univers, rien n’est solide et tout est impermanent. Tout se transforme l’univers change, et est en constante et perpétuelle mutation. Pour autant ne cherchez pas à traverser un mur, vous vous heurteriez contre, car l’être voit l’illusion comme une terrible réalité et n’a pas la pleine conscience qu’il s’agit d’atomes…
 
Le bouddhisme pourrait-il venir au secours  ? Dans la physique quantique, les « paradoxes » semblent nombreux, « traduction d'un conflit entre une conception étroite de la science et une structure théorique qui l'a implicitement rendue caduque ». Pour Claire Petitmengin et Michel Bitbol, le bouddhisme aurait ici un rôle à jouer. « Non pas en assénant une quelconque vérité, mais en assouplissant les certitudes culturelles, en nous rendant plus disponibles à des lignes de pensées inédites ».
 
Pour Mathieu Ricard, le bouddhisme et la science procèdent tous deux d'une démarche expérimentale. Le bouddhisme qui ne s'appuie pas sur des dogmes est prêt à remettre en question un élément de sa philosophie si un raisonnement étayé et logique démontre son caractère erroné.
 
Je tenais à faire remarquer qu’au 19eme siècle exista une femme incroyable dont les travaux sont ignorés et pourtant Emile Hureau disait :
 
Dans “Le secret de l’univers devant la science officielle”
 
La constitution du monde”, l’œuvre d’un génie colossal méconnu, du XIXe siècle.
“L’hypothèse sensationnelle faite par une Femme de génieClémence Royer : les atomes sont doués de compressibilité, d’extensibilité, d’élasticité. ”Au mot élasticité : “ Mais oui ! Ça y est !! C’est cela !!! Un univers qui fonctionne seul et qui n’arrête pas de fonctionner, c’est un univers élastique !!!! ” fut exclamé.
 
Il y a plus de cent quarante ans, une Jeune Femme, Clémence Royer donc, dît : “Les hommes n’arrivent pas à percer le mystère de ce monde. A nous femmes d’y arriver.”
 
Finalement, après vingt-cinq ans de plus, en 1900, dans l’introduction de son ouvrage “La constitution du monde”, Clémence Royer nous faisait savoir ce qu’était le mystère de cet univers et tentait ensuite d’expliquer différents phénomènes de celui-ci. Un an plus tard, début 1902, sans qu’elle ait été prise en considération, elle mourait. Cette période NikolaTesla devint l'un des inventeurs les plus extraordinaires des temps modernes. Prix Nobel, auteur de plus de 900 brevets traitant de nouvelles méthodes pour aborder la conversion de l'énergie, récipiendaire de quatorze doctorats des universités du monde entier et maîtrisant 12 langues, il mourut triste et oublié le 7 janvier 1943. Il a été l’un de ceux qui était intéressé par l’énergie libre qui est la capture de l'énergie quantique du vide.

Vidéo ici

Schappeller en Allemagne avait mis au point un générateur récupérant l’énergie du vide. Durant les années 1920, Thomas Henry Moray a été l'un des designers les plus talentueux du circuit électronique dans le domaine émergent de la radio. Il a aussi développé une source d'énergie qui a produit 50 000 watts. Au début des années 1930, des dizaines de personnes avaient assisté à des démonstrations de cette technologie étonnante.

Ce qui est intéressant dans le buddhisme c’est que son enseignement spirituel est aussi capable de générer des découvertes dans le domaine des sciences.

Sur ce site on peut lire en conclusion Matthieu Ricard dans son livre « l’infini dans la paume de la main »

Cette physique révolutionne aussi la notion de précision et de déterminisme en laissant place au flou quantique, où la position et la vitesse d’une particule ne peuvent être définies.

Le réel peut donc être perçu de manière similaire, par le chemin intérieur d’un pratiquant bouddhiste, ou par le chemin extérieur du scientifique. Ils peuvent mener à la même vérité.

"la bonne loi"

A lire aussi

Annuler l'antigravité avec l'holodynamique quantique

L'infini dans la paume de la main


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Clojea Clojea 3 septembre 2011 09:35

    Salut Lorelei : J’aime ce genre d’article car il montre la limite de la science mais aussi le champ extraordinaire de la spiritualité.
    A +


    • MILAREPA 3 septembre 2011 09:43

      Vous ergotez beaucoup au sujet du bouddha gautama,arrêtez vos projections fantasmagoriques !Après l’atteinte du nirvana sous l’arbre de la boddhi il enseignat à ses disciples que le but principal de la vie spirituelle était la destruction fixe et inaltérable de l’esprit.Les discussions stériles sur l’âme,l’éternité etc n’apportent rien aux hommes disait il mis à part embrouiller davantage l’esprit déjà fort pollué.


      • amipb amipb 3 septembre 2011 14:06

        Il n’y a aucune destruction de l’esprit dans le bouddhisme, uniquement une destruction de l’ignorance, qui nous voile notre véritable nature.

        D’ailleurs, qu’est-ce que l’esprit ?


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:48

        bjr milarepa

        ah j’aime bien voir à quel point les gens sont lucides sur eux mêmes en croyant parler des autres... smiley


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:51

        bjr selena

        c’est tres interessant en fait de voir les commentaires des gens, car il revele la personne qui ecrit en realité, les ecrits d’une personne revele toujours ce qu’elle est....


      • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 17:55

        humm selena

        helas jusqu’à present j’ai vu que les articles et les propos des gens en disent tres tres long sur leurs idéologies et pire que tout sur ce qu’ils sont eux mêmes....

        l’ecrit montre plus que la parole le vrai fond des gens...


      • MILAREPA 4 septembre 2011 15:15

        @ lorelei      Quelle agressivité !Lorsque l’on poste sur un site citoyen,on accepte le débat et la controverse...Et parler de bouddha et lire son enseignement sans chercher à mettre en pratique ses découvertes,c’est continuer à rester un/une imbécile.Vous avez du travail à faire sur vous même,BON COURAGE.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 15:33

        interessant cette tendance à n’avoir point d’argument tout en faisant des commentaires qui disent je suis juste là pour être hyper agresssive et si on le fait remarquer c’est de l’agressivité

        vous avez raison vous avez enormement de travail à faire sur vous et comprendre qu’un site participatif ne consiste pas à faire des commentaires qui parlent de vous...et montrent votre propre comportement...


      • MILAREPA 4 septembre 2011 16:27

        Agressivité et très grande susceptibilité pour que le tableau soit complet !!!Où est ce que je parle de moi ???Je n’ai pas besoin d’« écrire » pour donner un sens à ma vie ni d’envie de le faire.Votre rhétorique vole bien bas,PERSEUS a raison vos arguments sont du niveau école maternelle celui ki di ki y ai !Et effectivement vous avez des « cases » en moins.Méditez cela vous calmera.A BON ENTENDEUR,au revoir.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:47

        je vois qu’à part une tirade agressive...il n’y a rien il ne faut pas hurler pour avoir raison, vos propos sont une litanie hyper agressive, un reflet de votre personnalité....certainement que vous tenez à projeter sur ma personne mais ne vous en faites pas, je peux concevoir vos haines, sans me sentir toucher...je fais juste remarquer la teneur emotionnelle de vos propos qui se situe à agressivité


      • MILAREPA 4 septembre 2011 16:55

        Bravo PERSÉUS.Non content de votre part de ne pas être du tout agressif selon moi avec lorelei,vous êtes cultivé et connaissez l’histoire de l’ascète nu vétu de coton,l’illustre grand yogi:Milarépa.


      • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:56

        que disais-je ....enfin le niveau emotionnel est tres bas....aucun argument que des propos d’un niveau qui laisse à désirer sur le niveau mental...


      • amipb amipb 4 septembre 2011 21:49

        Oui, Milarépa, il y a eu d’ailleurs un film en 2 parties, dont seule la première partie a été tournée, relativement bien fait.

        Et que penser de Padmasambhava, Shantideva, Marpa et d’autres noms illustres... ?

        Reste que j’aimerai connaître votre définition de l’esprit, ainsi que la raison pour laquelle vous voyez comme finalité du bouddhisme de le détruire.


      • nilasse nilasse 3 septembre 2011 09:55

        l’avantage des écrits religieux en général,c’est qu’on peut y voir ce qu’on veut. cet article en est la preuve.


        • Rensk Rensk 3 septembre 2011 11:02

          Un scientifique alors ? Carlos Kastaneda smiley


        • amipb amipb 4 septembre 2011 21:53

          Non, Nilasse, ce n’est pas aussi simple avec le bouddhisme, à mon avis : un grand nombre de propos attribués au Bouddha parlent clairement et sans détours de l’univers, de l’esprit et de leur fonctionnement. Ses propos prennent d’ailleurs une tournure bien particulière à la lumière des dernières découvertes en physique quantique ou en psychiatrie.

          Un nombre croissant de scientifiques l’ont d’ailleurs bien compris, et l’on ne compte plus les contributions bouddhisme / neurophysiciens / psychologues / astrophysiciens.


        • Gargantua 3 septembre 2011 12:07

          Vous avez une connaissance très occidental du Bouddhisme, et en ce qui concerne Bouddha,

          Maïtreïa vous en dites des platitudes.

          Vôtre profession de fois est une Spiritualité Matérialiste qui ne fait pas plus bon ménage avec une pensé Matérialiste qu’une pensé Spirituelle.

          Vous ergotez un Savoir Mal Digéré qui est le propre des néophytes qui ne comprenne rien.

          Et qui font plus de ravage Spirituelle que de bien.


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:48

            ah gargantua

            l’occidentale a trouvé tres drôle vos propos...


          • ottomatic 3 septembre 2011 16:07

            Vous manquez sans doute de culture scientifique !

            La physique quantique repose sur de jolis formules vérifiés mais dont l’interprétation par les scientifiques demande de sortir du cadre de la science pour s’acoquiner avec la philosophie et la spiritualité afin d’être comprise... et qui accessoirement casse par son fonctionnement même l’idée de science...
            science = une expérience peut être refaite a  l’infini avec le même résultat qq soit l’expérimentateur
            physique quantique = le résultat de l’expérience dépend de l’expérimentateur


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:47

            persus

            je vois que vous avez parfaitement résumé votre propre esprit...


          • ffi ffi 3 septembre 2011 17:00

            Il est commun de faire dire beaucoup de chose à la Mécanique quantique, qui effectivement est paradoxale et incompréhensible, y compris pour ses spécialistes.

            Mais peut-être est-ce simplement son paradigme initial qui ne permet pas d’ordonnancer de manière suffisamment claire les données qu’elle livre ?

            Le postulat que « le Quanton » ait un devenir qui ne dépende que de ses qualités propres (propriétés intrinsèques) est-il vraiment fondé ?

            En effet, le Quanton, dont on mesure l’état propre, pourrait bien avoir un destin qui dépend non seulement de son état interne, mais aussi de l’Etat de son environnement, Etat externe qui affecte identiquement toute l’expérience.

            L’on ne pourrait donc qu’accéder à l’Etat interne, par notre mesure, mais pas à l’Etat externe, d’où l’indétermination.

            Ainsi, l’aspect corpusculaire du quanton serait-il lié aux propriétés intrinsèques de l’objet - l’action de l’objet sur le milieu. En revanche, l’aspect ondulatoire de celui-ci serait relié au milieu dans lequel il évolue - la réaction du milieu sur l’objet.

            Ainsi, il est logique de comprendre que toute mesure lors d’une expérimentation produise une influence sur le milieu environnant, laquelle, en retour, influence l’objet mesuré.


          • Professeur Eckhart Von Treelok Professeur Eckhart Von Treelok 3 septembre 2011 18:33

            Cher Professeur Perseus,

            Cher con-lègue, la critique est certes facile, mais la réfutation des apports et avancées en matière de  Karmatronique Brahmienne et de Gautamique des Dharmicules vous sera aisément moins aisée. CAR quiconque est instruit en la matière, et donc a une instruction sur cette matière, saura facilement et donc de facile façon, contredire en vous contredisant chacun de vos arguments.

             

            Moi-même, ai-je, fût un temps et donc pendant un certain temps, étudié ces questions : je suis d’ailleurs le bienheureux autant qu’éveillé titulaire d’une chaire en Métapsychique Karmienne Taorique à l’ Université de Kungfusoja ( au Lamastan) et ai même, fût un temps et donc pendant un certain temps, produit quelques thèses en la matière sur ces matières. Bien que mon approche puisse être conçue comme hyperodoxe.

             

            En effet, je n’ai abordé les taories de la Karmatronique (autant la brahmienne que la krishnaïque ou shivique ) autant que la Gautamique (celle des dharmicules, ainsi que dans un registre plus spécialisée l’hypermantrique appliquée) qu’accidentellement et donc pour faire simple  par accident : j’y suis arrivé en effet à travers mes travaux sur le Déluge où partant de la théoctonique elohique, j’avais abouti à la thèse que le Déluge avait pour cause une métajaculation yahvique , elle-même ayant pour cause et donc pour faire plus simple fût causée par une cosmostimulation théophallique et théosticulaire  d’où l’effet ou le résultat, ou pour faire plus simple encore une fois, la conséquence  : la cataclysmystique  métajaculation yahvique avec les conséquences résultantes diluviennes que cela eut…

             

            Ce qui tout naturellement remis en cause et donc pour faire plus simple me poussa donc à remettre en cause les taories quant au passage de la Mer Rouge : où avec un succés certain, ai-je donc pu réussir avec succés à démontrer de façon irréfutable et donc sans réfutation possible, que Moïse s’adonnait à l’espionnage industriel et que la technologie schizomarine qu’il employa afin de dichotomer la mer en deux donc, avait son origine dans les avancées en matière de succion aquacléaire liées elles-même aux avancées en akhenatonologie atoumique ! Ainsi ai-je pu démontrer, en une démonstrative démonstration, que dans cette expérience expérimentale, il n’y avait eu aucun usage des principes de l’ élohique des fluides, comme on l’avait supposé jusque là.

             

            Ce qui bien entendu naturellement et de façon naturelle, me poussa donc à m’intéreser avec intérêt à la Gautamique des dharmicules (et donc l’ hypermantrique autant que la métamantrique appliquée) autant qu’à la Karmatronique (à nouveau la brahmienne, la krishnaïque, la shivique omcléaire bien entendu…) puisque dés lors et donc de ce moment, les liens m’apparurent évidemment plus qu’évidents que ce soit au plan taorique que brahtique entre ces domaines et l’aquatomie atoumique (que l’approche soit subanubistique ou logosirique),

             

            et donc ai-je commencé en débutant par le début, et ai donc lu toute en lecture le célèbre traité sur la Gautamique Karmocléaire , intitulé en bouddhien classique ,  « Mêlâapa Pâhrla Sâhpâsspa » de l’éminent boddhisticien agarthéen Labrânlapâ Ier , éminent membre (si je puis dire) de la non moins éminente Ecole de Taorie et Sciences Paramantriques et Schizique Dharmiculaire de Ômbridge en République du Budistan Latéral.      

             

            Ainsi donc et aussi donc, je vous défie, cher Professeur Perseus, de réfuter l’irréfutable démonstration de Labrânlapa Ier quant à la nature subdharmiculaire de la parastructure hypermantrique des hypocordes brahmiennes de la subparamétastructure omcléaire omverselle en matière du parallélisme taodivergent des univers mayatiques, autant que quant à l’irréfutabilité des principes taoriques fondementaux  de la dharmodynamique entropicale  !!!

             

            JE VOUS DEFIE MONSIEUR !

             

            Professeur Eckhart von Treelok,

            phD en Métaphysique acrobatique du Tube et Gérontochiatrie rectale, Enseignant-chercheur en Théorie de la Turpitude à l’Université de Barvard ( Etat de Xanadu) 
            Professeur honoris causeur à l’Université Alma Mateur de Shitön-Süshi (district de Makï-Saké),titulaire d’une chaire en physique des condoms à l’Université Populaire et Socialiste de Vodkagrad ( Oblast de Zubrowka)

                     

                   


          • chapoutier 3 septembre 2011 18:56

            je me disais bien que cette prose ne m’était pas inconnue
            lord FF


          • Tarouilan Tarouilan 3 septembre 2011 20:38

            >C’est marrant, comme toutes ces religions, veulent une caution « scientifique » à leur délires religieux........ je me suis évertué dernièrement à réhabiliter les chiens, auprès de religieux musulmans, car les chiens, sont accusés par « des érudits musulmans » de véhiculer des maladies transmissibles à l’homme, tout cela parce que le "prophète préférait les chats, qui eux sont plus susceptibles de contaminer l’homme (risque faible toutefois !)


          • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 22:00

            moi je trouve marrant la peur de voir que l’être dépasse le matériel qui n’est qu’atomes et donc une energie...et rien d’autre, une illusion...


          • Tarouilan Tarouilan 3 septembre 2011 22:21

            Sur la réalité du bouddhisme vécu par des occidentaux, il faut absolument considérer la terrible expérience d’une personne très honnête et sincère, Marc Bosche ....... son expérience et réellement passionnante et démystifie le bouddhisme : http://bouddhanar-4.blogspot.com/

             


          • Hadj Ahmed 3 septembre 2011 22:35

            Professeur Von Treelok

            Il me coûte de vous contredire, mais en aucune manière Moïse n’aurait pu dichotomer la mer en deux en s’appuyant sur les travaux de succion aquacléaire (entre autres techniques schizomarines) et ce pour une raison toute simple, les seules avancées enregistrées par cette science auriculaire et index (ou majeure je ne me souviens plus), n’ont jamais été plus loin que la robinettus simplex ou (à l’extrême limite), la pluviosa principalis, bref … l’eau douce (beaucoup moins qu’Irma, je sais).

            Je vous accorde volontiers que le taux de salinité de la mer des roseaux n’est pas celui de la mer morte mais tout de même… Ben alors !

            De plus l’épisode que vous épisodez souffre d’incomplétude incomplète alors laissons la piste de l’élohique des fluides aux gens censés smiley et examinons plutôt ce tout nouveau témoignage d’un témoin qui témoigne et witnessize anonymement sans donner son nom, pas même son patronyme et encore moins son identité, Mémée traya lepisdutoro pour son atome et son mand arôme (mais attendit longtemps la dite fission), pour ne pas la nommer.

            Selon icelle, ce serait en fait Moumousse (Pas Dahleb l’autre) et non pas l’inverse qui aurait surpris Mineptah en plein travaux. Questionné celui-ci réponda et dit (et non pas la stupide contraction répondit) :

            « -Je m’installe une piscine Monsieur, c’est une entreprise scientifique et hygiénique sur laquelle vos propos navrants dérapent comme billevesée sur la patinoire de l’indifférence allez jouez avec les autres circoncis de votre acabit et d’un autre siècle et n’importunez plus les grandes personnes qui vous enquiquinent.

            -Snobisme démentiel, folie hollywoodienne des grandeurs, prétention babylonienne, je-m’as-tu-vusme pharaonique et délire aquatique, ce n’est pas d’une piscine que vous avez besoin Mimine-tahtah mais dune douche si je me fais bien comprendre…

            De plus, vous vous y prenez comme une pantoufle, d’abord l’endroit est mal choisi, vous clapoterez bientôt dans une flaque dérisoire et dans l’hilarité de tout le quartier. Ensuite, pour ce qui est des problèmes aquatiques, c’est de compétences submergeantes que vous auriez besoin, quelqu’un qui maîtrisant parfaitement l’histoire de l’irrigation n’irait jamais se noyer dans des détails comme vous faites.

            Pénible spectacle et vains efforts.

            Vous savez quoi, la prétention vous perdra plongez vous dans un bon bain de simplicité et prenez conseil auprès des gens qui savent et qui ont un bâton spécial… eux.
            Mineptah ayant décliné l’offre, Moumousse conclut en disant :

            -Je vous laisse à vos petites cavités mais ne comptez pas sur moi pour faciliter vos problématiques ablutions. Vos supplications me laisseront ... sec. » 

            Puis tout bien réfléchi et surtout carrément fâché de si peu de considération pour ses compétences hâchedeuzoïques, Moumousse a tenu n’en déplaise à Phareàpaupières, à faire une démonstration historique de ces talents aqueux la suite vous la connaissez.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 4 septembre 2011 11:39

            « A Lorelheil, »



            marwaff perseus ça c’est un coup de griffe !!!!!



            asinus :hi han


          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 14:23

            persus

             encore une fois vos commentaires refletent parfaitement l’esprit que vous êtes et votre niveau....il n’est nul besoin d’argumenter avec celui qui ne fait montrer que ce qu’il est dans chacune de ses paroles....


          • Lorelei Lorelei 4 septembre 2011 16:34

            humm encore l’hyper agressivité est encore en marche, maintenant c’est la poutre qui est en ligne...


          • Marco07 13 septembre 2011 23:02

            @Perseùs, j’apprécie vos commentaires et je partage.


            Ayant moi même été issu d’une promotion de CAP Bourlingueur, mais aussi Charcutier-Plâtrier je pense bien maîtriser le sujet et ne peut qu’approuver vos commentaires.

          • Ariane Walter Ariane Walter 3 septembre 2011 13:34

            Les grands philosophes ayant parlé, je me permets, humble créature, de dire que j’ai aimé votre article . Que ce qui importe dans ce genre d’écrit , ce sont les phrases qui touchent et qu’il n’y a pas , dans ces domaines, de vérités établies.
            Car celui qui nomme le tao ignore tout du tao.


            • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:46

              brj ariane

              merci d’avoir aime l’article mais comme moi vous savez que les esprits chagrins trouveront toujours quelque chose à y redire...


            • amipb amipb 3 septembre 2011 14:04

              @L’auteur : cet article aurait pu être intéressant s’il ne mélangeait pas tout. Que Gautama ait eu accès à une connaissance profonde du monde est un fait, avéré par quelques scientifiques dont Matthieu Ricard et Hubert Reeves. Par contre, il y a, me semble-t-il, un fossé avec les théories de Clémence Royer, qui, elle, parle d’atomes.

              Par ailleurs, attention aux conclusions hâtives : personne ne peut juger la justesse de son enseignement sans l’expérimenter, à mon humble avis.

              J’ajouterai que le Bouddha ne parle pas de particules élémentaires car elles-mêmes sont constituées, et ce à l’infini. Rien n’existe en tant que tel, tout n’est que composés.


              • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:43

                bjr amipb

                c’est votre point de vue....mais buddha parle bien de particules...maintenant le langage de l’epoque traduit dans notre langue actuel peut paraitre abscons...


              • amipb amipb 3 septembre 2011 14:06

                Il n’y a aucune destruction de l’esprit dans le bouddhisme, uniquement une destruction de l’ignorance, qui nous voile notre véritable nature.

                D’ailleurs, qu’est-ce que l’esprit ?


                • amipb amipb 3 septembre 2011 14:07

                  Réponse à Milarepa, ci-dessus. Mea culpa.


                • MILAREPA 3 septembre 2011 14:46

                  @ amipb                                                             La première pensée qui va entrainer le développement psychologique d’un enfant est le « je »,l’égo par conséquent.Avant de s’identifier au je,l’égo d’un enfant est virtuel c’est à dire en devenir.L’esprit n’est rien d’autre que cette pensée-je,l’abandon chez un maître spirituel de ce je entraine l’effondrement de tout le château de carte,de toute la personnalité.Après l’apparition de la pensée-je surgit toujours immanquablement l’identification avec le corps.Bouddha l’explique formidablement bien dans la PRAJÑAPARIMITA,la doctrine du vide.


                • amipb amipb 4 septembre 2011 22:02

                  Je ne vous suis pas, Milarépa. Vous pensez donc que l’esprit n’est pas antérieur à la pensée égotique ? Ma vision (et mon intuition) sont plutôt celle d’un esprit « réceptacle » du monde, au travers de nos sensations, et dénué d’égo.

                  L’égo, lui, n’est qu’un ensemble de constructions mentales construites ou apprises depuis le plus jeune âge afin de « construire » une image du monde, à sa portée. Or cette construction, de par sa simplicité, est incomplète et peut entraîner un grand nombre de souffrances lorsque la réalité s’avère bien différente.

                  Le but du Bouddha était, il me semble, de réduire à néant cette construction et d’en découvrir l’architecte. Lorsque celui est découvert, il se dissout d’ailleurs de lui-même.


                • Lorelei Lorelei 3 septembre 2011 16:44

                  bjr

                  il parle de black propaganda, et de relations humaines, le buddhisme englobe plusieurs domaines mais d’un point de vue spirituel...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès