Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > « Il n’existe rien d’autre que Dieu… » (2)

« Il n’existe rien d’autre que Dieu… » (2)

Le pauvre petit homme a besoin de repères plus tangibles, d’encouragements affectueux pour attaquer la grimpette. Je reviens à ce que déclarait (sous le regard stupéfait de sœur Marie Kayrouz , de Tarik Ramadan, et de F.O. Giesbert, entre autres…) Guy Omnès, professeur de physique quantique, co-auteur avec Georges Charpak, de « Soyez savants, devenez prophètes » durant « Cultures et dépendances » :

Il y a du sacré dans les lois astrophysiques et quantiques. Quand Dieu dit à Moïse : « Je suis Ce qui est », nous le constatons. Cette transcendance de ce qui est, la science l’apporte.
L’autre pilier du Christianisme est celui de Jésus… La loi de l’amour dont Théodore Monod disait qu’elle n’avait jamais été essayée, nous pensons qu’elle est la principale réponse à la mutation profonde que l’humanité est en train de vivre et qu’elle ne sait pas discerner

L’"autre pilier" était le mien, de naissance.
Je suis né dans une famille catholique et j’ai toujours vénéré mon père, homme profondément croyant, animé d’une joie de vivre, d’une véritable jubilation d’être qu’il nous a fait partager en toutes circonstances. Même lorsque le bon petit chrétien que j’étais est devenu un adolescent passablement porté sur la fête et les excès de toutes sortes. Même lorsqu’il est devenu un "hussard noir" bouffeur de curés en entrant à l’Ecole Normale d’Instituteurs. Jamais une remarque, encore moins un sermon de celui qui nous regardait évoluer avec bienveillance.
J’ai vécu bien loin de la religion, de ma famille, de mon pays aussi. Et j’y suis revenu.
 
Comment ? Le décès de mon père fut une onde de choc profonde et violente. La dernière fois qu’il m’avait parlé, très malade, avant que je le quitte avec ma famille pour l’ Afrique, il était de mauvaise humeur. Un événement ! :
 "Je ne sais pas ce qu’Il attend, je suis prêt" !
Il est mort sans ciller.
 
J’ai commencé un long travail intérieur. Renforcé par le contact permanent, en Afrique, avec le christianisme VIVANT, loin des débats sociétaux ou théologiques. Les missionnaires et les sœurs accomplissent là-bas un boulot considérable dont nous n’avons qu’une bien pâle idée. Les peuples auxquels ils s’adressent , ils les connaissent parfaitement, ils les aiment, parlent leur langue. Soins, aide aux plus démunis, éducation, vigie des droits de l’homme…
 
Un exemple. Lors de la guerre civile qui s’est déroulée en RCA, à la fin des années 90, il a été question d’évacuer la Mission de Bangui. Le tollé fut général et la supplique unanime de tous côtés : "Restez avec nous ! Si vous partez qui témoignera de notre détresse au reste du monde ?".
 
J’ai terminé ma carrière africaine au Tchad. J’y ai connu une grande amitié avec un musulman profond, intelligent, tolérant, dont la joie de vivre naturelle me rappelait étrangement celle de mon père. Un fils du désert. Nos deux familles étaient -et sont toujours- très liées. Curieusement, à son contact, ma foi chrétienne s’est considérablement renforcée ; D’autant que, comme je devais me rendre dans le Tibesti, mon épouse m’a fait découvrir Théodore Monod (tiens, tiens…). Je ne pouvais me mettre dans les pas du dromadaire de cet immense bonhomme sans découvrir un parcours spirituel.
 
Il était à la fin de ses jours président de l’Eglise Unitarienne de France. Cette "religion" extrêmement tolérante me convient parfaitement sur un plan intellectuel. Anté-Nicéenne, elle s’en réfère aux Evangiles, tout des Evangiles mais rien que les Evangiles. Tous les dogmes sont refusés, tout ce qui a été édicté par l’homme n’est pas pris en compte.
 
Seulement voilà. Une religion "relie". Et je veux être relié à mon père à toute ma famille réelle ou spirituelle passée présente et future. Qu’elle se trouve dans ma province, en Chine ou à Brazzaville. Donc catho….
D’autant que la "Pravda" s’acharne sur eux en général et sur le Pape en particulier. Pas le moment de déserter…
 
 
Pour en terminer, une courte anecdote
Le ciel nous gratifie de curieux clins d’œil. J’ai vécu des évènements surprenants avec mon épouse, mais bon…c’est notre vie privée. Nous en avons connu de plus "publics".
Mon épouse était bibliothécaire au Centre Culturel Français de Bangui, en RCA. Le directeur du Centre avait racheté le piano à queue de l’empereur Bokassa qui n’avait pas été détruit dans les pillages.
 
A l’occasion du passage à Bangui des Musicomédiens, une remarquable troupe de comédiens, musiciens et danseurs qui présentaient "Il signor Fagotto", une œuvre inédite d’Offenbach, ce directeur avait organisé chez lui une réception avec une soixantaine d’invités. Assiettes en carton, salades et vin rosé, tout le monde disséminé dans le gazon…Le pianiste du groupe, dont j’ai oublié le nom, s’est installé au piano de l’empereur et a commencé à jouer, discrètement. Un léger et agréable fond musical auquel les affamés ne prêtaient guère attention. Tout à coup les assiettes et les couverts se posèrent sur le sol, les yeux se mirent à ruisseler de larmes. Le pianiste était blême, tétanisé, possédé. CA jouait à travers lui. Du Schumann. Dix minutes inoubliables, épuisantes pour le musicien, stupéfiantes pour ses camarades (ils tournaient ensemble depuis deux ans et n’avaient jamais connu cette extraordinaire qualité musicale dans le jeu de leur ami) et pour nous autres. Ca ne s’est jamais reproduit, mais cet événement a profondément marqué la troupe, l’un d’eux me l’a confirmé plusieurs années après.
 
Voilà. Pas de guérison miraculeuse. Pas d’apparition de la Vierge ou d’un Saint mais le ciel nous parle parfois simplement au détour d’une soirée entre amis.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

206 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 09:30

    Je répète ma question :

    Bonjour Furax,
     D’après ce que je vois dans votre « A propos » vous avez le même statut que moi-même.
     Alors, une question simple.
     Est-ce que c’est l’âge, en vous rapprochant du bout, de l’échéance, qui vous a fait changé et fait prendre ce discours ou était-ce constitué à la base par votre enseignement, par vos antécédents parentaux ?
     Je crois que nous aurons la réponse globale à tous vos articles qui pourraient suivre.
     J’ai clairement exprimé mon propre camp.
    Bonne journée et belle chance
      


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 09:31

      J’ai partiellement ma réponse. Mais l’âge a-t-il encore plus creuser au fond du problème ?


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 10:48

      Je remarque que Furax n’est pas aussi furax qu’il n’en a le nom. smiley
      Mes questions restent sans réponses.
      Éliminons ce qui est gênant.  smiley
       


    • Furax Furax 12 mai 2010 11:15

      Allons L’enfoiré, un peu de patience. Il faut méditer, certes,mais aussi le matin se livrer à des occupations domestiques et nourricères !
      Venons en à vos questions.
      L’âge ? Non.
      J’ai connu une jeunesse chrétienne comme beaucoup d’enfants de ma génération, même si la foi de mon père était, je le reconnais assez exceptionnelle, surtout par son caractère joyeux.
      Je me suis fait une jolie rebellion à l’adolescence. Elle m’a poussé vers tous les excès que nous connaissions au début des années soixante ( la drogue ne circulait pas encore...). Cette crise de rejet m’a mené à l’Ecole Normale (en propos anti-cléricaux, il faut se lever tôt pour me surprendre !)
      Puis, comme je l’indique, l’Afrique et les étonnants « missionnaires », la découverte de cet ami shivaïte, la mort de mon père et la rencontre avec Monod et l’Islam ont inversé la trajectoire.
      Je me sens catho par fidèlité aux miens et lorsque cette religion est excessivement caricaturée. Pas pratiquant (sauf en Corse ou le curé polonais de la paroisse que je fréquente est un ami). L’église Unitarienne de Monod m’irait très bien : les Evangiles, rien que les Evangiles.
      Tout celà ne m’empêche pas de vous retrouver de temps à autre sur ce site pour de bonnes tranches de rigolade.
      A bientôt et au plaisir


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 11:55

      Cher Furax,

       « un peu de patience. »

      C’est évidemment un problème personnel et probablement une déformation professionnelle. smiley

       « L’âge ? Non. »
      En êtes vous si sûr ? Un jour, sur ce problème, précis, on a cru me coincer en me demandant ce que je ferais si j’étais dans un avion qui se crash. Les événements en Lybie prouvent que cela n’est pas une vue de l’esprit. J’ai eu une réponse ajustée qui a dû en boucher un coin à mon questionneur, car la discussion s’est terminée.
      Voyez la réponse que j’ai faite à Vinvin sur votre article précédent. Pas besoin d’une tierce personne pour me donner la voie de la sagesse.
       
      "... jeunesse chrétienne comme beaucoup d’enfants de ma génération, même si la foi de mon père était, je le reconnais assez exceptionnelle, surtout par son caractère joyeux.« 

      Là, on touche au cœur du problème. Si on n’a pas une personnalité forte, ce sont en effet les parents qui montrent le chemin. L’enfance est déterminante dans 85% des cas.
      Je ne vais pas faire mon topo perso, même si il est écrit.

       »... rebellion à l’adolescence...vers tous les excès que nous connaissions au début des années soixante ( la drogue ne circulait pas encore...). « 

      Pouvez-vous précisé en quoi votre rébellion a été ? En effet, la drogue est arrivé surtout du temps des hippies.

       »... ont inversé la trajectoire. Je me sens catho par fidèlité aux miens et lorsque cette religion est excessivement caricaturée. « 

      Yes. Vous n’êtes pas sans savoir que notre Pape a créé un schisme l’année passé entre les progressistes et les conservateurs. Où vous situez-vous ?

       »Pas pratiquant (sauf en Corse ou le curé polonais de la paroisse que je fréquente est un ami). « 
      Je vous laisse à lire ceci. C’est en 3 parties.
      C’est un article qui m’a demandé le maximum de temps à construire. Je m’en souviens encore.
      Combien de personnes n’ai-je pas consulté pour le construire...
      Souvent dialogues de sourds. Un livre à lire que je mentionne avec votre archeveque, quii est devenu une vedette que l’on voit chez Drucker ou chez Sebastien.

       » les Evangiles, rien que les Evangiles.« 
      C’est là le problème. On n’a plus les pieds sur Terre avec uniquement cette vision. On en oublie qu’on est sur terre pour réaliser quelque chose en personnel sans conseil d’aucune sorte.
      Etre original.

       »Tout celà ne m’empêche pas de vous retrouver de temps à autre sur ce site pour de bonnes tranches de rigolade."

      C’est en effet, ma manière procéder et d’éliminer la m... du monde.
      Mon pseudo n’est pas usurpé. Je vous assure.

      A bientôt et avec le plus grand plaisir,

        smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 11:58

      Furax,
       Je suis sûr que mon article de la semaine prochaine va vous intéresser.
       On va y retourner au charbon, mais dans l’histoire. smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 14:23

      Furax,
       Cela n’empêche pas que vous passiez ici. Évidemment.
       Je l’ai dit c’est local. Pas d’intérêt pour un Français.
       Mais cela montre quelques aspects d’ailleurs.
       Et comme en religion, on pense toujours trouver un paradis ailleurs.  smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 16:16

      Furax,
       Je suppose que vous avez pris le temps de lire les articles que je citais.
       Je suis étonné que vous n’y avez pas laissé de commentaires, ni, ici, aucune réponse.
       Salsabil disait que j’étais modéré, donc, on ne mord pas chez moi.

       smiley
       


    • Furax Furax 12 mai 2010 17:07

      L’enfoiré,

       Veuillez me perdonner mais je ne suis pas un vieux routier du web et, là, avec deux articles presque en simultané c’est la surchauffe...J’ai parcouru, je dis bien parcouru les articles indiqués. Je devrai les travailler davantage pour vous y répondre. Tiens, cmome ça, à la volée :
      La science est agnostique. Elle n’a pas à se prononcer sur l’existence ou la non-existence de Dieu. Un savant peut être athée ou chrétien, musulman ou bouddhiste, celà ne doit pas interférer dans ses recherches.


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 17:34

      Furax,

       "Veuillez me pardonner mais je ne suis pas un vieux routier du web et, là, avec deux articles presque en simultané c’est la surchauffe...« 

       Je suis désolé mais c’est votre faute. Prenez un rythme raisonnable pour envoyer vos article en publication. Un par jour, pas folle la guêpe, vous ne verrez jamais cela avec mes articles.

       »La science est agnostique. Elle n’a pas à se prononcer sur l’existence ou la non-existence de Dieu. Un savant peut être athée ou chrétien, musulman ou bouddhiste, celà ne doit pas interférer dans ses recherches."

      Exact.


    • Rounga lady Roungaga 12 mai 2010 10:39

      Merci Furax, pour ce témoignage très touchant. En effet, les discussions métaphysiques et théologiques sont passionantes, mais elles ne sont rien tant que la religion n’est pas ramenée à la vie elle-même, et au parcours spirituel du croyant/pratiquant. Comme nous le voyons, les chemins qui mènent à la foi sont divers et variés, et la vie promet des miracles à celui qui sait être attentif. Il est également intéressant de constater que votre foi chrétienne sort renforcée de la confrontation avec des croyants d’autres religions. Message très fort qui prouve qu’un humanisme religieux, interreligieux et profond est possible.


      • Furax Furax 12 mai 2010 11:21

        à Lady Roungaga
        Merci à vous. Votre commentaire est un encouragemen fort. Agoravox n’est pas seulement un endroit où l’on s’invective (même si, je le reconnais, j’ai donné dans le genre...)


      • ZEN ZEN 12 mai 2010 11:04

        Les chemins qui mènent de la foi à l’athéisme tranquille et assumé lucidement sont aussi divers et variés...


        • Furax Furax 12 mai 2010 11:22

          Zen
          Je ne les ai pas rencontrés mais je ne doute pas de leur existence.


        • apopi apopi 12 mai 2010 11:10

          Merci à Dieu et à ses représentants sur terre et surtout sur Agoravox d’avoir zappé mon commentaire d’hier soir.
          Et encore mille fois merci pour votre sens de l’humour unanimement reconnu comme dans toutes les religions monothéistes qui se respectent.
           Amen...


          • Furax Furax 12 mai 2010 11:24

            à Apopi,
            Désolé pour vous mais je n’ai jamais demandé la suppression d’un commentaire quel qu’il soit. Sur aucun article.


          • Deneb Deneb 12 mai 2010 11:40

            Bigoterie indigeste


            • Furax Furax 12 mai 2010 12:33

              à Deneb,
              Ouf ! Je suis rassuré ! Sans blagues, je me demandais ce que vous deveniez. Je vous supposais malade, exilé, entré au couvent ou Dieu sait quoi...D’habitude vous êtes plus prompt dès que vous lisez le mot Dieu à proposer vos commentaires d’une qualité inégalable.
              Je ne vais pas me casser la tête mais reproduire un post expédié il y a quelques mois...une éternité.

              Il y a peu, j’aurais poussé mon cri de guerre :

              « Un athée est un con ! Toujours. »

              Est ce que je le regrette ?

              Non. C’était ma conviction . Parce que tous les « croyants »que je connais, moi le premier, sont hantés par le doute et que leur foi connaît des variations multiples. Par contre les « athées » sont bardés de certitudes. Et que, selon Montaigne :

              « Il n’est que fol certain et résolu »

              Donc…

              Et puis je suis totalement pour la LIBERTE d’expression. Les lois Gayssot et Taubira sont exécrables et l’idée même d’une loi contre la blasphème me donne des boutons. Mais, bien entendu, je revendique hautement le droit de cracher avec la même verdeur sur les insulteurs

              Est-ce juste d’insulter ainsi les gens ?

              Non. Il doit bien, (Deneb ?) exister des athées intelligents.
              Est-ce que je recommencerai ?
              Non. Un seul post m’a convaincu du contraire. Le message d’adieu de « Forest ent » (que j’admirais beaucoup) que je reproduis ci-après.
              L’insulte est contre-productive. Toujours.

              Par Forest Ent (xxx.xxx.xxx.205) 26 septembre 18:01

              Toutes mes excuses à l’auteur, mais je profite d’un article sur le catholicisme pour donner quelques nouvelles aux intervenants de ce site où je ne passerai plus beaucoup. Je tiens d’abord à les remercier pour les trois années que j’ai passées sur ce forum, qui ont été pour moi enrichissantes, et où j’ai eu des discussions qui m’ont parfois passionné. Je ne saurais citer de pseudo tant il y a ici de gens intéressants et j’aurais peur d’en oublier.

              Ces discussions m’ont aidé à trouver mon propre chemin. Je me suis en particulier demandé s’il était pour moi plus important de discuter politique ou de chanter des cantiques, et j’ai choisi. J’ai l’intention de devenir catholique, et ai entamé un parcours dans ce but. Je remercie d’ailleurs aussi les nombreux intervenants qui tapent sur l’Eglise à bras raccourcis, car ils m’ont fait prendre pleinement conscience de ce que l’Eglise a encore une valeur spirituelle et dérange encore suffisamment.

              Très bonne continuation à tous.

               




            • Emile Red Emile Red 12 mai 2010 13:08

              Pour une fois Deneb, je vous suis, je vous accompagne et je vous précède même...


            • Rounga Rounga la schlingue 12 mai 2010 13:18

              We are such stuff
              As dreams are made on and our little life
              Is rounded by a sleep

              On se demande comment une personne ayant mis une si belle citation sur son profil peut se révéler aussi insensible dès qu’il s’agit de religion.


            • Furax Furax 12 mai 2010 13:55

              à Emile Red
              Prenez donc pour vous ma réponse à Deneb


            • Deneb Deneb 12 mai 2010 14:18

              La religion détourne l’humain de sa vraie spiritualité, qui réside dans ses rêves. Toutes les motivations humaines y puisent leur énergie. Le précipice entre la vraie spiritualité et la religion est semblable à celui qui sépare la science et la politique. L’une est recherche de la vérité, l’autre navigue entre recherche de consensus et tromperie pure et simple.

              Rounga : pour prendre une métaphore biblique : Jesus l’insensible expulse les marchands du temple. Les religions se sont accaparés de ce temple qu’est la spiritualité humaine en instrumentalisant la peur de la mort et autres angoisses existentielles, pour assouvir leur appétits bassement matériels. Le devoir de tout humain libre est de les expulser, même s’il faille pour ça faire abstraction de sa sensibilité, ou plutôt renier une certaine sensiblerie.


            • Rounga le ravissant Roungalashinga 12 mai 2010 14:26

               Le précipice entre la vraie spiritualité et la religion est semblable à celui qui sépare la science et la politique. L’une est recherche de la vérité, l’autre navigue entre recherche de consensus et tromperie pure et simple.

              J’adhère plutôt à la citation de Bergson : « La religion est au mysticisme ce que la vulgarisation est à la science ». Une porte ouverte, et pas un précipice.


            • Ren 12 mai 2010 14:36

              j’adore cette partie du commentaire : « les croyants sont hantés par le doute et les athées sont pleins de certitudes »


              Ben pépé on arrive plus á l’étagère des dicos ? Faut demander de l’aide aux ptits enfants alors.

              croyant : Qui croit, a la foi religieuse
              foi : Adhésion totale de l’homme à un idéal qui le dépasse, à une croyance religieuse.

              athée : Qui nie l’existence de Dieu.

              Personnellement je nie aussi l’existence du Pére Noël.
              Mais je suis un con donc c’est plutôt logique.

            • Deneb Deneb 12 mai 2010 14:38

              Rounga : j’ai écrit spiritualité, pas mysticisme. La différence est de taille.


            • Rounga le ravissant Roungalashinga 12 mai 2010 14:57

              Ren,

              « Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l’incrédule qui voudrait croire, du forçat de la vie qui s’embarque seul, dans la nuit, sous un firmament que n’éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! »

              Huysmans


            • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 12 mai 2010 16:00

              Formidable, puisque vous le dites à propos des athées, retournons la proposition, le croyant est un con qui doute, mais pas de sa connerie, puisqu’elle serait alors divine. Divine connerie...


            • Furax Furax 12 mai 2010 17:14

              à Ren
              Pépé vous salue bien.
              Les deux articles que je viens de proposer, ils me semble, tendent à démontrer que ce que l’on appelle la foi, la mienne en tout cas, n’est pas un bloc monolytique mais un cheminement plein d’interrogations et de remises en question. C’est ce que j’ai voulu montrer. Peut-être me suis je mal exprimé ou alors peut-être éprouvez vous quelques difficultés en lecture ?


            • Ren 12 mai 2010 17:32

               @ Rounga


              comme c’est beau toutes ces citations.

              Aimez vous celles ci ?

              « Laisse croire les béguines »
              « La culture c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale »

              Joyeux Noël quand même

              Moi j’attend toujours mes cadeaux de l’année passée, j’avais aussi demandé en 2004 des ptits cercueils pour les victimes du divin tsunami mais toujours rien. On peut pas être au four et au moulin me direz vous.

              Tiens vous n’avez rien comme citation sur le Père Noël ?

            • L'enfoiré L’enfoiré 12 mai 2010 19:30

              Ren,
               Au sujet de Père Noël cet article devrait vous amuser
              Vous y trouverez des citations comme à mon habitude.
                smiley


            • Ren 12 mai 2010 22:59

              @ Furax,


              Ben évidement ce sont les croyants qui s’interrogent ,... alors que nous les cons d’athées pleins de certitudes on ne chemine pas et on ne s’interroge pas, on ne pense pas, on sait. C’est bizarre mais j’ai toujours eu l’impression que c’était l’inverse.

              Les écrits de croyants ont toujours été pleins de nuances et de questionnements, « tu feras ceci », « tu ne feras pas cela »,« machin a soulevé les oceans », « trucmuch a guéri les aveugles », « ceux ci iront au paradis », « ceux la iront en enfer », mon préféré c’est quand même « les enfants mort avant d’être baptisés termineront dans les limbes pour l’éternité » mais monsieur le curé c’est des enfants, ils ne sont pas responsables, et on a pas eu le temps ils sont mort nés,..... teuteueteu, rien du tout, pas d’excuse,... pas de bras, pas de chocolat, allez suivant.

              Nous les cons, on ne se demande pas pourquoi un être supérieur (une force, une puissance)magnanime, bon et généreux qui a (selon les religions) créa le monde, a aussi crée, la souffrance des enfants handicapé, les catastrophes naturelles, les dictateurs, ... 

              Quand a la foi, je ne fait que citer le Larousse, et « l’adhésion totale » ne m’évoque pas trop le doute mais c’est sûrement moi qui ai un problème de lecture.

              Je ne vois pas bien ou se trouve la quatrième case a cocher de votre foi pleine de remise en question ? soit on croit en dieu ( croyant) ,soit on n’y croit pas ( athée) , soit on ne sait pas ( agnostique), si il y a une quatrième case quelle est elle ? On y croit a mi-temps, á quart temps ?On y croit un peu mais pas trop ?

              Un con qui a des problème de lecture.

            • Ren 12 mai 2010 23:19

              @ L’enfoiré


              merci pour le lien, je me suis effectivement bien amusé en vous lisant.
              Desproges me manque et son courroux aussi.

            • Rounga le ravissant Roungalashinga 13 mai 2010 09:57

              Un con qui a des problème de lecture.

              Vous avez surtout un problème d’ignorance. Il y en a marre d’entendre toutes ces idées reçues sur la religion. Informez-vous mieux, sortez, parlez avec des gens, lisez, ça vous permettra toujours de décoller un peu du ras des pâquerettes.


            • Ren 13 mai 2010 12:07
              @ Rounga

              Pour votre gouverne, quand j’étais au Lycée en Belgique, j’ai suivi les cours de religion catholique et juive en tant que non croyant(, la religion musulmane n’était pas encore « a la mode »)par curiosité et pendant plusieurs années. Je pourrais vous retourner vos bons conseils et vous dire a vous aussi de vous renseigner et de sortir un peu de votre chapelle, de lire d’autre chose que la bible. Je n’irais pas jusqu’a vous conseiller de lire Michel Onfray mais le dictionnaire Larousse c’est pas mal pour la définition de la foi.

              Mais surtout de développer vos arguments et de répondre a mes questions sur la quatrième case plutôt que de copier coller de citations et d’être fâché tout rouge quand on est pas d’accord avec vos idées.

              Je persiste a dire que croire en des histoires sans queues ni têtes ( comme les religions) s’apparente a croire au pere noel et sert de soupapes a ceux qui ne veulent ou ne peuvent affronter ( accepter ) la realité de notre misérable vie de fourmi.
              Sans jamais les traités de cons.


            • Rounga le ravissant Roungalashinga 13 mai 2010 14:38

              Je persiste a dire que croire en des histoires sans queues ni têtes ( comme les religions) s’apparente a croire au pere noel et sert de soupapes a ceux qui ne veulent ou ne peuvent affronter ( accepter ) la realité de notre misérable vie de fourmi.

              Qu’est-ce qui est le plus difficile à affronter : l’idée qu’après la mort on aura à rendre compte de tout ce qu’on a fait, ou bien l’idée qu’après il n’y a rien ? Je considère toujours ceux qui ne croient en rien comme des optimistes.

              Pour votre gouverne, quand j’étais au Lycée en Belgique, j’ai suivi les cours de religion catholique et juive en tant que non croyant(, la religion musulmane n’était pas encore « a la mode »)par curiosité et pendant plusieurs années. Je pourrais vous retourner vos bons conseils et vous dire a vous aussi de vous renseigner et de sortir un peu de votre chapelle, de lire d’autre chose que la bible.

              Vous ne connaissez rien de moi et je n’en ai rien à faire de votre vie. Le fait est que vous ne savez pas ce qu’est la foi. Vous connaissez la définition du mot, mais vous n’avez pas l’air de savoir ce que c’est en vrai. A titre d’illustration de ce que j’essaie de vous dire, c’est que vous pouvez connaître la définition de l’amour, mais si vous n’avez pas été amoureux vous ne savez pas ce que c’est.
              Croire que la foi signifie l’absence de doute et de recherche personnelle est un contre-sens total.


            • Ren 13 mai 2010 18:22
              « après la mort on aura à rendre compte de tout ce qu’on a fait, ou bien l’idée qu’après il n’y a rien ? Je considère toujours ceux qui ne croient en rien comme des optimistes. »

              Ah bon ? nous aurons donc a rendre compte de tout ce que l’on a fait ? mais pour être pardonné de tout j’espère,... dans un bon esprit chrétien.
              Je suis fort aise que vous me considériez comme un optimiste, cela me plaît bien.

              « Il y en a marre d’entendre toutes ces idées reçues sur la religion »

              Je ne savais pas non plus qu’il n’ existait qu’une religion, je pensais qu’il en existait plusieurs ( des polythéistes, des monothéistes,...) mais mon ignorance est énorme, j’en conviens, surtout comparé a votre immense connaissance.

              « Vous ne connaissez rien de moi et je n’en ai rien à faire de votre vie »
              Je ne connais rien de vous mais vous n’en connaissez pas plus de moi. A part mon ignorance bien sur. Je ressens pourtant une certaine agressivité peu chrétienne dans vos propos. Apparemment la foi n’apaise pas tout les esprit et je doute que votre sauveur soit fier d’une telle phrase, lui qui est si bon.

              « Le fait est que vous ne savez pas ce qu’est la foi ».
              Si c’est vous qui le dites, je vais vous croire.
              Je connais la définition de l’homosexualité et je pense « savoir ce que c’est », sans y avoir goûté, tout en étant hétérosexuel. Un autre exemple ? ou votre esprit bien supérieur au mien a-t il deja compris que l’on peut « savoir ce que c’est en vrai » sans l’avoir expérimenté. Et si vous pensez le contraire comment pouvez vous avoir une opinion sur « les gens qui ne croient en rien » ( la catégorie dans laquelle vous me mettez)

              Je suis tout ouïe quand a votre version de la foi mais au vu de votre hostilité je pense que vous avez assez perdu de temps avec un con ignorant et ayant des problèmes de lecture.


            • concorde 25 juin 2010 22:09

              Deneb, ce que vous qualifiez de « vraie spiritualité » est la spiritualité individuelle. Il faut aussi une force fédératrice pour relier (religare) nos spiritualités individuelles si nous voulons vivre et oeuvrer en société en harmonisant nos efforts. C’est là que l’humanité est en danger : un manque d’unité dans cette diversité necessaire des spiritualités : une force qui confédère mais qui n’étouffe pas la diversité et les individualités. Le bon dosage. Les menaces qui pèsent sur l’humanité sont telles que sans se réunir pour les confronter, l’humanité ne pourra y faire face.


            • Salsabil 12 mai 2010 12:21

              A la lecture de ce deuxième volet, je me dis que votre père vous a transmis toute la joie qu’il éprouvait, à laquelle vous avez sans doute su ajouter ce petit complément d’âme individuel qui vous permet d’aborder l’existence et ses mystères avec une ouverture d’esprit qui me semble rare.

              C’est un plaisir de vous lire.


              • Furax Furax 12 mai 2010 12:35

                Merci une nouvelle fois.


              • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 12 mai 2010 12:30

                Donc catho, à défendre le pape, la modernité éclatante d’une église qui s’acharne contre l’homosexualité, qui cache des pédophiles, et qui refuse aux africains (et aux autres) le port des préservatifs, qui prône le célibat des prêtres..... Donc catho.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès