Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Islam : Mais où est donc passé le soufisme ?

Islam : Mais où est donc passé le soufisme ?

Seule la multiplication des erreurs et des sottises que j'entends et je lis à propos de l’Islam, des Musulmans et du mot « arabe » lui-même me pousse à revenir sur un sujet que j'ai déjà évoqué à de nombreuses reprises et qui me paraît pas d'ailleurs poser de problème particulier, tant la documentation sur le sujet est abondante, à la condition toutefois de se donner la peine de consulter ces sources, sans se limiter aux vidéos de Daech ou aux ignorances de notre presse !

J'ai fréquenté et connu bon nombre de Musulmans et j'ai même quelques bons amis qui le sont encore ou qui l'ont été. Comme disait ce brave Paul Valéry : « La bêtise n'est pas mon fort ! » et, par conséquent, par hasard comme par choix, j'ai plutôt eu la chance de connaître des Musulmans intelligents (Mais si ! Mais si ! Ça existe !). Il y en avait beaucoup déjà à une époque très lointaine où ils étaient, sinon plus nombreux du moins plus influents et plus visibles, de Damas à Cordoue, que bien autres que les circonstances du temps maintenaient à cette époque au cul de leurs chameaux au fonds de l’Arabie qu’on disait alors « Heureuse » au lieu d'en faire le nombril actuel du monde ! Mes amis musulmans se lamentent tous et toujours de l'immobilisme (et souvent hélas du recul) intellectuel des communautés musulmanes qui ont bien changé depuis le glorieux temps de l'Andalousie. Hélas, comme bien d’autres, ils ne le font guère savoir !

On nous bassine avec l’arabe qui serait la langue de plus d’un milliard et demi d’humains ; cette formule me fait me tapoter le menton pour des raisons diverses et multiples dont le détail serait trop long à évoquer ici. Je ne suis jamais allé essayer de vérifier et je suis d'ailleurs bien incapable de le faire, mais je me souviens que mes bons amis, compétents en la matière et parfaits arabophones … eux, me disaient qu'il n’existe même pas de dictionnaire complet et universel de la langue arabe ! Je n'y vois aucun inconvénient pour ce qui me concerne et cela ne fait que me confirmer dans l'idée que le principal problème de la religion musulmane est le conservatisme frénétique qu’on lui impose dans le wahhabisme qui en est devenu évidemment la meilleure ou la pire des incarnations. À mes yeux la principale preuve de l’étourderie, voire de la non-existence d’Allah, réside dans le constat évident qu’il a mis la totalité des ressources énergétiques du monde sous les fesses de ses plus sinistres sectateurs.

Il y a en revanche un terme essentiel à mes yeux dans l’Islam, mais que je n’entends et ne lis nulle part : « soufisme ». Le soufisme (en arabe : تصوف ou taçawwuf ) désigne, en effet, le cœur ésotérique de la tradition islamique. Ce mot qualifie la « vérité » intérieure qui « vivifie et permet la compréhension profonde de « es-shariyah » (la « grande route ») et qualifie non seulement la haqîqah, mais aussi « l'ensemble des moyens destinés à y parvenir, appelé tarîqah conduisant de la shariyah vers la haqîqah, c'est-à-dire de l’ « écorce » (el-qishr) vers le « noyau » (el-lobb) par l'intermédiaire du « rayon » allant de la circonférence vers le « centre ». Le soufisme est lié, depuis les origines, à la fois aux orthodoxies sunnite et chiite, bien qu'il ait pris des formes différentes dans ces deux cas.

René Guénon écrit que, dans la langue arabe, selon un caractère commun par ailleurs avec la langue hébraïque (un de plus !), le sens premier et fondamental du mot « soufi » est donné par « l'addition des valeurs numériques des lettres dont il est formé ». Le mot soufi en a le même nombre que El-Hekmah el-ilahiyah, c'est-à-dire la « Sagesse divine » ; le soufi véritable est donc celui qui possède cette sagesse, ou, en d'autres termes, il est el-ârif bi'llah, c'est-à-dire « celui qui connaît par Dieu », car Dieu ne peut-être connu que par Lui-même ». On comprend déjà que nous sommes là fort loin du djihadisme et de Daech, quoique le soufisme soit au cœur même et aux racines de l’islam ! Dans le soufisme, l'Être suprême est Dieu, à l’agrément duquel on accède par l'amour qui tient la place centrale dans l’enseignement soufi.

Aussi longtemps que les caprices et les hasards de l'histoire ont fait que la domination d'une partie du monde alors connu a été confiée à l'empire ottoman, dont l'islam était infiniment plus accommodant que celui de nos émirs actuels, les choses ne sont pas trop mal passées et les affrontements furent pour l’essentiel territoriaux. Il a fallu la fin de « l’Homme malade » et le développement frénétique de l’exploitation et du rôle des ressources gazières et pétrolières pour que les choses se gâtent. Nous devrons nous en accommoder au moins jusqu'au moment où les dites ressources étant épuisées, nos émirs devront enfin retourner à leurs chameaux de course et à leurs faucons.

Nous n'en sommes hélas pas là, mais on peut espérer voir enfin le bout du tunnel des énergies fossiles puisqu'on constate déjà que le roi du Koweït a déjà dû commencer à aller planquer son pognon au Panama et qu’il y a, si je puis dire, de l’eau dans le gaz en Arabie, en Arabie Saoudite comme au Yemen ou ailleurs ! À ce propos et pour conclure, je vous recommande la fréquentation du blog de Hedy Belhassinne qui est souvent très informé (et pour cause !) et un peu décoiffant !


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 7 juin 11:56

    «  le cœur ésotérique de la tradition islamique »
    et ben il le reste .....
    c’est a dire ésotérique donc caché seul moyen de survie face a l’islam politique .......
    c’est la cause réelle de l’existence d’ésotérismes : la répression aveugle de la vérité par les autorités de tout temps et de toutes latitudes ....


    • Jo.Di Jo.Di 7 juin 12:51

       
      Toute Théo-logie n’est qu’anthropologie, mettant l’accent sur différents aspects humains et en ignorant certains.
      Donc l’Histoire devrait être une anthropomorphisation de toute religion dans une totalisation (sécularisation et indifférenciation dans la complémentarité).
       
      Mais quand la religion n’est plus théologie mais distinction identitaire et fixisme (Islam), elle se radicalise dans un cercle vicieux, face à l’Histoire
       
      recherche d’identité => rejet de l’Autre => renforcement de l’identité en réaction => rejet encore plus fort
       
      Ce conservatisme wahhabite n’est pas religieux mais politique. Erreur du bobo de gôôôche béat ...
       

       

       


      • Jo.Di Jo.Di 7 juin 14:14

         
        Le théologien met l’essentiel de l’action du peuple de son temps dans sa religion.
         
        Pour Mahomet, la conquête de la Oumma.
        Pour le chrétien l’individualité (Dieu est une Personne, dans l’Empire Romain holiste)
        Pour le boudhiste le détachement (culte du néant dans le système de castes)
         
        Et avec l’Histoire,
         
        une religion ne peut s’anthropomorphiser, se séculariser, que si elle devient ’vraie",
         
        typiquement la fin de la religion chrétienne dans le droitdelhommisme, sa sécularisation.
         
        Alors l’Islam stagne dans le moyen-âge.... tant que la Oumma n’est pas planétaire ...
         
        Mais bon, là ça devient trop complexe pour PdG du Capital ... le négrier à Soros

         


      • jakem jakem 7 juin 13:51

        Merci pour ce rappel. Donc, si je comprends bien, le soufisme c’est comme le boudhisme : totalement spirituel, avec quelques superstitions sans danger.

        Je comprends maintenant pourquoi certains commentateurs d’ici et d’ailleurs critiquaient de jeunes boudhistes qui animent de façon bruyante les nuits de certaines cités.


        • cathy cathy 7 juin 13:58

          L’Arabie heureuse existait bien avant l’islam. 


          • Grasj (---.---.201.70) 7 juin 14:16

            Oy,

            Les soufis qui sont encore visible en Algérie et au Maroc ressemblent beaucoup a des franc-maçon arabes je trouve. Il ont un vocabulaire riche et codifié, beaucoup de réserve, sont impliqué en local politiquement, entretienne des correspondances internationales entre gents supérieurs et écrivent des livres pour expliquer aux gents comment penser.

            Il faut pas les voir comme une troisième branche de l’islam, c’est faux en croyance et en démographie. Le mot esothérique a été trop dénaturé. Mieux vaux dire un islam contemplatif.

            -> Sois on les met dans le panier chiite l’islam a tendance evolutive/aristocratique/nationale par opposition a l’islam sunnite, a tendance conservatrice/féodale/panarabe. (Ne me chiez pas une pendule c’est une généralité dégueulasse oui)

            -> Sois on défini chaque secte et chaque « islam national » avec un nom différent Dans ce cas il ya 3 grande confrérie soufie a nommer, la marocaine, l’algérienne, l’égyptienne. toute trois extrêmement minoritaire en démographie mais sureprésenté dans les publications.

            ++


            • Neymare Neymare 7 juin 16:17

              @Grasj
              Je ne pense pas qu’on puisse classer un enseignement ésotérique de la meme façon que les branches d’une religion. Comme dit l’auteur, l’ésotérisme, c’est quand c’est Dieu qui t’apprend les choses, et quand c’est le cas cet enseignement n’a plus grand chose à voir avec les religions auxquelles ils sont affiliées.

              On peut très bien etre à la fois souffiste, Bouddhiste (ésotérique), indouiste, franc maçon (les vrais spirituels pas les opportunistes), Gnostique chrétien ou candidat libre ce n’est pas du tout contradictoire. Car si les moyens peuvent différés, le principe est le meme, et au final c’est toujours l’Esprit qui libère l’Esprit.

              Quand à dire comme je l’ai lu plus haut que ce sont les politiques qui bloquent ces connaissances, je ne pense pas qu’ils y comprennent grand chose. Néanmoins, il faut noter toutefois que le nouvel ordre mondial libéral préconise de ne pas trop enseigner la philosophie à nos cheres tetes blondes au cas ou il leur prendrait de réfléchir par eux memes.


            • sara sara 7 juin 16:40

              @Neymare

              hahahah ’’l’ésotérisme, c’est quand c’est Dieu qui t’apprend les choses’’ ... parce que sinon qui est ce qui nous apprend ’ les choses’ ... ah new age quand tu nous tiens 



            • Neymare Neymare 7 juin 17:11

              @sara
              oui c’est ce que dit l’auteur dans cette phrase " il est el-ârif bi’llah, c’est-à-dire « celui qui connaît par Dieu »
              Personnellement, je ne connais pas le new age, mais c’est un terme générique souvent utilisé par les grenouilles de benitier ou ceux qui n’y connaissent rien
              Malheureusement, c’est triste d’avoir affaire souvent sur av à des gens qui faute d’avoir des idées préfèrent dénigrer celles des autres avec des termes fourre tout , c’est tellement plus facile


            • sara sara 8 juin 17:11

              @Neymare
              bah ... sans entrer dans une discussion sur la traduction du B dans B illah. me demande comment vous avez fait pour traduire connaitre par Dieu en c’est Dieu qui t’apprend les choses. ca c’ était plutôt facile je trouve. le probleme du new agisme cest ca, les approximations a la sauce chakra... 

              sinon peace. 

            • Paul Leleu 7 juin 18:05

              le problème, c’est que les musulmans que je connais sont d’une pauvreté spirituelle accablante... leur religion s’arrête au cochon et à l’alcool... et vaguement aux « bonnes moeurs »... et depuis 3 jours ils nous cassent les pieds avec leur jeûne qu’ils commentent à tous les carrefours... 


              Tout ça ne les empêche pas de picoler en cachette en revenant de la « squé-mo » (wesh !) et de jouer aux jeux de hasard à gratter comme des bons beaufs français... 

              Toute cette religion n’est malheureusement qu’une mascarade communautariste. Et les raidissements identiaires de l’islam ne sont que les sursauts de l’agonie d’une religion dépassée. 

              Franchement, la pire chose qui arrive à l’islam depuis 100ans, c’est le pétrole, « l’or noir », qui porte parfaitement son nom... en redonnant un « second souffle » à une religion morte au tournant du 20ème siècle. Et en asservissant les pauvres peuples magrébins (et autres) qui n’avaient rien demandés, et souhaitaient entrer dans la modernité avec les autres êtres humains. 

              Ca fait plutôt peur. Parce-que ça va mettre des décennies et beaucoup de violences inutiles pour se casser la figure... maintenant si quelques poètes veulent continuer à contempler l’éternel, je n’y vois aucun problème... même pas besoin de connaitre une religion pour cela. 

              • SysATI 7 juin 18:14

                De même que pour la religion chrétienne avec les gnostiques, éradiqués par le concile de Nicée en 325 pour établir la base de la religion « officielle » donc hiérarchisée, légale, et surtout étatique, les soufis musulmans, dépositaires du même genre de philosophie « Dieu est en toi », ont été quasiment éradiqués par les frères ennemis : les Sunnis et les Chiites.
                 
                Comme quoi une religion qui dit « Dieu est en toi », et qui devient forcément le synonyme de : alors l’autre c’est aussi Dieu, donc ton frère...
                Donc tu ne peux pas lui faire la guerre  ! ça n’intéresse absolument personne :(
                 
                Mais ils n’ont quand même pas totalement disparu... Mevlana Celaleddin’i Rumi et Yunus Emre restent encore très présents dans la culture turque.
                 
                Vous avez peut-être déjà entendu ce poème attribué (à tord) à Mevlana :
                 
                Viens, viens, viens... qui que tu sois, viens !
                Viens aussi que tu sois infidèle, idolâtre ou païen,
                Notre couvent n’est pas un lieu de désespoir ;
                Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens !
                (i.e. peut importe la croyance, la religion ou la couleur de la peau, nous sommes tous pareils/frères)
                 
                Mais vous n’avez sans doute jamais lu la suite, autrement plus intéressante...
                 
                Şu toprağa sevgiden başka bir tohum ekmeliyiz,
                Şu tertemiz tarlaya başka bir tohum ekmeliyiz biz...
                Beri gel, beri ! Daha da beri ! Niceye şu yol vuruculuk ?
                Madem ki sen bensin, ben de senim, niceye şu senlik benlik...
                Ölümümüzden sonra mezarımızı yerde aramayınız !
                Bizim mezarımız âriflerin gönüllerindedir.
                 
                (traduction rapide et _très_ approximative)
                 
                Il nous faut planter dans ce champ autre chose que juste des graines d’amour. 
                Puisque tu es moi et je suis toi, pourquoi continuer à se tutoyer.
                A notre mort, ne cherchez pas nos tombes sur terre,
                Nos tombes seront dans le coeur des savants (i.e. ceux qui savent, qui ont étudié)
                 
                Effectivement, « je » et « tu » n’ont aucun sens puisque nous faisons en fait partie d’une seule âme (Dieu) et il faut supprimer même le concept de « l’autre »... L’humanité est ses innombrables petits individus tous partageant une grande âme unique appelée Dieu... (certains égaux étant quand même plus égaux que les autres puisqu’ils « savent » --- à mettre en relation avec les « parfaits » des Cathares qui ont atteint la révélation à force d’introspection ou des Buddhas qui ont atteint eux le Nirvana —> l’étude et la connaissance mènent à Dieu)
                 
                C’est effectivement une vison de l’Islam qu’on a pas l’habitude de voir...
                Et qui est très très éloignée de celle qu’ont les sbires de Daesh :)
                 
                PS : Comme quoi, ils n’ont rien inventé :))))
                https://www.youtube.com/watch?v=19sAewJH22I


                • jesuispascontent jesuispascontent 7 juin 19:00

                  Le soufisme c’est cette secte qui consiste à embrasser les pieds d’un vieillard sénile ?


                  • gaijin gaijin 8 juin 08:39

                    @jesuispascontent
                    non ça c’est le catholicisme


                  • olala (---.---.209.137) 7 juin 19:33

                    Il y a eu le 1er congrès mondial sur le soufisme en Algerie, lire :

                    Contre l’islam radical, l’Algérie joue la carte de l’islam soufi >

                    http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/contre-l-islam-radical-l-alg-rie-joue-la-carte-de-l-islam-soufi-2131711163


                    • Ratatouille Zoblard le terrible 7 juin 23:55

                       en suivant la trace de

                      Piotr Demianovitch Ouspensky
                      (

                      Fragments d’un enseignement inconnu)

                      et Georges Gurdjieff dans une recherche des origines de l’Enneagramme

                      il semblerait que les Soufis est été acteurs de la transmission de ce

                      savoir.





                      • gaijin gaijin 8 juin 09:01

                        @Zoblard le terrible
                        pour un retour a la base voir ici :
                        http://www.cultura.com/l-enneagramme-9782910677657.html

                        en conférence ici :
                        http://www.baglis.tv/ame/mystique/744-les-neuf-voiles-noeuds-de-l-ame-dans-l-enneagramme.html

                        hélas sur un site payant mais il y a plein d’autre trucs a voir


                      • Ratatouille Zoblard le terrible 8 juin 13:07

                        @gaijin
                        .
                        Gurdjeff est difficile à décrypter ,les traditions orales et l’initiation
                        « sur mesure » n’ont réellement profités qu’à ceux qui ont côtoyés
                        les « maitres »,disons les détenteurs de la connaissance.
                        d’après ce que j’ai pu voir ,cette connaissance est plus ancienne
                        encore,(je vais pas fouiller dans ma biblio)
                        mais ceci est intéressant.

                        L’Ennéagramme, dynamique de connaissance et d’évolution : Téléchargement gratuit.
                        .j’ai commencé à lire le grand livre de l’énnéagramme. smiley
                        j’ai déja les bases des énnénatypes ,c’est plus facile.
                        -
                        c’est tout de même plus simple que toutes ces « cachoteries »
                        ancienne qui ont certainement de très bonnes raison de rester
                        discrètes notamment pour une durée de pérennité dans le temps.
                        Et pour éviter les persécutions des DQ bleu (SD) on ne rigole pas
                        avec le dieu unique.
                        j’avance doucement avec Ken Wilber aussi.. smiley
                        -
                        -bonne évolution à toi

                      • fred.foyn Le p’tit Charles 8 juin 07:14
                        Maintenant ça « soufisme » avec l’islam...marre de ces décérébrés... !

                        • robert 8 juin 12:22

                          @Le p’tit Charles
                          on en a des comme toi ici et cela nous plaît


                        • Jean Keim Jean Keim 8 juin 08:08

                          L’esprit - même immobile - est mouvement par nature, un courant circulaire avec un point central qui est vide, il n’y a rien à connaître, le savoir aliénant* est extérieur.

                          Toute chose est une accrétion se maintenant grâce à ce centre vide, c’est également l’essence de l’ego.
                          C’est peut-être ce que veut exprimer le derviche tourneur par sa danse circulaire.

                          (*) Qui prive de la liberté, qui soumet à des contraintes exigeantes.

                          • gaijin gaijin 8 juin 08:42

                            @Jean Keim
                            C’est peut-être ce que veut exprimer le derviche tourneur par sa danse circulaire.

                            pas tout a fait la danse du derviche est une technique basique pour se plonger dans ce centre vide ( et y disparaitre )


                          • Ratatouille Zoblard le terrible 8 juin 13:11

                            @gaijin
                            On obtiens le même résultat avec le tourniquet
                            et c’est moins fatiguant.. smiley


                          • Jean Keim Jean Keim 8 juin 13:33

                            @Zoblard le terrible
                            Le tourniquet peut mener très loin tout est une question de passion et d’attention smiley

                            Il y a tjrs la question de savoir qui ou quoi fait tourner les choses, cette fameuse énergie qui pourrait expliquer le déficit de matière dans l’univers 

                          • Ratatouille Zoblard le terrible 8 juin 15:44

                            @Jean Keim

                            le déficit de matière dans l’univers

                            oui je sait mon toubib m’a déjà dit que je mangeai trop.. smiley

                            -m’excuse à Me univers,tout penaud
                            recommencerai plus,promis juré ,craché


                          • SysATI 8 juin 23:26

                            @Jean Keim

                            Oh c’est beaucoup plus compliqué que ça :)


                            C’est en pas une danse mais une prière qui symbolise la création du monde par Dieu. 
                            Elle commence avec le « Semazen » (celui qui tourne) assis/mort/incréé. Il porte sur lui un long chapeau noir (sa pierre tombale), une robe blanche (son suaire) et un pull en laine noir (la terre dans laquelle il est enterré). 
                             

                            Il se lève, retire son pull et le pose par terre, puis il commence à tourner et à renaître à la vie.
                            Il a les bras croisé sur le buste et en cela exprime l’unicité de Dieu.
                            Il tourne autour de lui-même et autour de la piste et petit à petit ses bras s’écartent.


                            A chaque tour, il récite le nom de Dieu et demande/reçoit l’amour/la grâce de Dieu.
                            Il a d’ailleurs la paume de la main droite tournée vers haut, pour recevoir la grâce et la paume de la main gauche tournée vers le sol, pour l’y redistribuer.

                            Il effectue 3 tours de piste, et lors de ces trois tours, il salue 4 fois.


                            Pendant ces saluts il réalise successivement :
                            Salut I : qu’il croit en Dieu
                            Salut II : qu’il admire Dieu, son pouvoir et a grandeur
                            Salut III : Que cette admiration se transforme en amour
                            Salut IV : Qu’il est un serviteur de Dieu, ainsi que Dieu l’a voulu lors de la création. 

                            Il atteint donc une sorte de plenitude/Nirvana qui est l’étape ultime à laquelle peut arriver un homme : comprendre qu’il est un serviteur de Dieu.

                          • Jean Keim Jean Keim 10 juin 07:48

                            @SysATI
                            Merci pour votre réponse, je ne cherche pas à vous heurter de qq. manière que ce soit mais la plupart des rites religieux et/ou spiritualistes, qu’ils soient exotériques comme la messe ou plus intériorisés comme une technique de méditation ou carrément ésotériques comme une initiation secrète, il y a toujours la pratique d’une autosuggestion et l’adhésion à une idée.

                            Pourrions-nous vivre sans conviction, personnellement je perçois que vivre sans conviction est le propre d’un esprit sain.

                          • SysATI 11 juin 13:05

                            @Jean Keim

                            Mon post était purement à titre informatif et si j’ai une conviction, c’est bien que les religions ésotériques, mystiques, révélées ou pas ont toujours été et sont toujours néfastes à l’homme en particulier et à l’humanité en général. Nous sommes donc parfaitement d’accord :)


                          • Crab2 8 juin 09:49

                            Islamisme ou islamisme ? Nul responsable politique n’est tenu de choisir entre la peste ou le choléra

                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/the-time-to-tweet-saison-8-et.html


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 juin 12:56

                              «  »Mes amis musulmans se lamentent tous et toujours de l’immobilisme (et souvent hélas du recul) intellectuel des communautés musulmanes qui ont bien changé depuis le glorieux temps de l’Andalousie.«  »


                              Le glorieux temps de l’Andalousie de qui et pour qui ? Certainement pas des enturbannés de cette époque puisqu’ils ont fini par être chassés non pas par le fusil mais par des coups de pieds au derrière, l’Espagne ne garde même pas un souvenir lointain ! 

                              Pendant ce temps, les Européens avaient tout récolté et tout capitaliser pour se permettre une « Renaissance » et même le débordement sur l’ensemble des Continents ! 

                              Vous êtes privilégié pour avoir connu des « musulmans »... Ou est-ce seulement une trouvaille en fouinant des les vieux écrits moisis des caves de bibliothèques françaises ?

                              Le « soufisme » est sur le même rayonnage que la « Franc-maçonnerie », mais la Religion musulmane est aussi loin de « usbek » que l’est l’Ouzbékistan de l’Etoile du Berger !

                              • usbek 8 juin 16:21

                                @Mohammed MADJOUR

                                Mohammed MADJOUR

                                « Un homme au chômage forcé comme tant d’autres humains mais qui est l’opposant farouche aux corrompus ainsi qu’aux corrupteurs qui empoisonnent l’état du Monde ! Homme de science et Expert, je suis au service de la Vérité et de la Justice ! »
                                Modeste Madjour dit Mohammed ! MDR

                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 juin 22:11

                                @usbek

                                C’est une belle mort ...


                              • franc 9 juin 11:24

                                @Mohammed MADJOUR

                                -

                                Oui, le bel âge de l’Andalousie islamique est un mythe mensonger ; c’est en ce temps là que les livres d’Averroès et des philosophes ont été brûlés, et ceux ci comme Averroès ont du fuir pour ne pas être brûlés aussi.

                                -

                                Et pendant ce temps l’Europe s’ouvre à la Renaissance

                                -

                                Et les musulmans de cette époque ont été chassés à coups d e pieds au cul ,totalement mérité .


                                  • franc 9 juin 11:15

                                    L’islam est ennemi du soufisme comme tout intégrisme dogmatique est ennemi du mysticisme spirituel.

                                    -

                                    L’islam tel qu’il est, l’islam coraniste hanbalite , et le soufisme sont deux religions totalement et absolument différentes

                                    -

                                    C’est l’islam coraniste intégriste par nature qui a tué le mystique Hallaj tout comme le judaïsme hébraïque intégriste par nature a tué Jésus.


                                    • Crab2 9 juin 13:35

                                      Des phallocrates mondes grecques, romains et plus tard de ceux des pays musulmans, cette terre des Celtes la France se différenciait par un « Matriarcat pré-celtique » : la femme reine, guerrière et prêtresse face à l’empire romain patricien – Suites :

                                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/femmes-celtes.html

                                      ou sur :

                                      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/06/09/femmes-celtes-5812970.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès