Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Jésus avait deux fils...

Jésus avait deux fils...

Aujourd’hui mercredi 12 novembre sort aux Etats-Unis un livre qui prétend s’appuyer sur un manuscrit du VIème (ap JC) retrouvé à la British Library. Selon ce document jusqu’ici inconnu, Jésus aurait eu deux enfants avec une amie.

Deux enfants car les sexes ne sont pas précisés dans les articles journalistiques d’outre-manche. La génitrice serait Marie-Madeleine. Nous n’avons pas encore lu le livre en question mais quelques réflexions s’imposent avant que la presse mainstream animée par nos journalistes à l’éthique irréprochable n’inonde les foyers français de cette nouvelle tarte à la crème.

Quelques mots sur les auteurs

Simcha Jacobovici (Né en 1953 près de Tel Aviv, Israël) est engagé dans de nombreuses associations juives (médaille de la Knesset en 1980) et a co-réalisé avec James Cameron un documentaire pour Discovery Channel intitulé « La tombe perdue de Jésus » (2007). Il a suivi des études philosophiques et de sciences politiques.

Barrie A. Wilson (Né en 1940 à Montréal) a également un cursus universitaire en philosophie mais aussi en études bibliques d’orientation protestante assurément basées sur la méthode historico-critique. On notera parmi ses publications, en 1981 : « Interprétation, Méta-Interprétation et Œdipe-Roi » publiée à L’Université de Berkeley (où enseigne Judith Butler). En 2008, il publie « Comment Jésus est devenu chrétien », livre qui tente d’étayer la thèse d’un Jésus simplement homme divinisé par ses amis, prétendant confirmé en cela une des thèses de l’exégèse positiviste qui sépare le Jésus de l’Histoire du Jésus de la foi. Ce livre a reçu le prix Joseph et Faye Tanenbaum d’histoire aux Books Awards juives canadiennes en 2009.

Quelques mots sur les « révélations »

On nous annonce « un manuscrit récemment décodé qui découvre des révélations inédites sur la vie et l'époque de Jésus de Nazareth » (http://pegasusbooks.com/books/the-lost-gospel-hardcover)

Ce document « redécouvert à la British Library est un ancien manuscrit de l'Église primitive, copié par un moine anonyme ». Selon les sources journalistiques, ce document serait en araméen ou en syriaque. On est par contre plus précis sur le canal d’achat : amazon.com (25 €).

« Ce que les auteurs découvrent finalement est aussi étonnant que surprenant : la confirmation du mariage de Jésus à Marie-Madeleine ; les noms de leurs deux enfants ; la présence imposante de Marie-Madeleine ; un terrain jusque-là inconnue sur la vie de Jésus, soit 13 ans avant la crucifixion ; une tentative d'assassinat contre Marie-Madeleine et leurs enfants ».

Mais outre que Jésus n’a finalement pas été crucifié, on découvre aussi « la connexion de Jésus à des personnalités politiques au plus haut niveau de l'Empire romain ; et un mouvement religieux qui est antérieure à celle de Paul-de l'Église de Marie-Madeleine. Partie roman policier historique, partie aventure moderne, L’évangile perdu révèle les secrets qui ont été cachés à la vue des millénaires ».

Quelques mots sur la crédibilité du manuscrit

Nommé ce document un évangile semble impropre puisqu’il s’agit selon toute vraisemblance d’un roman juif de tendance gnostique.

En attendant d’avoir des informations plus précises au-delà de l’effet d’annonce commercial, les auteurs semblent avoir l’honnêteté de reconnaître dans leur œuvre que ce document extraordinaire… ne mentionne pas Jésus une seule fois mais parle d’un certain Joseph qui présenterait « des ressemblances frappantes aux Christ ». La femme d’ailleurs ne s’appelle pas une seule fois Marie-Madeleine dans le texte en question mais Aseneth.

Bon. Mais en cherchant un peu, on se rend compte qu’un roman juif mettant en scène Joseph et Aseneth est recencé habituellement dans les collections classiques de la littérature juive…

La notion de « décodage » est classique dans l’exégèse moderne qui s’imagine toujours que le Bon Dieu s’est révélé à travers un labyrinthe déchiffrable par quelques spécialistes initiés. Bonjour la révélation pour le salut du monde ! Sans nier différentes strates de signification, les écritures révélées utilisent des métaphores accessibles à tous.

En attendant d’avoir des compléments d’informations sur cette nouvelle imposture parfaitement traçable, nous nous permettons de suggérer plus que jamais un esprit de discernement et de prudence afin de séparer le vrai du vraisemblable. Bref, des deux enfants, on saura peut-être si le plus jeune lui a demandé la part qui lui revenait. Concernant les deux auteurs, sans doute des claques qui se perdent.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Massada Massada 12 novembre 2014 10:55

    Les coutumes juives du temps de Jésus méprisaient le célibat et il est peu probable qu’un homme juif comme Jésus n’ait pas été marié. 


    La tradition juive a toujours favorisé, le mariage.

    • bourrico6 12 novembre 2014 11:53

      Vache, la seule de tes interventions ou tu ne mérites pas une paire de baffe pour propagande stupide, grossière et mensongère.

      Je tiens à le signaler, bravo !


    • cedricx cedricx 12 novembre 2014 13:43

      C’est étonnant aussi de constater à quel point les juifs s’intéresse au christianisme et à son histoire, et ce sont eux aussi qui à force d’abnégation découvrent les secrets les plus intimes des prophètes, il faut dire qu’ils ont la main heureuse et parviennent miraculeusement à dénicher des preuves de ce qu’ils avancent sur les étagères poussiéreuses d’antiques bibliothèques ou dans les tréfonds des chantiers archéologiques. Miracle !


    • ETIENNE 12 novembre 2014 17:55

      Nombreux juifs du temps de Jésus méprisaient également Jésus, vu ce qu’ils lui ont fait.
      La tradition juive est également riche en mépris envers Jésus et sa famille


    • Ouallonsnous ? 12 novembre 2014 18:01

      D’ou tiens tu qu’il était juif Jésus ?

      Hasbariste de mes deux, il aurait fallu que cette religion existe !

      Ce qu’on peut dire avec certitude, est qu’il était palestinien comme tout le monde en Palestine, à l’époque, le sionisme n’ayant pas été inventé par ceux qui attendront la fin du 19éme siècle pour se manifester !


    • tf1Groupie 12 novembre 2014 22:03

      Où est-il dit qu’il prêchait la religion juive ??


    • OMAR 12 novembre 2014 22:22

      Omar33

      Massacrada

      La tradition juive a surtout imposé le matriarcat.....

      http://www.adathshalom.org/RK/fondement_historique_matrilinearite.pdf

      Et par respect à ta religion, je n’écris pas pourquoi.
      http://matricien.org/matriarcat-religion/judaisme/


    • slave1802 slave1802 13 novembre 2014 09:25

      Arrêtez vos conneries, tout le monde connait la religion des Palestiniens...

      Jésus était un jihadiste et puis c’est tout, la preuve il était barbu !


    • epicure 15 novembre 2014 21:59

      @Par Ouallonsnous ? (---.---.---.173) 12 novembre 18:01

      Un minimum de connaissances historiques permet de ne pas jouer l’hystérique.
      Les territoires de Judée (Jérusalem) et galilée ( Bethléem ) était habitée par des gens dominés par la religion juive ( mais différente de la religion rabbinique actuelle avec quatre grands courants ) , et qui ne tolérait que très peu des gens de religions polythéistes.

      Toute la Palestine ?
      Non car sur la côte sud se maintenait des descendant des philistins (d’où le futur nom de Palestine), qui englobe ce qui est devenu la bande de gaza.

      Mais avec les conquêtes grecques, puis romaine, les juifs vont se voir imposer de cohabiter avec des gens de croyances et pratiques religieuses. Les plus intolérants et nationalistes vont créer un mouvement appelé zélote, orienté vers la violence, un peu les ancêtre des djihadistes musulmans ( comme l’illustreront humoristiquement les monthy pythons dans la « vie de brian » ). Ainsi un mouvement d’intolérance enre juifs et polythéisites va déclencher la première révolte juive, qui se soldera par  : l’éradication des zélote ( nombreux se suicideront plutôt que de se rendre à massada ), mais surtout la destruction du temple de salomon pivot de la religion juive surtout les saducéens, et une première vague de diaspora. Changeant en profondeur le judaïsme et donnant naissance au judaïsme rabbinique. La deuxième révolte juive aboutira encore une fois à l’inverse des attentes des juifs révoltés : l’exil forcé des juifs des terres de Judée Galilée, pour mettre fin à toute revendication territoriale ou d’exclusivité religieuse.
      Ces événements on pu favoriser l’émancipation du christianisme vis à vis du judaïsme, en favorisant le courant universaliste vis à vis du courant purement juif.

      S’il est resté des juifs en israêl/palestine,ce sont des gens peu religieux, tolérants, ou des convertis au christianisme naissant. Par contre les néo philistins eux n’ont pas été affectés par ces événements puisque non juifs.


    • Zip_N Zip_N 19 novembre 2014 22:09

      Sampiero, il pouvait pas precher ailleurs que vers les synagogues, les églises existaient pas encore, et il y avait que des synagogues. Evidemment les 5000 personnes qui mangaient le pain avec Jésus était pas tous païens et nombre étaient des juifs réformés.


    • Gnostic GNOSTIC 12 novembre 2014 10:58

       

      Quantum nobis prodest haec fabula Christi !

      Combien cette fable du christ nous est-elle profitable !

      Lettre privée du pape Léon X

       

      Une historienne dont je ne me rappelle plus le nom spécialiste des Templiers prétend que les services secrets israéliens possèderaient une preuve matérielle irréfutable que le dénommé Jésus n’est jamais ressuscité ce qui leur permettrait ainsi de tenir catholiques et protestants bien sages ?

      Rappelons que l’état d’Israël a annexé Jérusalem et toute la Cisjordanie en 1967 et contrôle toutes les fouilles effectuées sur ses territoires.

       smiley 


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 novembre 2014 11:07


        Nous n’avons aucune preuve historique de l’existence de « jésus l’oint ».
        Et maintenant, il faudrait croire en l’existence de sa descendance...
         smiley smiley smiley


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 novembre 2014 09:50


          N.B. :
          Sans oublier Sophie Neveu...


        • cathy30 cathy30 12 novembre 2014 13:56
          Si la descendance de Joseph est attaqué ce n’est pas pour rien, je ne parle même pas de notre Seigneur Jésus, lui c’est en permanence.
          Genese 48
          Mais Israël tendit la main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm, qui était le plus jeune, et sa main gauche sur la tête de Manassé. Il croisa donc ses mains, bien que Manassé fût l’aîné. 15 Il bénit Joseph et dit : Que ces garçons soient bénis par le Dieu devant qui ont vécu mes pères Abraham et Isaac, le Dieu qui a pris soin de moi depuis que j’existe et jusqu’à ce jour, 16 l’ange qui m’a délivré de tout mal. Qu’ils perpétuent mon nom et celui de mes pères Abraham et Isaac ! Qu’ils aient beaucoup d’enfants partout dans le pays. 17Joseph remarqua que son père avait posé sa main droite sur la tête d’Ephraïm. Cela lui déplut et il prit la main de son père pour la faire passer de la tête d’Ephraïm sur celle de Manassé. 18 Il dit à son père : Il ne faut pas faire ainsi, mon père, car c’est celui-là l’aîné ; mets donc ta main droite sur sa tête. 19 Mais son père refusa et dit : Je sais, mon fils, je sais. Celui-là aussi deviendra un peuple ! Lui aussi sera grand. Mais son frère cadet sera plus grand que lui et sa descendance formera des nations entières. 20 Ce jour-là, il les bénit tous deux et dit : Le peuple d’Israël vous nommera dans ses bénédictions en disant : « Que Dieu te rende semblable à Ephraïm et à Manassé ! » Ainsi il plaça Ephraïm avant Manassé.

          La descendance d’Ephraim deviendra des nations entières. Commonwealth

          Ephraim n’est pas parmi les 144000 (chrétiens témoins de Jésus-christ pendant les 3 ans et demi de déchaînement mondial) et donc je suppose qu’il y aura 144000 adeptes de l’antéchrist qui témoigneront et auront les noms de ces tribus plus bas officiellement.
          7:4- Et j’ai appris combien furent alors marqués du sceau : cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël.7:5- De la tribu de Juda, douze mille furent marqués ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ;7:6- de la tribu d’Aser, douze mille ; de la tribu de Nephtali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ;7:7- de la tribu de Siméon, douze mille ; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d’Issachar, douze mille ;7:8- de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille furent marqués. Le triomphe des élus au ciel.1


        • bahr 12 novembre 2014 15:23

          Cathy30 :

          Joseph, c’est Manassé et Éphraïm. Éphraïm fait donc bien partie des 144.000. Manassé représente le peuple Blanc Américain tandis qu’Éphraïm représente le peuple Blanc du Commonwealth. Joseph est donc ce que le monde appelle « les Anglo-Saxons ».

          Tu es dans l’erreur quant à la tribulation de Jacob-Israël : il ne s’agit pas de trois ans et demi mais bien de 2.520 ans, et cette tribulation commence dès la dispersion des Israélites en Assyrie puis en Babylone. Tu es dans la fausse doctrine catholique du futurisme, qui fut concoctée par les jésuites Ribera et Alcazar au seizième siècle.

          Lire http://www.youscribe.com/catalogue/tous/savoirs/l-origine-catholique-romaine-des-doctrines-du-futurisme-et-du-2400662


        • Baasiste 2 16 novembre 2014 02:21

          Mauvaise interprétation, Ephraïm c’es la fameuse multitude des nations rattachés à Israël et adopté par Israël via la nouvelle alliance.


          je ne suis pas un juif messianique, loin de là mon Dieu mais ce juif messianique ou jduéo-chrétien (sioniste malheureusement) explique TRES TRES BIEN qu’ephraïm c’est les Gentils rachetés et incorporés à Israël, la maison d’Israël (l’Eglsie actuellement) comprenant juifs et nations en jésus.

          ne pas oublier qu’il est dit dans la bible qu’abraham est le père d’une multitude de nations et qu’en sa descendance toutes les nations seront bénies, qu’il sera père d’une multitude de nations. les Gentils chrétiens sont la descendance spirituelle d’Abraham et d’Ephraïm dilué dans les nations (après la destruction du royaume d’Israël assimilé à Ephraïm, au nord de Juda) qui sera racheté après son bannissement de l’alliance via les nations auquel Dieu tend la main avec le NT, dans lesquelles Ephraïm fut dilué et dispersé. Israël c’est « lutter avec Dieu » les fidèles de Dieu actuellement sont tous ceux en Christ, Juifs ou Gentils.

          Les juifs sont les descendants charnel du Royaume de Juda comprenant deux tribus : celle de Juda et celle de Benjamin.

          Ephraïm dans la Genèse est né en Égypte, coupé de la maison d’Israël, et est ensuite adopté par Jacob (Israël) avant sa mort ça représente totalement Dieu (à partir du nouveau testament et de Jésus) qui adopte dans la maison de ceux luttant avec Dieu, les Gentils, et Ephraïm ainsi que Joseph (le père d’ephraïm) sont archi-bénis, dans les derniers chapitres de la Genèse, pk ? car les Gentils seront les premiers composants du peuple de dieu par la suite.

        • Baasiste 2 16 novembre 2014 02:24

          les Gentils chrétiens sont la descendance spirituelle d’Abraham et d’Ephraïm dilué dans les nations (après la destruction du royaume d’Israël assimilé à Ephraïm, au nord de Juda) qui sera racheté après son bannissement de l’alliance via les nations auxquelles Dieu tend la main avec le NT, dans lesquelles Ephraïm fut dilué et dispersé. Israël c’est « lutter avec Dieu » les fidèles de Dieu actuellement sont tous ceux en Christ, Juifs ou Gentils.


          correction

        • Neymare Neymare 12 novembre 2014 11:39

          « Il ne convient pas à un homme pieux, ... d’embrasser une femme étrangère, »
          « Joseph était doux, miséricordieux et craignant le Seigneur »
          Le principe utilisé par Jésus (ou du moins celui qu’on a appelé comme ça par la suite) pour devenir le Christ est le meme qu’utilise les bouddhistes ou autres pour arriver a la libération. Cette libération est principalement une libération de la vision humaine des choses
          En aucun cas, un homme libéré ne pourrait craindre le seigneur ou avoir des principes fondés sur des idées religieuses du genre « le sexe c’est pas bien ou il faut pas embrasser une femme etc... »
          Un homme comme ça devient libéré, mais avant de l’etre c’est un homme comme un autre, rien ne l’empeche d’avoir des enfants (et meme après).
          Enfin, l’histoire de la crucifixion et de la résurrection est symbolique : c’est en crucifiant son ego (en l’éliminant) que l’homme ressuscite càd que la quintessence de son esprit se réveille, c’est l’éveil ou l’illumination bouddhiste. Idem pour sa mère qui est censée etre vierge : la vierge est elle aussi symbolique, elle est le symbole (la personnification) de l’univers physique.
          Le christ a donc pour père Dieu (de par son esprit transcendé) et pour mère (toujours symbolique) l’univers physique qui lui donne son corps et sa vie terrestre
          Il va de soi que la mère de Jésus (celle qui l’a enfanté) n’était pas vierge, et que c’est bien d’un etre humain qu’elle a enfanté et non d’un Dieu dejà pret a l’emploi


          • Robert GIL ROBERT GIL 12 novembre 2014 11:45

            et si dieu n’etait pas le pere de jesus :

            voir : REPONSES


            • César Castique César Castique 12 novembre 2014 11:50

              Je ne sais pas pourquoi, mais dès le chapeau, j’ai pensé à Denis Vrain-Lucas, célèbre pour avoir vendu à l’éminent mathématicien Michel Chasles - c’est l’un des 72 savants dont le nom figure sur la tour Eiffel, une pointure donc - des lettres d’Alexandre le Grand à Aristote, de Lazare à saint Pierre, d’Archimède à Néron, de Pythagore à Sapho, de Cléopâtre à Jules César, ainsi que des missives signées Jeanne d’Arc, Rabelais, Charles Quint, Shakespeare, Galilée, Montesquieu, Cicéron, Dante Alighieri..., 27’000 pièces au total 


              • Bastienou Carcajou 12 novembre 2014 16:14

                Toutes en français et parfois signées en faisant allusion au Christ dans leur datation.

                Mais bon, la naïveté à ce degré en est presque émouvante.

                Cordialement


              • diogène diogène 12 novembre 2014 12:05

                Qule intérêt ?


                Le demi-dieu (mi-homme, mi dieu) adoré par les chrétiens est un amalgame d’anciens dieux païens, de mythes babyloniens et de prophètes allumés prêchant Zoroastre ou Mithra !

                Les gens ont le droit de croire ce qu’ils veulent dès qu’ils ne m’imposent pas de partager leurs croyances et qu’ils respectent les lois de l’état dans lequel je vis.

                Mais pourquoi chercher un fondement historique à ces mythologies ?


                • Ouallonsnous ? 12 novembre 2014 18:18

                  Mais pourquoi chercher un fondement historique à ces mythologies ?

                  Parce que mensonge, affabulation et enfumage sont les mamelles du conditionnement « mains stream » actuel !


                • diogène diogène 13 novembre 2014 08:13

                  En matière d’enfumage, les religions sont championnes du monde !


                • Baasiste 2 16 novembre 2014 02:41

                  Déjà diogène Jésus demi dieu est une thèse arianiste hérétique qui fut définitivement anathème condamné et interdite par le concile de Nicée en 325.


                  Jésus fils de Dieu n’est pas à le comprendre dans le sens païen, Jésus fils de dieu ça veut dire que jésus a été engendré à partir de l’opération du Saint esprit et non par un papa humain, qu’il est à l’image de Dieu le père, qu’il représente Dieu le père sur terre et qu’il est de même substance (divine) que Dieu le père. Jésus dans le christianisme est simplement Dieu s’étant incarné en homme, humilié en homme et ayant pris la forme d’un homme, et il est le fils de dieu le père (autre forme de Dieu ou autre état de Dieu ou autre personne dans laquelle Dieu est présent) pour les raisons que j’ai cité avant cette phrase, il est aussi le fils de dieu car l’enveloppe charnelle dans laquelle Dieu s’est faufilé est plus récente que Dieu, naturellement. et aussi Jésus est fils de dieu car comme le dit Saint jean il est le Verbe Divin incarné en Homme, or le Verbe vient de Dieu comme on vient de son père.

                  Bref « Fils unique de Dieu » n’est pas à prendre dans le sens païen.


                  pour le mithraïsme, ce fameux culte de Mithra ressemblant aux pratiques religieuses chrétiennes et au christianisme dans ses histoires n’a débuté dans sa forme « gênant » le christianisme, qu’au 2 e s dans l’empire romain, bien après jésus, et a copié les cultes chrétiens, pas l’inverse, tous les spécialistes sur la question le disent, même saint augustin repéré ce culte et s’est plaint du fait que des païens copient et plagient les cultes chrétiens dont ils s’inspirent (le paganisme c’est ça, les païens à leur panthéon et religion ajoute des Dieux ou choses d’autres religions païennes ou non comme ce fut le cas avec le mithraïsme qui a finit par ressembler au christianisme, en permanence selon leur goût).

                • Baasiste 2 16 novembre 2014 02:44

                  bref tous ce que je sais c’est que certains vont s’enfumer dans un lieu dont ils nient l’existence à blasphémer en permanence et à nous faire chier avec leur mode de vie libéral, libertin, maçonnique, satanique, immoral, consumériste ainsi que leur égarement, nihilisme et néant spirituel, gardez vos valeurs putrides et vos croyances putrides ne nous les imposez pas en nous crachant dessus.


                • epicure 16 novembre 2014 20:44

                  disait le gars qui veut faire chier les gens avec ses croyances irrationnelles, sa pensée autoritaire, traditionaliste,, catholique, intolérante, antihumaniste, bigote, qui veut imposer aux autres des idées moisies depuis des siècles.


                • Baasiste 2 16 novembre 2014 22:58

                  « disait le gars qui veut faire chier les gens avec ses croyances irrationnelles »

                  « raison »=satanisme, l’homme sans raisons valables se croit apte à juger mieux que Dieu.
                  et pas plus déraisonnable ou irraisonnable de croire que le spirituel ou le métaphysique ça existe pas.

                  « sa pensée autoritaire »
                  autoritarisme ou les totalitarismes individualiste, socialiste, mondialiste, capitaliste, libéral, nationaliste c’est quoi ?
                  c’est vrai avoir comme autorité le bien, c’est mauvais.

                   « traditionaliste »
                  tu t’encules avec ton mec tous les jours, tu te travestis, tu aimes les filles qui s’habitent comme des vraies putes, tu bouffes du mcd do , tu habilles en nike et Adidas, du écoutes du hip hop, tu es dopé à la consommation, tu te drogues, etc... désolé c’est vrai on a pas la même culture.

                  « catholique »
                  mieux que sataniste ?

                  « intolérante »
                  intolérance envers le mal, effectivement mais toi sois tolérant envers :
                  les religions, sexes, races, nations, traditions, cultures...

                  « antihumaniste »
                  l’homme se faisant Dieu comme satan ? je le rejette.

                  « bigote »
                  désolé je suis contre l’uniformité sexuelle.

                  « qui veut imposer aux autres des idées moisies depuis des siècles »
                  et toi je te demande pas d’imposer tes idées qui puent le soufre : nouvel ordre mondial, modernisme, maçonnerie, communisme, satanisme et capitalisme.
                  tes « lumières » donnent envie de gerber, lucifer le « porteur de lumières » il a porté les lumières en 1789.

                • Baasiste 2 17 décembre 2014 15:13

                  et pas plus déraisonnable ou irraisonnable que de croire que le spirituel ou le métaphysique ça existe pas.


                  correction

                • Daniel Roux Daniel Roux 12 novembre 2014 12:15

                  Jésus peut-être considéré sous plusieurs aspects :

                  Comme symbole religieux des chrétiens : Fils de Dieu, Trinité, Vierge Marie, etc.. C’est du domaine de la croyance et de la foi, pas de l’histoire et de la raison.

                  Comme personnage historique : Quelques traces à peine visibles dont aucune conclusion ne peut-être tirée.

                  Comme sujet de polémique : Pour ceux qui ont du temps à perdre.

                  Comme exemple du besoin de croire à quelque chose pour certains êtres humain refusant d’être seulement des animaux pensants. Ou comment des histoires mythiques babyloniennes rassemblées dans un livre écrit par des érudits sur plusieurs siècles, faisons une religion puis une autre et encore une puis écharpons nous.

                  Comme sujet de livres : Toujours intéressant et amusant de voir que ce que l’on peut encore inventer ou découvrir sur le sujet.


                  • epicure 15 novembre 2014 22:07

                    Les historiens ont une autre image du jésus historique que ce qu’en dit les évangiles.
                    Ils considèrent que si le jésus historique a existé, il devait être marié, et qu’il avait une famille ( frères, sœurs ).
                    Ils disent que c’est le successeur de jean baptiste et qu’il aurait et essénien.


                  • Baasiste 2 15 novembre 2014 22:38

                    historiens àlakon comme les historiens de la thèse du mythisme qui sont minoritaires et qui inventent toutes les théories farfelues en contradiction avec tous les témoignages et « histoires » sur jésus, en train d’essayer de justifier leur athéisme.


                  • epicure 16 novembre 2014 20:49

                    tiens encore l’ignorant qui la ramène, et amalgame tout ce qui ne pense pas comme lui.
                    Tu peux critiquer les historiens, les scientifiques, etc... bref critiquer tout ce qui apportent des connaissances, tu parleras toujours dans le vide, puisque tout ce que tu nous rabâches c’est des croyances prémâchées.
                    Que tes théories farfelues soient sorties d’un livre qui a été imposé par la force par l’empire romain, puis par les royaumes germains, comme ouvrage de référence, ne les rendent aps plus vrais.
                    Tes théories farfelues n’ont aucune source historique, quand on n’a plus la bible comme référence, il n’y a plus grand chose pour les soutenir.


                  • Baasiste 2 16 novembre 2014 23:02

                    « tiens encore l’ignorant qui la ramène, et amalgame tout ce qui ne pense pas comme lui.
                    Tu peux critiquer les historiens, les scientifiques, etc... bref critiquer tout ce qui apportent des connaissances, tu parleras toujours dans le vide, puisque tout ce que tu nous rabâches c’est des croyances prémâchées. »

                    ta théorie de merde est partagé par une poignée de guignols athées en contradiction avec tous les témoignages, rapports et écrits sur jésus, à son époque. ce que tu dis sur jésus n’est qu’une hypothèse pouvant justifier ton athéisme point


                    « Que tes théories farfelues soient sorties d’un livre qui a été imposé par la force par l’empire romain, puis par les royaumes germains, comme ouvrage de référence, ne les rendent aps plus vrais. »
                    les 4 évangiles sont les sources les plus sûres que l’on a sur jésus et toutes les sources sur jésus montrent sa divinité désolé.


                    « Tes théories farfelues n’ont aucune source historique, quand on n’a plus la bible comme référence, il n’y a plus grand chose pour les soutenir. »
                    les évangiles sont des écrits historiques comme n’imp quel autre mais comme dit quasiment toutes les sources montraient que jésus était spécial.

                  • epicure 17 novembre 2014 19:40

                    c’est toi même qui m’a dit que la bible n’est pas un livre de science, ce n’est pas un livre d’Histoire, c’est un livre religieux.
                     Mais des rapports écrits sur jésus tu en a de toute sorte, qui se contredise.
                    Mais il ne faut pas être un ignorant aveugle et endoctriné pour le savoir.
                    En fait les récits des évangiles n’ont aucun support historique.
                    Tiens par exemple le massacre des innocents, n’a jamais eu lieu, certains évangiles se contredisent. sur certains points.
                    Les quatre évangiles du nouveau testament, ne sont que quatre textes parmi des nombreux racontant la vie, la jeunesse ou autre d’un gars nommé jésus. C’est un choix idéologique ces quatre textes.

                    Et les historiens ont d’autres sources qui racontent autre chose.

                    Non les évangiles ne sont pas des récits historiques, ils racontent des faits non historiques comme le massacre des innocents, ou ponce Pilate participant à un jugement juif en pleine fête de pâques. Ils contiennet plein de faits fantaisistes, que l’onr etrouve dans de nombreux récits de cette période dans le monde polythéiste( fils de dieu comme les grands empereur ou Alexandre,les rois orientaux, pouvoirs de guérison, miracles etc... ).
                    Bref on est bien dans un récit religieux et pas dans un récit historique.


                  • Baasiste 2 17 novembre 2014 23:00

                    « c’est toi même qui m’a dit que la bible n’est pas un livre de science, ce n’est pas un livre d’Histoire, c’est un livre religieux. »

                    tu ne parlais pas de sciences humaines mais de sciences naturelles et de physique-chimie.



                     « Mais des rapports écrits sur jésus tu en a de toute sorte, qui se contredise. »

                    là encore il y a quelques contradictions mais toutes les évoqués sur jésus dans les évangiles sont rapportés par l’essentiel des autres témoignages, quelques contradictions mais ça vient seulement de qq témoignages.



                    « Mais il ne faut pas être un ignorant aveugle et endoctriné pour le savoir.
                    En fait les récits des évangiles n’ont aucun support historique.
                    Tiens par exemple le massacre des innocents, n’a jamais eu lieu, certains évangiles se contredisent. sur certains points. »

                    les évangiles apocryphes sont moins crédibles que les 4 évangiles pour des tonnes de raisons, déjà rien que pour ça : écrits tous au moins 100 ans après la mort de jésus, et tous écrits par des gens qui n’ont jamais eu aucun liens avec jésus et ses compagnons, les 4 évangiles ont été écrits par les compagnons de jésus et par les disciples ou élèves des compagnons de jésus. mais tous les points évoqués dans les 4 évangiles sont acceptés en moyenne dans 90 % des évangiles apocryphes ou non. de plus pas mal d’évangiles apocryphes sont d’un ridicule énorme : genre jésus qui bat des femmes, qui tue des femmes, qui tabasse des gens, qui casse tous, ou que sais-je...



                    « Les quatre évangiles du nouveau testament, ne sont que quatre textes parmi des nombreux racontant la vie, la jeunesse ou autre d’un gars nommé jésus. C’est un choix idéologique ces quatre textes. »

                    non ça se voit que tu n’y connais rien mais comme je l’ai dis tous ces autres textes témoignent aussi des choses racontés dans les 4 vrais évangiles.



                    « Et les historiens ont d’autres sources qui racontent autre chose. »

                    la plupart des sources disent la même chose, et raconter « autre chose » ne veut pas dire raconter quelque chose de contradictoire...



                    « Non les évangiles ne sont pas des récits historiques, ils racontent des faits non historiques comme le massacre des innocents, ou ponce Pilate participant à un jugement juif en pleine fête de pâques. »

                    pour le dernier point : ça déjà était expliqué des tonnes de fois, on dirait les muslims qui cherchent des erreurs dans les évangiles mais qui sont des « erreurs » élucidés depuis belle lurette et depuis plus de 1000 ans... de plus il ya une théorie que jésus fut pas jugé durant pâques : « Une interprétation non moins pertinente fait appel au calendrier essénien qui établit qu’à l’époque de Jésus, les Juifs ne célébraient pas tous le rituel de la Pâque en même temps. Pour les Esséniens, le « 14e jour du premier mois » est toujours un mardi. Si Jésus a célébré le rituel pascal le mardi soir en même temps que les Esséniens, les autres Juifs pouvaient immoler l’agneau pascal le vendredi suivant. Il faut alors supposer que les événements qui tiennent sur moins de vingt-quatre heures dans les Évangilesnote 2(arrestation à Gethsémani ; nuit chez le grand-prêtre ; interrogatoire ; comparution devant Pilate le lendemain matin ; condamnation et crucifixion), peut-être à cause de la pratique liturgique des communautés chrétiennes où se lisaient ces Évangilesnote 3, se sont en fait déroulés sur trois jours, du mardi soir au vendredi après-midi.

                    On aurait alors, pour la Passion de Jésus, la chronologie suivante :

                    1. nuit de mardi à mercredi : arrestation de Jésus et interrogatoire chez le grand-prêtre (Jn 18) ;
                    2. mercredi : première séance du Sanhédrin, jugement, reniements de Pierre le (Mc 14:55 ss et parallèles) ;
                    3. jeudi : au matin, deuxième séance du Sanhédrin, verdict, livraison à Pilate (Mc 15:1 et parallèles) ; l’après-midi, première comparution devant Pilate et comparution devant HérodeLc 23:1 ss) ;
                    4. vendredi : nouvelle comparution devant Pilate, condamnation, crucifixion1. »


                    « Ils contiennet plein de faits fantaisistes, que l’onr etrouve dans de nombreux récits de cette période dans le monde polythéiste( fils de dieu comme les grands empereur ou Alexandre,les rois orientaux, pouvoirs de guérison, miracles etc... ). »

                    fils de dieu dans le sens païen ça n’existe pas dans le christianisme, les miracles de jésus sont nul part dans aucune mythologie.


                  • Loatse Loatse 12 novembre 2014 12:47

                    « Ce document « redécouvert à la British Library est un ancien manuscrit de l’Église primitive, copié par un moine anonyme ». Selon les sources journalistiques, ce document serait en araméen ou en syriaque »

                    humpf et il est où, l’original qui permettrait de comparer ?







                    • njama njama 12 novembre 2014 14:50

                      Jésus, marié ou pas marié, est un faux problème car cela ne change strictement rien à son prophétisme, qui justement semble être mis en doute dans cet ouvrage

                      Mais outre que Jésus n’a finalement pas été crucifié,..
                      Le récent Évangile d’Arès (en ligne ici) nous dit
                      « Je suis Celui Qui a parlé par Jésus, Mon Second Fils ... » (2/11)
                      « J’ai parlé par Jésus et Je parle encore par lui à toi aujourd’hui. »(2/15)
                      « Les prêtres et leurs princes, comme des taureaux ils ont soufflé leur haine à Ma Face, ils M’ont encorné sur le bois. » (8/3)


                      • christophe nicolas christophe nicolas 12 novembre 2014 16:26

                        Il y a des paquets de preuves de Jésus, des tonnes, ne serait-ce que son groupe sanguin AB+, si vous l’êtes, ne prenez pas la grosse tête.


                        C’est surtout les apparitions mariales qui justifient Jésus. Ensuite, vous avez tous les Saints. Ce n’est pas une question de preuves mais de blocage psychologique. Tenez, voici une bonne preuve et dans une des apparitions, la Vierge présentait Jésus donc il existe bien.

                        Du coup, on peut croire les prophéties mais là, des erreurs sont possibles, par exemple, savez vous que d’après le vénérable HOLZHAUSERl’antéchrist né en 1954 va régner pendant une durée d’environ 20-25 ans, par exemple à partir de 1992/3 avant de chuter...

                        Le pouvoir économique supra-souverain est personnifié par Jean-Claude Juncker né en 1954, pris dans la tourmente des scandales d’évasions fiscales des multinationales... On voit qui tire les ficelles de l’UE.

                        Bref, Jean-Claude Juncker semble promu à un rôle apparemment Biblique, il va être heureux, on a enfin trouvé l’antéchrist, il en aura fait couler de l’encre celui là.... il faut dire que c’est un sacré hypocrite, après la crise des subprimes, le grand prêtre du culte de l’argent devient le premier ministre de l’UE. Une vraie prostituée cette UE.

                        L’antéchrist..., un avocat homme politique qui fait de l’évasion fiscale pour les multinationales !!! Qui l’eut cru ? 

                        Bof, juste 90% de la population.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès