Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Jésus marié ? ou la science à vitesse grand V.

Jésus marié ? ou la science à vitesse grand V.

Le 19 septembre au matin, la nouvelle est annoncée au monde entier : un morceau de papyrus a été trouvé. Sur ce papyrus, un texte qui révèle que certains chrétiens du IIème siècle pensaient que Jésus était marié. Jésus y mentionne explicitement sa femme. Médiatiquement, c’est le buzz, ça fait boum. Et aujourd’hui, ça fait pschiit… Selon toute vraisemblance, le papyrus est un faux. Et c'est grâce à Internet qu'on le sait aussi vite.

L'Evangile selon la femme de Jésus

Un papyrus dans la tempête médiatique

La nouvelle a été annoncée avec l’artillerie lourde : une page dans le New York Times, ni plus, ni moins. Tous les ingrédients du succès médiatique sont là : il y a du Dan Brown dans l’air : un vieux morceau de papyrus écrit dans une langue bizarroïde (le copte), un professeur aux idées féministes à Harvard, une nouvelle fracassante pour les chrétiens, annoncée à Rome au cours d’un congrès pour spécialistes d’une discipline incompréhensible pour le commun des mortels. Mais bien sûr que c’est la couv, coco !

Karen King

Le professeur s’appelle Karen King. C’est à cette historienne réputée du christianisme ancien qu’un inconnu a présenté un petit fragment de papyrus, ancien, avec huit lignes bien lisibles et, au milieu de celles-ci, quelques mots : « Jésus leur dit : "ma femme"  ». La phrase s’arrête là, en plein milieu. Etrange, douteux. Karen King pense d’abord que c’est un faux, demande qu’on apporte à Harvard le papyrus pour expertise, ce que l’inconnu se résout finalement à faire. Et puis elle l’étudie, le donne pour étude à une autre collègue et à un papyrologue mondialement connu. Ils tombent d’accord : le fragment est bien authentique, il a été écrit au IVème siècle, recopié d’un texte plus ancien datant de la seconde moitié du IIème siècle, soit plus de 120 ans après la mort de Jésus.

Karen King présente donc ses conclusions à un congrès international. Elle est bien consciente des implications de sa découverte. Et elle est à la recherche d’un impact. Le New York Times a sûrement été prévenu bien avant le congrès. King baptise le papyrus L’Evangile selon la femme de Jésus. Effectivement, ça claque ! Même si King s’empresse d’ajouter que cela n’est absolument pas une preuve que Jésus est marié. On apprend alors que le célèbre journal académique d’Harvard sur la théologie a donné son accord pour publier l’article de King dans son numéro de janvier 2013. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes scientifiques. Jusqu’à ce que…

Internet, le phare de la science dans la tempête médiatique

En fait, cela n’a pas pris longtemps. Et c’est bien cela qui est remarquable dans cette histoire. Dans la procédure scientifique normale, un article est soumis avant sa publication à l’évaluation critique de ses pairs, en anglais cela se dit « peer review ». Une fois passé sous ce feu critique, l’article, généralement modifié, est accepté ou rejeté. Dans le cas de Karen King, l’article a été accepté par The Harvard Theological Review. Mais d’emblée, le fragment déclenche la suspicion générale parmi les spécialistes réunis en congrès. Cependant, le coup de feu a déjà été tiré. La balle est partie, et la nouvelle a déjà atteint le grand public. Jésus aurait été marié.

Francis Watson

Tous les éléments rendus publics, l’évaluation critique va alors se dérouler, et c’est sûrement une grande première à cette échelle, sur Internet, grâce aux différents blogs tenus par les spécialistes. En quelques jours, le texte copte est passé au crible. C’est à une peer review ouverte à laquelle on assiste. Le blog d’un professeur à Duke University, Mark Goodacre, sert d’hôte aux différentes analyses critiques. Un article est y publié par Francis Watson de l’université de Durham. Il révèle que le texte du papyrus est en fait un patchwork de différents passages d’un évangile apocryphe écrit lui aussi en copte, l’Evangile selon Thomas. Mais il manque des éléments à Watson, une ligne de l’Evangile selon la femme de Jésus ne se retrouve pas dans Thomas. Bizarre. D’autres professeurs lisent l’article sur le blog, semblent convaincus par l’analyse, mais intrigués par ce manque. Un passage similaire est finalement découvert par des spécialistes dans l’Evangile selon Thomas, passage qui avait échappé aux investigations de Watson. Une figure majeure des études néotestamentaires, Richard Bauckham, lit aussi l’article, poste quelques commentaires sur le blog. Il écrit que les éléments apportés prouvent aussi et surtout que le texte original ne peut pas être une traduction du grec ancien, comme l’a soutenu Karen King, il est bien trop dépendant du texte copte… Francis Watson incorpore tous ses éléments dans un nouvel article, publié le 27 septembre. C’est sûrement la première fois que les internautes du monde entier ont pu assisté à un processus de peer review ouvert, allant à une telle allure. De la science à vitesse grand V.

Un processus de recherche promis à un bel avenir

Devant l’accumulation de tous ces éléments accablants, les éditeurs de l’Harvard Theological Review disent ne plus vouloir publier l’article, enfin non, enfin si, enfin peut-être mais avec des analyses critiques et bien sûr s’ils ont entre-temps les résultats de l’analyse chimique sur l’encre. Mais l’important n’est plus là… L’instantanéité permise par Internet est certes synonyme d’emballement médiatique, mais elle bouleverse aussi le quotidien des chercheurs. Le processus d’évaluation critique par les pairs a les défauts de ses qualités : nécessaire mais lent, hermétique et parfois douteux. Ici, la mise en commun immédiate de données a permis à des chercheurs, au vu de tous, d’étayer leurs doutes et de réunir le maximum de preuves, dans une attitude collaborative, dans une démarche critique ouverte et rapide.

Daniel Wallace

Bien sûr, la conclusion aujourd’hui très probable que ce fragment est un faux fera moins de bruit médiatique que sa supposée découverte. Mais déjà le prochain emballement médiatique sur Jésus s’annonce. Un spécialiste de l’étude du Nouveau Testament et des manuscrits anciens, Daniel B. Wallace, a annoncé il y a quelques mois que plusieurs papyri du IIème siècle ont été découverts en Egypte, et aussi un fragment de l’Evangile selon Marc. Celui-ci daterait de la première moitié du premier siècle, et pourrait donc être contemporain des témoins de la vie de Jésus. Ce qui serait absolument remarquable puisqu’à ce jour le plus ancien fragment à notre disposition date probablement de la seconde moitié du IIe siècle. En plus, ce papyrus, analysé avec les autres découvertes de Wallace, constituerait un élément prépondérant amenant à penser que les Evangiles n’ont subi aucune altération majeure de sens au cours des siècles et des recopiages. Selon Wallace, il s'agit d'une découverte aussi voire plus importante que les manuscrits de la mer Morte pour l'étude du christianisme ancien. La publication est prévue en 2013 par les prestigieuses éditions académiques Brill. Journalistes et scientifiques blogueurs, à vos claviers !

http://ntweblog.blogspot.fr/ Le blog académique de Mark Goodacre.

http://markgoodacre.org/Watson.pdf La dernière version de l'article de Francis Watson en date du 26 septembre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 28 septembre 2012 09:35

    En effet, c’est un faux, et c’est evident : C’est en fait un extrait de dialogue des toustpremiers épisodes de l’inspecteur Colombo tournés vers 110 de notre ère.


    Tout le monde reconnait instantanément la fameuse réplique ’’Ma femme me dit toujours...’’







    • njama njama 28 septembre 2012 21:52

      ’Ma femme me dit toujours...’’

      avec Google rien n’a changé ...
       smiley


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 28 septembre 2012 10:35

      j’y lis plutôt une espèce de liste de courses adressé à un légionnaire romain :

      « tu files chez l’arabe du coin et tu me ramène fissa :
      - 4 clous de charpentier taille XXL
      - 2 bastaings de chêne du Liban 4 m et 3 m
      - une pièce de bois triangulaire de 30cm façonnée
      - une couronne en acacia,
      tu mettra la note sur la communauté juive, et tu te grouille cadet »


      • Aldous Aldous 28 septembre 2012 11:03

        Il parlait Copte ?


      • oui....jésus était marié et n’a pas été crucifié..............

        on nous avait prévenu que ce siécle serait religieux...MAIS ALORS A CE POINT ..INIMAGINABLE  :

        NOUS ASSISTIONS A UNE NOUVELLE CROISADE ..DES « SALA...MISTES » NON MANGEURS DE COCHON CHEZ LES MANGEURS DE COCHONS..........

        c’est donc une affaire de viande...et quand les USA en auront marre...ils lanceront UNE BOMBINETTE SUR L IRAN...(comme a hiroshima"....)

        QUI EST LE GRAND SATAN...LA RELIGION.......... CELLE DES SALAFISTES CONTRE CELLE MORMONS..
        AIX INNOCENTS LES MAINS PLEINES MORMONS OU SALAFISTES...........


      • Furax Furax 28 septembre 2012 11:15

        "un fragment de l’Evangile selon Marc. Celui-ci daterait de la première moitié du premier siècle3
        Cela semble confirmer les travaux de Jean Carmignac :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Carmignac


        • njama njama 28 septembre 2012 12:01

          Cela semble confirmer les travaux de Jean Carmignac

          Je plussoie Furax


        • Loatse Loatse 28 septembre 2012 11:35

          Aldous

           il a été écrit au IVème siècle, recopié d’un texte plus ancien datant de la seconde moitié du IIème siècle, soit plus de 120 ans après la mort de Jésus.

          Traduit de l’araméen je suppose...

          Mais ceci impliquerait que :

          Jesus a vécu plus que centenaire ici bas et donc n’est pas monté au ciel ou nous dit on il est assis à la droite du père après sa visite post rescucitation aux apotre...

          Qu’on revoit la notion des « oeuvres de la chair »...

          et de trois, que celui aurait eu une descendance..

          Ce qui fait beaucoup... smiley


          • njama njama 28 septembre 2012 22:03

            A l’inventaire des personnes qui se sont déclarés également Messie (Christ), on peut ajouter ceux-ci :
            Sabbataï Tsevi
            Mirza Husayn Ali Nuri (surnommé Bahá’u’lláh, ou le Bab) fondateur du bahaïsme, secte schismatique de l’islam, syncrétisme judéo-chrétien-musulman qui a plutôt réussi, 7 millions d’adeptes environ  ... au moins en apparence, dans la durée il est encore trop tôt pour le dire.

            Certaines traditions (ou rumeurs) rapportent également qu’Ali, neveu adoptif de Mahomet se serait également déclaré « Christ » ...


          • gaijin gaijin 28 septembre 2012 11:42

            j’attendais cet article avec impatience !
            quand on ma parlé de cette histoire il y a plusieurs jours j’ai dit immédiatement : ce n’est pas grave on va prouver que c’est un faux .......
            c’était une évidence pourquoi ?
            parce qu’ au concile de nicée la vérité a été fixée une fois pour toute
            tout comme la parole de dieu a été écrite une fois pour toute dans la bible
            tout le reste n’est donc que billevesées

            il a fallut plusieurs siècles pour que l’église admette son erreur a propos de la terre qui tourne
            alors quoi que ce soit qui concernerait le christ .........

            bien sur ça n’a rien de scientifique comme raisonnement et ça ne concerne pas la vérité des faits
            mais y a t’ il quoi que ce soit dans ce type de problématique qui la concerne ?


            • médy... médy... 28 septembre 2012 11:50

              Jésus leur dit : ma femme c’est Paul, c’est le meilleur au lit !

              Plus sérieusement, on s’en fout non ? A moins qu’ils ne veuillent produire une série sur Jésus dans le style de Smallville !


              • thaumaetopea 29 septembre 2012 01:48

                Marie Madeleine était très sensible du fion, qu« elle avait finement duveteux, c’est pour ça que Jésus, en grand sodomite, s’était »tourné" vers Paul... enfin c’est un bruit qui rumine !


              • Neymare Neymare 28 septembre 2012 11:56

                Il semble possible en effet que l’évangile de Marc ait été plus précoce que ce qui avait été estimé. Ce qui d’ailleurs ne change pas grand chose à l’affaire, pas plus que de savoir si Jésus avait été marié ou pas.
                Le message est plus important que le messager contrairement à ce qu’en a fait l’église. Il faut savoir tout d’abord que Jésus est un titre et non un prénom, ce qui explique qu’il n’en existe aucune référence historique crédible. C’était un homme considéré comme rabi, vraisemblablement le maitre à penser d’une communauté essenienne (ou assimilé) puisque l’on retrouve le mode de pensée essenien dans son enseignement.
                En revanche, il se produit a un certain moment une cassure nette entre le mode de vie et de pensée essenien et la tournure que va prendre la pensée de Jésus.
                Les esseniens étaient en effet très a cheval sur les règles au niveau nourriture, alcool (interdit), femmes (considérées comme moins que rien comme il était de coutume à l’époque), et traditions comme le shabat respectées à la lettre.
                Or Jésus a un moment donné laisse tomber toutes ces croyances et toutes ces règles et quitte visiblement la communauté pour une sorte de road trip.
                Le point clef des évangiles se situe là : le chef de la communauté est Jean Baptiste (il est toujours considéré comme le véritable prophète par les descendants des esseniens, les mandéens qui ne connaissent pas Jésus), l’arrivée de Jésus dans les évangiles correspond à l’éveil de Jean, ces deux là sont donc le meme personnage, tout comme Siddharta et Bouddha, l’un étant l’éveillé de l’autre.
                L’éveil a pour conséquence de lever tout le conditionnement (sociétal, religieux etc..) que l’individu a subi depuis l’enfance, c’est pour celà que le nouveau Jean éveillé (donc Jésus) va s’éloigner des autres esseniens s’ouvrir aux non esseniens, aux non juifs, aux femmes, boire du vin, ripailler, laisser tomber les pratiques juives comme le shabbat etc...
                Ce qui explique que Flavius Joseph, historien de l’époque, parle uniquement de Jean Baptiste, et le décrit comme quelqu’un d’extremement charismatique, capable de lever des foules et présentant un danger pour le pouvoir en place, ce qui est exactement la description que l’on pourrait faire de Jésus


                • spin spin 28 septembre 2012 12:19

                  @ Neymare :
                  Mais alors, ce fameux Jean le baptiste, mourut de quelle manière ? décapité ou crucifié ?


                • Hermes Hermes 28 septembre 2012 13:42

                  @Neymare,
                  Bonjour,
                  Oui c’est le plus plausible : Jésus = celui qui enseigne (le rôle de maître éveillé), Jahvé = je suis présent. Celui qui enseigne à être présent. La résurrection : un autre maître s’éveille et prend la suite du premier (la même personne ou une autre peu importe...)
                  La personnification rend mythique et inaccessible la seule idée d’éveil de chacun. En personnifiant la religion arrête une épidémie dangereuse de libérations : le phénomène devient extérieur à tout un chacun, et plus personne ne se hasarde à s’imaginer qu’il est intimement concerné, Dieu est lointain et Jésus quasi surnaturel.
                  Merci pour votre contribtion, je trouve intéressant le témoignage de Flavius Joseph.
                  Cdt.


                • Neymare Neymare 28 septembre 2012 15:27

                  Bonne question. Si l’on considère que Jean est Jésus il doit avoir le destin de Jésus, et devrait etre crucifié. La description de la mort de JB par Marc est assez incohérente. D’après wikipedia :

                  "Ce récit est isolé et présente les traits d’une légende populaire et est inconnue de l’historien Flavius Joseph qui de son côté dit simplement que Hérode Antipas craignait que ce prophète n’utilise l’emprise qu’il avait sur la population pour la pousser à la révolte, et que ce fut à Machéronte qu’il fut exécuté après y avoir été incarcéré."


                • Neymare Neymare 28 septembre 2012 15:44

                  @Hermes
                  Je pense que ce n’est pas le fait de rendre accessible l’éveil qui a dérangé Paul et les premiers prélats de l’église, mais plutot le fait qu’ils n’y ont rien compris
                  Je pense que le malentendu vient de Paul de Tarse. Celui ci est à l’origine du christianisme tel qu’on le connait et qui n’a plus grand chose a voir avec le message de Jésus, a celà plusieurs raisons :

                  - Paul veut garder l’ancien testament, or Jésus l’a largement relativisé. En effet, en regard de sa pensée, toutes ces histoires de messie, de Dieu colérique et vengeur et surtout d’un Dieu exotérique ne sont plus valables. Jésus s’il est un éveillé a compris qu’il n y a pas et qu’il n’y aura jamais de livre inspiré par Dieu, et qu’il n’existe aucun rite, aucune tradition qui soit nécessaire
                  -Paul prétend avoir été aveuglé par la lumière (c’est à dire Dieu), or ceux qui en ont eu l’expérience savent que cette lumière n’aveugle pas puisque ce n’est pas avec les yeux qu’on peut la voir. Ce passage, ainsi que sa mysoginie montrent bien qu’il n’a pas compris, qu’il n’est pas un éveillé
                  - Paul n’ayant pas compris, ceux qui vont lui succéder ne comprendront pas plus. C’est d’ailleurs également le cas de la plupart des disciples de Jésus et il le leur reproche souvent : il leur reproche d’essayer de comprendre les choses en faisant référence à leur éducation et leurs concepts religieux alors que lui (Jésus) a compris que pour comprendre il faut faire abstraction de tout formatage et partir d’un regard neuf
                  Enfin, si l’on lit l’évangile de Jean avec un regard neuf, on ne peut comprendre que comme ça ce genre de phrase :
                  « je dois me diminuer pour qu’il puisse grandir », « celui qui vient après moi était là avant » c’est le principe meme de la dualité et de l’éveil : diminue, maitrise ton égo, et ton ame (celui qui était avant toi) grandira.

                  Par ailleurs Paul prétend avoir été aveuglé par la lumière


                • tikhomir 28 septembre 2012 16:45

                  @Neymare

                  « Paul veut garder l’ancien testament, or Jésus l’a largement relativisé. »

                  Car, je vous le dis en vérité, jusqu’à ce que passent le ciel et la terre, un seul iota ou un seul
                  trait de la Loi ne passera pas, que tout ne soit accompli. (Mt 5, 18)
                  Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes ; je ne suis pas venu abolir,
                  mais parfaire. (Mt 5,17)
                  Donc, tout ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le aussi pour eux ; car
                  c’est la Loi et les Prophètes. (Mt 7, 12)

                  C’est sûr que Jésus relativise vraiment...

                  Le fait même que Moïse et Élie apparaissent à la Transfiguration conversant avec Jésus (Mt 17, 1+) montre qu’il n’y a rien à renier.
                  Le Dieu de l’Ancien Testament est bien le même que le Dieu de Jésus, le Père.

                  « Jésus s’il est un éveillé a compris qu’il n y a pas et qu’il n’y aura jamais de livre inspiré par Dieu »

                  Faux puisque Mt 5, 18 dit le contraire. Ainsi que Lc 4, 17-19 et bien d’autres.

                  « cette lumière n’aveugle pas puisque ce n’est pas avec les yeux qu’on peut la voir »

                  Et il se transfigura devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements
                  devinrent blancs comme la lumière. (Mt 2, 17)

                  Non, c’est sûr, pas avec les yeux... Mais bien sûr.

                  Jésus, n’est pas un « éveillé », il est le Verbe de Dieu venu dans la chair pour sauver les Hommes. Dieu fait Homme, qui s’unit aux Hommes pour que l’Homme communie à Dieu et devienne participant de la gloire de Dieu (2 P 1, 4).

                  Et puisque vous citez saint Jean, vous le relirez au sujet de l’incarnation (prologue par exemple).

                  Ceci dit, je trouve relativement amusant de voir que vous construisez des raisonnements par pur anti-christianisme... Drôle de façon de penser smiley


                • Gollum Gollum 28 septembre 2012 17:21

                  Je vous ai plussé tikhomir smiley


                  Et il se transfigura devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements
                  devinrent blancs comme la lumière. (Mt 2, 17)


                  On peut rajouter qu’il est arrivé la même chose à Moïse. Son visage était tellement lumineux que ses compatriotes ne pouvaient le regarder en face. Plus près de nous Saint Séraphin de Sarov connut aussi cette transfiguration lumineuse.

                • tikhomir 28 septembre 2012 20:06

                  Comme quoi cher Gollum, tout arrive ! smiley


                • njama njama 29 septembre 2012 11:51

                  @ tikhomir & Gollum

                  « Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, s’entretenant avec lui. » (Mt 17/3)
                  « Élie et Moïse leur apparurent, s’entretenant avec Jésus. » (Mc 9/4)

                  « Et voici, deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie,
                  qui, apparaissant dans la gloire
                  , parlaient de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem. »
                  (Luc 9/30-31)

                  Pourquoi zapper le « Moïse et Élie, qui,apparaissant dans la gloire » ... de Luc ???? la tradition ne semble pas avoir la mesure de ce que disait Luc. C’est flagrant sur toutes les représentations picturales de la Transfiguration qui ont été inspirées de celle de la mosaïque du monastère copte sainte Catherine IV° siècle ...
                  Pour rappel (important tout de même), aucun de ces 3 évangélistes n’assista à cette « épiphanie ». Ce sont donc des témoignages de seconde main.

                  La Présence de Dieu c’est la Nuée et la Voix.

                  La Transfiguration est évoquée par Pierre (qui en fût témoin) également (Deuxième Épître 1, 16-18). Elle présente clairement Jésus_Messie, et non Jésus_Dieu :

                  « Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.
                  Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.
                  Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne. »

                  La Transfiguration ne prouve pas que Jésus soit Dieu. On peut y voir une vision du Royaume (dont il parlait). A mon sens, la présence de Moïse et d’Elie aux côtés de Jésus en fait un prophète de la tradition juive. C’est aussi une affirmation du monothéisme.

                  Cordialement


                • Neymare Neymare 1er octobre 2012 11:06

                  @Tikhomir
                  Vous confondez la véritable parole et les élucubrations rajoutées par ceux qui ont modifié cette histoire au cours des siècles et qui n’y comprenaient rien.
                  Jésus/Jean quitte les esseniens car il se rend compte que toutes les règles, toutes les simagrées, toutes les lois et les dogmes édictées par l’homme sont inutiles. Le ciel n’est en aucun cas soumis aux lois humaines, et la haut il n’y a pas de religion
                  Le jour ou vous verrez la lumière vous verrez bien qu’elle n’éblouit pas (de toute façon ce jour là vraisemblablement vous n’aurez plus d’yeux pour etre ébloui), pour l’excellente raison qu’on ne peut percevoir ce monde implicite (l’au delà si vous préférez) avec nos 5 sens, mais bien avec le 6ieme sens, ou le 3ieme oeil
                  Tous ceux qui raconte le contraire sont des imposteurs et racontent des salades.
                  Eveillez vous, libérez vous du carcan de votre éducation, vos a priori, vos habitudes mentales, vos dogmes etc... et là vous pourrez expérimenter la vérité et suivre vraiement la voie qu’a tracer Jésus


                • spin spin 28 septembre 2012 12:04

                  Donc si je comprends bien, voici la logique infirmant l’authenticité du texte original :
                  « le texte original ne peut pas être une traduction du grec ancien, comme l’a soutenu Karen King, il est bien trop dépendant du texte copte… »
                  Ce qui signifie que tout ce qui est écrit en copte n’est pas valable.
                  Pour rappel, les documents de Nag-Hammadi (dont fait partie l’évangile de Thomas) sont en copte, plus précisément en sahidique ancien, dialecte attesté qu’au 4ème siècle de notre ère.
                  Donc trop éloignés de la période où vécut Jésus.
                  Du coup, on jette à la poubelle toutes les découvertes de Nag-Hammadi, sans se demander d’où venait le contenu de ces écrits...car seul le grec ancien compte, du fait de sa plus grande proximité avec l’époque concernée. C’est un peu triste, non ?


                  • njama njama 28 septembre 2012 12:07

                    Pierre dit à Marie : « Sœur, nous savons que le Maître t’a aimée différemment des autres femmes. Dis-nous les paroles qu’Il t’a dites, dont tu te souviens et dont nous n’avons pas la connaissance... » Marie leur dit : « Ce qui ne vous a pas été donné d’entendre, je vais vous l’annoncer » : j’ai eu une vision du Maître, ...
                    [Page 10]

                    Après avoir dit cela, Marie se tut. C’est ainsi que le Maître s’entretenait avec elle. André prit alors la parole et s’adressa à ses frères : « Dites, que pensez-vous de ce qu’elle vient de raconter ? Pour ma part, je ne crois pas que le Maître ait parlé ainsi ; ces pensées diffèrent de celles que nous avons connues. »

                    Pierre ajouta : « Est-il possible que le Maître se soit entretenu ainsi, avec une femme, sur des secrets que nous, nous ignorons ? Devons-nous changer nos habitudes, écouter tous cette femme ? L’a-t-Il vraiment choisie et préférée à nous ? »
                    [Page 17]

                    Alors Marie pleura. Elle dit a Pierre : « Mon frère Pierre, qu’as-tu dans la tête ? Crois-tu que c’est toute seule, dans mon imagination, que j’ai inventé cette vision ? ou qu’à propos de notre Maître je dise des mensonges ? » Levi prit la parole : « Pierre, tu as toujours été un emporté ; je te vois maintenant t’acharner contre la femme, comme le font nos adversaires. Pourtant, si le Maître l’a rendue digne, qui es-tu pour la rejeter ? Assurément, le Maître la connaît très bien Il l’a aimée plus que nous. Ayons donc du repentir, et devenons l’être humain dans son intégrité ; laissons-le prendre racine en nous et croître comme Il l’a demandé. Partons annoncer l’Évangile sans chercher a établir d’autres règles et d’autres lois en dehors de celle dont Il fut le
                    témoin. »
                    [Page 18]

                    L’Évangile de Marie attribué à Marie de Magdala

                    L’Évangile de Marie est le premier texte du papyrus de Berlin 8502 (BG 8502), acquis au Caire en 1896 et daté du début du Vème siècle de notre ère. Ce papyrus contient trois autres écrits : l’Aprocryphon de Jean, la Sagesse de Jésus-Christ et l’Acte de Pierre. L’Aprocryphon de Jean et la Sagesse de Jésus-Christ se retrouvent également dans la bibliothèque copte de Nag Hammadi. Les parties du texte que nous possédons sont assez bien préservées, mais les pages 1 à 6 et 11 à 14 manquent entièrement. L’Évangile de Marie est écrit en sahidique, un dialecte copte ...
                    http://www.infologisme.com/art/EvangileMarie.html#1.1

                    deux traductions sont disponibles, celle d’Anne Pasquier, et celle de Jean-Yves Leloup qui vient juste à la suite.

                    Marié ?
                    concubin ?


                    • spin spin 28 septembre 2012 12:23

                      ...mais l’évangile de Marie serait tiré d’une première version en grec ancien datée du 2ème siècle. http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vangile_de_Marie


                    • njama njama 28 septembre 2012 13:00

                      @ spin
                      Ce papyrus existe néanmoins. On peut toujours spéculer de savoir s’il est authentique ou non, je suis d’accord.
                      Ce que je vois, c’est que ce texte, au moins la partie que j’ai mise en exergue, en recoupe d’autres.
                      Personne n’ignore que la société juive était très patriarcale, peut-être pas plus que les nations avoisinantes. Je n’en déduis pas que Jésus était marié, ni même forcément concubin de Marie de Magdala. C’est un travers de l’esprit patriarcal de présupposer assez systématiquement « relations sexuelles », dans toute relation d’ homme à femme.
                      Par ailleurs la jalousie de Pierre exprimée dans l’évangile de Marie se confirme dans l’évangile de Thomas dans lequel ses paroles, versets 2 et 3, rejoignent la « misogynie » de Paul de Tarse telle qu’elle transparaît dans sa Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-16. ICI Par extension, celle patriarcale du judaïsme à l’époque.

                      Évangile de Philippe
                      Il y en avait trois qui marchaient toujours avec le Seigneur : Marie sa mère et sa sœur et Madeleine appelée sa compagne. Sa sœur, sa mère et sa compagne étaient chacune Marie. [26]

                      Et la compagne du fils est Marie Madeleine. Le Seigneur l’aimait plus que tous les disciples et il l’embrassait souvent sur la bouche. Les disciples le voyaient et ils lui dirent : Pourquoi l’aimes-tu plus que nous tous ? Le sauveur répondit et leur dit : Comment se fait-il que je ne vous aime pas autant qu’elle ? Un aveugle et quelqu’un qui voit, quand ils sont tous deux dans l’obscurité ne se distinguent pas l’un de l’autre. Si la lumière vient, alors celui qui voit verra la lumière alors que celui qui est aveugle demeurera dans l’obscurité.[44b, 45]

                      Évangile de Thomas Logion 114
                      1 Simon Pierre [ = Pierre] leur dit :
                      2 Que Mariam sorte de parmi nous,
                      3 parce que les femmes ne sont pas dignes de la Vie. smiley
                      4 Jésus dit :
                      5 Voici que je l’attirerai
                      6 afin de la faire mâle,
                      7 pour qu’elle soit, elle aussi, un esprit vivant,
                      8 semblable à vous, les mâles.
                      9 Car toute femme qui se fera mâle
                      10 entrera dans le royaume des cieux.

                      Evangiles de Philippe et Thomas ICI


                    • on s en fout des tes...dogmes.............

                      tous des imposteurs....

                      marie était bonne chez joseph....un de ses menuisiers la met « enceinte »

                      emmerdé jusqu a l’ os joseph dit UN RAYON LASER A MIS MARIE....ENCEINTE

                      LE ST SUAIRE IDEM IMPOSTEURS !!!!!


                    • Cazab 28 septembre 2012 12:22

                      Un petit correctif concernant le dernier paragraphe : le papyrus de l’Evangile selon Marc examiné par Daniel Wallace serait originaire de la seconde moitié du Ier siècle, et non de la première moitié, comme je l’ai écrit par inadvertance.


                      • kitamissa kitamissa 28 septembre 2012 12:38

                        Parait même qu’il marchait sur l’eau !! 


                        pourquoi les croyants sur le Titanic n’ont pas été formés à cette méthode lors des cours de catéchisme ?


                        • njama njama 28 septembre 2012 13:03

                          Paraît que la Mer Rouge s’est ouverte parce que Moïse ne savait pas nager ...


                        • ces DOGMES nous endorment...

                          siécle RELIGIEUX ET DANGEREUX ....TRES...

                          sur un ilot de la mer d’iroise entre pointe du raz et ile de sein on a remis une croix blanche..
                          ce site comme ceux de sein et des trépassés avaient été volés aux celtes eT a LEURS DRUIDES.................... (CULTE DES MORTS...°) les salafistes et catho intègristes sont morbides

                          les druides EUX ILS ETAIENT TRES INTELLIGENTS ET TRES INSTRUITS ET ADORAIENT .LA NATURE
                          les salafistes sont illettrés.......les cathos croient au père noel....

                           des divinités ...bidons ...ou inventées.. exemple le DIEU BAAL POR LA MEDITERRANEE
                          DONT on RETROUVE DES TRACES DE SACRIFICES HUMAINS DE CARTHAGE A PETRA EN PASSANT PAR CANAA...............


                        • appoline appoline 28 septembre 2012 13:06

                          Toute la vie que l’on connaît de Jésus est issue des archives du Vatican, quand on sait le nid de guêpes qui y traîne depuis des siècles, on peut avoir quelques doutes.


                          Jésus, essenien, est allé chercher son savoir dans les écoles de mystères égyptienne. Pourquoi n’aurait il pas eu de compagne et descendance ?

                          Quand on sait aussi que les livres détenus au Vatican, au secret bien sûr, ruineraient probablement ce dernier, pour commencer, on se pose quelques questions. 

                          • njama njama 28 septembre 2012 13:25

                            un petit fragment de papyrus, ancien, avec huit lignes bien lisibles et, au milieu de celles-ci, quelques mots : « Jésus leur dit : « ma femme »  ».

                            Quel est le contexte des lignes précédentes ? où est la traduction (où sont les traductions) proposée(s) ?

                            écrit au IVème siècle, recopié d’un texte plus ancien datant de la seconde moitié du IIème siècle,
                            Lequel ? ce n’est pas précisé !

                            le texte du papyrus est en fait un patchwork de différents passages d’un évangile (Francis Watson de l’université de Durham
                            un patchwork ... en 8 lignes seulement ??? quel copiste de merde !!!!

                            En plus, ce papyrus, analysé avec les autres découvertes de Wallace, constituerait un élément prépondérant amenant à penser que les Evangiles n’ont subi aucune altération majeure de sens au cours des siècles et des recopiages.

                            Un élément prépondérant ! en 8 lignes ?????
                            AUCUNE ALTÉRATION !
                            Je suis mort de rire !!! smiley

                            Daniel Baird Wallace, professor of New Testament Studies at Dallas Theological Seminary.
                            Il roule pour son job (?), il bosse au séminaire, faut pas se torpiller tout de même !
                            C’est pas vraiment ce que l’on appelle un « chercheur indépendant » ...


                            • lsga lsga 28 septembre 2012 13:45

                              N’oublions pas l’essentiel :

                              Yeshu Ben Pandera est fils de Marie, prostituée juive, et de Pandera, légionaire romain.


                              • Aldous Aldous 30 septembre 2012 15:55

                                Panthera, pas Pandera. Et il s’agirait d’un viol selon des rabbins... lesquels ajoutent qu’ il serait enterré dans de la fiente.


                                Bref, ils ont pas apprécié son passage sur terre, faut dire qu’il leur a cassé le business (le change de monnaie païenne en monnaie juive sur les marches du Temple) et leur théologie de haine des autres peuples en théologie d’amour universel.

                                Alors forcément, s’ils pouvaient en rajouter une couche, genre une prière tous les matins au reveil pour maudire de tous les chrétiens...

                                Mais on me fait signe qu’ils l’ont fait.

                              • jef88 jef88 28 septembre 2012 14:44

                                Quand on voit tous eux qui se réclament de lui, non seulement Jésus était marié, Mais il a eut une trés nombreuse descendance !!!


                                • njama njama 28 septembre 2012 14:50

                                  à l’@uteur
                                  « Un passage similaire est finalement découvert par des spécialistes dans l’Evangile selon Thomas, passage qui avait échappé aux investigations de Watson. »

                                  Non ce passage ne lui a pas échappé, le Journal La-Croix.com donne le lien sur son Rapport (assez court, 8 pages) :
                                  http://markgoodacre.org/Watson.pdf

                                  dans lequel il compare les versets en question à ceux de Thomas. Voir page 3, le rapport entre ce fragment GJW avec le Logion 114 de Thomas est bien indiqué.

                                  It will be convenient to take lines 3 and 4 of GJW together :

                                  ] “deny. Mary is n[ot]* worthy of it...” [ ] . . . . . Jesus said to them, “My wife and*... [

                                  The primary model for lines 3-4 is GTh 114 :

                                  (Simon Peter said / to them, “Let Mary leave us, for women are not worthy of life.” Jesus said...”)

                                  Here the author or compiler of GJW has taken four elements from GTh 114, reversing the order of the third and fourth of them. “Mary” is directly linked to “not worthy of...”, and the intervening reference to “women” now follows the introductory formula, “Jesus said”, where it is changed to “my woman” ,
                                  = “my wife”

                                  GJW 5 ] “. . . she will be able to be disciple to me and* [

                                  J’ai plus l’impression que Francis Watson cherche à noyer le poisson, après le fuitage dans le New York Time ... tout comme D Wallace et d’autres ...

                                  L’ Évangile de Thomas n’est pas en odeur de sainteté dans le sérail chrétien comme chacun sait ... est-ce le BIG problème de cette saga médiatique ?

                                  « La publication est prévue en 2013 par les prestigieuses éditions académiques Brill.  »

                                  MDR  smiley


                                  • njama njama 28 septembre 2012 15:39

                                    En plus, ce papyrus, analysé avec les autres découvertes de Wallace, constituerait un élément prépondérant amenant à penser que les Evangiles n’ont subi aucune altération majeure de sens au cours des siècles et des recopiages.

                                    Un élément prépondérant ! en 8 lignes ?????
                                    AUCUNE ALTÉRATION !

                                    C’est ce qu’on appelle défoncer une porte ouverte. Les versets de ce papyrus étant une « copie » de ceux de Thomas, rien à voir avec les évangiles canoniques !

                                    Par contre, cette remontée à la surface de ces versets de Thomas risque fort de ruiner le Canon de ce culte chrétien, un coup de pied dans les co.....s des patriarches  !

                                    GJW 5 ] “. . . she will be able to be disciple to me and* [

                                    Marie de Magdala, mariée ou pas, voilà qui va donner du grain à moudre  !
                                     ... bientôt des impétrantes aux magistères des Cultes des prêtresses, des pasteures, des rabbines ...
                                     smiley


                                    • Romain Desbois 28 septembre 2012 16:35

                                      C’est quand même cocasse de parler de faux quand il s’agit de Jésus.
                                      C’est une façon d’affirmer que le reste est vrai, comme toutes les reliques macabres que l’on garde du monsieur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès