Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > JMJ Rio 2013 : Jésus-Christ : la révolution intérieure

JMJ Rio 2013 : Jésus-Christ : la révolution intérieure

Retour sur les quelques moments forts des JMJ de Rio

 Le contexte de ces JMJ était difficile.

Contexte social du Brésil d’abord, avec les grandes manifestations pour plus de justice et moins de corruption. Cependant, le mouvement Anonymous précise qu’ils n’ont rien contre les JMJ et le Pape, au contraire ! 

Contexte difficile pour les catholiques en France. Le gouvernement français en place ne cache pas son hostilité envers l'Eglise et multiplie les actions à l'encontre de la foi (mariage pour tous, recherche sur l'embryon...) Les catholiques français sont partagés entre révolte et repli, quand d'autres entrent en résistance.

Début douloureux pour les groupes français, marqués par le décès de Sophie Morinière, cette jeune française décédée dans un accident de car en Guyane. Mais c’est dans l’épreuve que la victoire du Bien est la plus éclatante. Ainsi cette épreuve fut le temps de dire, pour le père de Sophie, sa foi : « Sophie est morte en faisant ce qu’elle pensait devoir faire ». Décrite comme une jeune fille à la foi débordante, elle est désormais dans la joie de Dieu.

Malgré cela, François, le vicaire du Christ, serviteur des serviteurs de Dieu, a une énergie inépuisable !

Voici un résumé des évènements marquants de ces quelques jours.

 

22 juillet : François arrive au Brésil : le coup de foudre

Une photo suffit à résumer l’accueil du Pape par les foules en liesse. L’erreur du chauffeur du Pape (qui s’est trompé de chemin emmenant François dans les embouteillages) aura permis au Pape de rencontrer au plus près les Brésiliens ammassés sur son parcours.

Le Pape François arrive à Rio pour les JMJ

Puis des paroles qui donnent le ton face aux autorités officielles du Brésil : « je n’ai ni or ni argent, je vous apporte ce qu’il m’a été donné de plus précieux : Jésus Christ »

"Je n’ai ni or ni argent, je vous apporte Jésus-Christ
François arrive à Rio pour les JMJ

24 juillet : Le Pape auprès des jeunes malades à l'hôpital psychiatrique

Le Pape visite l’hôpital psychiatrique Saint François d’Assise. Le temps de rappeler que la légalisation de la drogue n’est pas la réponse aux dépendances aux drogues. Dans l’idée de la conversion qui fait vivre l’Eglise : la réponse au mal (dépendance aux drogues) n’est pas un moindre mal, mais le bien : une main tendue, un père qui console.

Le Pape François à l'hôpital psychiatrique Saint François d'Assise

Au Pape de rappeler que pour le chrétien la personne du Christ se rencontre dans chaque malade selon ce que Jésus a dit :« j’étais malade et vous m’avez visité ». (Mt 25,36)

 

25 juillet : le Pape auprès des pauvres

Le Pape se rend ce jour-là dans la favela (bidonville) de Varginha. Le journal La Croix nous apprend que la famille qui reçoit le Pape, et qui possède pourtant si peu, a tenu a repeindre sa maison avant l’arrivée du Pape. Parce que accueillir est une richesse !

Cette vidéo se passe de commentaire, la joie dans le visage des pauvres est magnifique. « La beauté sauvera le monde » écrit Dostoïevski ! La beauté est là…

Le Pape François accueilli dans un bidonville de Rio

Sur Radio Notre Dame, Mgr Dominique You, l'unique évêque français en activité à Rio se rappelle de la visite de Jean-Paul II dans une favela à Rio en 1981. L’effet de cette visite a été durable, apportant un secours spirituel aujourd'hui encore présent aux plus pauvres. Alors que les habitants de ces quartiers dissimulent souvent leur adresse pour trouver un emploi, le Pape est venu chez eux !

Ce même jour, François exhorte les jeunes aregntins à « mettre la pagaille » avant d'appeler à la révolution le soir-même sur la plage de Copacabana.

« Chers amis, la foi est révolutionnaire et moi je demande à chacun de vous aujourd’hui : es-tu prêt, es-tu prête à entrer dans cette onde révolutionnaire de la foi ? » lance François le soir même aux centaines de milliers de jeunes.

Alors qu’en France certains s’acharnent encore à déconstruire l’humain pour tenter de trouver le bonheur (euthanasie, enfants réduits à des biens de consommation), le Pape indique un autre chemin : la révolution intérieure dans la confiance avec le Christ. Pour cela, selon ses propres mots, il faut «  mettre la foi, mettre l’espérance, mettre l’amour » dans son cœur et dans sa vie. Non pas attendre, non pas demander, mais mettre !

C’est de cette conversion intérieure, rencontre du Christ par la prière, que naît la transformation du monde comme le rappelle François, leader le plus influent du réseau social, sur Twitter :

La vie chrétienne ne se limite pas à la prière, mais demande un engagement continuel et courageux qui naît de la prière. #Rio2013 #JMJ

— Pape François (@Pontifex_fr) July 25, 2013

La démarche inverse qui consisterait à transformer les règles extérieures (comme le réclament certains sur le filiation et le suicide en France) pour espérer un mieux-être intérieur est un piège. François rejette ici le socialisme et le marxisme. S'il fallait en convaincre certains, le socialisme n'est pas chrétien.

 

26 juillet : le Pape auprès des jeunes prisionniers

François décidément proche des jeunes en souffrance rencontre le vendredi des jeunes prisonniers.

 

27 et 28 juillet : l'envoi vers la mission

Allez, de toutes les nations faites des disciples ! (Mt 28, 19) était le verset choisi par Benoît XVI pour guider les jeunes dans ce pèlerinage. C'est donc par un envoi vers la mission que se sont achevées les 28èmes Journées Mondiales de la jeunesse à Rio.

Comme pour confirmer le sens du message du Pape au cours de ces journées : maintenant que vos coeurs ont été changés, convertis, révolutionnés même, par la rencontre avec l'Eglise universelle, la charge vous revient de changer le monde par la charité !

La plage de Copacabana pendant les JMJ de Rio

Remercions ici les média qui nous permettent de vivre en France les JMJ : Radio Vatican, l’agence de presse ZENIT, la chaîne de télévision catholique KTO, l’émission le Jour du Seigneur, la radio chrétienne Radio Notre Dame et Jean-Marie Guénois correspondant religion du Figaro (de loin l’un des meilleurs dans la presse généraliste).


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 29 juillet 2013 10:44

    " « je n’ai ni or ni argent, je vous apporte ce qu’il m’a été donné de plus précieux : Jésus Christ »

    le vatican n’a plus d’or ?

    on comprend pourquoi il y a des bidonvilles, les pauvres se droguent à la prière
     :->


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 juillet 2013 14:52

      Foufouille, n’oublie pas que François est un jésuite !

      Et puis, il faut relativiser les choses, les catholiques représentent un peu moins de 50 % des chrétiens dans le monde (1,1 milliard catho, 2,3 milliards chrétiens) selon le nombre des catholiques fournis par le Vatican).
      Alors, lorsque le Vatican parle au nom des chrétiens ...

      Relativisons encore, en France, le nombre de pratiquants réguliers s’élève, en 2009, à 4,5 % de la population (sans doute encore moins maintenant).
      En incorporant les « pratiquants » irréguliers, ceux qui ne vont à l’église que pour baptême, mariage, décès (on peut parler d’une pratique sociale), on arrive à 64 % de « catholiques ».
      Mettons à l’actif des pratiquants réguliers que, contrairement à une idée reçue, c’est la catégorie « religieuse » qui vote le moins pour le FN, 6 %, contre 10 % pour l’ensemble des Français (chiffres lissés sur 10 ans dès 2000).

      En revanche le nombre d’athées et d’agnostiques « pratiquants » s’accroit sans cesse, il atteint 28 % en 2009.

      Alors, maintenant, la France est bien loin d’être la fille ainée de l’église. Les catholiques, s’ils doivent être respectés n’ont, en revanche, pas à imposer leurs idées à la majorité des Français.


    • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2013 18:13

      Et si on va au Japon ou dans les environs, c’est un demi-pourcent.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 juillet 2013 15:19

      Bonjour Malataverne

       

      Il est bon que le pape rencontre et comprenne les jeunes catholiques, dont beaucoup ont montré, notamment en France durant ce premier semestre 2013, qu’ils sont bien décidés à résister à la destruction du meilleur de notre civilisation.

       

      Il est bon qu’ensemble ils affirment leur volonté de « changer le monde » pour le rendre plus juste et plus solidaire.

       

      Mais il est urgent qu’eux et lui comprennent que leur devoir n’est plus seulement, aujourd’hui, de le faire par la prière, la charité, les chants et la danse pour ne pas laisser aux très superficiels « évangéliques » le soin de mettre l’Evangile en application.

       

      Il est urgent qu’ils abandonnent très officiellement la théologie et le dogmatisme criminogènes que les deux précédents papes ont réactivé au sein de l’église catholique.

       

      Le pape François doit en finir avec l’épouvantable contradiction théologique des chrétiens, qui continue d’alimenter la très concrète et très logique violence islamique :

       

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677 


      • Dzan 29 juillet 2013 17:05

        Le sabre et le goupillon, sont les 2 plaies de La République.
        Ce ci dit, pourquoi le Brésil ?
        Parce que l’église catho est en train de se faire tailler en pièces par les évangélistes Américains.Parce que le prédecesseur de François a trop tiré les oreilles des prètres trop politisés et près des pauvres. Le même qui alla biser Pinochet.
        Point barre.


        • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2013 18:16

          Pourquoi le Brésil ?

          Simple parce que c’est là-bas le renouveau du catholicisme.
          Il y aura le mondial, les jeux olympiques...
          Il faut amortir les coûts.
          Vous ne vous souvenez pas des événements de débuts d’année ?

        • Stof Stof 29 juillet 2013 21:53

          Je n’ai pas d’or et d’argent pour vous. Je préfère le garder à la banque du Vatican pour des opérations financières bien plus rentables.
          Surtout ne votez pas socialiste, ceux qui vous donnent des logements salubres et la sécurité sociale, parceque nous on recrute plus facilment parmis ceux qui crèvent la bouche ouverte.
          Ah oui, j’oubliais, surtout faites plein de gosses, nous vaincrons par le nombre, c’est bien plus facile que par l’intelligence."

          Bref, de la propagande de curé habituelle. Pas de quoi s’exciter ni danser la samba.


          • Merovie 29 juillet 2013 21:55

            Les succès du socialisme saute aux yeux effectivement... L’Eglise a plus fait pour les pauvres (Mère Teresa, Abbé Pierre...)


          • Stof Stof 30 juillet 2013 08:29

            En France ? Si par « socialisme » on englobe aussi le communisme, on a des trucs comme :
            - semaine à 35 heures
            - sécurité sociale
            - salaire minimum
            - logements sociaux
            - RMI
            -etc. (la liste est longue)

            Et du côté de l’Eglise ? Emmaüs ?
            Faut quand même être un peu couillon pour compter sur l’église pour améliorer son sort durant la vie terrestre.
            Mais ceci dit, j’admet que le socialisme ne fournit pas le boire et le manger dans l’au-delà, chacun son job.


          • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 2013 08:07

            De bien belles images, en effet, largement diffusées par la presse jusqu’à l’overdose.

            Pour moi, un non évènement, juste une religion en perte de vitesse qui cherche à se repositionner face aux évangélistes en singeant leur cérémonial.

            A quand une couverture médiatique identique pour toutes les autres religions ?


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 30 juillet 2013 11:07

              Et du côté de l’Eglise ?
              L’arbre qui s’effondre fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse (et elle ne pousse bien qu’en silence).

              Il faut quand-même soigner son ignorance pour refuser de voir que le socialisme s’est emparé des oeuvres caritatives de l’Église chrétienne qui, depuis la Sorbonne (créée pour ceux qui ne pouvaient se payer un précepteur) ou l’hôpital (créé pour soigner ceux qui ne pouvaient se payer un médecin) est à l’origine de toutes les structures solidaires contemporaines et de l’idée même des lois sociales. L’encyclique de Léon XIII n’a rien fait d’autre que de replacer la vision sociale de l’Église dans le siècle de la révolution industrielle. Il suffit de regarder l’histoire des saints pour observer la place que prend dans les églises chrétiennes les valeurs de partage et de solidarité, celles qui auront un temps fait la force de l’occident chrétien avant que les banques ne s’en emparent. Que deviennent les Hôtels-Dieu ? Des préfectures (Rouen), des hôtels de luxe (Lyon), symbolisant la prééminence du pouvoir et de l’argent sur la santé publique.

              Aujourd’hui, François, qui a vendu son palais épiscopal pour en donner la valeur aux associations caritatives, n’est que le sommet de l’iceberg. Caritas International, la plus importante des ONG cathos (qui existait bien avant que l’on imagine les ONG) c’est 500 000 salariés (cinq cent mille), 2 000 000 de bénévoles (deux millions) 20 000 000 de personnes secourues chaque année (vingt millions). En dessous, le reste de l’iceberg.
              D’ailleurs, je poste en vain : tous ceux qui donnent un peu de leur temps à des associations caritatives connaissent l’efficacité des assos chrétiennes dans l’effort collectif de solidarité.


              • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 30 juillet 2013 11:19

                "D’ailleurs, je poste en vain : tous ceux qui donnent un peu de leur temps à des associations caritatives connaissent l’efficacité des assos chrétiennes dans l’effort collectif de solidarité."

                C’est aussi un appel à déposer le clavier et à se bouger le cul.Si l’idée de participer à une association caritative chrétienne vous donne des boutons, il existe maintenant des centaines d’associations laïque : Banque alimentaire, Secours populaire, Restos du cœur, ou des ONG comme Handicap International, qui recherchent des bénévoles en permanence.


              • Malataverne 30 juillet 2013 11:23

                Et je pense précisément que le Pape au cours de ce voyage à donner de bonnes raisons de s’engager, par la conversion des coeurs.

                Car ce n’est pas tout d’appeler à la Charité, il faut savoir pourquoi on le fait et avoir l’énergie. Il me semble que le Christ et l’Eglise donnent à la fois le sens et l’énergie pour aider les plus pauvres, ce qui ne va pas de soi.

                Merci pour votre message.

              • Malataverne 30 juillet 2013 11:24

                « le pape a donné » désolé pour la faute d’orthographe !


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 juillet 2013 16:00

                Renaud

                 

                Vous ne postez pas en vain. Beaucoup ne connaissent pas l’altruisme et l’esprit de solidarité activement cultivés dans les assos chrétiennes, en application du message contenu dans les Evangiles. Et beaucoup suivent l’actuel gouvernement de gauche (de la pseudo-Gauche pour moi qui fus depuis toujours et reste militant de gauche) dans sa négation des apports chrétiens au meilleur de notre civilisation.

                 

                Mais les chrétiens doivent aussi - enfin ! - s’attaquer fermement à ce qui, au sein de l’église catholique et des autres composantes du christianisme, trahit Jésus et les Evangiles : la confirmation et la justification de la prétendue bonne violence prétendument voulue par Dieu à l’époque de l’Ancien Testament. Volonté qui l’aurait conduit à commander très explicitement un très explicite génocide au moins.

                 

                Si les jeunes catholiques ne veulent pas rompre avec l’aveuglement ou/et la lâcheté de leurs aînés sur ce point, le christianisme sera rapidement balayé par l’islam, dont la pire conception de Dieu a été reçue du judaïsme et, surtout, du christianisme. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Malataverne


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès